Poster une réponse  Créer un sujet 
Pages (82): « Première < Précédente 1 [2] 3 4 5 6 Suivante > Dernière »
Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ?
Auteur Message
PFB
Posting Freak
*****


Messages : 1 115
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 28/03/2008
Statut : Hors ligne
Message : #11
RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ?

L'unique point important en ce qui concerne les câbles c'est la connectique.

Le reste n'importe quel test prouve qu'on me peut pas faire de différence avec certitude soit 100% de réussite.

Qu'on on arrive à 55% c'est déjà miraculeux mais cela reste hasardeux.

Après utiliser 200k€ de matos de mesure pour établir des différences entre des câbles à 1Mhz ou avec des bobines de 50m, bof.

Le pire c'est que gratuitement on peut gagner 10dB, que cela s'entend parfaitement et cela se mesure aussi.

PFB


If you can't double it or halve it, don't mess with it.

Ce message a été modifié le: 25/07/2017 11:07:13 par PFB.

25/07/2017 11:06:15
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
narshorn
Senior Member
****


Messages : 435
Groupe : Enregistré
Inscription : 23/02/2012
Statut : Hors ligne
Message : #12
RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ?

PFB a écrit :
L'unique point important en ce qui concerne les câbles c'est la connectique.

Le reste n'importe quel test prouve qu'on me peut pas faire de différence avec certitude soit 100% de réussite.

Qu'on on arrive à 55% c'est déjà miraculeux mais cela reste hasardeux.

Après utiliser 200k€ de matos de mesure pour établir des différences entre des câbles à 1Mhz ou avec des bobines de 50m, bof.

Le pire c'est que gratuitement on peut gagner 10dB, que cela s'entend parfaitement et cela se mesure aussi.

PFB

10 dB ? Pour sûr ?

??? Y a t il une corrélation entre niveau sonore et qualité sonore ????

Entre mon 5080 et mon 3080 il y a des différences sonores indéniables, pourtant ils sont construits pareil, mêmes longueurs, même soudures, même prises banane cu-te low mass.
La seule différence technique entre les 2 modèles est que le cuivre est un ofc sur le 5080, et up occ sur le 3080 ...

Cordialement


Demat' USB32 async audio-gd nfb1 - balanced diy Neotech Silver UP_OCC - Khozmo relay/opto UGS pre - Gotham & Hirose Copper Alloy - blocs mono Aleph J - HP Cables Neotech NemoS-3080 - Ecoutes diy : HF10AK + Guigue_C300 / PR330M0 BR 75l - filtrage passif Q_O 24dB@700Hz
25/07/2017 11:49:16
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
xnwrx
Member
***


Messages : 197
Groupe : Enregistré
Inscription : 16/06/2017
Statut : Absent
Message : #13
RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ?

On croit entendre des différences là où il n'y en a pas, et on croit ne pas entendre de différences là où il y en a. Les explications sont faciles :
L'oreille et le cerveaux ne sont pas fiables.
L'effet placébo est connu et validé

Même moi sans ne jamais changer quoi que ce soit sur mon système, j'ai parfois l'impression qu'il est moins bon certains jours et meilleur d'autres jours. On peut y trouver plein d'explications tant physiques que ésotériques...quoi qu'il en soit j'ai souvent cette impression.

Alors l'effet des câbles...

J'ai trouvé quelques tests en double aveugle, et tous sont factuels : aucun ne montre l'apport d'un câble par rapport à un autre.

Mais chacun est libre de croire ce qu'il veut, comme on dit, quand on y croit, ça marche.

25/07/2017 13:19:26
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
PFB
Posting Freak
*****


Messages : 1 115
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 28/03/2008
Statut : Hors ligne
Message : #14
RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ?

narshorn a écrit :
10 dB ? Pour sûr ?


Et même beaucoup plus

narshorn a écrit :
??? Y a t il une corrélation entre niveau sonore et qualité sonore ????


Techniquement oui audiophilement parlant c'est bcp plus complexe. Et c'est à ce point de la discussion que tout va partir en sucette.

Tout le monde entend des différences comme celle du lundi soir, la vraie question est , est-ce meilleur?. Un bête test informatisé entre 2 câbles te mettras sur la voie de la découverte du meilleur et non de la différence.

