Donzac (82) mai à octobre 2021 - Les débuts du son avec la TSF et au cinéma
Mélaudia in Marciac 2021

Mesure de la qualité de la transmission SPDIF in situ
#21
RE: Mesure de la qualité de la transmission SPDIF in situ
J'ai eu une interface numérique ADAT, une RME DIGIFACE USB.
Je l'ai configuré en S/PDIF, 2 canaux à 192 kHz par prise.
Relié à une sortie S/PDIF d'un autre appareil, tout à fonctionné parfaitement, aussi bien sur les entrées que les sorties.

ADAT avec une configuration 2 canaux, ou S/PDIF, je ne vois pas la différence !!!
Ma source était en 24 bits à 48 kHz, la sortie en 24 bits à 192 kHz.

Cordialement, Dominique.
Répondre
#22
RE: Mesure de la qualité de la transmission SPDIF in situ
(11/07/2021-17:36:01)tonipe a écrit : J'ai eu une interface numérique ADAT, une RME DIGIFACE USB.
Je l'ai configuré en S/PDIF, 2 canaux à 192 kHz par prise.
Relié à une sortie S/PDIF d'un autre appareil, tout à fonctionné parfaitement, aussi bien sur les entrées que les sorties.

ADAT avec une configuration 2 canaux, ou S/PDIF, je ne vois pas la différence !!!
Ma source était en 24 bits à 48 kHz, la sortie en 24 bits à 192 kHz.

Cordialement, Dominique.

Sur une e/s ça fonctionne, mais s'il y en a plus, une seule peut être configurée en Spdif :

Je me suis fait "avoir" avec ça :
https://www.rme-audio.de/hdspe-raydat.html
Les 4 adat et leurs 72 canaux sont incompatibles avec le format spdif.
Cette carte comporte quand même un nombre d'e/s tout à fait suffisant pour une application non studio.
Il n'est pire sourd que moi
Yves
Répondre
#23
RE: Mesure de la qualité de la transmission SPDIF in situ
(11/07/2021-16:26:37)YvesA a écrit : Mes lectures entre temps font ressortir qu'il faut tester pour voir : ça dépend énormément de la qualité des émetteurs optiques et un peu de celle de la fibre. En plus les émetteurs ont tendance à mal vieillir.
Sur des appareils tout faits, ça n'est pas évident de changer les diodes et leur alim.

J'avais pensé à un adaptateur AES vers SPDIF, j'ai déjà des câbles AES XLR qui transmettent sans aucun problème sur cette longueur (ce sont ceux des Tacts), je n'étais pas trop sûr de l'intérêt d'un tel boitier avec transfos.

La fibre optique de 20m je l'ai achetée chez Thomann, pas bien chère, en me disant qu'il était improbable qu'ils vendent un produit qui ne marche pas.
Mais d'expérience, les connecteurs TosLink ne sont pas d'une grande fiabilité.
L'isolation galvanique est un truc qui me plait bien.
Enfin, l'ADAT et bien je me demande simplement pourquoi ils ont choisi les mêmes connecteurs qu'en TosLink alors que c'est incompatible et qu'il y a beaucoup plus fiable.
Quant au machin Lindy c'est USB et HDMI, pas évident à utiliser dans mon cas.



Je vais arrêter de me prendre le chou et faire des essais.

Tu as trouvé de bonnes lectures! L'émetteur est une led et les leds s'usent dans le temps. Ca peut marcher un temps puis moins bien.

Les sorties SPDIF sont généralement isolées par un petit transfo même sur des appareils bas de gamme pas de boucle de masse à craindre. Après pour économiser tout est possible pour un fabricant sans scrupules!

Bien possible qu'Alesis ait choisi les connecteurs et fibres toslink pour éviter d'avoir à en développer des nouveaux incompatibles. Utiliser des produits standards présente tout de même des avantages pour tout le monde lorsque cela est possible. 

Comme tu as déjà une fibre de 20m te reste plus qu'à essayer... Et si tu trouves 10m de câble 75Ω et 2 fiches RCA tu pourras écouter la différence!

joël
Répondre
#24
RE: Mesure de la qualité de la transmission SPDIF in situ
(11/07/2021-11:37:19)xnwrx a écrit : Toslink te permettra sans soucis 20m ou 30m avec une bonne fibre. C'est aussi la puissance d'émission qui limite la portée.
L'AES/EBU te permet jusqu'à 100m avec des câbles peu cher, donc les adaptateurs Neutrik sont intéressants si tu veux rester en cuivre.
Le SPDIF sur RCA n'est pas le SPDIF sur coax. Donc en RCA tu n'as que peu de chances que ça fonctionne sur 10m. Ca peut marcher avec un SPDIF coax, mais les impédances de ligne ne sont pas les mêmes, il te faudra soit des adaptateurs, soit une sortie Coax d'origine, pas RCA.
Enfin sur la qualité sonore, aucun impact tant que le signal passe correctement, que ce soit en coax, en RCA, en paire torsadée ou en optique.
Personnellement si tu as le TOSLInk disponible, alors n'hésites pas ce sera le plus simple.

Bonjour,
Complétement d'accord avec ça y compris sur la qualité sonore. Une liaison numérique c'est un peu du tout ou rien.
Quand on vous montre un image avec du jitter, elle est carrément pourrie,  je n'en ai jamais vu une qui soit  très peu altérée (ça doit pourtant être possible).
Il en va de même pour le décrochage, la pixellisation etc... si sur sur 30 minutes de visionnage aucun problème n'apparait alors la liaison est admise comme bonne.
Je pense qu'on peut transposer en audio.
Denis,
Répondre
#25
RE: Mesure de la qualité de la transmission SPDIF in situ
Bonjour

Citation :Le SPDIF sur RCA n'est pas le SPDIF sur coax.

Vous voulez dire RCA d'un coté, BNC de l'autre, en sachant que le câble devrait être un coaxial 75 Ohms dans les deux cas ?

Cordialement, Dominique
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)