Donzac (82) mai à octobre 2021 - Les débuts du son avec la TSF et au cinéma

8W Le Monstre, le retour.
#41
RE: 8W Le Monstre, le retour.
Bonjour William,

bravo, fabrication très pro, où te procures tu les connecteurs noirs

à vis qui sont fixés sur les plaques à trous ?.

Est il possible d'avoir le schéma de l'ampli avec l'alim régulée ?.

Pour les condensateurs FRS: C 154 de BHC, TFRS : C 154 de BHC.

Cordialement.

Dominique.
Répondre
#42
RE: 8W Le Monstre, le retour.
bonjour Dominique,

Les barrettes de connexions de marque CINCH , chez SELECTRONIC: http://www.selectronic.fr/bornier-chassi...voies.html
ils sont devenus très chers, ces connecteurs ont pris 30% en 2 ans, je pense que sur la toile tu peux les trouver ailleurs.
il n'y a pas de régulation c'est un alim en PY
le schéma voir la revue l'audiophile 8W le Monstre de jean HIRAGA. Tu as toutes les billes
les condos je n'ai pas compris
remonte ce fil tu vas trouver ta vie sur d'autres infos.
cordialement

William


Pièces jointes Image(s)
   
Répondre
#43
RE: 8W Le Monstre, le retour.
William,

je connais le schéma 8 watts le monstre (j'en ai fabriqué une dizaine),

je pensais que le schéma avait été modifié !.

Pour la référence des condensateurs BHC (Philips) C 114 pour les TFRS,

C 154 pour les FRS., ci-joint photo des TFRS (C 114). Le dernier ''monstre ''

que j'avais fabriqué avait 2 C 154 (22000µf/40V) en préfiltrage , 6 C 154

(67000µf/25V) en filtrage.

A+ Dominique.    
Répondre
#44
RE: 8W Le Monstre, le retour.
Dominique a écrit :L'impédance vs la résistance série d'un condo en fonction de la fréquence.
- Voir pages 9 et 10 de ce PDF
Salut Dominique,
Ces courbes confirment donc le bien fondé de mettre plusieurs condensateurs en parallèle de façon à abaisser l'impédance globale de l’alimentation, ce qui la rend performante dans les basses fréquences.
Cela dit, reste la résistance série qui est intrinsèquement liée à la technologie de ces condensateurs, et là, rien à faire, la mise en parallèle n'y changera rien.
D'après ce que je sais, les condensateurs FRS ou TFRS sont souvent des condensateurs de très fortes valeurs. Qu'en est-il de la résistance série de condensateurs plus petits ? (quelques centaines ou milliers de uF). Je n'ai pas l'info.
Cdlt
Alain
TD Audioanalyse/Lurné-SME 3009-DL103-Préampli Phono Pacific - Volumio/Raspberry Pi3 + Carte sortie SPDIF - Filtre actif numérique Nanodigi + Dacs Khadas– 2 x K209GF 2020 en bi-amplification - Tweeter Faital Pro HF10AK - TAD 4001/Yuichi Araï A290S - 38 cm TAD 1601B/Clos 170 L
Répondre
#45
RE: 8W Le Monstre, le retour.
calivin a écrit :
JRBLUES a écrit :... si toutefois mon dos le permet (50Kg).

Bonjour JR,

Si tu ne le sens pas ou que tu ne peux te faire aider, laisse le où il est malgré notre faim et notre soif de l’ouïr.

"Comme en un concert d'instruments, on n'oit pas un luth, une épinette et flûte, on oit une harmonie en globe, l'assemblage et le fruit de tout cet amas." — (Montaigne, Essais, Livre III, Ch. VIII, 1592)

Vincent

Slt Vincent,

Que nini!!!!! le couple 211/JR sera bien présent à la prochaine "Jam Session" à Ablon.....
.......un Isarien , même dans l'improvisation ne se dérobe jamais.

JR
Répondre
#46
RE: 8W Le Monstre, le retour.
audiotechno a écrit :
Dominique a écrit :L'impédance vs la résistance série d'un condo en fonction de la fréquence.
- Voir pages 9 et 10 de ce PDF
Salut Dominique,
Ces courbes confirment donc le bien fondé de mettre plusieurs condensateurs en parallèle de façon à abaisser l'impédance globale de l’alimentation, ce qui la rend performante dans les basses fréquences.
Cela dit, reste la résistance série qui est intrinsèquement liée à la technologie de ces condensateurs, et là, rien à faire, la mise en parallèle n'y changera rien.
D'après ce que je sais, les condensateurs FRS ou TFRS sont souvent des condensateurs de très fortes valeurs. Qu'en est-il de la résistance série de condensateurs plus petits ? (quelques centaines ou milliers de uF). Je n'ai pas l'info.
Cdlt
Alain

Slt Alain,

Au delà de toutes ces considérations de technologie que j'ai toutes essayées , sauf justement les petites capa en //, d'où ma démarche.