Personne au monde n'est capable de retrouver son cable favori avec un taux de réussite qui ne laisse aucune chance au hasard. La James Randi Educational Foundation offrait un million de dollars de 2007 et jusqu'à 2015 et personne n'a décroché la timbale.

Les demandes ne sont malheureusement plus ouvertes au public, car après avoir fait le tour des demandes les plus folles, James Randi réoriente sont challenge pour la promotion et l'encouragement du sens critique en offrant des donations de 100'000US.


Je me suis auto-soumis à des test automatisés avec par exemple des DAC et pour faire la différence faut se lever tôt.

PFB


If you can't double it or halve it, don't mess with it.

Ce message a été modifié le: 25/07/2017 14:07:48 par PFB.

25/07/2017 13:57:36
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
narshorn
Senior Member
****


Messages : 435
Groupe : Enregistré
Inscription : 23/02/2012
Statut : Hors ligne
Message : #15
RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ?

xnwrx a écrit :
On croit entendre des différences là où il n'y en a pas, et on croit ne pas entendre de différences là où il y en a. Les explications sont faciles :
L'oreille et le cerveaux ne sont pas fiables.
L'effet placébo est connu et validé

Même moi sans ne jamais changer quoi que ce soit sur mon système, j'ai parfois l'impression qu'il est moins bon certains jours et meilleur d'autres jours. On peut y trouver plein d'explications tant physiques que ésotériques...quoi qu'il en soit j'ai souvent cette impression.

Alors l'effet des câbles...

J'ai trouvé quelques tests en double aveugle, et tous sont factuels : aucun ne montre l'apport d'un câble par rapport à un autre.

Mais chacun est libre de croire ce qu'il veut, comme on dit, quand on y croit, ça marche.


Tout comme une cellule, un DAC, un preamp, des blocs de puissance, des HPs ... les câbles sont partie intégrante de la chaîne de reproduction audio. En tant que maillon, ils font ressortir des différences, qualités, défauts, en fonction du matériel auquel ils sont associés. C'est subtil mais parfaitement audible lorsque l'on connait "parfaitement son système" pour l'écouter journalièrement; même pièce, différentes places d'écoute, même matériel, mêmes niveaux sonores, mêmes extraits, etc ...
Il n'existe pas de neutralité absolue en audio, et on peut influencer le résultat dans un certain sens en utilisant tel type de câble, ou dans un autre sens avec un autre; il n'existe pas non plus de règle en la matière, à chaque fois c'est un cas particulier; tout est une histoire d'association et de mariage, heureux (ou pas).

Suivant les jours, un système sonne mieux ou moins bien : c'est une affirmation subjective. Des paramètres peuvent jouer subtilement en conjonction : qualité du sommeil, écoute tôt le matin ou tard le soir, écoute après une journée de travail placé devant des trompettes avec crêtes répétitives à plus de 110 dB, ... mais aussi : facteur RH de l'air, plutôt sec / statique, ou bien plutôt humide, et hop les membranes en papier se gorgent progressivement d'humidité ... De plus l'atténuation naturelle des aigus par l'air ambiant est moindre par air sec (25%RH) que par air humide (75-95% en jour de pluie, intérieur/extérieur) ... Pollutions électromagnétiques diverses affectant plus ou moins les appareils suivant les jours/nuits, ... et encore et encore ... Tous ces paramètres s'additionnent, ou pas, ce qui rend difficile une écoute "type" et absolue d'un système.

MAIS : en passant au NemoS-3080, et en venant du NemoS-5080, je persiste bien à croire que ce n'est pas un effet placebo. De nettes différences en faveur du 3080 me font penser que la qualité du cuivre est en cause. L'UP OCC a l'air nettement plus fluide, plus naturel dans tout ce qui est au dessus de 5/10k, et on peut monter facilement 3 dB de plus au preamp sans "micro-gêne sonore" audible alors que ce 'était pas possible avant, ... etc, etc ...

Cordialement


Demat' USB32 async audio-gd nfb1 - balanced diy Neotech Silver UP_OCC - Khozmo relay/opto UGS pre - Gotham & Hirose Copper Alloy - blocs mono Aleph J - HP Cables Neotech NemoS-3080 - Ecoutes diy : HF10AK + Guigue_C300 / PR330M0 BR 75l - filtrage passif Q_O 24dB@700Hz
25/07/2017 18:06:22
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
narshorn
Senior Member
****


Messages : 435
Groupe : Enregistré
Inscription : 23/02/2012
Statut : Hors ligne
Message : #16
RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ?

PFB a écrit :

narshorn a écrit :
10 dB ? Pour sûr ?


Et même beaucoup plus


Alors donne moi tes recettes, car là je suis scotché ! Smile

narshorn a écrit :
??? Y a t il une corrélation entre niveau sonore et qualité sonore ????

PFB a écrit :
Techniquement oui audiophilement parlant c'est bcp plus complexe. Et c'est à ce point de la discussion que tout va partir en sucette.

Pas d'accord avec cette affirmation. Pas de corrélation entre niveau sonore et qualité sonore.
Une écoute confidentielle à bas niveau peut remporter la palme un jour, tandis qu'une autre plus proche des 80 / 110 dB en crête va convaincre le soir d'après.
C'est donc totalement décorellé. Et non, on ne part pas en sucette Smile

PFB a écrit :
Tout le monde entend des différences comme celle du lundi soir, la vraie question est , est-ce meilleur?. Un bête test informatisé entre 2 câbles te mettras sur la voie de la découverte du meilleur et non de la différence.

Personne au monde n'est capable de retrouver son cable favori avec un taux de réussite qui ne laisse aucune chance au hasard. La James Randi Educational Foundation offrait un million de dollars de 2007 et jusqu'à 2015 et personne n'a décroché la timbale.

Les demandes ne sont malheureusement plus ouvertes au public, car après avoir fait le tour des demandes les plus folles, James Randi réoriente sont challenge pour la promotion et l'encouragement du sens critique en offrant des donations de 100'000US.


Je me suis auto-soumis à des test automatisés avec par exemple des DAC et pour faire la différence faut se lever tôt.

PFB


Ce n'est pas prouvé pour autant qu'elle ne soit impossible à faire ...
Wink

Cordialement


Demat' USB32 async audio-gd nfb1 - balanced diy Neotech Silver UP_OCC - Khozmo relay/opto UGS pre - Gotham & Hirose Copper Alloy - blocs mono Aleph J - HP Cables Neotech NemoS-3080 - Ecoutes diy : HF10AK + Guigue_C300 / PR330M0 BR 75l - filtrage passif Q_O 24dB@700Hz
25/07/2017 18:14:48
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
PFB
Posting Freak
*****


Messages : 1 115
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 28/03/2008
Statut : Hors ligne
Message : #17
RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ?

narshorn a écrit :
Pas d'accord avec cette affirmation. Pas de corrélation entre niveau sonore et qualité sonore.
Une écoute confidentielle à bas niveau peut remporter la palme un jour, tandis qu'une autre plus proche des 80 / 110 dB en crête va convaincre le soir d'après.
C'est donc totalement décorellé. Et non, on ne part pas en sucette Smile


Je ne parlait pas de niveau général, bien que l'entier de la communauté audiophile estime que plus c'est fort meilleure sera la reproduction. Et c'est d'ailleur avec un soin extrême que la communauté essaie de s'affranchir de cette différence lors de tests.

Je parlais de linéarité. Un creux ou d'une bosse de +/-10 +/-20dB qui psycho-acoutiquement parlant, sera problématique pour un auditeur et passera complément inaperçu pour qqn d'autre.

narshorn a écrit :
Ce n'est pas prouvé pour autant qu'elle ne soit impossible à faire ...


Il ne s'agit plus de prouver ou pas il s'agit juste de se rendre contre que les câbles n'ont qu'une infime (pour ne pas dire nulle) influence sur la reproduction sonore, le sujet ayant déjà été mainte fois discuté.

Il faut se rendre compte que la qualité de toute reproduction sonore sera dictée par les distorsions de la pièce. Et qu'un audiophile qui n'a pas investit un kopeck dans sa pièce est soit chanceux soit sourd.



PFB


If you can't double it or halve it, don't mess with it.
25/07/2017 18:41:14
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
xnwrx
Member
***


Messages : 197
Groupe : Enregistré
Inscription : 16/06/2017
Statut : Absent
Message : #18
RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ?

narshorn a écrit :
Tout comme une cellule, un DAC, un preamp, des blocs de puissance, des HPs ... les câbles sont partie intégrante de la chaîne de reproduction audio. En tant que maillon, ils font ressortir des différences, qualités, défauts, en fonction du matériel auquel ils sont associés. C'est subtil mais parfaitement audible lorsque l'on connait "parfaitement son système" pour l'écouter journalièrement; même pièce, différentes places d'écoute, même matériel, mêmes niveaux sonores, mêmes extraits, etc ...
Il n'existe pas de neutralité absolue en audio, et on peut influencer le résultat dans un certain sens en utilisant tel type de câble, ou dans un autre sens avec un autre; il n'existe pas non plus de règle en la matière, à chaque fois c'est un cas particulier; tout est une histoire d'association et de mariage, heureux (ou pas).