Pour en revenir au dimensionnement des dissipateurs (que j'avais calculé), c'est André Ajmars qui m'a conseillé ce type de radiateur afin que ce dernier reste "tiède".
Là également deux écoles semblent ressortir/s'affronter, à savoir celle du pas trop froid(10/15°) et celle du pas trop chaud (55°); cette dernière ayant pour but de maintenir les composants ambiants à la bonne température afin que ces derniers puissent "donner" le meilleur d'eux-mêmes, donc une autre piste à explorer.......

Le sujet passionne et commence à s'animer quelque peu , le tout dans la bonne humeur, n'est-ce pas là l'essentiel.

JR
Répondre
#47
RE: 8W Le Monstre, le retour.
Bonjour Dominique,
dom86 a écrit :Est il possible d'avoir le schéma de l'ampli avec l'alim régulée ?.
Pour les condensateurs FRS: C 154 de BHC, TFRS : C 154 de BHC.
Juste pour te préciser la référence de mes condensateurs : 10 000 uF Felsic 105 TRFS CO45
   
Je n'en utilise que deux (soit un par rail d'alimentation) pour alimenter 2 modules 8W Le Monstre.

Bom de mon alimentation :
- Transfo torique 2x12V, 120VA
- 2 ponts de 4 diodes basiques 10A (un par rail).
- 2 condensateurs de 4 700 uF entre le pont de diodes et le régulateur (un par rail).
- 2 régulateurs LT1083-CP 12 (un par rail)
- 2 condensateurs tantale solide 20 uF après les régulateurs (un par rail).
- 2 condensateur TFRS 10 000 uF après les régulateurs (un par rail).

Comme prévu, hier, réécoute comparée de ce 8W Le Monstre équipé de condensateurs TFRS vs le 8W Le Monstre alimenté selon le schéma de la LDA écouté par certains à Ablon-sur-Seine.
De l'avis des auditeurs Patriceb et William que je rejoins, mon ampli avec ses TRFS a rattrapé et même dépassé son concurrent en terme de rendu et de tenue du grave et de la scène sonore. Les voix sont aussi devenues très douces, présentes et charnelles (bon, c'est pas difficile avec Patricia BarberShy).
L'amélioration la plus spectaculaire se situe au niveau du grave qui semble descendre plus bas et est mieux articulé.
Nous avons tenté l'adjonction d'un caisson Magnat Omega 380 de Patriceb et nous n'avons jamais obtenu un résultat probant. Le grave ne gagnait pas en profondeur et devenait confus et boomy...
   
- On peut conclure que l'adjonction de condensateurs TFRS (des vrais) apporte une amélioration bien réelle et bien perceptible. On pourrait aussi en déduire qu'à l'époque de la LDA, les condensateurs TRFS n'existaient pas ou n'étaient pas accessibles et que certains concepteurs, ayant bien compris l'intérêt de cette technologie ou caractéristique TFRS, ont essayé de la contourner en lui substituant des millions de uF à tours de bras.
@mitiés, Dominique,
Squeezebox Touch, Yamaha CD-S700, Yamaha T-D500, DAC DIY AD1865 SRPP, 2 x K209+ Grand_Floyd option Bi-Amp, Altec 515-8G/VOT, Altec 288C/pavillon Philips 15 cellules, tweeters André Klein.
Répondre
#48
RE: 8W Le Monstre, le retour.
JRBLUES a écrit :celle du pas trop chaud (55°); cette dernière ayant pour but de maintenir les composants ambiants à la bonne température afin que ces derniers puissent "donner" le meilleur d'eux-mêmes.

Bonjour,
Par quel divin processus physique un transistor fonctionnerai-t-il mieux à 50° qu'à 20° ?
Cdlt. Jacques
Répondre
#49
RE: 8W Le Monstre, le retour.
Une explication était donnée dans un article de l'Audiophile!En gros,la température de la puce du transistor est modulée par le courant qui y passe!Ce qui a pour effet de modifier le point de fonctionnement de celui-ci,ce qui provoque une distorsion thermique!La solution consisterait donc à maintenir une température déjà élevée dans le transistor afin de minimiser le phénomène,qui se retrouve ainsi noyé dans la masse thermique!
Christian

Lecteur CD STUDER A730 - Tuner PHILIPS 22AH6731 - AMPLIS - WE300B  - K209+ Grand_Floyd  option tantale/argent - LE CUBE - Platine THORENS TD318 + cellule PHILIPS  GP422 et stylet taille Shibata + RIAA PACIFIC - Enceintes AUDIOREFERENCE 224.- Câbles ISODA partout.
Répondre
#50
RE: 8W Le Monstre, le retour.
Bonjour,
La distorsion thermique est reliée à la modulation des points de fonctionnement due aux variations de dissipation de puissance du transistor. C'est à dire la composante AC de P=U.I du transistor. Qu'il soit à 10 ou 100° n'y changera rien du tout.

Mieux vaut 10 que 100 pour le bruit et la durée de vie...

Des audiophiles ont rapportés des amélioration subjectives quand les transistors ont atteint leur chaude température d'équilibre après la mise sous tension de leur équipement. N'ont-ils pas tout simplement gouté à l'effet d'un bias augmentant progressivement au démarrage, comme c'est le cas de la plupart des amplis en classe A ou AB ?

Cdlt. Jacques
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)