Bonjour,
je suis d'accord sur le fait qu'un câble fait partie intégrante de la chaîne audio, c'est une évidence. Mais un câble est un élément "simple", contrairement à un DAC, un Ampli, une source audio. Son impact sur le rendu audio est à mon sens nul (sauf pour un câble vraiment mauvais, oxydé, mal adapté), et jusqu'à preuve du contraire, l'inverse n'a pu être démontré.
C'est bien sur ce dernier point que le problème subsiste. Malgré le fait qu'il a été démontré que le câble n'avait aucun impact sur le rendu, par de nombreux tests ABx, beaucoup continuent à croire le contraire.
Sur le lien que j'ai mis dans un post plus haut sur les tests de câbles de modulation, il est très intéressant de noter, et c'est à mon sens un aspect crucial, que lorsque le "cobaille" change lui même les câbles, il entend tout de suite que le "bon" câble sonne mieux et que le "mauvais" sonne moins bien. Puis lorsque quelqu'un change les câbles à sa place, lui écoutant donc à l'aveugle, il se trompe systématiquement et ne reconnait plus le bon du mauvais.

Narshorn, je vous met au défi de reconnaitre quel câble est utilisé si quelqu'un vous change vos câbles entre le 3080 et le 5080 sans que vous sachiez.

Pour ma part je ne m'étendrais pas plus sur ce sujet. Qu'on me démontre l'inverse de ce que démontrent tous les tests sérieux, c'est à dire aucune différence (pour des câbles correctement dimensionnés et réalisés), et on pourra s'intéresser au phénomène.

25/07/2017 19:46:49
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Josca
Senior Member
****


Messages : 604
Groupe : Enregistré
Inscription : 01/07/2012
Statut : Hors ligne
Message : #19
RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ?

Bonsoir,

La les gars vous êtes graves et en plus vous devez faire peur aux centaines de personnes qui mettent en oeuvre leur système et optimisent avec câbles et supports méticuleusement choisis comme leurs électroniques puisqu'ils n'osent plus s'exprimer sur les forums devant toute votre science expliquée. Ceux qui sont curieux et ouverts non plus d'ailleurs.

Les rares fois ou des électroniciens ou autres personnes du même acabit testent des câbles, comme par hasard ils choisissent ce dont personne ne veut tellement ce n'est pas représentatif des produits à succès. Auraient ils peur d'être déstabilisés à ne pouvoir expliquer ce qu'ils entendent !...

Enfin bon je persiste et signe, sans mise en oeuvre sérieuse de tous vos "chers" appareils" vous n'aurez qu'un son de hifi rien de plus. Les timbres seront faux, très loin sera l'émotion, la ligne mélodique, la liquidité, la légèreté d'un aigu raffiné, le grave restera bourdonnant ou absent et je ne parle pas de la disposition des musiciens, de leur crédibilité dans ce vaste "caffouillis".

Maintenant moi je respecte les gens qui s'intéressent à la technique pure et dure sous toute ces formes . C'est une passion différente.

Il faudrait simplement arrêter de prendre les gens qui ont une vraie sensibilité musicale, d'ailleurs pas forcément accompagnée d'un désir de technique, pour des abrutis. Chacun a des compétences différentes et avec un peu d'ouverture le mélanges de celles ci peut faire des merveilles.


Cordialement

José

Ce message a été modifié le: 25/07/2017 20:15:49 par Josca.

25/07/2017 20:00:07
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
narshorn
Senior Member
****


Messages : 435
Groupe : Enregistré
Inscription : 23/02/2012
Statut : Hors ligne
Message : #20
RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ?

Bonsoir PFB,

PFB a écrit :
Je ne parlait pas de niveau général, bien que l'entier de la communauté audiophile estime que plus c'est fort meilleure sera la reproduction. Et c'est d'ailleur avec un soin extrême que la communauté essaie de s'affranchir de cette différence lors de tests.

Je parlais de linéarité. Un creux ou d'une bosse de +/-10 +/-20dB qui psycho-acoutiquement parlant, sera problématique pour un auditeur et passera complément inaperçu pour qqn d'autre.


Oui mais voilà, aucun auditorium même traité correctement ne permettra une BP linéaire à +/-1 dB genre entre 40 et 10.000 ... Ni même aucune cabine audio en milieu pro, fut-elle excellente !

L'audiophile est "accoutumé" à son environnement acoustique, qui varie de très bon/excellent à mauvais/horrible, nous sommes d'accord. Mais cette notion est ignorée par les "sages" dans plus de 99% des cas !!! Je dirais que même si l'acoustique de pièce conditionne techniquement ce qui va sortir du système, absolument, une fois ce fait, l'audiophile intègre de toutes façons ces paramètres, dans une certaine mesure, qui peut aller de faible à ultra complexe (un peu à la manière de certains "programmes"); ces paramètres deviennent partie du "filtrage interne" du cerveau qui interprète ce que l'oreille fournit. La psycho-acoustique a des notions bien lointaines, pour la plupart de celles qui nous intéressent, de l'effet placebo.

Dès lors, une fois ces notions assimilées, on peut parfaitement se rendre compte que bouger des enceintes de 5 mm par rapport aux murs latéraux, arrières, orientation au degré près ... est parfaitement audible, bien que ténu. Eh bien, c'est identique pour un câble, c'est ténu, mais parfaitement audible, à partir du moment où on ne change rien d'autre.
La différence est d'ailleurs d'autant plus perceptible en "négatif" lorsque l'on repasse ensuite à l'avant-dernier câble testé, après une période prolongée d'essais divers avec le dernier en date.

narshorn a écrit :
Ce n'est pas prouvé pour autant qu'elle ne soit impossible à faire ...


PFB a écrit :
Il ne s'agit plus de prouver ou pas il s'agit juste de se rendre contre que les câbles n'ont qu'une infime (pour ne pas dire nulle) influence sur la reproduction sonore, le sujet ayant déjà été mainte fois discuté.

Il faut se rendre compte que la qualité de toute reproduction sonore sera dictée par les distorsions de la pièce. Et qu'un audiophile qui n'a pas investit un kopeck dans sa pièce est soit chanceux soit sourd.


Ce n'est pas parce qu'il a été de maintes fois discuté, qu'il est vrai à 100% ...
Ce que l'on ressent à l'écoute ne peut dès fois pas s'expliquer scientifiquement. Et là, nos "sages" ne peuvent plus rien.

Par exemple, dans une écoute chez un démonstrateur, 2 câbles modulation ont été représentés puis écoutés par les compères A, C et Y (noms réels abrégés) et chaque câble faisait ressortir différents aspects d'une écoute du même matériel (je dirais hardware pour le différencier des câbles). Pour la petite histoire, j'ai même préféré ce jour là le câble à 15€ à celui à 1000 ... Tout est affaire de compensations entre maillons. Pas d'essai de style aveugle ou double aveugle, qui a mon avis au niveau du stress occasionné, fausse totalement les capacités d'analyse et de jugement.

Aucun câble n'est neutre, ou parfaitement transparent / informatif. Il interagit forcément avec les maillons auquels il est branché et "participe" à la qualité "variable", (paramètre subjectif) de reproduction sonore.

Pour ma part, j'estime (hors effet placebo) la place de tout un câblage (numérique, ligne, HP par exemple) dans une chaîne de reproduction sonore à environ 3% à près de 10% d'influence du résultat sonore global, dans les meilleurs cas (conditions acoustiques permettant "d'entendre" clairement le résultat, matériel/hardware/source d'un niveau de qualité suffisant).

D'accord pour la deuxième affirmation ! Smile j'aime bien cet humour, qui est néanmoins oh combien exact dans son fondement Wink

nAr


Demat' USB32 async audio-gd nfb1 - balanced diy Neotech Silver UP_OCC - Khozmo relay/opto UGS pre - Gotham & Hirose Copper Alloy - blocs mono Aleph J - HP Cables Neotech NemoS-3080 - Ecoutes diy : HF10AK + Guigue_C300 / PR330M0 BR 75l - filtrage passif Q_O 24dB@700Hz
25/07/2017 20:33:27
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :