MELAUDIA :: forums
Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Version imprimable

+- MELAUDIA :: forums (http://forums.melaudia.net)
+-- Forum: espace public (/forumdisplay.php?fid=10)
+--- Forum: mesures (/forumdisplay.php?fid=53)
+--- Discussion : Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? (/showthread.php?tid=6840)


Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 24/07/2017 17:51:49

Bonjour,

Chose promise, chose due, et pour faire scission de mon fil de discussion sur mon système perso,
je publie ici pour Mélaudia la traduction française de l'article de Nelson PASS sur les câbles HPs Wink

Merci à Nelson PASS d'avoir accepté la traduction de son article,
et à jimbee et forr de m'avoir aidé à la rédaction et la traduction de certains termes techniques redoutables ! Smile
L'article de PASS se base sur des mesures pertinentes, donc je pense qu'il est dans la section de forum adéquate.

Je pense que cet article est très bon, il met en lumière pas mal de détails techniques souvent négligés ou passés sous silence.
Chacun a le droit d'utiliser des câbles de qualité dans son système, car cela le met certainement en valeur à l'écoute.
Il ne reste plus qu'à essayer, et à écouter Smile

Bien sûr, chacun est invité à discuter sur le sujet.
Vous me promettez juste que ça ne partira pas en sucette Big Grin

Cordialement.

nAr

EDIT du 25.09.2019 : remise du .pdf en ligne, de nouveau dispo.

Je rappelle que ce document avait été téléchargé par Tonipe qui l'avait illégalement et directement mis sur son serveur, puis en lien sur son site et son forum, et ce sans autorisation préalable.
Tant pour le respect de l'auteur de l'article que pour ceux qui ont œuvré à sa traduction, je souhaite que ce .pdf ne soit pas redistribué ailleurs.
Merci, et bonne lecture.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 24/07/2017 19:02:12

Bravo Anael !

Pour une fois, le sujet est argumentė techniquement. La discussion devrait être intéressante...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 24/07/2017 20:15:47

Bonsoir,

Oui bravo pour oser en parler!

Ce qui est bien , c'est qu'il y a un début de constat de l'importance d'un bon câble par une personne visiblement encore un peu hermétique...
Cependant le choix des modèles essayés n'est pas représentatif de ce qui fonctionne bien de nos jours donc automatiquement les constats, l'impact sur l'utilisation sont plus faibles.
Le développé technique est bien trop pauvre, la on est encore dans la préhistoire...

Mais c'est un petit début sur un vaste sujetSmile et il faut essayer d'en discuter "sans partir en sucette "car c'est très intéressant.

Le problème des câbles n'est pas qu'ils ne serviraient à rien, c'est le buisness qui est fait avec et qui dégoute les gens en particulier dans les marques très commerciales qui sont plutôt douteuses quand à leur conception.

Cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 24/07/2017 21:11:12

Bonjour nAr,

Beau boulot que cette traduction. Il faut dire que la base fournie par Nelson est de grande qualité. Les figures sont bien reprises, mais où est donc passée l'huile de serpent ? hihi !

Bonjour José,

"Le développé technique est bien trop pauvre, la on est encore dans la préhistoire..."
Je suis heureux de bientôt pouvoir lire l'actualité technique (et scientifique) des câbles sous ta plume !

Bien à vous, Jean-Marc.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 24/07/2017 21:51:27

Personnellement, avant d'essayer de construire une quelconque théorie sur quelque chose, en pragmatique raisonné, je considère qu'il faut avant tout prouver les faits sur ce quelque chose. C'est pourquoi, étant plus que septique, les faits n'étant pas évidents, je considère qu'il faut tout d'abord prouver les faits par un test en double aveugle, seul à même de démontrer la véracité ou non dudit fait. Si les fait sont avérés alors on se penche sur les raisons. Si les faits ne sont pas avérés, alors il n'y a rien à étudier, le sujet est clos.
Un lien sur un test réalisé par des passionnés (protocole ABx non respecté, mais résultat éloquent), non pas sur des câbles de HP, mais sur des câbles de modulation (je sais ce n'est pas du tout la même chose, mais les stratégies commerciales/marketing s'appliquent de la même manière) :
http://www.homecinema-fr.com/forum/diy-cables/resultats-du-test-en-aveugle-cables-de-modulation-t29781210.html

Je suis donc preneur de tests ABx fiables au sujet des câbles de HP, des câbles numériques...etc.

Le seul conseil de bon sens : choisir un câble sérieux et adapté au besoin, muni de connectiques sérieuses, en général à un prix correct/raisonnable.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 24/07/2017 22:06:14

Bonsoir Jean Marc,

Je n'ai aucune prétention à publier quoi que ce soit mais mon expérience, mes rencontres et mes propres quêtes me poussent simplement à encourager de s'y intéresser et cela pour aider tout passionné à obtenir un meilleur résultat d'écoute.

Je ne suis pas l'homme qu'il faut pour décrire (en tout cas par la plume) tout ce qui se passe avec les câbles( et autre) dans la forme qui convient à un scientifique.

Je suis sur que vous prendriez plaisir à réfléchir et analyser les résultats auditif constatés lors d'une simple réunion d'audiophiles ou autre évènement du genre ou des tests d'écoute seraient effectués , pour cela je propose mon aide volontier.

J'encourage sur ce forum à réunir les manières d'appréhender le sujet quelqu'elles soient. Je suis intimement convaincu que de réunir du monde et des moyens de réflexion sur ces sujets ne peut qu'être bénéfique et apportera enfin des solutions pertinentes dans le diy pour le plus grand plaisir de tousSmile

Au plaisir

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 25/07/2017 01:59:23

Les électroniciens qui abordent le sujet des câbles pour haut-parleurs s'accordent en genéral à dire que les caractéristiques électriques des câbles sont rarement significatives et en tous cas facilement maîtrisables pour la bande audio.

Mais ces électroniciens n'oublient pas que c'est le circuit fermé qu'ils forment avec la source et le récepteur qu'il faut prendre en considération car les choses se compliquent dans les hautes fréquences pour lesquelles le moindre bout de fil se comporte comme un collecteur de signaux indésirables.

La propagation des parasites le long d'un conducteur amène à se pencher sur son aspect ligne de transmission. Je crois que Pass a été l'un des premiers à le faire ainsi que des japonais, à peu près à la même époque où il y a eu aussi un article de Greiner dans le JAES mais qui exprimait un scepticisme quant à l'approche ligne de transmission :
http://www.aes.org/e-lib/browse.cfm?elib=3987

Certains amplificateurs ne réagissent pas bien aux résonances de la ligne de transmission formée par la charge constituée du câble et de l'enceinte à son extrémité. Cyril Bateman, spécialiste des condensateurs, n'avait pas l'âme d'un audiophile et ne connaissait sans doute pas le papier de Nelson Pass. Mais il s'est trouvé confronté à un amplificateur qui avait une fâcheuse tendance à partir en fumée. Il a mené des recherches et a identifié la raison de sa fragilité comme étant d'ordre radio-électrique. Le remède qu'il a trouvé était une petite cellule RC en bout de câble pour "terminer correctement" la ligne de transmission :
http://web.archive.org/web/20091027010126/http://uk.geocities.com/cyrilb2@btinternet.com/downloads_5_files/Cables_at_AF.pdf
Il semble qu'une telle cellule RC a été adopté assez tôt par des japonais puis par des fabricants de câbles au prix monstrueux où "l'amélioration" était noyée sous une couche de résine opaque (vous savez, c'est ce matériau génial dont est fait le Manta d'Esprit).

Bref, on peut considérérer que le sujet est objectivement bien couvert. Sur les câbles de modulation (cf XNWRX) le transport des signaux avec leurs masses récalcitrantes, c'est plus compliqué et on est loin d'un consensus objectif.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 25/07/2017 08:04:25

Il y a toujours 1 million de dollars à gagner.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 25/07/2017 09:51:56

.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 25/07/2017 10:38:16

JM Plantefeve a écrit :
Bonjour nAr,

Beau boulot que cette traduction. Il faut dire que la base fournie par Nelson est de grande qualité. Les figures sont bien reprises, mais où est donc passée l'huile de serpent ? hihi !

Bonjour José,

"Le développé technique est bien trop pauvre, la on est encore dans la préhistoire..."
Je suis heureux de bientôt pouvoir lire l'actualité technique (et scientifique) des câbles sous ta plume !

Bien à vous, Jean-Marc.


Bonjour Jean-Marc,

Merci ! Hi hi, huile de serpent, à réserver aux diyers qui FONT leurs propres câbles (et ils en auront besoin, je sais ce que c'est Wink la traduction disponible qui faisait référence sur le net était visiblement "poudre de Perlimpinpin", c'est ce qui collait le mieux ...

Bonjour José,
L'article date ... des années 80. Je suis d'accord pour le fait qu'il ne soit pas si récent, en revanche je ne vois nulle faille technique ni simplisme dans le développement.
Ce qui est sûr, c'est que l'on pourrait aujourd'hui faire un point sur la qualité des métaux ainsi que celles des diélectriques. A mon avis pertinent d'une manière technique, et aussi intéressant d'être abordé/ corroboré ou non par l'aspect subjectif. Etc, etc

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 25/07/2017 11:06:15

L'unique point important en ce qui concerne les câbles c'est la connectique.

Le reste n'importe quel test prouve qu'on me peut pas faire de différence avec certitude soit 100% de réussite.

Qu'on on arrive à 55% c'est déjà miraculeux mais cela reste hasardeux.

Après utiliser 200k€ de matos de mesure pour établir des différences entre des câbles à 1Mhz ou avec des bobines de 50m, bof.

Le pire c'est que gratuitement on peut gagner 10dB, que cela s'entend parfaitement et cela se mesure aussi.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 25/07/2017 11:49:16

PFB a écrit :
L'unique point important en ce qui concerne les câbles c'est la connectique.

Le reste n'importe quel test prouve qu'on me peut pas faire de différence avec certitude soit 100% de réussite.

Qu'on on arrive à 55% c'est déjà miraculeux mais cela reste hasardeux.

Après utiliser 200k€ de matos de mesure pour établir des différences entre des câbles à 1Mhz ou avec des bobines de 50m, bof.

Le pire c'est que gratuitement on peut gagner 10dB, que cela s'entend parfaitement et cela se mesure aussi.

PFB

10 dB ? Pour sûr ?

??? Y a t il une corrélation entre niveau sonore et qualité sonore ????

Entre mon 5080 et mon 3080 il y a des différences sonores indéniables, pourtant ils sont construits pareil, mêmes longueurs, même soudures, même prises banane cu-te low mass.
La seule différence technique entre les 2 modèles est que le cuivre est un ofc sur le 5080, et up occ sur le 3080 ...

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 25/07/2017 13:19:26

On croit entendre des différences là où il n'y en a pas, et on croit ne pas entendre de différences là où il y en a. Les explications sont faciles :
L'oreille et le cerveaux ne sont pas fiables.
L'effet placébo est connu et validé

Même moi sans ne jamais changer quoi que ce soit sur mon système, j'ai parfois l'impression qu'il est moins bon certains jours et meilleur d'autres jours. On peut y trouver plein d'explications tant physiques que ésotériques...quoi qu'il en soit j'ai souvent cette impression.

Alors l'effet des câbles...

J'ai trouvé quelques tests en double aveugle, et tous sont factuels : aucun ne montre l'apport d'un câble par rapport à un autre.

Mais chacun est libre de croire ce qu'il veut, comme on dit, quand on y croit, ça marche.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 25/07/2017 13:57:36

narshorn a écrit :
10 dB ? Pour sûr ?


Et même beaucoup plus

narshorn a écrit :
??? Y a t il une corrélation entre niveau sonore et qualité sonore ????


Techniquement oui audiophilement parlant c'est bcp plus complexe. Et c'est à ce point de la discussion que tout va partir en sucette.

Tout le monde entend des différences comme celle du lundi soir, la vraie question est , est-ce meilleur?. Un bête test informatisé entre 2 câbles te mettras sur la voie de la découverte du meilleur et non de la différence.

Personne au monde n'est capable de retrouver son cable favori avec un taux de réussite qui ne laisse aucune chance au hasard. La James Randi Educational Foundation offrait un million de dollars de 2007 et jusqu'à 2015 et personne n'a décroché la timbale.

Les demandes ne sont malheureusement plus ouvertes au public, car après avoir fait le tour des demandes les plus folles, James Randi réoriente sont challenge pour la promotion et l'encouragement du sens critique en offrant des donations de 100'000US.


Je me suis auto-soumis à des test automatisés avec par exemple des DAC et pour faire la différence faut se lever tôt.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 25/07/2017 18:06:22

xnwrx a écrit :
On croit entendre des différences là où il n'y en a pas, et on croit ne pas entendre de différences là où il y en a. Les explications sont faciles :
L'oreille et le cerveaux ne sont pas fiables.
L'effet placébo est connu et validé

Même moi sans ne jamais changer quoi que ce soit sur mon système, j'ai parfois l'impression qu'il est moins bon certains jours et meilleur d'autres jours. On peut y trouver plein d'explications tant physiques que ésotériques...quoi qu'il en soit j'ai souvent cette impression.

Alors l'effet des câbles...

J'ai trouvé quelques tests en double aveugle, et tous sont factuels : aucun ne montre l'apport d'un câble par rapport à un autre.

Mais chacun est libre de croire ce qu'il veut, comme on dit, quand on y croit, ça marche.


Tout comme une cellule, un DAC, un preamp, des blocs de puissance, des HPs ... les câbles sont partie intégrante de la chaîne de reproduction audio. En tant que maillon, ils font ressortir des différences, qualités, défauts, en fonction du matériel auquel ils sont associés. C'est subtil mais parfaitement audible lorsque l'on connait "parfaitement son système" pour l'écouter journalièrement; même pièce, différentes places d'écoute, même matériel, mêmes niveaux sonores, mêmes extraits, etc ...
Il n'existe pas de neutralité absolue en audio, et on peut influencer le résultat dans un certain sens en utilisant tel type de câble, ou dans un autre sens avec un autre; il n'existe pas non plus de règle en la matière, à chaque fois c'est un cas particulier; tout est une histoire d'association et de mariage, heureux (ou pas).

Suivant les jours, un système sonne mieux ou moins bien : c'est une affirmation subjective. Des paramètres peuvent jouer subtilement en conjonction : qualité du sommeil, écoute tôt le matin ou tard le soir, écoute après une journée de travail placé devant des trompettes avec crêtes répétitives à plus de 110 dB, ... mais aussi : facteur RH de l'air, plutôt sec / statique, ou bien plutôt humide, et hop les membranes en papier se gorgent progressivement d'humidité ... De plus l'atténuation naturelle des aigus par l'air ambiant est moindre par air sec (25%RH) que par air humide (75-95% en jour de pluie, intérieur/extérieur) ... Pollutions électromagnétiques diverses affectant plus ou moins les appareils suivant les jours/nuits, ... et encore et encore ... Tous ces paramètres s'additionnent, ou pas, ce qui rend difficile une écoute "type" et absolue d'un système.

MAIS : en passant au NemoS-3080, et en venant du NemoS-5080, je persiste bien à croire que ce n'est pas un effet placebo. De nettes différences en faveur du 3080 me font penser que la qualité du cuivre est en cause. L'UP OCC a l'air nettement plus fluide, plus naturel dans tout ce qui est au dessus de 5/10k, et on peut monter facilement 3 dB de plus au preamp sans "micro-gêne sonore" audible alors que ce 'était pas possible avant, ... etc, etc ...

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 25/07/2017 18:14:48

PFB a écrit :

narshorn a écrit :
10 dB ? Pour sûr ?


Et même beaucoup plus


Alors donne moi tes recettes, car là je suis scotché ! Smile

narshorn a écrit :
??? Y a t il une corrélation entre niveau sonore et qualité sonore ????

PFB a écrit :
Techniquement oui audiophilement parlant c'est bcp plus complexe. Et c'est à ce point de la discussion que tout va partir en sucette.

Pas d'accord avec cette affirmation. Pas de corrélation entre niveau sonore et qualité sonore.
Une écoute confidentielle à bas niveau peut remporter la palme un jour, tandis qu'une autre plus proche des 80 / 110 dB en crête va convaincre le soir d'après.
C'est donc totalement décorellé. Et non, on ne part pas en sucette Smile

PFB a écrit :
Tout le monde entend des différences comme celle du lundi soir, la vraie question est , est-ce meilleur?. Un bête test informatisé entre 2 câbles te mettras sur la voie de la découverte du meilleur et non de la différence.

Personne au monde n'est capable de retrouver son cable favori avec un taux de réussite qui ne laisse aucune chance au hasard. La James Randi Educational Foundation offrait un million de dollars de 2007 et jusqu'à 2015 et personne n'a décroché la timbale.

Les demandes ne sont malheureusement plus ouvertes au public, car après avoir fait le tour des demandes les plus folles, James Randi réoriente sont challenge pour la promotion et l'encouragement du sens critique en offrant des donations de 100'000US.


Je me suis auto-soumis à des test automatisés avec par exemple des DAC et pour faire la différence faut se lever tôt.

PFB


Ce n'est pas prouvé pour autant qu'elle ne soit impossible à faire ...
Wink

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 25/07/2017 18:41:14

narshorn a écrit :
Pas d'accord avec cette affirmation. Pas de corrélation entre niveau sonore et qualité sonore.
Une écoute confidentielle à bas niveau peut remporter la palme un jour, tandis qu'une autre plus proche des 80 / 110 dB en crête va convaincre le soir d'après.
C'est donc totalement décorellé. Et non, on ne part pas en sucette Smile


Je ne parlait pas de niveau général, bien que l'entier de la communauté audiophile estime que plus c'est fort meilleure sera la reproduction. Et c'est d'ailleur avec un soin extrême que la communauté essaie de s'affranchir de cette différence lors de tests.

Je parlais de linéarité. Un creux ou d'une bosse de +/-10 +/-20dB qui psycho-acoutiquement parlant, sera problématique pour un auditeur et passera complément inaperçu pour qqn d'autre.

narshorn a écrit :
Ce n'est pas prouvé pour autant qu'elle ne soit impossible à faire ...


Il ne s'agit plus de prouver ou pas il s'agit juste de se rendre contre que les câbles n'ont qu'une infime (pour ne pas dire nulle) influence sur la reproduction sonore, le sujet ayant déjà été mainte fois discuté.

Il faut se rendre compte que la qualité de toute reproduction sonore sera dictée par les distorsions de la pièce. Et qu'un audiophile qui n'a pas investit un kopeck dans sa pièce est soit chanceux soit sourd.



PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 25/07/2017 19:46:49

narshorn a écrit :
Tout comme une cellule, un DAC, un preamp, des blocs de puissance, des HPs ... les câbles sont partie intégrante de la chaîne de reproduction audio. En tant que maillon, ils font ressortir des différences, qualités, défauts, en fonction du matériel auquel ils sont associés. C'est subtil mais parfaitement audible lorsque l'on connait "parfaitement son système" pour l'écouter journalièrement; même pièce, différentes places d'écoute, même matériel, mêmes niveaux sonores, mêmes extraits, etc ...
Il n'existe pas de neutralité absolue en audio, et on peut influencer le résultat dans un certain sens en utilisant tel type de câble, ou dans un autre sens avec un autre; il n'existe pas non plus de règle en la matière, à chaque fois c'est un cas particulier; tout est une histoire d'association et de mariage, heureux (ou pas).


Bonjour,
je suis d'accord sur le fait qu'un câble fait partie intégrante de la chaîne audio, c'est une évidence. Mais un câble est un élément "simple", contrairement à un DAC, un Ampli, une source audio. Son impact sur le rendu audio est à mon sens nul (sauf pour un câble vraiment mauvais, oxydé, mal adapté), et jusqu'à preuve du contraire, l'inverse n'a pu être démontré.
C'est bien sur ce dernier point que le problème subsiste. Malgré le fait qu'il a été démontré que le câble n'avait aucun impact sur le rendu, par de nombreux tests ABx, beaucoup continuent à croire le contraire.
Sur le lien que j'ai mis dans un post plus haut sur les tests de câbles de modulation, il est très intéressant de noter, et c'est à mon sens un aspect crucial, que lorsque le "cobaille" change lui même les câbles, il entend tout de suite que le "bon" câble sonne mieux et que le "mauvais" sonne moins bien. Puis lorsque quelqu'un change les câbles à sa place, lui écoutant donc à l'aveugle, il se trompe systématiquement et ne reconnait plus le bon du mauvais.

Narshorn, je vous met au défi de reconnaitre quel câble est utilisé si quelqu'un vous change vos câbles entre le 3080 et le 5080 sans que vous sachiez.

Pour ma part je ne m'étendrais pas plus sur ce sujet. Qu'on me démontre l'inverse de ce que démontrent tous les tests sérieux, c'est à dire aucune différence (pour des câbles correctement dimensionnés et réalisés), et on pourra s'intéresser au phénomène.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 25/07/2017 20:00:07

Bonsoir,

La les gars vous êtes graves et en plus vous devez faire peur aux centaines de personnes qui mettent en oeuvre leur système et optimisent avec câbles et supports méticuleusement choisis comme leurs électroniques puisqu'ils n'osent plus s'exprimer sur les forums devant toute votre science expliquée. Ceux qui sont curieux et ouverts non plus d'ailleurs.

Les rares fois ou des électroniciens ou autres personnes du même acabit testent des câbles, comme par hasard ils choisissent ce dont personne ne veut tellement ce n'est pas représentatif des produits à succès. Auraient ils peur d'être déstabilisés à ne pouvoir expliquer ce qu'ils entendent !...

Enfin bon je persiste et signe, sans mise en oeuvre sérieuse de tous vos "chers" appareils" vous n'aurez qu'un son de hifi rien de plus. Les timbres seront faux, très loin sera l'émotion, la ligne mélodique, la liquidité, la légèreté d'un aigu raffiné, le grave restera bourdonnant ou absent et je ne parle pas de la disposition des musiciens, de leur crédibilité dans ce vaste "caffouillis".

Maintenant moi je respecte les gens qui s'intéressent à la technique pure et dure sous toute ces formes . C'est une passion différente.

Il faudrait simplement arrêter de prendre les gens qui ont une vraie sensibilité musicale, d'ailleurs pas forcément accompagnée d'un désir de technique, pour des abrutis. Chacun a des compétences différentes et avec un peu d'ouverture le mélanges de celles ci peut faire des merveilles.


Cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 25/07/2017 20:33:27

Bonsoir PFB,

PFB a écrit :
Je ne parlait pas de niveau général, bien que l'entier de la communauté audiophile estime que plus c'est fort meilleure sera la reproduction. Et c'est d'ailleur avec un soin extrême que la communauté essaie de s'affranchir de cette différence lors de tests.

Je parlais de linéarité. Un creux ou d'une bosse de +/-10 +/-20dB qui psycho-acoutiquement parlant, sera problématique pour un auditeur et passera complément inaperçu pour qqn d'autre.


Oui mais voilà, aucun auditorium même traité correctement ne permettra une BP linéaire à +/-1 dB genre entre 40 et 10.000 ... Ni même aucune cabine audio en milieu pro, fut-elle excellente !

L'audiophile est "accoutumé" à son environnement acoustique, qui varie de très bon/excellent à mauvais/horrible, nous sommes d'accord. Mais cette notion est ignorée par les "sages" dans plus de 99% des cas !!! Je dirais que même si l'acoustique de pièce conditionne techniquement ce qui va sortir du système, absolument, une fois ce fait, l'audiophile intègre de toutes façons ces paramètres, dans une certaine mesure, qui peut aller de faible à ultra complexe (un peu à la manière de certains "programmes"); ces paramètres deviennent partie du "filtrage interne" du cerveau qui interprète ce que l'oreille fournit. La psycho-acoustique a des notions bien lointaines, pour la plupart de celles qui nous intéressent, de l'effet placebo.

Dès lors, une fois ces notions assimilées, on peut parfaitement se rendre compte que bouger des enceintes de 5 mm par rapport aux murs latéraux, arrières, orientation au degré près ... est parfaitement audible, bien que ténu. Eh bien, c'est identique pour un câble, c'est ténu, mais parfaitement audible, à partir du moment où on ne change rien d'autre.
La différence est d'ailleurs d'autant plus perceptible en "négatif" lorsque l'on repasse ensuite à l'avant-dernier câble testé, après une période prolongée d'essais divers avec le dernier en date.

narshorn a écrit :
Ce n'est pas prouvé pour autant qu'elle ne soit impossible à faire ...


PFB a écrit :
Il ne s'agit plus de prouver ou pas il s'agit juste de se rendre contre que les câbles n'ont qu'une infime (pour ne pas dire nulle) influence sur la reproduction sonore, le sujet ayant déjà été mainte fois discuté.

Il faut se rendre compte que la qualité de toute reproduction sonore sera dictée par les distorsions de la pièce. Et qu'un audiophile qui n'a pas investit un kopeck dans sa pièce est soit chanceux soit sourd.


Ce n'est pas parce qu'il a été de maintes fois discuté, qu'il est vrai à 100% ...
Ce que l'on ressent à l'écoute ne peut dès fois pas s'expliquer scientifiquement. Et là, nos "sages" ne peuvent plus rien.

Par exemple, dans une écoute chez un démonstrateur, 2 câbles modulation ont été représentés puis écoutés par les compères A, C et Y (noms réels abrégés) et chaque câble faisait ressortir différents aspects d'une écoute du même matériel (je dirais hardware pour le différencier des câbles). Pour la petite histoire, j'ai même préféré ce jour là le câble à 15€ à celui à 1000 ... Tout est affaire de compensations entre maillons. Pas d'essai de style aveugle ou double aveugle, qui a mon avis au niveau du stress occasionné, fausse totalement les capacités d'analyse et de jugement.

Aucun câble n'est neutre, ou parfaitement transparent / informatif. Il interagit forcément avec les maillons auquels il est branché et "participe" à la qualité "variable", (paramètre subjectif) de reproduction sonore.

Pour ma part, j'estime (hors effet placebo) la place de tout un câblage (numérique, ligne, HP par exemple) dans une chaîne de reproduction sonore à environ 3% à près de 10% d'influence du résultat sonore global, dans les meilleurs cas (conditions acoustiques permettant "d'entendre" clairement le résultat, matériel/hardware/source d'un niveau de qualité suffisant).

D'accord pour la deuxième affirmation ! Smile j'aime bien cet humour, qui est néanmoins oh combien exact dans son fondement Wink

nAr


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 25/07/2017 20:37:05

Josca a écrit :
Bonsoir,

La les gars vous êtes graves et en plus vous devez faire peur aux centaines de personnes qui mettent en oeuvre leur système et optimisent avec câbles et supports méticuleusement choisis comme leurs électroniques puisqu'ils n'osent plus s'exprimer sur les forums devant toute votre science expliquée. Ceux qui sont curieux et ouverts non plus d'ailleurs.

Les rares fois ou des électroniciens ou autres personnes du même acabit testent des câbles, comme par hasard ils choisissent ce dont personne ne veut tellement ce n'est pas représentatif des produits à succès. Auraient ils peur d'être déstabilisés à ne pouvoir expliquer ce qu'ils entendent !...

Enfin bon je persiste et signe, sans mise en oeuvre sérieuse de tous vos "chers" appareils" vous n'aurez qu'un son de hifi rien de plus. Les timbres seront faux, très loin sera l'émotion, la ligne mélodique, la liquidité, la légèreté d'un aigu raffiné, le grave restera bourdonnant ou absent et je ne parle pas de la disposition des musiciens, de leur crédibilité dans ce vaste "caffouillis".

Maintenant moi je respecte les gens qui s'intéressent à la technique pure et dure sous toute ces formes . C'est une passion différente.

Il faudrait simplement arrêter de prendre les gens qui ont une vraie sensibilité musicale, d'ailleurs pas forcément accompagnée d'un désir de technique, pour des abrutis. Chacun a des compétences différentes et avec un peu d'ouverture le mélanges de celles ci peut faire des merveilles.


Cordialement

José


+ 1000 ! Wink

On ne fait pas "qu'entendre", on "ressent" aussi des choses.
Le subjectif, c'est la nature même de la reproduction sonore ... ou plutôt, de l'appréciation qu'on peut en avoir.
Ses deux entités (technique, musicale) sont inséparables, en fait ...

nAr


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 25/07/2017 20:44:20

Nom d'une pipe, je crains que nous ne soyons rėengagės dans le dėbat des objectivistes contre les subjectivistes !

On peut fermer le fil tout de suite, il n'y a pas d'issue !

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 25/07/2017 20:48:00

La discussion est intéressante. Enfin, je trouve !
Ce serait dommage de fermer le fil. Il est loin de "partir en sucette".
Smile
la relation entre objectif (technique, physique) et subjectif (appréciation de ces paramètres à l'écoute ) est manquante. En tout cas pour les câbles.

On pourrait avoir un début serait il modeste de réponse dans ce fil ...
.. Ou pas Wink

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 25/07/2017 20:53:50

Non mais il tourne dėjà en rond... Tu as ouvert le fil avec des arguments objectifs supportės par le document de Nelson Pass (qu'on a le droit de critiquer), depuis, les interventions que j'ai lues ne sont que des opinions.

Bref, un petit peu d'effort pour justifier les dėclarations à l'emporte pièce des uns et des autres ne serait pas de trop.

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 25/07/2017 20:57:34

On ne fait pas "qu'entendre", on "ressent" aussi des choses.
Le subjectif, c'est la nature même de la reproduction sonore ... ou plutôt, de l'appréciation qu'on peut en avoir.
Ses deux entités (technique, musicale) sont inséparables, en fait ...

nAr
[/quote]

Voilà! inséparable ! et je peux garantir pour le vivre tous les jours que seules les doubles compétences (oreilles et techniques)permettent de faire évoluer le résultat dans l'absolu et non par tâtonnement ou inversement par pure théorie.

Alors il faut arrêter de ne pas croire en son voisin, oui je sais Dominique, subjectivistes contre objectivistes, n'empêche que dans ma petite vie j'ai eu pas mal de réponses et solutions en évitant ce cloisonnement.

En ce qui me concerne, pas bien grave, mais je me plais à espérer un forum ou la science avance ; pour cela elle à besoin d'aide comme le dit subjectiviste en a besoin aussi à ses heures.

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 25/07/2017 21:05:38

Je ne vois que deux solutions.

Soit vous arrivez à démontrer, formules mathėmatiques à l'appui, comment la typologie d'un câble de haut-parleur (composition du cuivre, géomėtrie des conducteurs, caractėristique de l'isolant) peut influencer, mesures à l'appui, le comportement d'un amplificateur ou d'un haut-parleur.

Soit vous organisez une ėcoute comparative, dans une pièce d'ėcoute donnėe (argument de PFB) avec un système de rėfėrence ou vous ne remplacez que les câbles entre les ėcoutes faites par un groupe d'auditeurs ignorants des changements, sur une durėe assez longue et un nombre suffisant de morceaux pour qu'une analyse statistique puisse être reconnue valable.

Voilà, à vous de choisir votre terrain !

J'ėcoute Maureen Forrester, des lieders, 3 CD, vieil enregistrement, mais superbe musique...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 25/07/2017 21:10:35

Dominique-Tanguy a écrit :
Non mais il tourne dėjà en rond... Tu as ouvert le fil avec des arguments objectifs supportės par le document de Nelson Pass (qu'on a le droit de critiquer), depuis, les interventions que j'ai lues ne sont que des opinions.

Bref, un petit peu d'effort pour justifier les dėclarations à l'emporte pièce des uns et des autres ne serait pas de trop.

Dominique T


Le document de Pass ne couvre pas d'étude de paramètres néanmoins intéressants, et plus "modernes", comme la géométrie des conducteurs, la qualité/structure cristalline des métaux utilisés, l'importance de la qualité des diélectriques. Si des personnes charitables peuvent contribuer à ce sujet sur ce fil, n'est-ce pas là la preuve d'une belle communauté audiophile.

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 25/07/2017 21:10:44

C'est un sujet qui ne trouvera jamais de fin ou de compromis puisqu'il oppose les croyants aux non croyants. C'est un sujet universel. Soit on s'accepte et on s'aime, soit on se fou sur la gueuleBig Grin
Ne me parlez pas de câble numériques ou de câble optique sinon je vous parle de ma lampe en pierre de selBig Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 25/07/2017 21:21:20

Je ne suis pas d'accord avec la transposition de la croyance au sujet qui est abordé ici.

L'expėrience d'une écoute montrant des diffėrences lors d'un changement de câble ne relève pas de la croyance, mais d'une perception objective par une de nos sens , l'ouie, que l'on ne sait pas corrėler avec une analyse elle aussi objective.

Dominique T

xnwrx a écrit :
C'est un sujet qui ne trouvera jamais de fin ou de compromis puisqu'il oppose les croyants aux non croyants. C'est un sujet universel. Soit on s'accepte et on s'aime, soit on se fou sur la gueuleBig Grin
Ne me parlez pas de câble numériques ou de câble optique sinon je vous parle de ma lampe en pierre de selBig Grin




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 25/07/2017 21:24:17

bonsoir

objectivité et subjectivité

l'expérimentation de la réalité des plans physiques a la particularité d'être partageable par le plus grand nombre d'individus .C'est ce qui est communément appelé "la réalité objective"

il en va de même pour tous les autres corps ,sauf qu'il sont en grande partie liés a des réalités invisibles,plus subtiles ,moins partageables,car plus personnelle. L'expérimentation de ces corps demande du ressenti,car elle fait appel a notre expérience personnelle,a notre monde intérieur .Pour cette raison nous la nommons "réalité subjective"par opposition a la "réalité objective "

L'objectif signifie que nous sommes séparés de ce qui est ressenti -le sujet est séparé de l'objet .Le subjectif signifie que le sujet et l'objet sont indissociables.Les sciences physiques sont objectives les sciences humaines sont subjectives.

S.Cardinaux

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 25/07/2017 21:35:46

Précisément vrai Claude.

Dominique, je serais d'accord avec vous si on parlait d'une écoute ou de comparaisons "à l'aveugle". Le terme de perception "Objective" est alors pertinent. A l'inverse, une écoute alors que l'on "sait" ce que l'on écoute n'est plus "objective", elle est faussée par le fait de "savoir".
Si j'ai la conviction que tel câble procurera une meilleure écoute, alors ma perception de cette écoute ira en faveur de ce câble, et cette expérience renforcera ma "croyance". Nous sommes ainsi fait (d'une manière générale).


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 25/07/2017 22:44:18

Dominique-Tanguy a écrit :
Je ne suis pas d'accord avec la transposition de la croyance au sujet qui est abordé ici.

L'expėrience d'une écoute montrant des diffėrences lors d'un changement de câble ne relève pas de la croyance, mais d'une perception objective par une de nos sens , l'ouie, que l'on ne sait pas corrėler avec une analyse elle aussi objective.

Dominique


Dominique,
Avec tout mon respect, je ne suis pas de ton avis.

L'expėrience d'une écoute montrant des diffėrences lors d'un changement de câble ne relève pas de la croyance, mais d'une perception subjective par un de nos sens , l'ouie, que l'on ne sait pas corrėler avec une analyse pourtant objective.

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 25/07/2017 23:09:17

narshorn a écrit :
Oui mais voilà, aucun auditorium même traité correctement ne permettra une BP linéaire à +/-1 dB genre entre 40 et 10.000 ... Ni même aucune cabine audio en milieu pro, fut-elle excellente !


Si cela existe, c'est juste pas vivable. Tu peux parfaitement écouter une source dans une chambre sourde, tu auras exactement le résultat de la prise de son et du travail de transfert électrique/pression acoustique de la source sonore.

narshorn a écrit :
Dès lors, une fois ces notions assimilées, on peut parfaitement se rendre compte que bouger des enceintes de 5 mm par rapport aux murs latéraux, arrières, orientation au degré près ... est parfaitement audible, bien que ténu.


Ténu? tu rigoles? bouger les sources sonore dans un milieu réverbérant même de quelques cm c'est modifier la bande passante de plusieurs dB voir de dizaine de dB. Et c'est là que le bas blesse l'audiophile est incapable de déceler un bosse de 10dB qui va bouffer le spectre, le masquer et pire rallonger un écho de plusieurs secondes. Si l'audiophile soulève son câble du sol il entend une différence?

narshorn a écrit :
Eh bien, c'est identique pour un câble, c'est ténu, mais parfaitement audible, à partir du moment où on ne change rien d'autre.
La différence est d'ailleurs d'autant plus perceptible en "négatif" lorsque l'on repasse ensuite à l'avant-dernier câble testé, après une période prolongée d'essais divers avec le dernier en date.


Que tu ressente qqch est parfaitement normal, on ressent tous qqch lorsqu'on écoute de la musique vivante ou morte. Attention de ne pas confondre ressenti avec détermination.

Quand tu changes de câbles tu ressens qqch c'est normal, si je change de câble l'impression sera moindre, si qqun change de câble qui ne sont pas à vendre le ressenti devient infime. Bien que tu ressentes qqch tu es incapable de te déterminer. Et c'est là qu'intervient le hasard une succession de simples tests ABx te démontreras que tu ressens qqch mais tu est incapable de discernement.

Que ce soit pour des câbles et attention je vais bcp plus loin pour de l'électronique comme des DAC. Les seuls équipements ou l'humain peut se déterminer avec certitude sont les transducteurs et les sources analogiques (cellules micro). Pourquoi? les différences sont énormes de l'ordre d'une dizaine de magnitude.

Sur le forum Gearsultz un mec a comparé une interface Behringer avec une Lavry test ABx automatisé, 20 tests 55% de hasard dans ces réponses. Il a recommencé son test en changeant de méthode, morceaux de 4 secondes 50 tests successif, 60%. Question est-ce que cela vaut la peine d'investir 20kUSD dans une Lavry pour un si faible score?

Alors t'imagine pas être capable de discerner un câble? personne ne l'a fait, mais je veux bien participer. Chez toi sur tes équipements, test ABx en aveugle série de 20. La certitude est à 100% le hasard le plus complet à 50% et je change d'équipement à partir de 80%.

C'est un peu le sport favori d'ETF et malheureusement bcp de scores sont du hasard le plus complet.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - revilo - 25/07/2017 23:41:00

PFB a écrit :
bouger les sources sonore dans un milieu réverbérant même de quelques cm c'est modifier la bande passante de plusieurs dB voir de dizaine de dB.


Et la position de l'auditeur Big Grin

Je rigole parce qu'il y a quelques jours je faisais des mesures chez moi après une petite modif (Lol était passé à la maison et m'a cassé les burnes sur un truc, alors j'ai voulu savoir Tongue ).
Bon bref sur un sinus glissant j'ai noté à l'oreille une forte distorsion à 100Hz (un accord au lieu d'un sinus pur), donc j'ai bloqué le signal sur cette fréquence et je suis allé voir mes 4560 de plus près pour chercher si je n'avais pas des machins posés dessus avec des tôles qui vibraient, ou si les parois vibraient. En m'approchant, je n'entendais plus cette distorsion, j'ai bougé quelques objets suspects (tout en subissant le 100Hz à niveau élevé) que je sentais vibrer au toucher, et puis je suis revenu à mon PC. Et là, je n'entendais rien. Mais quand je dis rien c'était rien du tout, j'ai cru qu'un fil était débranché ou quelque chose de ce style. Et puis je me suis amusé à bouger dans la pièce, pour me rendre compte à quel point les noeuds et ventres étaient importants.
J'avais déjà joué avec les mouvements de tête sur les fréquences plus élevées, ou en faisant varier lentement la fréquence, mais je m'y attendais, ça n'était donc pas très surprenant. Là je me suis fait surprendre, c'était très parlant.
C'est avec ce genre d'expérience qu'on prend conscience à quel point la pièce est le premier responsable de la réponse du système. 10dB en bougeant les HP ou la tête? oui c'est très audible, sans problème.
Et c'est frustrant à admettre, de se dire qu'il est plus important de bricoler de la déco ou des cloisons pour améliorer les choses, quand on pensait bricoler du caisson ou de l'électronique.

Les câbles, si quelqu'un lance une expérience en aveugle, je serais très intéressé de participer.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 26/07/2017 00:50:56

Josca a écrit :
La les gars vous êtes graves et en plus vous devez faire peur aux centaines de personnes qui mettent en oeuvre leur système et optimisent avec câbles et supports méticuleusement choisis comme leurs électroniques puisqu'ils n'osent plus s'exprimer sur les forums devant toute votre science expliquée. Ceux qui sont curieux et ouverts non plus d'ailleurs.

Il y a beaucoup plus de discussions subjectives que de débats techniques sur les fora (faute d'intervenants pour ces derniers).
Il y a beaucoup plus de fora à orientation essentiellement subjective que de fora à teinte légèrement technique (à cet égard, la disparition du forum Audax a été un coup très dur). Les curieux, les fins connaisseurs de technique sont une petite minorité.

Citation :
Les rares fois ou des électroniciens ou autres personnes du même acabit testent des câbles, comme par hasard ils choisissent ce dont personne ne veut tellement ce n'est pas représentatif des produits à succès.

Vu le prix de ces produits à succès (lesquels ?) qu'aucun procédé de fabrication ne saurait justifier, on comprend la tiédeur des mesureurs à les acquerir pour s'adonner à leurs investigations préférées.
Par ailleurs on ne voit pas les acquéreurs des mêmes produits s'empresser de les soumettre à des analyses pratiquées par les dits mesureurs pour qui ce serait un immense plaisir.

Citation :
Auraient ils peur d'être déstabilisés à ne pouvoir expliquer ce qu'ils entendent !...

Beaucoup moins peur que les audiophiles méticuleux à qui on propose depuis trois décades de faire une démonstration de leur infaillibilité à différencier deux câbles et chez qui se défiler est une constante.

Citation :
Enfin bon je persiste et signe, sans mise en oeuvre sérieuse
[quote]
En quoi cela consiste-t-il, une mise en œuvre sérieuse ?

[quote]de tous vos "chers" appareils" vous n'aurez qu'un son de hifi rien de plus. Les timbres seront faux, très loin sera l'émotion, la ligne mélodique, la liquidité, la légèreté d'un aigu raffiné, le grave restera bourdonnant ou absent

C'est un discours qui en rappellent bien d'autres. Avec une volonté de convaincre à l'aide de paroles fleuries mais teintées d'une certaine désobligeance (mes chers frères, vous n'atteindrez jamais le paradis...) plutôt que par des exposés de faits vérifiables.

Citation :
et je ne parle pas de la disposition des musiciens, de leur crédibilité dans ce vaste "caffouillis".

Il y a des câbles qui altèrent la disposition des musiciens et d'autres non ? Et pourquoi pas celle du chef d'orchestre ? Quelle est donc la technologie prodigieuse et au résultat si contraire à ce que l'on recherche qui est capable de ce tour de force ?

Citation :
Maintenant moi je respecte les gens qui s'intéressent à la technique pure et dure sous toute ces formes .

Ce n'est absolument pas l'impression que me donnent tes discours. Entre l'intention et la réalité, il y a une marge. Un vrai respect commencerait par un petit effort intellectuel pour appréhender la technique dont les fondamentaux sont facilement accessibles.

Citation :
Il faudrait simplement arrêter de prendre les gens qui ont une vraie sensibilité musicale,

Il y a toujours des gens pour se targuer d'être détenteurs de vraies qualités. C'est le moyen le plus rapide et le plus sûr pour se décrébiliser à mes yeux.
A part ça, quel est le rapport entre une chaîne de reproduction et la sensibilité musicale ? Etre possesseur d'un système imparfait ne signifie nullement en être dépouvu. Par ailleurs, il est bien connu qu'un musicien sait entendre toutes les subtilités d'une musique bien au delà du système de réproduction qui la diffuse.

Citation :
Chacun a des compétences différentes et avec un peu d'ouverture le mélanges de celles ci peut faire des merveilles.

La forte imagination qui imprègne l'interprétation des faits par une certaine partie de la communauté audiophile n'est hélas pas compatible la science pratiquée par les techniciens, espérée sans concessions.

Pour rappel, la traduction de Nashorn expose des faits précis (relatés de façon piquante par un subjectiviste notoire, Nelson Pass). La discussion devrait porter sur ces faits ou d'autres du même ordre et non être le support de sempiternels crédos sans rapport avec le vrai sujet qui nous orientent droit sur le chemin redouté de la sucette.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 26/07/2017 07:43:38

forr a écrit :

Josca a écrit :
La les gars vous êtes graves et en plus vous devez faire peur aux centaines de personnes qui mettent en oeuvre leur système et optimisent avec câbles et supports méticuleusement choisis comme leurs électroniques puisqu'ils n'osent plus s'exprimer sur les forums devant toute votre science expliquée. Ceux qui sont curieux et ouverts non plus d'ailleurs.

Il y a beaucoup plus de discussions subjectives que de débats techniques sur les fora (faute d'intervenants pour ces derniers).
Il y a beaucoup plus de fora à orientation essentiellement subjective que de fora à teinte légèrement technique (à cet égard, la disparition du forum Audax a été un coup très dur). Les curieux, les fins connaisseurs de technique sont une petite minorité.

Citation :
Les rares fois ou des électroniciens ou autres personnes du même acabit testent des câbles, comme par hasard ils choisissent ce dont personne ne veut tellement ce n'est pas représentatif des produits à succès.

Vu le prix de ces produits à succès (lesquels ?) qu'aucun procédé de fabrication ne saurait justifier, on comprend la tiédeur des mesureurs à les acquerir pour s'adonner à leurs investigations préférées.
Par ailleurs on ne voit pas les acquéreurs des mêmes produits s'empresser de les soumettre à des analyses pratiquées par les dits mesureurs pour qui ce serait un immense plaisir.

Citation :
Auraient ils peur d'être déstabilisés à ne pouvoir expliquer ce qu'ils entendent !...

Beaucoup moins peur que les audiophiles méticuleux à qui on propose depuis trois décades de faire une démonstration de leur infaillibilité à différencier deux câbles et chez qui se défiler est une constante.

Citation :
Enfin bon je persiste et signe, sans mise en oeuvre sérieuse
[quote]
En quoi cela consiste-t-il, une mise en œuvre sérieuse ?

[quote]de tous vos "chers" appareils" vous n'aurez qu'un son de hifi rien de plus. Les timbres seront faux, très loin sera l'émotion, la ligne mélodique, la liquidité, la légèreté d'un aigu raffiné, le grave restera bourdonnant ou absent

C'est un discours qui en rappellent bien d'autres. Avec une volonté de convaincre à l'aide de paroles fleuries mais teintées d'une certaine désobligeance (mes chers frères, vous n'atteindrez jamais le paradis...) plutôt que par des exposés de faits vérifiables.

Citation :
et je ne parle pas de la disposition des musiciens, de leur crédibilité dans ce vaste "caffouillis".

Il y a des câbles qui altèrent la disposition des musiciens et d'autres non ? Et pourquoi pas celle du chef d'orchestre ? Quelle est donc la technologie prodigieuse et au résultat si contraire à ce que l'on recherche qui est capable de ce tour de force ?

Citation :
Maintenant moi je respecte les gens qui s'intéressent à la technique pure et dure sous toute ces formes .

Ce n'est absolument pas l'impression que me donnent tes discours. Entre l'intention et la réalité, il y a une marge. Un vrai respect commencerait par un petit effort intellectuel pour appréhender la technique dont les fondamentaux sont facilement accessibles.

Citation :
Il faudrait simplement arrêter de prendre les gens qui ont une vraie sensibilité musicale,

Il y a toujours des gens pour se targuer d'être détenteurs de vraies qualités. C'est le moyen le plus rapide et le plus sûr pour se décrébiliser à mes yeux.
A part ça, quel est le rapport entre une chaîne de reproduction et la sensibilité musicale ? Etre possesseur d'un système imparfait ne signifie nullement en être dépouvu. Par ailleurs, il est bien connu qu'un musicien sait entendre toutes les subtilités d'une musique bien au delà du système de réproduction qui la diffuse.

Citation :
Chacun a des compétences différentes et avec un peu d'ouverture le mélanges de celles ci peut faire des merveilles.

La forte imagination qui imprègne l'interprétation des faits par une certaine partie de la communauté audiophile n'est hélas pas compatible la science pratiquée par les techniciens, espérée sans concessions.

Pour rappel, la traduction de Nashorn expose des faits précis (relatés de façon piquante par un subjectiviste notoire, Nelson Pass). La discussion devrait porter sur ces faits ou d'autres du même ordre et non être le support de sempiternels crédos sans rapport avec le vrai sujet qui nous orientent droit sur le chemin redouté de la sucette.


Forr bonjour, bonjour à tous,
Sans doute n'ai je pas l'art de manier la plume et que tu as du mal à comprendre les raisons de ma présence sur ce forum. En tout cas elles ne sont absolument pas hostiles.
Dois je te rappeler que j'encourage le partage de compétences et non l'opposition.

En ce qui me concerne je suis très bien entouré depuis plus de 35 ans je travaille en collaboration avec ingénieurs, physiciens et mélomanes; Une chose essentielle nous réuni, la passion de la musique, nos fonctionnements sont très différents mais nous avons compris la richesse de cet différence.

Je considère effectivement mon niveau en technique faible en regard de ces personnes et d'autres mais pas d'inquiétude je me débrouille...

pour répondre à tes propos:
- il est extremement simple d'emprunter un produit même couteux contre un cheque de garantie afin de faire des essais d'écoute ( ou bien des mesures).

- je suis à votre disposition pour participer, voir organiser des écoutes sérieuses avec un protocole rigoureux à tout points de vue ( nous pouvons le définir ensemble)
et assister aux débats qui s'en suivront

- j'encourage le faire sois même, c'est une des raisons fondamentales de ma présence; la commercialisation pourrit tout, l'homme peut faire beaucoup de choses par lui même, en particulier la ou il a des centres d'intérêt. Je trouve la mouvance des Maker très intéressante.

- Concernant une "certaine désobligeance de ma part", vraiment je m'en excuse que ce puisse être perçu comme cela. Moi je dirai plutôt en plus direct " il est temps de vous bouger le cul"pour faire avancer les choses et justement que chacun atteigne son paradis.

- Une mise en oeuvre sérieuse:
Cesser de penser que seul certain éléments de la chaîne de reproduction sont importants.
Une grande rigueur est nécessaire pour réussir selon chacun et son aisance utiliser outils de mesure ou oreilles pour optimiser au mieux l'acoustique, le placement des produits.
Faire très attention à la façon d'organiser électriquement les appareils entre eux et vis a vis de la source de courant.
Ce ne sont la que quelques points, bien sur cela peut se développer plus pour ceux que cela intéresse...

- d'une manière générale, je ne suis pas d'accord avec les termes souvent écris " des différences tellement faibles...que pas de quoi en faire un sujet"

Pour exemple je me suis rendu l'année dernière en compagnie de Gilles N chez Dominique ou nous avons d'ailleurs été fort bien reçu; Je n'étais pas là pour lui démontrer ma science, non simplement le connaître, écouter son système et lui faire profiter de quelques astuces et l'incité ainsi à la curiosité. En effet je trouve qu'il fait parti des gens sur ce forum qui essaient de l'enrichir et y intervient généreusement.
Je savais par avance son besoin d'une approche dite scientifique, Dominique était loin de se laisser aller à l'écoute ce jour là tellement le raisonnement ne pouvait le quitter.
Pourtant il à entendu plein de choses et nous n'avons même pas inséré un nouveau" câble" ou autre objet magique. Enfin le plus intéressant à mon sens est le fait que sa femme( que je salue) depuis la cuisine malgré des bruits parasites revenait régulièrement vers nous pour nous dire" mais qu'avez vous changé, c'est beaucoup mieux"

je ne suis pas surpris, effectivement les vrais différences positives s'entendent très bien même d'une écoute distraite ou distante...cela en dit long...

Bien sur pour faire ces écoutes, il faut un système comme celui de Dominique, c'est à dire relativement simple au niveau du nombre d'éléments, une mise au point déjà correcte dans une acoustique adaptée pour la reproduction.

Bon je dois dire que malgré la bonne volonté de notre cher Dominique qui a tenté de partager sur ce forum ses impressions et en débattre, il a vite compris que c'était difficile et épuisant.

Bah il me reste encore plein d'énergie Smile
Alors peut être un jour à une réunion Mélaudia...

cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 26/07/2017 08:10:11

Bonjour Anael,

La perception, le toucher, l'ouie, la vue, l'odorat, le goût sont pour moi ėvidemment objectifs. On sait mesurer une vue ou une ouie déficiente.

Derrière, l'interprétation qu'en fait le cerveau est une autre histoire...

Mais il en est de même avec le micro de mesure.

Donc pour moi, entendre une "diffėrence", dans les mêmes conditions d'ėcoute, est une expėrience objective. Par contre, l'auditeur doit évidemment être tenu dans l'ignorance quand aux changements de configuration.

Dominique T


narshorn a écrit :

Dominique-Tanguy a écrit :
Je ne suis pas d'accord avec la transposition de la croyance au sujet qui est abordé ici.

L'expėrience d'une écoute montrant des diffėrences lors d'un changement de câble ne relève pas de la croyance, mais d'une perception objective par une de nos sens , l'ouie, que l'on ne sait pas corrėler avec une analyse elle aussi objective.

Dominique


Dominique,
Avec tout mon respect, je ne suis pas de ton avis.

L'expėrience d'une écoute montrant des diffėrences lors d'un changement de câble ne relève pas de la croyance, mais d'une perception subjective par un de nos sens , l'ouie, que l'on ne sait pas corrėler avec une analyse pourtant objective.

Cordialement




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 26/07/2017 09:49:16

PFB a écrit :
Il a recommencé son test en changeant de méthode, morceaux de 4 secondes 50 tests successif, 60%.


Je pense qu'il aurait du essayer avec des morceaux de 1 seconde, voir une demi-seconde.Big Grin Big Grin Big Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 26/07/2017 09:54:52

Il n'empêche, il manque clairement "un maillon" dans l'explication des "différences subjectives perçues entre câbles" par des preuves "objectives" qui s'y rapporteraient et seraient validées scientifiquement. J'en suis pleinement conscient, et peut être faudra-t-il des décennies avant de voir ce phénomène expliqué clairement. Après tout, il a fallu au moins 3 décennies pour commencer à voir une explication scientifique pour pouvoir expliquer comment deux amplis de puissance pouvaient sonner très différemment, malgré des mesures a priori identiques ...

J'emets une hypothèse, que je ne peux pas valider ni expliquer scientifiquement, mais après tout, c'est la démarche de tout scientifique que de formuler des hypothèses avant d'en trouver la preuve, ...
même si ce n'est pas moi qui les trouverai Smile suis musicien, pas scientifique de formation ...

Mon hypothèse, qui vaut ce qu'elle vaut (peut être beaucoup pour certains et rien pour d'autres) est que :
la façon dont le câble se comporte et influence l'amplificateur en retour de charge, dans le domaine de la HF, a sans doute aussi des répercussions directes, mais pour le moment inconnues ou inconsidérées, dans les bandes de fréquences inférieures, donc la bande audio, et seraient donc rendues audibles/perceptibles par voie de conséquence; non en tant que telles, mais en termes d'influence de la qualité de reproduction de l'amplificateur lui-même.
Je fais référence à un phénomène plus simpliste de 2 fréquences, dont le battement génère une résultante grave de fréquence bien inférieure à ces deux dernières ... (Si l'une est absente, plus de battement, et disparue la résultante grave).

On sait aussi que nombre d'amplificateurs ne se contentent pas de produire harmoniques 2 et 3 (low order) dans leur spectre de disto sur charge réelle.

Quid du comportement de la production de ces harmoniques de plus haut rang, dans le spectre de disto, en rapport avec la bande HF, et surtout de leur retour de la charge via ledit câble à l'amplificateur, influençant ainsi celui-ci potentiellement au niveau de la sonorité (boucle non-vertueuse) ?

D'où ce qui en découlerait logiquement : importance des diélectriques, de leur constante (facteur de pertes+phénomène MDI lié?) au niveau de l'interface conducteur/diélectrique; importance de la géométrie du conducteur en rapport à la HF (et leurs implications non-démontrées sur les bandes de fréquences inférieures); Mais aussi, dans un autre domaine, importance de la pureté du matériau conducteur en regard de sa structure en grains (il semblerait que plus les grains sont "petits", plus les interfaces entre grains augmentent en nombre sur le passage du signal et deviendraient des sources potentielles de rajout de bruit (thermo-ionique ? moléculaire ?) ...

Je ne peux que penser à ces pistes, encore sous-explorées à nos jours ...

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 26/07/2017 11:11:57

Bonjour Narsh,
vous êtes musicien, pas scientifique. Vous êtes passionés comme nous tous. Ne cherchez pas d'explications scientifiques qui vous dépassent à des phénomènes non avérés. Des hypothèses scientifiques doivent être validées par des faits, des démonstrations. Jusqu'à preuve du contraire on n'a rien vu de tout cela. Certains fabricants de câbles utilisent un langage pseudo scientifique, sans faits (démonstration des améliorations). Oubliez.
Lorsqu'un article vous écrit que la vitesse de la lumière dans le vide est de 300 1E08 m/s ou qu'une vitesse spatiale s'exprime en H/Omhs.Watts ou quelque chose comme ça, passez votre chemin.
J'ai l'habitude de qualification d'équipements aux EMI/EMC en conduit ou rayonné, en susceptibilité ou en émission, BF et HF, et je peux vous assurer que des rayonnements électromagnétiques BF qui pénètrent un câble n'interfèrent absolument pas avec le courant électrique qui y circule, ni ne perturbent la charge ou la source d'autant qu'on parle de champs ridiculement faibles.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 26/07/2017 11:38:02

"Regardless of the cable type, the effects it introduces to a signal are
proportional to its length: the shorter the cable, the more intimate the
connection between amplifier and loudspeaker."


Beaucoup d'installations pourraient voir leurs câbles s'améliorer de 20%.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jimbee - 26/07/2017 11:51:09

JM Plantefeve a écrit :
Beaucoup d'installations pourraient voir leurs câbles s'améliorer de 20%.


Parfois plus

[attachment=18014]


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 26/07/2017 11:58:30

jimbee a écrit :
Parfois plus

Est-ce une photo extraite de Valerian ?




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 26/07/2017 12:10:37

Avant que cette discussion ne soit fermée,je vous raconte comment est arrivée ma prise de conscience sur le son des câbles :

Dans les années 70,j'avais une chaîne Philips avec enceintes asservies MFB dont les amplis étaient intégrés aux enceintes.Suite à une pub parue dans un journal local,j'ai eu envie de changer de matériel.La société Audioreference dont l'usine se trouvait à une dizaine de km de chez moi,bradait du matériel en direct d'usine avec des remises pouvant aller jusqu'à 60%.Je décidais donc d'aller y faire un tour et après écoute,revenait avec une paire d'enceintes A65 et un ampli PB4.Arrivé chez moi je m'aperçu que je n'avais pas de câble pour raccorder les enceintes du fait que les Philips avaient leurs amplis intégrés.Je décidais donc de ramener du câble industriel HO7RNF disponible à la boite ou je travaillais.Pour moi du câble c'était du câble et ne me posait pas de questions sur sa qualité.Quand j'eu mis ces câbles en place,je fus surpris de constater que je n'avais pas d'aigus,contrairement à ce que j'avais entendu chez le fabricant.Après réflexion,je me dis que ces histoires de qualité de câble que je lisais depuis des années et auxquelles je ne croyais pas,étaient peut-être vraies finalement.Donc je décidais d'utiliser du fil de câblage souple qui servait au boulot à raccorder les enroulements en fil émaillé des moteurs électriques,à leur plaque à bornes.
Nouvelle écoute : les aigus étaient bien là cette fois,mais c'était devenu très agressif.Toujours rien à voir avec ce que j'avais entendu chez le fabricant.Donc il semblerait que les câbles ont bien une influence sur le rendu sonore.Je me suis dit alors qu'il fallait que je trouve des "bons" câbles pour l'audio.Oui mais lesquels? Je n'y connaissais pas grand-chose en hi-fi à l'époque (juste un peu plus maintenant)et comme je commençais à m'intéresser à la revue l'Audiophile qui vantait les câbles ISODA,je décidais de les essayer sans savoir ce qui en résulterait.Et là,ce fût la claque!Non seulement les aigus n'étaient plus agressifs,mais ils étaient bien présents et doux!Les timbres étaient plus beaux,les graves plus profonds et les extinctions de notes duraient plus longtemps.Plus détails aussi que je n'avais jamais remarqués auparavant.Je ne m'attendais pas à de tels résultats.Depuis ce jour je suis convaincu du son des câbles,et quelques essais avec d'autres modèles ne m'ont autant convaincus que ces ISODA.Depuis ce jour je suis toujours équipé d'ISODA aussi bien en HP qu'en modulation et ne suis pas près d'en changer.A leur actuel j'ai quand-même repéré en modulation le câble MOGAMI 2549 et en HP,le NEOTECH que je recommande dans la construction du K209 Grand_Floyd.En extérieur le NEOTECH n'est pas évident à utiliser car c'est un monobrin très rigide,mais en interne,il ne faut pas hésiter,cela s'entend!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jimbee - 26/07/2017 12:18:02

forr a écrit :
Est-ce une photo extraite de Valerian ?


Les inspirations, Giya ou Diva ?
[attachment=18015]


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 26/07/2017 12:18:16

narshorn a écrit :
Il n'empêche, il manque clairement "un maillon" dans l'explication des "différences subjectives perçues entre câbles" par des preuves "objectives" qui s'y rapporteraient et seraient validées scientifiquement. J'en suis pleinement conscient, et peut être faudra-t-il des décennies avant de voir ce phénomène expliqué clairement. Après tout, il a fallu au moins 3 décennies pour commencer à voir une explication scientifique pour pouvoir expliquer comment deux amplis de puissance pouvaient sonner très différemment, malgré des mesures a priori identiques ...

J'emets une hypothèse, que je ne peux pas valider ni expliquer scientifiquement, mais après tout, c'est la démarche de tout scientifique que de formuler des hypothèses avant d'en trouver la preuve, ...
même si ce n'est pas moi qui les trouverai Smile suis musicien, pas scientifique de formation ...

Mon hypothèse, qui vaut ce qu'elle vaut (peut être beaucoup pour certains et rien pour d'autres) est que :
la façon dont le câble se comporte et influence l'amplificateur en retour de charge, dans le domaine de la HF, a sans doute aussi des répercussions directes, mais pour le moment inconnues ou inconsidérées, dans les bandes de fréquences inférieures, donc la bande audio, et seraient donc rendues audibles/perceptibles par voie de conséquence; non en tant que telles, mais en termes d'influence de la qualité de reproduction de l'amplificateur lui-même.
Je fais référence à un phénomène plus simpliste de 2 fréquences, dont le battement génère une résultante grave de fréquence bien inférieure à ces deux dernières ... (Si l'une est absente, plus de battement, et disparue la résultante grave).

On sait aussi que nombre d'amplificateurs ne se contentent pas de produire harmoniques 2 et 3 (low order) dans leur spectre de disto sur charge réelle.

Quid du comportement de la production de ces harmoniques de plus haut rang, dans le spectre de disto, en rapport avec la bande HF, et surtout de leur retour de la charge via ledit câble à l'amplificateur, influençant ainsi celui-ci potentiellement au niveau de la sonorité (boucle non-vertueuse) ?

D'où ce qui en découlerait logiquement : importance des diélectriques, de leur constante (facteur de pertes+phénomène MDI lié?) au niveau de l'interface conducteur/diélectrique; importance de la géométrie du conducteur en rapport à la HF (et leurs implications non-démontrées sur les bandes de fréquences inférieures); Mais aussi, dans un autre domaine, importance de la pureté du matériau conducteur en regard de sa structure en grains (il semblerait que plus les grains sont "petits", plus les interfaces entre grains augmentent en nombre sur le passage du signal et deviendraient des sources potentielles de rajout de bruit (thermo-ionique ? moléculaire ?) ...

Je ne peux que penser à ces pistes, encore sous-explorées à nos jours ...

Cordialement


Quelques hypothèses de plus:

peut être y a t'il aussi des problèmes mécaniques au niveau des câbles, de part ce qu'ils transportent ainsi que par ce qu'ils subissent étant présents dans le contexte d'écoute

peut être jouent t'ils un "rôle" d'isolement entre les appareils qui se polluent joyeusement, enfin en tout cas cela pourrait expliquer qu'un câble plus long peut donner de meilleurs résultats...

peut être leur rayonnement aussi intervient car rien que leur positionnement change le son

Tout cela on est d'accord est un vrai sujetSmile

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 26/07/2017 12:25:56

JM Plantefeve a écrit :
"Regardless of the cable type, the effects it introduces to a signal are
proportional to its length: the shorter the cable, the more intimate the
connection between amplifier and loudspeaker."


Beaucoup d'installations pourraient voir leurs câbles s'améliorer de 20%.


Bonjour Jean Marc,
Que veux tu dire exactement?

Beaucoup d'expériences ont été faites en réduisant la longueur des câbles HP par exemple à très très courts, curieusement dans celles que j'ai pu vivre le résultat étaient nettement moins bon, l'écoute en tout cas, des mesures élaborées seraient intéressantes.

Qu'en penses tu, vois tu une explication plausible, recevable?

cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 26/07/2017 12:39:46

xnwrx a écrit :
Bonjour Narsh,
vous êtes musicien, pas scientifique. Vous êtes passionés comme nous tous. Ne cherchez pas d'explications scientifiques qui vous dépassent à des phénomènes non avérés. Des hypothèses scientifiques doivent être validées par des faits, des démonstrations. Jusqu'à preuve du contraire on n'a rien vu de tout cela. Certains fabricants de câbles utilisent un langage pseudo scientifique, sans faits (démonstration des améliorations). Oubliez.
Lorsqu'un article vous écrit que la vitesse de la lumière dans le vide est de 300 1E08 m/s ou qu'une vitesse spatiale s'exprime en H/Omhs.Watts ou quelque chose comme ça, passez votre chemin.
J'ai l'habitude de qualification d'équipements aux EMI/EMC en conduit ou rayonné, en susceptibilité ou en émission, BF et HF, et je peux vous assurer que des rayonnements électromagnétiques BF qui pénètrent un câble n'interfèrent absolument pas avec le courant électrique qui y circule, ni ne perturbent la charge ou la source d'autant qu'on parle de champs ridiculement faibles.


Xavier,
Vitesse de la lumière 299 792 458 m/s ou 3.10^8 m/s c'est correct ... ou encore 1 079 252 848,800 km/h.
Pourquoi diable ressortir encore cet argument dit "erroné", de votre point de vue ?
Pourquoi conseiller de passer son chemin à la lecture de telles formules ?
L'article original (...) (celui du professeur Malcom Hawksford) (dont le lien est dans l'autre thread) est parfaitement correct de ce point de vue, si c'est un problème de typo, alors je n'en ai cure !

En raisonnement inverse, est-ce que je condamne l'utilisation de petits large-bande en line array, moi, sous un prétexte musical ?
Non, bien évidemment. Ce serait stupide et totalement infondé.

Si on ne cherche pas d'explications scientifiques, que reste-t-il ?

Devenir believer ?

La partie rationnelle de mon être s'y refuse totalement. Ce qui n'exclut pas une certaine (dévorante) passion Wink

Je suis un musicien, certes, (modeste petit musicien) avec un petit (tout petit) bagage technique (mini-scientifique) et je suis également pleinement conscient de mes limites, tant de perception que de raisonnement.
Mais pour autant, je refuse de tomber dans le côté obscur de la force des gris-gris vaudous ou autre supercherie. Il doit y avoir des explications rationnelles encore non-exploitées de nos jours.

Cordialement.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 26/07/2017 12:43:25

jimbee a écrit :

forr a écrit :
Est-ce une photo extraite de Valerian ?


Les inspirations, parfois ...


Jimbee !!! J'adoooore Wink;)Wink Big Grin Big Grin Big Grin

Anaël


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 26/07/2017 12:52:56

Josca a écrit :
- Concernant une "certaine désobligeance de ma part", vraiment je m'en excuse que ce puisse être perçu comme cela. Moi je dirai plutôt en plus direct " il est temps de vous bouger le cul"pour faire avancer les choses et justement que chacun atteigne son paradis.

Chez moi, le remuement de popotin, c'est de faire des efforts intellectuels de compréhension des phénomènes physiques et de bien se documenter : la lecture de quelque chose comme Linear Audio (je me demande combien de français ont acheté tous les numéros de cette revue qui a tenu un rôle qu'une autre revue du même format n'avait pas su tenir en son temps), de quelques auteurs bien connus (Self, Cordell, voire Toole mais avec des réserves) et d'autres moins (Henry Ott, Ralph Morisson, Jim Brown... concernant la transmission du signal). On voit plus d'audiophiles se reposer sur leurs prodigieuses oreilles que s'interesser à ce que disent toutes ces personnes et d'autres du même accabit qui sont à l'origine d'immenses progrès.

Citation :
- Une mise en oeuvre sérieuse:
Cesser de penser que seul certain éléments de la chaîne de reproduction sont importants.
Une grande rigueur est nécessaire pour réussir selon chacun et son aisance utiliser outils de mesure ou oreilles pour optimiser au mieux l'acoustique, le placement des produits.

La rigueur est une vertu recherchée dans la pratique des sciences.
J'en distingue bien peu dans les discours audiophiles.

Citation :
Faire très attention à la façon d'organiser électriquement les appareils entre eux et vis a vis de la source de courant.

Avec une méthode qui s'appuie sur des aspects imaginés du comportement du courant électrique et qui n'a pas été vérifée selon des moyens techniques rigoureux ?

Citation :
Enfin le plus intéressant à mon sens est le fait que sa femme( que je salue) depuis la cuisine malgré des bruits parasites revenait régulièrement vers nous pour nous dire" mais qu'avez vous changé, c'est beaucoup mieux"

A quel audiophile ce genre d'anecdote n'est-il jamais arrivé ? C'est un classique.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 26/07/2017 12:54:10

Josca a écrit :

narshorn a écrit :
Il n'empêche, il manque clairement "un maillon" dans l'explication des "différences subjectives perçues entre câbles" par des preuves "objectives" qui s'y rapporteraient et seraient validées scientifiquement. J'en suis pleinement conscient, et peut être faudra-t-il des décennies avant de voir ce phénomène expliqué clairement. Après tout, il a fallu au moins 3 décennies pour commencer à voir une explication scientifique pour pouvoir expliquer comment deux amplis de puissance pouvaient sonner très différemment, malgré des mesures a priori identiques ...

J'emets une hypothèse, que je ne peux pas valider ni expliquer scientifiquement, mais après tout, c'est la démarche de tout scientifique que de formuler des hypothèses avant d'en trouver la preuve, ...
même si ce n'est pas moi qui les trouverai Smile suis musicien, pas scientifique de formation ...

Mon hypothèse, qui vaut ce qu'elle vaut (peut être beaucoup pour certains et rien pour d'autres) est que :
la façon dont le câble se comporte et influence l'amplificateur en retour de charge, dans le domaine de la HF, a sans doute aussi des répercussions directes, mais pour le moment inconnues ou inconsidérées, dans les bandes de fréquences inférieures, donc la bande audio, et seraient donc rendues audibles/perceptibles par voie de conséquence; non en tant que telles, mais en termes d'influence de la qualité de reproduction de l'amplificateur lui-même.
Je fais référence à un phénomène plus simpliste de 2 fréquences, dont le battement génère une résultante grave de fréquence bien inférieure à ces deux dernières ... (Si l'une est absente, plus de battement, et disparue la résultante grave).

On sait aussi que nombre d'amplificateurs ne se contentent pas de produire harmoniques 2 et 3 (low order) dans leur spectre de disto sur charge réelle.

Quid du comportement de la production de ces harmoniques de plus haut rang, dans le spectre de disto, en rapport avec la bande HF, et surtout de leur retour de la charge via ledit câble à l'amplificateur, influençant ainsi celui-ci potentiellement au niveau de la sonorité (boucle non-vertueuse) ?

D'où ce qui en découlerait logiquement : importance des diélectriques, de leur constante (facteur de pertes+phénomène MDI lié?) au niveau de l'interface conducteur/diélectrique; importance de la géométrie du conducteur en rapport à la HF (et leurs implications non-démontrées sur les bandes de fréquences inférieures); Mais aussi, dans un autre domaine, importance de la pureté du matériau conducteur en regard de sa structure en grains (il semblerait que plus les grains sont "petits", plus les interfaces entre grains augmentent en nombre sur le passage du signal et deviendraient des sources potentielles de rajout de bruit (thermo-ionique ? moléculaire ?) ...

Je ne peux que penser à ces pistes, encore sous-explorées à nos jours ...

Cordialement


Quelques hypothèses de plus:

peut être y a t'il aussi des problèmes mécaniques au niveau des câbles, de part ce qu'ils transportent ainsi que par ce qu'ils subissent étant présents dans le contexte d'écoute

peut être jouent t'ils un "rôle" d'isolement entre les appareils qui se polluent joyeusement, enfin en tout cas cela pourrait expliquer qu'un câble plus long peut donner de meilleurs résultats...

peut être leur rayonnement aussi intervient car rien que leur positionnement change le son

Tout cela on est d'accord est un vrai sujetSmile

A+

José


Pourquoi donc ne pas essayer d'appliquer la théorie électromagnétique BF/HF à nos câbles, de haut-parleurs par exemple ?
A t on le moyen de mesurer (de façon complexe) le champ électromagnétique BF/ HF produit autour d'un câble HP branché entre un amplificateur et une charge en régime musical ?

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 26/07/2017 13:02:16

Oui ça se mesure très bien. Mais surtout on constate que l'impact de ce champs électromagnétique faible autour du câble n'a aucun impact sur le courant y circulant.
3 1E08 Narsh effectivement, et non pas 300 1E08 comme indiqué dans l'article ;-)


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 26/07/2017 13:05:02

Josca a écrit :
Beaucoup d'expériences ont été faites en réduisant la longueur des câbles HP par exemple à très très courts, curieusement dans celles que j'ai pu vivre le résultat étaient nettement moins bon, l'écoute en tout cas, des mesures élaborées seraient intéressantes.

Voilà qui pourrait justifier le contenu du texte sur lequel a démarré cette discussion. Qu'est-ce qui pourrait être en cause sinon l'adaptation de la longueur du câble et de son impédance caractéristique à sa terminaison, c'est à dire l'aspect ligne de transmission de la liaison.
Mais se dresse alors la question subsidiaire : à quelle fréquence ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 26/07/2017 14:33:44

xnwrx a écrit :
Oui ça se mesure très bien. Mais surtout on constate que l'impact de ce champs électromagnétique faible autour du câble n'a aucun impact sur le courant y circulant.
3 1E08 Narsh effectivement, et non pas 300 1E08 comme indiqué dans l'article ;-)


Amha une mesure dudit champ entre les conducteurs (intérieur du cable ...) serait plus explicite et sans doute très parlant ... Et il risque de ne pas être "faible" ... Et est indissociable de l'aspect courant/tension ... 😊

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 26/07/2017 14:35:14

Grand_Floyd a écrit :
Avant que cette discussion ne soit fermée,je vous raconte comment est arrivée ma prise de conscience sur le son des câbles :

Dans les années 70,j'avais une chaîne Philips avec enceintes asservies MFB dont les amplis étaient intégrés aux enceintes.Suite à une pub parue dans un journal local,j'ai eu envie de changer de matériel.La société Audioreference dont l'usine se trouvait à une dizaine de km de chez moi,bradait du matériel en direct d'usine avec des remises pouvant aller jusqu'à 60%.Je décidais donc d'aller y faire un tour et après écoute,revenait avec une paire d'enceintes A65 et un ampli PB4.Arrivé chez moi je m'aperçu que je n'avais pas de câble pour raccorder les enceintes du fait que les Philips avaient leurs amplis intégrés.Je décidais donc de ramener du câble industriel HO7RNF disponible à la boite ou je travaillais.Pour moi du câble c'était du câble et ne me posait pas de questions sur sa qualité.Quand j'eu mis ces câbles en place,je fus surpris de constater que je n'avais pas d'aigus,contrairement à ce que j'avais entendu chez le fabricant.Après réflexion,je me dis que ces histoires de qualité de câble que je lisais depuis des années et auxquelles je ne croyais pas,étaient peut-être vraies finalement.Donc je décidais d'utiliser du fil de câblage souple qui servait au boulot à raccorder les enroulements en fil émaillé des moteurs électriques,à leur plaque à bornes.
Nouvelle écoute : les aigus étaient bien là cette fois,mais c'était devenu très agressif.Toujours rien à voir avec ce que j'avais entendu chez le fabricant.Donc il semblerait que les câbles ont bien une influence sur le rendu sonore.Je me suis dit alors qu'il fallait que je trouve des "bons" câbles pour l'audio.Oui mais lesquels? Je n'y connaissais pas grand-chose en hi-fi à l'époque (juste un peu plus maintenant)et comme je commençais à m'intéresser à la revue l'Audiophile qui vantait les câbles ISODA,je décidais de les essayer sans savoir ce qui en résulterait.Et là,ce fût la claque!Non seulement les aigus n'étaient plus agressifs,mais ils étaient bien présents et doux!Les timbres étaient plus beaux,les graves plus profonds et les extinctions de notes duraient plus longtemps.Plus détails aussi que je n'avais jamais remarqués auparavant.Je ne m'attendais pas à de tels résultats.Depuis ce jour je suis convaincu du son des câbles,et quelques essais avec d'autres modèles ne m'ont autant convaincus que ces ISODA.Depuis ce jour je suis toujours équipé d'ISODA aussi bien en HP qu'en modulation et ne suis pas près d'en changer.A leur actuel j'ai quand-même repéré en modulation le câble MOGAMI 2549 et en HP,le NEOTECH que je recommande dans la construction du K209 Grand_Floyd.En extérieur le NEOTECH n'est pas évident à utiliser car c'est un monobrin très rigide,mais en interne,il ne faut pas hésiter,cela s'entend!


Voilà un témoignage intéressant!
De plus les câbles isoda sont un bon exemple , je les connais bien, ils ne sont l'objet d'aucune étude poussée sur le diélectrique ni sur la structure du câble; juste l'étude du comportement de chaque conducteur conduisant au multi-métaux.

Un de plus à en être conscient alors pourquoi refuser cette évidence, qui plus on la pousse, plus améliore le résultat.
Il faut arrêter de dire je n'y crois pas, cela ne veut rien dire, ne pas entendre cela peut d'ailleurs être du à l'oreille de chacun et ou au contexte et matériel.
Il y a encore une fois matière à réfléchir, mesurer, évaluer... au boulot nos chers collègues qui ont la chance de posséder le bagage nécéssaire pour expliquer pourquoi.
D'ailleurs il est tout à fait possible de travailler sur quelque chose auquel nous sommes septique ( non croyant) en faisant simplement confiance à ceux qui constatent, c'est le rôle d'un scientifique cherchez à comprendre, à expliquer, à reproduire de manière contrôlée.

cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 26/07/2017 15:04:43

Evidence... c'est un peu beaucoup trop vite dit.

Josca a écrit :
[...]Il y a encore une fois matière à réfléchir, mesurer, évaluer... au boulot nos chers collègues qui ont la chance de posséder le bagage nécéssaire pour expliquer pourquoi.
D'ailleurs il est tout à fait possible de travailler sur quelque chose auquel nous sommes septique ( non croyant) en faisant simplement confiance à ceux qui constatent, c'est le rôle d'un scientifique cherchez à comprendre, à expliquer, à reproduire de manière contrôlée.

Avant toute investigation, la premières chose qu'exige toute discipline scientifique est de s'assurer, par des tests évitant tout a priori, de la constance des constats qu'on lui soumet.
Ici, les tests seraient d'abord effectués chez la même personne, puis chez d'autres, puis en diverses circonstances.

La grande difficulté réside dans les procédures employées.
Il est acquis qu'elles ne font jamais l'unanimité.



RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 26/07/2017 15:21:44

forr a écrit :
Evidence... c'est un peu beaucoup trop vite dit.

Josca a écrit :
[...]Il y a encore une fois matière à réfléchir, mesurer, évaluer... au boulot nos chers collègues qui ont la chance de posséder le bagage nécéssaire pour expliquer pourquoi.
D'ailleurs il est tout à fait possible de travailler sur quelque chose auquel nous sommes septique ( non croyant) en faisant simplement confiance à ceux qui constatent, c'est le rôle d'un scientifique cherchez à comprendre, à expliquer, à reproduire de manière contrôlée.

Avant toute investigation, la premières chose qu'exige toute discipline scientifique est de s'assurer, par des tests évitant tout a priori, de la constance des constats qu'on lui soumet.
Ici, les tests seraient d'abord effectués chez la même personne, puis chez d'autres, puis en diverses circonstances.

La grande difficulté réside dans les procédures employées.
Il est acquis qu'elles ne font jamais l'unanimité.


Bien sur nous sommes d'accord, des constats établis sous un protocole rigoureux élaboré ensemble, le plus complet possible( justement en tant que scientifique ne rien omettre même ses apriori sur des points qui ne compteraient pas) et ensuite études des résultats obtenus.

Cdt

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 26/07/2017 17:55:09

Voici un projet intėressant pour Melaudia... On peut commencer avec les câbles de haut-parleurs, c'est assez simple à transporter et à mettre en oeuvre.

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 26/07/2017 20:02:19

Grand_Floyd a écrit :
Avant que cette discussion ne soit fermée,je vous raconte comment est arrivée ma prise de conscience sur le son des câbles :

Dans les années 70,j'avais une chaîne Philips avec enceintes asservies MFB dont les amplis étaient intégrés aux enceintes.Suite à une pub parue dans un journal local,j'ai eu envie de changer de matériel.La société Audioreference dont l'usine se trouvait à une dizaine de km de chez moi,bradait du matériel en direct d'usine avec des remises pouvant aller jusqu'à 60%.Je décidais donc d'aller y faire un tour et après écoute,revenait avec une paire d'enceintes A65 et un ampli PB4.Arrivé chez moi je m'aperçu que je n'avais pas de câble pour raccorder les enceintes du fait que les Philips avaient leurs amplis intégrés.Je décidais donc de ramener du câble industriel HO7RNF disponible à la boite ou je travaillais.Pour moi du câble c'était du câble et ne me posait pas de questions sur sa qualité.Quand j'eu mis ces câbles en place,je fus surpris de constater que je n'avais pas d'aigus,contrairement à ce que j'avais entendu chez le fabricant.Après réflexion,je me dis que ces histoires de qualité de câble que je lisais depuis des années et auxquelles je ne croyais pas,étaient peut-être vraies finalement.Donc je décidais d'utiliser du fil de câblage souple qui servait au boulot à raccorder les enroulements en fil émaillé des moteurs électriques,à leur plaque à bornes.
Nouvelle écoute : les aigus étaient bien là cette fois,mais c'était devenu très agressif.Toujours rien à voir avec ce que j'avais entendu chez le fabricant.Donc il semblerait que les câbles ont bien une influence sur le rendu sonore.Je me suis dit alors qu'il fallait que je trouve des "bons" câbles pour l'audio.Oui mais lesquels? Je n'y connaissais pas grand-chose en hi-fi à l'époque (juste un peu plus maintenant)et comme je commençais à m'intéresser à la revue l'Audiophile qui vantait les câbles ISODA,je décidais de les essayer sans savoir ce qui en résulterait.Et là,ce fût la claque!Non seulement les aigus n'étaient plus agressifs,mais ils étaient bien présents et doux!Les timbres étaient plus beaux,les graves plus profonds et les extinctions de notes duraient plus longtemps.Plus détails aussi que je n'avais jamais remarqués auparavant.Je ne m'attendais pas à de tels résultats.Depuis ce jour je suis convaincu du son des câbles,et quelques essais avec d'autres modèles ne m'ont autant convaincus que ces ISODA.Depuis ce jour je suis toujours équipé d'ISODA aussi bien en HP qu'en modulation et ne suis pas près d'en changer.A leur actuel j'ai quand-même repéré en modulation le câble MOGAMI 2549 et en HP,le NEOTECH que je recommande dans la construction du K209 Grand_Floyd.En extérieur le NEOTECH n'est pas évident à utiliser car c'est un monobrin très rigide,mais en interne,il ne faut pas hésiter,cela s'entend!


Bonsoir,
Et bien voilà quelque chose de très intéressant puisqu'on a là non pas une impression que le son est moins bon ou meilleur sans savoir dire ce qui cloche, mais un effet clairement identifié : pas d'aigu, trop d'aigu, puis parfait. Là on n'est plus dans le subjectif, et par voie de conséquence ça se mesure parfaitement.
Si vous aviez les courbes mesurées avec les différents câbles on verrait s'il y a bien ces différences entendue ;-)


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 26/07/2017 20:09:14

Heu,ça remonte à une trentaine d'années!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 26/07/2017 20:26:46

C'était hierBig Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 27/07/2017 10:55:58

Dominique-Tanguy a écrit :
Voici un projet intėressant pour Melaudia... On peut commencer avec les câbles de haut-parleurs, c'est assez simple à transporter et à mettre en oeuvre.

Dominique T


Bonjour Dominique,

Câbles modulation encore plus légers , on peut faire les deux d'un coup au moins la cause sera entendue ou pasSmile

Auparavant ce qui compte c'est d'arriver à établir un protocole qui convienne à tous et ensuite se préoccuper de mettre en oeuvre ce jour là un système simple, mono-amplifié et surtout, au point car faire des tests de ce genre sur ce que j'ai pu entendre aux réunions par deux fois, un son de mauvaise sono, ça n'est pas très formateur. Heureusement qu'une fois jean Hiraga par son intervention a un peu limité les dégâts...
Sinon il serait peut être possible pour un petit groupe de le faire dans un autre contexte chez l'un d'entre nous qui soit pas trop loin de tous...

voici déjà un début de protocole que je vous soumets:

- obtenir un résultat satisfaisant d'écoute avant de commencer
- aucun élément déplacé entre deux comparaisons, que ce soit matériel ou personnes.
- se débrouiller pour qu'il soit possible de positionner les câbles de la même manière
- qu'ils aient exactement la même longueur
- pour ceux qui n'ont pas de sens indiqué, l'établir avant de commencer( à l'écoute cela se fait très bien) ou au moins créer un repère pour ne pas les inverser par hasard.
- chaque écoute doit se faire sans aucune intervention sur les réglages volume ou autre.
- écouter à chaque fois la même chose, pas plus pas moins.
- éviter de bouger et parler entre deux comparaisons( écrire les constats)
- bien entendu la personne qui fait les manip ne dévoile pas ce qui est écouté

Tout cela n'est qu'un dégrossi, en effet dans ce cadre, nous écouterons la résultante des types de câbles tous paramètres confondus mais aussi de leur connectique. Ce qui ne donne qu'un résultat global.
Il est entendu que le seul objet est juste de constater ou pas des différences minimes ou importantes positives ou négatives ou simplement de linéarité.

Ensuite place aux mesures pour essayer de visualiser les différences entendues et constater s'il y a corrélation entre ce qui serait mieux à l'écoute et aux mesures.

Ce sera déjà pas mal.

Pour être plus précis et détaillé, cela prend des années.

A vous d'ajouter des éléments dans ce protocole si necessaire.

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 27/07/2017 11:21:05

Josca a écrit :
voici déjà un début de protocole que je vous soumets:

- obtenir un résultat satisfaisant d'écoute avant de commencer
- aucun élément déplacé entre deux comparaisons, que ce soit matériel ou personnes.
- se débrouiller pour qu'il soit possible de positionner les câbles de la même manière
- qu'ils aient exactement la même longueur
- pour ceux qui n'ont pas de sens indiqué, l'établir avant de commencer( à l'écoute cela se fait très bien) ou au moins créer un repère pour ne pas les inverser par hasard.
- chaque écoute doit se faire sans aucune intervention sur les réglages volume ou autre.
- écouter à chaque fois la même chose, pas plus pas moins.
- éviter de bouger et parler entre deux comparaisons( écrire les constats)
- bien entendu la personne qui fait les manip ne dévoile pas ce qui est écouté


Tu rigoles? les différences entre les câbles sont tellement flagrantes que t'as pas besoin de tout ça. Faut être clair et assumer maintenant. On arrête de rigoler et en plus ce sera tout simple

Mon protocole, tu débarques dans un lieu d'écoute n'importe lequel avec 2 câbles en course, je te fais écouter A puis B et en 3em écoute un câble qui t'es inconnu tu me dis quel câble passe soit A soit B.

On fait une succession de tests, la musique, le niveau sonore n'ont aucune importance (les différences étant tellement manifestes). 10 test ABx, une erreur est t'es incapable de discerner les différences entre les câbles avec certitude. Tout simple.

Si tu veux on peut même faire le test du sens du câble.


PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 27/07/2017 11:32:12

Bonjour,

"Un son de mauvaise sono" ... limite quand même ...

La connectique ça joue, les soudures aussi. Il faut que tous les câbles aient la même connectique, la même soudure et la même quantité de soudure !

D'autre part, axer sur l'écoute c'est top, c'est la finalité audio, la qualité sonore, en ce qui nous concerne;
mais la partie mesure ? quel protocole ? On va mesurer les pertes dans la bande audio ?
j'ai quand même peur que tout ça ne constitue pas une base solide pour mesurer des différences.

Ça risque de tourner court comme sur le thread hcfr, où sauf pour le cordon std de 6 m on ne peut vraiment départager les mesures.

Dans le domaine fréquentiel, en test mode pure sine sweep avec une carte en 192 (bp théorique de 96k) on ne verrait sans doute rien qui soit représentatif des différences sonores perçues sur signal musical complexe, au test aveugle sur feuille.
En mode test câble HP, il faudrait une adaptation de niveau pour les mesures; qui dit sonde pour changer de rapport dit aussi son lot de perturbations passives ajoutées ...

Si l'on rajoute le fait que, à mesures de qualité et bien représentative de différences,
le câble mesurant le mieux n'est pas forcément celui qui sonnera le mieux, ...

Qui peut proposer un protocole de mesures "drastique" ?

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 27/07/2017 11:52:24

"Regardless of the cable type, the effects it introduces to a signal are proportional to its length: the shorter the cable, the more intimate the connection between amplifier and loudspeaker." : Beaucoup d'installations pourraient voir leurs câbles s'améliorer de 20%.

"Que veux tu dire exactement?"
Bonjour José,

Un câble HP (c'est le sujet lié au document de Nelson) est dans une installation parce qu'amplificateur et enceintes sont distants. Pas pour traiter le signal, où alors c'est que l'amplificateur et/ou les enceintes ont un souci de conception (ou que le cerveau à l'écoute ait besoin de réalité diminuée).

Sur la base des mesures du câble Polk données dans le document, une évaluation de la perte d'insertion sur sweep et sur burst rapide suivant la longueur (de 2m à 10m). En vert, le 2m, mon préféré si les enceintes sont distantes de moins de 4m :
[attachment=18036]- [attachment=18037]

"Beaucoup d'expériences ont été faites en réduisant la longueur des câbles HP par exemple à très très courts, curieusement dans celles que j'ai pu vivre le résultat étaient nettement moins bon"
Des enceintes espacées de moins d'un mètre ? Je reconnais que cela doit donner une écoute moins bonne.

Un bon câble HP ne s'entend pas, Jean-Marc.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Marco.Mt - 27/07/2017 11:56:56

Bonjour à tous

Bonjour à tous

Ma petite réflexion pour alimenter le sujet, qui fait tant débat.

S'il était simplement possible de régler et d'optimiser notre cerveau individuellement, comme nous essayons de régler et d'optimiser notre système audio pour flatter nos oreilles, le Graal du plaisir et du ressenti serait enfin atteint et permanent et n'opposerait plus, les Objectivistes et Subjectivistes.

Et le gramophone redeviendrait la référence des systèmes audio et le must serait le mange- disque des années 70...Tongue

A l'heure actuelle, il n'existe que les drogues dures pour écouter l'au-delà... et les câbles...Rolleyes

Ce n'est que mon avis!

@+marco


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 27/07/2017 12:29:13

Bonjour Jean-Marc,

Un bon câble HP ne s'entend pas, je ne peux que plussoyer !!! Big Grin

Intéressant ces simulations de test.
Pourriez-vous simuler ces valeurs avec ampli Z out = 0.4 ohm
(damping factor : 20 referenced to 8 ohm, Aleph_J standard),
charge valeur environ 8 ohm, et ces caractéristiques de câble
(1 mètre, ma valeur actuelle en longueur mono-blocs/enceintes) :

Section : 2.08 mm2
RDC : 0.0090 ohm (20 degrés C)
Inductance : 0.253 uH à 1kHz
Capacitance : 162.95 pF

Et pour d'autres longueurs ?

Et votre interprétation perso ? Smile

Cordialement

(Edit : addendum : courbe d'impédance)




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 27/07/2017 12:38:51

narshorn a écrit :
D'autre part, axer sur l'écoute c'est top, c'est la finalité audio, la qualité sonore, en ce qui nous concerne;
mais la partie mesure ? quel protocole ? On va mesurer les pertes dans la bande audio ?


KISS keep it stupide simple.

Pas de mesures stp. Seule l'oreille compte pour mettre en évidence les qualités surlecutantes et évidentes des câbles.

Il faut 10 minutes pour confondre toute supercherie, 10 simples test ABx.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 27/07/2017 17:22:10

-

"Beaucoup d'expériences ont été faites en réduisant la longueur des câbles HP par exemple à très très courts, curieusement dans celles que j'ai pu vivre le résultat étaient nettement moins bon"
Des enceintes espacées de moins d'un mètre ? Je reconnais que cela doit donner une écoute moins bonne.

Un bon câble HP ne s'entend pas, Jean-Marc.
[/quote]
Bonjour Jean Marc

Je voulais dire : dans le cas de blocs mono, faire l'expérience du cable le plus court jusqu'à l'enceinte voir intégré l'ampli ou d'un bon câble de plus grande longueur

Dans la logique des choses, oui un bon câble ne doit pas s'entendre sauf si finalement on arrête de séparer les choses et que l'on considère l'ensemble de la chaîne comme un tout; dans ce cas nous allons vite comprendre que c'est une harmonisation comportementale et que quelque soit le maillon, il est interdépendant des autres.
cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 27/07/2017 17:28:33

PFB a écrit :

Josca a écrit :
voici déjà un début de protocole que je vous soumets:

- obtenir un résultat satisfaisant d'écoute avant de commencer
- aucun élément déplacé entre deux comparaisons, que ce soit matériel ou personnes.
- se débrouiller pour qu'il soit possible de positionner les câbles de la même manière
- qu'ils aient exactement la même longueur
- pour ceux qui n'ont pas de sens indiqué, l'établir avant de commencer( à l'écoute cela se fait très bien) ou au moins créer un repère pour ne pas les inverser par hasard.
- chaque écoute doit se faire sans aucune intervention sur les réglages volume ou autre.
- écouter à chaque fois la même chose, pas plus pas moins.
- éviter de bouger et parler entre deux comparaisons( écrire les constats)
- bien entendu la personne qui fait les manip ne dévoile pas ce qui est écouté


Tu rigoles? les différences entre les câbles sont tellement flagrantes que t'as pas besoin de tout ça. Faut être clair et assumer maintenant. On arrête de rigoler et en plus ce sera tout simple

Mon protocole, tu débarques dans un lieu d'écoute n'importe lequel avec 2 câbles en course, je te fais écouter A puis B et en 3em écoute un câble qui t'es inconnu tu me dis quel câble passe soit A soit B.

On fait une succession de tests, la musique, le niveau sonore n'ont aucune importance (les différences étant tellement manifestes). 10 test ABx, une erreur est t'es incapable de discerner les différences entre les câbles avec certitude. Tout simple.

Si tu veux on peut même faire le test du sens du câble.


PFB

Bonjour PFB

Ho moi je suis archi convaincu, je préfère de tres loins une installation pas chere et bien choisis et de super câbles plutôt que l'inverse. Dans le premier cas tu as de la musique, dans le deuxième du as du gros son puissant.

Le but du test est plutôt destiné au septiques( non croyants dont tu fais parti si je ne me trompe) ou qui pensent que les écarts sont si faibles qu'il ne faut pas s'y intéresser; Pour cela il faut établir un protocole qu'ils ne remettent pas en question et qui leur donne plutôt une certaine révèlation boostant leur envie de comprendre et de se mettre au boulot.

Autre chose: il ne faut jamais écouter de la manière que tu décris, en effet la deuxième écoute parait toujours meilleure( ça s'explique), donc une fois pour enclencher nos sens et ne plus être surpris, la deuxième et la troisième sont les bonnes pour comparer. Ensuite au bout d'un moment trop de problèmes de concentration de notre système auditif qui est tres fatigable, des séances de travail courtes mais bien menées sont indispensables.
Cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 27/07/2017 18:42:31

Josca a écrit :
Autre chose: il ne faut jamais écouter de la manière que tu décris, en effet la deuxième écoute parait toujours meilleure( ça s'explique), donc une fois pour enclencher nos sens et ne plus être surpris, la deuxième et la troisième sont les bonnes pour comparer. Ensuite au bout d'un moment trop de problèmes de concentration de notre système auditif qui est tres fatigable, des séances de travail courtes mais bien menées sont indispensables.


Les différences sont pour les croyants indiscutables et même si la deuxième écoute parait toujours meilleure on en a rien à cirer, c'est la différence entre les câbles qui importe et qui est décelable. Les croyants préfèrent tel ou tel câble fort bien, je vais juste prouver qu'ils sont incapable de discerner le câble qu'ils préfèrent, ce qui est amusant.

Non la concentration n'existe pas on test des câbles, c'est tellement facile est simple qu'on ne parle pas de relativiser le discernement de l'audiophile en fonction de sa concentration. Il n'y a d'ailleurs aucune indication de mise en garde sur les emballages de câbles. Un câble est meilleur qu'un autre, dans tous les cas, dans tous les systèmes, pour toutes musiques, pour tous les volumes sonores et par tous les auditeurs. Point.


Si t'était un vrai gentleman du câble tu proposeras juste un test simple 2 câbles au choix, un écoute et tu nommes le câble. Là c'est classe.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 27/07/2017 19:02:14

Pierre François,

Tes contributions sont chiantes....

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 27/07/2017 19:24:26

Bonsoir,

Moi je pensais plutôt laisser le subjectif de côté au départ, pour essayer de vraiment mettre en évidence les interactions entre différents types d'amplificateurs avec différents types de charges via un certain type de câble ... De façon objective, mesurée et avec un protocole strict ...

Après, comme on l'a vu, the one and only l'a dit, les meilleures écoutes ne se feront pas forcément avec le câble qui a été "le meilleur" du test mesure ...

Désolé PFB. Le jeu des compensations se produit toujours dans une chaîne de reproduction audio. Quelle que soit la technologie mise en oeuvre et la somme investie, de très modeste à extrême. C'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle un audiophile préfère tel câble dans son système et un autre auditeur un autre câble dans un autre système ... Ceci indépendamment du "meilleur" câble aux mesures ...

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 27/07/2017 19:27:55

Dominique-Tanguy a écrit :
Pierre François,

Tes contributions sont chiantes....

Dominique T


PFB semble surtout déjà avoir un avis bien "tranché", avant même d'avoir commencé Big Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 27/07/2017 19:50:02

Bonjour,
je suis un septique car je ne vois aucune raison physique pour qu'un câble modifie le son de la chaîne. Mais je reste ouvert si on me propose une preuve.
Pour moi la meilleure démonstration serait si quelqu'un constate une différence entre deux câbles (corrects évidemment), qu'il me fasse écouter. Au moins j'aurais vécu cette expérience et saurais si j'ai oui ou non entendu quelque chose de différent. Sans cela, seul le test à l'aveugle correctement mené pourrait me convaincre.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 27/07/2017 20:03:43

Si t'était un vrai gentleman du câble tu proposeras juste un test simple 2 câbles au choix, un écoute et tu nommes le câble. Là c'est classe.

PFB
[/quote]

La je suis bouché comme un mauvais câble Smile
Je ne comprends rien de ce que tu racontes, mais j'insiste fixez vous même le protocole, s'il est validé par la gente scientifique et que ce n'est pas du foutage de gueule ça me va. La seule exigence que j'ai, faire ces tests dans des conditions d'écoute correctes sur un matériel au point. Sinon aucun point de repère à en tirer ce ne serait que compensation.

A+
José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 27/07/2017 20:12:11

xnwrx a écrit :
Bonjour,
je suis un septique car je ne vois aucune raison physique pour qu'un câble modifie le son de la chaîne. Mais je reste ouvert si on me propose une preuve.
Pour moi la meilleure démonstration serait si quelqu'un constate une différence entre deux câbles (corrects évidemment), qu'il me fasse écouter. Au moins j'aurais vécu cette expérience et saurais si j'ai oui ou non entendu quelque chose de différent. Sans cela, seul le test à l'aveugle correctement mené pourrait me convaincre.

Tu es sceptique,mais tu dis quand-même qu'il faut 2 câbles corrects!Sous-entendu,si ils n'étaient pas corrects,ça s'entendrait.Mais c'est quoi des câbles corrects selon toi puisque tu ne vois aucune raison physique pour qu'un câble modifie le son de la chaîne?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 27/07/2017 20:15:50

xnwrx a écrit :
Bonjour,
je suis un septique car je ne vois aucune raison physique pour qu'un câble modifie le son de la chaîne. Mais je reste ouvert si on me propose une preuve.
Pour moi la meilleure démonstration serait si quelqu'un constate une différence entre deux câbles (corrects évidemment), qu'il me fasse écouter. Au moins j'aurais vécu cette expérience et saurais si j'ai oui ou non entendu quelque chose de différent. Sans cela, seul le test à l'aveugle correctement mené pourrait me convaincre.


Voilà tout simplement! Accepter l'écoute .

Avoir la chance d' assister à une démonstration performante et convaincante aide l'ouverture d'esprit et encourage sa propre recherche dans le domaine concerné.

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 27/07/2017 20:27:55

@Christian : j'entends par "câble correct" un câble correctement dimensionné, pas du 0,1mm² par exemple, et avec une connectique correcte et bien montée (pas d'oxydation par exemple). Rien de plus.

@José : oui je suis toujours ouvert à la découverte. On ne progresse que par l'expérience tant qu'un doute subsiste. En l'état mon esprit scientifique et pragmatique ainsi que tous les tests déjà réalisés de manière scientifique n'ont montré aucune influence des câbles, ce qui s'accorde bien avec la théorie ainsi qu'avec mon expérience.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 27/07/2017 20:34:09

Si ce ne sont pas les câbles qui en sont responsables,d'ou viennent ces différences qu'on entend selon les câbles utilisés?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 27/07/2017 20:37:36

Moi je pensais plutôt laisser le subjectif de côté au départ, pour essayer de vraiment mettre en évidence les interactions entre différents types d'amplificateurs avec différents types de charges via un certain type de câble ... De façon objective, mesurée et avec un protocole strict ...

[/quote]

Il est tellement peu évident de savoir par avance quels types de mesures réaliser pour qu'elles soient pertinentes que les différences de performances positives perçues à l'écoute sont encore la meilleur motivation pour ce travail de longue haleine.
Croyez moi Smile

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 27/07/2017 20:43:27

narshorn,

"Pourriez-vous simuler ces valeurs avec ampli Z out = 0.4 ohm
charge valeur environ 8 ohm, et ces caractéristiques de câble
Section : 2.08 mm2
RDC : 0.0090 ohm (20 degrés C)
Inductance : 0.253 uH à 1kHz
Capacitance : 162.95 pF
Et pour d'autres longueurs ?"


Heu... L'idée était d'illustrer ma phrase, avec suffisamment d'informations pour que chacun puisse reproduire la simulation. Pas de ...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 27/07/2017 20:50:43

JM Plantefeve a écrit :
narshorn,

"Pourriez-vous simuler ces valeurs avec ampli Z out = 0.4 ohm
charge valeur environ 8 ohm, et ces caractéristiques de câble
Section : 2.08 mm2
RDC : 0.0090 ohm (20 degrés C)
Inductance : 0.253 uH à 1kHz
Capacitance : 162.95 pF
Et pour d'autres longueurs ?"


Heu... L'idée était d'illustrer ma phrase, avec suffisamment d'informations pour que chacun puisse reproduire la simulation. Pas de ...


Jean-Marc,
Encore faut-il manier ces outils avec dextérité ... Ce n'est pas forcément le cas de tous (moi en tout cas pas du tout !!! Big Grin)
Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 27/07/2017 20:56:28

xnwrx a écrit :
Bonjour,
je suis un septique car je ne vois aucune raison physique pour qu'un câble modifie le son de la chaîne.

Quand les physiciens des particules ont un problème avec un phénomène que leurs formules n'expliquent pas,ils ne nient pas le phénomène,ils imaginent une nouvelle particule qui colle avec l'observation,puis cherche sa réalité,avant de passer à une autre hypothèse.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 27/07/2017 21:19:51

Exact Christian, mais jusqu'à preuve du contraire, les physiciens des particules n'ont pas encore découverts de phénomènes que leurs modèles ne prédisaient pas. C'est plutôt l'inverse : leurs modèles prédisaient un certain nombre de particules, et il a fallu plus d'un demi-siècle d'expériences pour toute les observer. Ceci ne veut pas dire que ces modèles sont parfaitement exacts dès lors qu'il existe des choses inexpliquées, mais ces choses inexpliquées doivent être validées scientifiquement, afin d'en établir la réalité pour pouvoir reconsidérer les modèles.
Pour l'instant pour moi il n'y a pas de phénomène inexpliqué avec les câbles : pour moi ils ne participent pas à la qualité du son produit car 1) je n'ai jamais entendu de différences suivant le câble, et 2) la physique ne leur donne aucun rôle en ce sens (tant que les câbles sont corrects).
L'explication du phénomène ne peut donc se faire que par l'effet placébo, qui est lui bien réel, utile et maintes fois démontré (et pour lequel chaque être réagit de manière différente). En gros je ne remet pas en cause le fait que vous et d'autres entendez bien des différences, mais à mon sens elles ne sont que le fruit de votre cerveau.
Mais si un jour j'entendais par moi même une différence, ou si un test parfaitement réalisé et scientifiquement élaboré (type ABx) démontrait l'inverse, alors je pourrais reconsidérer ma position car je ne prétends pas posséder la vérité. Probabilistiquement parlant, la vérité penche en faveur d'aucun effet.
Ma position est identique pour les électroniques sur marbres, pour les enceintes sur pointes, pour les câbles d'alimentation, pour les câbles numériques (pire), pour les liaisons optiques (encore pire), pour les .........


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 27/07/2017 21:30:59

bonsoir ,

« Tout phénomène encore inexpliqué passe par trois stades avant qu’on en accèpte sa réalité :
Au premier, on le trouve risible.
Au deuxième, on s’y oppose vigoureusement.
Et finalement au troisième, il est accepté comme une évidence. »

Arthur Schopenhauer

bonne soirée
claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 27/07/2017 21:33:39

claude m4 a écrit :
bonsoir ,

« Tout phénomène encore inexpliqué passe par trois stades avant qu’on en accèpte sa réalité :
Au premier, on le trouve risible.
Au deuxième, on s’y oppose vigoureusement.
Et finalement au troisième, il est accepté comme une évidence. »

Arthur Schopenhauer

bonne soirée
claude


C'est exact, mais de quel phénomène inexpliqué parle t'on ? ici, soit il n'y a pas de phénomène inexpliqué démontré par une preuve tangible, soit il y a un phénomène parfaitement expliqué par l'effet placébo.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 27/07/2017 21:35:14

Celui-là, comme vioque qui n'a rien fait pour l'avancement des connaissances, il fallait le citer...que des mots (incertains vue la discipline)...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 27/07/2017 21:47:59

bonsoir ,

"soit il n'y a pas de phénomène inexpliqué démontré par une preuve tangible, soit il y a un phénomène parfaitement expliqué par l'effet placébo"

pour toi ,pas d'autres alternative que ta réponse binaire ?


C’est de l’observation exacte des faits inexpliqués que sont nées les principales découvertes. »

Camille Flammarion

celui la ,il te convient Jean- yves ?

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 27/07/2017 21:53:15

claude m4 a écrit :
bonsoir ,

"soit il n'y a pas de phénomène inexpliqué démontré par une preuve tangible, soit il y a un phénomène parfaitement expliqué par l'effet placébo"

tu as ouvert le sujet en posant la question en ayant déja ta réponse binaire ?


C’est de l’observation exacte des faits inexpliqués que sont nées les principales découvertes. »

Camille Flammarion

celui la ,il te convient Jean- yves ?

claude


Claude, vous ne lisez pas ? Il n'y a pas en la matière de phénomène inexpliqué. Pas de fait unanimement constaté, observé, reconnu, admis.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 27/07/2017 21:57:50

xnwrx a écrit :
@Christian : j'entends par "câble correct" un câble correctement dimensionné, pas du 0,1mm² par exemple[...]


Si les câbles n'ont aucune influence sur le son, il n'y a aucune raison qu'un câble de 0.1mm² ne fasse pas l'affaire. On peut donc très bien mener le test avec ce type de câble.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 27/07/2017 22:08:14

si ,il n'y a rien d'inexpliqué ou d'inexplicable autant clore le débat?

Pas de fait unanimement constaté, observé, reconnu, admis."

le unanime me dérange ...

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 27/07/2017 22:11:00

@Folk : Euh, non ce n'est pas ce que je dis. Un câble correct signifiant correctement dimensionné et sans défaut type oxydation des connecteurs. C'est tout. Si votre câble présente une résistance de 1 Ohm ou ne supporte pas le courant qui va le traverser, évidemment qu'il y aura des effets. Pour imager, dans un circuit électronique vous ne mettez pas une résistance de 47 KOhms lorsque le calcul demande 100 Ohms. Ou encore pour bien nourrir une personne vous ne lui donnez pas un petit poids par jour là où il a besoin de 100 grammes de pates, un steack, 1 yahourt et une pomme ?

@Claude : ok le unanime dérange, pas de pb. Alors démontrez scientifiquement que le fait existe et on sera tous d'accord.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 27/07/2017 22:18:29

Ah, là, on peut commencer à bosser ! de 0,1 à 1 mm2, Cu, Ar (cryogénisé et/ou mixte), isolant PTFE... mono ou multibrin (très divisé ou pas), j'en sourie d'avance.Wink


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 27/07/2017 22:26:05

la majorité des français aiment unanimement le foot

pas moi ! il faut que je le démontre ?


"Alors démontrez scientifiquement que le fait existe "

a qui ? et pourquoi ? je m'en contre fous ,si j'ai fais des essais de ce côté et de mon côté ,je ne partage qu'avec ceux avec qui je peux partager ,échanger


"on sera tous d'accord."

quel intérêt d'être tous d'accord ? ça va te rassurer ? pas moi !

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 27/07/2017 22:40:10

Au Feu ! (ou au fou quand il s'agit de raisons obscures pour des sensations claires pour certains...); Claude, on t'aime bien, reste parmi nous Wink


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 27/07/2017 22:41:17

Je n'aime pas le foot non plus Claude. Mais vous me parlez d'un sujet sur l'affect. Vous nous dites que vous entendez une différence suivant les câbles, et je vous dit que je vous crois. Mais je vous dit aussi que ce n'est pas pour autant une réalité physique. C'est une réalité subjective.

Quand je vous disais que c'était un affrontement "croyants" contre "non croyants":D


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 27/07/2017 22:50:06

xnwrx a écrit :
car 1) je n'ai jamais entendu de différences suivant le câble, et 2) la physique ne leur donne aucun rôle en ce sens (tant que les câbles sont corrects).
L'explication du phénomène ne peut donc se faire que par l'effet placébo, qui est lui bien réel, utile et maintes fois démontré (et pour lequel chaque être réagit de manière différente). En gros je ne remet pas en cause le fait que vous et d'autres entendez bien des différences, mais à mon sens elles ne sont que le fruit de votre cerveau.
Mais si un jour j'entendais par moi même une différence, ou si un test parfaitement réalisé et scientifiquement élaboré (type ABx) démontrait l'inverse, alors je pourrais reconsidérer ma position car je ne prétends pas posséder la vérité. Probabilistiquement parlant, la vérité penche en faveur d'aucun effet.

Ne serait-ce pas le manque de sensibilité du capteur (oreille) qui fait que tu n'entend pas de différence?

Un scientifique faisait des études sur les puces.Il arrache une patte à une puce et lui dit "saute!".La puce saute.
Il arrache une seconde patte à la puce et lui dit "saute!".La puce saute.
Et ainsi de suite jusqu'à la dernière patte.
La puce n'ayant plus de patte,le scientifique dit à la puce "saute"!.La puce ne saute pas.
Le scientifique fait la déduction suivante : "quand on arrache toutes les pattes à une puce,celle-ci devient sourde!"


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 27/07/2017 22:54:46

je te remercie Jean-Yves ,je reste ;-)

"Mais je vous dit aussi que ce n'est pas pour autant une réalité physique. C'est une réalité subjective."

personnellement ,je dirai et je pense que c'est de l'ordre du subjectif ...pour le moment ,car qui sait si un jour ?


"Quand je vous disais que c'était un affrontement "croyants" contre "non croyants":D"

je ne suis pas croyant ,je suis profane ,ce qui ne m'empêche pas (paradoxalement) d'avoir une grande passion pour les lieux et la géométrie sacrée.

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 27/07/2017 23:00:22

Bien vu Christian.
Effectivement dans mon cas, la possibilité que je n'ai pas l’ouïe suffisamment développée peut être une explication probable. Mais il ne s'agit que de moi.
C'est pourquoi écouter chez quelqu'un qui entend clairement une différence pourrait être une expérience intéressante. Deux possibilités dans ce cas : je n'entends aucune différence et ça ne prouve donc rien, mais le test à l'aveugle pour cette personne serait un complément significatif ; soit j’entends une différence et de fait je pourrais revoir ma position et m'intéresser à ce sujet.
Dans l'attente, ma position est raisonnable et raisonnée.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 27/07/2017 23:09:33

Grand_Floyd a écrit :
Le scientifique fait la déduction suivante : "quand on arrache toutes les pattes à une puce,celle-ci devient sourde!"


Tu nous la joue BD pour enfant moqueur ou quoi ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 27/07/2017 23:15:37

Bonsoir à tous,

Vous me faites plaisir les gars, les pages se remplissent malgré le manque d'intérêt du sujet annoncé au début. Le ton reste courtois et correct, cerise sur le gateau Smile
C'est cela un bon forum de discussion
L'uniformité des idées des croyances, aucun intérêt, heureusement que nous ne sommes pas tous d'accord.

Bonne nuit à vous

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 27/07/2017 23:20:36

Pour moi ce n'est pas une croyance,c'est un constat : j'entend différemment selon certains câbles utilisés.Si croyance il y a ce serait de croire que le phénomène vient des câbles et non d'un effet placebo,bien pratique pour expliquer les choses qu'on n'explique pas!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 27/07/2017 23:21:07

"Effectivement dans mon cas, la possibilité que je n'ai pas l’ouïe suffisamment développée peut être une explication probable."

certains par rapport à d'autres (comme dans d'autres domaines) peuvent avoir des prédispositions ,mais les exercices comptent aussi .


"C'est pourquoi écouter chez quelqu'un qui entend clairement une différence pourrait être une expérience intéressante."

si c'est le cas ,il faut y remédier en allant chez quelqu'un

"la connaissance de l'homme ne peut aller au dela de son expérience "

john locke

si l'on sait déja ce que l'on cherche ,l'on ne trouvera que cela ,si l'on cherche en restant ouvert (en restant à l'écoute ) ,les champs du possible ne seront pas limités

bonne nuit

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 27/07/2017 23:33:49

folkdeath95 a écrit :
Si les câbles n'ont aucune influence sur le son, il n'y a aucune raison qu'un câble de 0.1mm² ne fasse pas l'affaire. On peut donc très bien mener le test avec ce type de câble.



Parfaitement, et est-ce que c'est commercialisé?

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 27/07/2017 23:37:13

Dominique-Tanguy a écrit :
Pierre François,

Tes contributions sont chiantes....

Dominique T


C'est un avis personnel ou c'est la conclusion d'un discussion entre modérateurs et administrateurs?

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 27/07/2017 23:38:55

Quelqu'un je ne sais plus qui avait décrit comment faire des câbles HP avec du fil à wrapper!Le résultat est étonnant!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 28/07/2017 01:00:26

Josca a écrit :
- pour ceux qui n'ont pas de sens indiqué, l'établir avant de commencer( à l'écoute cela se fait très bien) ou au moins créer un repère pour ne pas les inverser par hasard.

Sur un câble pour haut-parleurs, il y a une ribambelle de paramètres mesurables, la plupart étant considérés comme non significatifs.
Mais jamais encore le moindre indice d'une différence matérielle n'a été trouvé entre un branchement dans un sens et dans l'autre.

Il y a à ce propos ce raisonnement que j'apprécie énormément (je vous en laisse deviner l'auteur, je n'ai pas retrouvé sur son blog où il l'avait écrit) : on ne peut qu'attendre d'un bon câble qu'il respecte rigoureusement les lois fondamentales de l'électricité ; quel que soit le sens de son branchement, le courant alternatif doit y circuler exactement de façon identique.
Si ce n'est pas le cas, c'est que le câble présente un défaut. Il n'y a alors aucune raison de le garder (en le bardant de flèches de direction pour s'en servir), c'est un câble exécrable qui altère le flux fluctuant des électrons que consitue le signal.

L'origine du fléchage des câbles n'est pas pour autant complètement stupide, son adoption relève prosaïquement de l'exploitation pratique en conditions difficiles... Mais les sauvages du marketing ont le chic de faire flèche de tout bois et en ont détourné le... sens en sortant du domaine de la science.

Grand_Floyd a écrit :
Quelqu'un je ne sais plus qui avait décrit comment faire des câbles HP avec du fil à wrapper!Le résultat est étonnant!

Ca se rapproche des câbles en fils de Litz qui comptent parmi les premiers auxquels se sont intéressés les audiophiles.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 28/07/2017 01:19:38

Ne pas négliger la paire (ou multipaire) téléphonique qui fait l'affaire...c'est fait pour passer quelques Watts dans la bande audio...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - dsdn - 28/07/2017 06:42:11

folkdeath95 a écrit :

xnwrx a écrit :
@Christian : j'entends par "câble correct" un câble correctement dimensionné, pas du 0,1mm² par exemple[...]


Si les câbles n'ont aucune influence sur le son, il n'y a aucune raison qu'un câble de 0.1mm² ne fasse pas l'affaire. On peut donc très bien mener le test avec ce type de câble.


A ce tarif là, pourquoi ne pas utiliser un cable non conducteur, un fils de nylon ou une pelote de laine, un boute à trois torons et un autre à quatre par exemple. Pour clore il faudrait en outre essayer sans cable, afin que le test soit complètement scientifique et pertinent.
Il faut rester un tant soit peu de bonne fois...Le champ d'application électrique doit être conservé.

DAvid


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Marco.Mt - 28/07/2017 06:58:14

Bonjour

Pour ceux qui entendent une différence entre les câbles, entendez-vous la même différence ( de ce que vous avez entendu la première fois ) quelques heures après, le lendemain et les jours d'après ?

@+Marco


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - dsdn - 28/07/2017 07:00:53

claude m4 a écrit :
"Effectivement dans mon cas, la possibilité que je n'ai pas l’ouïe suffisamment développée peut être une explication probable."

certains par rapport à d'autres (comme dans d'autres domaines) peuvent avoir des prédispositions ,mais les exercices comptent aussi .


"C'est pourquoi écouter chez quelqu'un qui entend clairement une différence pourrait être une expérience intéressante."

si c'est le cas ,il faut y remédier en allant chez quelqu'un

"la connaissance de l'homme ne peut aller au dela de son expérience "

john locke

si l'on sait déja ce que l'on cherche ,l'on ne trouvera que cela ,si l'on cherche en restant ouvert (en restant à l'écoute ) ,les champs du possible ne seront pas limités

bonne nuit

claude

La dernière citation est elle de Fox Mulder ?

DAvid


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 28/07/2017 07:03:46

PFB a écrit :

folkdeath95 a écrit :
Si les câbles n'ont aucune influence sur le son, il n'y a aucune raison qu'un câble de 0.1mm² ne fasse pas l'affaire. On peut donc très bien mener le test avec ce type de câble.



Parfaitement, et est-ce que c'est commercialisé?

PFB


Jean-Luc Benoist (le gars qui fait les UFO), utilise parfois un fil qui a l'air très fin en câble HP. Je ne connais pas la section exacte.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 28/07/2017 07:04:16

forr a écrit :

Josca a écrit :
- pour ceux qui n'ont pas de sens indiqué, l'établir avant de commencer( à l'écoute cela se fait très bien) ou au moins créer un repère pour ne pas les inverser par hasard.

Sur un câble pour haut-parleurs, il y a une ribambelle de paramètres mesurables, la plupart étant considérés comme non significatifs.
Mais jamais encore le moindre indice d'une différence matérielle n'a été trouvé entre un branchement dans un sens et dans l'autre.

Il y a à ce propos ce raisonnement que j'apprécie énormément (je vous en laisse deviner l'auteur, je n'ai pas retrouvé sur son blog où il l'avait écrit) : on ne peut qu'attendre d'un bon câble qu'il respecte rigoureusement les lois fondamentales de l'électricité ; quel que soit le sens de son branchement, le courant alternatif doit y circuler exactement de façon identique.
Si ce n'est pas le cas, c'est que le câble présente un défaut. Il n'y a alors aucune raison de le garder (en le bardant de flèches de direction pour s'en servir), c'est un câble exécrable qui altère le flux fluctuant des électrons que consitue le signal.

L'origine du fléchage des câbles n'est pas pour autant complètement stupide, son adoption relève prosaïquement de l'exploitation pratique en conditions difficiles... Mais les sauvages du marketing ont le chic de faire flèche de tout bois et en ont détourné le... sens en sortant du domaine de la science.

Grand_Floyd a écrit :
Quelqu'un je ne sais plus qui avait décrit comment faire des câbles HP avec du fil à wrapper!Le résultat est étonnant!

Ca se rapproche des câbles en fils de Litz qui comptent parmi les premiers auxquels se sont intéressés les audiophiles.


Bonjour Forr,

Si nous nous prêtons au jeu d'une écoute dans un esprit scientifique pour établir un constat, nous ne partons pas du principe qu'un câble à un sens.
Nous établissons un protocole qui nous permette par avance d'éliminer toute source d'erreur même celles dont n avons pas encore connaissance.
La même rigueur pour un appareil quel qu'il soit.

Pour l'instant personne ne m'a proposé d'étayer ce protocole...

Hier j'ai utilisé les mots idées et croyances, peut être les mots, avis et convictions conviennent mieux.

cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 28/07/2017 07:15:43

Grand_Floyd a écrit :
Quelqu'un je ne sais plus qui avait décrit comment faire des câbles HP avec du fil à wrapper!Le résultat est étonnant!


Bonjour

Et il y aura certainement beaucoup plus de propositions de partage d'expériences lorsque ceux d'entre nous qui se "bricolent" des câbles ou font tel et tel choix sur ce sujet ne passeront plus pour des abrutis mais simplement comme ceux qui ont la même démarche pour un ampli d'explorer, concevoir, améliorer, construire...

Pour vous dire, la plupart des descriptions( réalisation de câbles) datent d'une trentaine d'années...les forums houleux n'existaient pas encore. Ces gens auraient ils tous disparus ou continuent ils de travailler dans l'ombre de peur d'être dénoncés ...

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 28/07/2017 07:18:52

dsdn a écrit :
A ce tarif là, pourquoi ne pas utiliser un cable non conducteur, un fils de nylon ou une pelote de laine, un boute à trois torons et un autre à quatre par exemple. Pour clore il faudrait en outre essayer sans cable, afin que le test soit complètement scientifique et pertinent.
Il faut rester un tant soit peu de bonne fois...Le champ d'application électrique doit être conservé.

DAvid


Faudrait savoir.
PFB est cohérent et nous dit que le câble de 0.1mm² fonctionnera très bien et qu'on n'entendra pas de différence.
Toi et d'autres semblent dire que l'augmentation de la résistance liée à la réduction de section aurait un effet audible.
Sans aller jusqu'au 0.1mm² (et pourquoi pas, d'ailleurs, comme le dit PFB). On pourrait donc entendre une différence entre du 47Lab (diamètre 0.4mm, donc 0.12mm²) et un Supra de 6mm²... (pour donner des exemples commerciaux).
Même en test ABX, tu es prêt à essayer et tu es sûr de trouver quel câble est branché avec un taux de réussite assez élevé pour que l'expérience soit valable?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 28/07/2017 08:09:17

jys a écrit :
Ne pas négliger la paire (ou multipaire) téléphonique qui fait l'affaire...c'est fait pour passer quelques Watts dans la bande audio...


bonjour Jean-Yves et à tous

c'est ce que j'utilise dans le médium sur les blocs monos,mais deux sept paires par voies côte côte ,fils mono brins en cuivre recuit

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 28/07/2017 08:10:45

dsdn a écrit :

claude m4 a écrit :
"Effectivement dans mon cas, la possibilité que je n'ai pas l’ouïe suffisamment développée peut être une explication probable."

certains par rapport à d'autres (comme dans d'autres domaines) peuvent avoir des prédispositions ,mais les exercices comptent aussi .


"C'est pourquoi écouter chez quelqu'un qui entend clairement une différence pourrait être une expérience intéressante."

si c'est le cas ,il faut y remédier en allant chez quelqu'un

"la connaissance de l'homme ne peut aller au dela de son expérience "

john locke

si l'on sait déja ce que l'on cherche ,l'on ne trouvera que cela ,si l'on cherche en restant ouvert (en restant à l'écoute ) ,les champs du possible ne seront pas limités

bonne nuit

claude

La dernière citation est elle de Fox Mulder ?

DAvid



bonjour

;-) cela aurait pu

tout comme celle la :
« Nous devons chercher la vérité en pleine liberté d’esprit,
affranchis de toute idée préconçue. »

René Descartes

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 28/07/2017 08:40:40

jys a écrit :
Ne pas négliger la paire (ou multipaire) téléphonique qui fait l'affaire...c'est fait pour passer quelques Watts dans la bande audio...

J'avais lu les articles de Pierre Johannet sur les câble PTT et évidemment j'ai essayé avec du 4 paires dont toutes les paires en // à chaque extrémité.Il fallait donc un 4 paires à l'aller et un autre au retour!Ce câble donnait beaucoup de douceur mais bouffait la dynamique!J'avais l'impression d'avoir diminué le niveau par 2 alors que je n'avais pas touché aux réglages.C'est une bonne solution pour compenser des systèmes agressifs mais rien à voir quand-même avec mes Isoda.
Le câble Ethernet utilisé de la même façon me paraissait plus neutre que le PTT.
Une autre solution aussi est d'utiliser du fil d'installation électrique HO7-VU (le fil rigide qu'on trouve derrière les prises de courant murales) en 1.5mm² ou 2.5mm².Je trouve le 1.5 plus percutant que le 2.5 !

Les histoires de polarisation des isolants avec une pile 9 ou 12V ,et de condensateurs variables branchés à l'extrémité côté enceintes,n'ont rien donnés à l'écoute!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 28/07/2017 09:13:24

Bonjour Christian ,

"J'avais lu les articles de Pierre Johannet sur les câble PTT

c'était réalisé avec la série 298 4/6 fils multibrins

"Le câble Ethernet utilisé de la même façon me paraissait plus neutre que le PTT."

c'est du fil mono brin mais seulement quatre paires comme la série 298

celui que j'utilise, c'est la série pro pour extérieur ,que l'on trouve en :7,14,28 paires etc etc c'est du mono brin (préférable a mon avis ) le cuivre est recuit ,meilleur tenue dans le temps et à l'oxidation ;même sur quelques mètres pour moi la différence est de suite audible par rapport a du lucas .

p.s je n'avais pas constaté cela avec le multibrins

bonne journée

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 28/07/2017 09:33:20

Je ne me souviens plus de la référence que j'avais utilisé,mais c'était du 4 paires monobrin!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 28/07/2017 09:43:26

oui oui ,il s'est fait en mono brin également

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 28/07/2017 10:08:01

claude m4 a écrit :
"C'est pourquoi écouter chez quelqu'un qui entend clairement une différence pourrait être une expérience intéressante."

Avec le grand risque de subir son influence.
L'influence des autres et des affirmations assénées avec un indéfectible aplomb sont à base de 95% des opinions et convictions audiophiles.

Tout de même... Ivor Tiefenbrun de Linn avait su convaincre tout son monde avec de très belles démonstrations de ses dires. Plus tard, il a accepté de soumettre sa propre peronne à des tests où ses affirmations pouvaient être confirmées ou non. Ca a été non. Avec un certain courage, il a reconnu que les grandes idées qu'il véhcilait étaient totalement fausses.

Citation :
« Nous devons chercher la vérité en pleine liberté d’esprit,
affranchis de toute idée préconçue. »
René Descartes

La preuve : Descartes est à la fois l'auteur de la phrase philosophique la plus profonde et le créateur d'une des cosmogonies les plus farfelues jamais imaginées.

Josca a écrit :
Si nous nous prêtons au jeu d'une écoute dans un esprit scientifique pour établir un constat, nous ne partons pas du principe qu'un câble à un sens.
Nous établissons un protocole qui nous permette par avance d'éliminer toute source d'erreur même celles dont n avons pas encore connaissance.
La même rigueur pour un appareil quel qu'il soit.

Pour la rigueur, cet énoncé et la mise en pratique qui devrait en découler sont tout sauf un modèle.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 28/07/2017 10:17:37

bonjour forr,

"Avec le grand risque de subir son influence.
L'influence des autres et des affirmations assénées avec un indéfectible aplomb sont à base de 95% des opinions et convictions audiophiles. "

oui ,cela se peut aussi ...mais certains aussi sont capables de discernement ...

lorsque ,je vais écouter chez un commerçant ,ou un particulier ,j'écoute dans un premier temps, ensuite éventuellement ,j'écoute les explications et non l'inverse !
ma dernière écoute chez un revendeur de hifi ,le commercial d'une marque a commençait à faire son speech avant même de passer un morceau de musique ,derechef ,je me suis levé et je suis parti .


"La preuve : Descartes est à la fois l'auteur de la phrase philosophique la plus profonde et le créateur d'une des cosmogonies les plus farfelues jamais imaginées."

l'homme quel qu'il soit est constitué aussi de paradoxes ,et il possède comme tout un chacun "une part d'ombre" mais globalement ,ce n'est pas ce que je retiens .

bonne journée

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 28/07/2017 10:35:19

Bonjour Forr,

forr a écrit :
L'influence des autres et des affirmations assénées avec un indéfectible aplomb sont à base de 95% des opinions et convictions audiophiles.


Milgram n'aurait pas mieux dit ... :-)


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 28/07/2017 10:41:42

Dans les trois premiers messages, le développé technique était plébiscité.
Mais je n'ai pas l'impression que depuis... l'absorption diélectrique n'ait été discutée.
Une ressource web : http://zone.ni.com/reference/en-XX/help/370384N-01/dmm/dielectric_absorption/

Après intégration à la modélisation précédente :
[attachment=18041]
Si les caractéristiques fréquentielles conventionnelles du câble nous amènent largement hors de la bande audio, la constante de temps de cette absorption est cette fois dans notre registre. En résultat de simulation, l'influence temporelle n'est pas visible à l’œil nu (tout comme 0.5% de DHT en sortie d'ampli), mais à l'écoute ? Et à la bonne mesure ? Voire à la bonne simulation ?
(DA aux condensateurs aussi).

Le modèle de cette absorption peut faire penser à la forme du modèle thermique d'un transistor. Et si distorsion thermique (transistors) et absorption diélectrique (câbles et condensateurs) se regroupaient sous une distorsion "mémoire" influente sur l'enveloppe de nos chers signaux audio ? J'ai l'impression d'avoir déjà lu cela quelque-part...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 28/07/2017 10:50:26

Josca a écrit :
Si nous nous prêtons au jeu d'une écoute dans un esprit scientifique pour établir un constat, nous ne partons pas du principe qu'un câble à un sens.
Nous établissons un protocole qui nous permette par avance d'éliminer toute source d'erreur même celles dont n avons pas encore connaissance.
La même rigueur pour un appareil quel qu'il soit.

Pour la rigueur, cet énoncé et la mise en pratique qui devrait en découler sont tout sauf un modèle.
[/quote]

Forr,

Volontiers, mais alors présente un protocole, c'est ce qui est demandé! Smile

Enfin si je suis présent pour cette écoute, promis je ne dis pas un mot, cela fera parti du protocole. De plus je ne pratique pas l'hypnose.

Cdt

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 28/07/2017 10:56:07

JM Plantefeve a écrit :

Si les caractéristiques fréquentielles conventionnelles du câble nous amènent largement hors de la bande audio, la constante de temps de cette absorption est cette fois dans notre registre. En résultat de simulation, l'influence temporelle n'est pas visible à l’œil nu (tout comme 0.5% de DHT en sortie d'ampli), mais à l'écoute ? Et à la bonne mesure ? Voire à la bonne simulation ?
(DA aux condensateurs aussi).

Le modèle de cette absorption peut faire penser à la forme du modèle thermique d'un transistor. Et si distorsion thermique (transistors) et absorption diélectrique (câbles et condensateurs) se regroupaient sous une distorsion "mémoire" influente sur l'enveloppe de nos chers signaux audio ? J'ai l'impression d'avoir déjà lu cela quelque-part...


Bonjour Jean Marc,

Au moins toi tu cherches des pistes Smile avec tes outils.

C'est vrai que depuis quelque pages je tente de convaincre qu'une écoute selon un protocole établi, ce serait un premier constat dont chacun ensuite se servirait comme bon lui semble.

Quel type de protocole choisirais tu pour ce genre d'évènement?

Il est entendu que ce serait de toute façon qu'une petite ébauche tant le nombre de combinaisons est grand.

Cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 28/07/2017 12:04:48

forr a écrit :

claude m4 a écrit :
"C'est pourquoi écouter chez quelqu'un qui entend clairement une différence pourrait être une expérience intéressante."

Avec le grand risque de subir son influence.
L'influence des autres et des affirmations assénées avec un indéfectible aplomb sont à base de 95% des opinions et convictions audiophiles.


Je ne crois pas qu'écouter chez quelqu'un qui entend des différences soit une bonne solution!L'influence des câbles reste quelque chose d'assez ténu qui demande que la personne connaisse bien le système d'écoute.Quand on arrive chez quelqu'un,on se retrouve un peu comme quansd on change de voiture.Au début on ne la sent pas vraiment et il faut une période d'accoutumance.Puis au bout d'un moment on commence à sentir des choses,des bruits qu'on n'avait pas remarqués au départ.Au bout d'un moment on n'entend plus que ça.Il y a comme un effet loupe.Il en est de même avec une chaîne hi-fi.On la connait de mieux en mieux au fil des écoutes et le moindre changement est remarqué.C'est pour ça que lors de tests beaucoup de gens ne discernent pas les changements car ils ne sont pas encore habitués au système.
C'est comme allumer la lumière dans une nouvelle pièce la nuit.Au début on cherche l'interrupteur,puis quand on connait bien son appartement,on trouve les inters sans trop chercher!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 28/07/2017 12:06:37

Bonjour José,

"Quel type de protocole choisirais tu pour ce genre d'évènement?"
Pour savoir si on reconnaît des câbles HP à l'écoute ? Et éventuellement pour classer leurs qualités à l'écoute ?
[attachment=18043]

Bien à toi, Jean-Marc.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 28/07/2017 12:25:55

Grand_Floyd a écrit :

forr a écrit :

claude m4 a écrit :
"C'est pourquoi écouter chez quelqu'un qui entend clairement une différence pourrait être une expérience intéressante."

Avec le grand risque de subir son influence.
L'influence des autres et des affirmations assénées avec un indéfectible aplomb sont à base de 95% des opinions et convictions audiophiles.


Je ne crois pas qu'écouter chez quelqu'un qui entend des différences soit une bonne solution!L'influence des câbles reste quelque chose d'assez ténu qui demande que la personne connaisse bien le système d'écoute.Quand on arrive chez quelqu'un,on se retrouve un peu comme quansd on change de voiture.Au début on ne la sent pas vraiment et il faut une période d'accoutumance.Puis au bout d'un moment on commence à sentir des choses,des bruits qu'on n'avait pas remarqués au départ.Au bout d'un moment on n'entend plus que ça.Il y a comme un effet loupe.Il en est de même avec une chaîne hi-fi.On la connait de mieux en mieux au fil des écoutes et le moindre changement est remarqué.C'est pour ça que lors de tests beaucoup de gens ne discernent pas les changements car ils ne sont pas encore habitués au système.
C'est comme allumer la lumière dans une nouvelle pièce la nuit.Au début on cherche l'interrupteur,puis quand on connait bien son appartement,on trouve les inters sans trop chercher!



bonjour ,


Je me suis mal exprimé ,c'est bien(pour moi )d'aller écouter chez d'autre personnes
(peu importe qui que ce soit avec n'importe quel autre système )car l'on a du recul envers les autres ,rarement envers soi-même...

"la pisse de chat ,lorsque l'on est dedans ,on ne la sens plus !
les autres lorsqu'ils viennent ,oui ! ;-)


"C'est comme allumer la lumière dans une nouvelle pièce la nuit.Au début on cherche l'interrupteur"

mon avis personnel :mieux vaut "tomber"chez quelqu'un pas trop "bas de plafond" et de préférence "avec la lumière dans toutes les pièces " ;-)

pour redevenir un peu plus sérieux ,lorsque l'on a cerné un peu son système ,les différences deviennent plus ténues (c'est valable à mon humble avis pour n'importe quel système et même dans d'autres domaines )c'est un long et infini apprentissage ;personnellement ,je ne "spécule" pas sur ce qui va (ou pas ) arriver ,j'essaie de vivre le moment présent .

bonne journée a tous

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 28/07/2017 12:42:04

Au sujet du protocole:

apprentissage du système (choisi pour sa transparence et sa fidélité)
Les systèmes étant des empillages de défauts ça va être difficile d'en trouver un qui soit "transparent" et "fidèle" 2 termes subjectifs. Pour ma part je préfèrerai une cabine à l'acoustique normée, avec une source sonore aux qualités minimales.

Vu que cela va être compliqué (hors location) je pense que pour faire simple n'importe quel système devrait convenir. De toute façon les câbles sont vendu pour n'importe quel empilement.

12 personnes
Déjà pour une personne c'est compliqué, alors 12... A mon avis une personne idéalement le propriétaire du système.

Pourquoi 3 câbles? cela rallonge le test, ce qui est intéressant c'est la préférence subjective et surtout la capacité de discernement de l'auditeur. L'auditeur doit préférer toujours le même câble, sinon il y a un hic.

10 minutes? toute capacité de discernement qui passe par le filtre de la mémoire auditive sera laminée. Tous les tests comparatifs (Gearsultz, Diyaudio, etc...) montrent que les meilleurs résultats sont obtenus au bout de 4-6 secondes avec un basculement rapide. C'est comme ça que j'ai choisi mes équipements, pièces de 6 secondes, basculement immédiat

Donc ama 10 test rapides ABX a répéter pour les volontaires.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 28/07/2017 13:19:31

"je préfèrerai une cabine à l'acoustique normée, avec une source sonore aux qualités minimales.
... je pense que pour faire simple n'importe quel système devrait convenir."

!? Ok...

"alors 12... A mon avis une personne idéalement le propriétaire du système."
C'était comme cela pour Gearsultz, Diyaudio, etc... ?

"Pourquoi 3 câbles?"
Donc 2 ? Avec la chance sur 2 qui pollue le résultat.

"C'est comme ça que j'ai choisi mes équipements, pièces de 6 secondes, basculement immédiat"
Si je conçois pour reproduire le son, je choisis ou retiens en écoutant de la musique. 6 secondes en commutation, mouais.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 28/07/2017 13:21:18

Bonjour,

Comme test, je vous propose celui-là :

Organisons une écoute de différents cables. Probablement, la plupart de ceux qui vont venir seront déjà convaincus de la réalité des différences d'écoute entre câbles. Valables ou pas, je parie que les autres auront toujours plus d'excuses que les premiers pour ne pas venir.

On ne va pas préjuger et on attendra donc de constater sur place, mais je crains tout de même ça.
Par contre, les absents pourront toujours continuer à tranquillement nier l'existence de ce qu'ils n'ont jamais entendu.

Personnellement, ça ne me dérangera pas, car chacun fait comme il lui plaît, mais en matière de rigueur, scientifique ou pas, il y aura beaucoup à dire si ça se passe comme je le pressens.

Et d'avance, félicitations à tous ceux qui viendront, déjà convaincus, ou pas.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 28/07/2017 13:38:57

bonjour gilles ,

Content de te lire

"La plupart de ceux qui y viendront seront déjà convaincus de la réalité des différences entre câbles."

dans la langue des oiseaux convaincus ... ;-) personnellement ,je pense qu'il ne faut pas chercher à convaincre personne ,cela se fait ou pas ,les gens sont prêts ou pas (sans aucune échelle de valeur ,de niveau ou de jugement )

l'on est plus réceptif sans aucunes contraintes et dans la douceur ,chacun progressant a son rythme

bonne journée a tous

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 28/07/2017 14:01:44

JM Plantefeve a écrit :
"Pourquoi 3 câbles?"
Donc 2 ? Avec la chance sur 2 qui pollue le résultat.


Non, le principe du test ABX est d'évaluer le taux de divination. L'auditeur subit une succession de tests et il détermine le câble qu'il préfère. Et curieusement le câble préféré n'est pas le même.

Tu peux écouter 6 secondes ou des heures, tu peux écouter tous les lundi ou basculer immédiatement entre les équipements. Le choix est libre, mais tu comprendras qu'il est plus pratique si le basculement est rapide et la durée d'écoute courte. En plus tous les test ABX montrent qu'il y a un avantage certain à être rapide à cause de la mémoire auditive.

Personne n'a été capable de maintenir son choix sans se tromper et en règle générale le taux de hasard se situe pour les câbles HP à 50% soit une chance sur 2, du pur hasard.

Par contre certains équipement obtiennent de bien meilleurs scores et c'est ama la direction ou il faut chercher. Certain membres de Diyaudio reconnaissent des équipement à 0,4%, il ne se trompent jamais...

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 28/07/2017 14:14:29

la mémoire auditive étant (a mon humble avis) fugitive ou fugace (a part pour certains ),il me semble important de faire des tests(dans un premier temps) avec un seul morceau de musique

et ce pendant quelques secondes (c'est personnellement ce que je fais) ce qui a permit en quelques secondes sur le même morceau de juger quelques câbles secteur sur ce système :

http://forums.melaudia.net/showthread.php?tid=6134

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 28/07/2017 14:53:46

PFB a écrit :

JM Plantefeve a écrit :
"Pourquoi 3 câbles?"
Donc 2 ? Avec la chance sur 2 qui pollue le résultat.


Non, le principe du test ABX est d'évaluer le taux de divination. L'auditeur subit une succession de tests et il détermine le câble qu'il préfère. Et curieusement le câble préféré n'est pas le même.

Tu peux écouter 6 secondes ou des heures, tu peux écouter tous les lundi ou basculer immédiatement entre les équipements. Le choix est libre, mais tu comprendras qu'il est plus pratique si le basculement est rapide et la durée d'écoute courte. En plus tous les test ABX montrent qu'il y a un avantage certain à être rapide à cause de la mémoire auditive.

Personne n'a été capable de maintenir son choix sans se tromper et en règle générale le taux de hasard se situe pour les câbles HP à 50% soit une chance sur 2, du pur hasard.

Par contre certains équipement obtiennent de bien meilleurs scores et c'est ama la direction ou il faut chercher. Certain membres de Diyaudio reconnaissent des équipement à 0,4%, il ne se trompent jamais...

PFB


Bonjour
Nous sommes au moins d'accord sur un point:
Lorsque nous utilisons notre système auditif pour évaluer, constater il faut un peu en connaitre ses défauts ou ses limites mais aussi bien sur ses qualités.

- La mémoire auditive n'existe pas, c'est un fait.
- D'autres repères inscrits en nous nous permettent de nous y retrouver jusqu'à un certain stade.
-Personne ne sera équivalent en ce domaine; certain paramètres sont acquis dès le plus jeune âge pour les uns, pour les autres impossible de les rejoindre.
-Ensuite vient l'éducation, la culture cela va la aussi changer la donne; dans certain cas ce sera un plus, dans d'autre un phénomène de masque va intervenir.
- Si l'on veut se servir de nos sens pour travailler d'une manière constructive, il est nécessaire à la base d'avoir déjà ce que l'on appelle une bonne oreille, avec du travail et des années celle ci peut être un outil fantastique mais pour toute chose comme pour la mesure il faut alors apprendre quoi entendre ou quoi mesurer.

C'est pourquoi, effectivement les tests doivent être cours, quelques notes et ne pas faire durer trop longtemps ces séquences de test car la saturation arrive vite.
Il vaut mieux revenir le lendemain voir plusieurs jours plus tard car ce qui est validé sur le coup peut ne pas l'être à long terme.

Mais nous n'en sommes pas là, une séance de groupe ne présente l'intérêt que d'un constat: différences ou pas de différence?

Ensuite il faut développer, comme déjà dit cela peut prendre une vie.

Je parle d'un système au point simplement pour ne pas être piégé par des problèmes d'équilibre qui font trop appel aux compensations pour retrouver un semblant de crédibilité.

Des conditions d'écoute de type salle domestique à l'acoustique correcte pour les mêmes raison et pas une salle de concert pour des raisons du coup techniques.

Mais rassurez vous tous si les choses sont menées sérieusement entendre qu'il y a différence c'est très simple, définir si c'est meilleur beaucoup moins bien sur.

Je te remercie jean Marc de ta proposition, à mon sens elle sous entend bien sur de faire auparavant attention à la mise en oeuvre des différents produits et câbles.

Ce qui est proposé pour moi est du simple fil, comprendre à quel point cela peut être important sera plus parlant dans un contexte de groupe avec des câbles bénéficiant d'une conception; métaux, diélectrique, structure, blindage ou pas et des tas d'autres choses, ex une polarisation.
Ce qui n'exclue évidemment pas qu'il est tout à fait possible d'entendre des différences simplement par une section de conducteur ou son sens mais je réserverai cela à un tout petit comité car les écarts seront moins violents tout simplement et il est bien entendu qu'une chaine stéréo n'est correctement écoutable de par son principe qu'en un seul point.

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 28/07/2017 14:55:40

gillesni a écrit :
Bonjour,

Comme test, je vous propose celui-là :

Organisons une écoute de différents cables. Probablement, la plupart de ceux qui vont venir seront déjà convaincus de la réalité des différences d'écoute entre câbles. Valables ou pas, je parie que les autres auront toujours plus d'excuses que les premiers pour ne pas venir.

On ne va pas préjuger et on attendra donc de constater ça sur place sur place, mais je crains tout de même ça.
Par contre, les absents pourront toujours continuer à tranquillement nier l'existence de ce qu'ils n'ont jamais entendu.

Personnellement, ça ne me dérangera pas, car chacun fait comme il lui plaît, mais en matière de rigueur, scientifique ou pas, il y aura beaucoup à dire si ça se passe comme je le pressens.

Et d'avance, félicitations à tous ceux qui viendront, déjà convaincus, ou pas.


Salut Gilles
Tu es un vrai sage Smile, à bientôt j'espère.
Portes toi bien

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 28/07/2017 15:26:14

J'ai l'impression que la palabre prévaut à l'élaboration.
Mais que fais-je sur ce fil ? hihi !


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 28/07/2017 16:17:59

Bonjour Jean-Marc

JM Plantefeve a écrit :
Mais que fais-je sur ce fil ? hihi !

Le funambule. Comme les autres intervenants.
Avec le même risque pour tous, plus grand que celui des pertes d'équilibre :
la rupture du fil sous l'effet d'un poids excessif.
Cdt.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 28/07/2017 17:09:28

+1 quoique les contorsions et envolées laissent pantois...c'est du grand art un poil enfumé (il y a de la magie dans l'air Wink)


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 28/07/2017 17:38:13

Bonsoir,

Au risque de tomber de ce fil, n'étant pas bon équilibriste, j'essaie de l'alimenter avec un lien a priori pertinent,
bien qu'en dehors du domaine "audio pur" ...

https://passionhifivintage.wordpress.com/2014/01/06/effet-de-peau-dans-les-cables/

Pour mémoire, dans l'article de Pass il est bien constaté que les effets inductif et pelliculaire, indissociables sur les modèles twin lead, commencent à se voir à la mesure aux alentours de 1 - 4 kHz. A priori ils augmentent les pertes proportionnellement à la fréquence, alors que la perte résistive (par effet Joule) est indépendante de la fréquence.

Si ces effets se mesurent clairement, rien n'interdit de penser qu'ils ne soient pas audibles, 4kHz et au dessus étant une zone du spectre critique pour l'oreille humaine et où se trouvent quasi toutes les composantes harmoniques des fondamentaux, et dont le dosage fait qu'on reconnaisse (ou pas) clairement un timbre. J'entends souvent des commentaires d'aigus "bouchés", etc.
Gageons qu'il ne s'agit de rien d'autre qu'une audibilité directe de la perte mentionnée dans l'article.

Bien cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jefourcade - 29/07/2017 06:27:34

narshorn a écrit :
https://passionhifivintage.wordpress.com/2014/01/06/effet-de-peau-dans-les-cables/


Mort de rire : Les câbles gonflés à l’hélium pour qu’ils pèsent moins lourd et n’écrasent ps les notes Smile)

N'en déplaisent aux subjectivistes, il n'existe pas de différences audibles entre câbles audio. C'est très facile à démontrer : que ceux qui prétendent le contraire affirment qu'ils ont détectés ces différences lors d'un test ABX.

Vous pouvez être sur que personne ne va se manifester !

Voici un lien pour construire une ABX box avec un arduino : http://grimheartproductions.com/abx/
Ceux qui veulent essayer ...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 29/07/2017 08:18:40

Bonjour Jean,

Le test ABX , si vous souhaitez m'y soumettre, j'accepte volontier sur un système de reproduction qui a potentiellement la capacité de montrer les différences, quelles qu'elles soient, électroniques, enceintes, sources, câbles, support. En clair un système performant dans un milieu performant.

Pour exemple si vous entendez sur un système les différences de performance d'écoute dues à la modification d'un type de résistance, d'un type de condensateur, d'un transfo d'alimentation ou d'une quelconque amélioration sans changement de son schéma, ce système doit pouvoir convenir. Ses limites étant son niveau de performance globale qui c'est bien évident ne justifierons pas forcément l'écart monumental de prix qu'il peut y avoir entre deux composants et c'est pareil pour un câble.

Pour moi ce n'est pas une histoire de subjectivistes ou d'objectiviste mais d'individu et de sa perception, les scientifiques avec qui j'ai eu la chance de travailler ont de l'oreille . L'un d'eux rentre dans des phases de recherche incroyable tellement pour lui il est vital de comprendre la ou moi je me satisfais plus spontanément du plaisir obtenu.

Cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 29/07/2017 08:25:37

Le meilleur test selon moi est,quand votre femme passe dans le coin et entendant de la musique,dit"tu as changé quelque chose?"alors qu'elle ne sait pas ce que vous bidouillez!Big Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jefourcade - 29/07/2017 08:40:01

Bonjour José,

Oui pourquoi pas. J'aurai plaisir à venir écouter votre système un jour (je suis très occupé en ce moment ayant des projets en cours qu'il me faut terminer).

Il est évident que les facultés auditives sont très différentes entre individus et que certaines personnes peuvent être qualifiées à juste titre de "Golden ears".

Celles-là pourront détecter assurément des différences que d'autre ne percevront pas.

Du temps de l'audiophile et lors de l’apparition des câbles Isoda j'avais fait une ABX box rudimentaire. On avait essayé avec quelques copains de différencier un câble Isoda d'un simple câble audio. Personne n'y était arrivé ...

Cordialement
Jean


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 29/07/2017 08:52:01

Grand_Floyd a écrit :
Le meilleur test selon moi est,quand votre femme passe dans le coin et entendant de la musique,dit"tu as changé quelque chose?"alors qu'elle ne sait pas ce que vous bidouillez!Big Grin


Bonjour

On n'est tout à fait d'accord; en effet notre plus grand problème c'est notre cerveau mais comme les femmes n'en n'ont pasSmile non je déconne.
Femmes et enfants se trompent rarement

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 29/07/2017 09:00:08

Justement,si les femmes n'ont pas de cerveau c'est donc que les phénomènes sont bien issus des câbles!Big Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 29/07/2017 09:03:23

jefourcade a écrit :
Bonjour José,

Oui pourquoi pas. J'aurai plaisir à venir écouter votre système un jour (je suis très occupé en ce moment ayant des projets en cours qu'il me faut terminer).

Il est évident que les facultés auditives sont très différentes entre individus et que certaines personnes peuvent être qualifiées à juste titre de "Golden ears".

Celles-là pourront détecter assurément des différences que d'autre ne percevront pas.

Du temps de l'audiophile et lors de l’apparition des câbles Isoda j'avais fait une ABX box rudimentaire. On avait essayé avec quelques copains de différencier un câble Isoda d'un simple câble audio. Personne n'y était arrivé ...

Cordialement
Jean


à cause de la box certainement car elle introduit d'autres problèmes( un peu comme les dispachings dans les magasins au départ mécaniques et ensuite électroniques. Ce qui est dingue puisque on place entre les éléments à comparer d'autres qui sont loin d'être neutres.
C'est pourquoi j'insiste dans mon petit protocole pour que chaque chose soit branchée de manière identique et dans la même position sur le même support.
Ex: deux appareils branchés en même temps sur le secteur et avec les mêmes câbles secteur ne sont absolument pas évaluables; il y a interaction( seul la mise en chauffe de l' appareil non écouté sur une prise éloignée est recevable)
Bien sur je vous recevrai avec plaisir
cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gilou - 29/07/2017 09:23:07

Le super câble que vous avez installé et qui vous plaît beaucoup a-t-il le même rendu auditif jour après jour en fonction de votre humeur , de votre fatigue,de vos ennuis du moment ou de votre joie débordante?

Je crois que les câbles ont fait couler beaucoup d'encre et ce n'est pas fini!!!!!!

Gilou


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 29/07/2017 09:25:37

jefourcade a écrit :
Bonjour José,

Oui pourquoi pas. J'aurai plaisir à venir écouter votre système un jour (je suis très occupé en ce moment ayant des projets en cours qu'il me faut terminer).

Il est évident que les facultés auditives sont très différentes entre individus et que certaines personnes peuvent être qualifiées à juste titre de "Golden ears".

Celles-là pourront détecter assurément des différences que d'autre ne percevront pas.

Du temps de l'audiophile et lors de l’apparition des câbles Isoda j'avais fait une ABX box rudimentaire. On avait essayé avec quelques copains de différencier un câble Isoda d'un simple câble audio. Personne n'y était arrivé ...

Cordialement
Jean


Bonjour jefourcade,

Avec les Golden Ears vous venez de dire l'exact opposé de votre propre post #144 ...
("il n'existe pas de différences audibles entre câbles audio" ...)

Puis vous re-concluez avec la box et l'isoda, en disant que personne n'a réussi a différencier le câble lambda et l'isoda. Peut être personne n'était Golden Ear ce jour là ? Smile hypothèse ...

Scientifiquement, cela prouve seulement que votre setup ne vous a pas permis d'entendre de différences entre les câbles ce jour là.

Cordialement.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Yves - 29/07/2017 09:47:30

jefourcade a écrit :
. . .
Il est évident que les facultés auditives sont très différentes entre individus et que certaines personnes peuvent être qualifiées à juste titre de "Golden ears".

Celles-là pourront détecter assurément des différences que d'autre ne percevront pas.
. . .

Ouf !
Me voila rassuré. Si je n'entend rien c'est donc à cause de mes "Wooden Ears" Big Grin

Yves (HEUREUX).


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Le Relais Sonore - 29/07/2017 09:56:49

Josca a écrit :
à cause de la box certainement car elle introduit d'autres problèmes ( un peu comme les dispachings dans les magasins au départ mécaniques et ensuite électroniques. Ce qui est dingue puisque on place entre les éléments à comparer d'autres qui sont loin d'être neutres).
cordialement

José


Off course. Rien que pour cela le test ABX ne certifie pas tout.

Salutations.

Rémy


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Yves - 29/07/2017 10:05:37

Ah ouais !

Il faut commencer par définir un protocole pour tester les ABX BOXES.

On avance, on avance . . .

Yves.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 29/07/2017 10:38:18

Josca a écrit :
Pour l'instant personne ne m'a proposé d'étayer ce protocole...

Un peu de concret pour le protocole : quel ampli ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 29/07/2017 10:47:16

forr a écrit :

Josca a écrit :
Pour l'instant personne ne m'a proposé d'étayer ce protocole...

Un peu de concret pour le protocole : quel ampli ?


Bonjour Forr,

Pourquoi pas l intégré Kanéda 209 pour rester dans le monde des réalisations personnelles.

A+
José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 29/07/2017 10:58:48

Le Relais Sonore a écrit :
Rien que pour cela le test ABX ne certifie pas tout


Le test ABX ne certifie rien, il permet de quantifier l'aspect divinatoire de la comparaison.

Quand l'auditeur devine, il n'entend plus de différence, il se trompe dans ses choix. Par contre il ressent toujours. Il est persuadé de l'exactitude de ses décisions et à chaque comparaison il se perd comme dans un labyrinthe. J'ai des connaissances parties à la dérive de leur propre ressenti, persuadés de l'efficacité d'accessoires, je pense au "Pschit" spray magic, gaines "résilles" et autre supports de câbles et qui vont même jusqu'à tracer des marques et autres codes sur les équipements pour les rendre écoutables.

Je pense qu'il faut rendre anonyme les résultats pour anticiper des réactions.


PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jefourcade - 29/07/2017 11:15:19

Josca a écrit :
à cause de la box certainement car elle introduit d'autres problèmes


Allons, allons, José, soyons sérieux ! Un boitier ABX pour tester un câble ne rajoute sur le signal qui va aux enceintes qu'un relais et deux contacts. Cela ne s'entend pas !

Mais, au fait, vous n'avez pas répondu à ma question : avez vous pu discerner deux câbles lors d'une écoute en aveugle ? Si oui, quelle était le nombre de tests et votre taux de réussite ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jefourcade - 29/07/2017 11:36:32

narshorn a écrit :
Avec les Golden Ears vous venez de dire l'exact opposé de votre propre post #144 ...
("il n'existe pas de différences audibles entre câbles audio" ...)


Vous avez une conception erronée de ce qu'est un Golden ear. Aller voir : https://en.m.wikipedia.org/wiki/Golden_ear

narshorn a écrit :
Scientifiquement, cela prouve seulement que votre setup ne vous a pas permis d'entendre de différences entre les câbles ce jour là.


C'est exact. Mais ce n'est pas ce propos qui me permet de dire qu'il n'y a pas de différences audibles entre câble. C'est le fait que tous les test en aveugles de câbles parus dans les journaux ou sur internet se sont révélés être des échecs. J'attends celui qui réussira pour changer d'avis ...

Et vous, avez-vous fait une différence lors d'écoutes en aveugles ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Le Relais Sonore - 29/07/2017 11:37:21

jefourcade a écrit :
Allons, allons, José, soyons sérieux ! Un boitier ABX pour tester un câble ne rajoute sur le signal qui va aux enceintes qu'un relais et deux contacts. Cela ne s'entend pas !


Bonjour Jean,

S'il vous plait dites plutôt "cela JE ne l'entend pas"Smile.
Laissons le cerveau et l'ego s'illusionner, puisque c'est eux qu'il faut satisfaireRolleyes.
Salutations,

Rémy


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jefourcade - 29/07/2017 11:59:32

Le Relais Sonore a écrit :
S'il vous plait dites plutôt "cela JE ne l'entend pas"Smile.


Ce que j'attends c'est que quelqu'un me dise "JE l'entends" en le prouvant par un test en aveugle. Est-ce votre cas ?

J'aimerai vous faire remarquer que depuis mon message #144 personne ne s'est manifester pour clamer haut et fort qu'il fait la différence entre câbles lors d'écoute en aveugle.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Yves - 29/07/2017 12:00:06

jefourcade a écrit :
. . .
Allons, allons, José, soyons sérieux ! Un boitier ABX pour tester un câble ne rajoute sur le signal qui va aux enceintes qu'un relais et deux contacts. Cela ne s'entend pas !
. . .


Ah non !
Quels relais, nature des contacts, pression etc . . . ? ? ?

Et tout elctromécanicien sérieux sait qu'il ne faut jamais utiliser les contacts "repos" pour passer du courant.
Donc, il faut plusieurs relais et ce à chaque extrémité des câbles testés.

En plus tu simplifies outrageusement, il n'y a pas que le signal qui "va" aux enceintes (d'ailleurs porquoi des enceintes plutôt que des baffles), il y aussi celui qui revient !

Bon courage.

Yves.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 29/07/2017 12:13:06

Les deux seules raisons dictant la règle qu'il ne faille pas utiliser de contact "repos" pour passer du courant sont que 1) en cas de panne le circuit doit rester ouvert et 2) la position "travail" est la seule à garantir un bon contact.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 29/07/2017 12:21:42

jefourcade a écrit :
C'est le fait que tous les test en aveugles de câbles parus dans les journaux ou sur internet se sont révélés être des échecs. J'attends celui qui réussira pour changer d'avis ...

S'il s'agit d'une seule personne qui détecte des différences, il faut qu'elle soit capable de le faire dans des circonstances variées et à des moments variés.
Si lors d'un test, c'est un groupe de personnes qui détecte des différences, il faut qu'un autre groupe de personnes en soit aussi capable.
Etc...

Bref, quand la conviction veut s'appuyer sur des faits scientifiques, il faut que les résultats des tests soient répétitifs, présentent des constances, fassent statistiquement nettement pencher la balance dans un sens.
Après 40 ans de tentatives acharnées, on peut clamer haut et faut qu'en ce qui concerne l'audibilité des câbles de haut-parleurs aux performances électriques honnêtes, on n'est jamais arrivé, à quelque chose de probant pour ne pas dire d'incontestable.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Le Relais Sonore - 29/07/2017 12:31:44

jefourcade a écrit :
J'aimerai vous faire remarquer que depuis mon message #144 personne ne s'est manifester pour clamer haut et fort qu'il fait la différence entre câbles lors d'écoute en aveugle.


C'est donc bien une histoire d'ego. Il faut à tout prix que quelqu'un ait raison. C'est ça ?

Salutations

Rémy


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 29/07/2017 12:45:15

En ce qui me concerne, il me suffira d'une seule personne parmi les cobayes lors du test à l'aveugle, reconnaissant avec un taux supérieur à 90% les câbles (ou capable de définir différent/non différent) et sur un nombre d'échantillons suffisamment important, pour me convaincre qu'il y a quelque chose à regarder. Donc même si les autres n'ont pas de bons résultats.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 29/07/2017 12:54:16

Ce qui semble probable, c'est que si on fait une ėcoute en sourd, personne ne devrait voir de diffėrence...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 29/07/2017 13:02:11

Une petite infection de la sphère ORL peut modifier la perception de l'oreille qui fera dire par exemple que le plaqué argent est "brillant" alors qu'en fait il n'en est rien.
Foutus microbes qui font accuser le métal.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 29/07/2017 13:18:10

Josca a écrit :

forr a écrit :

Josca a écrit :
Pour l'instant personne ne m'a proposé d'étayer ce protocole...

Un peu de concret pour le protocole : quel ampli ?

Pourquoi pas l intégré Kanéda 209 pour rester dans le monde des réalisations personnelles.

C'est un ampli typique dont les essais mettront en évidence les différences de comportement (audibles, c'est pas sûr) que l'on peut rencontrer avec une électronique en fonction de sa charge.

ll n'est pas pas pourvu d'un passe-bas en entrée.
Il ne possède pas de cellule Boucherot en parallèle sur sa sortie pour la stabilisation locale de l'étage de sortie.
Il n'a pas d'inductance amortie en série avec la sortie pour garantir sa stabilité sur charge réactive.
Il est doté d'une capacité en parallèle la résistance de constre-réaction (C11, R8), porte ouverte pour la HF vers l'entrée inversese.

C'est donc un candidat qui risque de se monter sensible à la brume électro-magnétique de l'environnement et c'est plus les effets HF que que le reste qui peuvent faire la "différence".




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jimbee - 29/07/2017 14:18:01

Pour débuter avec du (réputé) facile, autant choisir des câbles que les milieux autorisés
s'accordent à considérer procurant des signatures bien distinctes.

Par exemple pour l'un, le style gros patapouf, du 2 x 4 mm de diamètre multi brins
( entre castomerlinus vulgaris et sommercable 240 ) au caractère certes possiblement généreux,
ample mais toutefois, de part les contacts entre brins, très confus et limité en définition;
et pour l'autre, les ambitions aristocratiques, du mono brins, teflon à géométries savantes,
conjuguant rigueur et ouverture, aération, filé et transparence au risque d'être plus exigeant avec les sources Smile


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 29/07/2017 14:41:22

N'allez pas chercher midi à quatorze heure. Prenez un câble enceinte 1 ou 2mm² chez bricopinpin à 2 euros le mètre, et un câble bien cher chez votre magasin audiophile préféré. Ce sera bien suffisant.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 29/07/2017 14:43:22

Bonjour,

Personne n'a encore fait de commentaire constructif sur le contenu du lien posté au message #143 ...

C'est dommage car techniquement ça enrichit potentiellement le sujet , rapport au document pdf du 1er post ...

Il y a un peu plus d’un siècle (1873) que les électriciens connaissent cette propriété des courants alternatifs de circuler
de préférence à la périphérie des conducteurs massifs.

En elle-même, cette propriété ne serait pas gênante si elle ne s’accompagnait de pertes supplémentaires.
Dans un conducteur massif, tout se passe pour les pertes et l’échauffement comme si la résistance effective
en courant alternatif était supérieure à la résistance réelle en courant continu.
L’augmentation de résistance, de l’ordre de 10 à 20 % pour des conducteurs calibrés pour 2000 A,
croit beaucoup plus vite que l’augmentation de section pour le transport d’intensités plus élevées.


Noter au passage la mise de côté la largeur de bande du domaine fréquentiel, facteur essentiel en audio, contrairement au principe de fonctionnement TBF des machines en industrie).

Pourquoi ne pas préférer aussi les rubans aux fils ronds, en audio, s'il s'agit de réduire les pertes, même si l'échelle des intensités est réduite ?
Mais voilà, une surface de conducteur plus élevée a pour corollaire inévitable une surface de contact accrue entre surface du conducteur et diélectrique.
Raison probable de la pertinence de l'utilisation de diélectrique à la plus faible perte possible avec ce type de conducteur ?

Quid de la qualité du métal (cuivre ... etc) et de sa structure cristalline, pertinente ou pas avec la nature des signaux audio,
dont certains sont minuscules et véhiculésen même temps que d'autres d'amplitude bien plus importantes ?

Quel est le rapport d'amplitude entre des signaux graves (20-100Hz) et ceux du haut du spectre audible (10kHz-20kHz) au sein d'un même signal audio ?`

Pourquoi minimiser la notion d'audibilité des facteurs de pertes, étant donné que ceux-ci sont de nature complexe (mélange pertes par effet joule et pertes par effet inductif/pelliculaire) ?

Même si ceux-ci étaient estimés à moins d'1%, ne seraient-ils pas perceptibles pour autant ? (l'oreille arrive bien à des perceptions de différences de niveau de l'ordre de 0,5/0,25 dB)

Et pour une fois, c'est plutôt loin du ballet objectiviste / subjectiviste Smile non ?

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 29/07/2017 14:50:49

Désolé Narsh, mais c'est encore un article sans intérêt puisque sans démonstration. On y parle de fait évidemment connus en forts courants, on y dit que l'effet de peau en fonction de la fréquence n'a pas de raison d'être aux fréquences audio puisque "l'épaisseur" de cet effet de peau est plus épais que l'épaisseur du câble audio lui-même (toute la matière du câble participe à la transmission du courant)...etc.
Ce genre d'articles pour être valable devraient démontrer les choses : il y a un effet, on mesure cet effet, et on montre les différences entre les différentes solutions vis à vis de cet effet. Là rien.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 29/07/2017 15:16:23

xnwrx a écrit :
Désolé Narsh,
on y dit que l'effet de peau en fonction de la fréquence n'a pas de raison d'être aux fréquences audio

Ah bon ? La messe est dite ? Smile Lol, amen alors Wink
Dans le whitepaper de Pass, il y mesure pourtant bien cet effet mélangé (indissociable de) à l'effet inductif, visible aux mesures dès 1-4kHz sur le graphe n° 4 ... Mais comme par hasard, on n'en tient pas compte ? Smile
Ce n'est pas non plus parce que je cite ce lien Worldpress que TOUT ce qui y est écrit est forcément bon à prendre, ... Wink

xnwrx a écrit :
Ce genre d'articles pour être valable devraient démontrer les choses : il y a un effet, on mesure cet effet, et on montre les différences entre les différentes solutions vis à vis de cet effet. Là rien.


Oui, bien sûr, mais c'est évident que ce n'est pas le cas. Et la réflexion personnelle dans tout ça ?
Ce forum ne s'écrit pas non plus comme un livre de mathématiques, après tout. En tout cas, c'est ce que me suggère la teneur des échanges ... Smile

Ça ne s'entend pas; ça n'existe pas, donc ça ne s'entend pas : en gros c'est la moyenne des réponses "objectivistes" de message en message à ce fil ?

Come on guys. Le bon modèle mathématique devrait au contraire prévoir de s'attendre à entendre des différences, étant donné que les sources, câbles et charges sont par définition des éléments imparfaits.

nAr


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 29/07/2017 15:26:49

forr a écrit :

Josca a écrit :

forr a écrit :

Josca a écrit :
Pour l'instant personne ne m'a proposé d'étayer ce protocole...

Un peu de concret pour le protocole : quel ampli ?

Pourquoi pas l intégré Kanéda 209 pour rester dans le monde des réalisations personnelles.

C'est un ampli typique dont les essais mettront en évidence les différences de comportement (audibles, c'est pas sûr) que l'on peut rencontrer avec une électronique en fonction de sa charge.

ll n'est pas pas pourvu d'un passe-bas en entrée.
Il ne possède pas de cellule Boucherot en parallèle sur sa sortie pour la stabilisation locale de l'étage de sortie.
Il n'a pas d'inductance amortie en série avec la sortie pour garantir sa stabilité sur charge réactive.
Il est doté d'une capacité en parallèle la résistance de constre-réaction (C11, R8), porte ouverte pour la HF vers l'entrée inversese.

C'est donc un candidat qui risque de se monter sensible à la brume électro-magnétique de l'environnement et c'est plus les effets HF que que le reste qui peuvent faire la "différence".


Tu viens d' écrire quelque chose qui m'interpelle
Ce que l'on demande aux câbles, ce n'est pas d'inventer quelque chose mais bien de protéger le signal, de le véhiculer ainsi qu'empêcher tout phénomène perturbateur de des produits raccordés
Tu as déjà le début d'une réponse

Qu'en penses tu?

Ha la la moi qui proposais un Kanéda parce qu'il fait parti du quotidien de nombreux d'entre nous...encore tout faux le josé Smile

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 29/07/2017 15:30:19

narshorn a écrit :
Le bon modèle mathématique devrait au contraire prévoir de s'attendre à entendre des différences, étant donné que les sources, câbles et charges sont par définition des éléments imparfaits.

Le bon modèle mathématique, corroboré par des mesures, montre des différences électriques. Ca n'entraîne pas qu'elles soient audibles. Il Il y a en audition en vision des limites à la résolution que d'aucuns se refusent à admettre (l'être humain n'est champion ni pour l'un ni pour l'autre). Le problème du modèle des câbles, c'est qu'il ne s'étend pas aux mécanismes de la perception auditive, intellect compris.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 29/07/2017 15:41:08

narshorn a écrit :

xnwrx a écrit :
Désolé Narsh,
on y dit que l'effet de peau en fonction de la fréquence n'a pas de raison d'être aux fréquences audio

Ah bon ? La messe est dite ? Smile Lol, amen alors Wink
Dans le whitepaper de Pass, il y mesure pourtant bien cet effet mélangé (indissociable de) à l'effet inductif, visible aux mesures dès 1-4kHz sur le graphe n° 4 ... Mais comme par hasard, on n'en tient pas compte ? Smile
Ce n'est pas non plus parce que je cite ce lien Worldpress que TOUT ce qui y est écrit est forcément bon à prendre, ... Wink

xnwrx a écrit :
Ce genre d'articles pour être valable devraient démontrer les choses : il y a un effet, on mesure cet effet, et on montre les différences entre les différentes solutions vis à vis de cet effet. Là rien.


Oui, bien sûr, mais c'est évident que ce n'est pas le cas. Et la réflexion personnelle dans tout ça ?
Ce forum ne s'écrit pas non plus comme un livre de mathématiques, après tout. En tout cas, c'est ce que me suggère la teneur des échanges ... Smile

Ça ne s'entend pas; ça n'existe pas, donc ça ne s'entend pas : en gros c'est la moyenne des réponses "objectivistes" de message en message à ce fil ?

Come on guys. Le bon modèle mathématique devrait au contraire prévoir de s'attendre à entendre des différences, étant donné que les sources, câbles et charges sont par définition des éléments imparfaits.

nAr

Merci Narsh
J'apprécie que tout en ayant une approche plutôt scientifique tu cherches des infos et donc à comprendre plutôt qu'à nier ce que ton intellect pourrait te dicter et que tes oreilles perçoivent, cela en plus sur des produits qui n'ont rien d'ultra sophistiquer.
En même temps c'est plutôt mieux car lorsque l'on voie le nombre de cochonneries en matière de câble à des prix de belles voitures cela peut dégouter.

Mais il y en a de très bons, MIT au tout début années 90( pas les suivantes), NBS Années 2000 et d'autres sérieux sans bien sur tous les citer.
Le NBS Statement en liaison coaxiale SPDIF réveillerai un sourd mort Smile et pourtant pour le coup en numérique....je sens que je vais en faire frémir.

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 29/07/2017 15:48:37

Non d'un chien Narsh, ouvrez les yeux. Je reprends le papier de Pass, qui est correct rien à dire. Je regarde la figure 4. Il nous dit simplement ce que tout le monde sait : un câble 24 AWG, c'est à dire toute petite section faite pour l'électronique, possède une résistance linéique de 0,1 Ohms par mètre dans la bande audio. Tous les autres câbles possèdent une résistance linéique sous les 0,05 Ohms/m dans la bande audio et beaucoup plus faible dans les très basses fréquences.
Pour 5m on a 0,5 Ohm au pire, qui impacte effectivement un poil le haut du spectre puisque la résistance du câble grimpe dans le haut du spectre. Ca se traduit par quoi, une légère modification du QTc du HP et une légère atténuation. comme le montre les mesures, au pire dans les 1 à 2 dB. Si ça ne vous va pas, un coup d'égalisation et c'est résolu.
Ce n'est pas une raison pour acheter un câble ésotérique à 100E/m. Un bon câble 2 à 4mm² à 5E/m marche parfaitement.

@José : là oui vous me faites bondir. Un câble numérique qui modifie l'aspect sonore ou quel qu'aspect sonore. Là il n'est plus question de tests en aveugle ou de théories farfelues. Ca va dans le sens d'une preuve de vos croyances. Vous êtes bon pour que je vous achète une lampe en pierre de sel pour vous exorciser.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 29/07/2017 16:15:19

xnwrx a écrit :
Non d'un chien Narsh, ouvrez les yeux. Je reprends le papier de Pass, qui est correct rien à dire. Je regarde la figure 4. Il nous dit simplement ce que tout le monde sait : un câble 24 AWG, c'est à dire toute petite section faite pour l'électronique, possède une résistance linéique de 0,1 Ohms par mètre dans la bande audio. Tous les autres câbles possèdent une résistance linéique sous les 0,05 Ohms/m dans la bande audio et beaucoup plus faible dans les très basses fréquences.
Pour 5m on a 0,5 Ohm au pire, qui impacte effectivement un poil le haut du spectre puisque la résistance du câble grimpe dans le haut du spectre. Ca se traduit par quoi, une légère modification du QTc du HP et une légère atténuation. comme le montre les mesures, au pire dans les 1 à 2 dB. Si ça ne vous va pas, un coup d'égalisation et c'est résolu.
Ce n'est pas une raison pour acheter un câble ésotérique à 100E/m. Un bon câble 2 à 4mm² à 5E/m marche parfaitement.

@José : là oui vous me faites bondir. Un câble numérique qui modifie l'aspect sonore, la scène sonore. Là il n'est plus question de tests en aveugle ou de théories farfelues. Vous êtes bon pour que je vous achète une lampe en pierre de sel pour vous exorciser.


Cher Xavier,

Si j'aboie, entendrez-vous la différence ? Big Grin

Le fait que ces courbes ne soient pas droites en fonction de la fréquence justifie l'assertion que sur un materiel donné, qui n'est pas parfait non plus, l'on perçoive une différence, de 1 à 2 dB comme vous dites, (6 dB dans le cas le plus extrême !) en passant d'un câble à un autre; ce qui est ENORME au regard de notre oreille(sans jeu de mots). Et aussi, votre fameux "coup de correction", n'est pas à la portée ni forcément souhaité voire pris en horreur !!!! , par l'audiophile puriste en mono amplification / passif qui veut une écoute équilibrée en se passant de correcteurs de tonalité. Désolé. C'est la première chose que j'ai viré de mes systèmes successifs, et avec plaisir, depuis l'abandon de mon modeste ampli SONY il y a 20 ans; dont les correcteurs étaient de toutes façons déjà bypassés.

je remarque aussi que vous passez sous silence dans vos réponses nombre de mes interrogations précédentes rapport à pas mal de paramètres techniques des câbles. (...) Comme si dans votre esprit, rien ne comptait d'autre que sa résistance linéique. Ce modèle simplifié, étonnant pour une personne de votre bagage technique, et mis en avant par vous de nombreuses fois, ne m'inspire aucune confiance face à la complexité (non-inventée) en comportement du ménage à 3 en situation réelle (1) sortie amplificateur impédante/BP/boucle CR/ou pas; 2) paramètres techniques très complexes du câble; 3) paramètre ultimement complexe de la charge, le plus souvent non résistive, à composante inductive/capacitive et variant aussi dans de grandes proportions, suivant les technologies de transducteurs et de filtrages utilisés)

Tout à fait cordialement.

nAr


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Marco.Mt - 29/07/2017 16:20:11

Protocole rigoureux ( ? ) ou pas, avec le test d'écoute ou pas, je peux déjà prédire le résultat. Il y aura toujours ceux qui entendront une différence et les autres pas...

Le coté objectif et subjectif en audio, sont pourtant parfaitement complémentaires, voire indissociables pour apprécier ce que l'on écoute.
Il y a une partie que l’on peut expliquer scientifiquement et l’autre partie, qui appartient à l’intime de nos sens, individuellement.
Il suffit au moins d’admettre cette alchimie, sans chercher à l’opposer dans les échanges.
Maintenant, à savoir ou chacun va/veut situer le son des câbles, dans cette alchimie ?

Moi je ne fais aucune différence sur les câbles, mais je suis capable de faire la différence entre un format audio de qualité et du mp3, ça peut faire rire, mais tout le monde n’a pas la même perception sur les formats audio…Peut-être un autre débat à venir ou existant, qui peut aussi devenir houleux…Un peu comme celui-ci.Rolleyes

Pour avoir parcouru les postes de José, j'apprécie l'ouverture d'esprit, et la sincérité de son approche en audio, même si la démarche sur le sujet, n’est pas facile !

@+Marco


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 29/07/2017 16:32:00

Moi je commencerais par ça :

[attachment=18051]

Et tous ceux qui ont plus de 20dB de perte à 8kHz(dont moi), sont priés d'aller jouer dans le jardin. Tongue Tongue Tongue Tongue

Quel est l'âge moyen dans ce forum ?

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 29/07/2017 16:33:05

Josca a écrit :
Tu viens d' écrire quelque chose qui m'interpelle
Ce que l'on demande aux câbles, ce n'est pas d'inventer quelque chose mais bien de protéger le signal, de le véhiculer ainsi qu'empêcher tout phénomène perturbateur de des produits raccordés
Tu as déjà le début d'une réponse

C'est encore plus sévèrement patent avec les signaux faibles, dans les liaisons source - préampli - ampli avec des problèmes d'impédances, de blindage, de masse, de symétrie et d'asymétrie.
On s'y intéresse moins aux matériaux et beaucoup plus aux chemins empruntés par le signal. Les audiophiles peuvent se rassurer, les électroniciens aussi s'opposent parfois rudement sur ce sujet.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 29/07/2017 16:48:54

escartefigue33 a écrit :
Et tous ceux qui ont plus de 20dB de perte à 8kHz(dont moi), sont priés d'aller jouer dans le jardin. Tongue Tongue Tongue Tongue

Gérard


Bien sur que non Smile Gérard Smile

On vit quotidiennement avec nos pertes. Elle font partie intégrante de notre filtre d'écoute, qui est différent d'individu à individu;
"filtre personnel", qui fait qu'on interprète ce que l'on n'entend, et non qu'on "prend la prise de son avec nos oreilles".
Pertes qui sont en général ciblées.
N'empêchent en rien d'entendre une différence entre une écoute A puis une écoute B dans la foulée.
C'est une comparaison, pas un absolu.

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 29/07/2017 16:52:35

Marco.Mt a écrit :
Protocole rigoureux ( ? ) ou pas, avec le test d'écoute ou pas, je peux déjà prédire le résultat. Il y aura toujours ceux qui entendront une différence et les autres pas...


Ça c'est sur ... Et il y aura même sans doute plusieurs raisons différentes qui viendront influencer ce constat. Smile

Si c'était aussi simple, ça se saurait ! Wink

Cordialement

PS : [off topic, mais en train de calculer les débits des panneaux de mes futures caisses de grave ;...]


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 29/07/2017 17:01:53

Narsh, je n'occulte rien, je dis juste que pour les câbles HP on parle de pF, de pH et de milliohms. A comparer aux Ohms, mH et µF des enceintes ou HP. Si vous voulez en tenir compte dans le calcul de vos filtres passifs ça ne pose aucun problème. Ce que voit l'ampli c'est la somme de l'enceinte et des pouillièlmes du câble.
Par ailleurs, si vous voulez le plus court chemin entre le son et vos oreilles, allez aux concerts. Mais sorti du concert, un système imparfait dans sa globalité se doit d'être corrigé. Les défauts qu'on y ajoute en corrigeant sont de loin bien inférieurs aux corrections bénéfiques.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 29/07/2017 17:35:50

Je crois que c'est sur ce fil que Josė a cité Harbeth. Le concepteur de ces enceintes répète à qui veut l'entendre qu'il met au défi un auditeur d'entendre une différence entre deux amplis différents ėcoutės sur les mêmes enceintes !

Personnellement, je me mėfie un peu de la comparaison ABX. J'ai ėcrit il y a longtemps sur ce forum que j'avais besoin d'une écoute assez longue pour caractėriser des modifications sur mon système.

Comme beaucoup, et bien qu'ėtant de nature pragmatque et adepte de la (dé)mesure, j'ai bien sûr entendu des différences entre câbles, condensateurs, selfs, amplificateurs etc.

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 29/07/2017 18:05:29

narshorn a écrit :
Bien sur que non Smile Gérard Smile

On vit quotidiennement avec nos pertes. Elle font partie intégrante de notre filtre d'écoute, qui est différent d'individu à individu;
"filtre personnel", qui fait qu'on interprète ce que l'on n'entend, et non qu'on "prend la prise de son avec nos oreilles".
Pertes qui sont en général ciblées.
N'empêchent en rien d'entendre une différence entre une écoute A puis une écoute B dans la foulée.
C'est une comparaison, pas un absolu.

Cordialement


Bonsoir,
Avec une perte de plus de 60dB à 8kHz, il est évident que je ne peux plus percevoir les petits détails qui, selon certains, font la différence.

La presbyacousie nous prive d'un tas de petits détails du son, il suffit de se faire appareiller pour se rendre compte de ce qu'on a perdu.

Hélas, écouter la musique avec des prothèses auditives est impossible, les petits hauts parleurs des prothèses sont incapables d'amplifier les sons graves et la balance tonale est complètement déséquilibrée.
Cruel dilemme, les prothèses sont indispensables si on veut communiquer correctement mais pourrissent la musique...
Que faire ?
D'autant plus que l'usage quotidien des prothèses (obligatoire selon le prothésiste $$) modifie considérablement l'interprétation du cerveau qui finalement s'habitue à ce son et rend impossible l'écoute sans ces artifices.

Il serait très surprenant que je sois le seul dans ce cas, à près de 70 ans.
Mais curieusement, les audiophiles, dont beaucoup ont dépassé la soixantaine, sont muets sur ce point car j'ai posé la question sur plusieurs forums et pas un ne s'est étendu sur le sujet à croire qu'ils sont également presbytes...
Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 29/07/2017 18:13:14

xnwrx a écrit :
Narsh, je n'occulte rien,

Je me répète, ... Tout ceci a été négligé :

Pourquoi ne pas préférer aussi les rubans aux fils ronds, en audio, s'il s'agit de réduire les pertes, même si l'échelle des intensités est réduite ?
Mais voilà, une surface de conducteur plus élevée a pour corollaire inévitable une surface de contact accrue entre surface du conducteur et diélectrique.
Raison probable de la pertinence de l'utilisation de diélectrique à la plus faible perte possible avec ce type de conducteur ?

Quid de la qualité du métal (cuivre ... etc) et de sa structure cristalline, pertinente ou pas avec la nature des signaux audio,
dont certains sont minuscules et véhiculésen même temps que d'autres d'amplitude bien plus importantes ?

Quel est le rapport d'amplitude entre des signaux graves (20-100Hz) et ceux du haut du spectre audible (10kHz-20kHz) au sein d'un même signal audio ?`

Pourquoi minimiser la notion d'audibilité des facteurs de pertes, étant donné que ceux-ci sont de nature complexe (mélange pertes par effet joule et pertes par effet inductif/pelliculaire) ?

Même si ceux-ci étaient estimés à moins d'1%, ne seraient-ils pas perceptibles pour autant ? (l'oreille arrive bien à des perceptions de différences de niveau de l'ordre de 0,5/0,25 dB)


xnwrx a écrit :
je dis juste que pour les câbles HP on parle de pF, de pH et de milliohms. A comparer aux Ohms, mH et µF des enceintes ou HP. Si vous voulez en tenir compte dans le calcul de vos filtres passifs ça ne pose aucun problème. Ce que voit l'ampli c'est la somme de l'enceinte et des pouillièlmes du câble.
Par ailleurs, si vous voulez le plus court chemin entre le son et vos oreilles, allez aux concerts. Mais sorti du concert, un système imparfait dans sa globalité se doit d'être corrigé. Les défauts qu'on y ajoute en corrigeant sont de loin bien inférieurs aux corrections bénéfiques.

Merci pour le chapitre concert, c'est en effet mon lot quasi-quotidien ... depuis la scène.
Je suis donc parfaitement bien placé pour savoir de l'intérieur ce que vous dites Smile
Sachez cependant que les défauts existent même au concert, car les instruments acoustiques et les salles de concert sont des maillons bien imparfaits.
Ceux qui jouent les instruments aussi Wink Bref.

Pour le chapitre que les corrections qu'on apporte ont des défauts bien minimes en comparaison des bénéfices qu'on en tire,
permettez moi d'en douter; en corrigeant de 14 dB (!!!) la réponse d'un système vers 10-20kHz, ...
on remonte d'autant tout le spectre de distorsion du transducteur passif associé à cette bande de fréquence ... Comme vous l'avez mesuré vous même ...

Même techniquement, peut-on dire que la correction du "défaut" (pas minime) apporte des améliorations bien plus grandes ?
Ça dépend sur quel plan on se place, ... par exemple, quid des modes de fractionnement dans l'aigu d'une membrane de l'un de ces large-bande, quand il y en a x nombre en ligne aux alentours ?
Ne peut on pas attendre que ces fractionnements vont être bien plus audibles, d'autant que les tolérances acoustiques SPL de vos haut-parleurs sont serrées ?
Avec en sus une correction supplémentaire de SPL dans toute cette zone ?

Dans ce genre de conditions, c'est sûr que la différence subjective d'un câble à un autre risque vraiment de passer à la trappe,
voire d'arriver à la conclusion (!!!) qu'elle n'existe pas. Smile

Smile

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 29/07/2017 18:22:29

escartefigue33 a écrit :

narshorn a écrit :
Bien sur que non Smile Gérard Smile

On vit quotidiennement avec nos pertes. Elle font partie intégrante de notre filtre d'écoute, qui est différent d'individu à individu;
"filtre personnel", qui fait qu'on interprète ce que l'on n'entend, et non qu'on "prend la prise de son avec nos oreilles".
Pertes qui sont en général ciblées.
N'empêchent en rien d'entendre une différence entre une écoute A puis une écoute B dans la foulée.
C'est une comparaison, pas un absolu.

Cordialement


Bonsoir,
Avec une perte de plus de 60dB à 8kHz, il est évident que je ne peux plus percevoir les petits détails qui, selon certains, font la différence.

La presbyacousie nous prive d'un tas de petits détails du son, il suffit de se faire appareiller pour se rendre compte de ce qu'on a perdu.

Hélas, écouter la musique avec des prothèses auditives est impossible, les petits hauts parleurs des prothèses sont incapables d'amplifier les sons graves et la balance tonale est complètement déséquilibrée.
Cruel dilemme, les prothèses sont indispensables si on veut communiquer correctement mais pourrissent la musique...
Que faire ?
D'autant plus que l'usage quotidien des prothèses (obligatoire selon le prothésiste $$) modifie considérablement l'interprétation du cerveau qui finalement s'habitue à ce son et rend impossible l'écoute sans ces artifices.

Il serait très surprenant que je sois le seul dans ce cas, à près de 70 ans.
Mais curieusement, les audiophiles, dont beaucoup ont dépassé la soixantaine, sont muets sur ce point car j'ai posé la question sur plusieurs forums et pas un ne s'est étendu sur le sujet à croire qu'ils sont également presbytes...
Gérard


Bonsoir,

Ne croyez pas être le seul à avoir des pertes acoustiques. Tout le monde a une courbe personnalisée au niveau de l'audition, et avec l'âge les choses ne s'arrangent en général pas ... C'est pour tout le monde. Avec des variantes suivant les sujets.
Quand on travaille dans le monde de la production sonore, c'est évident qu'on ne peut rester avec une oreille "intacte" vraiment longtemps. Mais le processus de l'audition n'utilise pas que les oreilles, c'est notre cerveau qui joue le rôle de "filtre passe-bas interprétateur". Une éducation sonore et musicale, active et entretenue, peut énormément pallier à une baisse des performances "pures" comme montrées par l'audiogramme, et n'empêche pas non plus d'éprouver du plaisir en écoutant de la musique, chez soi comme au concert.

Smile
Le réel problème est plutôt de se retrouver à 15 ans avec l'audition qu'on aurait normalement à 70 ... Ah les baladeurs débridés et autres mp3 directement injectés dans le conduit auditif Big Grin

Cordialement.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 29/07/2017 18:42:17

Avez vous déjà entendu par vous même le fractionnement de la membrane d'un LB ? Moi non. Je sais qu'il y a fractionnement, et pourtant comme beaucoup je n'entends rien. A t'on démontré que le fractionnement était gênant ? je ne crois pas. Pour résumer, le fractionnement existe oui, mais est-il pour autant gênant ? Certains audiophiles ne préfèrent ils pas les LB, qui nécessairement fractionnent compte tenu de la largeur de bande à reproduire, à toute autre technologie ? Je pense qu'il n'y a pas d'argument pour ou contre.
Corriger de +14dB est nécessaire dans mon cas. En quoi encore une fois ceci est-il gênant ? ceci provoque t'il un effet indésirable ? je ne crois pas et je ne l'entends pas. La distorsion suit évidemment cette correction, mais à la mesure elle reste contenue autour de 1% pour 100 dB SPL. Mesurons des tweeters ou des compressions et voyons la distorsion qu'on obtient pour 100 dB SPL... Mais je peux aussi pour vous faire plaisir ne pas corriger de +14dB dans l'aigu, et corriger à l'inverse de -14dB sous les 10 kHz, ce qui reviendra au même pour ma courbe de réponse. Le résultat est le même, il faut juste un ampli plus puissant.
J'ai des idées bien tranchées sur les systèmes constitués avec le minimum d'éléments, les filtres du premier ordre...etc. Ne pas corriger un système qui le nécessite (en tenant compte de la pièce) est une erreur et aucun argument ne peut être recevable pour ne pas le faire. C'est presque pire que le sujet des câbles : le système est imparfait, mais on ne fait rien au nom du postulat qu'un système qui reste le plus simple possible est plus fidèle.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jimbee - 29/07/2017 19:42:17

Josca a écrit :
Le NBS Statement en liaison coaxiale SPDIF réveillerai un sourd mort Smile et pourtant pour le coup en numérique....je sens que je vais en faire frémir.

A+

José


Pour le numérique, ça devrait être réglé ( trop ) simplement:
Lecture sur pc, vers carte son in et out num rebouclé par le câble en SPDIF en test, enregistrement.
Comparaison des enregistrements A câble témoin de base avec B câble challenger miracle,
par des logiciels qui affichent les fichiers numériques en texte (https://www.goldwave.com/ )
(http://www.homecinema-fr.com/forum/cables-haute-fidelite/quel-cable-numerique-pour-l-audio-si-on-testait-t30076449.html )
ou comparer avec audacity par manipulations simples (A-B )
Effet définitif, différence nada, zéro, que dalle.
En quelques minutes d'enregistrements comparés, des 10 x millions de bits, tous identiques.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 29/07/2017 19:42:58

Oui, "il faudra juste un ampli plus puissant", c'est une certitude;
mais pas nécessairement plus fidèle ...

14 dB en plus à 40 Hz ? La vache les Watts Smile Bon, si on veut marcher à l'envers, moi je n'ai rien contre ...
Essayez, et reportez le résultat ? Smile

De mon point de vue (hors sujet, décidément car hors câbles ...) je préfère utiliser des choix de technologie qui me permettent
de n'appliquer que les corrections minimum (hors égalisations de niveau globales en passif/actif ...) ...

On commence par corriger les défauts des HP, on continue avec ceux de la pièce, ...
c'est sans fin ... et très loin des ... câbles Smile

Cordialement

PS il reste toujours les questions de mon post 173, en italique, valides du point de vue technique,
qui restent toujours sans réponse valable ...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 29/07/2017 20:10:04

Je pensais avoir répondu à votre questionnement en italique du post 173 sur l'effet de peau : à 20 kHz, l'épaisseur de peau est de l'ordre de 0,5mm dans le cuivre, ce qui fait qu'un câble de cuivre 1mm de diamètre conduit intégralement le signal y compris en son centre. Quelle est la densité de courant à 20 kHz pour un signal audio par rapport à celle à 1 kHz ? très inférieure à 10% (référence au bruit rose). La perte est donc absolument négligeable voire nulle, une peau bien plus faible permettrait déjà de faire passer tout le courant nécessaire sans pertes. Conclusion sur l'effet de peau en audio : néant.
Comprenez que ce sont des arguments que vous donnent les fabricants de câbles audio peu scrupuleux pour vous vendre des câbles à prix d'or, et ces arguments rapportés comme vérité par les acheteurs sont alors propagés et envahissent l'esprit des potentiels acheteurs peu au fait des choses. Idem pour les fils d'aluminium, l'alu ayant à peu de choses près la même conductivité ayant une moins bonne conductivité électrique que le cuivre, et une moins bonne conductivité thermique. Son seul intérêt concerne les bobines d'équipage mobile des HP où la légèreté est recherchée. Les connexions plaquée or à l'inverse sont conseillées, l'or ne s'oxydant pas et sa conductivité électrique étant supérieure à celle du cuivre.

Jimbee : je suis totalement d'accord avec vous, un câble SPDIF ou une FO ne provoque aucune modification du signal et ça se prouve très facilement comme vous le faite justement remarquer. Là pour le coup les preuves existent, nier l'évidence est révélateur.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 29/07/2017 20:45:54

L'alu est loin d'avoir la même conductivité que le cuivre!Si on raisonne en résistivité qui est l'inverse de la conductivité,on a 0.0278 ohm/mm²/m pour l'alu et 0.017 ohm/mm²/m pour le cuivre,soit un rapport de 1.63.Autrement dit pour passer le même courant ave la même densité,il faudra une section d'alu 1.63 fois plus importante qu'avec du cuivre.Dans la société ou je travaillais,ils en tenaient compte lorsque qu'il s'agissait de rebobiner des moteurs qui avaient initialement des bobines en alu (généralement construits pendant la guerre ou le cuivre se faisait rare)avec du fil de cuivre!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 29/07/2017 20:49:25

Oups ! effectivement, merci d'avoir corrigé cette erreur, j'ai confondu alu et argent ! Raison de plus en défaveur de l'aluWink


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 29/07/2017 21:27:34

jimbee a écrit :

Josca a écrit :
Le NBS Statement en liaison coaxiale SPDIF réveillerai un sourd mort Smile et pourtant pour le coup en numérique....je sens que je vais en faire frémir.

A+

José


Pour le numérique, ça devrait être réglé ( trop ) simplement:
Lecture sur pc, vers carte son in et out num rebouclé par le câble en SPDIF en test, enregistrement.
Comparaison des enregistrements A câble témoin de base avec B câble challenger miracle,
par des logiciels qui affichent les fichiers numériques en texte (https://www.goldwave.com/ )
(http://www.homecinema-fr.com/forum/cables-haute-fidelite/quel-cable-numerique-pour-l-audio-si-on-testait-t30076449.html )
ou comparer avec audacity par manipulations simples (A-B )
Effet définitif, différence nada, zéro, que dalle.
En quelques minutes d'enregistrements comparés, des 10 x millions de bits, tous identiques.

Ho je te crois,
la galère c'est qu'à la mesure nada mais à l'écoute pire que la cocaïne!Smile une énergie incroyable sur tout le spectre...
A+
José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jimbee - 29/07/2017 21:52:04

Josca a écrit :
Ho je te crois,
la galère c'est qu'à la mesure nada mais à l'écoute pire que la cocaïne!Smile une énergie incroyable sur tout le spectre...
A+
José


Mais en numérique, le mot "énergie" n'existe pas. Deux états, mais aucun d'état d'âme, un ou zéro, oui ou non, avec ou sans chapeau.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 29/07/2017 22:04:47

jimbee a écrit :

Josca a écrit :
Ho je te crois,
la galère c'est qu'à la mesure nada mais à l'écoute pire que la cocaïne!Smile une énergie incroyable sur tout le spectre...
A+
José


Mais en numérique, le mot "énergie" n'existe pas. Deux états, mais aucun d'état d'âme, un ou zéro, oui ou non, avec ou sans chapeau.


Bien sur je parle de l'écoute en résultant, je sais c'est cela la sorcelerie, ça nous dépasse.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 29/07/2017 22:20:33

Jean Cocteau a écrit :
Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d'en être les organisateurs.




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jsilvestre - 29/07/2017 22:33:00

xnwrx a écrit :
Quelle est la densité de courant à 20 kHz pour un signal audio par rapport à celle à 1 kHz ? très inférieure à 10% (référence au bruit rose). La perte est donc absolument négligeable voire nulle, une peau bien plus faible permettrait déjà de faire passer tout le courant nécessaire sans pertes. Conclusion sur l'effet de peau en audio : néant.


Bonjour xnwrx

Le raisonnement n'est pas correct, il faut considérer la résistance du câble par rapport à l'impédance de la charge et non les pertes énergétiques. La valeur du courant ne modifie pas la résistance du câble.


Citation :
Jimbee : je suis totalement d'accord avec vous, un câble SPDIF ou une FO ne provoque aucune modification du signal et ça se prouve très facilement comme vous le faite justement remarquer. Là pour le coup les preuves existent, nier l'évidence est révélateur.


Ce n'est pas si simple. Dans une liaison SPDIF l'horloge est mélangée au signal. Rien d'aberrant à envisager qu'un câble puisse modifier le jitter de l'horloge une fois extraite du signal.
La manip de Jimbee ne prends pas en compte le jitter puisqu'il n'a d'influence que lors d'une conversion numérique vers analogique ou le contraire.

Mais c'est encore moins simple, à l'époque du CD j'avais fait une petite expérience, un lecteur CD utilisé en drive et un dac dont l'horloge est envoyée au drive pour le synchroniser. De fait ni le drive ni la liaison SPDIF n'a d'influence sur le jitter. Pour réduire encore les possibilités d'interaction entre le drive et le dac j'avais utilisé des fibres optiques autant pour le SPDIF que pour l'horloge de synchro.
Difficile à expliquer mais le son était bien modifié en fonction des fibres optiques utilisées...

Initialement le but de cette expérience était d'essayer de s'affranchir des effets de la mécanique sur le son. Les erreurs de lecture ne peuvent expliquer les différences de rendu sonore entre 2 mécaniques même entre une "toutenplastoc" et une genre panzer d'acier trempé, ni les différences constatées autour du CD lui même, original ou copie, etc...
Le seul doute était dans le jitter qui pouvait éventuellement évoluer en fonction des alimentations plus ou moins sollicitées par le moteur et les asservissements mécaniques. Avec une synchro le doute sur le jitter est éliminé.
Difficile à expliquer mais le son était toujours modifié par les actions autour du CD, original ou copie, présence ou pas d'un palet presseur sur le CD., etc...

Pour tenter d'y voir un peu plus clair j'ai remplacé les fibres optiques par des liaisons infrarouge aériennes. Pas sur une grande distance, une dizaine de cm la fréquence du SPDIF et trop élevée pour faire bien plus sans grande complexité. Et 10 cms suffit déjà a rendre la capacité parasite bien faible et donc pas de couplage électrique entre drive et DAC.
Le rendu sonore était amélioré par rapport aux fibres optiques mais le son était toujours modifié par les actions autour du CD...

Inutile de demander, je n'ai pas d'explication!

Joël


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 29/07/2017 22:36:06

Jean Cocteau a écrit :
Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d'en être les organisateurs.

Merci Forr, c'est une Magnifique Pensée ! Elle peut réconcilier connaissance et sensibilité (pas les susceptibilités mais ça, on s'en tape Wink)


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 29/07/2017 23:21:19

Joël, j'avais déjà indiqué que l'effet de l'augmentation de résistivité du câble aux fréquences aigues amenaient à 2 à 3 dB de perte. Là je répondais aux pertes dans le câble dues à l'effet de peau, pour conclure qu'il n'y en avait pas plus que dans le bas du spectre.
Concernant l'horloge en numérique, que pensez vous qu'un jitter puisse provoquer sur le signal restitué ? La modélisation mathématique existe. On a une modulation de la fréquence d'échantillonnage par un bruit à spectre étroit autour de celle-ci, qui provoque une modulation du signal restitué, de quelques ppm. On reste dans le plus que négligeable.
Là ou ça peut clocher c'est lorsque quelque part dans la chaîne de restitution, un des éléments n'est pas en esclave sur l'horloge source, et donc jette ou duplique des échantillons pour s'adapter au débit binaire d'entrée.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jefourcade - 30/07/2017 07:02:58

Josca a écrit :

jimbee a écrit :

Josca a écrit :
Le NBS Statement en liaison coaxiale SPDIF réveillerai un sourd mort Smile et pourtant pour le coup en numérique....je sens que je vais en faire frémir.

A+

José


Pour le numérique, ça devrait être réglé ( trop ) simplement:
Lecture sur pc, vers carte son in et out num rebouclé par le câble en SPDIF en test, enregistrement.
Comparaison des enregistrements A câble témoin de base avec B câble challenger miracle,
par des logiciels qui affichent les fichiers numériques en texte (https://www.goldwave.com/ )
(http://www.homecinema-fr.com/forum/cables-haute-fidelite/quel-cable-numerique-pour-l-audio-si-on-testait-t30076449.html )
ou comparer avec audacity par manipulations simples (A-B )
Effet définitif, différence nada, zéro, que dalle.
En quelques minutes d'enregistrements comparés, des 10 x millions de bits, tous identiques.

Ho je te crois,
la galère c'est qu'à la mesure nada mais à l'écoute pire que la cocaïne!Smile une énergie incroyable sur tout le spectre...
A+
José


Et bien sur, cette différence vous l'avez constaté avec une écoute en aveugle, comme les câbles, n'est-ce pas ? Rolleyes


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jefourcade - 30/07/2017 07:06:09

Dominique-Tanguy a écrit :
Personnellement, je me mėfie un peu de la comparaison ABX. J'ai ėcrit il y a longtemps sur ce forum que j'avais besoin d'une écoute assez longue pour caractėriser des modifications sur mon système.


Bonjour Dominique,

Les tests ABX n'imposent aucunes contraintes sur la durée d'écoute. On peut écouter A aussi longtemps que l'on veut (des mois ...), B également et X de même. Il faut juste dire à un moment donné qui est X.

Cdl
Jean


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 30/07/2017 11:09:27

Concernant les câbles SPDIF, j'ai fait une démonstration à des amis de Melaudia lors de leur visite il y a quelques annėes, et les diffėrences ėtaient telles que les auditeurs furent immėdiatement unanimes quand ã l'effect du câble sur la laison SPDIF.

Je suis donc très trës septique par rapport à vos explications scientifiques... Je pense que vous ignorez certains paramètres dans vos ėquations, ce qui semble confirmė par le message de Joel.

Ce constat m'a d'ailleurs amené à m'affranchir de la laison SPDIF (I2s).

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 30/07/2017 11:20:11

To bit or not to bit ... :-) :-) :-)


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 30/07/2017 11:22:23

Et pourtant, elle tourne !


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 30/07/2017 11:38:32

Bonjour,
Pour ma part j'ai deux liaisons SPDIF dans mon système : une entre la source et le miniDSP, et une entre le miniDSP et l'ampli. J'ai 4 câbles SPDIF différents de 1m à 3m. Quels que soient les câbles que j'utilise j’obtiens toujours le même son. Et c'est rassurant.
Il n'y a rien de scientifique dans tout ça. Les bits qui partent et les bits qui arrivent sont identiques, l'horloge qui part et l'horloge qui arrive est la même.

Xavier


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 30/07/2017 11:48:22

Alors là Xavier, tu m'ėtonnes...

Je ne me place pas plus dans un camp que dans l'autre, mais l'honnêteté m'oblige à dire que j'ai constaté des diffėrences significatives, qui m'ont aménėes d'ailleurs à redėfinir ma lecture numérique.

Je n'utilise plus le SPDIF que pour la télé.

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 30/07/2017 12:03:55

Peut être lié à une erreur de mise en œuvre des entrées SPDIF ou du PCM1794 dans le Kaneda ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 30/07/2017 12:14:31

En cette période estivale, une petite promenade vivifiante :

http://www.monoandstereo.com/2017/07/new-verastarr-evo-interconnects-with.html?m=1#more

Il y a des câbles qui ont le profil d'un serpent de mer ayant avalé une ou deux baleines :

http://www.skograndcables.com/

Mais, mieux que les câbles, il y a les anti-câbles (en anti-matière à discussion ?) :

http://anticables.com/


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 30/07/2017 12:19:43

xnwrx a écrit :
Peut être lié à une erreur de mise en œuvre des entrées SPDIF ou du PCM1794 dans le Kaneda ?


Ben non, observé avant le Kaneda avec des DAC tels que le Benchmark ou le Dangerous Source, et maintenant avec un DAC Yamaha.

Lors du constat avec l'ėquipe Melaudia, avec un DAC Accuphase. Alain Masson et
Dominique Prodhomme s'en souviennent peut être.

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 30/07/2017 12:20:27

Dominique-Tanguy a écrit :
Concernant les câbles SPDIF, j'ai fait une démonstration à des amis de Melaudia lors de leur visite il y a quelques annėes, et les diffėrences ėtaient telles que les auditeurs furent immėdiatement unanimes quand ã l'effect du câble sur la laison SPDIF.

Je suis donc très trës septique par rapport à vos explications scientifiques... Je pense que vous ignorez certains paramètres dans vos ėquations, ce qui semble confirmė par le message de Joel.

Ce constat m'a d'ailleurs amené à m'affranchir de la laison SPDIF (I2s).

Dominique T

Bonjour Dominique,

C est pour cela que je veux essayer le petit convertisseur, la question pour moi étant de tester sur ce produit les deux possibilités. I2s ou Spdif
Le problème pour moi ensuite étant de trouver une conversion , dac, si le résultat me motive
En effet indiscutablement il y a des écarts monstrueux en Spdif, CABLE ou fibre optique que ce soit standard toslink ou mieux ATT. Même le positionnement d une fibre interfère sur le son.
Et crois moi je me suis donner les moyens de vérifier ne pas rêver
A+
José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 30/07/2017 12:20:59

Pour le SP/dif entre mon lecteur et l'opendrc, j'avais mis 30cm de coax (pas TV).
Puis je l'ai remplacé par un câble Vovox pro fait pour acheté chez Thomann.
Il m'a SEMBLE percevoir une différence mais très ténue et l'oreille n'est pas fiable et surtout pas au delà du temps nécessaire pour remplacer les dit câbles.
Vraie différence ou pas?????????????????????


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 30/07/2017 12:24:58

AlainMat a écrit :
To bit or not to bit ... :-) :-) :-)

Le bit ne fait pas le moine.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 30/07/2017 12:42:50

forr a écrit :

AlainMat a écrit :
To bit or not to bit ... :-) :-) :-)

Le bit ne fait pas le moine.


Trêve de bas bi(t) age

D'intéressants effets induits par les serpents de mer ...
With the Skogrand Cables I immediately heard a sense of better TIMING in the Sound.

Un câble qui bat ( bit ? ) la mesure ...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 30/07/2017 12:54:48

"Même le positionnement d'une fibre interfère sur le son":D
C'est bien connue, lorsque la fibre est dans une position inconfortable, elle souffre, elle crie de douleur et du coup elle fait mal son boulot. Appelez vite le service SSE pour remettre de l'ordre dans tout ça ; il va lui offrir un petit coussin pour travailler dans de meilleures conditions ; mais du coup grâce au SSE elle va s'endormir sur son petit coussin molletonné, et faire encore moins bien son boulot ! Mais bon elle sera plus confortablement installée et le SSE aura tenu ses objectifs. Ca n'aura pas résolu notre problème de fibre qui fait mal son boulot. Alors on va mieux la payer pour qu'elle puisse s'offrir des cafés pour se tenir éveillé pour réussir à faire son boulot correctement sur son petit coussin molletonné. Et puis on va lui offrir la retraite à 45 ans à notre brave fibre, parce que c'est un boulot pénible de transmettre des bits dans une position inconfortable, allongé sur un coussin molletonné à siroter des cafés tout en faisant transiter des bits. Je voudrais vous y voir moi à sa place !
A décidément le monde tourne bien sur la têteBig Grin
Le seul truc à ne pas faire avec une fibre, c'est la plier ou la courber trop fortement.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 30/07/2017 13:06:47

Plus sérieusement (si faire se peut), il est possible de s'affranchir de la majorité des faiblesses des câbles, connecteurs et des fils de bobine mobile par une commande en courant.

J'ai découvert le côté pratique de cette méthode en voulant mesurer l'élévation de température des bobines mobiles. La qualité des connexions en commande en tension s'étant avérée trop contraignante, je l'ai contournée en ayant recours à une commande en courant.

Pour l'utilisation audio, ca pose alors des problèmes d'amortissement des résonances principales des HP mais ce n'est pas complètement insoluble. Nelson Pass s'est aventuré sur ce chemin mais avec des HP large bande, pas très représentants des chaînes ambitieuses.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jsilvestre - 30/07/2017 13:07:49

xnwrx a écrit :
Joël, j'avais déjà indiqué que l'effet de l'augmentation de résistivité du câble aux fréquences aigues amenaient à 2 à 3 dB de perte. Là je répondais aux pertes dans le câble dues à l'effet de peau, pour conclure qu'il n'y en avait pas plus que dans le bas du spectre.


Quel effet augmente la résistance en haute fréquence autre que l'effet de peau?

Citation :
Concernant l'horloge en numérique, que pensez vous qu'un jitter puisse provoquer sur le signal restitué ? La modélisation mathématique existe. On a une modulation de la fréquence d'échantillonnage par un bruit à spectre étroit autour de celle-ci, qui provoque une modulation du signal restitué, de quelques ppm. On reste dans le plus que négligeable.
Là ou ça peut clocher c'est lorsque quelque part dans la chaîne de restitution, un des éléments n'est pas en esclave sur l'horloge source, et donc jette ou duplique des échantillons pour s'adapter au débit binaire d'entrée.


Pas facile de décider ce qui peut être négligé ou pas. A trop négliger on jette le bébé avec l'eau du bain!
Actuellement j'utilise une horloge de haute qualité un OCXO issu du monde de la métrologie à très faible bruit de phase du genre:

https://www.morion-us.com/catalog_pdf/mv89.pdf

Pour voir j'en ai acheté plusieurs et il se trouve qu'à l'écoute certaines sont meilleures que d'autres.
La mesure du bruit de phase à ces niveaux si faible n'est pas des plus aisé mais j'ai fini par réussir à bidouiller de quoi mesurer.
Et les mesures ultérieures confirment entièrement les résultats d'écoute!
L'image montre les mesures de 2 de ces horloges, une bonne et une moins bonne à l'écoute:
[attachment=18054]

L'axe Y est gradué en dBc, je ne garanti pas complètement l'étalonnage j'ai fait du mieux que j'ai pu mais possible qu'il y ait quelques dB d'erreur absolue. Cependant les valeurs mesurées sont bien dans l'ordre de grandeurs des données du fabricant des oscillateurs.
On peut voir que la différence entre les 2 horloges n'existe que dans les basses fréquences au dessous de 20Hz et qu'elle atteint 10dBc à 0.1Hz.
Pour sûr que le bon sens dicterait de négliger la différence et le bruit de phase en lui même tellement il est faible surtout une fois convertit mathématiquement en "bruit et distorsions" en sortie du convertisseur...
Et pourtant l'oreille le détecte facile!

Le bruit de phase n'est qu'un exemple, j'ai aussi fait des mesures autour des composants passifs. Il apparaît rapidement que les effets qui importent sont masqués à la mesure par d'autres bruits qui eux sont visiblement sans effets sur l'écoute. D'ou la difficulté et les limites de l'approche métrologique.

Par exemple j'ai fini par remarquer que le "temps de chauffe" pendant lequel le son d'un appareil s'améliore est principalement dû aux condensateurs des alimentations particulièrement les chimiques.
Pourtant sur une alimentation la tension est continue, elle ne varie pas ou (très) peu. Des mesures de distorsion ont étés faites sur des condensateurs, voir les articles Cyril Bateman, mais avec une tension continue la distorsion n'a pas bien de sens! Donc ne reste que le bruit mais le bruit dans un condensateur est très faible, trop faible pour pouvoir être mesuré.
Et pourtant en régulant l'alimentation avec un régulateur à très faible impédance de sortie, genre quelques µΩ ce ou ces bruit(s) sont absorbés par le régulateur, le son est meilleur de suite et n'est plus affecté par le "temps de chauffe". Donc il y a bien un effet électrique en jeu dans l'histoire prenant probablement source au sein du diélectrique.

Joël


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jsilvestre - 30/07/2017 13:13:04

xnwrx a écrit :
Bonjour,
Pour ma part j'ai deux liaisons SPDIF dans mon système : une entre la source et le miniDSP, et une entre le miniDSP et l'ampli. J'ai 4 câbles SPDIF différents de 1m à 3m. Quels que soient les câbles que j'utilise j’obtiens toujours le même son. Et c'est rassurant.
Il n'y a rien de scientifique dans tout ça. Les bits qui partent et les bits qui arrivent sont identiques, l'horloge qui part et l'horloge qui arrive est la même.

Xavier


Xavier, as tu mesuré le bruit de phase de l'horloge recréé? Les pll des récepteurs SPDIF ne sont pas des plus performants... Loin s'en faut!

Joël


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 30/07/2017 13:38:26

Bonjour Joël,
non pas de mesure du bruit de phase en sortie de PLL. Mais il est forcément dans les tolérances constructeur, et n'est pas dépendant du câble d'entrée.
Ton exemple de mesure est bon. La différence à la mesure est de 10 dBc, ce qui dans l'absolue est important. Mais quand on rapporte ça à la valeur absolue, environ -100dBc sur tes mesures, on comprend vite qu'on est dans les nanopouillèmes, qui plus est, uniquement en très basse fréquence.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 30/07/2017 14:25:21

Cette discussion est intéressante... Je vous propose d'ėviter la tentation de la raillerie face à ceux qui prėsentent leur expėrience sans pouvoir expliquer scientifiquement les raisons du rėsultat observé.

Ceux qui ont écouté le système de José, pour n'en citer qu'un, même bardés de diplomes, sont revenus de l'expėrience beaucoup plus modestes.

Essayons d'avancer ensemble, malgré nos diffėrences !

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jsilvestre - 30/07/2017 14:25:58

xnwrx a écrit :
Bonjour Joël,
non pas de mesure du bruit de phase en sortie de PLL. Mais il est forcément dans les tolérances constructeur, et n'est pas dépendant du câble d'entrée.



Peut être que oui, peut être que non. La réponse scientifique passe par la mesure.

Au final le jitter peut se rapprocher des vibrations, pleurages et scintillements d'une platine vinyle. Et quand on voit certains plateaux de plusieurs kg voir dizaines de kg et des platines plantées dans le sol par des centaines de kg de béton...

Joël


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 30/07/2017 14:49:45

Dominique-Tanguy a écrit :
Cette discussion est intéressante... Je vous propose d'ėviter la tentation de la raillerie face à ceux qui prėsentent leur expėrience sans pouvoir expliquer scientifiquement les raisons du rėsultat observé.

Ceux qui ont écouté le système de José, pour n'en citer qu'un, même bardés de diplomes, sont revenus de l'expėrience beaucoup plus modestes.

Essayons d'avancer ensemble, malgré nos diffėrences !

Dominique T


+1


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Le Relais Sonore - 30/07/2017 15:54:55

Dominique-Tanguy a écrit :
Cette discussion est intéressante... Je vous propose d'ėviter la tentation de la raillerie face à ceux qui prėsentent leur expėrience sans pouvoir expliquer scientifiquement les raisons du rėsultat observé.

Ceux qui ont écouté le système de José, pour n'en citer qu'un, même bardés de diplomes, sont revenus de l'expėrience beaucoup plus modestes.

Essayons d'avancer ensemble, malgré nos diffėrences !

Dominique T


Oui, merci pour cette proposition Dominique, on en rêve...Rolleyes

Salutations

Rémy


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jimbee - 30/07/2017 16:15:24

Dominique-Tanguy a écrit :
Je vous propose d'ėviter la tentation de la raillerie


Promis, juré.

Heu, et la taquinerie, aussi ?

[attachment=18055]


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 30/07/2017 16:20:38

Tu as un vrai talent en tant qu'illustrateur ! 😀

Tu sais, les câbles, c'est comme la phase, il y en a qui entendent quand les haut-patleurs ne sont pas alignės, d'autres pas !

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 30/07/2017 18:07:50

Bravo Jimbee ! Tes 3 dernières illustrations sont réconfortantes...l'humour pour nous sauver...

Dominique, il s'agit de débats sans fin, la question étant "quelle importance relative donner aux cables alors qu'on devrait changer les HPs"?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 30/07/2017 18:31:21

C'est sûr qu'il faut savoir prioriser les choses. Sur le Vert, il y avait un gars passionné par les câbles. A l'écouter, ceux-ci étaient les éléments le plus importants d'une chaine hifi. Il était fabuleux, dans son genre. Il traine sur d'autres forums, à force de se faire virer de partout, il va finir par arriver ici.Big Grin

Sinon, tu conseillerais à Dominique de changer le(s)quel(s) de ses HP?Wink


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 30/07/2017 19:13:33

Dominique-Tanguy, José (pour ne citer qu'eux) ont des approches et des systèmes bien différents. Je n'ai écouté ni l'un ni l'autre, j'en suis désolé.

Les développements et recherches que D-T mène depuis des années sur les HPs et leur "mise en phase" me plaisent énormément.
Je pense qu'avec ses excellents HPs et leur mise en oeuvre rigoureuse il atteint un sommet: une grande écoute en monoamplification.
Je suis très intéressé par le Dac Allo et son concept minimaliste (moins d'interfaces=moins de problèmes).

José, je suis sûr que ton système est Très Musical ! (quid de la cablerie dans le résultat ?)

Cordialement, Jean-Yves


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 30/07/2017 20:56:23

Bonsoir

Tout d'abord merci!

Merci à Narsh d'avoir abordé ce sujet par la technique, c'est nécessaire mais complexe.

En ce qui me concerne mon souhait premier est atteint, beaucoup de témoignages, qu'ils soient techniques ou d'ordre du ressentie, tout est important
J'ai particulièrement apprécié les témoignages techniques des uns et des autres démontrant qu'il est possible de rester interpellé par ses oreilles, ses sens tout en ayant une réflexion technique poussée et j'espère que ces personnes continuerons de mettre tout cela en lumière.

La négation existe certes mais après tout chacun fait ce qui lui plait, le principal pour moi est de déclencher la curiosité de tout passionné qui le souhaite et aussi d'inviter au respect, n'omettons jamais que la technique est au service de la musique, que l'on peut être virtuose au violon ou grand mélomane sans une once de connaissance technique et que de même un Physicien peut être brillant sans savoir entendre réellement une attaque de note ; Un musicien peut aussi être incapable d'avoir une écoute globale n'entendant que les notes .
Point de jugement donc hâtif quand à la crédibilité d'une constatation et laissons les portes de la réflexion ouvertes aux jeunes qui nous suivront dans cette passion.
L'homme à des intuitions, des ressenties, il faut s'en servir, dans tout programme de recherche des plus hauts niveaux, cela a souvent porté ses fruits.

Enfin beaucoup ici cherchent à faire progresser leur système , le partage d'expérience est donc fondamental théorique ou pas garant de la richesse du forum
Comme le dit Dominique T, avançons ensemble avec nos différences.

Cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 30/07/2017 20:58:40

jys a écrit :
Bravo Jimbee ! Tes 3 dernières illustrations sont réconfortantes...l'humour pour nous sauver...

Dominique, il s'agit de débats sans fin, la question étant "quelle importance relative donner aux cables alors qu'on devrait changer les HPs"?


Quand on a déjà du TAD, mieux vaut changer les cables plutôt que les HPs ... 😎

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 30/07/2017 21:03:10

folkdeath95 a écrit :
C'est sûr qu'il faut savoir prioriser les choses. Sur le Vert, il y avait un gars passionné par les câbles. A l'écouter, ceux-ci étaient les éléments le plus importants d'une chaine hifi. Il était fabuleux, dans son genre. Il traine sur d'autres forums, à force de se faire virer de partout, il va finir par arriver ici.Big Grin

Sinon, tu conseillerais à Dominique de changer le(s)quel(s) de ses HP?Wink


Ouf je me suis pas encore fait viré Smile
plein d'autres sujets encore, il n'y a pas que les câbles!

De toute évidence une chaine hifi est composée de maillons, celui le plus faible s'entendra le plus . Aucun élément n'est à négliger et l'homogénéité matérielle est très importante. La pièce et la mise en oeuvre font parties des maillons de cette chaîne.

Cordialement
José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 30/07/2017 21:26:21

narshorn a écrit :

jys a écrit :
Bravo Jimbee ! Tes 3 dernières illustrations sont réconfortantes...l'humour pour nous sauver...

Dominique, il s'agit de débats sans fin, la question étant "quelle importance relative donner aux cables alors qu'on devrait changer les HPs"?


Quand on a déjà du TAD, mieux vaut changer les cables plutôt que les HPs ... 😎

Cordialement

Bon, si tu la joues comme ça, je te propose une "petite séance d'acoustique" expérimentale avec visite d'acousticien chez toi (mesure au B&K et tout le toutim) qui n'a juste rien à voir avec ton désir: le placement du bidule dans le lieu (ah ouais mais madame veut pas, les rideaux, les tapis, la baie vitrée,...)
savoir vivre et écouter sans chercher le "top qui tue" me parait plus normal.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 30/07/2017 21:39:39

Bon je me lâche ! vive les Audiophiles, a bas les Audiopathes...ouf, ça soulage Wink


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 30/07/2017 21:53:32

jys a écrit :

narshorn a écrit :

jys a écrit :
Bravo Jimbee ! Tes 3 dernières illustrations sont réconfortantes...l'humour pour nous sauver...

Dominique, il s'agit de débats sans fin, la question étant "quelle importance relative donner aux cables alors qu'on devrait changer les HPs"?


Quand on a déjà du TAD, mieux vaut changer les cables plutôt que les HPs ... 😎

Cordialement

Bon, si tu la joues comme ça, je te propose une "petite séance d'acoustique" expérimentale avec visite d'acousticien chez toi (mesure au B&K et tout le toutim) qui n'a juste rien à voir avec ton désir: le placement du bidule dans le lieu (ah ouais mais madame veut pas, les rideaux, les tapis, la baie vitrée,...)
savoir vivre et écouter sans chercher le "top qui tue" me parait plus normal.


Mais bien sûr, cher Jys, et c'est exactement ma démarche ici dans l'humble chaumière ... 😋
Tu es le bienvenu avec le b&k ou sans, je saurai t'accueillir sympathiquement;
je ne possède pas de TAD, mais ça sonne quand même 😄
je n'ai que le umike usb, mais il m'a déjà bien servi pour les mesures, réglages et filtres ...
Sans oublier la supervision bienveillante de Jimbee 😊😊😊

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 30/07/2017 22:10:23

jys a écrit :
Bon je me lâche ! vive les Audiophiles, a bas les Audiopathes...ouf, ça soulage Wink


Pas de câble, pas de chocolat 😋😎


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 30/07/2017 22:51:10

Mon bon ami, n'as tu pas capté l'allusion ?

Aujourd'hui, malgré mes "oreilles en bois" je préfère le réglage "à la feuille" aux contorsions intellectuelles en face de courbes.
J'ai donné (professionnellement c'est incontournable, mais pour la HiFi@Home pas nécessaire)
Ce qui est évident à l'écoute peut prendre des jours à mettre en évidence (et vice-versa, faire attention aux déclarations hâtives)
J'en ai assez de perdre mon temps à montrer ces évidences. Place aux jeunes et Good Luck.

Les B&K et autres grands acousticiens (Peutz, l'Ircam, les diverses philharmonies dans le monde...) ne pourront jamais résoudre ton désir d'absolu,
dans ton lieu de vie et avec ton matos qui va pas si mal.

Peace on You, Jean-Yves


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 30/07/2017 22:59:34

Josca a écrit :

folkdeath95 a écrit :
C'est sûr qu'il faut savoir prioriser les choses. Sur le Vert, il y avait un gars passionné par les câbles. A l'écouter, ceux-ci étaient les éléments le plus importants d'une chaine hifi. Il était fabuleux, dans son genre. Il traine sur d'autres forums, à force de se faire virer de partout, il va finir par arriver ici.Big Grin

Sinon, tu conseillerais à Dominique de changer le(s)quel(s) de ses HP?Wink


Ouf je me suis pas encore fait viré Smile
José


Bah, tu n'en ai pas rendu à 20 messages de 15 lignes par jour pour expliquer que tu détiens La Vérité. Ceci explique cela.Wink


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jefourcade - 31/07/2017 08:30:28

Josca a écrit :
En effet indiscutablement il y a des écarts monstrueux en Spdif, CABLE ou fibre optique que ce soit standard toslink ou mieux ATT. Même le positionnement d une fibre interfère sur le son.
Et crois moi je me suis donner les moyens de vérifier ne pas rêver
A+
José


Même si on décale la fibre de quelques millimètres Wink

Mon petit doigt me dit qu'on ne saura jamais quels ont été les moyens donnés pour "vérifier ne pas rêver".

Et il faudrait éviter la tentation de la raillerie devant de tel propos !


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - pvrx - 31/07/2017 09:24:20

jefourcade a écrit :
Et il faudrait éviter la tentation de la raillerie devant de tel propos !


Ca va être dur, mais je me retiens.

Pascal


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 31/07/2017 09:33:30

L'opendrc comporte des entrées et sorties SP/DIF, AES/EBU ET TOSLINK. Je passe de l'une à l'autre avec mes sources en instantané par télécommande sans entendre de différences.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 31/07/2017 10:17:57

GG14 a écrit :
L'opendrc comporte des entrées et sorties SP/DIF, AES/EBU ET TOSLINK. Je passe de l'une à l'autre avec mes sources en instantané par télécommande sans entendre de différences.


Ah? est-ce que les amplis sont allumés?

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 31/07/2017 10:20:19

jefourcade a écrit :

Josca a écrit :
En effet indiscutablement il y a des écarts monstrueux en Spdif, CABLE ou fibre optique que ce soit standard toslink ou mieux ATT. Même le positionnement d une fibre interfère sur le son.
Et crois moi je me suis donner les moyens de vérifier ne pas rêver
A+
José


Même si on décale la fibre de quelques millimètres Wink

Mon petit doigt me dit qu'on ne saura jamais quels ont été les moyens donnés pour "vérifier ne pas rêver".

Et il faudrait éviter la tentation de la raillerie devant de tel propos !


Jean bonjour,

Pourquoi " ne pas rêver" parce que lorsque l'on est un temps soit peu cartésien, il y a de quoi être déboussolé lorsque constat est fait à l'écoute de ces différences je le confirme; du coup le besoin de vérifier s'impose.

Si vous vous renseignez un temps soit peu vous constaterez que la liaison coaxiale SPDIF est encore ce qui est préferé pour relier une source à son dac.
Sous la forme XLR elle est moins courante et le standard optique choisi à bas pris qu'est le toslink utilise des émetteurs récepteurs de mauvaise qualité, le standard ATT plus performant est également moins courant.

Lors de nos tests, nous avons constaté moins de problème avec l'ATT mais le coax a permis d'aller plus loin malgré la perte de l'isolation.
Le coax comme la fibre sont sensibles à leur position, à mon niveau cela dévoile simplement qu'ils y a des problèmes, je ne suis pas à même de les expliquer.

Bien entendu sur des produits finis du commerce, remettre en question leur conception n'est pas à la portée de l'utilisateur final, ce dernier branche ses appareils de la façon qui lui donne le meilleur résultat.
Enfin de plus en plus les dacs sont munis d'entrée usb voir I2s , les constats montre qu'il y a du travail à faire quelque soit les liaisons.

Dans l'absolu nous aimerions éviter les câbles de connexion, mais pas simple d'autres interactions internes aux différents circuits d'appareils intégrés poussent les concepteurs à séparer les choses, ce qui nous confronte du coup aux problèmes des liaisons pour en garder les avantages tout simplement. le sans fil n'a pas tout solutionné non plus.

Peux être ces interactions internes aux appareils vous choquent moins mais en y réfléchissant finalement elles sont pourtant du même ordre.

Cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jacquese - 31/07/2017 10:56:04

Bonjour,

S'il s'agit de se convaincre que les câbles changent le son ou produisent un son (ce qui revient au même), pourquoi se polluer avec la musique, l'ABX, ou les théories plutôt que d'aller directement au résultat ? Petite expérience vécue plusieurs fois et reproductible à souhait...

On prend un baladeur MP3 ou son téléphone portable avec des écouteurs à rendement élevé. On mets les écouteurs dans les oreilles. On ne met pas de musique. On triture le câble avec les doigts, au milieu. Et on écoute ce qu'il se passe. Le test est binaire, on entend quelque chose ou pas, c'est super simple.
Si vous entendez quelque chose, vous pouvez conclure sur le son des câbles...

Jacques


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - revilo - 31/07/2017 11:35:18

Je suis tombé sur ça:

[attachment=18070]

Big Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 31/07/2017 11:51:05

revilo a écrit :
Je suis tombé sur ça:



Big Grin



C'était hier Smile
1995 Vous vous rendez compte! on en parle encore...

Pourquoi faire tout ce bruit autour d'un truc si simple depuis tout ce temps...il doit y avoir un petit quelque chose...
Ha cela ne nous rajeunit pas, c'est l'époque ou j'ai commencé avec mon équipe à me pencher sérieusement sur le sujet...et pourtant encore bien de l'inconnu en 2017. beaucoup de méthodes de fabrication sont nées depuis ce temps la avec des résultats prometteurs sans pour autant tout expliquer.

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Marco.Mt - 31/07/2017 12:03:35

Depuis 1995 les électrons sont devenus plus intelligents, disciplinés et font ce qu'ont leurs demandes...Shy
@+Marco


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 31/07/2017 12:42:49

Josca a écrit :
Pourquoi faire tout ce bruit autour d'un truc si simple depuis tout ce temps...il doit y avoir un petit quelque chose...



L'humain possède une sensibilité inexplicable, l'humain se rassure avec des rituels et certains auront besoin de croire.

J'accepte que mon système sonne de manière variable selon mon humeur je n'ai pas besoin ni l'envie de trouver une explication et encore moins la volonté de la transformer en dogme de la position d'un câble.

Un faut accepter le rêve qui je pense peut expliquer les différences de perception.

Je rêve parfois que je vole, mais je sais que j'en suis incapable, j'accepte une part de mystique dans mes pensées tout en étant bien conscient du réel.

PFB apathéiste audiophile singulier équipé d'analyseurs pour garder les pieds sur terre.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Bamboufou - 31/07/2017 13:19:39

PFB a écrit :
L'humain possède une sensibilité inexplicable, l'humain se rassure avec des rituels et certains auront besoin de croire.

J'accepte que mon système sonne de manière variable selon mon humeur je n'ai pas besoin ni l'envie de trouver une explication et encore moins la volonté de la transformer en dogme de la position d'un câble.

Un faut accepter le rêve qui je pense peut expliquer les différences de perception.

Je rêve parfois que je vole, mais je sais que j'en suis incapable, j'accepte une part de mystique dans mes pensées tout en étant bien conscient du réel.

PFB apathéiste audiophile singulier équipé d'analyseurs pour garder les pieds sur terre.


c'est très exactement ce que je pense ( perçu avec mon imaginaire, cela a son importance ) sans pour autant savoir l'exprimé aussi magistralement !
Merci !


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 31/07/2017 13:28:49

revilo a écrit :
Je suis tombé sur ça:



Big Grin


Ce pdf me fait sourire Wink (gentiment) ! Smile



De tels graphes relevés d'écran ne montrent en fait rien au sujet de ce qui nous intéresse.
En effet, on ne connait pas les conditions du banc de test de l'étude; impédance de sortie et bande passante de l'ampli utilisé (Zsource);
longueur du câble testé, ainsi que ses valeurs de capacitance, inductance, résistance, impédance caractéristiques en haute fréquence;
type de charge utilisée avec le test, résistive, inductive, capacitive, un mix des trois ... etc, etc ...
D'autre part, les échelles utilisées en vertical semblent "camionnesques". Hum, une résolution de 0,5 dB par échelon, SVP ?

Et effectivement, on voit de belles lignes droites, avec des coupures ... euh, dignes de celles des amplis utilisés pour le test.
Ce qui ne "prouve" au fond pas grand chose.

La définition n'est vraiment pas assez bonne pour éclairer les échelles, ...
... et plus particulièrement de celle qui mesure la rotation de phase.

Parions que sur charge réelle, et non purement résistive, les rotations de phase y compris dans la bande audio peuvent grimper à des valeurs significatives, voire dramatiques.
Un déphasage de 5° ou 10° à 20kHz est certainement audible et gênant à l'écoute;
non en tant que tel, mais parce que le phase shift ne commence évidemment pas brutalement à cette fréquence,
et c'est toute la bande depuis environ 5-10k qui se retrouve en phase shift progressif.
Au niveau des timbres, c'est particulièrement flagrant, même si l'on n'entend pas le phase shift en lui même.
On se retrouve avec une atténuation ET un déphasage/rotation de phase.

Smile

Sur l'étude de PASS, on a affaire à la figure 6 à une courbe de réponse d'enceinte réelle avec l'un des câbles du test de PASS,
et il se trouve qu'après 2kHz l'atténuation est de grosso modo 6 dB jusqu'à la limite de l'audibilité ...
ne montre pas la rotation de phase, mais c'est évident qu'elle existe et participe au résultat (peu avantageux).
Ce qui est évidemment très audible, seul un sourd n'entendrait pas ces effets !!! Et la modification d'équilibre et de timbres (énorme).

Faisons donc attention aux études qui montrent des lignes droites et en déduisent que rien ne change dans la bande passante "audio" avec un humble câble ... Wink

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 31/07/2017 13:29:53

Citation :
"Ah? est-ce que les amplis sont allumés?"


Evidemment, non.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 31/07/2017 13:46:02

narsh,

"Sur l'étude de PASS, on a affaire à la figure 6 à une courbe de réponse d'enceinte réelle avec l'un des câbles du test de PASS, et il se trouve qu'après 2kHz l'atténuation est de grosso modo 6 dB"

Tu connais beaucoup d'enceintes réelles avec une courbe d'impédance qui descend à 0.4 Ohm dans l'aigu ? (et alimentées par 12m de 0.8mm² ?)


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 31/07/2017 14:11:43

Narsh,
à ma connaissance vous ne faites pas de correction de phase sur votre système. La phase est donc "ce qu'elle est". Alors 5 à 20° de plus ou de moins dans ce cas sans corrections, quelle importance ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 31/07/2017 14:12:25

JM Plantefeve a écrit :
narsh,

"Sur l'étude de PASS, on a affaire à la figure 6 à une courbe de réponse d'enceinte réelle avec l'un des câbles du test de PASS, et il se trouve qu'après 2kHz l'atténuation est de grosso modo 6 dB"

Tu connais beaucoup d'enceintes réelles avec une courbe d'impédance qui descend à 0.4 Ohm dans l'aigu ? (et alimentées par 12m de 0.8mm² ?)


Il en existe, le fameux Dayton Wright modifié cité par PASS, de même que des modèles qui descendent vers les 2 ohm ... Moins sensible, mais certainement plus d'1 dB de variation en réponse ... Donc ...

Je pense aussi à toutes les impédances dites "normalisées 4 ohm", qui descendent largement en-dessous ...
Ou chez JM LAB, série Utopia, etc, où 2-3 ohm et un phase shift électrique de plus de 65° à une certaine fréquence ne sont certainement pas sans effet électrique/acoustique, de plus trouver l'ampli capable de les driver/câble adéquat devient problématique : série des Westlake BBSM, etc.
Ce phénomène est très connu des professionnels en studio (qui les utilisent pour leurs autres qualités)

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 31/07/2017 14:23:44

JM Plantefeve a écrit :
Tu connais beaucoup d'enceintes réelles avec une courbe d'impédance qui descend à 0.4 Ohm dans l'aigu ? (et alimentées par 12m de 0.8mm² ?)


Les charges n'ont pas une tendance à être inductive avec la fréquence?

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 31/07/2017 14:25:31

xnwrx a écrit :
Narsh,
à ma connaissance vous ne faites pas de correction de phase sur votre système. La phase est donc "ce qu'elle est". Alors 5 à 20° de plus ou de moins dans ce cas sans corrections, quelle importance ?


On l'entend ... indirectement. La moindre des variations est alors sans doute la moins mauvaise ...

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 31/07/2017 14:27:12

PFB a écrit :

JM Plantefeve a écrit :
Tu connais beaucoup d'enceintes réelles avec une courbe d'impédance qui descend à 0.4 Ohm dans l'aigu ? (et alimentées par 12m de 0.8mm² ?)


Les charges n'ont pas une tendance à être inductive avec la fréquence?

PFB


Peut être pas toutes ... Smile


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 31/07/2017 14:33:32

Bon exemple d'enceinte nécessitant des amplis spéciaux. Ce n'est pas étranger à l'artillerie lourde américaine: des centaines de Watts pour faire bouger des HPs anémiques.
Non Merci !


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 31/07/2017 14:38:10

narsh,

Il existe une enceinte qui descend à 0.4 Ohm, ok, et on utilise 12m de 0.8mm² pour l'alimenter ?

D'autres qui descendent à 2 Ohms ? Sur 3m de 2.5mm², c'est 0.2dB d'atténuation. C'est plus vraiment les 6dB cités.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 31/07/2017 14:50:19

narshorn a écrit :

xnwrx a écrit :
Narsh,
à ma connaissance vous ne faites pas de correction de phase sur votre système. La phase est donc "ce qu'elle est". Alors 5 à 20° de plus ou de moins dans ce cas sans corrections, quelle importance ?


On l'entend ... indirectement. La moindre des variations est alors sans doute la moins mauvaise ...

Cordialement


Là ça n'engage que vous. Si les 20° de plus ou de moins ramènent la phase à ce qu'elle est dans le médium (aux rotations prêt), ça ne peut être à l'inverse que bénéfique.
Il me semble qu'il ne faut pas parler d'effets dégradants l'écoute liés à la phase sur un système non corrigé en phase.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 31/07/2017 14:57:48

JM Plantefeve a écrit :
narsh,

Il existe une enceinte qui descend à 0.4 Ohm, ok, et on utilise 12m de 0.8mm² pour l'alimenter ?

D'autres qui descendent à 2 Ohms ? Sur 3m de 2.5mm², c'est 0.2dB d'atténuation. C'est plus vraiment les 6dB cités.


Bonjour Jean-Marc,

Vous avez sans doute raison. Les 12 mètres et 0,8 mm2 sont évidemment de paramètres extrêmes, mis en exergue pour que le test soit bien visible.
Et audible Wink

Dans certaines configurations, par exemple en production, il arrive que 3 mètres, ce soit trop court. On arrive vite à 10 mètres, et donc à des effets significatifs ...

A 0,5 dB près entre 2 câbles, sur toute la bande passante audible, l'équilibre sonore sera différent d'une écoute à l'autre. Juste par effet de comparaison ! Même si la dérive est ultra-faible dans l'absolu.
Notre organe d'interprétation semble bien aiguisé et affuté pour percevoir d'infimes nuances relatives, alors que pour estimer des données de grandeur absolues, il est totalement perdu.

Cordialement.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 31/07/2017 15:02:11

xnwrx a écrit :

narshorn a écrit :

xnwrx a écrit :
Narsh,
à ma connaissance vous ne faites pas de correction de phase sur votre système. La phase est donc "ce qu'elle est". Alors 5 à 20° de plus ou de moins dans ce cas sans corrections, quelle importance ?


On l'entend ... indirectement. La moindre des variations est alors sans doute la moins mauvaise ...

Cordialement

sa

Là ça n'engage que vous. Si les 20° de plus ou de moins ramènent la phase à ce qu'elle est dans le médium (aux rotations prêt), ça ne peut être à l'inverse que bénéfique.
Il me semble qu'il ne faut pas parler d'effets dégradants l'écoute liés à la phase sur un système non corrigé en phase.


Xavier, vous utilisez "si" ! Smile Incroyable Smile Je vais donc faire de même.
Il me semble que les pertes ne se compensent pas à ce niveau. Elles auraient plutôt tendance à s'additionner malheureusement dans notre cas, en passif. En numérique on peut corriger la phase indifféremment de l'amplitude, ce qui n'est pas faisable avec un composant passif tel un câble.
Une perte rapide vers l'aigu avec ce genre de rotation de phase n'aura sans doute pas d'effet "reéquilibrant" vers le medium.

Non prédictible ! pour l'amateur que je suis Wink d'un ampli à l'autre, d'un câble à l'autre, d'un HP à l'autre ... la vraie vie quoi.
Donc, rien ne vaut un essai subjectif pour en avoir le cœur net Smile

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 31/07/2017 15:25:53

narshorn a écrit :
... la vraie vie quoi. Donc, rien ne vaut un essai subjectif pour en avoir le cœur net Smile Cordialement

Ah ben voilà ! le concret, y'a que ça de vrai !


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 31/07/2017 15:31:53

jys a écrit :

narshorn a écrit :
... la vraie vie quoi. Donc, rien ne vaut un essai subjectif pour en avoir le cœur net Smile Cordialement

Ah ben voilà ! le concret, y'a que ça de vrai !


Concret pour certains, vues de l'esprit pour d'autres ... 😆

Je suis convaincu positivement qu'il existe une infinité de combinaisons ampli / hp / charge et qu'à chaque fois, ça se passe plus ou moins pareil mais avec des différences à chaque combinaison ! C'est probablement ça qu'on écoute, ...

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 31/07/2017 15:48:29

P.....n, tu es inépuisable, je me rends à l'évidence...tu es trop fort pour moi Sad


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 31/07/2017 18:46:02

Effectivement il existe une infinité de combinaisons HP, baffles, filtres, amplis, sources. Et qu'il faut corriger ce qui doit l'être.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 31/07/2017 19:44:36

xnwrx a écrit :
Effectivement il existe une infinité de combinaisons HP, baffles, filtres, amplis, sources. Et qu'il faut corriger ce qui doit l'être.

Effectivement. Par exemple, la remonté inductive de la bobine, qui provoque une remontée (plus ou moins) nette de la courbe d'impédance; en passif permet une coupure du filtre plus en rapport avec les calculs théoriques. Mais effet indubitable aussi en actif, où le module d'impédance plus régulier permet une meilleure adaptation et un meilleur travail ampli / charge

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 31/07/2017 19:48:10

On pourrait imager cela par un "effet de bulle" et son implosion infiniment ralentie...Waou, le cable qui vibre, chante et nous émeut...snif...je rêvais


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 31/07/2017 19:57:10

narsh,

"la remonté inductive de la bobine, qui provoque une remontée (plus ou moins) nette de la courbe d'impédance;..."
J'imagine que tu parles de la bobine mobile d'un haut-parleur.

...en passif permet une coupure du filtre plus en rapport avec les calculs théoriques."
C'est quoi à ton sens, les calculs théoriques d'un filtre d'aiguillage ?

"...Mais effet indubitable aussi en actif, où le module d'impédance plus régulier permet une meilleure adaptation et un meilleur travail ampli / charge"
Je ne comprends pas, plus régulier ? adaptation ? travail ? Dans "la vraie vie", cela veut dire quoi ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 31/07/2017 20:08:20

jys a écrit :
On pourrait imager cela par un "effet de bulle" et son implosion infiniment ralentie...Waou, le cable qui vibre, chante et nous émeut...snif...je rêvais

désolé j'étais vraiment HS. Peut être l'êtes vous aussi, de ma faute ? J'en suis désolé.

Mais un câble qui "vibre", ... 😊 j'attends de voir si ça m'émeut 😄

Cordialement


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 31/07/2017 20:30:07

JM Plantefeve a écrit :
narsh,

"la remonté inductive de la bobine, qui provoque une remontée (plus ou moins) nette de la courbe d'impédance;..."
J'imagine que tu parles de la bobine mobile d'un haut-parleur.


Bonsoir Jean-Marc. Désolé, j'étais évidemment HS.
Oui, je parlais bien de ça !!! Smile

JM Plantefeve a écrit :
...en passif permet une coupure du filtre plus en rapport avec les calculs théoriques."
C'est quoi à ton sens, les calculs théoriques d'un filtre d'aiguillage ?


Les formules de calcul théoriques se basent sur un module d'impédance régulier, plutôt du type résistif (à moins d'affiner bien plus avant le modèle de calcul avec des banques de paramètres plus complexes, ce que font certains simulateurs).

En utilisant un réseau de compensation (Zobel, RLC ...) ad hoc, on permet au filtrage en amont du HP de couper plus précisément là où on l'attend, et d'avoir plus de précision dans la pente de filtrage escomptée. On contrôle aussi de cette façon la courbe d'impédance résultant du filtrage+compensation+HP; cela peut être crucial en passif lorsqu'on prend le relais en passif avec un autre transducteur, rapport à la courbe d'impédance globale de l'ensemble. C'est en tout cas ce qui se passe avec un filtrage de type parallèle. Pour le filtre série, en revanche, je ne sais pas, n'en ayant jamais utilisé !
Mais je ne vous apprends rien, de toute manière ! Smile rien n'est plus délicat que de peaufiner un filtrage en passif pour qu'il ait la courbe et la coupure voulue ...

JM Plantefeve a écrit :
"...Mais effet indubitable aussi en actif, où le module d'impédance plus régulier permet une meilleure adaptation et un meilleur travail ampli / charge"
Je ne comprends pas, plus régulier ? adaptation ? travail ? Dans "la vraie vie", cela veut dire quoi ?


En actif, il peut être bénéfique, intéressant (et qui sait ? audible ?) d'avoir quand même un minimum de composants passifs aux bornes des HPs; RC sur un grave, RLC correcteur d'impédance sur un HP de medium, RLC / RC sur un tweeter (si besoin, laissé à la libre appréciation du concepteur Wink.
Sans influencer la réponse en fréquence (si bien calculés), il permettent à l'amplificateur de travailler sur une charge d'impédance plus régulière. Et moins de variations d'amplitude dans la phase électrique (suivant correction). Enfin, ... dans certains cas Smile !
Toujours HS, mais Xavier parlait de corriger ce qui devait l'être ... En numérique on peut corriger nombre de choses. En passif, le terrain est plus réduit. Ce qui n'empêche pas de le faire (enfin, si on le veut !)

Cordialement

Anaël


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 31/07/2017 21:19:14

narshorn a écrit :

jys a écrit :
On pourrait imager cela par un "effet de bulle" et son implosion infiniment ralentie...Waou, le cable qui vibre, chante et nous émeut...snif...je rêvais

désolé j'étais vraiment HS. Peut être l'êtes vous aussi, de ma faute ? J'en suis désolé. Mais un câble qui "vibre", ... 😊 j'attends de voir si ça m'émeut 😄

Franchement, ça suffit !
Rien ni fait, ni la Physique et ses lois constamment affinées
en face (si on veut bien) d'une pata(méta)physique et son cortège d'illusoires contre-vérités.
C'est consternant !


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 31/07/2017 21:37:19

narshorn a écrit :
Mais un câble qui "vibre", ... 😊 j'attends de voir si ça m'émeut 😄


A part des erreurs d'appréciation comme un mauvais standard de connecteur, un mauvais couplage le seul soucis de câble que j'ai subit c'était des vibrations.
Il a fallu fixer les connections entre une alimentation et les circuits de qualification de composants électroniques. En plus c'était noté dans le manuel
[attachment=18080]

Le projet a été "documenté" mais j'ai gardé l'alimentation que j'utilise pour démontrer des trucs en audio.

Une rareté, à mon avis j'ai la seule en main privée dans le canton de Vaud, peut-être en Romandie, voir en Suisse et peut-être même dans le monde. Peut-être qu'il en existe une dizaine au près d'instituts et de fondeurs de silicium en Europe.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 31/07/2017 21:46:22

jys a écrit :

narshorn a écrit :

jys a écrit :
On pourrait imager cela par un "effet de bulle" et son implosion infiniment ralentie...Waou, le cable qui vibre, chante et nous émeut...snif...je rêvais

désolé j'étais vraiment HS. Peut être l'êtes vous aussi, de ma faute ? J'en suis désolé. Mais un câble qui "vibre", ... 😊 j'attends de voir si ça m'émeut 😄

Franchement, ça suffit !
Rien ni fait, ni la Physique et ses lois constamment affinées
en face (si on veut bien) d'une pata(méta)physique et son cortège d'illusoires contre-vérités.
C'est consternant !


Cher Jys,
C'était juste un peu d'humour ...
Vous vous froissez visiblement facilement. Je comprends, je suis pareil !!! 😊
Par contre, explicitez un peu mieux les "contre-vérités ", et les "pata-méta" s'il vous plait. Si j'ai dit des âneries, je suis le premier à désirer être remis en place ... La part d'humilité, pas de souci, je l'ai en moi. Donc je vous en prie.

Cordialement.

Anaël


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 31/07/2017 21:49:02

PFB a écrit :

narshorn a écrit :
Mais un câble qui "vibre", ... 😊 j'attends de voir si ça m'émeut 😄


A part des erreurs d'appréciation comme un mauvais standard de connecteur, un mauvais couplage le seul soucis de câble que j'ai subit c'était des vibrations.
Il a fallu fixer les connections entre une alimentation et les circuits de qualification de composants électroniques. En plus c'était noté dans le manuel


Le projet a été "documenté" mais j'ai gardé l'alimentation que j'utilise pour démontrer des trucs en audio.

Une rareté, à mon avis j'ai la seule en main privée dans le canton de Vaud, peut-être en Romandie, voir en Suisse et peut-être même dans le monde. Peut-être qu'il en existe une dizaine au près d'instituts et de fondeurs de silicium en Europe.

PFB


Très intéressant. Mais par ailleurs ce n'était que de l'humour de ma part ... Désolé si ça n'atteint pas le but recherché en la personne de Jys.

Cordialement.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 31/07/2017 22:33:49

Le stade de l'humour bienveillant est passé depuis longtemps ! Tout de suite, c'est la guerre des cables ! (soyons clair et strict dans les références et supposés effets induits Wink)


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 01/08/2017 08:53:12

Anaël,

Les formules de calcul théoriques se basent sur un module d'impédance régulier, plutôt du type résistif
A mon sens, les calculs théoriques d'un filtre d'aiguillage, c'est autre chose. Utiliser simplement des formules du genre Fc=1/(2.pi.R.C), c'est se promettre creux ou bosses de plus de 6dB ! Et cela s'entend ! LTspice, Boxsim, Xsim, VituixCAD, (tous gratuits) permettent une élaboration bien plus précise des filtres, en modélisation théorique (fine) pour le premier, à partir de mesures .frd et .zma pour les suivants. C'est aussi l'occasion de gérer de front aiguillage et impédance résultante avec un minimum de composants insérés.

Et je n'ai toujours pas compris le rapport : la remonté inductive de la bobine, qui provoque une remontée (plus ou moins) nette de la courbe d'impédance; en passif permet une coupure du filtre plus en rapport avec les calculs théoriques.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 01/08/2017 09:16:07

jys a écrit :
Franchement, ça suffit !
Rien ni fait, ni la Physique et ses lois constamment affinées
en face (si on veut bien) d'une pata(méta)physique et son cortège d'illusoires contre-vérités.
C'est consternant !

Bah, on voit le même phénomène avec un HP qui échapperait aux lois de l'acoustique "enseignée" (sic) et ça n'a pas l'air de te faire monter dans les tours de la même façon.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 01/08/2017 10:31:09

jys a écrit :
Le stade de l'humour bienveillant est passé depuis longtemps ! Tout de suite, c'est la guerre des cables ! (soyons clair et strict dans les références et supposés effets induits Wink)


La ... Guerre des câbles.

Intéressant ...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Yves - 01/08/2017 11:16:38

narshorn a écrit :
. . .
Mais un câble qui "vibre", ... 😊 j'attends de voir si ça m'émeut 😄

Ben oui, un câble parcouru par un courant variable vibre en présence d'un champ magnétique !
Et en vibrant, il produit lui même un champ magnétique variable.

C'est la base du fonctionnement de tout haut parleur et/ou microphone "électrodynamique" . . .

Yves.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 01/08/2017 11:22:56

narshorn a écrit :
La ... Guerre des câbles.

Le statu quo se maintint sous l'excès de combattants.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 01/08/2017 15:29:18

Yves a écrit :

narshorn a écrit :
. . .
Mais un câble qui "vibre", ... 😊 j'attends de voir si ça m'émeut 😄

Ben oui, un câble parcouru par un courant variable vibre en présence d'un champ magnétique !
Et en vibrant, il produit lui même un champ magnétique variable.

C'est la base du fonctionnement de tout haut parleur et/ou microphone "électrodynamique" . . .

Yves.


A creuser...
A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 01/08/2017 15:41:56

Les câbles vibrent au rythme des condensateurs et des transfos qui chantent!Big Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jimbee - 01/08/2017 15:49:27

Grand_Floyd a écrit :
Les câbles vibrent au rythme des condensateurs et des transfos qui chantent!Big Grin


Pas seulement !
la danse du câble




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 01/08/2017 15:56:14

folkdeath95 a écrit :
Bah, on voit le même phénomène avec un HP qui échapperait aux lois de l'acoustique "enseignée" (sic) et ça n'a pas l'air de te faire monter dans les tours de la même façon.

Je pense salutaire de dissuader les novices d'essayer des combinaisons de HPs avec des écarts de rendement de 15 dB. Après, si on veut s'amuser à mettre un ampli de 300W à coté d'un ampli de 3W en espérant que la multiamplification active "redresse la barre", ça marche (je l'ai fait) pour les niveaux mais l'écart dynamique est patent et frustrant.
Mon expérience avec des électrostatiques (85dB), electrodynamiques (90 à 100 dB) et compressions (95 à 110 dB) me laisse croire qu'on ne trompe pas l'oreille avec ce genre de montage fondamentalement déséquilibré.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 01/08/2017 16:12:36

jys a écrit :

folkdeath95 a écrit :
Bah, on voit le même phénomène avec un HP qui échapperait aux lois de l'acoustique "enseignée" (sic) et ça n'a pas l'air de te faire monter dans les tours de la même façon.

Je pense salutaire de dissuader les novices d'essayer des combinaisons de HPs avec des écarts de rendement de 15 dB. Après, si on veut s'amuser à mettre un ampli de 300W à coté d'un ampli de 3W en espérant que la multiamplification active "redresse la barre", ça marche (je l'ai fait) pour les niveaux mais l'écart dynamique est patent et frustrant.
Mon expérience avec des électrostatiques (85dB), electrodynamiques (90 à 100 dB) et compressions (95 à 110 dB) me laisse croire qu'on ne trompe pas l'oreille avec ce genre de montage fondamentalement déséquilibré.


Ce n'est pas de ça que je parlais. Je parlais du fait, qu'à propos de l'Infraflex, dès que quelqu'un disait que ça ne pouvait physiquement pas marcher, le concepteur répondait qu'il pensait que son HP ne se conformait pas aux lois de la physique.

Pour les différences de rendement, je suis d'accord avec toi. Et les mariages panneau/HP électro-dynamique sont souvent acrobatiques (les Martin Logan les plus réputées sont les modèles electro-statiques ful range, il me semble).


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 01/08/2017 16:23:29

Pour "le cas Etienne", je m'en suis expliqué avec lui par MP. La theorie vibratoire standard s'applique parfaitement et indubitablement à son HP.
Donc, merci ne ne pas me chercher, j’adhère à son concept, je l'ai déjà dit.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 01/08/2017 16:52:58

jimbee a écrit :
la danse du câble

Un autre instrument, c'est le câble-tambour.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 01/08/2017 22:38:49

Ascension vers le sabordage.

Forr, Jimbee,

Si je lis bien, vous avez nourri la création de ce fil, pourquoi maintenant le saborder de cette façon sans apporter de valeur technique supplémentaire !? En respect des travaux passés de N. Pass.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 01/08/2017 22:50:22

JM Plantefeve a écrit :
Ascension vers le sabordage.
Forr, Jimbee,
Si je lis bien, vous avez nourri la création de ce fil, pourquoi maintenant le saborder de cette façon sans apporter de valeur technique supplémentaire !? En respect des travaux passés de N. Pass.

Je ne pense pas que Narshorn nous en voudra d'introduire un tout petit peu de pince sans rire dans cette poignée de câbles.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 02/08/2017 10:45:26

Bonjour

Un retour au sujet avec de nouveaux éléments techniques serait le bienvenu.
Partons plutôt de l'hypothèse de différences notables, suffisamment constatées et avançons pour les expliquer.

La moquerie de personnes croyant savoir de quoi elles parlent risque un jour de se retourner contre eux...

Cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 02/08/2017 11:10:27

Petite relance :

Je n'ai pas l'impression que l'absorption diélectrique n'ait été discutée.
Une ressource web : http://zone.ni.com/reference/en-XX/help/370384N-01/dmm/dielectric_absorption/

Après intégration à la modélisation précédente :



Si les caractéristiques fréquentielles conventionnelles du câble nous amènent largement hors de la bande audio, la constante de temps de cette absorption (R5;C2) est cette fois dans notre registre. En résultat de simulation, l'influence temporelle n'est pas visible à l’œil nu (tout comme 0.5% de DHT en sortie d'ampli), mais à l'écoute ? Et à la bonne mesure ? Voire à la bonne simulation ?
(DA aux condensateurs aussi).

Le modèle de cette absorption peut faire penser à la forme du modèle thermique d'un transistor. Et si distorsion thermique (transistors) et absorption diélectrique (câbles et condensateurs) se regroupaient sous une distorsion "mémoire" influente sur l'enveloppe de nos chers signaux audio ? J'ai l'impression d'avoir déjà lu cela quelque-part...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 02/08/2017 11:23:40

Bonjour,

JM Plantefeve a écrit :
Ascension vers le sabordage.


Elle est latente depuis la première page.
Il aurait fallu s'entendre sur ce que contient le document avant toute autre initiative.
Condensé / résumé et termes des conclusions ne prêtant pas à interprétation.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 02/08/2017 13:00:31

Josca a écrit :
Un retour au sujet avec de nouveaux éléments techniques serait le bienvenu.

On ne sort pas de nouveaux éléments techniques d'un claquement de doigts
(parfois d'un chapeau mais ils dépassent alors l'entendement commun http://bybeetech.com/?page_id=11 )

Techniquement, le sujet a été déjà amplement décortiqué par des personnes de haute volée qui cumulent les casquettes de physicien, d'électronicien et de praticien. Je constate qu'elles ne sont quasiment jamais citées, or c'est par étudier ce qu'elles sont écrit qu'il faudrait commencer (et par arrêter de croire que l'ouïe est un infaillible analyseur de spectres) pour d'appliquer les recommandations qui s'appuient sur des données physiques (et pas de la poudre aux oreilles).
Ce document me paraît une excellente entrée en matière

http://audiosystemsgroup.com/AES-RFI-SF08.pdf

Pour un simple exemple de ce qu'on peut faire, de façon justifiée et sans extravagance, voir la page 66.

Citation :
Partons plutôt de l'hypothèse de différences notables, suffisamment constatées et avançons pour les expliquer.

Hypthèse et constat, ça n'est pas tout à fait compatible.

Citation :
La moquerie de personnes croyant savoir de quoi elles parlent risque un jour de se retourner contre eux...

De quel savoir s'agit-il, intellectuel ou expérimental (on prefère alors parler de connaissance) ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 02/08/2017 13:24:24

[/quote]
On ne sort pas de nouveaux éléments techniques d'un claquement de doigts


Je le sais, j'en connais un dont la recherche fondamentale qu'il mène va certainement continuer toute sa vie... Le but ici serait simplement d'éclairer un peu ces points sans forcément les développer, déjà cela peut prendre du temps.

Citation :
Hypthèse et constat, ça n'est pas tout à fait compatible.
[quote]


Je parle de l'hypothèse pour ceux qui ne veulent pas accepter les constats à l'écoute, partant alors de l'hypothèse qu'il doit exister une ou des raisons de ceux ci en accordant un certain crédit à la capacité d'écoute d'autres individus plutôt que de nier en se réfugiant sur les acquis.

[quote]
De quel savoir s'agit-il, intellectuel ou expérimental (on prefère alors parler de connaissance) ?


Ho tu sais même après des années de travail, que ce soit expérimental, intellectuel, le chemin à parcourir est encore long.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 02/08/2017 14:10:27

forr a écrit :
...(et par arrêter de croire que l'ouïe est un infaillible analyseur de spectres) ...


Certes, l'homme a inventé l'analyseur de spectre, et bien d'autres outils, parce que ces appareils lui apportent des informations en matière de son. Mais ne penses-tu pas que ceux qui ont participé à ces inventions ne pouvaient qu'avoir de l'oreille, et qu'ils n'ont justement pu le faire qu'à cette condition?

Et s'ils avaient nié les capacités de celle-ci, et donc les informations qu'elle leur procurait, par quelle magie auraient-ils pu imaginer inventer quoi que ce soit dans ce domaine?

Mais peut-être que certains ont des capacités que je n'ai pas. C'est-à-dire la capacité à écouter de la musique avec ses yeux... sur un écran, cela va de soi.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 02/08/2017 19:33:44

gillesni a écrit :
Mais peut-être que certains ont des capacités que je n'ai pas. C'est-à-dire la capacité à écouter de la musique avec ses yeux... sur un écran, cela va de soi.


Il ne s'agit pas d'écouter avec les yeux, il s'agit d'avoir bêtement les pieds sur terre. Un câble HP aura zéro influence sur un système, personne n'est capable de discerner la moindre différence subjective, tout simplement parce les différences mesurable dans le spectre audible seront faibles en regards des problèmes contact par exemple. On se focalise sur les câbles HP alors qu'une boucle qui alimente des HP va comporter des dizaines de contacts et multiples matériaux.

Tout s'explique, toujours.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 02/08/2017 20:06:03

PFB a écrit :
....Il ne s'agit pas d'écouter avec les yeux, il s'agit d'avoir bêtement les pieds sur terre. Un câble HP aura zéro influence sur un système, personne n'est capable de discerner la moindre différence subjective...

PFB


D'ailleurs, il y a toujours ce défi proposé par James Randi. Il offre 1 million de dollars, rien de moins, à quiconque saura différencier un "vulgaire" câble Monster Cable d'un câble Pear Anjou à 7250$. Je crois que 10 ans plus tard, personne n'a su relever le défi.

http://gizmodo.com/305549/james-randi-offers-1-million-if-audiophiles-can-prove-7250-speaker-cables-are-better

Sébastien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 02/08/2017 20:25:14

Plus important que l'influence des câbles est je pense l'influence des forums audiophiles. A l'heure ou j'ėcoute de la musique, je suis les nouvelles sur Melaudia, et jusque rėcemment sur LS3A dit forum vert (pas ėcologique pour autant).

J'ai interrompu mes contributions sur ce dernier, car elles se perdaient dans un ocean de bavardages vains...

Cette dėcision m'a permis de me concentrer davantage sur l'ėcoute de la musique.

Ma prochaine ėtape, vers plus de musique, sera d'en faire de même avec Melaudia.

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 02/08/2017 20:28:00

@ PFB :Je ne peux pas être d'accord avec ça!

"personne n'est capable de discerner la moindre différence subjective, tout simplement parce les différences mesurable dans le spectre audible seront faibles en regards des problèmes contact par exemple".
Comment peux-tu affirmer que personne n'est capable de discerner la moindre différence?C'est tu perception,pas celle de tout le monde.

"parce les différences mesurable dans le spectre audible seront faibles en regards des problèmes contact par exemple".
Est-tu sûr que tout est mesuré?Il y a peut-être des paramètres que nous ignorons qui sont importants,qui nous empêchent de trouver les explications du fait que nous ignorons leur existence et donc ne les mesurons pas.

"On se focalise sur les câbles HP alors qu'une boucle qui alimente des HP va comporter des dizaines de contacts et multiples matériaux."
Le thème de la discussion porte sur les câbles,il est normal de se focaliser ici dessus.Ce qui n'empêche pas de regarder plus loin.

"Tout s'explique, toujours."
Ça c'est souvent une question de temps,mais je le pense aussi!Encore faut-il vouloir trouver les explications.Si ds gens disent qu'ils entendent des différences,il faut chercher pourquoi mais ne pas nier le phénomène et dire que c'est dans leur tête!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 02/08/2017 21:10:06

gillesni a écrit :
Certes, l'homme a inventé l'analyseur de spectre, et bien d'autres outils, parce que ces appareils lui apportent des informations en matière de son. Mais ne penses-tu pas que ceux qui ont participé à ces inventions ne pouvaient qu'avoir de l'oreille, et qu'ils n'ont justement pu le faire qu'à cette condition? Et s'ils avaient nié les capacités de celle-ci, et donc les informations qu'elle leur procurait, par quelle magie auraient-ils pu imaginer inventer quoi que ce soit dans ce domaine?

Historiquement, il semble que les premiers analyseurs de spectre avaient pour but l'étude des vibrations des machines tournantes, étude pour laquelle l'oreille pour fine qu'elle puisse se montrer n'est pas totalement adaptée. Il y a toutefois quelques prodiges, chez les motoristes par exemple. Mais aucun pour l'instant n'a émergé dans le domaine du son des câbles.

Citation :
Mais peut-être que certains ont des capacités que je n'ai pas. C'est-à-dire la capacité à écouter de la musique avec ses yeux... sur un écran, cela va de soi.

Les yeux "écoutent" les câbles, les oreilles écoutent la musique.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 02/08/2017 21:20:53

"Ma prochaine ėtape, vers plus de musique, sera d'en faire de même avec Melaudia"

Non, Dominique, il faut réagir plus souvent.
Autant je suis d'accord avec toi sur la dérive obligeant à se justifier (ce qui est un comble concernant le bon goût Smile),
autant je trouve indigeste les interminables querelles entre ceux qui l'entendent (la différence) et les autres (pas de quoi s'énerver !)

Je pense qu'on DOIT réagir avec détermination quand le plaisir d'écouter calmement est terriblement pollué par des va-t-en guerre insipides.

sans fayoter : Vive Mélaudia !


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 02/08/2017 21:36:21

PFB a écrit :
...
Tout s'explique, toujours.
...
PFB


Pierre François,

Je suis absolument d'accord, et je ne crois pas en la magie.

Mais il y a plein de choses que l'on ne sait pas encore expliquer, et sans doute plein de choses dont on ignore même l'existence.

Pour faire court, et sans pourtant prétendre avoir une oreille exceptionnelle, j'ai personnellement entendu, à de multiples reprises et sur deux systèmes différents, mais que je connais bien, de très nettes différences entre trois câbles de liaison, pourtant tous très bien adaptés à l'usage qu'on en faisait.

On pourra dire ce qu'on voudra, y croire ou ne pas y croire, voir se moquer, mais ces différences, je les entendues. Clairement!

Avant, pour moi, un câble, c'était un câble, et, étant plutôt peu intéressé par le sujet, j'étais plutôt sceptique, voir convaincu que ça n'avait vraiment aucune importance.

Ça m'a donc très embêté, car arrivait un nouveau sujet dont il allait falloir s'occuper.
Mais comment faire autrement.
Je ne pouvais tout de même pas nier ce que j'avais moi-même nettement ressenti lors de ces différentes écoutes.

J'ai donc proposé il y a quelques messages de faire une séance de comparaison. On va mettre ça au point dès que possible, sans doute dans l'automne. Et on verra bien...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 02/08/2017 21:37:16

J'écoute les derniers lieders de Strauss, d'ou mon humeur pessimiste, un crépuscule...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 02/08/2017 21:46:17

Dominique-Tanguy a écrit :
J'écoute les derniers lieders de Strauss, d'ou mon humeur pessimiste, un crépuscule...

Dominique T


Dominique,

Tu as bien raison d'écouter cette musique tellement bouleversante.
Dès que je vais rentrer à la maison, c'est de musique que je vais me faire une orgie...

PS : je ressens aussi, et tu l'imagines, particulièrement en ce moment, que beaucoup de discussions peuvent être vaines, mais on a besoin de toi ici.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 02/08/2017 21:48:13

Et moi j'écoute en ce moment le jazz à Marciac en direct sur France Musique!

Dhafer Youssef Diwan Of Beauty and Odd

Dhafer Youssef (oud et chant)
Aaron Parks (piano)
Matt Brewer (contrebasse)
Ferenc Nemeth (batterie)


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 02/08/2017 21:51:12

Ah ! je vais de ce pas mettre France Musique alors !


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 02/08/2017 22:32:49

Je ne sais pas quels câbles ils utilisent,mais le direct apporte toujours une ambiance plus qu'on ne retrouve pas quand c'est différé!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 02/08/2017 22:36:16

Grand_Floyd a écrit :
Comment peux-tu affirmer que personne n'est capable de discerner la moindre différence?C'est tu perception,pas celle de tout le monde.

Alors il y a avait un million à gagner et personne n'a été capable de l'empocher, c'est bête.

Grand_Floyd a écrit :
Est-tu sûr que tout est mesuré?Il y a peut-être des paramètres que nous ignorons qui sont importants,qui nous empêchent de trouver les explications du fait que nous ignorons leur existence et donc ne les mesurons pas.


Tu confonds technique audio et discussion de salon. En technique on fait, dans un salon on croit.

Grand_Floyd a écrit :
Ça c'est souvent une question de temps,mais je le pense aussi!Encore faut-il vouloir trouver les explications.Si ds gens disent qu'ils entendent des différences, il faut chercher pourquoi mais ne pas nier le phénomène et dire que c'est dans leur tête!


Il n'y a pas besoin de chercher, les résultats sont là cela s'appelle un test ABX. Et oui c'est dans la tête des gens, les personnes devinent, elles croient que, pensent que, sont persuadées que. Le taux d'erreur d'un bête test ABX le prouve, le résultat est de l'ordre de 50%. Personne n'est capable de faire la différence avec certitude.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jsilvestre - 02/08/2017 22:44:33

forr a écrit :
...(et par arrêter de croire que l'ouïe est un infaillible analyseur de spectres) ...


Bonjour Forr,

pour sûr l'oreille n'est pas un analyseur de spectre! Pas plus que le cerveau n'est un mécanisme de rouages comme on le figurait à l'époque ni pour nôtre époque un ordinateur.

Une manip simple, avec un analyseur de spectre essaye de différencier deux éléments audio, amplis ou sources par une mesure au point d'écoute.
L'oreille peut le faire facile...

Joël


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Yves - 02/08/2017 22:54:04

Grand_Floyd a écrit :
Je ne sais pas quels câbles ils utilisent,mais le direct apporte toujours une ambiance plus qu'on ne retrouve pas quand c'est différé!

Tu crois ?
Combien de conversions analogique/digitale/analogique entre leurs micros et tes haut parleurs ?
Il y a peut etre même un satellite dans le circuit !
C'est donc différé, de quelques fractions de secondes . . .

En FM, la bande est limité à 15Khz (multiplex sréréo oblige) mais pour mes oreilles ça ne change rien Cool

Yves.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jsilvestre - 02/08/2017 23:00:51

PFB, alors je veux bien ton explication sur les mécaniques de CD décrites ici :

http://forums.melaudia.net/showthread.php?tid=6840&pid=87578#pid87578

Joël


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 02/08/2017 23:03:19

"Je ne sais pas quels câbles ils utilisent,mais le direct apporte toujours une ambiance plus qu'on ne retrouve pas quand c'est différé"
+1, magie du direct ? je pense plus au process d'archivage, avant c'était sur bande avec de magnifiques rediffusions, aujourd'hui j'imagine plus des murs de disques durs et l'usage qui sera fait ultérieurement des fichiers. Le jour du concert, celui qui est aux boutons est très important.
(France Musique m'enchante pour la qualités des prises de sons)


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Le Relais Sonore - 02/08/2017 23:16:33

Yves a écrit :

Grand_Floyd a écrit :
Je ne sais pas quels câbles ils utilisent,mais le direct apporte toujours une ambiance plus qu'on ne retrouve pas quand c'est différé!
La normalisation des niveaux n'est pas appliquée de la même manière en direct, ce qui autorise une meilleure dynamique.

Tu crois ?
Combien de conversions analogique/digitale/analogique entre leurs micros et tes haut parleurs ?
Peut être moins de conversions successives en direct justement


Yves.


Salutations

Rémy


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 02/08/2017 23:33:44

Bonsoir Yves,

Je parlais de câbles mais c'était histoire de plaisanter dans cette discussion dédiées aux câbles!Je crois que c'est évidemment plus complexe que ça.
Sinon il y a probablement un satellite et pire que ça,j'écoute avec une Squeezebox Duet sur internet et le codage est encore en MP3 chez France Musique alors que beaucoup d'autres radios sont passées en AAC!
Je suis d'accord que c'est légèrement différé pour du direct,mais rien à voir avec le différé qui vient d'un enregistrement.Sous-entendu l'enregistrement dégraderait le signal.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 03/08/2017 04:49:25

Pour les défenseurs du test ABX, pour le choix de vos enceintes, vous avez peut-être regardé les mesures, mais avez-vous également fait ce test pour les choisir ?

Car enfin, rien n'est sûr!

Sinon, quand comptez-vous le faire pour vérifier votre choix, de la même façon qu'il faudrait impérativement le faire pour des câbles ?

Par ailleurs, êtes-vous sûr que ce fameux test permettrait à un violoniste aux yeux bandés de reconnaître à coup sûr un stradivarius d'un très bon violon?

Il n'empêche, les tests que j'organiserai comprendront des tests ABX.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 03/08/2017 07:34:24

Dominique-Tanguy a écrit :
Plus important que l'influence des câbles est je pense l'influence des forums audiophiles. A l'heure ou j'ėcoute de la musique, je suis les nouvelles sur Melaudia, et jusque rėcemment sur LS3A dit forum vert (pas ėcologique pour autant).

J'ai interrompu mes contributions sur ce dernier, car elles se perdaient dans un ocean de bavardages vains...

Cette dėcision m'a permis de me concentrer davantage sur l'ėcoute de la musique.

Ma prochaine ėtape, vers plus de musique, sera d'en faire de même avec Melaudia.

Dominique T


Bonjour Dominique,
Tu l'as bien dit "contribuer"; c'est une démarche intéressante sur un forum, chacun apporte une contribution et on avance ensemble.

Mais comme tu le dis aussi, les bavardages vains sont épuisants et je connais bon nombre de gens intéressants qui ne veulent plus y mettre les pieds à cause de l'agressivité, la raillerie, le refus de l'expérience de l'autre, l'égo et donc finalement un contenu pauvre la ou il pourrait apporter tant de richesse par la connaissance partagée.

Amicalement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 03/08/2017 07:42:33

jsilvestre a écrit :

forr a écrit :
...(et par arrêter de croire que l'ouïe est un infaillible analyseur de spectres) ...


Bonjour Forr,

pour sûr l'oreille n'est pas un analyseur de spectre! Pas plus que le cerveau n'est un mécanisme de rouages comme on le figurait à l'époque ni pour nôtre époque un ordinateur.

Une manip simple, avec un analyseur de spectre essaye de différencier deux éléments audio, amplis ou sources par une mesure au point d'écoute.
L'oreille peut le faire facile...

Joël


+1 c'est tellement clair! et finalement heureusement.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 03/08/2017 08:02:16

Sébastien a écrit :

PFB a écrit :
....Il ne s'agit pas d'écouter avec les yeux, il s'agit d'avoir bêtement les pieds sur terre. Un câble HP aura zéro influence sur un système, personne n'est capable de discerner la moindre différence subjective...

PFB


D'ailleurs, il y a toujours ce défi proposé par James Randi. Il offre 1 million de dollars, rien de moins, à quiconque saura différencier un "vulgaire" câble Monster Cable d'un câble Pear Anjou à 7250$. Je crois que 10 ans plus tard, personne n'a su relever le défi.

http://gizmodo.com/305549/james-randi-offers-1-million-if-audiophiles-can-prove-7250-speaker-cables-are-better

Sébastien


Bonjour Sébastien, PFB,

Sébastien ce défi proposé par ce James Randi est une esbroufe, bourré de parti pris, aucun intérêt, le contexte du test sera pourri sur une chaîne pourrie dans une ambiance pourrie.

Une démarche honnête doit passer par un protocole établi satisfaisant les deux parties aux idées différentes sinon cela reste un dialogue de sourds.
Au sein de Mélaudia j'ai proposé d'établir ce protocole avec vous... Qu'en est il?

PFB tu t'avances vraiment beaucoup...

Je le redis haut et fort, il est possible d'aborder positivement le sujet en tant que scientifique ainsi qu'avec le ressenti, l'intuition; aucune des démarches n'est méprisable, c'est la réunion de celles ci qui donne l'évolution.

Cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Marco.Mt - 03/08/2017 08:09:17

Josca a écrit :

Dominique-Tanguy a écrit :
Plus important que l'influence des câbles est je pense l'influence des forums audiophiles. A l'heure ou j'ėcoute de la musique, je suis les nouvelles sur Melaudia, et jusque rėcemment sur LS3A dit forum vert (pas ėcologique pour autant).

J'ai interrompu mes contributions sur ce dernier, car elles se perdaient dans un ocean de bavardages vains...

Cette dėcision m'a permis de me concentrer davantage sur l'ėcoute de la musique.

Ma prochaine ėtape, vers plus de musique, sera d'en faire de même avec Melaudia.

Dominique T


Bonjour Dominique,
Tu l'as bien dit "contribuer"; c'est une démarche intéressante sur un forum, chacun apporte une contribution et on avance ensemble.

Mais comme tu le dis aussi, les bavardages vains sont épuisants et je connais bon nombre de gens intéressants qui ne veulent plus y mettre les pieds à cause de l'agressivité, la raillerie, le refus de l'expérience de l'autre, l'égo et donc finalement un contenu pauvre la ou il pourrait apporter tant de richesse par la connaissance partagée.

Amicalement

José


Bonjour José

C'est certainement le sujet qui est vain et ne peut alimenter que du bavardage et du désaccord.
Sur des impressions subjectives, cela ne peut être autrement, car chacun a sa vérité... Mais ce n'est pas inintéressant pour autant, quand personne ne cherche à convaincre l'autre...

Je fais comme Dominique, ce qui m'intéresse le plus, c'est d'écouter la musique.

@+Marco


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 03/08/2017 08:14:20

gillesni a écrit :
Pour les défenseurs du test ABX, pour le choix de vos enceintes, vous avez peut-être regardé les mesures, mais avez-vous également fait ce test pour les choisir ?


Oui et mon fournisseur m'accueilli plusieurs fois et aussi prêté plusieurs fois du matériel. Il est équipé d'un sélectionneur multi-canaux avec possibilité d'inclure un sub ou non. Toutes modifications de produits sont testée par un panel d'oreilles et validée par des tests. Avoir une préférence c'est bien, dire que c'est plus joli aussi, mais il faut le confirmer par un test ABX anonyme.

Passé le stade divinatoire audiophile, un point intéressant est lorsque tu entends une différence, confirmée par un test mais que tu est incapable d'avoir une préférence.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 03/08/2017 08:33:41

Bonjour à tous

Un petit point sur le sujet des câbles:

On parle beaucoup ici des câbles Haut parleur, mais au même titre qu'une enceinte extraordinaire ne donnera rien sans les autres maillons à sa hauteur il faut rappeler que tout commence par la source et rien après n'inventera ce qui n'existe pas avant dans la chaîne de reproduction.

C'est pourquoi dans l'ordre des choses je conseille de s'intéresser au secteur, à la manière de l'utiliser( démonstration faite l'année dernière de cette influence chez Dominique Tanguy) et c'est déjà la un problème de câblage!.

Un simple câble secteur correctement blindé serra ensuite un plus immédiat.
Puis la qualité du lecteur cd, vinyle, démat, tuner permettra d'extraire le mieux possible le contenu stocké.

Ensuite la liaison de ces appareils au suivants et ainsi de suite.

Dans le même ordre toute influence mécano acoustique interviendra.Supports, interactions matériels, acoustique de la salle, etc.

Chaque maillon par ses faiblesses limitera le rendu final.

Dans une chaîne de reproduction seul le moins bon maillon fixera le standard qualitatif final.

Bien évidemment cela dépend ce que l'on recherche mais en valeur absolue cette règle est imparable quand il s'agit de reproduire le plus fidèlement possible une copie de la réalité. Nous sommes loin aujourd'hui encore d'y parvenir d'ailleurs. Preuve en ai que l'homme ne maitrise pas encore tout.

Tout ceci juste afin de vous dire combien le contexte d'un test permet à un auditeur de s'y retrouver.
Les test ABX, sans parler de leur validité ne sont par le fait pas correctement menés, ce protocole seul ne veut rien dire et ne conduit en aucun cas à un résultat exploitable par la science. Le résultat sera complètement faussé.

discutons en avec plaisir.

cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 03/08/2017 08:35:36

Josca a écrit :
Sébastien ce défi proposé par ce James Randi est une esbroufe, bourré de parti pris, aucun intérêt, le contexte du test sera pourri sur une chaîne pourrie dans une ambiance pourrie.


C'est généralement le cas, système pourri, acoustique pourrie et musique pourrie.

Un système amateur (et j'en ai eu pas mal) c'est un mille feuille de faiblesses dans une acoustique médiocre. L'audiophile consomme de l'amplification et de la câblerie c'est sa passion. Je commencerai à a voir peur quand une partie du budget se dévolu à l'acoustique du local ou quand la source sonore sans distordre s'approchera du rapport S/B d'un DAC.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 03/08/2017 08:53:05

[/quote]

Bonjour José

C'est certainement le sujet qui est vain et ne peut alimenter que du bavardage et du désaccord.
Sur des impressions subjectives, cela ne peut être autrement, car chacun a sa vérité... Mais ce n'est pas inintéressant pour autant, quand personne ne cherche à convaincre l'autre...

Je fais comme Dominique, ce qui m'intéresse le plus, c'est d'écouter la musique.

@+Marco
[/quote]

Bonjour Marco
Sans chercher à convaincre l'autre, à ce moment il faut que chacun dise:
" avec les outils que j'utilise dans l'évaluation de la performance je ne constate pas ou constate des différences notables "
Après bien des recherches tout à fait scientifiques, ce que j'ai relaté plus haut sur la chaîne de reproduction explique en grande partie tous les désaccords subjectifs et certainement ceux de la mesures si tenté qu'elles soient les bonnes.
Temps que l'individu scientifique ou non passera sur l'importance du moindre élément au sein de cette chaîne indissociable rien ne pourra être sur et définitif et comme tout cela est très difficile à maitriser, l'inconnu reste encore immense.

Cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 03/08/2017 09:05:07

Josca a écrit :
Chaque maillon par ses faiblesses limitera le rendu final.

Dans une chaîne de reproduction seul le moins bon maillon fixera le standard qualitatif final.



José,

Les cables étant vendus sans aucune mise en garde, pour n'importe quel système, alimenté par n'importe quel secteur, et dégusté sur n'importe quelle musique ils seront testés comme tel.

C'est tout simple un système n'a pas besoin d'être bon pour que l'audiophile reconnaisse immédiatement les qualités de différents câbles. D'ailleurs aucun système est bon, je le dis et répète c'est un empilement d'erreurs.


Nous ne jugeons pas de qualité d'un système nous allons déterminer la part divinatoire d'un ressenti humain suite à un changement de câble lors d'une série essais.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 03/08/2017 09:20:07

PFB a écrit :

Josca a écrit :
Chaque maillon par ses faiblesses limitera le rendu final.

Dans une chaîne de reproduction seul le moins bon maillon fixera le standard qualitatif final.



José,

Les cables étant vendus sans aucune mise en garde, pour n'importe quel système, alimenté par n'importe quel secteur, et dégusté sur n'importe quelle musique ils seront testés comme tel.

C'est tout simple un système n'a pas besoin d'être bon pour que l'audiophile reconnaisse immédiatement les qualités de différents câbles. D'ailleurs aucun système est bon, je le dis et répète c'est un empilement d'erreurs.


Nous ne jugeons pas de qualité d'un système nous allons déterminer la part divinatoire d'un ressenti humain suite à un changement de câble lors d'une série essais.

PFB


Le sujet n'est absolument pas des matériels et câbles commercialisés; je pourrai la dessus en écrire des pages tellement la profession commerciale du son m'indispose...

Le sujet est : y a t il des différences et si oui essayons de les expliquer car c'est suffisant pour attirer la curiosité.

A mon niveau cela suffit avant même de parler de différence de qualité qui passera par un travail approfondi.

Je suis également d'accord avec les termes "empilement d'erreurs", mais un forum est aussi la pour aider à chacun à les limiter. Également à raison de plus pour un scientifique attention aux empilements d erreurs.

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 03/08/2017 09:20:50

PFB a écrit :
Oui et mon fournisseur m'accueilli plusieurs fois et aussi prêté plusieurs fois du matériel. Il est équipé d'un sélectionneur multi-canaux avec possibilité d'inclure un sub ou non. Toutes modifications de produits sont testée par un panel d'oreilles et validée par des tests. Avoir une préférence c'est bien, dire que c'est plus joli aussi, mais il faut le confirmer par un test ABX anonyme.

Passé le stade divinatoire audiophile, un point intéressant est lorsque tu entends une différence, confirmée par un test mais que tu est incapable d'avoir une préférence.

PFB


Le magasin (je suppose que c'est un magasin de matos pro) proposait des tests ABX? La démarche est intéressante mais un peu risquée commercialement parlant: il y a le risque que le client reparte avec le petit modèle à 150€ plutôt qu'avec l'enceinte plus chère.
Plus sérieusement, par curiosité, lors de ce test ABX quelles enceintes as-tu écoutées face aux PSI qui ont finalement eu ta faveur?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 03/08/2017 10:14:54

Bonjour Jsilvestre

jsilvestre a écrit :
pour sûr l'oreille n'est pas un analyseur de spectre!

C'est une de ses fonctions parmi d'autres.

Citation :
Pas plus que le cerveau n'est un mécanisme de rouages comme on le figurait à l'époque ni pour nôtre époque un ordinateur.

Les ordinateurs commencent à faire de la reconnaissance faciale de personnes au milieu un foule. C'est dire que leur puissance de traitement de données peut désormais dépasser celle des humains.

Citation :
Une manip simple, avec un analyseur de spectre essaye de différencier deux éléments audio, amplis ou sources par une mesure au point d'écoute.

Le bruit de fond de la salle et les harmoniques des HP noieront les performances permettant de distinguer les éléments situés en amont.

Citation :
L'oreille peut le faire facile...

Chez soi... Dans des tests rigoureux, c'est le plus souvent un chiffre de 50% d'identifications correctes, le même que ce doux charlatan qui, avant l'existence de l'échographie, prédisait aux femmes le sexe de leur futur bébé.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 03/08/2017 10:15:38

folkdeath95 a écrit :
Le magasin (je suppose que c'est un magasin de matos pro) proposait des tests ABX?



Oui et non à l'usine et un magaz qui lui a un sélecteur rapide. En fait tous sont équipé de contrôleur de moniteurs, tu passes de l'un à l'autre rapidement. Les test ABX se préparent et il faut en faire la demande. Dans le monde pro c'est très courant.


folkdeath95 a écrit :
La démarche est intéressante mais un peu risquée commercialement parlant: il y a le risque que le client reparte avec le petit modèle à 150€ plutôt qu'avec l'enceinte plus chère.


Oui c'est possible, tu es dans le monde pro, l'intérêt du client prime. Fourger le plus cher n'est pas toujours la bonne option sur le long terme. D'ailleurs tu t'aperçois rapidement lors d'écoutes normales que les différences sont impossibles à déterminer entre moniteurs d'une même marque/type. Il faut les pousser dans leur limite pour les départager. Chez PSI on s'amuse à te balancer un moniteur différent à gauche et à droite, et personne n'a jamais bondi de son siège...


folkdeath95 a écrit :
Plus sérieusement, par curiosité, lors de ce test ABX quelles enceintes as-tu écoutées face aux PSI qui ont finalement eu ta faveur?

Les marques sont sans importance car le choix c'est donné en fonction des disponibilités locales.

Faut retenir que tu as 3 catégories les "shit-box", les moniteurs "seventies" et les "corrigés" (numérique- analogique pas d'importance). C'est quasiment impossible de faire la différence dans un groupe, par contre les écoutes trans-groupe ont été intéressantes.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 03/08/2017 11:19:34

Josca a écrit :
On parle beaucoup ici des câbles Haut parleur, mais au même titre qu'une enceinte extraordinaire ne donnera rien sans les autres maillons à sa hauteur

De quelle façon détermine-t-on que les autres mayons sont à la hauteur ?

Citation :
il faut rappeler que tout commence par la source et rien après n'inventera ce qui n'existe pas avant dans la chaîne de reproduction.

Le signal subit des ajouts, il est soumis à des déformations en relation avec lui (non-linéarités entraînant distorsion harmonique et d'intermodulation...) ou non ( bruit de fond, parasites basses fréquences en provenance du secteur et parasites hautes fréquences du brouillard électro-magnétique environnant). Un analyseur de spectre montre tout ça très bien.

Citation :
C'est pourquoi dans l'ordre des choses je conseille de s'intéresser au secteur, à la manière de l'utiliser( démonstration faite l'année dernière de cette influence chez Dominique Tanguy) et c'est déjà la un problème de câblage!.

Pour convaincre, la démonstration doit être répétée de nombreuses fois et dans des circonstances différentes, la rigueur est à ce prix.
De ce que j'en ai lu, cette démonstration repose sur une interprétation du fonctionnement de l'alimentation secteur des appareils et non sur les bases établies par les spécialistes d'installations dediées à l'audio, lesquels spécialistes se sont montrés assez prolixes en documentation (attention toutefois en la lisant, la gestion de la distribution du courant électrique et de la connexion de sécurité à la terre différent selon les pays). Quelques noms : Ott, Whitlock, Muncy, Jim Brown, Ralph Morisson.

Citation :
Un simple câble secteur correctement blindé serra ensuite un plus immédiat.

Voilà exactement un point dont il faut avant tout connaître l'aspect scientifique (le fonctionnement et l'effet du blindage) avant de bdidouiller au petit bonheur la chance et adopter une disposition parce que les oreilles ont décidé que c'était la meilleure.
Au passage, ne pas oublier que les régles de sécurité passent avant tout.

Citation :
Ensuite la liaison de ces appareils au suivants et ainsi de suite.

C'est une affaire beaucoup plus délicate que celle de la connexion des amplificateurs aux haut-parleurs, l'implantation interne des appareils y joue un rôle qualitatif mille fois important que celui que l'on tente de faire tenir aux câbles de haut-parleurs.

Citation :
Dans une chaîne de reproduction seul le moins bon maillon fixera le standard qualitatif final.

A cet égard, les haut-parleurs portent le drapeau du moins bon. C'est la directivité qui n'est pas une performance de qualité technique en soi est ce qui différencie le plus les enceintes. Variable selon les installations, une partie non négligeable du jugement s'appuie dessus.

Citation :
Preuve en ai que l'homme ne maitrise pas encore tout.

La technique est beaucoup mieux maîtrisée que ce pan du domaine de l'audio, beaucoup trop zappé qu'est l'observation objective de la subjectivité et de sa construction chez les audiophiles.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Marco.Mt - 03/08/2017 11:42:05

[/quote]

Le sujet n'est absolument pas des matériels et câbles commercialisés; je pourrai la dessus en écrire des pages tellement la profession commerciale du son m'indispose...

Le sujet est : y a t il des différences et si oui essayons de les expliquer car c'est suffisant pour attirer la curiosité.

A mon niveau cela suffit avant même de parler de différence de qualité qui passera par un travail approfondi.

Je suis également d'accord avec les termes "empilement d'erreurs", mais un forum est aussi la pour aider à chacun à les limiter. Également à raison de plus pour un scientifique attention aux empilements d erreurs.

A+

José
[/quote]

Dans 90% +/- de mes écoutes, je suis satisfait de ce que j'entends sur mon système avec des enregistrements de qualité, je peux donc en déduire que l'ensemble qui le compose est cohérent, dans le mariage et son réglage ( pour moi ).
Les 10% +/- restant de mon insatisfaction sur les mêmes enregistrements, résident de mon état personnel ( fatigue, humeur etc...) du moment.

Je peux donc et avec certitude dire, que je suis bien le maillon faible, sans avoir à incriminer le matériel, quand ça ne le fait pas!

Le pourcentage de satisfaction étant plus que correct, cela m'évite des dépenses et quêtes devenues inutiles et de privilégier, l'écoute de la musique et quand je ne suis pas dans de bonnes dispositions, je fais autre choses...

@+Marco


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 03/08/2017 12:11:35

Citation :
L'audiophile consomme de l'amplification et de la câblerie c'est sa passion.


Tu as oublié les condensateurs à pas de prix comme les Audionote et les Duelund.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 03/08/2017 12:15:14

Bonjour,

J'ai toujours préféré les raccourcis :

- Ce qui échappe aux mesures est inaudible

- Il est facile d'apporter des modifications mesurables à un système audio sans que cela devienne audible, testé cent fois, et pas seulement avec mes oreilles.

Je peux démontrer ça sur demande.

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 03/08/2017 12:26:24

D'accord avec toi.Mais pour certains il faut jeter oscillo, géné, micros de mesure et autre audioprécision.
L'oreille, il n'y a que çà de vrai.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 03/08/2017 12:53:09

L'audiophilosophe se pose autant de questions sur lui-même que sur son matériel.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 03/08/2017 13:17:32

Il y a beaucoup de bėtises de dites sur ce fil...

J'aimerais bien que les intégristes de la mesure le fasse un compte rendu d'ėcoute à la seule vue des mesures prises devant le haut parleurs...

Ils fois qu'ils auront mesurė la distorsion, la rėponse impulsionnelle, la phase, la rėponse en frėquence, combien d'autres milliers de paramètres seraient encore à mesurer pour expliquer notre impression d'ėcoute ?

Celle ci couvre un spectre infiniment plus large que la mesure.

Maintenant, je rappelle que j'utilise la mesure, car elle constitue une aide significative pour la mise au point de mon système.

On peut faire un bon système en le réglant à l'ėcoute, sans mesure, en prenant du temps.

On ne peut pas rėaliser un bon système en se servant uniquement de la mesure.

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 03/08/2017 13:35:40

GG14 a écrit :

Citation :
L'audiophile consomme de l'amplification et de la câblerie c'est sa passion.


Tu as oublié les condensateurs à pas de prix comme les Audionote et les Duelund.


Attention aux associations et généralités. Qu'on arrive pas à discerner un câble HP ok, mais je suis d'avis que certains câbles sont parfaitement audibles, sans erreurs, que cela se mesure, il y a donc toujours une explication.

Quand aux composants, le cas est à prendre avec des pincettes et c'est à tester. Par exemple chez PSI les ampli opérationnels sont plus audibles que la modification d'un aimant de tweeter, et ce dans leur application et pour une configuration. Je ne parle pas de différents types d'AOP, je parle du même AOP le TL072xxx mais de différents lots issu de différents fabricants ou pas...

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 03/08/2017 13:58:46

Dominique-Tanguy a écrit :
Il y a beaucoup de bėtises de dites sur ce fil...

J'aimerais bien que les intégristes de la mesure le fasse un compte rendu d'ėcoute à la seule vue des mesures prises devant le haut parleurs...


Qui parle de remplacer la mesure par l'écoute?

En fait les intégristes de la mesure n'ont même pas besoin d'en faire pour anticiper les problèmes techniques, une simple représentation picturale suffit. C'est même plus simple car j'arrive à faire la différence entre 2 câbles HP avec une image. A l'écoute, non.

Les lois de la physique sont les mêmes pour tout le monde....



PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 03/08/2017 14:10:53

Bonjour Gérard,

Ce qui échappe aux mesures est inaudible
Précisément, quelles mesures ?


Bonjour Dominique,

On peut faire un bon système en le réglant à l'ėcoute, sans mesure, en prenant du temps.
J'en suis incapable et je ne connais pas grand monde sachant y arriver. Il y a Jean, bien sûr.

On ne peut pas rėaliser un bon système en se servant uniquement de la mesure.
Il m'a d'abord fallut écouter, étudier, veiller à la technologie, modéliser, simuler, réaliser, écouter, mesurer, resimuler, réécouter, affiner les protocoles de mesure, avant de prétendre à la production d'un système de qualité attendue.

A mon adolescence, j'essayais de mettre aux points des récepteurs radio, très peu ont fonctionné. Mes premières réalisations audio ont toutes fonctionné, avec seulement un multimètre MX512 en instrument de mesure. C'est le problème en audio, 1 haut-parleur, 2 fils, 4 transistors, et on est le roi du monde.

It has been remarked that if one selects his own components, builds his own enclosure, and is convinced he has made a wise choice of design, then his own loudspeaker sounds better to him than does anyone else's loudspeaker. In this case, the frequency response of the loudspeaker seems to play only a minor part in forming a person's opinion.

Léo Beranek (1914-2016) - Acoustics 1954, p.208



RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 03/08/2017 14:18:04

Dominique-Tanguy a écrit :
Il y a beaucoup de bėtises de dites sur ce fil...

On comptera cette gentille phrase dans le lot.

Citation :
J'aimerais bien que les intégristes de la mesure le fasse un compte rendu d'ėcoute à la seule vue des mesures prises devant le haut parleurs...
Ils fois qu'ils auront mesurė la distorsion, la rėponse impulsionnelle, la phase, la rėponse en frėquence, combien d'autres milliers de paramètres seraient encore à mesurer pour expliquer notre impression d'ėcoute ?
Celle ci couvre un spectre infiniment plus large que la mesure

Parler d'intégristes de la mesure est une bêtise de plus, avec une forte orientation sucette.

Citation :
Maintenant, je rappelle que j'utilise la mesure, car elle constitue une aide significative pour la mise au point de mon système.
On peut faire un bon système en le réglant à l'ėcoute, sans mesure, en prenant du temps.

Sans mesures, on ne peut pas concevoir, vérifier, mettre au point, et assurer une reproduction fiable des appareils, même ceux où l'impégnation subjective est la plus prononcée.

Citation :
On ne peut pas rėaliser un bon système en se servant uniquement de la mesure.

Pas plus qu'uniquement de ses oreilles, et pourtant, c'est la situation qui domine, on dirait.
Enfin, ce qui incontestable et mettra tout le mnode d'accord, c'est que le plaisir de la pratique de l'audio, ça ne se mesure pas.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 03/08/2017 14:18:28

Bonjour Dominique,

Affirmer que les autre écrivent des bêtises sans préciser lesquelles est un tantinet présomptueux, et surtout ne fait pas avancer le sujet.

Nous qui sommes à la quête d'un Graal inaccessible, aimerions bien avoir les conseils éclairés de celui qui semble l'avoir trouvé.

Les audiophiles manquent souvent de références, et les mesures sont comme un minimum d'éducation, elles permettent d'éviter les grosses bêtises.

Les enregistrements bien faits (et si rares) demandent, en principe, une bande passante régulière (je n'ai pas écrit rectiligne) pour être reproduits avec fidélité.
C'est loin d'être le cas de systèmes qui affichent parfois des trous et bosses de +/-10db au point d'écoute.

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 03/08/2017 14:27:23

Gérard,

J'aime bien cette expression, je la reprends.

Ce qui échappe aux mesures est inaudible
C'est un tantinet présomptueux. Précisément, quelles mesures ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 03/08/2017 14:47:56

Bonjour à tous les audiophilosophes Wink

Donc une petite question qui me vient à l'esprit dès que je lis un commentaire sur une amélioration audible, sans préjugé.[/align]

Quel niveau d'amélioration sur une échelle de 1 à 20 ou 1 à 10 ?
Et corollaire quelle note obtient votre propre installation et éventuellement la meilleure que vous ayez écoutée ?

Toujours 1 à 20 ou 1 à 10.

Si système = 7, amélioration = 1, total = 8, 7,5, 7 ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 03/08/2017 14:56:35

jsilvestre a écrit :
... Une manip simple, avec un analyseur de spectre essaye de différencier deux éléments audio, amplis ou sources par une mesure au point d'écoute.
L'oreille peut le faire facile...

Joël


J'ai reçu dernièrement un nouvel ampli de 300W/4 Ohms pour mes Onken W. Il présente des qualités différentes de celui que j'utilisais précédemment de 49W/4 Ohms. Par contre, aux mesures de réponse en fréquence et de phase, les deux sont identiques. Ce qui me rassure.

gillesni a écrit :
Pour les défenseurs du test ABX, pour le choix de vos enceintes, vous avez peut-être regardé les mesures, mais avez-vous également fait ce test pour les choisir ?

Par ailleurs, êtes-vous sûr que ce fameux test permettrait à un violoniste aux yeux bandés de reconnaître à coup sûr un stradivarius d'un très bon violon?...


À ce sujet, Les études du réputé Floyd E. Toole sont intéressantes. Elles parlent entre autres de l'entraînement des auditeurs pour faire des tests comparatifs. De plus, il y a une corrélations entre qualité de la réponse en fréquence des enceintes et appréciation de celles-ci.

Josca a écrit :
Bonjour Sébastien, PFB,

Sébastien ce défi proposé par ce James Randi est une esbroufe, bourré de parti pris, aucun intérêt, le contexte du test sera pourri sur une chaîne pourrie dans une ambiance pourrie.

Une démarche honnête doit passer par un protocole établi satisfaisant les deux parties aux idées différentes sinon cela reste un dialogue de sourds...

Cordialement

José


José, si je ne m'abuse, car ce n'est pas la première proposition de James Randi, il avait proposé quelque chose de similaire à des acteurs du paranormal, ce dernier souhaite que les deux parties en jeu conviennent du protocole. Ce que je trouve à fait légitime.

À+

Sébastien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 03/08/2017 15:03:03

Bonjour,

Eh bien plus précisément la bonne mesure, c'est à dire celle qui correspond au défaut qu'on soupçonne.

C'est un peu comme la pêche à la mouche, quand on ne voit pas la truite, on fouette au hasard, on appelle ça "pêcher l'eau" et le résultat est rarement productif.
Par contre, quand on a vu le gobage, on sait où il faut poser son leurre et là, ça devient nettement plus intéressant.

Sur tout système, je commencerais par mesurer les spectre de bruit avec une plage de silence, juste pour savoir où il faut pêcher.
C'est pas difficile, il suffit de télécharger Arta ou REW et d'utiliser une carte son correcte.
On se raccorde à la sortie de l'ampli avec un pont diviseur à résistances et on visionne le spectre de bruit, ça prend 2 minutes.

Chaque fois que j'ai fait cela, j'ai mis en évidence des défauts comme des boucles de masse, des câbles ou des connecteurs défectueux, des blindages mal raccordés etc...

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 03/08/2017 15:06:32

Vous n'avancez à rien et la plupart des arguments sont creux car vous restez campés sur vos positions.

On peut partir de deux configurations diffėrentes avec des mesures objectives identiques. A partir de là, si vous entendez des diffėrences, c'est que votre échantillon de mesures n'est pas suffisamment discréminant pour expliquer les diffėrences observées à l'ėcoute.

Qui osera contester qu'il ne s'est pas déjà trouvé devant ce cas ? Vous expliquez toujours une diffêrence ressentie à l'ėcoute grâce à une mesure ?

Personnellement, et ceux qui me connaissent le savent bien, je n'ai jamais contesté l'utilité des mesures, mais je dis qu'elles ne suffisent pas à tout expliquer.

C'est pour cela que je reste ouvert à l'approche de José.

Cordialement,

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 03/08/2017 15:15:24

Dans le genre digression, j'ai souvenir d'un Grand Audiophile (plutot sympa) chez qui nous avions fait une écoute avec feu Claude Lacroix et son Infraplanar.
Acoustat avec ampli full analogique 2 kW (diamètre des cables en conséquence) et pour compléter dans le bas notre "pôvre hp" avec 300W
...il a vite revendu son prestigieux et coûteux matériel ...
Jean-Yves


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 03/08/2017 16:01:21

Dominique-Tanguy a écrit :
Ils fois qu'ils auront mesurė la distorsion, la rėponse impulsionnelle, la phase, la rėponse en frėquence

Pratiquer ces quelques mesures, c'est déjà pas mal, combien de personnes le font ?

Citation :
combien d'autres milliers de paramètres seraient encore à mesurer pour expliquer notre impression d'ėcoute ?

Les mesures tentent d'expliquer quantitativiment certaines choses en quelques chiffres; la psycho-acoustique, la psychologie, la philosophie, qualitativement beaucoup plus, à l'aide de littérature.

Citation :
On peut partir de deux configurations diffėrentes avec des mesures objectives identiques. A partir de là, si vous entendez des diffėrences, c'est que votre échantillon de mesures n'est pas suffisamment discréminant pour expliquer les diffėrences observées à l'ėcoute.

Il y a quelques années, ce forum a été à l'origine d'une réunion où ont été comparés deux composants. La majorité des participants ont entendu une nette différence. Mais, suite à une erreur de configuration, c'était toujours le même composant qui avait été écouté. L'ouïe est donc capable de ressentir des différences qui n'existent pas. Il y a de multiples raisons pour l'expliquer. Il suffit de se référer aux illusions d'optique pour se rendre comprendre que ce type d'erreurs est tout à fait commun.

Autre anecdote de la même époque. Un gars met au point à l'oreille le courant de repos d'un étage de puissance à transistors de configuration classique. La valeur qu'il préfère est 1 mA. On se doute de la tête que prend alors un sinus sur un oscillo. Je conçois parfaitement cette préférence, la distorsion de croisement, "enrichissant" le son par l'apparition d'harmoniques, peut "bluffer" la perception. Mais il devient alors difficile de parler de haute fidélité.
Cette historiette remet un peu en cause le tout à l'oreille qui tourne un peu en boucle.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 03/08/2017 16:17:46

Bonjour Forr,

Je crois que l'on ne se comprend pas. Il ne s'agit pas de promouvoir le tout à l'oreille. J'ai toujours défendu le contraire. Mais le tout à la mesure est tout aussi excessif.

J'ai fait beaucoup de mesures, que j'ai découvert grâce à l'aide apportée par les copains de Melaudia. Aujourd'hui, je dispose d'un système raisonablement au point.

Je crois pourtant pouvoir aller plus loin, mais les mesures dont je dispose ne me donne pas vraiment de piste à explorer.

Prenons un exemple. J'utilise une petite compression 1 pouce Faital qui m'apporte beaucoup de satisfaction, bonne à la mesure, et à l'ėcoute. Je pourrais facilement, en adaptant mon filtrage, la remplacer par une TAD-2001, plus prestigieuse, et mesurer une courbe de réponse très voisine.

Je pressens que l'ėcoute sera sensiblement diffėrente. Bien sûr, on en est plus à comparer des câbles, mais c'est une bonne illustration des limites de la mesure.

A la fin, je préfèrerai l'une ou l'autre. A la mesure, les deux options auront des performances très voisines.

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 03/08/2017 16:21:10

forr a écrit :
L'ouïe est donc capable de ressentir des différences qui n'existent pas. Il y a de multiples raisons pour l'expliquer. Il suffit de se référer aux illusions d'optique pour se rendre comprendre que ce type d'erreurs est tout à fait commun.


Je ne crois pas que l’ouï ressente des différences qui n'existent pas mais plutôt que le cerveau n'arrive pas à analyser tout le message en une seule fois,et qu'il lui faut plusieurs passes.A chaque passe des détails s'ajoutent à ceux des précédentes passes!

D'ou l'expression "tour de passe-passe" Big Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 03/08/2017 16:40:16

forr a écrit :
Pratiquer ces quelques mesures, c'est déjà pas mal, combien de personnes le font ?


Pas bcp car la mesure demande des équipements qui ne sont pas utiles à l'écoute.

Les dernières trouvailles toute en numérique, un DAC USB qui distords, 0,5% de THD @0dBFS, malheureusement assez courant (arrivé 2 fois l'année passée). Ou un autre DAC qui offre une curiosité entre canal gauche/droite.
[attachment=18100]

Le DAC est défectueux les puces n'étant pas chez le constructeur testées à 100% puis testées numériquement chez le fabricant. Le petit défaut n'est visible que sur des équipements analogiques la THD étant la même G/D sur mon Audio Précision mais pas du tout la même sur mon analyseur Panasonic.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 03/08/2017 16:50:22

Dans le genre "clarification" ça se pose là. Autant dire "que dalle" à moins de changer de HPs ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - rliyung - 03/08/2017 17:54:37

forr a écrit :
...
Il y a quelques années, ce forum a été à l'origine d'une réunion où ont été comparés deux composants. La majorité des participants ont entendu une nette différence. Mais, suite à une erreur de configuration, c'était toujours le même composant qui avait été écouté. L'ouïe est donc capable de ressentir des différences qui n'existent pas. Il y a de multiples raisons pour l'expliquer. Il suffit de se référer aux illusions d'optique pour se rendre comprendre que ce type d'erreurs est tout à fait commun.
si tu pouvais me rafraîchir la mémoire, citer le compte-rendu de cette réunion

Autre anecdote de la même époque. Un gars met au point à l'oreille le courant de repos d'un étage de puissance à transistors de configuration classique. La valeur qu'il préfère est 1 mA. On se doute de la tête que prend alors un sinus sur un oscillo. Je conçois parfaitement cette préférence, la distorsion de croisement, "enrichissant" le son par l'apparition d'harmoniques, peut "bluffer" la perception. Mais il devient alors difficile de parler de haute fidélité.
Cette historiette remet un peu en cause le tout à l'oreille qui tourne un peu en boucle.
et si toujours tout à l'oreille il avait préféré un son non enrichi, tu aurais dit quoi ?




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 03/08/2017 19:54:33

Bonsoir Gérard,

Ce qui échappe aux mesures est inaudible
C'est un tantinet présomptueux. Précisément, quelles mesures ?


Eh bien plus précisément la bonne mesure, c'est à dire celle qui correspond au défaut qu'on soupçonne.
Ce ne serait pas un tantinet léger face à la première assertion ?

Bien à toi, Jean-Marc.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - EBA - 03/08/2017 20:11:41

Bonjour,

J'ai remarqué sur un test de diaphragmes que l'oreille est très sensible aux harmoniques associées à signal sinusoïdal mono fréquence.

Un test possible et simple en aveugle :

GBF, signal mono fréquence type dans la bande la plus sensible + ampli + relais switch de câbles + câble A ou B + HP.

Puis la même chose avec un signal audio.

Voilà, du concret et du simple à mettre en œuvre, seul le câble sera l'élément switché.

Devant une dizaine d'auditeur cela devrait peut être faire avancer la chose, prochaine réunion Mélaudia ?


Ps : le papier de Nelson est quelque peu orienté. A quoi sert le test haute fréquence ? Pourquoi prendre des câbles de petites sections ou des impédances d'enceintes à la godille ?

Un test de phase dans la bande audible ou immédiatement au-dessus ( jusqu'à 100 KHz ) aurait été souhaitable ainsi qu'une série de mesure de THD ou IMD. Toutes évolutions des harmoniques du signal amont auraient été vues.

Eric


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 03/08/2017 20:14:22

Riylung a écrit :
si tu pouvais me rafraîchir la mémoire, citer le compte-rendu de cette réunion

C'est Jipihorn qui l'a raconté dans un de ses blogs écrits. Ce genre d'incident arrive assez souvent. Il n'y a pas longtemps, j'ai cité Ivor Tiefenbrun qui n'a pu démontrer que sa propre personne se comportait conformément à ses déclarations. Ca m'est resté en mémoire car j'avais assisté à une de ses démos où il affirmait que deux paires d'enceintes dans une pièce nuisaient au message et que j'avais entendu (= j'avais cru entendre) à une différence quand il en couché une, les faces avant sur la moquette. Je n'avais pas trouvé ça meilleur pour autant.
J'avais eu plus d'une occasion de constater que le charisme et l'aplomb d'un démonstrateur peuvent se montrer très efficaces pour emporter la conviction. J'étais donc resté sur mes gardes et n'ai jamais appliqué la recommandation de Tiefenbrun qu'il a reconnu de lui-même par la suite comme appartenant au domaine de l'inutile.

Citation :
Autre anecdote de la même époque. Un gars met au point à l'oreille le courant de repos d'un étage de puissance à transistors de configuration classique. La valeur qu'il préfère est 1 mA. On se doute de la tête que prend alors un sinus sur un oscillo. Je conçois parfaitement cette préférence, la distorsion de croisement, "enrichissant" le son par l'apparition d'harmoniques, peut "bluffer" la perception. Mais il devient alors difficile de parler de haute fidélité.
Cette historiette remet un peu en cause le tout à l'oreille qui tourne un peu en boucle.
et si toujours tout à l'oreille il avait préféré un son non enrichi, tu aurais dit quoi ?

Bravo.
L'exercice du réglage de la polarisation d'un étage de puissance en classe B est intéressant. Le protocole de test n'est pas compliqué à établir

Citation :




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 03/08/2017 20:24:03

Bonsoir Jean Marc,
Ce que voudrais faire comprendre, c'est qu'une oreille est loin d'égaler la sensibilté des appareils de mesure actuels, qu'il s'agisse de mesure ponctuelle comme la fréquence, le niveau sonore, la phase etc... ou de résultats de calculs.
Évidemment, il faut savoir ce qu'on mesure et aussi savoir interpréter les résultats, et dans ce domaine, j'ai beaucoup à apprendre.

La mémoire auditive est volatile et il est aussi facile de tromper l'ouïe que la vue.
De plus, la courbe de sensibilité de l'oreille se modifie considérablement dans le temps, avec l'âge, j'en sais quelque chose, mais parfois à cause d'un simple rhume.

Il y a des jours où je renonce à l'écoute de la musique parce que je n'y trouve pas le plaisir recherché, pourtant rien n'a changé dans mon système, et d'autres où j'ai du mal du mal à décrocher parce que l'immersion est bien là.
Bienheureux celui qui n'a jamais été dans ce cas.

Mon objectif est d'obtenir l'émotion musicale et j'y arrive encore de temps en temps, malgré une audition déficiente.
Et j'ai quelques amis de mon âge qui sont aussi dans ce cas.
Cdt,
Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 03/08/2017 20:52:09

forr a écrit :
Cette historiette remet un peu en cause le tout à l'oreille qui tourne un peu en boucle.


Bonjour,

Je me permets juste de te faire remarquer que presque personne ne parle de "tout à l'oreille", et vraiment personne ne conteste l'intérêt des mesures.

J'ai moi-même passé des heures et des heures à mesurer mon installation, et j'avais assisté à plusieurs sessions où le regretté Jean-Marie Michel Lecleach avait animé des ateliers "mesures" restés fameux.

Cependant, l'honnêteté m'oblige à signaler que le plus abouti de tous les systèmes que j'ai jamais écoutés a été mis entièrement au point à l'oreille.

Sans surprise, il s'agit de celui de José, et je te promets qu'en matière de résultats, il est très au dessus de tout ce que j'ai pu écouter ailleurs, avec ou sans mesure.
J'ai pourtant écouté ce système cinq ou six fois, dans des conditions, à des périodes, et avec des musiques différentes, et d'autres l'ont écouté hors de ma présence.
Mais une chose est sûre, tous d'origine très différentes, nous avons pourtant tous le même avis.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 03/08/2017 21:01:13

Ce qu'on peut observer à la lecture de ce fil, c'est que les personnes apportant de l'intérêt à l'ėcoute ne remettent pas en cause l'intėrêt de la mesure, mais que les passionarias de la mesure rėfutent systėmatiquement toute référence à l'ėcoute comme moyen d'ėvaluer un système.

C'est pourquoi j'ai employé l'expression d'intėgrisme plus tôt.

Honnêtement, je ne comprends pas cette discussion. Il m'a toujours paru comme une ėvidence que l'ėcoute du système devait être le moyen de juger des performances du systëme. Certaines opinions exprimėes ici me choquent et m'ėtonnent...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 03/08/2017 21:23:49

Dominique-Tanguy a écrit :
Ce qu'on peut observer à la lecture de ce fil, c'est que les personnes apportant de l'intérêt à l'ėcoute ne remettent pas en cause l'intėrêt de la mesure, mais que les passionarias de la mesure rėfutent systėmatiquement toute référence à l'ėcoute comme moyen d'ėvaluer un système.

Dominique T


Tu as remarqué aussi?Wink C'est souvent comme ça dans ce genre de discussion.

Bon, ce qui est sûr, c'est qu'il faut quand même se méfier de l'oreille. AndréJ pourra nous raconté le jour où il a reçu un panel d'audiophile qui ont tous préférés, lors de tests, les écoutes de son système avec un tweeter... qu'il n'a en fait jamais branché. Je crois qu'il avait fait un truc avec un AOP, aussi.
Bref, il faut être prudent.

C'est pour ça que, plus que ces histoires de mesures, c'est le test proposé par PFB qui me parait le plus pertinent. Car ce qui compte, ça n'est pas les mesures, mais ce que l'oreille perçoit, car le but de nos jouets, c'est d'écouter. Dans le test de PFB, pas de mesures, justes des écoutes, et on verra bien ce qu'il en ressort.
Pour ma part, j'ai une petite idée de mon score à ce genre de jeu...Shy


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 03/08/2017 21:35:11

escartefigue33 a écrit :
Il y a des jours où je renonce à l'écoute de la musique parce que je n'y trouve pas le plaisir recherché, pourtant rien n'a changé dans mon système, et d'autres où j'ai du mal du mal à décrocher parce que l'immersion est bien là.
Bienheureux celui qui n'a jamais été dans ce cas.


Ca pourrait arriver avec un disque que j'ai acheté sans écouter et qui, au final, me déçoit.
Et encore même pas, car dans ce cas, je ne renonce pas, je vais au bout du disque. Bienheureux je suis.Cool


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 03/08/2017 21:41:56

Dominique-Tanguy a écrit :
mais que les passionarias de la mesure rėfutent systėmatiquement toute référence à l'ėcoute comme moyen d'ėvaluer un système.


Non et permet moi de préciser.

Ce qui me gêne c'est la forte probabilité d'erreurs lors de tests ou seul la sensibilité de l'écoute sert à l'évaluation surtout lorsque les différences sont minimes et/ou fortement influençables.

Exemple, tu peux comme Julien l'a expérimenté ici modifier l'amortissement d'une enceinte pour en ajuster le comportement dynamique du HP à l'oreille. Ce sera plus simple à mettre en oeuvre qu'une mesure et probablement plus rapide voir même plus efficace.

Maintenant si l'on parle de câbles HP à ceux qui possèdent un analyseur d'impédance, ils auront de la peine à imaginer qu'une différence soit audible, vu que l'influence du bout de fil semble ridicule. Alors le test ABX est là pour éliminer le facteur divinatoire des réponses.

Si l'audiophile est capable de ressentir une quelconque différence sans se tromper la mesure sera considérée comme non discriminante.

Si l'audiophile se trompe alors le câble sera considéré comme non discriminant.

C'est pas grave je fais les 2 couramment. J'ai juste un peu d'expérience et je pense pouvoir reproduire ces tests déjà effectués par le passé.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 03/08/2017 21:48:33

PFB a écrit :
Les marques sont sans importance car le choix c'est donné en fonction des disponibilités locales.

Faut retenir que tu as 3 catégories les "shit-box", les moniteurs "seventies" et les "corrigés" (numérique- analogique pas d'importance). C'est quasiment impossible de faire la différence dans un groupe, par contre les écoutes trans-groupe ont été intéressantes.

PFB


C'est intéressant. Dans les moniteurs 70's, j'aurais pensé qu'entre une Tannoy, une JBL43XX ou un moniteur BBC, il y aurait eu une différence.
Par contre que les enceintes corrigées se ressemblent toutes me parait plus logique.

Au final, si je comprends bien, tu n'as pas choisi les PSI parce qu'elles se démarquaient, à l'écoute, des autres enceintes de sa catégorie mais sur d'autre critères (prix, disponibilité, etc...)?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 03/08/2017 22:30:42

folkdeath95 a écrit :
Tannoy, une JBL43XX ou un moniteur BBC


Pour rentrer dans la catégorie de moniteur, il faut un minimum d'erreurs de design. Tannoy, faire monter un 38cm ou même un 30 pose des problèmes insolubles, les petits 25cm (je crois) seraient de possible candidats.
Les grosses JBL ont des centres émissifs dispersés, ce qui pose des problèmes, c'est de la shit-box pour japonais. BBC voilà un style de design abouti.

folkdeath95 a écrit :
Au final, si je comprends bien, tu n'as pas choisi les PSI parce qu'elles se démarquaient, à l'écoute, des autres enceintes de sa catégorie mais sur d'autre critères (prix, disponibilité, etc...)?


J'ai d'abord longuement hésité 2 voies ou 3 voies. J'ai aussi éliminé des styles de son qui me plaisent pas. Puis ce qui a fait la différence c'est le prix et le volume. La A25 est une 3 voies bon marché par rapport à la concurrence. Les enceintes de 60-70L sont rares. Pas assez grosses pour épater la galerie, trop volumineuses pour poser sur une console. Chez moi c'est la taille idéale.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 03/08/2017 23:34:20

Dominique-Tanguy a écrit :
les passionarias de la mesure rėfutent systėmatiquement toute référence à l'ėcoute comme moyen d'ėvaluer un système.

On n'a pas la même lecture. Si tu continues à émployer des termes comme passionaria ou intégristres, je vais finir par m'autoriser à parler de charlatans.

Citation :
Honnêtement, je ne comprends pas cette discussion.

On est parti d'un texte au contenu plutôt orienté technique, genre que les membres de Melaudia n'apprécient hélas que modéremment. Sont venus se greffer des avis personnels. Ce n'est pas ce qui était souhaité au départ mais je ne trouve pas pour autant la discussion dépourvue d'intérêt, quelques remarques sont en effet des plus pertinentes. Autrement j'aurais pris mes jambes à mon cou.

Citation :
Il m'a toujours paru comme une ėvidence que l'ėcoute du système devait être le moyen de juger des performances du systëme.

Qui a émis un avis contraire ?

De toute façon, au final, il ne sagit pas de juger des performances d'un système mais d'obtenir un système qui procure de l'agrément quel que soit la nature de cet agrément qui n'est pas forcément de nature exclusivement musicale.
Question câbles et appareils, j'aime bien qu'ils soient beaux (c'était le cas des Isoda...). La jouissance de posséder un bel objet, ça compte, la firme B&O a joué à une époque là dessus.

Les câbles, il faut qu'ils soient bizarrement foutus pour modifier les performances objectives d'un système. D'aucuns soutiennent mordicus que, pour les performances subjectives, ils tiennent un rôle important mais non mesurable, pouvant aller jusqu'à déplacer la position des musiciens ! Si je modifie les résistances de contre-réaction d'un ampli, (remplacer la plus élévée par deux en série de valeur moitié, par exemple) qu'est-ce que ça va être ?

Citation :
Certaines opinions exprimėes ici me choquent et m'ėtonnent...

Moi aussi, mais il serait douteux que ce soit les mêmes.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jacquese - 03/08/2017 23:46:31

Josca a écrit :
Je le redis haut et fort, il est possible d'aborder positivement le sujet en tant que scientifique


+1.

Aussi, la science se doit d'expliquer les faits ou d'en prévoir de nouveaux. Nier un fait parce que la théorie ne l'explique pas est une démarche anti-scientifique.
Ceci dit, qu'on s'étripe pour s'entendre sur la véracité des faits, je craints forr qu'on ne puisse y réchapper Big Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - dsdn - 04/08/2017 05:45:37

Sucette, vous avez dis sucette...Annie rigoles pas mal.

DAvid


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 04/08/2017 08:43:59

forr a écrit :
D'aucuns soutiennent mordicus que, pour les performances subjectives, ils tiennent un rôle important mais non mesurable, pouvant aller jusqu'à déplacer la position des musiciens !

J'ai déjà remarqué ce genre de choses,pourtant j'en ai pas essayé des tonnes.La scène spatiale peut varier selon le câble.Certains câbles peuvent donner une scène floue,et d'autres de la profondeur,de l'espace.Mais doit-on parler du son des câbles ou plutôt de l'influence de ceux-ci sur le comportement de l'ampli?Je pencherai plutôt pour la seconde hypothèse!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 04/08/2017 08:49:47

Dominique-Tanguy a écrit :
Ce qu'on peut observer à la lecture de ce fil, c'est que les personnes apportant de l'intérêt à l'ėcoute ne remettent pas en cause l'intėrêt de la mesure, mais que les passionarias de la mesure rėfutent systėmatiquement toute référence à l'ėcoute comme moyen d'ėvaluer un système.

C'est pourquoi j'ai employé l'expression d'intėgrisme plus tôt.

Honnêtement, je ne comprends pas cette discussion. Il m'a toujours paru comme une ėvidence que l'ėcoute du système devait être le moyen de juger des performances du systëme. Certaines opinions exprimėes ici me choquent et m'ėtonnent...

Dominique T


Bonjour Dominique,
+1

Egalement je trouve tes analyses très pertinentes, un exemple est ce que tu relates de ton système lorsque tu dis que la mesure t'a apporté beaucoup pour l'élaboration de ce dernier , mais au stade déjà très bon ou il est rendu, tu te poses la question" quelles mesures puis je faire pour aller plus loin", ton exemple sur l'aigu est tout à fait évident.

J'en profite pour préciser un peu mon fonctionnement.
Alors voilà je suis passé par là aussi, aidé par des amis passionnés, il y a fort longtemps j'ai fait beaucoup de mesures( plus exactement eux) mais au fur et à mesure des progressions réalisées nous constations plus de différences auditives que nous n'en mesurions par l'outil qui devait être notre guide, notre repère puisque nous savions ce que les mesures nous dictaient d'atteindre, c'était écris dans les livres.
Fort est de constater que très vite nos oreilles se sont montrées plus exigeantes.
C'est sans doute ce qui m'a amené à croiser le chemin de plusieurs personnes dont un couple lui Physicien et chimiste , elle médecin tout deux aimant la musique sans aucune modération. Je ne détaillerai pas ici notre aventure mais il est clair que sans eux avec une démarche scientifique de haute volée je n'aurai pas appris à me servir de mes oreilles comme un outil d'une fiabilité suffisante pour progresser comme je l'ai fait.
Je n'aurai pas non plus eu l'occasion de constater l'importance de la mise en oeuvre, du câblage, de l'environnement acoustique et mécanique des matériels utilisés etc...
Je n'aurai pas eu la facilité de rencontres avec d'autres scientifiques que j'ai eu plus tard.
J'ai été dans un premier temps très déstabilisé par la puissance de l'intellect de mon ami, j'étais littéralement écrasé par sa puissance de calcul, sa capacité de prévoir les choses, son immense connaissance et ses capacités auditives.
Une longue période de doute passée, je me suis remis, j'ai accepté mes propres aptitudes puisque plus doué avec mes oreilles et mes mains qu'avec les maths et je dois dire que ce que nous avons fait après, ce que je fais aujourd'hui, je lui dois et c'est bien d'un scientifique dont j'ai parlé. Il est l'exemple de l'homme qui en plus de sa réflexion intellectuelle constate l'inconnu avec ses sens, est interpellé, y travaille jusqu'à ce que la lumière émerge.
Depuis j'ai pu rencontrer de nombreux concepteurs talentueux dans l'audio, ingénieurs, acousticiens etc, je ne crois pas me souvenir d'une quelconque opposition lorsque nous échangeons sur nos travaux. j'ai rencontré également des gens brillants qui pour certain concepteurs talentueux n'avaient presque pas de connaissances techniques mais talentueux et créatifs réalisaient des produits très performants au service de notre passion.
Aujourd'hui après plus de 30 ans de travail, je partage ce que je peux de mon expérience pour aider. Modestement, mais déjà inciter à la curiosité sera un pas de gagner pour la progression de beaucoup.
Messieurs , vous qui vous opposez en niant l'évidence, il est temps d'être honnête, dans votre vie votre travail réalisé sur les sujets dont nous parlons sur ce fil est inexistant ou presque même si vous êtes brillants par ailleurs.
Cela peut évoluer, il suffit d'en prendre conscience, nous avons besoin de vous. La compréhension des éléments doit continuer, le développements de nos outils de mesure aussi.

La musique existe dans toute les cultures, elle nous apporte beaucoup. Sa reproduction aujourd'hui s'égare souvent dans des machines stressantes très éloignées de ce dont nos êtres ont besoin. il faut améliorer cela.

Cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 04/08/2017 08:59:44

Bonjour Forr,
Je crois que nous y sommes. Avec le mot « charlatans », nous touchons le fond du problème… C’est exactement ce qui transpire dans beaucoup d’interventions depuis l’ouverture de ce fil, un sentiment de mépris que l’on peut sentir à la lecture de certains post. On a dû aussi traiter Pasteur de charlatan quand il a inventé le vaccin…
Dans la même veine, le procès fait à Melaudia (héritage de certaines attaques insultantes de JIPIHorn contre JMLC) par rapport au contenu technique des échanges est parfaitement illégitime. Melaudia est un forum ou on peut trouver d’excellentes informations techniques. Ayant fréquenté le « vert » un certain temps, je peux dire que, en comparaison, Melaudia est extrêmement technique dans son approche… J
Pour revenir sur les câbles, je regrette que aucun de nos savants n’ait proposé une démarche scientifique objective pour faire avancer le débat.
Il faut démarrer sans à priori et formuler l’hypothèse que certaines propriétés d’une liaison amplificateur, haut-parleurs puissent influencer la qualité du signal transmis.
Tout d’abord, établir la liste des propriétés :
+ Electrique
++ Résistive
+++ Conducteur
+++ Connecteurs
++ Capacitive
++ Inductive
+ Mécanique
+ Environnementale
++ Rayonnement électro-magnétique

(Je vous laisse corriger et compléter)
A partir de là, essayer d’affecter un score en terme d’influence sur l’écoute. Par exemple, et de manière caricaturale, on pourrait admettre qu’un câble anormalement résistif (connexion) puisse finalement compenser le comportement d’un amplificateur  ayant un fort coefficient d’amortissement alimentant des enceintes à très haut rendement.
Avec cette approche, scientifique car on ne préjuge pas du résultat, on pourra peut-être convaincre ceux qui ne le sont pas que, en l’état actuelle de nos connaissances, on ne voit pas comment pourquoi un câble aurait une influence sur la qualité de la transmission du signal.
Cordialement,
Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 04/08/2017 09:03:01

Je rebondis sur le message de Jose, et je me dis que nous avons peut être là un sujet pour un atelier que nous pourrions organiser à l'occasion d'une rencontre Melaudia, ou des intervenants des diffėrentes chapelles pourraient partager leur approche, avec des exemples concrets...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 04/08/2017 09:21:27

Le câble c'est la perplexité sans réponse objective.

J'utilise ce câble pour raccorder les 2 pouces, 2 brins aller 2 brins retour.
http://www.audiophonics.fr/fr/fils-de-cablage/cable-cuivreargent-isole-ptfe-123mm2-bleu-p-2173.html

Puis récemment celui ci a été proposé, le fabricant montrant la structure du métal et la comparaison avec de l'OFC
http://www.audiophonics.fr/fr/fils-de-cablage/neotech-soct-14-fil-de-cablage-up-occ-ptfe-2mm--p-9833.html

Dans mon install c'est un coût de 300€. Si c'est utile OK, sinon............

Dans ce problème simple, rien ne peut objectiver raisonnablement le choix


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique - 04/08/2017 09:28:27

Bonjour Dominique-t,

Dominique-Tanguy a écrit :
...Tout d’abord, établir la liste des propriétés … essayer d’affecter un score en terme d’influence...

- Ne s'agirait-il pas tout "simplement" de s'intéresser à la modélisation du câble comme certains l'ont fait pour le haut-parleur ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 04/08/2017 09:39:46

GG14 a écrit :
Le câble c'est la perplexité sans réponse objective.

J'utilise ce câble pour raccorder les 2 pouces, 2 brins aller 2 brins retour.
http://www.audiophonics.fr/fr/fils-de-cablage/cable-cuivreargent-isole-ptfe-123mm2-bleu-p-2173.html

Puis récemment celui ci a été proposé, le fabricant montrant la structure du métal et la comparaison avec de l'OFC
http://www.audiophonics.fr/fr/fils-de-cablage/neotech-soct-14-fil-de-cablage-up-occ-ptfe-2mm--p-9833.html

Dans mon install c'est un coût de 300€. Si c'est utile OK, sinon............

Dans ce problème simple, rien ne peut objectiver raisonnablement le choix


Le Neotech, c'est celui que j'ai utilisé pour la partie HP dans mon Kaneda209 et que je recommande dans la description.Il apporte beaucoup en matière de transparence,précision,beauté des timbres.Pourtant il n'y en a qu'une trentaine de centimètres.Certes il est relayé par de l'ISODA des sorties, aux enceintes.Ça doit aider aussi!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 04/08/2017 09:42:48

Bonjour Dominique,

"Ne s'agirait-il pas tout "simplement" de s'intéresser à la modélisation du câble ... ?"
Parfois, je me demande si mes messages sont visibles autrement que par moi. Aurais-je mal configuré mon édition ? (hihi !)

Bien à toi, Jean-Marc.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique - 04/08/2017 09:54:01

JM Plantefeve a écrit :
"Ne s'agirait-il pas tout "simplement" de s'intéresser à la modélisation du câble ... ?"
Parfois, je me demande si mes messages sont visibles autrement que par moi. Aurais-je mal configuré mon édition ? (hihi !)

- Oups !!!, il ne faut donc hésiter à rabâcher ...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 04/08/2017 09:57:08

Bonjour,
Il me semble évident que le but recherché soit une écoute agréable.
Pour moi, les mesures de la réponse en phase et en amplitude ne sont que le moyen d'arriver à ce résultat sans se planter, car l'oreille (surtout la mienne) est facile à tromper.

J'ai très vite remarqué qu'une courbe régulière sans gros accident procurait une écoute agréable et, on peut le penser, qui se rapproche au maximum de la prise de son initiale, si l'ingénieur du son n'a pas trop déliré.

Dans les années 70-90, la grande majorité des amplificateurs Hi-FI étaient munis de correcteurs de tonalité, voire même de correcteurs physiologiques ou "loudness", dont certains usaient (et abusaient) simplement dans le but d'obtenir une sonorité plaisante.
Aujourd’hui, ces commandes ont totalement disparu de la face avant des amplis.,
Pourtant, il suffit d'écouter FIP ou Radio Classique, pour regretter l'absence d'un bouton pour réduire le grave.
Certains les ont remplacées par des égaliseurs, ou utilisent celui intégrés à leur logiciel de lecture, Foobar, Jriver etc...

L'objectif d'une courbe régulière de 20Hz à 20kHz est utopique, nous savons tous qu'il est illusoire d'espérer l'obtenir avec des enceintes de taille acceptable surtout si on a choisi le haut rendement.
De plus, l'observation du spectre d'une plage musicale ordinaire démontre que le plus souvent, il n'y a pas grand chose en dessous de 100Hz, ni au delà de 10kHz, c'est pourquoi on peut quand même prendre du plaisir à l'écoute d'enceintes de bibliothèque, j'ai été récemment très surpris par la musicalité d'une paire de petites et magnifiques Tannoy Autograph. L'absence d'extrême grave ne se faisait pas sentir, ce qui démontre que l'oreille s'habitue à tout, et semble même capable de combler les manques...

Comme sans doute beaucoup d'entre vous, j'ai essayé l'égaliseur graphique ou paramétrique, j'ai un Behringer DEQ 2496 qui ne sert plus aujourd’hui.
J'ai remarqué que son insertion apportait un flou et nuisait au naturel de la reproduction.
Pire encore, je suis carrément revenu au filtrage passif sur mes Papillons et la restitution me semble bien plus fine qu'avec le MINIDSP, je vais faire prochainement une écoute en aveugle avec des amis pour valider cette impression.
Donc, comme sans doute pas mal d'entre vous, je suis à la recherche d'un but qui s'enfuit dès que je crois l'avoir atteint.
Mais ce qui nous intéresse c'est le voyage....

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 04/08/2017 10:04:32

Grand_Floyd a écrit :
Le Neotech, c'est celui que j'ai utilisé pour la partie HP dans mon Kaneda209 et que je recommande dans la description.Il apporte beaucoup en matière de transparence,précision,beauté des timbres.Pourtant il n'y en a qu'une trentaine de centimètres.Certes il est relayé par de l'ISODA des sorties, aux enceintes.Ça doit aider aussi!


Bonjour,

Voilà la un sujet à développer qui ne sera pas trop éloigné de celui de ce fil...l'intérieur de nos appareils, la réalisation des coffrets, le câblage, les interactions entre les éléments constituant ces derniers, une foule de choses fort intéressante quand à la bonne réalisation, efficace et performante à partir pourtant du même schéma ou presque.
Un fil dédié sur ce sujet précis sera instructif.

Cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 04/08/2017 10:12:21

Bonjour Dominique T

Dominique-Tanguy a écrit :
Pour revenir sur les câbles, je regrette que aucun de nos savants n’ait proposé une démarche scientifique objective pour faire avancer le débat.

C'est une contre-vérité, il faut mieux te documenter.
Le sujet est passé depuis une quarantaine d'années dans les mains de tout un tas de scientifiques et concepteurs d'appareils sans qu'ils ne relèvent pour des câbles de caractéristiques propres à bouleverser le son qui finit par en émerger via trandscuteurs que sont les haut-parleurs. Il a été procédé maintes et maintes fois aux caractérisations que tu énumères ci-dessous :
+ Electrique
++ Résistive
+++ Conducteur
+++ Connecteurs
++ Capacitive
++ Inductive
+ Mécanique
+ Environnementale
++ Rayonnement électro-magnétique


Citation :
Avec cette approche, scientifique car on ne préjuge pas du résultat, on pourra peut-être convaincre ceux qui ne le sont pas que, en l’état actuelle de nos connaissances, on ne voit pas comment pourquoi un câble aurait une influence sur la qualité de la transmission du signal.

Plus exactement, on a une idée très nette et quantifiable de comment un câble pourrait influencer le signal mais pas le son après sa transduction....

Les scientifiques veulent du factuel et ne se laissent pas faire à ce propos. Que d'aucuns soient convaicncus que, chez eux, les câbles sont capables de transformer leur installation, pourquoi pas ? Mais si on soumet les mêmes personnes à des tests scientifiquement menés, elles se montrent incapables de confirmer leur pouvoir de discernement.
Et ça, ça constitue un fait : le défaut de preuves.
Que peuvent alors faire les scientifiques, si ce n'est rigoler, se moquer ou monter au créneau pour réclamer aux pro-son-des-câbles de mieux se pourvoir ?

GG14 a écrit :
J'utilise ce câble pour raccorder les 2 pouces, 2 brins aller 2 brins retour.
http://www.audiophonics.fr/fr/fils-de-cablage/cable-cuivreargent-isole-ptfe-123mm2-bleu-p-2173.html

Accolés manuellement l'un à l'autre ?

Dominique a écrit :
Bonjour Dominique-t,

Dominique-Tanguy a écrit :
...Tout d’abord, établir la liste des propriétés … essayer d’affecter un score en terme d’influence...

- Ne s'agirait-il pas tout "simplement" de s'intéresser à la modélisation du câble comme certains l'ont fait pour le haut-parleur ?

C'est pratiqué depuis longtemps.

Josca a écrit :
................................

C'est un conte de fées assez indigeste que tu nous narres. Perso, tu me convaincs exactement du contraire de ce que tu cherches à faire. Et je ne suis assurément pas le seul.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 04/08/2017 11:07:33

Josca a écrit :
................................

C'est un conte de fées assez indigeste que tu nous narres. Perso, tu me convaincs exactement du contraire de ce que tu cherches à faire. Et je ne suis assurément pas le seul.
[/quote]


Forr, stp parles en ton nom, cela me suffira Smile


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 04/08/2017 11:09:21

Enfin Forr, ne nous demande pas de relire tout ce que la littėrature a publié depuis quarante ans !!!

Pourquoi ne pas essayer, dans le cadre de ce fil, de faire une synthèse et de nous ėclairer de tes connaissances ?

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - dsdn - 04/08/2017 11:39:11

Message 294, il y a 9 pages de parlottes de ça...
Pour commencer à commenter le propos initial...

DAvid


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 04/08/2017 11:45:51

David,

Si tu as quelque chose de concret à proposer, on t'ėcoute. Sinon, ton message contribue à la parlotte...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 04/08/2017 12:03:59

Je ne postais plus sur ce fil car je pense qu'il est sans issue possible. On a deux camps qui sont convaincus de ce qu'ils disent ou entendent (à juste titre dans les deux camps), et qui sont donc sourds aux arguments de l'un ou l'autre des camps. Le dialogue typique de sourds. Le mieux est que chaque camp se calme et qu'on passe à autre chose.
Pour ma part, acteur du camp des septique, je ne demande qu'une chose : pouvoir juger par moi même. Je reste donc sur cette proposition, si quelqu'un possède un système sensible aux câbles, j'aimerais l'entendre.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 04/08/2017 13:24:54

Citation :
Accolés manuellement l'un à l'autre ?


Torsadé 2 à 2 puis ensemble.La courbe résultante est assez proche de la courbe B&K.Le highshelf négatif du filtre actif y contribue plus que le câble lui-même.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 04/08/2017 13:37:56

Dominique-Tanguy a écrit :
Dans la même veine, le procès fait à Melaudia (héritage de certaines attaques insultantes de JIPIHorn contre JMLC) par rapport au contenu technique des échanges est parfaitement illégitime. Melaudia est un forum ou on peut trouver d’excellentes informations techniques. Ayant fréquenté le « vert » un certain temps, je peux dire que, en comparaison, Melaudia est extrêmement technique dans son approche… J
Dominique T


Quand j'ai lu cette phrase, je me suis dit que Forr n'avait pas du trainer sur beaucoup de forums hifi pour trouver que Mélaudia n'est pas technique.
J'ai tout de suite pensé à toi, aux temps que tu as du passer à faire tes tutos de mesure. A JMLC et à JMPlanteve, également...
Je suis sûr qu'il existe des forums d'électronique sur lesquels on peut discuter théorie entre ingénieurs. Ca sera sans doute assez technique et adapté au niveau de Forr. Mais Mélaudia est un forum de hifi, donc ça discute hifi, matériels, écoute, etc... Sans négliger la technique.

Après chacun est libre. De mon côté, quand le contenu d'un forum ne me convient pas, je n'y participe pas, je ne vient pas pleurer ou râler...

Mikael


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 04/08/2017 14:15:59

Dominique-Tanguy a écrit :
Pour revenir sur les câbles, je regrette que aucun de nos savants n’ait proposé une démarche scientifique objective pour faire avancer le débat.


Disons que je suis démuni, car comment veux qu'ont trouve une solution à un problème imaginaire?

Depuis les années 80 certains audiophiles, je pense à Clark puis des membres de l'industrie audio ont mis au point une standardisation des tests subjectifs (Clark, David L., "High-Resolution Subjective Testing Using a Double-Blind Comparator", Journal of the Audio Engineering Society, Vol. 30 No. 5, May 1982)

Et depuis les années 80 tous les tests ont démontré qu'il était impossible de faire la différence entre 2 câbles HP.

Vers les années 90 le test ABX a couramment été utilisé par certaines sociétés, des équipements ayant même été commercialisés en vue de les faciliter. Et c'est également au cours de cette période qu'ont débarqué des subjectivistes exubérants braillant à qui mieux-mieux des arguments contre la méthode ABX.

La liste de raisons invoquée est amusante je peux citer de mémoire des auditeurs pas assez entrainés... un manque de motivation... une sélection musicale inadaptée ou choisie de manière à ne pas mettre en évidence les différences.... des erreurs dues à l'équipement de test ou pour d'obscures qualités subjectives... une mauvaise influence dû au choix à prendre (le stress décisionnel). Bref c'est parti dans tous les sens.

Le problème est que le test ABX n'est pas utilisé uniquement en audio, c'est un standard dans l'industrie alimentaire, médicale et des arts graphique.

Maintenant si certains veulent recommencer 3 décades de tests je propose un test ABX. Les différences seront considérées comme audibles si le score minimum suivant est atteint.

8/10 ou 11/15 ou 14/20 ou 17/25

La résistance du câble représentera au maximum 4% de l'impédance minimale de la charge. Exemple impédance minimale de la charge 10,7 Ohm résistance max du câble 0,428 Ohm.

Le cable ne doit pas représenter une capacité parasite de plus de 100nF/m
Le cable ne doit pas représenter une inductance de plus de 100nH/m

Ou je propose de faire évoluer le débat vers la philosophie, le problème est la question "est-ce qu'on peut entendre une différence entre des câbles HP" qui n'est pas une question philosophique. Nous devrions reformuler par "est-ce qu'on peut entendre une différence entre des câbles HP la plupart du temps". La condition laisse alors la place aux superstitions audiophiles présumées.

Les triomphalistes objectivistes et les exubérants subjectivistes pourront chacun jouer dans leur coin, l'industrie THDG du câble est sauve et ceux qui dépensent des kilo€ sans trop décider pas trop effrayés.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 04/08/2017 14:24:52

Ben voilà, tout est dit et bien dit...
100% d'accord avec toi, évidemment, il est temps de passer à quelque chose de plus constructif, comme ont fait depuis longtemps tous ceux qui s'intéressent sérieusement à l'audio et qui n'aiment pas gaspiller leur temps.
Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jefourcade - 04/08/2017 14:44:49

forr a écrit :
Les scientifiques veulent du factuel et ne se laissent pas faire à ce propos. Que d'aucuns soient convaicncus que, chez eux, les câbles sont capables de transformer leur installation, pourquoi pas ? Mais si on soumet les mêmes personnes à des tests scientifiquement menés, elles se montrent incapables de confirmer leur pouvoir de discernement.
Et ça, ça constitue un fait : le défaut de preuves.
Que peuvent alors faire les scientifiques, si ce n'est rigoler, se moquer ou monter au créneau pour réclamer aux pro-son-des-câbles de mieux se pourvoir ?


+1!

Josca a écrit :

forr a écrit :

Josca a écrit :
................................

C'est un conte de fées assez indigeste que tu nous narres. Perso, tu me convaincs exactement du contraire de ce que tu cherches à faire. Et je ne suis assurément pas le seul.


Forr, stp parles en ton nom, cela me suffira


Je confirme qu'il n'est pas seul.

escartefigue33 a écrit :
Ben voilà, tout est dit et bien dit...
100% d'accord avec toi, évidemment, il est temps de passer à quelque chose de plus constructif, comme ont fait depuis longtemps tous ceux qui s'intéressent sérieusement à l'audio et qui n'aiment pas gaspiller leur temps.
Gérard


+1!

Voici justement quelque chose de plus constructif : la mesure de coefficients d’absorptions avec un tube de Kundt pour choisir les laines minérales à employer :


L'absorption d'une laine de de 47 mm devant un vide d'air de 470 mm :


Tiens donc, la mesure est cohérente avec la théorie ... (pour ceux qui douteraient des lois de l'acoustique ...). Je ferai une publi en septembre.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - revilo - 04/08/2017 14:49:18

jefourcade a écrit :


vla-t-y pas qu'ils ont sorti un cercueil audiophile, maintenant Big Grin

Tongue


c'est bon c'est bon, pas sur la tête, je sors tout seul


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Greg Lagarrigue - 04/08/2017 14:51:28

Bonjour,
concernant les possibilités de la mesure versus la finesse de oreille et de notre interprétation, je prendrais une exemple récent de test en aveugle puisque pas prévu du tout, sur ce fil d'enregistrement fait par Raoul :
http://forums.melaudia.net/showthread.php?tid=6416&page=2
Plusieurs avaient notés un bruit de fond important sur les enregistrements, et l’hypothèse d'un défaut de la chaine d'enregistrement fut émise par les plus expérimentés en la matière.
Finalement ce fut Jimbee qui en s’appuyant sur une analyse fréquentielle de l'enregistrement mis en avant un défaut de l'orge lui même (une fuite).
Ce souffle de l'orgue fut par la suite confirmé par Raoul a son retour sur place.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 04/08/2017 14:59:08

Bah vous aurez juste à me mettre dedans!Smile

Mais je risque de vous embêter encore en y trouvant des résonances.

En tout cas que d'agressivité et de bêtise réunies, car réagir comme vous le faite ce n'est pas joli, joli.
Même vous ayant rencontré personne physiquement, que des échanges se soient produits, que nous ayons partagé un moment musical et une bonne table, que nous ne soyons pas d'accord à cette issue je ne me permettrait pas de vous juger de cette manière.

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 04/08/2017 15:34:26

José,

Je partage ton point de vue. Il y a un ton dans les interventions qui me dėrange aussi.

J'aimerais quand même savoir, avant de quitter ce fil, si PFB a achetė ses PSI sans les ėcouter, uniquement sur la base des mesures fournies par le constructeur ! 😂😂😂

Je sors !

Amusez vous bien.

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 04/08/2017 16:18:41

Dominique-Tanguy a écrit :
J'aimerais quand même savoir, avant de quitter ce fil, si PFB a achetė ses PSI sans les ėcouter, uniquement sur la base des mesures fournies par le constructeur !



Sur papier, un article, une bonne critique et image suffit.

Le test ABX est à réserver aux gens intéressés, tu sais après avoir discuté avec des audiophiles proche de la mouvance ABX, il s'est avéré que le business plan des rares constructeurs c'est cassé la figure. En effet ils avaient prévu qu'une significative part de marché serait destinée aux magasins HiFi. Ceux auraient enfin trouvé un outil pour orienter le choix de leurs clients. Ils avaient imaginé qu'un comparateur ABX aurait pu être loué et utilisé par des clients. Au final pas un seul comparateur ne fut vendu à un magasin aux USA, pas un.

Donc l'intérêt pour la qualité objective est nulle dans le monde de la vente destinée aux audiophile, et ça je le sais depuis que je possède mon testeur. Les différences existent, mais elle ne sont pas la ou les critiques de magazines pensent les discerner.

PFB, à dispo


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 04/08/2017 17:20:29

Dominique-Tanguy a écrit :
Enfin Forr, ne nous demande pas de relire tout ce que la littėrature a publié depuis quarante ans !!!

Pourquoi pas ? Certes ça demande quelques efforts. Personnellement j'en fournis beaucoup depuis des années... je ne rechigne pas, je suis même accro, car je ne veux plus me faire avoir par une foison de baratin comme dans ma prime jeunesse.

La majeure partie de la littérature sur notre sujet est accessible sans débourser un kopek. Au besoin, quand je pense que je risque de manquer quelque chose d'important dans un écrit payant, je fais l'effort financier nécessaire... tout comme je l'ai fait avec quelques appareils de mesure.

Citation :
Pourquoi ne pas essayer, dans le cadre de ce fil, de faire une synthèse et de nous ėclairer de tes connaissances ?

Si on s'intéresse vraiment au problème, on lit les auteurs originaux dans le texte et on s'en fait sa propre idée et on ne compte pas sur une synthèse qui présente toujours le risque d'une mauvaise interprétation de celui qui la propose.

J'en tente une quand même, à mes, ou à vos, risques et périls.

il y a une remise en cause régulière du travail des scientifiques selon laquelle des aspects physiques de l'électronique audio leur échapperaient complètement.

Le hic, c'est que les seules preuves apportées émanent de témoignages qui ne résistent jamais aux mises à l'épreuve scientifique de ceux qui les produisent.

Au point de vue électronique, l'analyse des câbles de liaison des amplificateurs aux haut-parleurs sait quantifier les modifications du signal que celui-ci subit. A moins de choix de liaisons paticulièrement vicieux, les dites modifications ont des effets qui se situent très en deça de ce qui est considéré comme audible.
NB : on doit néanmoins se montrer prudent face aux conséquences éventuelles d'instrusions de signaux parasites dans l'électronique d'amplification.

Des hypothèses sur la variabilité du son de câbles différents ont été émises, en supposant l'existence de phénomènes au niveau moléculaire et atomique. Pour n'en citer que quelques-unes, les "MIS" en France, les "micro-diodes" et la "granularité" du bruit chez les anglo-saxons. Leurs auteurs , pourtant en général assez reconnus jusque-là par leurs pairs, n'ont jamais été en mesure d'apporter un début de raisonnement ou de preuve de qu'ils affirmaient. C'est de l'électronique imaginaire, en somme.

On lit avec récurrence des affirmations du genre :
"Dans toutes sortes de domaines il y a des trouvailles étonnantes, quelquefois issues de longues recherches, quelquefois trouvées par hasard et ensuite étudiées et développées."
"Si Pasteur [etc]..."
Seulement, ce que laisse de côté ces affirmations, c'est que pour un seul Pasteur, il y a des dizaines milliers de gens qui déversent des tonnes d'idées géniales pour eux, farfelues pour le reste du monde. La communauté scientifique ne peut se permettre de consacrer son temps à décortiquer ces idées une à une juste pour ne par rater le cas rarissime où l'une d'elles chatouillerait le seuil de la validité.
On ne peut commencer à prendre une idée au sérieux que lorsqu'il y a assez d'élements pour l'étayer, ce qui demande en général un certain niveau préalable de connaissances et de vérifications par celui-là même qui l'émet.

Au point de vue perceptif, le fonctionnement du cerveau humain joue un rôle à la fois fondamental et faillible. On rentre alors dans un autre pan des sciences, mais ça reste des sciences, que l'on dit humaines. On y trouve de nombreux développements sur la construction des convictions, les effets placébo, les illusions, l'auto-suggestion, les effets du charisme, l'influence d'un entourage sur le court et le long terme, le rapport à la vérité, le rapport à la représentation...

Les adeptes du son des câbles et du tout à l'oreille ne devraient pas ignorer ces chapitres qui les concernent au premier chef.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 04/08/2017 17:36:08

Josca a écrit :
La musique existe dans toute les cultures, elle nous apporte beaucoup. Sa reproduction aujourd'hui s'égare souvent dans des machines stressantes très éloignées de ce dont nos êtres ont besoin. il faut améliorer cela.

Par la force de choses, je suis amené à souvent écouter France-Musique dans des conditions de basse fidélité (transistor dans la cuisine, auto-radio dans la voiture). Ces médiocres conditions ne m'ont jamais empêché de jouir du plaisir de la musique ni de découvrir des œuvres ou des auteurs qui m'étaient inconnus.
Qualité de la reproduction (dépendant à 90% de l'enregistrement) et qualité de la musique sont fondamentalement dissociables.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 04/08/2017 17:40:55

Vous qui savez tout,

Mais alors qu'attendez vous pour nous sortir des produits selon vos connaissances que nous puissions utiliser sans tracas afin d'en sortir notre musique préférée.

Il y a maintenant suffisamment d'infos sur ce fil .

On vous attends

Je sors

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 04/08/2017 17:59:00

folkdeath95 a écrit :

Dominique-Tanguy a écrit :
Dans la même veine, le procès fait à Melaudia (héritage de certaines attaques insultantes de JIPIHorn contre JMLC) par rapport au contenu technique des échanges est parfaitement illégitime. Melaudia est un forum ou on peut trouver d’excellentes informations techniques. Ayant fréquenté le « vert » un certain temps, je peux dire que, en comparaison, Melaudia est extrêmement technique dans son approche… J
Dominique T


Quand j'ai lu cette phrase, je me suis dit que Forr n'avait pas du trainer sur beaucoup de forums hifi pour trouver que Mélaudia n'est pas technique.

J'ai tout de suite pensé à toi, aux temps que tu as du passer à faire tes tutos de mesure. A JMLC et à JMPlanteve, également...
Je suis sûr qu'il existe des forums d'électronique sur lesquels on peut discuter théorie entre ingénieurs. Ca sera sans doute assez technique et adapté au niveau de Forr.

Je suis sur DiyAudio. En électro-acoustique, il n'y a rien de comparable en langue française (non, ce n'est pas une critique de Melaudia).

Citation :
Mais Mélaudia est un forum de hifi, donc ça discute hifi, matériels, écoute, etc... Sans négliger la technique.

Il y a d'excellents techniciens ici, mais peu de débats les incitent à beaucoup participer.

Citation :
Après chacun est libre. De mon côté, quand le contenu d'un forum ne me convient pas, je n'y participe pas, je ne vient pas pleurer ou râler...

Je ne pleure, ni ne râle, et n'ai pas ouvertement critiqué ce forum. Je lis relativement peu les débats portant sur le matériel qui sont majoritaires et m'intéresse beaucoup plus à ceux traitant des fondamentaux, tels que celui-ci et que j'aimerais voir plus présents (c'est un souhait pas une plainte).

Si je viens sur Melaudia, c'est que j'y trouve mon compte, avec le risque qu'un jour, on me le règle...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 04/08/2017 17:59:39

D'un point de vue strictement factuel, avez vous lu, vu, entendu parler de découvertes concernant l'audio en général et les câbles audio en particulier ? Connaissez vous un scientifique renommé ayant écrit des papiers sérieux sur ce domaine ?
Soit c'est parce que c'est un sujet qui n'intéresse personne (financièrement parlant puisque c'est ce qui drive notre monde), soit il n'y a rien à découvrir.
J'ai fait pendant 15 ans des systèmes de mesure, dans des bandes allant du Hz au MHz, avec une recherche de la fidélité et du rapport S/B toujours plus élevés, tout ça en environnement difficile (bruité). Et jamais on ne s'est questionné sur les câbles ni ceux-ci ne nous ont posés de problèmes à partir du moment où on utilisait les câbles adaptés aux besoins. Les câbles vibraient, mais on n'a jamais perçu de bruit lié à leurs vibrations. Les câbles cheminaient là où il le pouvait, mais jamais leur courbures ou chemin n'a posé de problèmes à la mesure. Les câbles étaient dans des environnements chauds, froids, en atmosphère dépressurisée, mais jamais nous n'avons vu de problèmes lié à ceci. Dernier point, le numérique nous a fait faire un bond de géant à tout niveau.
D'où mes convictions.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 04/08/2017 18:25:29

Josca a écrit :
Vous qui savez tout,
Mais alors qu'attendez vous pour nous sortir des produits selon vos connaissances que nous puissions utiliser sans tracas afin d'en sortir notre musique préférée.
Il y a maintenant suffisamment d'infos sur ce fil .
On vous attends
Je sors

On trouve une recommandation, des plus sensées, de torsade appliquée ci-dessous,
chez Jim Brown http://audiosystemsgroup.com/publish.htm
J'y adhère complètement et avais démarré à son propos une discussion sur un autre forum, elle s'intitulait "Câble de haut-parleur pour objectivistes"

post #374

GG14 a écrit :
J'utilise ce câble pour raccorder les 2 pouces, 2 brins aller 2 brins retour.
http://www.audiophonics.fr/fr/fils-de-cablage/cable-cuivreargent-isole-ptfe-123mm2-bleu-p-2173.html

Dans mon install c'est un coût de 300€. Si c'est utile OK, sinon............

Dans ce problème simple, rien ne peut objectiver raisonnablement le choix

EDIT : le placage argent et la gaine en PTFE, nom commercial Teflon, ne sont pas des recommandations de Jim Brown.
J'ai lu quelque part que chimiquement, l'association des deux avait quelques inconvenients mais je n'en sais pas plus.

post #387

GG14 a écrit :

Citation :
Accolés manuellement l'un à l'autre ?


Torsadé 2 à 2 puis ensemble.La courbe résultante est assez proche de la courbe B&K.Le highshelf négatif du filtre actif y contribue plus que le câble lui-même.


Voilà et que la musique soit.



RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jsilvestre - 04/08/2017 19:20:33

forr a écrit :

Citation :
Mais Mélaudia est un forum de hifi, donc ça discute hifi, matériels, écoute, etc... Sans négliger la technique.

Il y a d'excellents techniciens ici, mais peu de débats les incitent à beaucoup participer.


Bonjour Forr,

Pour ma part, l'échange n'a d'intérêt qu'avec un minimum d'ouverture d'esprit or dans ce fil tu as encore montré avec brio le peu d'intérêt à échanger avec toi.
Et c'est bien dommage tes connaissances quasi encyclopédiques pourraient être bien intéressantes...
Mais c'est pas bien grave.

Joël


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - EBA - 04/08/2017 19:21:01

Bonjour,

J'ai fait des remarques et une proposition de test d'écoute post 357.

4 pages plus loin, je ne vois aucune remarque sur ce post qui me semble pourtant bien en rapport avec le post 1.

Y aurait-il un ensorcellement des participants à un tel point que tout ce qui serait simple et crédible ne soit pas lu !

Un test d'écoute lors d'une réunion Mélaudia ou autre en aveugle et avec un swicht des câbles immédiat, comme je l'ai déjà écrit, ne serait-il pas de bon ton pour argumenter ce fil ?

Ps : j'ai bien vu le model de Jean-Marc, un des seuls posts qui fait avancer le sujet.

Eric


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 04/08/2017 19:50:45

jsilvestre a écrit :
Bonjour Forr,
Pour ma part, l'échange n'a d'intérêt qu'avec un minimum d'ouverture d'esprit or dans ce fil tu as encore montré avec brio le peu d'intérêt à échanger avec toi.

Merci du compliment. Quelques signes d'approbation à mes dires me laissent à penser que tout le monde ne partage pas ton opinion.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - EBA - 04/08/2017 19:58:58

RE,

La simule de Jean-Marc et le papier post 1, montre que le câble est un quadripôle passif et en tant que tel, il s'insère dans une chaine de quadripôles actifs et passifs.

Il a donc le droit, comme tous les autres, d'être traité de la même façon même si, dans bien des cas, ses impédances d'entrée et de sortie sont négligeables devant les autres.


Eric


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 04/08/2017 20:54:02

Et surtout sa fonction de transfert dans la bande audio.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 04/08/2017 21:01:46

jsilvestre a écrit :

forr a écrit :

Citation :
Mais Mélaudia est un forum de hifi, donc ça discute hifi, matériels, écoute, etc... Sans négliger la technique.

Il y a d'excellents techniciens ici, mais peu de débats les incitent à beaucoup participer.


Bonjour Forr,

Pour ma part, l'échange n'a d'intérêt qu'avec un minimum d'ouverture d'esprit or dans ce fil tu as encore montré avec brio le peu d'intérêt à échanger avec toi.
Et c'est bien dommage tes connaissances quasi encyclopédiques pourraient être bien intéressantes...
Mais c'est pas bien grave.

Joël



Bonsoir ,

je comprends ...mon petit doigt me dit ,que le manque d'humilité ,le manque d'ouverture d'esprit,le manque de transversalité ou tout bonnement de l'écoute des autres de certains ,ne doivent pas se limiter exclusivement à ce petit sujet ...

personnellement ,même si ces gens sont des "spécialistes" et qui plus est dans un domaine qui m'est cher ,cela me donne guère l'envie de les rencontrer ...

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 04/08/2017 21:02:10

Jean Higara dans l'audiophile n°31 :




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 04/08/2017 21:34:36

Tout est dit !


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 04/08/2017 21:59:01

Depuis le dėbut de ce fil, j'essaie de réconcilier les inconciliables... Sortons du cadre limité de l'audio.

Les grandes dėcouvertes se sont toutes faites en dehors du champ du connu. Il faut donc restė humbles par rapport ã nos connaissances. Elles constituent un socle, une rėfėrence indispensable, mais insuffisante pour permettre la dėcouverte. L'intuition est un ėlėment indispensable ã la crėativité.

Autre élėment hors domaine du savoir, la chance.

Napolėon demandait, lorsqu'on lui promosait la promotion d'un officier, il est compėtent, certe, mais a t-il de la chance ?

Ceux qui connaissent mon histoire et mon mėtier savent que j'attache de l'importance ã ce sujet. J'ai survėcu ã de nombreuses situations où mes compétences techniques ont moins servi que la chance qui m'avait ėtė accordėe par le destin.

Je peux donner des preuves en MP.

Ayant atteint l'age miraculeux de 60 ans, et fort de cette expėrience, je peux me permettre d'agir en mėdiateur dans cette discussion ! 😀

Donc, faites un effort pour vous rapprocher de vos contradicteurs ! La vie ne s'explique pas uniquement avec des ėquations, et l'intuition doit être vérifiée par l'expérimentation...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 05/08/2017 03:52:50

Vivement une rencontre Mélaudia sous cette égide!

Si cela se produit, je suivrai cela d'outre-tombe. Euh, pardon, d'outre-mer.

Sébastien

PFB a écrit :
...Maintenant si certains veulent recommencer 3 décades de tests je propose un test ABX. Les différences seront considérées comme audibles si le score minimum suivant est atteint.

8/10 ou 11/15 ou 14/20 ou 17/25

La résistance du câble représentera au maximum 4% de l'impédance minimale de la charge. Exemple impédance minimale de la charge 10,7 Ohm résistance max du câble 0,428 Ohm.

Le cable ne doit pas représenter une capacité parasite de plus de 100nF/m
Le cable ne doit pas représenter une inductance de plus de 100nH/m...

PFB




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jefourcade - 05/08/2017 07:56:06

Sébastien a écrit :
Vivement une rencontre Mélaudia sous cette égide!

Si cela se produit, je suivrai cela d'outre-tombe. Euh, pardon, d'outre-mer.

Sébastien

PFB a écrit :
...Maintenant si certains veulent recommencer 3 décades de tests je propose un test ABX. Les différences seront considérées comme audibles si le score minimum suivant est atteint.

8/10 ou 11/15 ou 14/20 ou 17/25

La résistance du câble représentera au maximum 4% de l'impédance minimale de la charge. Exemple impédance minimale de la charge 10,7 Ohm résistance max du câble 0,428 Ohm.

Le cable ne doit pas représenter une capacité parasite de plus de 100nF/m
Le cable ne doit pas représenter une inductance de plus de 100nH/m...

PFB


Tu es naïf Sébastien. Une telle rencontre ne se fera pas. Les intégristes subjectivistes comme José trouveront toujours un prétexte pour ne pas s'y rendre. Souviens toi ce qu'il te disait :

Josca a écrit :
Sébastien ce défi proposé par ce James Randi est une esbroufe, bourré de parti pris, aucun intérêt, le contexte du test sera pourri sur une chaîne pourrie dans une ambiance pourrie.


C'est de la mauvaise foi évidente. Je ne connais pas exactement le test qu'à proposé James Randi, mais à l'évidence le contexte, la chaîne, l'ambiance peuvent être ce que le testeur veut. La seule condition est un test ABX.

Mais dans ce cas, José nous ressortira ce qu'il m'a déjà dit :

Josca a écrit :
à cause de la box certainement car elle introduit d'autres problèmes



Aller, je sors. Je n'ai plus de temps à perdre.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 05/08/2017 08:57:56

jefourcade a écrit :

Josca a écrit :
à cause de la box certainement car elle introduit d'autres problèmes



Aller, je sors. Je n'ai plus de temps à perdre.


Forcément, à l'instant ou l'audiophile estime que sa perception pourrait être modifiée par tout et n'importe quoi, la simple présence d'un esprit objectif dans la pièce va perturber l'écoute, tout comme une écoute en groupe alors t'imagine même pas un testeur ABX.

Installer un testeur ABX induit des relais et une câblerie particulière, mais on peut aussi procéder manuellement. C'est possible c'est juste plus long et la possibilité d'erreur augmente.

Si les records que j'ai pu suivre lors de test de câbles HP approchent les 65% (sans pouvoir être répété), plus personne ne fait plus aucune différence en manuel. C'est dû à la mémoire auditive, il est reconnu qu'un basculement instantané permet de ressentir des différences bcp plus facilement.

A l'époque je rendais plusieurs visites hebdomadaire à Serge Schmidlin. Serge était employé d'une société genevoise chimique à non créateur d'Audio-consulting. La frénésie des modifications et des essais était passionnante. Mon savoir faire de mécano-électo servait quelques simplifications et améliorait la fiabilité des montages. J'étais épaté de voir des équipements éventrés (hors de ma petite bourse), de l'Audio Research, Sonic-Frontier et autres le ventre à (en?) l'air irrémédiablement modifiés. A l'instant ou j'ai remis en questions les résultats et ou j'ai proposé de standardiser les résultats d'écoute, j'ai été mis de côté d'abord considéré comme faible/plus capable de discernement/sourd à carrément plus le bien venu voir le diable en personne.

Lors d'essais il y a toujours une rupture entre les audiophiles du monde technique et ceux issu d'autres sensibilités, le dialogue bute contre des limites présumées audiophiles et sont souvent mal comprises car difficiles à déterminer pour les audiophiles techniciens. Cette "insistance créatrice" hors de toute culture peut être considérée comme un atout je pense à l'art. Des artistes n'ayant jamais été formé, sans culture ont produit des oeuvres majeures, par contre c'est moins courant dans le monde industrialisé. J'imagine qu'il n'y pas bcp d'artistes chez Boeing...

Il y a les câbles HP, mais quand on commence à écrire "X42" sur les composants au feutre rouge pour les faire "sonner", ou lacérer au cutter le vernis d'un PCB, voir inviter un exorciste pour "caler" un système, j'ai plus de peine.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 05/08/2017 09:28:55

Je ne connais pas Boeing, mais je connais bien Airbus. Je peux t'assurer que si il n'y avait pas eu une ėquipe d' "artiste" autour de Bernard Ziegler, les commandes de vol ėlectriques n'auraient jamais vu le jour à la sortie de l'A320.

En anglais, on dit "thinking out of the box".

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 05/08/2017 09:36:58

Bonjour,
il me semble qu'il faut arrêter de vous prendre la tête.
L'audiophilie a une très forte caractéristique subjective. Et comme toute discipline subjective, elle est soumise à l'incertitude.
Dès lors qu'on ne peut plus mesurer les différences, on ne peut plus définir de critères objectifs de choix. Le seul critère pertinent ne peut alors plus être que la comparaison réalisée dans de bonne conditions par un "panel" de testeur, ne sachant pas ce qu'ils testent.
Ceci ne veut pas dire qu'objectivement, quelqu'un ne va pas préférer tel ou tel choix sur ses propres critères subjectifs, mais ça ne prouve en rien quand à l'exactitude de ce choix. Il n'est vrai que pour cette personne et pas forcément pour d'autres.
Si vous êtes d'accord avec ça, alors nous sommes tous d'accord.
On parle des câbles, mais c'est vrai pour les électroniques. Un McIntosh est il meilleur qu'un Kaneda? un Kaneda est il meilleur qu'un NAD, un NAD est il meilleur qu'un Yamaha ou qu'un Denon. Un Class A est il meilleur qu'un Class D ou qu'un class AB...etc. Mon avis personnel est que non dès lors que la mise en oeuvre est maîtrisée et parfaitement réalisée. Pourtant dans l'inconscient collectif, un l'audiophile aura tendance à aller vers un Class A.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 05/08/2017 09:59:32

Que de faux prétextes et de piques personnelles tout à fait déplacés peut-on lire sur ce fil!

J'ai déjà dit que j'organiserai des tests d'ici la fin de l'année.

Il y aura du ABX, mais permettez, il y aura aussi d'autres tests... pour tous les participants.

Il n'y aura qu'une seule restriction, le nombre de participants sera limité à environ une dizaine. Au-delà, il ne me paraît pas possible de faire des choses sérieuses. Aussi agréable soit-elle, une réunion Melaudia avec 40 ou 50 personnes ne se prête pas ce genre de choses.
Si besoin, on pourra toujours faire d'autres sessions pour permettre un plus grand nombre de participants.

Mais de grâce, arrêtez de préjuger. À la condition qu'il ne continue pas à se faire provoquer et agresser en permanence, je ne veux pas parler pour lui, mais il y a de bonnes chances que José soit là, entre autres...

Alors, dans un esprit ouvert, faites en de même.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Marco.Mt - 05/08/2017 11:08:24

Que penser de ce type d'aventure?









Restons ouvert!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 05/08/2017 11:23:25

gillesni a écrit :
Que de faux prétexte et de piques personnelles tout à fait déplacés peut-on lire sur ce fil!

J'ai déjà dit que j'organiserai des tests d'ici la fin de l'année.

Il y aura du ABX, mais permettez, il y aura aussi d'autres tests... pour tous les participants.

Il n'y aura qu'une seule restriction, le nombre de participants sera limité à environ une dizaine. Au-delà, il ne me paraît pas possible de faire des choses sérieuses. Aussi agréable soit-elle, une réunion Melaudia avec 40 ou 50 personnes ne se prête pas ce genre de choses.
Si besoin, on pourra toujours faire d'autres sessions pour permettre un plus grand nombre de participants.

Mais de grâce, arrêtez de préjuger. À la condition qu'il ne continue pas à se faire provoquer et agresser en permanence, je ne veux pas parler pour lui, mais il y a de bonnes chances que José soit là, entre autres...

Alors, dans un esprit ouvert, faites en de même.


bonjour Gilles

je m'inscris !


claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 05/08/2017 11:28:42

Marco,
Bien sûr, mais ce dont nous parlons n'est pas forcément l'illustration de cette démesure.
Loin de là!

Claude,
Ok, je compte sur toi.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Marco.Mt - 05/08/2017 11:43:35

Bonjour Gilles

Pour faire ce type d'installation , il y a forcément de la conviction d'obtenir quelque chose en plus, non?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 05/08/2017 11:47:50

Marco.Mt a écrit :
Que penser de ce type d'aventure?









Restons ouvert!


bonjour ,


oui ,bien sûr certaines choses peuvent paraître aberrantes surtout lorsque l'on connaît un peu(voire plus) le domaine ou l'on se situe ,mais personnellement ,je pense qu'il ne faut spéculer sur rien et dire :

l'on verra ou dans ce cas l'on entendra (ou pas)

Pour moi ,la grande majorité des gens de nos jours ont un avis sur tout (même sur ce qu'ils ne connaissent pas ) et pour certains ne font pas la différence entre ce qu'ils supposent et la réalité .pour l'avoir de nombreuses fois vécu ,lorsque l'on propose une idée nouvelle ou un concept ,neuf fois sur dix ,les gens (la)le rejette ,car cela les oblige à se remettre en question ...la remise en question étant inconfortable par définition,et donc comme les personnes sont attachés a leurs confort...

les plus opportunistes d'entres eux ,reviennent six mois après avec votre idée qu'ils auront recyclés ...mieux vaut ceux qui ont surtout un avis .

p.s s'il fallait choisir ,je préfèrerai les philosophes et les poètes que les techniciens ,les premiers rendent les gens plus beaux ,la vie plus belle,plus douce ,plus agréable ,car comme le disait C.G Jung ,la pensée c'est de l'énergie .

bonne journée

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 05/08/2017 12:19:43

Marco.Mt a écrit :
Bonjour Gilles

Pour faire ce type d'installation , il y a forcément de la conviction d'obtenir quelque chose en plus, non?


Oui, bien sûr, mais ce que je voulais simplement dire, c'est qu'il faut bien comprendre que le prix n'y est pour rien. Il y a des différences de son entre différents câbles dont les prix restent très modiques.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - rliyung - 05/08/2017 15:27:50

Bonjour xnwrx
(c'est Xavier il me semble)

xnwrx a écrit :
Bonjour,
il me semble qu'il faut arrêter de vous prendre la tête.
L'audiophilie a une très forte caractéristique subjective. Et comme toute discipline subjective, elle est soumise à l'incertitude.
Dès lors qu'on ne peut plus mesurer les différences, on ne peut plus définir de critères objectifs de choix. Le seul critère pertinent ne peut alors plus être que la comparaison réalisée dans de bonne conditions par un "panel" de testeur, ne sachant pas ce qu'ils testent.
Ceci ne veut pas dire qu'objectivement, quelqu'un ne va pas préférer tel ou tel choix sur ses propres critères subjectifs, mais ça ne prouve en rien quand à l'exactitude de ce choix. Il n'est vrai que pour cette personne et pas forcément pour d'autres.
tu défends la suprématie des mesures sur le ressenti, c'est tout aussi défendable que l'option inverse, seulement arrête de le marteler à chaque message, à force on en vient à sauter des pans entiers de ce que tu écris et c'est dommage

Si vous êtes d'accord avec ça, alors nous sommes tous d'accord.
On parle des câbles, mais c'est vrai pour les électroniques. Un McIntosh est il meilleur qu'un Kaneda? un Kaneda est il meilleur qu'un NAD, un NAD est il meilleur qu'un Yamaha ou qu'un Denon. Un Class A est il meilleur qu'un Class D ou qu'un class AB...etc. Mon avis personnel est que non dès lors que la mise en oeuvre est maîtrisée et parfaitement réalisée. Pourtant dans l'inconscient collectif, un l'audiophile aura tendance à aller vers un Class A.
tu généralises, pour moi un avis doit toujours mis dans son contexte, c'est la multiplicité des tests dans un même contexte ainsi que l'application du même test dans de nombreux contextes différents qui permet au lecteur de se repérer


a+mitiés raoul


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 05/08/2017 16:06:51

gillesni a écrit :
Bien sûr, mais ce dont nous parlons n'est pas forcément l'illustration de cette démesure.

Je dirais même plus: provocation délirante !
J'ai assisté aux maneuvres insistantes de ces "fabricants" de cables pour imposer dans les salons ce genre de "produits". Le constructeur de matériel HiFi (pas fou) se voit contraint d'afficher ce genre de bestiau.

Gilles, tu as tout à fait raison dans ta démarche amicale. Une assistance de juste taille (ni trop réduite ni trop large), une ambiance apaisée sont nécessaires pour une évaluation qualitative.

Essayez d'éviter le piège de la quantifier...
Amicalement, Jean-Yves


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - pvrx - 05/08/2017 17:56:02

Bonjour à tous,

A toutes fins utiles, ce lien :
http://www.homecinema-fr.com/forum/diy-enceintes/munich-high-end-2017-t30080702.html
Un passage sur les câbles...

Pascal


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - EBA - 05/08/2017 19:06:17

Bonjour,


Le test avec relai, même s'il nécessite un peu de connectiques, un relais, une batterie et un inverseur semblerait plus en adéquation pour déceler les moindres différences.

Il faudrait également des plages de morceaux courtes et répétées enregistrées au préalable et passées en boucle.

Attention aux amplis tubes et certains transistors, ils n'aiment guère être déconnectés de leurs charges à l'arrachée.


Eric


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 05/08/2017 20:12:02

Bonsoir a tous

au dela de ce ..."débat" j'ai remarqué d'après ce que j'ai lu ou entendu ,que José semble être un altruiste ,car il n'hésite a prodiguer ses conseils (gratuitement) a qui veut bien les écouter,rien que pour cela ,je ne vois pas pourquoi le blâmer ? ;ce qui ne me semble pas être le cas de certains de ces détracteurs ou intervenants de ce forum ...la plupart des gens venant comme dans une association plus pour prendre,critiquer que pour apporter ou donner ...

p.s bien sûr ,que ceux qui prendront ces quelques phrases pour eux ,ben c'est parce que c'est pour eux !

bonne soirée

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 05/08/2017 20:29:00

Bonsoir Claude,

J'apprėcie ton intervention. Je crois que tu as compris quelque chose d'important !

Amicalement,

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 05/08/2017 20:44:55

Bonsoir Dominique ,et à tous

je te remercie ,je n'ai fais que mon devoir ,cela me semblait injuste ;le lien qui nous(les hommes en général) unit est pour moi plus important que les accessoires de notre "confort"

j'ai fait pendant cette semaine au fin fond des côtes d'Armor de très belles rencontres .

bonne soirée à la Tanguy family et à tous

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 05/08/2017 21:18:57

claude m4 a écrit :
au dela de ce ..."débat" j'ai remarqué d'après ce que j'ai lu ou entendu ,que José semble être un altruiste ,car il n'hésite a prodiguer ses conseils (gratuitement) a qui veut bien les écouter,rien que pour cela ,je ne vois pas pourquoi le blâmer ? ;ce qui ne me semble pas être le cas de certains de ces détracteurs ou intervenants de ce forum ...la plupart des gens venant comme dans une association plus pour prendre,critiquer que pour apporter ou donner ...
p.s bien sûr ,que ceux qui prendront ces quelques phrases pour eux ,ben c'est parce que c'est pour eux !

A-t-on le droit de mettre en doute le bien-fondé de ces conseils ?

Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.
Beaumarchais


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 05/08/2017 22:04:58

Bonsoir Forr, en fait tu préférerai(s) que l'un ai raison et l'autre tord, c'est plus subtil...à l'évidence Wink


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 05/08/2017 22:37:07

que l'un ai raison et l'autre tord

Je dirais même plus, que l'un ait tort et l'autre raison.

Dupont.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 05/08/2017 22:40:38

Je suis ni pour ni contre,bien au contraire!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 05/08/2017 22:46:09

Ah, la gravefotedortagrafe qui me décrédibilise...c'est pas grave, ça passe (mais avec l'âge cela m'arrive plus souvent que de juste Wink)


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 05/08/2017 22:46:20

forr a écrit :

claude m4 a écrit :
au dela de ce ..."débat" j'ai remarqué d'après ce que j'ai lu ou entendu ,que José semble être un altruiste ,car il n'hésite a prodiguer ses conseils (gratuitement) a qui veut bien les écouter,rien que pour cela ,je ne vois pas pourquoi le blâmer ? ;ce qui ne me semble pas être le cas de certains de ces détracteurs ou intervenants de ce forum ...la plupart des gens venant comme dans une association plus pour prendre,critiquer que pour apporter ou donner ...
p.s bien sûr ,que ceux qui prendront ces quelques phrases pour eux ,ben c'est parce que c'est pour eux !

A-t-on le droit de mettre en doute le bien-fondé de ces conseils ?

Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.
Beaumarchais


Bonsoir ,

"A-t-on le droit de mettre en doute le bien-fondé de ces conseils ?"

sans avoir essayé ,je dirai non

"la connaissance de l'homme ne peut aller au dela de son expérience"

john locke


claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 06/08/2017 01:01:18

claude m4 a écrit :
"A-t-on le droit de mettre en doute le bien-fondé de ces conseils ?
sans avoir essayé ,je dirai non "

O que si. Des câbles, des configurations de branchements du secteur, des composants à l'intérieur des boiboîtes... j'en ai essayés. C'était il y a bien longemps, j'étais sous influence. Doucement mais sûrement, celle-ci s'est diluée. En même temps, j'ai étudié des circuits en les breadbordant et étendu mes recherches de documentation à la littérature anglo-saxonne, qui en fait est de source et d'audience internationales. Puis l'internet est arrivé, qui a pu répondre à la plupart des questions pour lesquelles je n'avais pas encore de réponses. J'ai pu converser avec quelques grands noms, lire des milliers de trucs, autrement inaccessibles, allant dans tous les sens et souvent contradictoires.
Tout ça me permet aujourd'hui de ne pas m'égarer dans des expériences au fondement physique plus qu'incertain et où aucun résultat objectivement vérifiable n'est proposé.

Citation :
"la connaissance de l'homme ne peut aller au dela de son expérience" john locke

Locke ne pouvait pas savoir que XXème siècle allait en donner le plus imprévisible contrexemple.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 06/08/2017 02:15:41

Bon, franchement entre "l'insoutenable légèreté de l'être" et la pesanteur des obligations physiciennes, il n'y a pas le choix...Je Prends les Deux !


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Marco.Mt - 06/08/2017 07:14:18

J’entends bien tout ce qui a été dit… et respecte les divergences !

N’ayant pas une prédisposition à entendre les câbles, je vais me contenter d’écouter simplement la musiqueCool


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 06/08/2017 07:52:31

bonjour


"O que si. Des câbles, des configurations de branchements du secteur, des composants à l'intérieur des boiboîtes... j'en ai essayés. C'était il y a bien longemps, j'étais sous influence. Doucement mais sûrement, celle-ci s'est diluée"

l'homme intègre facilement les "plus " du point de vue confort ,jusqu'a parfois être dans le déni .


"Locke ne pouvait pas savoir que XXème siècle allait en donner le plus imprévisible contrexemple."

pour l'avoir ré entendu, il y a peu d'un maître de conférence ,celle ci me semble être toujours d'actualité ,ne serait ce que pour moi


"n'ayant pas une prédisposition à entendre les câbles ,je vais me contenter simplement de la musique "

peut être ?peut être pas ? en début de semaine dans un autre domaine avec quelqu'un que je ne connaissais pas ,qui pensait lui aussi n'avoir aucune prédisposition dans ce domaine a essayé et s'est aperçu du contraire .

bonne journée

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Marco.Mt - 06/08/2017 08:33:47

claude m4 a écrit :
bonjour

"n'ayant pas une prédisposition à entendre les câbles ,je vais me contenter simplement de la musique "

peut être ?peut être pas ? en début de semaine dans un autre domaine avec quelqu'un que je ne connaissais pas ,qui pensait lui aussi n'avoir aucune prédisposition dans ce domaine a essayé et s'est aperçu du contraire .

bonne journée

claude


Bonjour Claude

En toute amitié.

J’aimerais que tu ne mettes pas en doute, ce que j’entends ou pas… C’est un minimum !Rolleyes

@+Marco


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 06/08/2017 09:09:14

Bonjour Marco ,

loin de moi cette idée ,je dis seulement que parfois l'on se sous estime

bonne journée

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 06/08/2017 09:30:43

claude m4 a écrit :
"Locke ne pouvait pas savoir que XXème siècle allait en donner le plus imprévisible contrexemple."

pour l'avoir ré entendu, il y a peu d'un maître de conférence ,celle ci me semble être toujours d'actualité ,ne serait ce que pour moi

Einstein n'a pas eu l'expérience des relativités avant de formuler ses théories qui n'ont jamais été prises par la suite en défaut. Avec cette étonnante aventure de la constante cosmologique qu'il a pensé être l'erreur de sa vie et qui est revenue sur le tapis quarante ans après sa disparition.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 06/08/2017 09:53:13

claude m4 a écrit :
"Locke ne pouvait pas savoir que XXème siècle allait en donner le plus imprévisible contrexemple."
pour l'avoir ré entendu, il y a peu d'un maître de conférence ,celle ci me semble être toujours d'actualité ,ne serait ce que pour moi


Lucky Locke ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 06/08/2017 09:55:57

jys a écrit :
Tout est dit !


Amen, ite missa est


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 06/08/2017 10:33:52

forr a écrit :
Tout ça me permet aujourd'hui de ne pas m'égarer dans des expériences au fondement physique plus qu'incertain et où aucun résultat objectivement vérifiable n'est proposé.


Bonjour,

Justement, dans le cadre d'un forum d'échange, où chacun est libre de venir dire sa vérité, ne serait-il pas utile de venir confronter toutes ces différentes positions face au scepticisme des tenants d'opinions différentes, dans un esprit constructif, plutôt que chacun ne continue à matraquer ses convictions tout en étant parfois à la limite de l'insulte vis à vis de ceux qui ne pensent pas la même chose, à tort ou à raison.

Je te propose donc, ainsi qu'à d'autres de diverses opinions, de venir vérifier cela ensemble, puisque le moins que l'on puisse dire, c'est que certains points de vue, dont le tien auquel tu crois sûrement légitimement, semblent être contestés par d'autres, peut-être tout aussi légitimement.

La proposition a déjà été faite, entre autre au message n°417, et la démarche me semble honnête.

Je ne comprendrais pas qu'elle soit refusée par des gens, qui qu’ils soient, qui continueraient malgré tout à débattre vivement de ce sujet sur un forum d'échange, tout en refusant toute expérimentation commune.
Ceux qui sont attachés à ces importants aspects des débats seront tous accueillis avec la même bienveillance. Et nous verrons bien s'il y a des conclusions à en tirer, mais au moins, l'expérience sera commune.
Je le répète, comme nous ne sommes pas aux cours d'untel ou d'untel, mais sur un forum de partage, c'est un minimum. N’étant pas modérateur sur ce forum, ça ne m’empêche pas de penser que des gens, aussi forts soient-il en matière de technique, mais qui refusent toute confrontation en étant présents ici uniquement pour asséner leur vérité, tout en voulant faire taire les autres, n'ont pas grand-chose à y faire.

Donc, tous les gens de bonne volonté, quelle que soit leur opinion, seront accueillis avec bienveillance.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 06/08/2017 10:54:11

Et puis, une occasion d'ėcouter le système de Gilles, cela ne se refuse pas ! 😀

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 06/08/2017 11:00:12

Bonjour Gilles,

gillesni a écrit :
La proposition a déjà été faite, entre autre au message n°417, et la démarche me semble honnête.


Perso ça m'intéresse, mais première étape dans la décision, ça se passe ou ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 06/08/2017 11:11:19

il a été dit plus haut que des câbles à prix démocratique sonnaient bien.
Lesquels??
J'utilise du multibrin argenté isolé PTFE depuis 8ans. Rien à déplorer sur la tenue du câble question oxydation, les bouts ayant reçu une goutte de soudure AG/SN.
Je teste du NEXANS multibrins cuivre 1.5mm2, un conducteur bleu et un marron . Il est neuf, le cuivre est beau. Pas de changement notable sur le rendu de la 2 pouces qui est un peu une loupe.
NEXANS n'est pas un artisan et connaît plutôt bien la fabrication des câbles.
Je n'ose pas imaginer que le cuivre utilisé varie en fonction de la finalité du conducteur.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jefourcade - 06/08/2017 12:00:09

Bonjour Gilles,

Désolé mais la science ne fonctionne pas comme ça. Si les scientifiques devaient se déranger pour valider toutes les nouvelles inventions, ils perdraient un temps monstre car beaucoup de ces soit-disantes inventions sont malheureusement farfelues !

C'est à celui qui prétend avoir trouvé quelque chose d'apporter la preuve de ce qu'il avance. Pour cela il y a un mécanisme bien au point qui est celui de la publication soumise à revue. Les papiers qui ne respectent pas la démarche scientifiques sont éliminés.

Si on applique cette démarche au son des câbles, cela veut dire que ceux qui prétendent faire la différence entre deux câbles, doivent réaliser des tests en aveugles dans leur coin (sans aller chercher ceux qui pensent le contraire) et doivent publier leurs résultat (sur ce forum par exemple) en décrivant leur méthode : procédure, nombre de test, pourcentage de réussite ...

Ensuite, les scientifiques les prendront au sérieux.

Je retranscrit mon message #144

jefourcade a écrit :
N'en déplaisent aux subjectivistes, il n'existe pas de différences audibles entre câbles audio. C'est très facile à démontrer : que ceux qui prétendent le contraire affirment qu'ils ont détectés ces différences lors d'un test ABX.

Vous pouvez être sur que personne ne va se manifester !

Voici un lien pour construire une ABX box avec un arduino : http://grimheartproductions.com/abx/
Ceux qui veulent essayer ...


Depuis ce message, aucun de ceux qui font la différence entre deux câbles non affirmé l'avoir fait en aveugle. Qu'attendent-ils pour faire leurs tests dans leur coin ?

Cdl

Jean


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 06/08/2017 12:18:56

Dominique-Tanguy a écrit :
Et puis, une occasion d'ėcouter le système de Gilles, cela ne se refuse pas ! 😀

Dominique T

Dominique,

Je trouve que mon système bien agréable à écouter, mais il est loin du compte par rapport à certains...
Mais enfin, même dans l'attente d'une hypothétique pièce dédié, je vais pouvoir m'y employer, et je peux d'or et déjà recevoir...

Pour ce qui est des tests, ils ne devraient pas se passer ici, mais probablement chez un ami dont le système simple et performant serait idéal pour ça. Mais en vacances, il n'est pas encore vraiment au courant.
Ouille, non, pas taper! Wink

Une heure environ en direction du Sud Ouest depuis de Paris en TGV, et récupération à la gare des intervenants possible, avec un aller/retour possible dans la journée.
Pour les autres, on verra par la suite. Mais on pourra organiser des hébergements au cas où.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 06/08/2017 12:34:35

rebonjour ,

Si il ne s'agissait que d'une personne (Josca)l'on pourrait dire : passe... mais aussi De Dominique et de Gilles (voire d'autres) ,n'accordez vous donc aucuns crédits à ces derniers?

est ce d'un "rotary" de l'audio faites vous partie ? ou seul sont cooptés les membres bénéficiants d'un "bagage" en électronique ?

en tout cas cela n'incite pas d'autres a s'exprimer ,mais plutôt a rester silencieux ...

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 06/08/2017 12:41:59

jefourcade a écrit :
Depuis ce message, aucun de ceux qui font la différence entre deux câbles n'ont affirmé l'avoir fait en aveugle. Qu'attendent-ils pour faire leurs tests dans leur coin ?


Le problème c'est qu'il faut soit un équipement de test ABX ou des copains pour effectuer les tests.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 06/08/2017 12:44:41

Bonjour Jean,

Content de te lire.
Oui, pour la science, d'accord, mais s'agit-il de science?

Moi même si je suis capable de me perdre dans des tests, ce qui n'est pas étonnant si on considère le fonctionnement du cerveau humaine, il n'empêche que j'entends de grosses différences à l'écoute de certains câbles. Il ne m'est pas possible de nier ce fait constaté maintes et maintes fois. Mais à ma connaissance, personne d'entre nous n'a prévu de faire une publication pour ça.
De toute façon, on verra bien s'il y a des conclusions à tirer de nos essais, qui n'auront rien de scientifique, j'en conviens, et avec mon travail, je suis bien placé pour le savoir.

Je vais faire un beau sophisme, qui ne prouve donc rien, mais c'est juste pour détendre un peu l'ambiance de cette discussion qui a pris des allures bien graves, pour un sujet pourtant si important pour moi, mais au final bien léger, l'écoute de la musique reproduite. Tu vas voir un diététicien. Il te dit, par exemple, de manger des patates. Il ne précise pas lesquelles. Et toi, tu vas choisir des Charlotte, des Bintje, ou des Agata, etc..., car ce sont celles que tu aimes. et même en double aveugle, tu vas faire la différence.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 06/08/2017 12:57:20

PFB a écrit :
Le problème c'est qu'il faut soit un équipement de test ABX ou des copains pour effectuer les tests.

PFB


Exact, c'est bien pour ça que nous ne seront pas deux ou trois, mais une petite dizaine. Car il n'est pas question d'utiliser des boites, ou je ne sais quoi.
Et pas question de parler pendant la partie des tests ABX. Tout sera noté par chacun.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 06/08/2017 13:09:31

Re,

gillesni a écrit :
Une heure environ en direction du Sud Ouest depuis de Paris en TGV, et récupération à la gare des intervenants possible, avec un aller/retour possible dans la journée.


Ca dépend maintenant de la date mais je suis candidat.

@+
Alain


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 06/08/2017 13:15:03

Pour ceux qui ne peuvent se déplacer, une description du meilleur câble entendu serait un point de départ pour un test.
Avec obligation d'amende honorable en cas de test réussi et aussi un moyen de convaincre les cartésiens qui ne demandent pas mieux.

PS : suite à la réponse de Gérard ci-après, je suis tout XLR.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 06/08/2017 13:15:46

Bonjour Gilles,

Ce qu'il y a d'intéressant, c'est que tu entends des différences entre les câbles, ce qui démontre à mon avis, qu'il y a des problèmes ailleurs, adaptations d'impédances, contacts défectueux etc...
Avec les Kaneda et les modes IVC en plus, t'es en plein dedans...

Il n'est nullement besoin de faire appel aux test ABX, mais il faut rechercher connexion par connexion jusqu'à trouver le défaut.
Les moyens sont tout d'abord, en plus d'un multimètre de qualité, un petit appareil capable de mettre en évidence tout mauvais contact, et quelques RCA court-circuitées.
Ces foutues RCA sont une source inépuisable de mauvais contacts, je ne comprend pas pourquoi on continue de les utiliser en audio, sinon pour faire la fortune des marchands de câbles audiophiles, une XLR de qualité avec un câble une paire torsadée et un blindage résout tous ces problèmes.

Mais si tu veux vraiment tester tes câbles en ABX, passe me voir, je te prêterai ce qu'il faut.

CDt,
Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 06/08/2017 13:27:03

Ben j'ai essayé, mais aller changer les câbles derrière les enceintes les yeux bandės, c'est pas facile ! 😀

Dominique T


jefourcade a écrit :
Depuis ce message, aucun de ceux qui font la différence entre deux câbles non affirmé l'avoir fait en aveugle. Qu'attendent-ils pour faire leurs tests dans leur coin ?

Cdl

Jean




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - rliyung - 06/08/2017 13:27:22

Bonjour à tous,

Je n'ai pas le temps de tartiner, juste quelques recommandations que m'inspirent les récents échanges :
- on arrête de se moquer
- on cesse de dénigrer
- on ne saoule pas en rabâchant les mêmes affirmations
- on parle pour apporter du neuf, du nouveau

a=mitiés raoul


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - pvrx - 06/08/2017 13:31:21

GG14 a écrit :
il a été dit plus haut que des câbles à prix démocratique sonnaient bien.
Lesquels??


Tous


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - revilo - 06/08/2017 13:34:55

jefourcade a écrit :
Pour cela il y a un mécanisme bien au point qui est celui de la publication soumise à revue. Les papiers qui ne respectent pas la démarche scientifiques sont éliminés.
Si on applique cette démarche au son des câbles, cela veut dire que ceux qui prétendent faire la différence entre deux câbles, doivent réaliser des tests en aveugles dans leur coin (sans aller chercher ceux qui pensent le contraire) et doivent publier leurs résultat (sur ce forum par exemple) en décrivant leur méthode : procédure, nombre de test, pourcentage de réussite ...
Ensuite, les scientifiques les prendront au sérieux.


Bonjour Jean, et merci pour cette mise au point, ça me semble fondamental dans la tentative de parler dans le même langage, pour tout le monde.

jefourcade a écrit :
Depuis ce message, aucun de ceux qui font la différence entre deux câbles non affirmé l'avoir fait en aveugle. Qu'attendent-ils pour faire leurs tests dans leur coin ?


mais:

PFB a écrit :
Le problème c'est qu'il faut soit un équipement de test ABX ou des copains pour effectuer les tests.


Pour moi l'enchainement d'évènements pourrait être plus progressif.

J'explique: admettons que j'entends ou que je pense entendre une différence entre deux câbles, respectant tous les deux un minimum de caractéristiques objectives pour la fonction qu'ils sont censés remplir (pas le vieux fil de fer rouillé qui servait à tenir les rangs de vigne du voisin). Après quelques tentatives de jouer sur les connexions, j'entends toujours cette différence, j'en fais part à des amis de ma région et les invite à vérifier la chose avec leurs oreilles, en précisant que le test sera repris plus tard à l'aveugle pour éviter les habituels "mais oui tu as raison, il y a une différence si ça te fait plaisir".
Si ces personnes confirment la même différence, il serait intéressant de jouer sur les connecteurs et les extrémités des câbles (soudure ou pas, serrage ou pas) pour re-confirmer (si c'est le cas) la même différence, et limiter le risque d'erreur de ce qui va suivre.
Et là effectivement, selon le résultat du test précédent (qui me permet de m'effacer si jamais les potes me disent que je rêve, par exemple) un test ABX peut être envisagé, avec un nombre représentatif mais pas trop nombreux (une dizaine) d'auditeurs, et sur des plages très courtes, identiques et s'enchainant assez rapidement.

Je rajouterais qu'il me semblerait intéressant d'éviter les systèmes multiamplifiés, voire même de faire dans un premier temps un essai en mono sur un seul côté, pour vraiment permettre de ne jouer que sur les paramètres d'un seul élément (un seul câble, sa position, ses connexions ...). On peut passer à la stéréo ensuite, évidemment.
Pendant ces tests, si des différences sont entendues, la suite immédiate (le même jour) serait de jouer également sur les connexions (ne surtout pas toucher à quoi que ce soit en amont de l'ampli, et seulement trifouiller les connecteurs ampli-câbleHP)


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 06/08/2017 15:01:18

revilo a écrit :
Pour moi l'enchainement d'évènements pourrait être plus progressif.


Le testeur ABX va secouer les certitudes et apporter un éclairage varié quand à la sensibilité de l'audition humaine si ses performances et ses résultats sont acceptés.

J'ai pu me soumettre à des tests techniques (niveau, THD, jitter, bande passante, pitch, etc...) et j'ai pu comparer tout et n'importe quoi, comme des ampli, des préampli, des DAC, des câbles, supports et diverses gri-gri. Je peux vous jurer que ces tests ne sont pas faciles et surtout bluffants.

C'est le consensus qualitatif un peu orienté et au vocabulaire évolué qui au final n'a le plus choqué. Comment une si petite et difficile différence pour autant qu'elle existe peut-elle être mise en verbe de façon si volubile par les influents du monde audiophile?

La vrai foutaise n'est pas loin et c'est bien là que réside le problème si on veut faire évoluer son système.


PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 06/08/2017 15:08:52

revilo a écrit :
Je rajouterais qu'il me semblerait intéressant d'éviter les systèmes multiamplifiés,


Oui, je pense aussi. C'est comme ça que j'ai choisi une ou deux installations performantes déjà existantes, et compatibles pour ces tests. Pas si facile à trouver si on ne veut pas se coltiner une installation bricolée au dernier moment.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 06/08/2017 15:50:12

Je reconnais avoir du mal à suivre non plus les messages, mais les pages. Je remarque toutefois ceci, qui mixte vocabulaire technique et écoute, de façon questionnante :

Gérard, tu écris :

"Ce qu'il y a d'intéressant, c'est que tu entends des différences entre les câbles, ce qui démontre à mon avis, qu'il y a des problèmes ailleurs, adaptations d'impédances, contacts défectueux etc... Avec les Kaneda et les modes IVC en plus, t'es en plein dedans..."

Pour être précis, ce qui serait vraiment intéressant à propos des câbles HP (ce fil), serait que quelques-uns puissent reconnaître de façon reproductible des différences définies. Et pas de répondre à "j'entends une différence" par oui/non. Donc, protocole, fiche, multiples coches, publication en pourcentages.

Ce qui serait aussi vraiment intéressant, serait de produire davantage de modélisations/simulations/littératures exploratrices pour nourrir le bon choix des câbles écoutés.

Et comment l'adaptation d'impédance serait plus spécifique à la liaison IVC ? ou à la liaison ampli-HP ? Si on parle d'adaptation d'impédance en tension, c'est Zg+Zcable<<Zload ; si on parle d'adaptation d'impédance en puissance, c'est Zg=Zcable=Zload ; et effectivement en IVC, c'est Zg+Zcable>>Zload.

Bien à vous, Jean-Marc.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 06/08/2017 16:50:28

On peut prendre le problème d'une autre façon. On prend un câble de bonne facture (je ne précise pas plus) et on lui accole une par une ou en combainaison des petites "bidouilles" en série (résistances, indcutances, ferrites, gros condensateurs chimiques, etc...) et en parallèle (résistances, condensateurs de valeur tolérée par l'ampli, réseaux RC, etc...). Et l'on cherche quels ajouts les auditeurs se montrent capables de détecter.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 06/08/2017 17:00:46

Bonjour Forr,

On prend un câble de bonne facture (je ne précise pas plus) et on lui accole une par une ou en combinaison des petites "bidouilles" en série (résistances, inductances, ferrites, gros condensateurs chimiques, etc...) et en parallèle (résistances, condensateurs de valeur tolérée par l'ampli, réseaux RC, etc...). Et l'on cherche quels ajouts les auditeurs se montrent capables de détecter.

Je ne suis pas. S'il s'agit de mettre en œuvre et en écoute des câbles, on en reste à des câbles. Quand R, L et C apparaissent, c'est quand on essaie de devancer la réalité par une modélisation. Peu question à mon sens de câbler physiquement une modélisation par définition limitée. S'il y avait autre chose ?

Bien à toi, Jean-Marc.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 06/08/2017 17:14:32

AlainMat a écrit :
Re,

gillesni a écrit :
Une heure environ en direction du Sud Ouest depuis de Paris en TGV, et récupération à la gare des intervenants possible, avec un aller/retour possible dans la journée.


Ca dépend maintenant de la date mais je suis candidat.

@+
Alain


Entendu, bien noté.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 06/08/2017 17:31:42

A ceux qui seraient addicts au poudrage perlimpinpinesque massif, le docteur Loudspeaker vous prescrit une heure journalière de VituixCAD. Pour faire passer, une cuillerée d'huile de serpent.

Vos câbles se font expulser ? Sauvez les avec de bonnes enceintes !

Communiqué de Pierre Dac.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 06/08/2017 17:43:45

Je propose le protocole suivant. N'hésitez pas à faire vos remarques constructives.

Il sera procédé à différents tests, mais voici sommairement comment se déroulera 1er prévu.
Il sera fait à l'aveugle et le silence sera demandé pendant tout le test.
Les 1ers câbles testés seront des câbles de modulations. Ils relieront un convertisseur du commerce, non modifié, et un amplificateur Kaneda, non IVC. L'adaptation d'impédance sera donc standard.

Seul le manipulateur pourra voir ce qu'il fait, mais il devra suivre un guide lui indiquant quoi faire, les câbles seront repérés par les numéros 1 et 2 qui seront tirés au hasard juste avant la séance.
Le 1er câble écouté sera le numéro logiquement le n°1.

Les testeurs auront une feuille dont ils devront remplir les cases, indiquant à chaque écoute le numéro du câble qu'ils pensent écouter. Il auront également la possibilité de noter le type de différences qu'ils pensent entendre entre les câbles 1 et 2.
Il sera procédé à deux séries non consécutives de 10 écoutes, ou plus, avec un nouveau tirage au sort des numéros; non consécutives car il faut beaucoup de concentration pour ce test.

Entre temps, on procèdera à d'autres tests, et on pourra accessoirement écouter un peu de musique grâce au magnifique système de notre hôte.

Pour en discuter.

Ps: Attention, il ne reste que 3 ou 4 places pour cette 1ère séance.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Yves - 06/08/2017 17:57:37

Pourquoi toute cette complication alors que la seule question est:
Est ce que (au moins) un auditeur peut dire quel est le câble en cours en ne se trompant significativement moins d'une fois sur deux.
Chacun peut faire ça chez lui !

C'est ce que Pierre François propose depuis bientôt 500 messages.

Yves.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - dsdn - 06/08/2017 18:00:14

Ben la c'est mal barré... Huits ou neuf sourdingues réunis sont pas foutus de reconnaitre des amplis différents ( d'un certain niveau certes)... Alors des cables...

DAvid


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 06/08/2017 18:32:29

Bonsoir Yves,

Tu passes à côté du plus important... Tout seul chez soi ! Alors qu'on peut se retrouver à une dizaine, picoler, rigoler, se prendre les pieds dans les câbles 🍾🍸🤕

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Yves - 06/08/2017 18:39:24

Bonsoir Dominique,

Là je suis d'accord !

Que tous ceux qui ont au moins deux paires de câble à comparer se fassent connaitre.

Yves.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Marco.Mt - 06/08/2017 18:49:53

Dominique-Tanguy a écrit :
Bonsoir Yves,

Tu passes à côté du plus important... Tout seul chez soi ! Alors qu'on peut se retrouver à une dizaine, picoler, rigoler, se prendre les pieds dans les câbles 🍾🍸🤕

Dominique T


Un protocole avec de la picole, ça change tout ! Le test sera assurément positif..Big Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Marco.Mt - 06/08/2017 19:35:00

Bonsoir Dominique T

Mon trait d’humour ne se voulait pas blessant, mais tu admettras que c’est un paramètre dans la perception qui n’est pas négligeable et qui ne l’a pas déjà vécu...

Ça m'a fait juste rire, c’est tout !


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 06/08/2017 20:10:29

Je sens certains d'entre vous tristes, derrière vos claviers.
Faut pas!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 06/08/2017 20:11:33

Je suis d'accord ! Quand Bruno vient chez nous, il trouve toujours le système meilleur après la troisième bière !😀

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 06/08/2017 20:48:44

J'ai résisté depuis ce matin à rebondir sur ce fil. Vous êtes bien plus sympas quand ça décoince un peu... Vous avez pris l'apéro ou Quoi ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 06/08/2017 21:09:15

Expérience faite, je resterai prudent lorsqu'on cherche à quantifier le subjectif.

Si vous ne voulez pas savoir ce que vous ne pouvez pas entendre, vous n'êtes pas seul. Les tests ABX ont démontré que la plupart des sujets étaient finalement très heureux de ne pas connaître leurs limites et tous se sont glacés lorsqu'ils s'aperçurent que leurs oreilles d'or ou leur matériel n'étaient pas en réalité pas si dorées que ça.

A votre place je continuerai à claquer avec plaisir du fric pour de trucs à la mode, lire les même revues et fréquenter les mêmes potes, car le virage qui vous attend va être serré. La conversion sera difficile, je suis personnellement le traitre du matos vintage Western Electric, de la full Goto, du field coil, de la VOT et des montages à tubes.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 06/08/2017 21:13:24

gillesni a écrit :
Je propose le protocole suivant. N'hésitez pas à faire vos remarques constructives...

Les 1ers câbles testés seront des câbles de modulations...


Bonsoir Gilles,

Pourquoi ne pas se contenter d'un test ABX de câbles de haut-parleur? Celui sur les câbles de modulation pourrait se faire une autre fois. De plus, il serait intéressant de savoir quels câbles seront en jeu. Souhaitez-vous d'un "combat" à la M. Randi avec un câble très dispendieux vs. un beaucoup moins cher?

Personnellement, je verrais bien l'utilisation de câbles raisonnables et qui se trouvent bien dans le commerce. Christian avait cité un câble CuAg isolé PTFE plus tôt dans la discussion, ainsi qu'un autre d'un autre matériel différent, mais tout aussi conducteur Big Grin C'est une piste.

Encore une fois, je suis juste déçu d'être si loin, car j'aurais participé volontiers à ces essais.

Sébastien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 06/08/2017 21:15:03

Yves a écrit :
Pourquoi toute cette complication alors que la seule question est:
Est ce que (au moins) un auditeur peut dire quel est le câble en cours en ne se trompant significativement moins d'une fois sur deux.
Chacun peut faire ça chez lui !

C'est ce que Pierre François propose depuis bientôt 500 messages.

Yves.


Mais non, devant cet océan d'adversité, quel qu'il soit, un test fait tout seul dans son coin ne sera jamais crédible pour ceux qui détiennent déjà la vérité, même avant d'avoir fait quoi que ce soit.

On va donc faire ça à plusieurs ( c'est plus drôle), et même les très sceptiques pourront venir. Ils y sont d'ailleurs fortement encouragés.

Comme ça, quel que soit le résultat, personne ne pourra valablement le contester.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 06/08/2017 21:17:24

gillesni a écrit :
...On va donc faire ça à plusieurs ( c'est plus drôle), et même les très sceptiques pourront venir. Ils y sont d'ailleurs fortement encouragés.

Comme ça, quel que soit le résultat, personne ne pourra valablement le contester.


Gilles, deux questions. Est-ce que certaines personnes du camp des très sceptiques ont confirmé leur présence? Deux, avez-vous une ou deux personnes neutres pour s'occuper du déroulement du test?

Sébastien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 06/08/2017 21:22:17

Sébastien a écrit :

gillesni a écrit :
Je propose le protocole suivant. N'hésitez pas à faire vos remarques constructives...

Les 1ers câbles testés seront des câbles de modulations...


Bonsoir Gilles,

Pourquoi ne pas se contenter d'un test ABX de câbles de haut-parleur? Celui sur les câbles de modulation pourrait se faire une autre fois. De plus, il serait intéressant de savoir quels câbles seront en jeu. Souhaitez-vous d'un "combat" à la M. Randi avec un câble très dispendieux vs. un beaucoup moins cher?

Personnellement, je verrais bien l'utilisation de câbles raisonnables et qui se trouvent bien dans le commerce. Christian avait cité un câble CuAg isolé PTFE plus tôt dans la discussion, ainsi qu'un autre d'un autre matériel différent, mais tout aussi conducteur Big Grin C'est une piste.

Encore une fois, je suis juste déçu d'être si loin, car j'aurais participé volontiers à ces essais.

Sébastien


Bonjour Sébastien,

Le choix des câbles, c'est sans doute moi qui le ferai. Mais point de délire là dedans, un câble du commerce à environ 20 ou
30 euros, et un autre artisanal un peu plus cher, mais encore très raisonnable face aux délires qu'on trouve sur le marché.

Mais attention, les participants ne verront pas quel câble est à l'écoute.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 06/08/2017 21:39:34

Oui, naturellement, c'est important que les câbles à l'écoute ne soient pas vus.

Sinon, le choix de ces deux types de câbles fait sens. Je pense que tu avais du Mogami avant pour tes haut-parleurs et que tu es passé une marque japonaise dont le nom m'échappe, mais qui commence par "D"....

À+

Sébastien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 06/08/2017 21:40:52

Bonsoir Gilles,

"Le choix des câbles, c'est sans doute moi qui le ferai. Mais point de délire là dedans, un câble du commerce à environ 20 ou 30 euros, et un autre artisanal un peu plus cher"
S'il fallait présenter une modélisation en illustration des caractéristiques élémentaires, comment se traduit le prix ? En eurohms ?

Je viens d'investir sur un A/R TGV audiophile pour la Côte-d'Or, ta proposition est fort intéressante mais je vais finir par me confronter au WAF si j'exagère. Surtout si je tente d'expliquer que c'est pour écouter des câbles entre aveugles. Je suivrai cette aventure de loin mais de près, enfin, tu me comprends.

Bien à toi, Jean-Marc.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 06/08/2017 21:54:44

Pierre François,

Des gens comme toi, chez moi, on les appelle des Rabat-joie !

😀

Dominique T

PFB a écrit :
Expérience faite, je resterai prudent lorsqu'on cherche à quantifier le subjectif.

Si vous ne voulez pas savoir ce que vous ne pouvez pas entendre, vous n'êtes pas seul. Les tests ABX ont démontré que la plupart des sujets étaient finalement très heureux de ne pas connaître leurs limites et tous se sont glacés lorsqu'ils s'aperçurent que leurs oreilles d'or ou leur matériel n'étaient pas en réalité pas si dorées que ça.

A votre place je continuerai à claquer avec plaisir du fric pour de trucs à la mode, lire les même revues et fréquenter les mêmes potes, car le virage qui vous attend va être serré. La conversion sera difficile, je suis personnellement le traitre du matos vintage Western Electric, de la full Goto, du field coil, de la VOT et des montages à tubes.

PFB




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 06/08/2017 21:56:55

Tu as bien compris Jean-Yves, je crois qu'on a besoin de lėgèreté, d'amitié et d'apėro !

Dominique T

jys a écrit :
J'ai résisté depuis ce matin à rebondir sur ce fil. Vous êtes bien plus sympas quand ça décoince un peu... Vous avez pris l'apéro ou Quoi ?




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 06/08/2017 22:21:14

JM Plantefeve a écrit :
Bonsoir Gilles,

"Le choix des câbles, c'est sans doute moi qui le ferai. Mais point de délire là dedans, un câble du commerce à environ 20 ou 30 euros, et un autre artisanal un peu plus cher"
S'il fallait présenter une modélisation en illustration des caractéristiques élémentaires, comment se traduit le prix ? En eurohms ?

Je viens d'investir sur un A/R TGV audiophile pour la Côte-d'Or, ta proposition est fort intéressante mais je vais finir par me confronter au WAF si j'exagère. Surtout si je tente d'expliquer que c'est pour écouter des câbles entre aveugles. Je suivrai cette aventure de loin mais de près, enfin, tu me comprends.

Bien à toi, Jean-Marc.


Je comprends, mais c'est bien dommage, ça aurait fait une occasion de nous rencontrer.
Mais ne t'inquiète pas pour les résultats, ils seront publiés ici, et nous pourront en discuter.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 06/08/2017 22:29:19

Sébastien a écrit :

gillesni a écrit :
...On va donc faire ça à plusieurs ( c'est plus drôle), et même les très sceptiques pourront venir. Ils y sont d'ailleurs fortement encouragés.

Comme ça, quel que soit le résultat, personne ne pourra valablement le contester.


Gilles, deux questions. Est-ce que certaines personnes du camp des très sceptiques ont confirmé leur présence? Deux, avez-vous une ou deux personnes neutres pour s'occuper du déroulement du test?

Sébastien


Je ne peux pas encore dire qui viendra.
Quand au déroulement du test, il n'y aura pas besoin de personne neutre. La marge de manœuvre sera quasi inexistante.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 06/08/2017 22:32:37

Bonsoir Gilles,

gillesni a écrit :
Entendu, bien noté.


OK merci je confirme ferme dès que j'ai la date.

@+
Alain


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 06/08/2017 22:47:17

gillesni a écrit :
...Je ne peux pas encore dire qui viendra.


Mais il ne reste que quelques places? De plus, ça m'apparaît important, mais cela n'appartient qu'à moi, que des sceptiques y soient.

gillesni a écrit :
Quand au déroulement du test, il n'y aura pas besoin de personne neutre. La marge de manœuvre sera quasi inexistante.


Par contre, cela implique que quelqu'un qui participe au test soit au courant des câbles qui sont branchés/débranchés. Cela n'a pas de sens.

À+

Sébastien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 06/08/2017 23:02:42

Perso, mon écoute du matin n'est pas celle du soir. Je trouve comme la plupart d'entre nous que le "moment musical" est indissociable du lieu et de "l'ambiance".
Il y a deux jours j'ai poussé le son sur France Musique avec un "Jazz in Marciac" jouissif...des fois, le matin, les quatuors de Schubert...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 06/08/2017 23:05:30

Sébastien a écrit :
Par contre, cela implique que quelqu'un qui participe au test soit au courant des câbles qui sont branchés/débranchés. Cela n'a pas de sens.

À+

Sébastien


Si j'ai bien compris, la personne chargée du branchement des câbles ne fait que cela, elle ne participe pas aux écoutes. On va dire que c'est un boitier ABX humain.Big Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 07/08/2017 04:14:36

Exact. En relisant la discussion, je constatais que José avait dit au message #67: "bien entendu la personne qui fait les manip ne dévoile pas ce qui est écouté...". En d'autres mots, elle est neutre et ça va dans le sens de ce que je dis. Cela correspond aussi au protocole proposé par Jean-Marc au message #130. Celui-ci proposait deux opérateurs.

Sinon Gérard parlait de travailler avec un boîtier commutateur. Je n'ai pas assez d'expérience pour dire comment cela se ferait pour des câbles de haut-parleurs. Quoique d'une manière ou d'une autre, pour bien faire les choses, ces commutations devraient être effectuées par une personne neutre le boîtier ne devrait pas être visible.

Sébastien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 07/08/2017 07:38:37

Sébastien a écrit :
Je n'ai pas assez d'expérience pour dire comment cela se ferait pour des câbles de haut-parleurs.


Un comparateur ABX est une machine rare, 2 ou 3 entreprises en ayant commercialisé quelques centaines d'exemplaires. Mais il existe des montages amateurs simple, ou des applications software.

Un test avec une machine ABX s'effectue seul, une télécommande à la main qui contrôle le comparateur ABX. L'équipement permet de tester tous les composants d'une chaine HiFi, les sources, les amplis, les câbles, les HP.

Normalement on prépare une vingtaine de pièces de musique qui serviront le test mais on peut (c'est plus pénible) choisir des signaux, des sons multiples, des sons mono ou sur un seul canal, c'est libre. Chaque test doit être différent et il porte sur les qualités, pas un défaut comme un buzz qui serait trop facilement repérable. On élimine de facto bien des électroniques reconnues excellentes mais techniquement médiocre, à moins d'ajouter le buzzzz/hummmm artificiellement ce qui est très facile.

A chaque écoute le contrôle est total, on peut rejouer autant de fois la pièce de musique de A ou B ou X, on peut modifier son choix. Comme recommencer le test 12 par exemple car on pense avoir repéré le petit truc qui....

En général les réponses sont entachées d'erreurs car les différences audibles sont minimes. Un résultat de 95% donnera comme indication que l'auditeur peut faire une différence sans se tromper entre A et B, et cela ne prouve rien d'autre.

Chose rigolote, une fois la possibilité de discerner A de B attestée, reste à faire son choix et en général rien n'est particulièrement mauvais. Bien des équipement désuets, démodés tiennent toujours parfaitement la route. On mesure alors l'évolution de la HiFi dans certains domaines qui s'apparente plus à un grand marécage stagnant, alors que dans d'autres les évolutions sont remarquables. On peut dénicher des produits réellement différents ou tout simplement équivalent à bien moins cher.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nounours - 07/08/2017 07:42:54

bonjour à tous

Je suis bien occupé en ce moment avec ma saison, mais je vois que les mélaudiens, ont relancés un sujet compliqué...

Pour ce test, un "vulgaire" multibrin,2 x 1.5, aurait été bien, au milieu des câbles dit "Audio", le résultat, m'aurait plus qu'intéressé...

bonnes vacances à tous...
Pascal L


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 07/08/2017 08:25:07

JM Plantefeve a écrit :
Je reconnais avoir du mal à suivre non plus les messages, mais les pages. Je remarque toutefois ceci, qui mixte vocabulaire technique et écoute, de façon questionnante :

Gérard, tu écris :

"Ce qu'il y a d'intéressant, c'est que tu entends des différences entre les câbles, ce qui démontre à mon avis, qu'il y a des problèmes ailleurs, adaptations d'impédances, contacts défectueux etc... Avec les Kaneda et les modes IVC en plus, t'es en plein dedans..."

Pour être précis, ce qui serait vraiment intéressant à propos des câbles HP (ce fil), serait que quelques-uns puissent reconnaître de façon reproductible des différences définies. Et pas de répondre à "j'entends une différence" par oui/non. Donc, protocole, fiche, multiples coches, publication en pourcentages.

Ce qui serait aussi vraiment intéressant, serait de produire davantage de modélisations/simulations/littératures exploratrices pour nourrir le bon choix des câbles écoutés.

Et comment l'adaptation d'impédance serait plus spécifique à la liaison IVC ? ou à la liaison ampli-HP ? Si on parle d'adaptation d'impédance en tension, c'est Zg+Zcable<<Zload ; si on parle d'adaptation d'impédance en puissance, c'est Zg=Zcable=Zload ; et effectivement en IVC, c'est Zg+Zcable>>Zload.

Bien à vous, Jean-Marc.


Bonjour Jean Marc,

Je pensais que le mode IVC était plus sensible à la qualité des liaisons, câbles, connecteurs à cause de la faible impédance d'entrée de l'ampli.
Mais dans l'industrie, qui est mon domaine, une transmission en mode courant est plus fiable si la source n'est pas limitée en tension.

Cordialement,
Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 07/08/2017 08:50:47

@ Gilles,

Pour revenir aux tests ABX collectifs, je pense que tu vas dans le mur avec ton projet.
Il est impossible d'empêcher un participant de manifester d'une manière ou d'une autre ce qu'il ressent, je sais comment ça se passe.
De plus, le test demande une concentration qui n'arrive pas spontanément et qui est difficile à maintenir dans le temps.

Pour finir, un test ABX ne peut se faire que sur un systeme dont on connaît bien la sonorité et sur des plages musicales qu'on a l'habitude d'écouter.
Ces conditions ne sont pas faciles à réunir collectivement.

La première partie du test ABX consiste à écouter A ou B autant de fois que nécessaire jusqu'à ce qu'une différence soit détectée et qu'on puisse l'affecter à A ou à B.

L'étape suivante consiste à passer au mode aveugle et à choisir si l'échantillon écouté est passé par le câble A ou B.

La première étape est la plus difficile, la seconde n'est que la vérification.

Je me limite généralement à la commutation rapide comme nous l'avons fait chez moi lors d'une de tes visites, et c'est déjà pas évident...

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 07/08/2017 08:55:55

Citation :
Pour ce test, un "vulgaire" multibrin,2 x 1.5, aurait été bien, au milieu des câbles dit "Audio", le résultat, m'aurait plus qu'intéressé...


J'en ai dit un mot au post 449 mais tout perdu dans la philosophie du sujet, c'est sans doute passé inaperçu.
Car pour moi du cuivre d'aujourd'hui s'il a un bel aspect qu'il soit de chez Nexans ou de chez "quionvoudra" à vocation audiophile c'est pareil.
J'ai sur le sujet questionné mon fils ainé ingé grande école ayant bossé sur la cristallographie, çà l'a laissé perplexe, notamment sur la structure du neotech.
A noter tout de même que le cuivre de certains câbles audio même neufs sont moins "beaux(purs)" que le cuivre des installations électriques.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 07/08/2017 09:20:42

folkdeath95 a écrit :

Sébastien a écrit :
Par contre, cela implique que quelqu'un qui participe au test soit au courant des câbles qui sont branchés/débranchés. Cela n'a pas de sens.

À+

Sébastien


Si j'ai bien compris, la personne chargée du branchement des câbles ne fait que cela, elle ne participe pas aux écoutes. On va dire que c'est un boitier ABX humain.Big Grin


Absolument, pour le test ABX, elle ne participe pas aux tests.
Dans l'idéal, elle ne devrait même pas savoir quel câble elle connecte, avec des câbles repérés 1 et 2, mais masqués par une gaine neutre identique. Les câbles choisis pour ce 1er test ayant des prises identiques, on verra si c'est réalisable sans se prendre la tête...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 07/08/2017 09:39:21

PFB a écrit :
Un comparateur ABX est une machine rare, 2 ou 3 entreprises en ayant commercialisé quelques centaines d'exemplaires. Mais il existe des montages amateurs simple, ou des applications software.

Un test avec une machine ABX s'effectue seul, une télécommande à la main qui contrôle le comparateur ABX. L'équipement permet de tester tous les composants d'une chaine HiFi, les sources, les amplis, les câbles, les HP.

Normalement on prépare une vingtaine de pièces de musique qui serviront le test mais on peut (c'est plus pénible) choisir des signaux, des sons multiples, des sons mono ou sur un seul canal, c'est libre. Chaque test doit être différent et il porte sur les qualités, pas un défaut comme un buzz qui serait trop facilement repérable. On élimine de facto bien des électroniques reconnues excellentes mais techniquement médiocre, à moins d'ajouter le buzzzz/hummmm artificiellement ce qui est très facile.

A chaque écoute le contrôle est total, on peut rejouer autant de fois la pièce de musique de A ou B ou X, on peut modifier son choix. Comme recommencer le test 12 par exemple car on pense avoir repéré le petit truc qui....

En général les réponses sont entachées d'erreurs car les différences audibles sont minimes. Un résultat de 95% donnera comme indication que l'auditeur peut faire une différence sans se tromper entre A et B, et cela ne prouve rien d'autre.

Chose rigolote, une fois la possibilité de discerner A de B attestée, reste à faire son choix et en général rien n'est particulièrement mauvais. Bien des équipement désuets, démodés tiennent toujours parfaitement la route. On mesure alors l'évolution de la HiFi dans certains domaines qui s'apparente plus à un grand marécage stagnant, alors que dans d'autres les évolutions sont remarquables. On peut dénicher des produits réellement différents ou tout simplement équivalent à bien moins cher.

PFB


Vu que tu as bien creusé le sujet, est-ce que tu as déjà essayé, pour t'amuser, un ABX en comparant des éléments hifi "normaux" et du matos théoriquement moins bon, genre mini-chaine Sony des années 90 ou ce genre de choses?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 07/08/2017 11:41:49

folkdeath95 a écrit :
Vu que tu as bien creusé le sujet, est-ce que tu as déjà essayé, pour t'amuser, un ABX en comparant des éléments hifi "normaux" et du matos théoriquement moins bon, genre mini-chaine Sony des années 90 ou ce genre de choses?


J'ai loué un comparateur ABX dans le cadre d'un achat pour une association et pour des essais perso. Je me suis bricolé un sélecteur audio rapide et un switch à relais AB et X qui permet un ersatz de test ABX.

J'ai testé chez moi des sources sonores, des sources numériques et leurs tweak associés. J'ai même 2 lecteurs CD identique pour des essais de support. Des préampli phono, des câbles et des accessoires HiFi. Je n'ai pas vraiment comparé d' éléments HiFi japonais des années 90, mais des équipements que je possédais ou que j'avais en prêt. Les HP passifs que je possède sont tellement à mille lieue de mon habitude actuelle que j'ai perdu mon temps sur d'autres trucs.


J'avais proposé des essais auprès de connaissances audiophiles et j'ai reçu que des réponses négatives. J'en suis arrivé à la conclusion que la FCCA* avait beaucoup d'importance comparé à une quelconque curiosité.

Un audiophile choisi à l'instinct et c'est parfait comme ça. Le plaisir se situe parfois dans l'assemblage d'un ampli à tube. Au final si il n'y pas de différences fondamentales et bien ce n'est pas bien grave. J'ai même fait un voyage aux antipodes pour lever mes doutes quant à la béatification d'équipements et vérifier si ce n'était pas dû à un mauvaise mise en oeuvre de ma part. Même au Japon les résultats furent équivalents, et quand ça veut bien fonctionner on ne peut s'autoriser qu'une dizaine de disques, tous les mêmes, sinon c'est la sortie de route assurée.



PFB



*FCCA foutue conscience collective audiophile


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 07/08/2017 11:46:47

PFB a écrit :
.... Un comparateur ABX est une machine rare, 2 ou 3 entreprises en ayant commercialisé quelques centaines d'exemplaires. Mais il existe des montages amateurs simple, ou des applications software.


À titre indicatif, j'ai trouvé cette machine:

http://avahifi.com/images/avahifi/root/Manuals/ABX-manual-Rev-5-27-15.pdf

https://www.dagogo.com/audio-by-van-alstine-abx-comparator-review-part-1-audio-store-wiring

Sinon, un truc orienté plus DIY:

http://sound.whsites.net/abx-tester.htm

Gérard n'avait pas fournis les plans sur le forum pour s'en faire une soi-même?

PFB a écrit :
... Chose rigolote, une fois la possibilité de discerner A de B attestée, reste à faire son choix et en général rien n'est particulièrement mauvais... On peut dénicher des produits réellement différents ou tout simplement équivalent à bien moins cher.

PFB


C'est ce qui peut s'avérer fantastique, dans ce qui nous intéresse, surtout pour le particulier, dans une optique d'économie d'argent.

escartefigue33 a écrit :
...Pour finir, un test ABX ne peut se faire que sur un système dont on connaît bien la sonorité et sur des plages musicales qu'on a l'habitude d'écouter.Ces conditions ne sont pas faciles à réunir collectivement.


Je serais aussi plutôt à l'aise dans ce contexte. D'autant plus, que ce serait mon système sur lequel je considère faire des modifications ou non et avec impact ou non sur la musique que j'aime écouter.

escartefigue33 a écrit :
La première partie du test ABX consiste à écouter A ou B autant de fois que nécessaire jusqu'à ce qu'une différence soit détectée et qu'on puisse l'affecter à A ou à B.


Écouter A et B autant de fois ça va, mais il me semble que ce n'est pas nécessaire de percevoir une différence avant de commencer le test.

À+

Sébastien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jsilvestre - 07/08/2017 19:45:06

Bonjour,

Me revient en mémoire que j'ai eu fait un test dans le genre aveugle à commutation rapide pour choisir entre différent types de correction acoustique, FIR à phase arbitraire , FIR à phase minimum et IIR.
Commutation rapide par une application sur téléphone malin en aveugle mais pas complètement en sourd le filtre FIR à phase arbitraire apportant un retard de 0,7 secondes donc commutation bien repérable.
L'issue de ce test fut le choix de la correction FIR à phase arbitraire pour sa précision autant sur les timbres que sur l'image, précision esbrouffante par rapport aux autres corrections.
Une fois ce choix fait j'ai arrêté de jouer avec le sélecteur et petit à petit au fil des écoutes quelque chose s'est mis à me déranger pour finalement de rendre compte que la précision du son avait mangé la musique. Musique qui revenait avec le filtrage IIR.
J'ai alors recommencé à jouer avec le sélecteur. En commutant, sur le court terme, le choix revient sur le FIR à phase arbitraire mais maintenant je sais que sur ce coup là, la commutation rapide n'est pas bonne conseillère.

Plusieurs posts sur ce fil font état de la difficulté voire pour certains de l'impossibilité de départager des éléments en passant par un test abx.
Or comme je l'ai déjà raconté quelques pages de messages en arrière, par un simple test en aveugle total j'ai réussi à trier des horloges de haute précision sur leur bruit de phase alors qu'à si faible niveau le jitter correspondant est mathématiquement inaudible depuis bien longtemps. J'ai classé 8 de ces horloges en 3 catégories, bonnes, moyennes et pas bonne. Depuis j'ai bidouillé de quoi mesurer le bruit de phase, certes c'est une bidouille qui ne saurait rivaliser avec un vrai banc de mesure qui coûte le prix d'une maison, mais elle est largement suffisante pour confirmer le classement à l'oreille sans aucune erreur.

J'en ai d'autre dans le genre avec des composants passifs et à base de silicium. Genre le bruit en excès de résistances masqué par le bruit thermique à la mesure mais dont les effets sont toujours audibles...

Tout ça pour dire que j'ai quelques réserves sur l'efficacité des tests genre abx en audio.
Peut être parce qu'ils se basent sur la mémoire auditive, alors qu'on la sait vite défaillante. La commutation rapide tente de contourner cette perte de mémoire mais avec le risque de déstabiliser le testeur.
Après réflexion il m'est apparu que j'ai de bien meilleurs résultats en me basant sur le ressenti, la sensation que procure l'écoute de la musique plutôt que sur l'écoute du son en lui même. Il faut oublier les graves et les aigus pour juger de la capacité à reproduire de la musique, une ambiance, des émotions, du plaisir.
Mais cela demande une disposition et une tranquillité d'esprit pas forcément accessible à la demande. Du temps aussi pour qu'en cas de doute pouvoir refaire le test.

Joël


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 07/08/2017 20:51:30

jsilvestre a écrit :
Bonjour,

Me revient en mémoire que j'ai eu fait un test dans le genre aveugle à commutation rapide pour choisir entre différent types de correction acoustique, FIR à phase arbitraire , FIR à phase minimum et IIR.
Commutation rapide par une application sur téléphone malin en aveugle mais pas complètement en sourd le filtre FIR à phase arbitraire apportant un retard de 0,7 secondes donc commutation bien repérable.
L'issue de ce test fut le choix de la correction FIR à phase arbitraire pour sa précision autant sur les timbres que sur l'image, précision esbrouffante par rapport aux autres corrections.
Une fois ce choix fait j'ai arrêté de jouer avec le sélecteur et petit à petit au fil des écoutes quelque chose s'est mis à me déranger pour finalement de rendre compte que la précision du son avait mangé la musique. Musique qui revenait avec le filtrage IIR.
J'ai alors recommencé à jouer avec le sélecteur. En commutant, sur le court terme, le choix revient sur le FIR à phase arbitraire mais maintenant je sais que sur ce coup là, la commutation rapide n'est pas bonne conseillère.

Plusieurs posts sur ce fil font état de la difficulté voire pour certains de l'impossibilité de départager des éléments en passant par un test abx.
Or comme je l'ai déjà raconté quelques pages de messages en arrière, par un simple test en aveugle total j'ai réussi à trier des horloges de haute précision sur leur bruit de phase alors qu'à si faible niveau le jitter correspondant est mathématiquement inaudible depuis bien longtemps. J'ai classé 8 de ces horloges en 3 catégories, bonnes, moyennes et pas bonne. Depuis j'ai bidouillé de quoi mesurer le bruit de phase, certes c'est une bidouille qui ne saurait rivaliser avec un vrai banc de mesure qui coûte le prix d'une maison, mais elle est largement suffisante pour confirmer le classement à l'oreille sans aucune erreur.

J'en ai d'autre dans le genre avec des composants passifs et à base de silicium. Genre le bruit en excès de résistances masqué par le bruit thermique à la mesure mais dont les effets sont toujours audibles...

Tout ça pour dire que j'ai quelques réserves sur l'efficacité des tests genre abx en audio.
Peut être parce qu'ils se basent sur la mémoire auditive, alors qu'on la sait vite défaillante. La commutation rapide tente de contourner cette perte de mémoire mais avec le risque de déstabiliser le testeur.
Après réflexion il m'est apparu que j'ai de bien meilleurs résultats en me basant sur le ressenti, la sensation que procure l'écoute de la musique plutôt que sur l'écoute du son en lui même. Il faut oublier les graves et les aigus pour juger de la capacité à reproduire de la musique, une ambiance, des émotions, du plaisir.
Mais cela demande une disposition et une tranquillité d'esprit pas forcément accessible à la demande. Du temps aussi pour qu'en cas de doute pouvoir refaire le test.

Joël


Joël,

Il ne me serait pas venu à l'idée de choisir aucun des éléments de ma propre chaine avec ce procédé ABX.
Mais là, le but est vraiment de vérifier si on arrive à déterminer de façon fiable qu'on écoute un câble ou un autre.

Après, en fonction du temps disponible, nous ferons d'autres essais qui me paraissent tout aussi (sic) nécessaires.
Je dois dire que pour moi, j'ai besoin de beaucoup plus de temps, et des écoutes successives pendant plusieurs jours pour valider des choix délicats. Jusqu'à présent, ça m'a permis de ne pas changer de matériel tous les 8 jours.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 07/08/2017 21:14:51

Joel,

Ton intervention me plait beaucoup. J'ai ėtė moi confronté au même dilemme plusieurs fois, une prėfėrence à court terme diffėrente de ma prėfêrence à long terme.

Depuis, j'ai un petit calepin où je note mes impressions d'ėcoute.

Il faut se mėfier de tout le monde, surtout de soi-même 😀

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 07/08/2017 22:25:07

Dominique-Tanguy a écrit :
...Depuis, j'ai un petit calepin où je note mes impressions d'ėcoute.

Dominique T


Idem pour moi. Je me rappelle avoir lu que Jean Hiraga conseillait cela. J'utilise cette façon de faire depuis quelques années et j'apprécie beaucoup.

Sébastien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 07/08/2017 23:04:05

bonsoir ,

un "journal de bord"


claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Yves - 07/08/2017 23:13:42

Non, un nain qui sort de la boulangerie Smile


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - revilo - 07/08/2017 23:20:42

rhooo le vilain ...

Big Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 08/08/2017 09:52:36

jsilvestre a écrit :
Bonjour,

Me revient en mémoire que j'ai eu fait un test dans le genre aveugle à commutation rapide pour choisir entre différent types de correction acoustique, FIR à phase arbitraire , FIR à phase minimum et IIR.
Commutation rapide par une application sur téléphone malin en aveugle mais pas complètement en sourd le filtre FIR à phase arbitraire apportant un retard de 0,7 secondes donc commutation bien repérable.
L'issue de ce test fut le choix de la correction FIR à phase arbitraire pour sa précision autant sur les timbres que sur l'image, précision esbrouffante par rapport aux autres corrections.
Une fois ce choix fait j'ai arrêté de jouer avec le sélecteur et petit à petit au fil des écoutes quelque chose s'est mis à me déranger pour finalement de rendre compte que la précision du son avait mangé la musique. Musique qui revenait avec le filtrage IIR.
J'ai alors recommencé à jouer avec le sélecteur. En commutant, sur le court terme, le choix revient sur le FIR à phase arbitraire mais maintenant je sais que sur ce coup là, la commutation rapide n'est pas bonne conseillère.
Joël


Ca me rappelle un truc que j'avais lu à propos de la bataille Coca/Pepsi. En gros, il y a avait eu un test en aveugle pour goûter les deux boissons. Le résultat montrait que les gens avait tendance à préférer le Pepsi (même s'ils achetaient majoritairement du Coca).
Un autre test a ensuite réalisé (toujours en aveugle). Cette fois, il ne fallait pas juste goûter, mais boire un verre en entier. Résultat: le Coca avait les faveurs des testeurs.
Ca ressemble un peu à ton expérience.

Mais comme le dit Gilles, le but de la réunion qui se prépare n'est pas de choisir un câble HP, mais de vérifier si les gens peuvent entendre une différence. Donc la commutation rapide est adaptée.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 08/08/2017 11:20:24

Joël, qu'appelles-tu FIR à phase "arbitraire" ? Je connais la phase linéaire, la phase minimale, mais l'arbitraire, qui fait pensé à "aléatoire", m'interpelle.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jsilvestre - 08/08/2017 12:22:42

xnwrx a écrit :
Joël, qu'appelles-tu FIR à phase "arbitraire" ? Je connais la phase linéaire, la phase minimale, mais l'arbitraire, qui fait pensé à "aléatoire", m'interpelle.


Bonjour,

vieille habitude de nommer phase arbitraire les filtres à phase linéaire vu que la phase peut être manipulée à volonté linéairement ou pas.

Joël


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 08/08/2017 13:15:43

OK merci, je comprends mieux.
Petite remarque, ce n'est pas parce que les filtres sont à phase linéaires que le système est à phase linéaire. Il faut justement utiliser les FIR pour compenser les phases des différents éléments du système afin d'obtenir une fonction de transfert globale à phase linéaire.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 09/08/2017 21:03:15

Bonsoir à tous

le proverbe du jour,pour illustrer ce que j'ai entendu et vu récemment ...

"On ne peut pas cueillir une fleur sans déranger une étoile"

Francis Thomson ,astrophysicien

bonne soirée à tous

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 10/08/2017 01:23:11

AlainMat a écrit :

jys a écrit :
Tout est dit !

Amen, ite missa est

Bon, je l'ai pris avec le sourire mais depuis, je fais la gueule...vous n'êtes pas très cool les gars, détendez vous, écoutez de la musique quand bon vous sembleWink


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 10/08/2017 09:31:04

jys a écrit :
Bon, je l'ai pris avec le sourire mais depuis, je fais la gueule...

Qu'est-ce que tu es susceptible ...
Restons frais comme disent les British ... Smile


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - ClaudeC - 10/08/2017 12:51:41

https://lejournal.cnrs.fr/diaporamas/stradivarius-la-fin-dun-mythe
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9f%C3%A9rences_des_instrumentistes_parmi_des_violons_neufs_et_anciens


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 10/08/2017 14:37:25

Merci Claude, c'est très intéressant. J'avais déjà eu l'occasion de lire quelques études du même type.

Au delà du sérieux de ces études, on peut malgré tout faire deux remarques:
1 - Dans la première étude, il est dit que l'analyse portait sur la capacité du violon à porter le son au fond d'une grande salle. Or, si les salles sont aujourd'hui de plus en plus grandes, ce qui atteste du bien fondé de cette étude, ce n'était pas le cas au moment de la constructions des Stradivarius.
Ca implique deux questions.
A - Ceux-ci aurait-ils été construits de façon identique s'ils avaient dû répondre à ce critère?
B - Comment sonnent tous ces violons dans une acoustiques à l'ancienne?

2 - Dans la deuxième étude, à l'inverse, nous sommes dans une acoustique très absorbante.
Ca implique à nouveau deux questions.
A - Pour l'ensemble des violons présents, n'est-ce pas un facteur limitant de la richesse harmonique de chacun deux dans des acoustiques adaptées?
B - Si oui, lesquels sont le plus impactés par rapport à leur écoute dans l'environnement le plus adapté pour chacun d'eux?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 10/08/2017 15:00:44

Je trouve que les instruments modernes sonnent mieux que les anciens,qui ont un son assez "acide",mais interpréter des oeuvres anciennes avec des instruments modernes n'est pas souvent du meilleur goût.La légende du Stradivarius vient peut-être qu'à l'époque de sa fabrication,c'est celui qui sonnait le mieux comparés aux violons existants.De plus,est-ce que le même Stradivarius sonne toujours actuellement comme à l'époque de sa fabrication?Personnellement j'i du mal à reconnaître un Stradivarius,et à chaque fois que j'ai su que j'avais affaire à un Stradivarius,je ne l'ai pas spécialement apprécié,me demandant ce qu'on pouvait bien trouver d'extraordinaire à ce violon.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xnwrx - 10/08/2017 15:37:53

Intéressant effectivement.
Au delà des conditions de mesure (qui seront de toute façon toujours remises en cause), ce que je note en premier lieu c'est qu'aucun des musiciens professionnel n'a été en mesure de reconnaître les violons joués, ni ne semble en mesure d'en préférer un plus qu'un autre. C'est sans doute un mythe qui tombe et me rassure sur mes capacités auditives.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 10/08/2017 16:10:59

AlainMat a écrit :

jys a écrit :
Bon, je l'ai pris avec le sourire mais depuis, je fais la gueule...

Qu'est-ce que tu es susceptible ...
Restons frais comme disent les British ... Smile

Cher Alain,
ce qui m'a gêné, c'est que le papier de Jean Hiraga (message 409) était clair et respectueux de tous, grands ou petits auditeurs.
Si certaines bonnes volontés (Merci Gilles) sont prêtes à organiser l'écoute dans de bonnes conditions, le débat ne fera qu'y gagner en valeur et qualité.
Je connais l'un des violonistes ayant participé à cette comparaison entre violons anciens et modernes. Il est par ailleurs à l'origine d'un grand système à la française,
donc il connait bien les pièges d'une évaluation subjective tout en ayant une écoute affûtée.
Il n'a pas été capable de "préférer" un instrument à un autre (ils étaient tous excellents)...pour moi, c'est clair...
Jean-Yves


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 11/08/2017 14:08:05

Bonjour Jean-Yves,

jys a écrit :
Cher Alain,
ce qui m'a gêné, c'est que le papier de Jean Hiraga (message 409) était clair et respectueux de tous, grands ou petits auditeurs.

Mon petit trait d'humour t'était plutôt destiné. Smile
Désolé c'est sorti direct, un vieux réflexe anarchiste.

J'ai sans doute un gros défaut, à moins que ce soit une bonne excuse, je n'ai pas lu l'Audiophile !
Ceci dit j'ai finalement lu la palabre et même un bout de l'article qui va avec.
Clarté, je dirais en effet.
Respect, oui bon ben pas sur q'un preneur de son soit très content de lire le dernier paragraphe.
Je confirme dès que j'ai pu le joindre.

Citation :
Si certaines bonnes volontés (Merci Gilles) sont prêtes à organiser l'écoute dans de bonnes conditions, le débat ne fera qu'y gagner en valeur et qualité.

Même que je me suis porté volontaire.
Bon je ne suis pas un grand technicien et pas un énorme musicien, faudra m'excuser des fois que je ne sois pas au niveau.

Citation :
Je connais l'un des violonistes ayant participé à cette comparaison entre violons anciens et modernes. Il est par ailleurs à l'origine d'un grand système à la française,
donc il connait bien les pièges d'une évaluation subjective tout en ayant une écoute affûtée.
Il n'a pas été capable de "préférer" un instrument à un autre (ils étaient tous excellents)...pour moi, c'est clair...

Il avait pas le bon câble ...Big Grin Big Grin Big Grin
Nan je rigole.

@+
Alain


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 11/08/2017 14:34:23

Pas le bon câble Hugues?Ça m'étonnerait!Big Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JRBLUES - 11/08/2017 16:05:44

jys a écrit :

AlainMat a écrit :

jys a écrit :
Bon, je l'ai pris avec le sourire mais depuis, je fais la gueule...

Qu'est-ce que tu es susceptible ...
Restons frais comme disent les British ... Smile

Cher Alain,
ce qui m'a gêné, c'est que le papier de Jean Hiraga (message 409) était clair et respectueux de tous, grands ou petits auditeurs.
Si certaines bonnes volontés (Merci Gilles) sont prêtes à organiser l'écoute dans de bonnes conditions, le débat ne fera qu'y gagner en valeur et qualité.
Je connais l'un des violonistes ayant participé à cette comparaison entre violons anciens et modernes. Il est par ailleurs à l'origine d'un grand système à la française,
donc il connait bien les pièges d'une évaluation subjective tout en ayant une écoute affûtée.
Il n'a pas été capable de "préférer" un instrument à un autre (ils étaient tous excellents)...pour moi, c'est clair...
Jean-Yves


Slt Jean-Yves,

+1..... Hugues BORSARELLO, qui joue un Ruggieri 1695 (archet François-Xavier Tourte) avait également organisé une confrontation de ce genre qui l'avait rendu perplexe.
Cela l'a incité à contacter Claudia Fritz pour lui proposer de réitérer l'opération mais, cette fois, «dans de véritables conditions de concert»: à l'auditorium de Vincennes, dont l'acoustique sert merveilleusement le son des cordes. Ami des frères Capuçon, Borsarello active alors son réseau, au total, ce seront 23 instruments qui "s'affronteront".
Hugues reconnaîtra clairement son violon et certains "Crémone", ce qui ne me surprend pas ....... il est également à l'origine de la Grande Castine, aventure à laquelle j'ai aussi participé .
C'est un peu à l'instar d'un pianiste jouant sur son instrument préféré, et donc dans le piano, qui perd ses repères à 5/10 m du piano car il "n'entend' pas la même chose...... expérience vécue.

JR


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 11/08/2017 18:03:29

En bas de mon alpage se trouve une région viticole. Il y a les piquettes et ceux qui s'appliquent se donnent de la peine et en ont, mais aussi d'excellent vins.

Alors on se gausse, sa discute, les critiques s'en mêlent. Tout ce petit monde se monte la tête pour pas grand chose. Des associations de promotion éclosent, on défend, on délimite mais on investi surtout.

Les vins sont décrit de manière hyper technique, on compte même le nombre et l'essence des feuilles qui pourrissent sur chaque parchet une foi l'automne arrivé. L'inclinaison tellurique devient capitale bref un jour la moutarde monte au nez d'un copain viticulteur qui fait une dégustation à l'aveugle.

67% des convives n'ont pas pas pu différencier le blanc d'un rouge....

Faire la différence à l'aveugle et beaucoup plus compliqué que lire une critique. Il faut rester humble car le pathétique guette.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 11/08/2017 19:18:09

PFB, ne mélangeons pas tout, d'un coté la "piquette Suisse" et de l'autre les "cépages Français"...Y'a pas photo...on ne joue pas dans la même cour(s)(de bourse) Wink


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 11/08/2017 21:08:02

En bas de mon alpage se trouve une région viticole. Il y a les piquettes et ceux qui s'appliquent se donnent de la peine et en ont, mais aussi d'excellent vins.

Alors on se gausse, sa discute, les critiques s'en mêlent. Tout ce petit monde se monte la tête pour pas grand chose. On se monte la tête à grand coup d'association de promotion, on défend, on délimite mais on investi surtout.

Les vins sont décrit de manière hyper technique, on compte même le nombre et l'essence des feuilles qui pourrissent sur chaque parchet une foi l'automne arrivé. L'inclinaison tellurique devient capitale bref un jour la moutarde monte au nez d'un copain viticulteur qui fait une dégustation à l'aveugle.

87% des convives n'ont pas pas pu différencier le blanc d'un rouge....

Faire la différence à l'aveugle et beaucoup plus compliqué que lire une critique. Il faut rester humble car le pathétique guette.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 11/08/2017 21:35:39

Tu nous la ressert ou je vois double ?

Pierre-François, quelques soient tes matos de mesures et tes aigreurs vis-à-vis des arnaqueurs, il y a une position que j'aimerais bien te voir prendre de manière irréfutable:
Es-tu pour ou contre ou indifférent à cette problématique d'une "fréquence d'horloge" auxquels sont (ou non) soumis les circuits de conversions ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Marco.Mt - 12/08/2017 07:40:41

Un bon panier de crabes tous ses violonistes!...Rolleyes


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 12/08/2017 09:22:27

jys a écrit :
Es-tu pour ou contre ou indifférent à cette problématique d'une "fréquence d'horloge" auxquels sont (ou non) soumis les circuits de conversions ?


Faudrait ouvrir une discussion.

Ma position dépend du type de conversion. Le type de DAC aura le plus d'influence sonore car c'est le DAC qui rempli l'espace entre les échantillons.

Une horloge se monte dans l'environnement du DAC ou dans l'interface USB qui devient maître.

Tout autre solution me semble curieuse.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 12/08/2017 11:30:49

Bonjour,

Le violon de Hugues, j'ai eu l'occasion de l'entendre de très près. Je suis bien certain de pouvoir le reconnaitre au milieu de violons moyens, ou même de bons violons, mais sans doute pas au milieu de très bon violons.

Dans les tests de violons dont nous parlions, s'ils avaient mélangé quelques bons violons, au milieu des extraordinaires violons qu'ils ont comparés, les résultats auraient-ils été les mêmes?

De même, notre propos est de savoir s'il y a des différences entre les câbles.
Si la comparaison ne porte que sur des câbles de top niveau (je sais, cette phrase ne veut évidement rien dire pour les négateurs du son des câbles), on va avoir quelques difficultés à les différencier.
Le test que j'organiserai comportera donc de très très bons câbles, comparés à des câbles de niveau correct, avec une fabrication sérieuse, et avec des caractéristiques techniques normales. De plus, les différences de prix entre eux devront rester très modérées.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JRBLUES - 12/08/2017 12:11:05

gillesni a écrit :
Bonjour,

Le violon de Hugues, j'ai eu l'occasion de l'entendre de très près. Je suis bien certain de pouvoir le reconnaitre au milieu de violons moyens, ou même de bons violons, mais sans doute pas au milieu de très bon violons.

Dans les tests de violons dont nous parlions, s'ils avaient mélangé quelques bons violons, au milieu des extraordinaires violons qu'ils ont comparés, les résultats auraient-ils été les mêmes?

De même, notre propos est de savoir s'il y a des différences entre les câbles.
Si la comparaison ne porte que sur des câbles de top niveau (je sais, cette phrase ne veut évidement rien dire pour les négateurs du son des câbles), on va avoir quelques difficultés à les différencier.
Le test que j'organiserai comportera donc de très très bons câbles, comparés à des câbles de niveau correct, avec une fabrication sérieuse, et avec des caractéristiques techniques normales. De plus, les différences de prix entre eux devront rester très modérées.


Bonjour Gilles,

Le violon de Hugues, j'ai eu l'occasion de l'entendre de très près. Je suis bien certain de pouvoir le reconnaitre au milieu de violons moyens, ou même de bons violons, mais sans doute pas au milieu de très bon violons.

Je suis en partie d'accord avec toi, mais lors de cette confrontation à Vincennes, quand Hugues a "joué" le violon de Gauthier Capuçon en gardant son archet (un François-Xavier Tourte de 40.000,00 €!!!), en jouant la même oeuvre (Thaïs de Jules Massenet), et qu'ensuite il a repris son violon, je puis te dire qu'il n'y avait pas photo...... lequel sonnait le mieux? je ne saurai le dire, mais .

Alors pourquoi on "entend" cette différence? c'est toute la question.
Disons que chaque artiste est habitué à son instrument et, forcément lorsqu'il y a "changement" l'artiste n'a pas les mêmes repères (un violon n'a pas de frettes) et toute la différence se fait essentiellement à ce niveau (ce n'est que mon avis)..... c'est à dire que toute la sensibilité de l'artiste est retranscrite de façon différente, mais pas que, et donc,pour une oreille avertie et entraînée, il est assez facile de reconnaître l'instrument joué.

Alors maintenant ? analogie par rapport au son des câbles...
...oui, certainement , le câble étant l'instrument ,la source, l'ampli, et les enceintes l'artiste.

C'est peut être réducteur comme raisonnement ......

JR


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 12/08/2017 14:15:34

gillesni a écrit :
De même, notre propos est de savoir s'il y a des différences entre les câbles.
Si la comparaison ne porte que sur des câbles de top niveau (je sais, cette phrase ne veut évidement rien dire pour les négateurs du son des câbles), on va avoir quelques difficultés à les différencier.
Le test que j'organiserai comportera donc de très très bons câbles, comparés à des câbles de niveau correct, avec une fabrication sérieuse, et avec des caractéristiques techniques normales. De plus, les différences de prix entre eux devront rester très modérées.

Négateurisme ou pas, les termes de la pré-sélection de câbles laissent un peu perplexe : des câbles top niveau, de très très bons câbles, des câbles de niveau correct avec une fabrication sérieuse et avec des caractérisitiques nomales.
On peut se poser des questions sur ce que sont et ce que peuvent donner de très mauvais câbles et ceux avec des caractérisitiques anormales, bref ceux qui ne sont pas retenus pour la compétition.

Un chicaneur


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - pvrx - 12/08/2017 14:45:44

+1

Kicéki choisit les bons câbles et les mauvais ?
Critère de prix ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 12/08/2017 15:41:17

Et le lien du test des violons sur Wikipédia :
Violons Anciens et Modernes


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 12/08/2017 15:46:42

Bonjour JR,

JRBLUES a écrit :
Alors pourquoi on "entend" cette différence? c'est toute la question.
Disons que chaque artiste est habitué à son instrument et, forcément lorsqu'il y a "changement" l'artiste n'a pas les mêmes repères (un violon n'a pas de fret) et toute la différence se fait essentiellement à ce niveau (ce n'est que mon avis).....


Ben j'en conclus que tu n'es pas musicien et encore moins luthier ...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 12/08/2017 15:48:02

Puisqu'on cause Grande Castine tant qu'à faire on oublie pas Marc Henry dit Marco ...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 12/08/2017 15:52:06

Salut Pascal,

pvrx a écrit :
Kicéki choisit les bons câbles et les mauvais ?


Si Kicéki est de la partie on peut lui faire confiance ... le choix sera judicieux ... Wink Wink Wink

Ceci étant il est de bonne guerre de laisser le choix des armes aux câblophiles.
Je crois comprendre que Gillesni endosse le rôle de Kicéki Smile


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 12/08/2017 15:52:27

Je veux bien proposer un câble, vintage, de grande longueur et en 2 paires pratique pour de la multi-amplififcation.

De la période mi-HiFi début Goto de l'honorable PFB.

[attachment=18220]

Je l'offre à celui qui le reconnait:

A: visuellement, pour cela il suffit de le nommer. Je dis bien nommer le câble en photo, non pas ces multiples copies.

B: acoustiquement, de le reconnaitre avec ses oreilles.

C: pour départager d'éventuels concurrents, estimer la longueur des 4 bobines.

Période début 1980, origine japon, un des tous premiers câble HP commercialisé avec une stratégie de communication orienté vers l'amélioration, le succès qualitatif et des performances incroyables.

Par là même, je pense prouver qu'il est bcp plus facile de reconnaitre un câble HP avec la vue qu'avec ses oreilles.


PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 12/08/2017 16:14:19

forr a écrit :
"Négateurisme ou pas, les termes de la pré-sélection de câbles laissent un peu perplexe" ...
..." ce que peuvent donner de très mauvais câbles et ceux avec des caractérisitiques anormales, bref ceux qui ne sont pas retenus pour la compétition."

Un chicaneur


Bonjour,

J'aime bien quand tu te questionnes sur ce que donnerait de très mauvais câbles, malgré leurs caractéristiques techniques normales.
Pour toi aussi, il y aurait donc des différences entre câbles!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JRBLUES - 12/08/2017 16:46:34

AlainMat a écrit :
Bonjour JR,

JRBLUES a écrit :
Alors pourquoi on "entend" cette différence? c'est toute la question.
Disons que chaque artiste est habitué à son instrument et, forcément lorsqu'il y a "changement" l'artiste n'a pas les mêmes repères (un violon n'a pas de fret) et toute la différence se fait essentiellement à ce niveau (ce n'est que mon avis).....


Ben j'en conclus que tu n'es pas musicien et encore moins luthier ...


???????
.
Je crois que tu n'as pas bien saisi mon propos
JR pas musicien, pas mélomane...... un citoyen lambda en somme, mais bon , c'est ton avis que je ne partage pas.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 12/08/2017 17:36:10

gillesni a écrit :

forr a écrit :
"Négateurisme ou pas, les termes de la pré-sélection de câbles laissent un peu perplexe" ...
..." ce que peuvent donner de très mauvais câbles et ceux avec des caractérisitiques anormales, bref ceux qui ne sont pas retenus pour la compétition."

J'aime bien quand tu te questionnes sur ce que donnerait de très mauvais câbles, malgré leurs caractéristiques techniques normales.
Pour toi aussi, il y aurait donc des différences entre câbles!

Je ne me questionne pas car j'utilise quotiennement des câbles qui feraient le comble du déshonneur pour le premier audiophile venu.
Par contre, fort souvent, je mesure le Qtc des HP qu'ils alimentent en incluant les dits câbles dans la mesure. Et je suis étonné combien il est peu altéré par deux ou trois mètres de vulgaire scindex gris.
Par contre (une nouvelle fois) je me préoccupe plus de l'anatomie des amplis auxquels ils sont connectés parce que leurs charmes sont plus appréciables. Malgré ça et ma passion pour eux, je ne suis pas sûr que les dits amplis bouleversent un peu, beaucoup, passionnément... le son qui émane de mes haut-parleurs.

Cdt.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 12/08/2017 18:04:31

JRBLUES a écrit :
???????
.
Je crois que tu n'as pas bien saisi mon propos

Ben c'est à dire que quand je lis le passage sur l'absence des fretTES, c'est vrai que là j'ai du mal ...
Et des frettes j'en ai posé quelques mètres.

Citation :
JR pas musicien, pas mélomane...... un citoyen lambda en somme, mais bon , c'est ton avis que je ne partage pas.

Pareil, pas mieux, lambda.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 12/08/2017 18:05:50

Une question dont je n'ai pas vu la réponse, quel violon Borsarello a-t-il préféré ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JRBLUES - 12/08/2017 18:33:15

AlainMat a écrit :
Une question dont je n'ai pas vu la réponse, quel violon Borsarello a-t-il préféré ?


Justement la réponse est dans mon propos.

OK pour la faute d'orthographe..... je ne me suis pas relu; je fais également dans la logistique, et donc...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 12/08/2017 20:02:57

Bonsoir a tous


Chez José (Jocad ),pour ce qui est de l'écoute , ce qui m'a frappé ,c'est :

-la grande douceur(qui n'est pas un vain mot) qui émane de ce système
-la fusion des différents registres amenant cette cohérence ,cette osmose
-l'image (qui se forme ,a un peu plus d'un mètre,au centre derrière les enceintes )

le système "passe" tous les styles de musiques avec une étonnante et déconcertante facilité .José a présélectionné des morceaux intéressants choisis selon certains critères.

a première vue ,j'ai écouté de la dématérialisation(José si tu me lis ...) ,si c'est le cas ? je n'ai ressenti aucun manque ,pas comme chez l' importateur de matériel de haut de gamme de ma région.

l'écoute vinyle est du même cru (bras Kuzma ,Koetsu platinum ? ) même si pas encore au top ,d'après José

le matériel c'est une chose ,mais pour ce résultat ,il faut du ressenti et de l'oreille ...le tout encadré d'un mode opératoire et d'une rigueur quasi scientifique (même pour des soi-disantes petites choses )

ce qui m'a intéressé c'est l'approche de José (qui peut ou pourrait s'appliquer aussi dans d'autres domaines )et aussi le fait d'être vraiment à l'écoute des autres ...

José pose des questions pertinentes à ses interlocuteurs...,à vrai dire ,j'ai été autant fasciné par l'aura de la personne que par le système .


claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 12/08/2017 20:16:39

Bonsoir Raoul

peux tu me déplacer ce message vers galerie et portraits,ou il mériterait mieux sa place ,en faisant un sujet écoute chez José ?

bonne soirée

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 13/08/2017 01:29:24

JRBLUES a écrit :

AlainMat a écrit :
Une question dont je n'ai pas vu la réponse, quel violon Borsarello a-t-il préféré ?

Justement la réponse est dans mon propos.

Je lis qu'il était plus à l'aise avec son violon qu'avec le Strad de Capuçon.

Je ne réussis pas à saisir s'il a participé, en tant qu'instrumentiste ou auditeur, au test en double aveugle.
Ma question concerne cet exercice.
Pas vu sur la vidéo :
Paris 2012

Citation :
OK pour la faute d'orthographe..... je ne me suis pas relu; je fais également dans la logistique, et donc...

Je trouve cette histoire de frettes bien maladroite ... oublions la.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JRBLUES - 13/08/2017 10:41:37

AlainMat a écrit :

JRBLUES a écrit :

AlainMat a écrit :
Une question dont je n'ai pas vu la réponse, quel violon Borsarello a-t-il préféré ?

Justement la réponse est dans mon propos.

Je lis qu'il était plus à l'aise avec son violon qu'avec le Strad de Capuçon.

Je ne réussis pas à saisir s'il a participé, en tant qu'instrumentiste ou auditeur, au test en double aveugle.
Ma question concerne cet exercice.
Pas vu sur la vidéo :
Paris 2012

Citation :
OK pour la faute d'orthographe..... je ne me suis pas relu; je fais également dans la logistique, et donc...

Je trouve cette histoire de frettes bien maladroite ... oublions la.


OK , pas rancunier le JR.

Fin de l'épilogue.

JR


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - LargeBande - 13/08/2017 19:31:09

claude m4 a écrit :
Bonsoir a tous


Chez José (Jocad ),pour ce qui est de l'écoute , ce qui m'a frappé ,c'est :

-la grande douceur(qui n'est pas un vain mot) qui émane de ce système
-la fusion des différents registres amenant cette cohérence ,cette osmose
-l'image (qui se forme ,a un peu plus d'un mètre,au centre derrière les enceintes )

le système "passe" tous les styles de musiques avec une étonnante et déconcertante facilité .José a présélectionné des morceaux intéressants choisis selon certains critères.

a première vue ,j'ai écouté de la dématérialisation(José si tu me lis ...) ,si c'est le cas ? je n'ai ressenti aucun manque ,pas comme chez l' importateur de matériel de haut de gamme de ma région.

l'écoute vinyle est du même cru (bras Kuzma ,Koetsu platinum ? ) même si pas encore au top ,d'après José

le matériel c'est une chose ,mais pour ce résultat ,il faut du ressenti et de l'oreille ...le tout encadré d'un mode opératoire et d'une rigueur quasi scientifique (même pour des soi-disantes petites choses )

ce qui m'a intéressé c'est l'approche de José (qui peut ou pourrait s'appliquer aussi dans d'autres domaines )et aussi le fait d'être vraiment à l'écoute des autres ...

José pose des questions pertinentes à ses interlocuteurs...,à vrai dire ,j'ai été autant fasciné par l'aura de la personne que par le système .


claude


J'ai aussi écouté récemment le système de José. Je suis tout à fait d'accord avec toi Claude. Ca passe tout ; ça respire la passion, la compétence et l'humilité du mec. L'écoute chez lui me fait réfléchir sur pas mal de choses.
Pardonnez moi mon intrusion.
Patrick


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 13/08/2017 19:36:43

c'est au contraire aussi important que les analyses de "sachants". N'oublions pas nos "recettes d'être" autant dire savoir vivre et écouter (entres autres)
Jean-Yves


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 13/08/2017 20:27:09

Bonsoir Patrick et à tous

je te remercie pour ton intrusion ;-)

oui,généralement la mort arrive par manque de savoir vivre

bonne soirée

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 14/08/2017 00:14:54

claude m4 a écrit :
"...la mort arrive par manque de savoir vivre..."

Claude, je trouve très maladroit (choquant) que tu mêles savoir vivre, écoute conviviale et respect des disparus dans une tambouille pas claire pour encenser un ami.
Quelque soit la qualité de l'accueil, la valeur humaine de José, c'est un peu trop à mon avis.
ps: tu t'es fait Gouroutter ou Quoi?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 14/08/2017 22:26:50

Gare aux gourous ! en voilà un (banni d'ici) qui porte un intérêt certain à cette discussion :
http://forum-hifi.fr/thread-4864-post-97232.html#pid97232


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 14/08/2017 23:53:59

Bonsoir Jys

"Claude, je trouve très maladroit (choquant) que tu mêles savoir vivre, écoute conviviale et respect des disparus"

c'est juste une phrase qui m'amuse (mourir par manque de savoir vivre)aucun lien avec personne

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 15/08/2017 07:56:52

Je me demande si cela ne voent pas d'une chanson de Jacques Brel...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 15/08/2017 07:58:06

Je me demande si cela ne vient pas d'une chanson de Jacques Brel...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 15/08/2017 09:47:23

Alphonse Allais!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 19/08/2017 08:21:48

Bonjour,

Tiens j'ai retrouvé cet article de 1999

http://www.mitcables.com/pdf/wp102.pdf

Cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 20/08/2017 02:18:15

Sûr et certain, ça en dit long...Wink Wink Wink


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 20/08/2017 06:42:55

Jys

Certains d entre nous cherchent des articles, c en est un. C'est un article de vulgarisation pas une publication.
C'est tout de même une des premières personnes dans les années 90 à avoir travailler sur les câbles.

Cordialement
José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 20/08/2017 20:24:58

Bonsoir ,

Cet article a été mentionné dans la nrds par Jean Hiraga sur le sujet concernant le "secteur"

J'ai eu l'occasion d'ouvrir et d'écouter un "conditionner" mit ,j'ai trouvé qu'entre la théorie (l'article,que j'ai lu plus tard ) et la pratique (l'écoute)que les deux étaient en adéquation ;un copain a toujours son mit sur son installation .


claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 20/08/2017 23:13:04

claude m4 a écrit :
Bonsoir ,

Cet article a été mentionné dans la nrds par Jean Hiraga sur le sujet concernant le "secteur"

J'ai eu l'occasion d'ouvrir et d'écouter un "conditionner" mit ,j'ai trouvé qu'entre la théorie (l'article,que j'ai lu plus tard ) et la pratique (l'écoute)que les deux étaient en adéquation ;un copain a toujours son mit sur son installation .


claude


Bonsoir Claude,

Oui l'approche de départ de Bruce Brisson était intéressante, cependant par la suite une certaine matité, une coupure rapide des extinctions de notes de ses produits ont fait sans doute le succès d'autres concepteurs. Une chose est sure c'est que lui montrait dans les salons appareils de mesure en main des différences de comportements.

D'occasion les premières générations MIT sont encore de bonnes affaires. Un shotgun des années 90 reste impressionnant

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 21/08/2017 08:02:53

Bonjour,

Pour le fun introspection d'un MIT Câbles.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 21/08/2017 09:05:40

JIPI avait déjà montré cela. Ca retire de la magie.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 21/08/2017 09:24:36

GG14 a écrit :
JIPI avait déjà montré cela. Ca retire de la magie.


C'est l'unique moyen pour reconnaitre un câble à l'oreille. Il faut créer une dégradation du signal audible, dégradation considérée comme plaisante.

Certaines marques ont exagéré, d'autre sont partie sur des postulats de phase. Pour autant que l'audibilité de la phase à 20kHz soit reconnue....

Un câble qui "s'entend" est un non sens. Il induira de telles perturbations qui pourront être agréables sur quelques disques de tests mais cela écarte de facto tous les autres disques.

Autant s'équiper d'un équalyseur réglable.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 21/08/2017 09:27:12

AlainMat a écrit :
Bonjour,

Pour le fun introspection d'un MIT Câbles.


Bah, tu voulais qu'il y ait quoi d'autres? Du vin, une montre, un cigare, du vide?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 21/08/2017 09:48:59

PFB a écrit :
C'est l'unique moyen pour reconnaitre un câble à l'oreille. Il faut créer une dégradation du signal audible, dégradation considérée comme plaisante.

Certaines marques ont exagéré, d'autre sont partie sur des postulats de phase. Pour autant que l'audibilité de la phase à 20kHz soit reconnue....

Un câble qui "s'entend" est un non sens. Il induira de telles perturbations qui pourront être agréables sur quelques disques de tests mais cela écarte de facto tous les autres disques.

Autant s'équiper d'un équalyseur réglable.

PFB


Oui, mais créer un câble qui s'entend, c'est le meilleur moyen de vendre. Au sein d'une marque, plus on monte en gamme, plus le câble s'entend.
A propos de la self sur le câble MIT en photo, je crois Spectral recommandait d'utiliser ses amplis avec des câbles MIT pour les stabiliser... Bel accord commercial. Wink


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 21/08/2017 09:55:39

folkdeath95 a écrit :
Bah, tu voulais qu'il y ait quoi d'autres? Du vin, une montre, un cigare, du vide?

Une pépite ... vu le tarif Big Grin
De plus on notera la qualité "magique" de la liaison câble self ...
Un modèle.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 21/08/2017 10:23:36

Citation :
A propos de la self sur le câble MIT en photo, je crois Spectral recommandait d'utiliser ses amplis avec des câbles MIT pour les stabiliser... Bel accord commercial. Wink


Vu la bande passante du SPECTRAL à domicile supérieure au mHz ce n'est pas superflu.
L'écoute vu le tarif stratosphérique est bonne mais pas transcendante par rapport à d'autres amplis de bonne qualité.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 21/08/2017 10:36:51

GG14 a écrit :
Vu la bande passante du SPECTRAL à domicile supérieure au mHz ce n'est pas superflu. L'écoute vu le tarif stratosphérique est bonne mais pas transcendante par rapport à d'autres amplis de bonne qualité.

Avec une bande passante de 0.001 Hz, certains détails sont gommés.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 21/08/2017 10:44:10

forr a écrit :
Avec une bande passante de 0.001 Hz, certains détails sont gommés.

... Cool


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 21/08/2017 11:15:33

Bonjour

Je ne suis pas la pour défendre un câble MIT mais je reste vigilant sur ce qui est dit pour que l'info ne soit pas erronée et utilisée à tord:

1) seules les premières générations étaient au top, elles n'avaient aucun boitier.

2) donc sur les conducteurs du cable MIT observons plus précisement:
structure varilay = 4 brins émaillés par conducteur s'enroulant autour de brins de cuivre très fins, le tout autour d'un diélectrique central; cette ensemble de brins est ensuite recouvert d'un genre de téflon.
3) les deux conducteurs ainsi constitués et isolé sont ensuite blindés par un film spécial et un conducteur.
3) le tout est recouvert du diélectrique final servant d'enveloppe

La connectique et les isolants devaient résister à la haute température nécessaire pour faire fondre l'émail et ainsi connecter l'ensemble des brins formant les conducteurs



Voila cela c'est la description d'un câble 330, la version haut parleur correspondante est un multiple de 3 de cette configuration.
Un Shotgun est beaucoup plus complexe.

Ensuite les gammes commerciales qui ont suivie démontre une fois de plus que quand l'industrie s'installe le besoin de productivité et rentabilité ,en tout cas dans cet exemple la fin de l'intérêt du produit.

C'est d'ailleurs à cette époque que les boitiers sont apparus, permettant d'afficher des mesures et donc de vendre plus facilement dans un monde trop sceptique...De mon point de vue c'est clair les concepts initiaux étaient intéressant pas après.

La version en photo n'est effectivement pas intéressante, pur produit buisness. C'est cela qui fait tord aux bons produits mais cela ne remets pas en cause l'intérêt d'un câble bien réalisé qui n'est absolument pas la pour dégrader un signal

Je reste à votre disposition

Cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 21/08/2017 12:01:12

Bonjour José,

Josca a écrit :
Je ne suis pas la pour défendre un câble MIT mais je reste vigilant sur ce qui est dit pour que l'info ne soit pas erronée et utilisée à tord:
1) seules les premières générations étaient au top, elles n'avaient aucun boitier.

C'est noté

Citation :
C'est d'ailleurs à cette époque que les boitiers sont apparus, permettant d'afficher des mesures et donc de vendre plus facilement dans un monde trop sceptique...De mon point de vue c'est clair les concepts initiaux étaient intéressant pas après.

Une chose est sure c'est que lui montrait dans les salons appareils de mesure en main des différences de comportements.

Mais je remarque que l'article en référence que tu as cité post #561 est encore d'actualité.

Ca pose question, quand même, et sans être outrageusement vindicatif.
Soit le concept initial, d'ailleurs que faut-il comprendre de l'Articulation Response si c'est bien de cela dont il s'agit, est encore utilisé et sans doute alors amélioré, sinon à quoi bon, soit il ne l'est plus et on se demande pourquoi il figure encore en bonne place sur le site MIT câbles ...

Du point de vue de l'écoute et je ne vais pas sur-qualifier ce mot en lui adjoignant "subjective".
J'ai relevé ce commentaire
cependant par la suite une certaine matité, une coupure rapide des extinctions de notes de ses produits ont fait sans doute le succès d'autres concepteurs.

Est-ce qu'il faut saisir que cette matité est une qualité ou un défaut ?
De même concernant l'extinction de note, concept qu'il est vrai j'ai quelque difficulté à appréhender, faut-il qu'elle soit longue ou courte ou d'une autre qualité ?

Très cordialement
Alain


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 21/08/2017 12:39:58

Bonjour,

"une certaine matité, une coupure rapide des extinctions de notes "

Je ne connais ces câbles MIT que de nom, et je n'ai donc pas d'avis sur eux, mais pour moi, c'est très clair, si elles sont avérées, ces caractéristiques ne peuvent pas être des qualités.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - pvrx - 21/08/2017 13:01:12

Pour info :
https://jipihorn.wordpress.com/2013/10/14/explorons-un-cable-modulation-audio-mit-avt3/

Pascal


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 21/08/2017 13:10:15

Bonjour ,

lorsque que l'on parle de quelque chose, c'est à un instant T ,après cela peut évoluer ,stagner ou régresser ...

Josca a repris l'article sur la problématique secteur et c'est pour cela que la marque mit a été évoquée

peut on résumer une marque a un produit? ça me semble franchement réducteur en plus venant d'esprits soi-disants éclairés ...

un peu comme si ,l'on ne retenait que de Léonard De vinci ses penchants ....même au fin fond du loir et cher (les gens qui ne font pas de manières) l'on n'aurait pas osé.

bonne journée

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - philou - 21/08/2017 13:29:39

Bonjour,
Rendons à César :
https://community.klipsch.com/index.php?/topic/154928-mit-cables-and-klipsch-la-scala/&
Il s'agit clairement d'un fake Wink
Pour le modéle de Jipi, suis pas sur, la couleur du logo ne semble pas correspondre, mais si Jipi fourni la facture d'achat, y'aura moins de doutes..
Il faut savoir que faire un fake d'un cable à 10000 euros est la chose la plus facile à réaliser..


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 21/08/2017 13:46:45

AlainMat a écrit :
Bonjour José,



Mais je remarque que l'article en référence que tu as cité post #561 est encore d'actualité.

Ca pose question, quand même, et sans être outrageusement vindicatif.
Soit le concept initial, d'ailleurs que faut-il comprendre de l'Articulation Response si c'est bien de cela dont il s'agit, est encore utilisé et sans doute alors amélioré, sinon à quoi bon, soit il ne l'est plus et on se demande pourquoi il figure encore en bonne place sur le site MIT câbles ...

Du point de vue de l'écoute et je ne vais pas sur-qualifier ce mot en lui adjoignant "subjective".
J'ai relevé ce commentaire
cependant par la suite une certaine matité, une coupure rapide des extinctions de notes de ses produits ont fait sans doute le succès d'autres concepteurs.

Est-ce qu'il faut saisir que cette matité est une qualité ou un défaut ?
De même concernant l'extinction de note, concept qu'il est vrai j'ai quelque difficulté à appréhender, faut-il qu'elle soit longue ou courte ou d'une autre qualité ?

Très cordialement
Alain


Bonjour Alain,

Evidemment cela peut être considéré comme un défaut mais pas par rapport à un câble ordinaire car l'écart qualitatif reste beaucoup trop grand en faveur du MIT de cet époque mais bien par rapport à la concurrence qui a fait encore mieux. j'avais cité NBS,mais il y en a d'autres.

Pour répondre à ta question, la fin de note doit être la plus fidèle possible, elle n'est alors pas tronquée( cela se traduit aussi à l'écoute par la perception de détails masqués autrement, exemple sur le disque de Glenn Gould the Goldberg variations sur un système riche en information on l'entend chanter tout le long du morceau alors que dans bien des cas on l'entend juste un peu au début voir pas du tout)
Plus on monte réellement en performance avec les câbles, plus c'est vivant et riche d'ou le terme moins mat.
Je parle bien sur de musique instruments acoustique véritable ou cela est très significatif. Quoique chaque type de musique révèle des choses mais différentes la notion de timbre n'existe plus sur un synthé.

Lorsque l'on décris une écoute les mots employés se veulent descriptif de ce que l'on a entendu mais ils ne sont pas la définition technique des performances du produits bien sur.

J'ai cité les modeles 330 et Shotgun parce qu'aujourd'hui sur le marché de l'occasion ils sont de bas prix et peuvent rendre service. Pour identifier la bonne date de fabrication il faut regarder la couleur jaune du câble qui est plus foncée.

Quand aux test de JipiHorn, ils me font penser que l'écoute chez lui qu'elle doit être très très différente de chez moi, question de gouts, tout dépend ce que l'on recherche Smile

Cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 21/08/2017 15:47:42

pvrx a écrit :


Qu'on soit d'accord avec lui ou pas, c'est surtout comment dire en 2 heures ce qu'on pourrait dire en 5 mn!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 21/08/2017 16:09:14

Pour moi,un câble sur lequel on a rajouté des selfs ou/et des condos,n'est plus vraiment un câble,mais un filtre en forme de câble!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 21/08/2017 16:29:14

Grand_Floyd a écrit :
Pour moi,un câble sur lequel on a rajouté des selfs ou/et des condos,n'est plus vraiment un câble,mais un filtre en forme de câble!


+1

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - calivin - 21/08/2017 17:10:47

Bonjour Gilles,

+1.
C'est l'epaisseur du dossier qui fait la qualité. Enfin c'est ce que j'ai remarqué aussi dans quelques grosses boites.

C'est pour moi à fuir, dommage pour certains, mais je suis devenu allergique à ces méthodes.

Cordialement,
Vincent


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 21/08/2017 17:56:02

Salut à tous, "de mon temps", on appelait cela du délayage.
En science comme ailleurs, le nombre de citations et le poids que cela représente (en Mo ou kg papier) semble être plus important que le contenu. J'ai noté la dérive dès les 90's dans les labos (universitaires) où il fallait "sortir" tous les 3 mois un papier soit disant pertinent alors que l'achèvement du travail demandait 2 ans.
Je préfère les documents incontestables auxquels on peut se référer sans avoir besoin de trier les brouillons.
Amitiés, Jean-Yves


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 21/08/2017 22:12:47

Le problème de jipihorn, ça n'est-ce pas le fond, c'est la forme, et ça tue le message, pour moi, détestable...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 21/08/2017 22:42:44

Josca a écrit :
Evidemment cela peut être considéré comme un défaut mais pas par rapport à un câble ordinaire car l'écart qualitatif reste beaucoup trop grand en faveur du MIT de cet époque mais bien par rapport à la concurrence qui a fait encore mieux. j'avais cité NBS,mais il y en a d'autres.

Mise au point enregistrée.

Citation :
Pour répondre à ta question, la fin de note doit être la plus fidèle possible, elle n'est alors pas tronquée( cela se traduit aussi à l'écoute par la perception de détails masqués autrement, exemple sur le disque de Glenn Gould the Goldberg variations sur un système riche en information on l'entend chanter tout le long du morceau alors que dans bien des cas on l'entend juste un peu au début voir pas du tout)

Bon, la notion de fin de note m'échappe encore.
Pour la plupart des audiophiles que je connais cela ressemble plutôt à ce que je considère comme une bonne grosse reverb.

Citation :
Lorsque l'on décris une écoute les mots employés se veulent descriptif de ce que l'on a entendu mais ils ne sont pas la définition technique des performances du produits bien sur.

Alors là je crois que j'ai en effet quelques termes sur lesquels je ne peux mettre aucune notion ...
Le suivi rythmique par exemple ...

Cordialement
Alain


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 21/08/2017 22:55:20

Ah, Dominique-T, la Sardaigne, ses rivages, sa culture, ses habitants...c'est pas le monde Audio et ses petites guerres...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 21/08/2017 22:55:46

Bonsoir,

Pour en revenir à jipi, c'est parfois un peu long, parfois un peu bruité et je lui en ai déjà fait la remarque, qu'il a d'ailleurs prise en considération.

Sur le fond, je me suis senti moins bête car lui aussi n'a pas trouvé la clé de l'Articulation Response, objet du papier de MIT ...
Je reste toujours preneur d'une explication ... s'il y en a une bien évidemment Smile

Quant au MIT avt3 c'est copie conforme de l'éclaté dont j'ai posté la photo.
Resterait éventuellement à démontrer le bien-fondé de la chose.

Cdt
Alain


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Musique1933 - 21/08/2017 23:16:05

Il doit y avoir un moyen d'obtenir des mesures de ces câbles, capacitance, inductance ou autre qui pourraient influer sur l'écoute.
Je ne vois pas en quoi jipihorn peut être "détestable", un peu exagéré je trouve.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 21/08/2017 23:54:06

AlainMat a écrit :
...Resterait éventuellement à démontrer le bien-fondé de la chose...

Les "communicants" avec leur verbiage s'en sont chargé. Cela ne date pas d'hier mais d'il y a Trente ans. Les marchands de cable ont fait leur beurre entre temps.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 22/08/2017 00:06:15

jys a écrit :

AlainMat a écrit :
...Resterait éventuellement à démontrer le bien-fondé de la chose...

Les "communicants" avec leur verbiage s'en sont chargé. Cela ne date pas d'hier mais d'il y a Trente ans. Les marchands de cable ont fait leur beurre entre temps.

En tant que câblo-sceptique, c'est peu dire, j'en ai quelque conscience.
Ceci dit il peut rester quelques aventuriers pour se lancer dans une explication, je leur tends volontiers la perche Smile


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 22/08/2017 00:39:40

Ah Non, ça Suffit...593 messages...Pfff...ça pue l'intox (à moins d'une révélation) Wink


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 22/08/2017 09:13:11

folkdeath95 a écrit :
Oui, mais créer un câble qui s'entend, c'est le meilleur moyen de vendre. Au sein d'une marque, plus on monte en gamme, plus le câble s'entend.
A propos de la self sur le câble MIT en photo, je crois Spectral recommandait d'utiliser ses amplis avec des câbles MIT pour les stabiliser... Bel accord commercial. Wink


Bonjour,
Un ami m'a prêté pendant trois semaines un ensemble préampli/ampli Spectral DMC20/DMA90 et je peux affirmer que ça marche vraiment bien, et renvoie aux oubliettes pas mal d'autres amplis, y compris le Kaneda209.

Je n'avais pas les fameux câbles préconisés par Spectral.

Avec des câbles RCA très ordinaires, aucune instabilité constatée à l'oscillo et l'écoute surprend par son naturel dès les premières secondes.

Il est dommage que la quasi-totalité des transistors utilisés par spectral ne soient plus disponibles, au passage on remarque une certaine similitude avec un ampli paru chez Elektor...
Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique - 22/08/2017 09:45:29

Bonjour Gérard,

escartefigue33 a écrit :
... DMC20/DMA90... renvoie aux oubliettes pas mal d'autres amplis, y compris le Kaneda209.

- Contant tout de même de voir que le Kaneda 209 est encore dans ta signature...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 22/08/2017 09:57:08

Une observation sur le Spectral que j'ai entendu.
Il était branché sur le caisson de basse équipé de TAD1601B coupé vers 200Hz.
Il a été préféré par l'audiophile un SE de 300B (schéma MAHE avec transfo inter étage) sur le LB.
Ce dernier possédant également un gros Mark Levinson le Spectral aurait pu alimenter le LB, les essais ayant eu lieu.
Comme quoi.................


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 22/08/2017 10:07:21

escartefigue33 a écrit :

Bonjour,
Un ami m'a prêté pendant trois semaines un ensemble préampli/ampli Spectral DMC20/DMA90 et je peux affirmer que ça marche vraiment bien, et renvoie aux oubliettes pas mal d'autres amplis, y compris le Kaneda209.

Je n'avais pas les fameux câbles préconisés par Spectral.

Avec des câbles RCA très ordinaires, aucune instabilité constatée à l'oscillo et l'écoute surprend par son naturel dès les premières secondes.

Il est dommage que la quasi-totalité des transistors utilisés par spectral ne soient plus disponibles, au passage on remarque une certaine similitude avec un ampli paru chez Elektor...
Gérard


Les recommendations de Spectral concernaient les câbles HP, pas ceux de modulation.
Je n'ai pas dit que les Spectral ne marchaient pas bien, vu que je n'en ai jamais écoutés. Vu leur réputation, ils doivent sûrement bien sonner(mieux que du Kaneda? Tu ne crains pas de blasphemer Big Grin').Je trouve juste un peu étrange de mettre le circuit destiné à stabiliser le fonctionnement de l'ampli dans les câbles d'une autre marque plutôt que dans l'ampli. Un peu comme les vieux Naim qu'il fallait utiliser un certain type de câble sous peine de faire sauter la garantie.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 22/08/2017 10:20:08

Dominique a écrit :
Bonjour Gérard,

escartefigue33 a écrit :
... DMC20/DMA90... renvoie aux oubliettes pas mal d'autres amplis, y compris le Kaneda209.

- Contant tout de même de voir que le Kaneda 209 est encore dans ta signature...


Ça n'est sans doute pas le même budget, mais qui sait, peut-être qu'Escartefigue cherche un couple Spectral (ça ne doit pas se trouver sous le sabot d'un cheval).Wink


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jefourcade - 22/08/2017 10:27:18

Voici probablement le commentaire de Jipihon auquel se referait forr dans son message #358 :

"Ce n’est un secret pour personne, le subjectivisme est contraire à ma démarche. L’oreille et son cerveau sont tellement influençables que ça ne peut être une solution viable au réglage d’un système. Ceci est d’autant plus vrai que les descriptions subjectivistes atteignent des proportions que les auteurs ne se rendent même plus compte qu’ils annoncent des impossibilités absolues, contraires à tout fondement établi.
Mais ca n’a pas été toujours comme ça. Moi-même, au début, j’entendais le son des condensateurs, le son que DOIT fournir tel ou tel composant tel qu’il a été approuvé par les montages de feu la revue de L’Audiophile. A fond dans le « super-black », le mica argent et autre résistances tantales. Etait-ce mieux que sans ? Aucune idée, car il n’était de toutes façons pas question de mettre autre chose !
Jusqu’au jour ou…
C’était lors d’une démonstration de la maison de l’audiophile, animée par le sautillant William Walter. Si il y a une chose que je ne peux vraiment pas enlever à cette équipe, c’est d’avoir montré des systèmes uniques. Si actuellement, Jean Hiraga est critiqué (personne n’est parfait), je défie ses détracteurs de régler si bien, avec les moyens dont il disposait, un système 4 voies avec les WE15A, filtré en passif et attaqué avec un ampli à tubes (le JH50). Hiraga sait régler un système et ça, personne ne peut le contredire. Le seul qui m’ait dit le contraire fut Yves Cochet. Mais, bon, vu ce que lui a fait, je ne relèverai même pas.
Donc, à cette démonstration, concours de 300B. Que des Western, de toutes les époques. Il y en avait pour une fortune. Et donc, un petit morceau de classique (évidement), répété en boucle avec à chaque fois, le changement de la 300B, ampli allumé. Il n’avait pas peur, W.W….
ET la, c’était l’inquiétude. Pas de différences particulières, à part une fois. Par contre, une brochette d’audiophile du rang de devant ne se retenait plus :
« Ha oui, la version de 57 a vraiment un bas médium plus tendu »
« Ca n’a rien à voir, la 75 a un aigu plus soyeux, moins bouché »
« Rhalala ! » (Roulage par terre) » les embase gravée, ça n’a rien à voir »

Enfin, bref, à chaque tube, refrain équivalent. Ca n’a rien à voir avec le précédent, et ce dès la première milliseconde de son. J’avoue que, la, j’étais déconfit. J’étais nul, sourd, l’audio, c’est pas pour moi.
Et puis, c’est le drame. W.W., prêt à mettre une 300B sensée mettre toutes les autres par terre est distrait par une question et par mégarde, remet le même tube que précédemment.

Et paf, ça n’a pas loupé, refrain dithyrambique des oreilles d’or qui ne se sentaient plus. Sauf que le tube n’avait pas changé. Ils ne se sont jamais rendu compte et depuis ce jour la, j’ai commencé à comprendre comment fonctionne ce petit monde : je dit n’importe quoi et, quelle importance ? C’est invérifiable.

Le problème, c’et que le jour ou on se fait piéger, c’est encore plus humiliant, car, de sourd, on change de catégorie : blaireau."

Lien : https://jipihorn.wordpress.com/2006/03/06/le-declic/

On m'a raconté que certains arrivaient à différencier non seulement l'année mais également le mois de fabrication. Un seul expert serait arriver à différencier le jour.

Une rumeur folle conduirait à penser que cet expert intervient sur ce forum ...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 22/08/2017 10:27:25

folkdeath95 a écrit :

escartefigue33 a écrit :

Bonjour,
Un ami m'a prêté pendant trois semaines un ensemble préampli/ampli Spectral DMC20/DMA90 et je peux affirmer que ça marche vraiment bien, et renvoie aux oubliettes pas mal d'autres amplis, y compris le Kaneda209.

Je n'avais pas les fameux câbles préconisés par Spectral.

Avec des câbles RCA très ordinaires, aucune instabilité constatée à l'oscillo et l'écoute surprend par son naturel dès les premières secondes.

Il est dommage que la quasi-totalité des transistors utilisés par spectral ne soient plus disponibles, au passage on remarque une certaine similitude avec un ampli paru chez Elektor...
Gérard


Les recommendations de Spectral concernaient les câbles HP, pas ceux de modulation.
Je n'ai pas dit que les Spectral ne marchaient pas bien, vu que je n'en ai jamais écoutés. Vu leur réputation, ils doivent sûrement bien sonner(mieux que du Kaneda? Tu ne crains pas de blasphemer Big Grin').Je trouve juste un peu étrange de mettre le circuit destiné à stabiliser le fonctionnement de l'ampli dans les câbles d'une autre marque plutôt que dans l'ampli. Un peu comme les vieux Naim qu'il fallait utiliser un certain type de câble sous peine de faire sauter la garantie.


Bonjour à tous,

Juste une hypothèse:
Ce constructeur avait peut être conscience qu'il se passait des choses en matière de câblerie et tout simplement reconnaissant que ce n'était pas son domaine confiait en partenariat la conception de cette partie afin d'optimiser de bonne manière le fonctionnement de son ampli.

Perso j'ai vécu ce genre de partenariat pour la partie mécanique et câblerie avec un concepteur d'électronique...

Certaines entreprises veulent absolument faire leur produit de A à Z, d'autres conscients de leur domaine de compétence préfèrent réunir une équipe de consultants extérieurs afin de mener à bien un projet produits.

Dans plein de métiers technologiques on le retrouve.

Je ne dit pas que c'est la seule voie et que les produits vont exploser si on ne respecte pas cela( genre Naim). Pour avoir beaucoup joué avec Naim, ils n'ont jamais explosé mais cependant je dois reconnaitre que ce qu'ils préconisaient était homogène et satisfaisant.

Après les choix de chaque constructeur au niveau de l'équipe peuvent ne pas être le meilleur, cela donne la concurrence.

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 22/08/2017 10:32:47

Une sugestion, plutôt que de se plaindre des démarches des constructeurs de produits finis, des prix de ceux ci, de leur manque de respect des clients, puisque nous sommes sur un forum DIY, pourquoi ne pas nous préoccuper plutôt de mener à bien des réalisations personnelles.

Et pourquoi pas des câbles performants

Je suis très certain que pour de petits budgets il nous est possible d'en fabriquer et en être satisfait.

En plus comme cela ne s'entend pas Smile on prend pas de risque ... non je déconne, sérieusement nous pourrions créer un fil pour ceux que cela intéressent, les autres n'ont pas de raison plausible de ne pas nous laisser tranquille ni d'obligation de participer.

Vive les Makers et le Diy

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 22/08/2017 10:36:20

Je pense que le Spectral m'a paru meilleur que le kaneda209 surtout parce qu'il est d'une puissance supérieure, d'ailleurs il se détache plus nettement quand on augmente un peu le volume (test effectué en comparaison rapide).
Aux mesures, pas beaucoup de différences par rapport au K209 à part la puissance de sortie.
Evidemment mon constat ne vaut que pour mes Papillons, pourtant dont l'inductance (avec 2 NEO8 en série) ne dépasse pas 10µH.
On dit qu'un ampli a besoin d'une inductance de charge pour se stabiliser, c'est bien dans ces conditions que le Spectral devrait manifester sa suceptibilité...
Eh bien non ! même avec une charge aussi sévère, il reste bien sage et tellement musical.
Dommage, son propriétaire ne veut pas me le vendre.

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 22/08/2017 10:47:24

GG14 a écrit :
Une observation sur le Spectral que j'ai entendu.
Il était branché sur le caisson de basse équipé de TAD1601B coupé vers 200Hz.
Il a été préféré par l'audiophile un SE de 300B (schéma MAHE avec transfo inter étage) sur le LB.
Ce dernier possédant également un gros Mark Levinson le Spectral aurait pu alimenter le LB, les essais ayant eu lieu.
Comme quoi.................


Bonjour Gégé,

Le Spectral est sur le caisson de basse ou sur le LB ?

Un SE300B sur du grave, pas très crédible...

Sur du grave, l'ampli dépend surtout de son alimentation, le Spectral en a une très classique redressée/filtrée.
Pour un caisson de grave, je n'ai pas trouvé mieux qu'un ampli classe AB avec une alim SMPS ou un classe D.

J'ai testé le Spectral sur la dernière version de Papillons, avec filtrage passif, le résultat était aussi excellent.

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Musique1933 - 22/08/2017 11:25:53

J'ai un Cairn double transfo, le K 3. Il doit y avoir moyen de savoir à quoi tient le son des amplis et préamplis.
Pour les Spectral d'occasion, il y en a dès 3000 euros seulement, si on a besoin de grandes puissances genre 2 X 300.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 22/08/2017 12:14:08

Bonjour GéGé

Citation :
Le Spectral est sur le caisson de basse ou sur le LB ?


SPECTRAL sur le caisson (MARK LEVINSON testé)
300B sur le large bande (SPECTRAL testé)
Sinon çà n'aurait effectivement aucun sens.
les 38 TAD ont besoin de courant pour bien fonctionner. Un PP de tubes est à la peine, les oreilles aussi.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - thiman - 23/08/2017 14:31:09

Josca a écrit :
Une sugestion, plutôt que de se plaindre des démarches des constructeurs de produits finis, des prix de ceux ci, de leur manque de respect des clients, puisque nous sommes sur un forum DIY, pourquoi ne pas nous préoccuper plutôt de mener à bien des réalisations personnelles.

Et pourquoi pas des câbles performants

Je suis très certain que pour de petits budgets il nous est possible d'en fabriquer et en être satisfait.

En plus comme cela ne s'entend pas Smile on prend pas de risque ... non je déconne, sérieusement nous pourrions créer un fil pour ceux que cela intéressent, les autres n'ont pas de raison plausible de ne pas nous laisser tranquille ni d'obligation de participer.

Vive les Makers et le Diy

José


Hello José,

si tu lances un sujet-"atelier câbles" distinct, cela m'intéresse fortement.
Dans le but de pouvoir activement réaliser, découvrir, expérimenter et avancer.
Je pense avoir un bagage scientifique assez conséquent mais ce n'est pas pour autant que je pense que tout à été découvert ou qu'il ne reste rien à découvrir.
En tout cas je ne compte pas me priver de pouvoir mieux profiter de mon système même si de prime abord tout n'est pas obligatoirement explicable.
Comme disait Pasteur: "Un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup y ramène".

TM


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 24/08/2017 00:01:08

Imaginons dans le même esprit que l' "atelier câbles" le lancement d'un "atelier amplis"
Je me pose la question de la répartition entre l'un et l'autre de l'ensemble des participants.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - philou - 24/08/2017 08:31:38

Josca a écrit :
Une sugestion, plutôt que de se plaindre des démarches des constructeurs de produits finis, des prix de ceux ci, de leur manque de respect des clients, puisque nous sommes sur un forum DIY, pourquoi ne pas nous préoccuper plutôt de mener à bien des réalisations personnelles.

Et pourquoi pas des câbles performants


http://www.asrr.org/biblioteca/Revue%20Audiophile/index2.html
où l'on trouve plusieurs articles de Pierre Joahnnet sur les cables, les isolants, MDI, RFI, mémoire et triboélectricité..
Ces articles datent un peu, mais les bases sont excellentes pour qui voudrait réaliser un cable diy tout à fait "convenable", c'est à dire qui saurait conduire de la musique sans trop de "déformations".

Je peut aussi communiquer le process de la fabrication d'un cable hp à base de PTT298.. Qui coute aussi cher qu'un Maque Do en famille.
La particularité de ce cable est qu'il respecte les boucles de masse des électronique, chose dont on ne parle jamais.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - philou - 24/08/2017 08:39:29

Dans la caisse à outils on peut aussi ajouter les articles de Isoda, sur le son de métaux entre autre..


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jefourcade - 24/08/2017 09:26:20

forr a écrit :
Imaginons dans le même esprit que l' "atelier câbles" le lancement d'un "atelier amplis"
Je me pose la question de la répartition entre l'un et l'autre de l'ensemble des participants.


On pourrait aussi lancer un atelier "Alchimie". Je me demande qui participerait.

claude m4 a écrit :
je vous recommande cette vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=yHtYw-d4ftg




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 24/08/2017 09:29:42

philou a écrit :
http://www.asrr.org/biblioteca/Revue%20Audiophile/index2.html
où l'on trouve plusieurs articles de Pierre Joahnnet sur les cables, les isolants, MDI, RFI, mémoire et triboélectricité..
Ces articles datent un peu, mais les bases sont excellentes pour qui voudrait réaliser un cable diy tout à fait "convenable", c'est à dire qui saurait conduire de la musique sans trop de "déformations".

En séparant les conducteurs de 2 à 3 cm (dans l'idée de diminuer la capacité parasite négligeable sur les câbles normaux et ne posant aucun problème aux amplis normalement conçus), c'est exactement le contraire de ce que préconisent les specialistes de la lutte contre les EMI, à savoir des torsadés.

Citation :
Je peut aussi communiquer le process de la fabrication d'un cable hp à base de PTT298.. Qui coute aussi cher qu'un Maque Do en famille. La particularité de ce cable est qu'il respecte les boucles de masse des électronique, chose dont on ne parle jamais.

Qu'est ce respect des boucles de masse ?
Et plus particulièrement son application à des liaisons aux haut-parleurs ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 24/08/2017 09:49:28

Dans le cas où les câbles torsadés ou parallèles ont de l'importance, avec quel fil doit on bobiner les transfos de sortie d'un ampli à tubes tant au primaire qu'au secondaire?
Et si il y a un transfo inter-étage?
Il y a quand même une grande longueur de fil.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - philou - 24/08/2017 10:35:31

forr a écrit :
dans l'idée de diminuer la capacité parasite négligeable sur les câbles normaux

Ce n'est pas l'idée justement..
Respect des boucles, hum..
Autrement dit : pourquoi les points chauds et froids d'un cable hp devrait avoir la méme section ?
A vos calculettes Big Grin

@GG14, exact, on ne parle jamais non plus de longueur des cables..


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - calivin - 24/08/2017 11:40:07

Bonjour Philou,

Parce qu'il y passe le même courant, ces deux fils jouent le même rôle.
Cordialement,
Vincent


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Jean-ClaudeRL - 24/08/2017 12:21:31

GG14 a écrit :
Dans le cas où les câbles torsadés ou parallèles ont de l'importance, avec quel fil doit on bobiner les transfos de sortie d'un ampli à tubes tant au primaire qu'au secondaire?
Et si il y a un transfo inter-étage?
Il y a quand même une grande longueur de fil.

Bonjour à tous
On peut bobiner un transformateur avec à peut près n'importe quoi, de la bande (la BT surtout en distribution), du méplat, du transposé, ect.

exemple[attachment=18460]

Mais cet exemple est pour la THT
C'est identique pour le CM, du step-lap, du but-lap, du roulé etc.
Sincères salutations
Jean Claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 24/08/2017 12:27:43

philou a écrit :

forr a écrit :
dans l'idée de diminuer la capacité parasite négligeable sur les câbles normaux

Ce n'est pas l'idée justement..

Alors, c'est pour éviter des interactions magnétiques entre les deux conducteurs ? je n'ai pas trop envie de refourrer mon nez dans les idées sulfureuses de M. Johannet.

Citation :
Respect des boucles, hum..

Hum, ronflette en anglais. Si c'est ça, des ronflettes causées par les câbles de haut-parleur, c'est exceptionnel.

Citation :
Autrement dit : pourquoi les points chauds et froids d'un cable hp devrait avoir la méme section ?

Rien n'y oblige. On peut faire des cordons avec un fil secteur à trois conducteurs (gaines noire, bleue, vert-jaune), ce que la marque Hérétix ne se prive pas de faire.

Citation :
on ne parle jamais non plus de longueur des cables..

O que si. Avec des plans sur la comète sur leur terminaison qui ont des effets considérables sur les queues de notes.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 24/08/2017 13:03:23

jefourcade a écrit :

forr a écrit :
Imaginons dans le même esprit que l' "atelier câbles" le lancement d'un "atelier amplis"
Je me pose la question de la répartition entre l'un et l'autre de l'ensemble des participants.


On pourrait aussi lancer un atelier "Alchimie". Je me demande qui participerait.

claude m4 a écrit :
je vous recommande cette vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=yHtYw-d4ftg



bonjour

je pratique déja

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - philou - 24/08/2017 13:22:30

calivin a écrit :
Parce qu'il y passe le même courant, ces deux fils jouent le même rôle.

Oui, mais qu'est ce que l'on entends par "courant" ?
Je vois moult électroniciens se prendre la téte pour avoir des boucles de masses au top, sections, longueurs, emplacements etc..
Pourquoi ne pas en tenir compte pour les cables, parce que la musique s'arréte à la sortie de l'ampli ?
Méme réflexion pour le cablage des enceintes et des filtres passif, non ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - calivin - 24/08/2017 14:02:52

Non Philou, il ne peut y avoir de boucle de masse entre l'ampli et l'enceinte.

Pour le comprendre il faut comprendre ce qu'est une boucle de masse entre preampli et ampli par exemple. Une exemple est la tresse des deux coax rca de liaison quand elles sont reliés ensemble coté preampli et coté ampli.

Le courant est le flux d'electrons exprimé en Ampere. Son petit nom est I.
Il suit la regle U = RI.
Ou U est la tension et R la résistance (ou charge que l'on nomme aussi Z).

Cordialement,
Vincent


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 24/08/2017 14:10:48

philou a écrit :
Oui, mais qu'est ce que l'on entends par "courant" ?


En général il part d'un générateur, fait une grande boucle qui passe par un réseau de distribution, des km de lignes HT, MT, BT, des dizaines de disjoncteurs, des métaux différents, des centaines de composants, de milliers de contacts et à un certain moment, un illuminé change 1,5m de câble est c'est le miracle puis retour à la case départ par un parcours semé d'autant d'embuches.

A mon avis péter dans son auditorium a plus de répercussions.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - revilo - 24/08/2017 14:15:13

Pour qu'il puisse y avoir une boucle de masse entre l'ampli et les HP, il faudrait qu'un des deux fils d'alimentation soit aussi relié à la carcasse du HP (ou de la compression), et qu'il y ait une liaison entre les carcasses métalliques d'au moins deux HP (alimentés par des sorties d'ampli différentes), ou que ces derniers soient reliés à la terre, ou tout autre usage très particulier comme sur un rocher au bord de la mer sous les embruns, et que les sorties "-" des amplis soient reliées entre elles ...

Dans le cas contraire (haut parleurs normaux montés dans du bois normal, alimentés normalement), il ne peut pas y avoir de boucle de masse, le courant qui passe par le fil rouge passe aussi par le fil noir.

Et quand bien même on utiliserait des fils de section différente sous prétexte que l'installation présente un problème (boucle de masse ???) et que l'on souhaite conserver ce problème ... quel serait l'explication ??


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 24/08/2017 14:17:35

Citation :
A mon avis péter dans son auditorium a plus de répercussions.


Le contenu du message n'a plus rien de subjectiviste.
Si les oreilles savaient discriminer l'information comme le nez.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - calivin - 24/08/2017 14:18:47

Bonjour PFB,

Tu parles du courant secteur, le 230 volts.
Je parlais du courant alimentant les enceintes à travers les cables, à partir de l'ampli.

Le principe est exactement le même, c'est un courant.
Vincent


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 24/08/2017 17:16:07

calivin a écrit :
Tu parles du courant secteur, le 230 volts.
Je parlais du courant alimentant les enceintes à travers les cables, à partir de l'ampli.


On parle bien de la même chose, le courant qui passe dans les conducteurs des HP provient typiquement d'un générateur assez éloigné. Les petits électrons qui sortent d'une centrale passerons un jour par un câble secteur et probablement aussi par un câble HP.

Je suis épaté de la vision d'audiophile d'un système audio qui est tantôt sublimée, tantôt vulgarisée jusqu'à imaginer des circuits unipolaires et finalement très naïve, tout ça pour commercialiser de l'amour du subjectif et de l'excellence du microscopique

Et oui nos systèmes HiFi comportent la plus grande longueur de câbles hors de notre portée et changer 1 mètre a une grande influence.

La bonne question à se poser est (audiophilement parlant) à partir de quelle longueur le meilleur câble perd de son influence subjective. Si changer 1 mètre améliore qqch pourquoi pas 10cm? 1cm? 1mm? un atome?

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 24/08/2017 20:23:38

Filou,

...pourquoi les points chauds et froids d'un cable hp devrait avoir la méme section ?
Je vois moult électroniciens se prendre la téte pour avoir des boucles de masses au top, sections, longueurs, emplacements etc..

Ton clavier a un problème, l'information circonflexe ne passe pas. Il n'a pas le bon câble.

PFB,

Les petits électrons qui sortent d'une centrale passerons un jour par un câble secteur et probablement aussi par un câble HP.
C'est oublier les nombreux transformateurs sur cette longue chaîne d'énergie.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - calivin - 24/08/2017 20:35:38

Si le sujet s'elargit à l'importance du cablage interne à l'ampli et à l'enceinte, il est du même ordre que celui des cables reliant l'ampli à l'enceinte.
Il vaut mieux commencer par les cables et s'arreter là si rien ne change.
Vincent


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Jean-Louis P - 24/08/2017 22:00:34

Plus le changement de câbles secteur : on en a pour des années à se prendre la tête sur le fil 😋


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 24/08/2017 22:13:46

Jean-Louis P a écrit :
Plus le changement de câbles secteur : on en a pour des années à se prendre la tête sur le fil 😋

Si le courant du secteur est fourni par des éoliennes, le son devient plus aérien.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 24/08/2017 22:29:07

Par contre, s'il provient de l'hydro-électricité, comme la plupart de notre électricité ici au Québec, cela génère (sic) un son très fluide. Combiné avec amplification à tubes, on retrouve même l'aspect "liquide", souvent décrit par l'audiophile.

Tout est dans tout,

Sébastien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - revilo - 24/08/2017 22:44:14

Et ceux qui préfèrent un son chaud s'orienteront vers une centrale à charbon.
Pour un son plus clair, le photovoltaïque sera votre allié.
Et si vous cherchez de l'impact, un son qui tape fort, bien évidemment rien de mieux que le nucléaire.

Sébastien a écrit :
Tout est dans tout,

Oui

Big Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 24/08/2017 22:45:46

revilo a écrit :
Et ceux qui préfèrent un son chaud s'orienteront vers une centrale à charbon.
Pour un son plus clair, le photovoltaïque sera votre allié.
Et si vous cherchez de l'impact, un son qui tape fort, bien évidemment rien de mieux que le nucléaire.

Big Grin


Ces exemples m'ont bien fait rire! Big Grin Big Grin Big Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jsilvestre - 24/08/2017 23:24:34

Jean-Louis P a écrit :
Plus le changement de câbles secteur : on en a pour des années à se prendre la tête sur le fil 😋


Toujours mieux que de se prendre le fil sur la tête...

Joël


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 25/08/2017 08:21:20

Bonjour,

65 pages et toujours pas de réponse à la seule question qui ferait avancer le schmilblick :
"Changer un câble change le son d'une façon audible et reproductible O/N ?"

Évidemment seul le test ABX pourrait répondre à cette question.

Les différences entre les câbles sont parfaitement mesurables avec 3 chiffres après la virgule, dans les domaines de la résistance, capacité, self induction et autres... Mais est-ce que ça s'entend ? Cela reste à prouver, pour bien longtemps encore, j'en ai peur...

D'autant plus qu'il est quasiment impossible de faire des tests ABX collectifs.

Je pense que la meilleure solution est d'en faire soi même.
Dans le cas des câbles HP, il suffit d'un interrupteur inverseur ou un relais pour commuter les cables et un assistant qui opérera discrètement les commutations.
De plus, le test peut être effectué en mono sur une seule voie.

Pour le moment on est dans le baratin, et on peut remplir un forum avec ça sans faire avancer le sujet d'un millimètre.

Je suppose que la grande majorité des pointures de ce forum à déjà fait des tests en comparaison rapide et connait le résultat...

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - xn - 25/08/2017 08:38:52

Bonjour,
il me semble que c'est mieux si c'est une assistante qui commute les câbles.Big Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Yves - 25/08/2017 09:30:12

escartefigue33 a écrit :
Bonjour,

65 pages et toujours pas de réponse à la seule question qui ferait avancer le schmilblick :
"Changer un câble change le son d'une façon audible et reproductible O/N ?"

Évidemment seul le test ABX pourrait répondre à cette question.


Pourquoi t'entètes tu ?
On t'a déjà expliqué que le test ABX n'est pas crédible pour au moins deux raisons:
1- Il "déconcentre" l'auditeur,
2- Le boitier ABX devient lui même un élément du système et les oreilles de platine n'entendent plus que lui !

Mais aussi et surtout le risque de prendre une claque (et de passer pour . . .)
Bonne journée à tous.

Yves.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 25/08/2017 09:50:27

escartefigue33 a écrit :
Évidemment seul le test ABX pourrait répondre à cette question.


Il semble qu'un événement soit en préparation. Le résultat est connu et sera polarisé soit le test est accepté soit le système ABX induit des perturbations qui rendent le choix impossible. Quelque soit les avis, personne ne fait de différences. Vu que j'ai une grande expérience , je peux affirmer que tout le monde remarquera les faux contacts.


escartefigue33 a écrit :
D'autant plus qu'il est quasiment impossible de faire des tests ABX collectifs.


Tu rajoutes des éléments perturbateurs. Il n'y a aucun intérêt à être en groupe, personnellement je préfère être seul.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - philou - 25/08/2017 10:02:05

JM Plantefeve a écrit :
Ton clavier a un problème, l'information circonflexe ne passe pas. Il n'a pas le bon câble.

Mort de rire..
Jamais de faute, sur ?

Yves a écrit :
Mais aussi et surtout le risque de prendre une claque (et de passer pour . . .)

En effet, ce doit étre pour cette raison que j'attends toujours Gérard depuis plus d'un an à la maison en compagnie de son boitier ABX, qu'on a jamais vu en photo d'ailleurs..

Messieurs je vous laisse, bonne continuation Shy


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - rliyung - 25/08/2017 11:18:02

escartefigue33 a écrit :
Bonjour,

65 pages et toujours pas de réponse à la seule question qui ferait avancer le schmilblick :
"Changer un câble change le son d'une façon audible et reproductible O/N ?"
...


Bonjour,

le 12/08 gillesni a écrit :
...
Le test que j'organiserai ...

En attendant, ce sont ceux qui ne font pas qui en parlent le plus.
Je propose qu'on attende tranquillement le test prévu.

a+mitiés raoul


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 25/08/2017 12:12:54

philou a écrit :
En effet, ce doit étre pour cette raison que j'attends toujours Gérard depuis plus d'un an à la maison en compagnie de son boitier ABX, qu'on a jamais vu en photo d'ailleurs..

Messieurs je vous laisse, bonne continuation Shy


Bonjour Philou,

S'il n'y a que ça pour te faire plaisir, je vais publier quelques photos.

Les cartes de commutation ont déjà été publiées, mais je peux les renvoyer.
Il ne manque que la carte de commande à microprocesseur PIC de ma fabrication que je n'ai pas encore mis en boîte mais qui fonctionne et avec laquelle j'ai déjà fait un tas de tests.

Elle comprend un afficheur LCD et 4 touches : à deux lignes qui affiche :

- Ecoute A
- Ecoute B
- Ecoute X

Puis dans le menu résultat :
N°1....N°16 suivi de Vrai ou Faux

Dès que j'aurai le temps, je mettrai ça au propre, mais j'ai pour le moment d'autres chats à fouetter.

Je vais d'ailleurs mettre toute la partie µP dans le boitier de commande, qui ne sera guère plus gros qu'une calculette avec une liaison filaire ou par radio vers les boîtiers de commutation.

S'il y a des intéressés, je peux publier tout ça, y compris le programme.

Dommage, j'ai passé les semaines 32 et 33 en baie de Somme entre St Valéry et le Crotoy, et on aurait pu se rencontrer, mais il y a longtemps que je ne t'ai pas lu sur le forum.
Cdt,
Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 25/08/2017 14:25:08

xn a écrit :
il me semble que c'est mieux si c'est une assistante qui commute les câbles.Big Grin

Une câblesse, en quelque sorte.

escartefigue33 a écrit :
65 pages et toujours pas de réponse à la seule question qui ferait avancer le schmilblick :
"Changer un câble change le son d'une façon audible et reproductible O/N ?"

Heureusement qu'il n'y a pas réponse, sinon il n'y aurait plus échanges. Or ce fil participe au concours international de la plus longue discussion sur les câbles depuis 1975.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - sanfrancisko - 25/08/2017 15:55:42

forr a écrit :
Heureusement qu'il n'y a pas réponse, sinon il n'y aurait plus échanges. Or ce fil participe au concours international de la plus longue discussion sur les câbles depuis 1975.


Bonjour Forr
je passe parfois sur un forum dédié à la hifi portable et numérique, un forum anglophone. Il ya là-bas des discussions sur tel ou tel câble qui dépassent plusieurs milliers de posts. nous sommes encore très sages. Smile

Franck


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jefourcade - 26/08/2017 06:54:21

rliyung a écrit :
En attendant, ce sont ceux qui ne font pas qui en parlent le plus.
Je propose qu'on attende tranquillement le test prévu.


Bonjour Raoul,

On va attendre le test, mais je peux te prédire le résultat. Personne ne sera capable de différencier les câbles. Il y aura deux catégories de gens parmi ceux qui auront fait ce test. Ceux qui se remettront en cause (une minorité) et ceux qui continueront à y croire (une majorité). Ceux-la trouveront mille raisons pour affirmer que ce test n'est pas valable. Nos croyances sont plus fortes que nos sens et nous préférons rester attacher à elles même si elles contredisent la réalité.

Évidement les subjectivistes les plus absolutistes ne se rendront pas à ce test. Ils ont trop à y perdre et doivent préserver leur aura.

Renverser les Gardiens du Seuil que sont nos idées gratuites, n'est pas une mince entreprise avant de découvrir la Pensée. C'est une transformation Alchimique !

Cdl

Jean


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - TOF70 - 26/08/2017 09:10:21

jefourcade a écrit :
On va attendre le test, mais je peux te prédire le résultat. Personne ne sera capable de différencier les câbles. Il y aura deux catégories de gens parmi ceux qui auront fait ce test. Ceux qui se remettront en cause (une minorité) et ceux qui continueront à y croire (une majorité). Ceux-la trouveront mille raisons pour affirmer que ce test n'est pas valable. Nos croyances sont plus fortes que nos sens et nous préférons rester attacher à elles même si elles contredisent la réalité.


Bonjour à tous,

Il y a un truc très très simple à faire.
C'est VOS wafettes qui vont faire le test Cool et/ou d'autres personnes non audiophile.
Ne pas leur dire ce que vous intervertissez ( mettre un drap blanc, un peu comme pour les violons ).
VOUS les mecs, VOUS dégagés dehors le temps des tests.
Pour éviter tous divorces ou trucs du genre Tongue, les résultats seront mis dans une urne.

Cordialement
Christophe


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 26/08/2017 09:37:10

escartefigue33 a écrit :
Je pense que le Spectral m'a paru meilleur que le kaneda209 surtout parce qu'il est d'une puissance supérieure, d'ailleurs il se détache plus nettement quand on augmente un peu le volume (test effectué en comparaison rapide).
Aux mesures, pas beaucoup de différences par rapport au K209 à part la puissance de sortie.
Evidemment mon constat ne vaut que pour mes Papillons, pourtant dont l'inductance (avec 2 NEO8 en série) ne dépasse pas 10µH.
On dit qu'un ampli a besoin d'une inductance de charge pour se stabiliser, c'est bien dans ces conditions que le Spectral devrait manifester sa suceptibilité...
Eh bien non ! même avec une charge aussi sévère, il reste bien sage et tellement musical.
Dommage, son propriétaire ne veut pas me le vendre.

Gérard


A tout hasard:
Ampli et préampli Spectral à vendre

Mikael


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 26/08/2017 09:40:45

Ce qui n'est pas mesuré par le commun des mortels et est peut-être une conséquence du son des câbles (en dehors du graphène) : http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/graphene-graphene-conductivite-miracle-grace-fluide-electrons-turbulent-61862/#xtor=EPR-17-%5BQUOTIDIENNE%5D-20170826-%5BACTU-Graphene-:-un-conductivite-miracle-grace-a-un-fluide-d-electrons-turbulent%5D


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 26/08/2017 09:48:50

jefourcade a écrit :

rliyung a écrit :
En attendant, ce sont ceux qui ne font pas qui en parlent le plus.
Je propose qu'on attende tranquillement le test prévu.


Bonjour Raoul,

On va attendre le test, mais je peux te prédire le résultat. Personne ne sera capable de différencier les câbles. Il y aura deux catégories de gens parmi ceux qui auront fait ce test. Ceux qui se remettront en cause (une minorité) et ceux qui continueront à y croire (une majorité). Ceux-la trouveront mille raisons pour affirmer que ce test n'est pas valable. Nos croyances sont plus fortes que nos sens et nous préférons rester attacher à elles même si elles contredisent la réalité.

Évidement les subjectivistes les plus absolutistes ne se rendront pas à ce test. Ils ont trop à y perdre et doivent préserver leur aura.

Renverser les Gardiens du Seuil que sont nos idées gratuites, n'est pas une mince entreprise avant de découvrir la Pensée. C'est une transformation Alchimique !

Cdl

Jean




Bonjour

en Alchimie l'on ne transforme pas ,l'on transmute

bonne journée

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 26/08/2017 10:06:35

jefourcade a écrit :

rliyung a écrit :
En attendant, ce sont ceux qui ne font pas qui en parlent le plus.
Je propose qu'on attende tranquillement le test prévu.


Bonjour Raoul,

On va attendre le test, mais je peux te prédire le résultat. Personne ne sera capable de différencier les câbles. Il y aura deux catégories de gens parmi ceux qui auront fait ce test. Ceux qui se remettront en cause (une minorité) et ceux qui continueront à y croire (une majorité). Ceux-la trouveront mille raisons pour affirmer que ce test n'est pas valable. Nos croyances sont plus fortes que nos sens et nous préférons rester attacher à elles même si elles contredisent la réalité.

Évidement les subjectivistes les plus absolutistes ne se rendront pas à ce test. Ils ont trop à y perdre et doivent préserver leur aura.

Renverser les Gardiens du Seuil que sont nos idées gratuites, n'est pas une mince entreprise avant de découvrir la Pensée. C'est une transformation Alchimique !

Cdl

Jean


Bonjour,

Je suis tout à fait d'accord avec cette analyse, le test ABX concerne celui qui a un doute et qui veut savoir, mais surtout qui accepte le principe du test.

Les rares subjectivistes qui vont se prêter au jeu vont tout faire pour contester le mode opératoire et déclarer le test nul.

Dans les années 70/80, j'avais plusieurs fois participé à des tests en aveugle d'enceintes "derrière le rideau".... les auditeurs se plantaient tellement que c'en était risible.
Quand l'assemblée était partie, on continuait en comité restreint et on obtenait de bien meilleurs résultats, mais on se plantait quand même de temps en temps.

Pourtant, il y a beaucoup de différences entre deux paires d'enceintes, bien plus qu'entre deux jeux de câbles.

Je persiste à affirmer que le test ABX ne peut se faire sérieusement qu'en comité restreint et un auditeur à la fois.
Dans une assemblée, la concentration indispensable sera impossible à maintenir.

Je crains donc que ce projet ne discrédite encore plus les tests ABX, déjà bien peu acceptés.

Je vais terminer la mise en boîte de mon testeur, que je pourrai prêter ensuite à ceux qui veulent vraiment accepter le test, qu'ils pourront faire chez eux, et avec leur matériel.
Pour le moment, les boîtiers de commutation peuvent commuter des cables RCA, des sources et des amplis (jusqu'à une trentaine de W)

Pour la commutation des cables HP, il reste à fabriquer deux boîtiers de commutation avec des relais plus costauds, un sera connecté à l'ampli et l'autre a l'enceinte.
Il faut faire en sorte que seul le câble en test soit en circuit.
Je n'ai pas trop de temps, si quelqu'un veut s'y coller ça m'arrangerait
Les relais sont en 12V, la bobine est polarisée par une diode.
Le boîtier de contrôle envoie sur deux fils la polarité qui correspond aux relais qu'on veut coller.
Lors du changement, les relais sont décollés brièvement puis recollés dans la nouvelle configuration.
Il y a 2 relais à chaque extrémité de façon à ce qu'il y ait toujours un relais qui colle dans chaque boîtier et éviter que le bruit des relais ne donne une indication, c'est le cas du commutateur pour les RCA qui contient 4 relais par boîtier.

Toutefois, le test peut être effectué en mono pour simplifier la commutation.

Cdt,
Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jefourcade - 26/08/2017 11:16:16

Claude, je t'ai lancé deux perches concernant l'Alchimie que tu n'as pas su saisir ... Je vais quand même te donner deux conseils : laisse tomber Burensteinas, ce n'est sûrement pas un alchimiste, ni même un souffleur. C'est simplement un baratineur. Ensuite, travaille ton humilité en méditant la devise Templiere : Non Nobis, Domine, Non nobis sed nomini tuo da Gloriam.

Cdl

Jean


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 26/08/2017 12:26:16

TOF70 a écrit :
Bonjour à tous,

Il y a un truc très très simple à faire.
C'est VOS wafettes qui vont faire le test Cool et/ou d'autres personnes non audiophile.
Ne pas leur dire ce que vous intervertissez ( mettre un drap blanc, un peu comme pour les violons ).
VOUS les mecs, VOUS dégagés dehors le temps des tests.
Pour éviter tous divorces ou trucs du genre Tongue, les résultats seront mis dans une urne.

Cordialement
Christophe


Bonjour Christophe
En voilà une bonne idéeSmile
Effectivement l'urne et l'anonymat qu'elles sortent indemnes...
+1

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 26/08/2017 12:34:04

bonjour ,


"Claude, je t'ai lancé deux perches concernant l'Alchimie que tu n'as pas su saisir .."laisse tomber Burensteinas, ce n'est sûrement pas un alchimiste,"

oh ! la tentative de manipulation,en tentant de renverser une situation ;ne pas employer transmutation à la place de transformation ,est une méconnaissance de la base ...


"C'est simplement un baratineur."

ses dires sont en grande partie vérifiables (à qui veut s'en donner la peine )


"Ensuite, travaille ton humilité "

lorsque je dis je pratique ,je pratique ,encore une fois sans connaître les gens(sans poser et te poser des questions ) tu te permet d'émettre un jugement (un peu l'hôpital que se fout de la charité )

certaines personnes ne me donnent pas envie d'approfondir ,et pour certaines de mettre un terme à toutes relations ,c'est ce que je vais faire dès à présent

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - banzai - 26/08/2017 12:36:02

TOF70 a écrit :

Il y a un truc très très simple à faire.
C'est VOS wafettes qui vont faire le test

Cordialement
Christophe


Bonjour à tous

et bien c'est tout simplement ce qui est arrivé un jour; en effet pour pour les prêter à un copain qu'il se fasse son idée, j'avais un jour remplacé les Link Monitor S4 ( que j'utilise depuis... Pfiouuuu j'en sais plus rien ! ) par du simple câble électrique digne de la meilleure rallonge de tout ce qui à de plus standard; et bien lorsque madame est rentrée, bien évidement elle n'en savait rien , je n'y pensais par ailleurs même plus; ce n'est qu'au bout d'un long moment qu'elle a fini par me dire : " tu as changé quelque chose ? ça sonne pas comme d'habitude " . sur le coup je lui ai répondu : non pourquoi ? puis quelques instant plus tard, " ah si , j'ai prêté les câbles à un pote " . de là à dire que c'était le jour et la nuit on va pas exagérer, mais la différence , même subtile, elle , est bien là . voici donc ma modeste contribution à ces aventures câblesques . est il besoin de préciser en ces lieux que bien évidement cette différence n'est sans doute selon moi , mise en évidence que sur les systèmes qui le permettront... très bon week end à tous


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 26/08/2017 13:00:39

banzai a écrit :
est il besoin de préciser en ces lieux que bien évidement cette différence n'est sans doute selon moi , mise en évidence que sur les systèmes qui le permettront... très bon week end à tous

Et aussi sur un système que l'on connait bien!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 26/08/2017 13:45:01

banzai a écrit :
et bien c'est tout simplement ce qui est arrivé un jour; en effet pour pour les prêter à un copain qu'il se fasse son idée, j'avais un jour remplacé les Link Monitor S4 ( que j'utilise depuis... Pfiouuuu j'en sais plus rien ! ) par du simple câble électrique digne de la meilleure rallonge de tout ce qui à de plus standard; et bien lorsque madame est rentrée, bien évidement elle n'en savait rien , je n'y pensais par ailleurs même plus; ce n'est qu'au bout d'un long moment qu'elle a fini par me dire : " tu as changé quelque chose ? ça sonne pas comme d'habitude " . sur le coup je lui ai répondu : non pourquoi ? puis quelques instant plus tard, " ah si , j'ai prêté les câbles à un pote " . de là à dire que c'était le jour et la nuit on va pas exagérer, mais la différence , même subtile, elle , est bien là . voici donc ma modeste contribution à ces aventures câblesques . est il besoin de préciser en ces lieux que bien évidement cette différence n'est sans doute selon moi , mise en évidence que sur les systèmes qui le permettront... très bon week end à tous

Lors de changements de câbles, il y a des débranchements et des rebranchements, avec possiblement, un changement de la résistance de contacts des connecteurs et ses conséquences. Que penser des huiles améliorant les contacts ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 26/08/2017 14:23:26

Bonjour

Je crois qu'ils est temps de comprendre que les millions de gens qui de part le monde consomment des câbles dans toutes les gammes ne sont pas des abrutis ni des rêveurs et encore moins des pauvres manipulés.

Ni les constructeurs qui au départ simplement ont des oreilles et s'intéressent.

La science c'est aussi et surtout d'émettre des hypothèses jusqu'a ce qu'elles soient vérifiées.

Arrêtez d'affirmez que les gens n'entendent rien parlez pour vous si vous y tenez.

Cordialement

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jefourcade - 26/08/2017 14:32:25

Josca a écrit :
Je crois qu'ils est temps de comprendre que les millions de gens qui de part le monde consomment des câbles dans toutes les gammes ne sont pas des abrutis ni des rêveurs et encore moins des pauvres manipulés.


Ben si ! Et je ne changerai d'avis que lorsqu'une seule personne sera capable de différencier deux câbles lors d'une écoute en aveugle, écoute, soit dit en passant, que vous ne pratiquez pas. Jusqu'à présent 100% des gens qui ont essayés ont échoués !

Josca a écrit :
La science c'est aussi et surtout d'émettre des hypothèses jusqu'a ce qu'elles soient vérifiées.


Ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - calivin - 26/08/2017 15:30:32

Bonjour,

Et si ceux qui reprochent à certains de vouloir entendre une difference s'y refusaient ?

Cordialement,
Vincent


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 26/08/2017 15:44:18

jefourcade a écrit :
Ben si ! Et je ne changerai d'avis que lorsqu'une seule personne sera capable de différencier deux câbles lors d'une écoute en aveugle, écoute, soit dit en passant, que vous ne pratiquez pas. Jusqu'à présent 100% des gens qui ont essayés ont échoués !


Bonjour Jean,

D'où l'intérêt de faire le test que je veux mettre en place dès l'automne.
Ne vendons pas la peau de l'ours...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - rliyung - 26/08/2017 15:52:13

Bonjour à tous,

Avant d'écrire, posez-vos la question de savoir si ce que vous allez dire vous ne l'aviez pas déjà dit.

a+mitiés raoul


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - banzai - 26/08/2017 16:28:37

forr a écrit :
Lors de changements de câbles, il y a des débranchements et des rebranchements, avec possiblement, un changement de la résistance de contacts des connecteurs et ses conséquences. Que penser des huiles améliorant les contacts ?


pour ma part je partage l'avis que dans la majorité des cas la propreté et la qualité des connections reste la chose principale. des contacts propres et secs sont la meilleure garantie d'un bon fonctionnement.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 26/08/2017 17:18:44

calivin a écrit :
Bonjour,

Et si ceux qui reprochent à certains de vouloir entendre une difference s'y refusaient ?

Cordialement,
Vincent


Bonjour Vincent,

Cette question doit aller dans les deux sens, car certains reprochent à d'autres de ne pas entendre de différence étant persuadés qu'il y en a. Ainsi, ils se refusent à ce qu'il n'y en ai pas.

gillesni a écrit :

jefourcade a écrit :
Ben si ! Et je ne changerai d'avis que lorsqu'une seule personne sera capable de différencier deux câbles lors d'une écoute en aveugle, écoute, soit dit en passant, que vous ne pratiquez pas. Jusqu'à présent 100% des gens qui ont essayés ont échoués !


Bonjour Jean,

D'où l'intérêt de faire le test que je veux mettre en place dès l'automne.
Ne vendons pas la peau de l'ours...


Très hâte à ce test. Gilles, as-tu déjà déterminé une date?

rliyung a écrit :
Bonjour à tous,

Avant d'écrire, posez-vos la question de savoir si ce que vous allez dire vous ne l'aviez pas déjà dit.

a+mitiés raoul


Nous essayons de fonctionner comme cela en réunion au travail. C'est bon de le rappeler.

Sébastien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Musique1933 - 26/08/2017 18:04:57

Même s'il y a une différence entre câbles ou appareils, est-elle quantifiable ou le son est-il meilleur, là est la question (double).


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 26/08/2017 22:12:34

Pourquoi les câbles qui sont les composants d'un système les moins susceptibles d'altérer la qualité du signal qu'ils ont à transmettre font-ils l'objet des plus extrêmes préoccupations d'une majorité d'audiophiles ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 26/08/2017 22:18:57

Josca a écrit :
La science c'est aussi et surtout d'émettre des hypothèses jusqu'a ce qu'elles soient vérifiées.

Arrêtez d'affirmez que les gens n'entendent rien parlez pour vous si vous y tenez.


Bonjour,

Formuler une hypothèse cela s'apprend et requiert en général des compétences, ensuite lorsque l'on pose un hypothèse il faut formuler des intentions et les résoudre.

Le cas du câble HP les hypothèses sont inconnues, mais l'intention qui consiste à prendre les audiophiles pour des pigeons assez claire et la résolution finale, des câbles HP à 3000€ le mètre.

CQFD

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 26/08/2017 22:19:43

forr a écrit :
Pourquoi les câbles qui sont les composants d'un système les moins susceptibles d'altérer la qualité du signal qu'ils ont à transmettre font-ils l'objet des plus extrêmes préoccupations d'une majorité d'audiophiles ?


Peut-être parce qu'ils se sont aperçu que les câbles malgré leur simplicité apparente,ont beaucoup plus d'influence que ce qu'on pourrait penser!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 26/08/2017 23:21:11

Grand_Floyd a écrit :
Peut-être parce qu'ils se sont aperçu que les câbles malgré leur simplicité apparente,ont beaucoup plus d'influence que ce qu'on pourrait penser!


A quel influence penses-tu?

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 26/08/2017 23:29:38

Le fait que j'entende des différences selon le câble utilisé!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 26/08/2017 23:39:32

Grand_Floyd a écrit :
Le fait que j'entende des différences selon le câble utilisé!


Et quelles différences entends-tu?

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 26/08/2017 23:39:54

PFB a écrit :

Grand_Floyd a écrit :
Peut-être parce qu'ils se sont aperçu que les câbles malgré leur simplicité apparente,ont beaucoup plus d'influence que ce qu'on pourrait penser!


A quel influence penses-tu?

PFB

A l'évidence, celle des vendeurs qui, il faut le reconnaître, réalisent des performances remarquables.
Il faut aussi attribuer ce succès au fait que manipuler des câbles ne présente que des risques et des difficultés limités pour ceux aux connaissances limitées en électronique qui désirent malgré tout personnaliser leur système.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 27/08/2017 00:03:28

Il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Musique1933 - 27/08/2017 00:38:30

Et parfois plutôt que lire certaines opinions il vaudrait mieux être illettré.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 27/08/2017 07:22:20

forr a écrit :

banzai a écrit :
et bien c'est tout simplement ce qui est arrivé un jour; en effet pour pour les prêter à un copain qu'il se fasse son idée, j'avais un jour remplacé les Link Monitor S4 ( que j'utilise depuis... Pfiouuuu j'en sais plus rien ! ) par du simple câble électrique digne de la meilleure rallonge de tout ce qui à de plus standard; et bien lorsque madame est rentrée, bien évidement elle n'en savait rien , je n'y pensais par ailleurs même plus; ce n'est qu'au bout d'un long moment qu'elle a fini par me dire : " tu as changé quelque chose ? ça sonne pas comme d'habitude " . sur le coup je lui ai répondu : non pourquoi ? puis quelques instant plus tard, " ah si , j'ai prêté les câbles à un pote " . de là à dire que c'était le jour et la nuit on va pas exagérer, mais la différence , même subtile, elle , est bien là . voici donc ma modeste contribution à ces aventures câblesques . est il besoin de préciser en ces lieux que bien évidement cette différence n'est sans doute selon moi , mise en évidence que sur les systèmes qui le permettront... très bon week end à tous

Lors de changements de câbles, il y a des débranchements et des rebranchements, avec possiblement, un changement de la résistance de contacts des connecteurs et ses conséquences. Que penser des huiles améliorant les contacts ?




bonjour


"Que penser des huiles améliorant les contacts ?"

avez vous essayé ?

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 27/08/2017 08:18:10

forr a écrit :
Pourquoi les câbles qui sont les composants d'un système les moins susceptibles d'altérer la qualité du signal qu'ils ont à transmettre font-ils l'objet des plus extrêmes préoccupations d'une majorité d'audiophiles ?


Bonjour,
À mon avis, c'est surtout parce que changer un câble est à la portée de tous, il suffit de l'acheter, le mettre en place, attendre la fin de la période de rodage, (qui finit généralement le lendemain du dernier jour où on aurait pu le ramener)...

Le fantasme des cables n'existait pas dans les années 70/80.
Il suffit d'ouvrir des enceintes de cette époque, même haut de gamme, pour constater que les constructeurs n'avaient pas peur de câbler des boomers avec du 0,5mm2.

Les mythe du son des cables est apparu plus tard, dans les revues audiophiles et le phénomène s'est amplifié en même temps que les prix montaient, simplement parce que les fabricants (nouveaux) de ce genre de câbles ont trouvé là un filon à exploiter.
"Plus c'est gros, mieux ça passe" dans ce domaine aussi...

Gerard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 27/08/2017 08:20:30

Erreur


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 27/08/2017 08:27:00

Bonjour

?


claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 27/08/2017 08:46:42

Bonjour Claude,
Désolé, le message est parti trop vite, le copier-coller avec une tablette est une galère..


Je pense que les contacts sont un élément essentiel du problème, les RCA ont des connexions peu fiables, surtout la bague qui assure le contact de masse.
Il suffit de mesurer la résistance de contact avec un milliOhmetre pour jeter la moitié des connecteurs RCA du tiroir, sans compter les problèmes dus au matériau de contact lui même, mauvais nickelage etc.. la soudure parfois mal faite etc...

Parfois, sur une paire de RCA, un des deux contacts est mauvais et la liaison de masse des deux canaux passe par une seule connection, entraînant diaphonie et ronflettes.
Oui, il y a souvent des problèmes de contact et c'est une des raisons du fantasme du son des câbles
.
Et c'est encore pire avec des sources modernes munies d'alimentations à découpage couplées capacitivement au secteur, et dont les RCA de sortie ont un potentiel alternatif de plusieurs dizaines de Volts.
Il suffit de mesurer sur ma SqueezeBox, par exemple, environ 80Vca par rapport à la terre, et c'est le cas de la plupart des appareils démunis d'une prise de terre parce qu'il y a toujours un couplage capacitif avec le secteur, le seul moyen de le supprimer est un écran relié à la terre, impossible avec une connexion secteur à 2 fils.

Autre problème quand la prise de terre elle même est défectueuse.
Mesuré hier soir dans la maison de ma fille en cours de rénovation : 88V entre la terre des prises et un piquet planté dans le jardin...
Même tension sur les robinets de douche !!!
Le courant est faible : 2,5mA mais le contact est très très désagréable !

Et l'électricien prétend avoir terminé son boulot, il est en congés, on l'attend de pied ferme !!!

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 27/08/2017 09:05:22

Il m'a bien fallu 10 ans avant d'admettre que les câbles ont une influence sur la sonorité d'un système!J'ai déjà rapporté l"anecdote au message #44 de la page 5,qui m'a fait basculer et ne vais pas me répéter (j'en ai marre de dire toujours la même chose).La qualité des câbles s'est améliorée depuis des années et ça fait partie de l'évolution,au même titre que des amplis,préamplis,DAC etc..se sont améliorés (quoique je me demande dans certains cas cas si ça a été dans le bon sens).
Les fréres ISODA ont fait un travail méticuleux et fastidieux pendant une dizaine d'années,en testant,mariant différents métaux afin d'obtenir un bon compromis.Bien entendu ces câbles sont plus chers qu'un vulgaire scindex de supermarché,mais il y a un travail de recherche,mise au point derrière.Je remercie les frères ISODA pour cet énorme travail et sa commercialisation qui m'a permis d'améliorer mon écoute.D'autres travaux ont été effectués par d'autres fabricants,comme la désoxygénation du cuivre,les cristaux longs ou autre procédés.Récemment,étant à la recherche d'améliorations lors de la construction de mon Kaneda 209,j'ai découvert le fil NEOTECH :
Caractéristiques:
Isolation : PTFE
Conducteur : Cuivre UP-OCC (Pur à 99,99998%)
Diamètre interne : 1.63mm
Diamètre extérieur : 2.5mm
14AWG / 2.08mm²
Couleur : Rouge

Evidemment je suis incapable de juger d'aprés ce tableau,de la qualité de ce câble,mais j'ai pris le risque de l'essayer et ne le regrette pas un seul instant.Ce qui m'a surpris au départ,c'est l'extrème rigidité de ce fil de cuivre,qu'il est difficile de plier (presqu'aussi dur que de la corde à piano),ce qui laisse supposer que ce n'est pas le simple fil recuit utilisé en électricité qu'on aurait rhabillé pour les besoins de la cause.
Aprés,je suis d'accord qu'il ne faut pas investir dans des câbles à 1000€ ou plus le mètre.Dans ce cas ça sent l'arnaque!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 27/08/2017 09:09:47

Bonjour Gérard ,

tu as raison les contacts sont un point à ne pas négliger et à vérifier ,la qualité des rca (pour certaines cela se ressent rien qu'en les introduisant)de ce qui les constitue (métal de base, qualité du placage ou du dépôt de l'argenture) et bien sûr de leurs "propretés";et même le type de soudure...ça c'est juste pour les contacts ...


lorsque il n'y a pas d'organisme de contrôle ,par négligence ,méconnaissance ,les "pros" de l'électricité ne vérifie pas et ne mesure pas ,et se contente de planter un piquet ,
c'est un immense tort !;c'est en partie dû a cela que la sensibilité des disjoncteurs de branchement (le général après le compteur ) a été descendu de 650 ma à 500 ma ,ce qui
permet de "jouer" sur la valeur légale maximum de la terre .

fais l'expérience avec ton snifer (de smog électromagnétique) du sens de la prise secteur sur ta lampe de chevet...

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 27/08/2017 09:25:30

Je rajouterai : ici on a essentiellement des techniciens en électricité/électronique,tentant de trouver des explications à l'aide des appareils de mesure qu'on leur a appris à utiliser.Je ne crois pas que l'analyse d'un câble puisse se résumer à la mesure de sa résistance,impédance et capacitance.Il y a a surement un gros travail de recherche à effectuer dans les structures cristallines des métaux.Il ne faut pas confondre l'onde électromagnétique(le signal utile) que ces métaux doivent véhiculer à une vitesse proche de celle de la lumière,avec le déplacement de quelques mm/s des électrons,support de cette onde!Déplacement qui peut être perturbé par la structure du conducteur utilisé.
Cette vidéo est un bon exemple de la façon dont une onde se propage : http://www.dailymotion.com/video/x1a35z0


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JRBLUES - 27/08/2017 09:55:12

Grand_Floyd a écrit :
Je rajouterai : ici on a essentiellement des techniciens en électricité/électronique,tentant de trouver des explications à l'aide des appareils de mesure qu'on leur a appris à utiliser.Je ne crois pas que l'analyse d'un câble puisse se résumer à la mesure de sa résistance,impédance et capacitance.Il y a a surement un gros travail de recherche à effectuer dans les structures cristallines des métaux.Il ne faut pas confondre l'onde électromagnétique(le signal utile) que ces métaux doivent véhiculer à une vitesse proche de celle de la lumière,avec le déplacement de quelques mm/s des électrons,support de cette onde!Déplacement qui peut être perturbé par la structure du conducteur utilisé.
Cette vidéo est un bon exemple de la façon dont une onde se propage : http://www.dailymotion.com/video/x1a35z0


Slt Christian,

+1

JR


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 27/08/2017 10:54:44

Grand_Floyd a écrit :
Il m'a bien fallu 10 ans avant d'admettre que les câbles ont une influence sur la sonorité d'un système!

L'influence de l'électronique, ampli, DAC, etc... est au bas mot 1000 fois plus mesurable et semble néanmoins 1000 fois moins sensible aux oreilles des câblophiles... On dirait qu'il n'y a que les électroniciens pour s'en étonner.

Citation :
Il ne faut pas confondre l'onde électromagnétique(le signal utile)


Pas besoin de câbles pour la véhiculer.

Grand_Floyd a écrit :
Il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre!

A l'inverse de ces oreilles trop aiguisées qui ont pu entendre les voix du seigneur.
Je sors...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 27/08/2017 11:32:34

Grand_Floyd a écrit :
Je rajouterai : ici on a essentiellement des techniciens en électricité/électronique,tentant de trouver des explications à l'aide des appareils de mesure qu'on leur a appris à utiliser.Je ne crois pas que l'analyse d'un câble puisse se résumer à la mesure de sa résistance,impédance et capacitance.Il y a a surement un gros travail de recherche à effectuer dans les structures cristallines des métaux.Il ne faut pas confondre l'onde électromagnétique(le signal utile) que ces métaux doivent véhiculer à une vitesse proche de celle de la lumière,avec le déplacement de quelques mm/s des électrons,support de cette onde!Déplacement qui peut être perturbé par la structure du conducteur utilisé.
Cette vidéo est un bon exemple de la façon dont une onde se propage : http://www.dailymotion.com/video/x1a35z0


Bonjour Christian,
Je n'ai aucune explication à chercher pour un phénomène que je n'ai jamais constaté en allant jusqu'à faire des tests en double aveugle.
Et je ne suis pas le seul...
Il te reste seulement à vérifier ton ressenti en ABX.

Cdt,
Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - rliyung - 27/08/2017 11:47:22

forr a écrit :
...

Je sors...


Bonjour forr,

C'est bien de donner l'exemple.
Tout le monde dehors en attendant le test que va mettre en place Gilles.

a+mitiés raoul


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 27/08/2017 13:25:37

forr a écrit :

Grand_Floyd a écrit :
Il m'a bien fallu 10 ans avant d'admettre que les câbles ont une influence sur la sonorité d'un système!

L'influence de l'électronique, ampli, DAC, etc... est au bas mot 1000 fois plus mesurable et semble néanmoins 1000 fois moins sensible aux oreilles des câblophiles... On dirait qu'il n'y a que les électroniciens pour s'en étonner.

Bien entendu mais ici on est sur un sujet qui parle des câbles.Il est normal qu'on s'intéresse essentiellement à ceux-ci.Pour moi ce sont des éléments d'une chaîne à part entière,qui permettent de l'optimiser une fois qu'on a fait son choix parmi les autres éléments.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 27/08/2017 14:29:32

Grand_Floyd a écrit :
...étant à la recherche d'améliorations lors de la construction de mon Kaneda 209,j'ai découvert le fil NEOTECH :
Caractéristiques:
Isolation : PTFE
Conducteur : Cuivre UP-OCC (Pur à 99,99998%)
Diamètre interne : 1.63mm
Diamètre extérieur : 2.5mm
14AWG / 2.08mm²
Couleur : Rouge....


Bonjour Christian,

Je me souviens de ce câble dont tu avais parlé plus tôt. Peux-tu me rappeler, est-il en mono ou multi-brin?

De mon côté, après quelques années dans mes débuts audiophiles à payer des prix un peu élevés pour des câbles de HP, je ne me prends plus la tête. Je me suis fait des câbles DIY en utilisant du multi-brins CuAg isolé PTFE AWG 16:

http://www.apexjr.com/wire.html#Teflon

Maintenant, je combine cela pour certaines voies de mon système avec le vieux Western Electric 16GA en câble HP:

http://jeffsplace.me/wordpress/?p=7469

Je suis peut-être un peu tombé dans le panneau des comptes-rendus positifs, mais reste que j'ai eu de bonnes longueurs de ce câble pour pas trop cher quand on compare aux prix délirants de certains autres.

Enfin, j'en suis rendu à accorder peu d'importance aux câbles. J'ai passé beaucoup plus de temps ces dernières années à travailler sur le filtrage, le positionnement et la correction numérique de mes enceintes. Et là, les différences sont sidérantes. En comparaison ABX de câbles, je ne donne pas cher de ma peau. Je suis déçu de ne pas pouvoir être au rendez-vous chez Gilles. J'avais proposé des essais similaires à des audiophiles au Québec, mais personne n'était intéressé à faire cela sérieusement.

À+

Sébastien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 27/08/2017 14:48:47

Tu devrais mettre un message d'avertissement au-dessus du lien du blog de Jeff Day: certains vont faire un AVC s'ils vont le lire.Cool


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 27/08/2017 14:50:44

forr a écrit :
L'influence de l'électronique, ampli, DAC, etc... est au bas mot 1000 fois plus mesurable et semble néanmoins 1000 fois moins sensible aux oreilles des câblophiles... On dirait qu'il n'y a que les électroniciens pour s'en étonner.


Forr est sorti, donc il ne pourra pas répondre, mais je n'ai lu ça nulle part dans cette discussion... J'ai peut-être lu en diagonale parfois, quelqu'un a-t-il un lien vers un message de ce genre?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 27/08/2017 14:52:28

Bonjour Sébastien,
Dans mon cas il s'agit d'un fil mono-brin mais je crois que le fabricant a une gamme aussi en multi.Je suis d'accord qu'il ne faut pas sombrer dans les délires,mais utiliser un câble de bonne qualité (de bonne qualité : reconnu comme tel à l'écoute) pas trop cher peu apporter un plus.
Le câble Belden que tu utilises,je ne l'ai jamais essayé mais j'en ai déjà entendu parler en bien!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 27/08/2017 14:54:56

Il utilise un "cable cooker" !!!!

J'adore ! 😀

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 27/08/2017 14:56:51

escartefigue33 a écrit :
Bonjour Christian,
Je n'ai aucune explication à chercher pour un phénomène que je n'ai jamais constaté en allant jusqu'à faire des tests en double aveugle.
Et je ne suis pas le seul...
Il te reste seulement à vérifier ton ressenti en ABX.

Cdt,
Gérard


Bonjour Gérard,
Tu nous a déjà expliqué que tu avais de vieilles oreilles bourrées d'acouphènes!Big GrinJe crois qu'il doit être difficile dans ce cas de trouver des différences.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 27/08/2017 15:06:24

Dominique-Tanguy a écrit :
Il utilise un "cable cooker" !!!!

J'adore ! 😀

Dominique T


T'imagines, il y en a qui trouvent que Mélaudia est un repère d'intégristes subjectivistes (sic). S'ils lisent ce blog, ça peut faire un choc terrible!!!Big Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Patrick - 27/08/2017 15:19:11

Tu n'accuses tout de même pas de faire des test en doubles sourds!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 27/08/2017 15:27:09

Grand_Floyd a écrit :
Bien entendu mais ici on est sur un sujet qui parle des câbles.Il est normal qu'on s'intéresse essentiellement à ceux-ci.Pour moi ce sont des éléments d'une chaîne à part entière,qui permettent de l'optimiser une fois qu'on a fait son choix parmi les autres éléments.

Je reviens, je m'aperçois que j'ai oublié quelques trucs et j'ai raté mon train.
On ne peut pas s'intéresser essentiellement aux câbles en les "isolant" du reste des éléments, c'est le circuit entier que l'on écoute.
Pourquoi ne pas raccourcir les câbles de haut-parleur à quelques centimètres en rapprochant les amplis de puissance et ainsi diminuer phénoménalement leurs nuisances ?
Je pressens la réplique : ce serait transposer le problème à la liaison source vers amplis de puissance. Si on accepte le numériqe, il y a des tas de façons de s'en affraichir.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 27/08/2017 15:29:17

Citation :
Maintenant, je combine cela pour certaines voies de mon système avec le vieux Western Electric 16GA en câble HP:
http://jeffsplace.me/wordpress/?p=7469


A noter qu'il utilise des condensateurs Duelund avec son fil soit du cuivre au prix de l'or.
Il y a sûrement pour plus cher de condos que d'enceintes.
A quand les ABX de condensateurs?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 27/08/2017 15:30:08

Grand_Floyd a écrit :
Bonjour Gérard,
Tu nous a déjà expliqué que tu avais de vieilles oreilles bourrées d'acouphènes!Big GrinJe crois qu'il doit être difficile dans ce cas de trouver des différences.


C'est vrai mais cela n'a pas toujours été le cas, c'est assez récent...

Je pense même que j'avais une excellente oreille il y a quelques années.

Mais ce ne sont pas mes deux oreilles (ni ma queue) qui sont en jeu Tongue

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 27/08/2017 15:41:58

folkdeath95 a écrit :
Tu devrais mettre un message d'avertissement au-dessus du lien du blog de Jeff Day: certains vont faire un AVC s'ils vont le lire.Cool


Ça doit être le fait que je suis encore jeune. J'ai bien résisté à la vue du site. En fait, c'était un membre sur Québec DIY qui nous avais parlé de ce vieux câble Western Electric, ainsi que de vieux Belden. Des câbles pas trop chers qui fonctionnent bien.

Sébastien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 27/08/2017 15:42:29

forr a écrit :

Grand_Floyd a écrit :
Bien entendu mais ici on est sur un sujet qui parle des câbles.Il est normal qu'on s'intéresse essentiellement à ceux-ci.Pour moi ce sont des éléments d'une chaîne à part entière,qui permettent de l'optimiser une fois qu'on a fait son choix parmi les autres éléments.

Je reviens, je m'aperçois que j'ai oublié quelques trucs et j'ai raté mon train.
On ne peut pas s'intéresser essentiellement aux câbles en les "isolant" du reste des éléments, c'est le circuit entier que l'on écoute.
Pourquoi ne pas raccourcir les câbles de haut-parleur à quelques centimètres en rapprochant les amplis de puissance et ainsi diminuer phénoménalement leurs nuisances ?
Je pressens la réplique : ce serait transposer le problème à la liaison source vers amplis de puissance. Si on accepte le numériqe, il y a des tas de façons de s'en affraichir.

Ben voilà!Faisons des liaisons Wi-Fi.Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué!Et dans un tel cas de complexité,il sera plus facile pour les opposants au son des câbles,d'admettre que les liaisons Wi-Fi ont un "son".


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 27/08/2017 15:48:25

GG14 a écrit :
...il utilise des condensateurs Duelund avec son fil soit du cuivre au prix de l'or.
Il y a sûrement pour plus cher de condos que d'enceintes.
A quand les ABX de condensateurs?


J'ai déjà fait une écoute chez quelqu'un qui filtrait en passif avec condos Duelund. Je ne sais plus pour combien de milliers de dollars il en avait dans ces seuls filtres. Et un système qui n'avait rien d'impressionnant pour tout dire.

Moi, je me contente de condos polypro Dayton Audio dans mes filtres et je suis bien heureux avec ça. Là aussi, le délire nous guette et il peut être facile de tomber dedans.

En électronique, découplage avec condos Elna Silmic II, du Mundorf raisonnable en alimentation. Un peu de condos russes téflon ici et là. Bref, de l'abordable qui fait bien la job.

Un ABX de condos? Pourquoi pas. Ajoutons à cela un ABX de résistances, certains en ont long à dire là-dessus. Un ABX de soudure utilisée, etc... C'est qu'on peut s'amuser longtemps dans l'audio...

Sébastien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - folkdeath95 - 27/08/2017 15:55:03

forr a écrit :
Pourquoi ne pas raccourcir les câbles de haut-parleur à quelques centimètres en rapprochant les amplis de puissance et ainsi diminuer phénoménalement leurs nuisances ?

Ca existe: ça s'appelle une enceinte active.Wink (les meilleures étant, bien sûr, les PSI)
Et sans aller jusque-là, pas mal de possesseurs de bloc mono les placent au plus près des enceintes.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 27/08/2017 15:56:11

Citation :
Un ABX de condos? Pourquoi pas. Ajoutons à cela un ABX de résistances, certains en ont long à dire là-dessus. Un ABX de soudure utilisée, etc... C'est qu'on peut s'amuser longtemps dans l'audio.


Bonjour Sébastien,

Je suis d'accord avec toi quand au choix raisonné des composants ainsi qu'à leur prix.
C'était surtout de ma part une note d'humour rapport aux Duelund où encore une fois on prend l'audiophile pour un gogol.

Citation :
Ca existe: ça s'appelle une enceinte active.Wink (les meilleures étant, bien sûr, les PSI)


Oui mais si le fil de la bobine du haut parleur est fait dans un cuivre plutôt bof, on démonte pour la refaire. Même des fois c'est de l'alu même pas rond, et là c'est pas coton.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 27/08/2017 17:51:14

Grand_Floyd a écrit :
Ben voilà!Faisons des liaisons Wi-Fi.Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué! Et dans un tel cas de complexité,il sera plus facile pour les opposants au son des câbles,d'admettre que les liaisons Wi-Fi ont un "son".

La liaison Wifi ou Bluetousse n'a rien de compliqué pour certains (perso je n'en utilise pas pour le son). Dans l'application proposée, elle n'a rien d'un passage obligé. Pour diminuer au mieux les risques d'altération des signaux à travers la câblerie, il doit bien exister de bons lecteurs de clés USB (pour éviter une éventuelle sensibilité aux vibrations des lecteurs de CD) qu'on peut associer à un DAC de compétition pour placer le tout près d'une enceinte. Bon, ce sera du mono, mais il se dit qu'en test de matériel, c'est souvent préférable.
Ah j'allais oublier, attention aux adaptions d'impédance des liaisons numériques.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 27/08/2017 18:15:33

Je rappelle au passage que le sujet du topic concerne les câbles HP.
La liaison Ouifi ou Bloutout n'existe pas encore pour cette puissance Rolleyes

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 27/08/2017 18:35:07

Revenons à nos moutons effectivement!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 27/08/2017 19:23:16

Revenir à nos moutons oui. Mais dans quel troupeau?!... Big Grin

Sébastien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 27/08/2017 19:40:15

Les Mérinos!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 28/08/2017 00:11:32

escartefigue33 a écrit :
Je rappelle au passage que le sujet du topic concerne les câbles HP. La liaison Ouifi ou Bloutout n'existe pas encore pour cette puissance.

La liaison sans fil était une annexe envisagée à ce que j'ai proposé (qui était tout à fait conforme à l'esprit du sujet), à savoir raccourcir considérablement la longueur des connexions. Ca m'a amnené à une seconde idée.

Toujours en mono, un comparatif ultra-simple à mettre en œuve, c'est entre une liaison très courte, ampli et enceinte au plus près l'un de l'autre, et en parallèle sur cette liaison, un autre faite d'un câble de bonne longueur. En prenant les précautions nécessaires pour les polarités, on peut disposer un commutateur dont l'une des positions entraîne un quasi court-circuit du long câble par le court. En principe, ça devrait bien mettre en évidence les effets dus au long câble.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 28/08/2017 00:56:37

J'avais expliqué une méthode similaire quelque part mais je ne sais plus ou.Peut-être même sur un autre forum : on met 2 enceintes côte à côte.On met un ampli stéréo à proximité.On raccorde une des enceintes avec des câbles les plus courts possible,et l'autre avec des câbles dune vingtaine de mètre.Ensuite il suffit d'envoyer un signal musical dans l'un des canaux puis dans l'autre (le même signal évidemment),et on écoute le résultat.Si le câble n'est pas neutre ça doit s'entendre!Le but de la méthode étant de trouver un câble neutre,donc dont on n'entendra pas de différence (mais je crois qu'ici il y a pas mal de gens pour qui n'importe quel câble est neutre Big Grin ).


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 28/08/2017 07:05:18

Les dégradations du aux câbles sont connues et vérifiables. Un câble HP est une résistance, c'est le premier est plus évident facteur de dégradation.

La résistance du câble va réduire la puissance transmise.

Une perte de puissance de 30% induira une variation de 1,5dB. Pour réunir cette condition, il faut un câble HP de 0,5mm" de section d'une longueur de 20m sur une charge de 8 ohms.

Une perte de niveau de 1,5dB est probablement audible.

Est-ce compensable? oui probablement, si l'amplificateur le permet.

Cette résistance parasite va induire un cortège de défauts collatéraux qui sont impossible à estimer car dépendant de la température, des caractéristiques de sortie de l'ampli (impédance) et des caractéristiques de la charge.

Si un câble de relative grande longueur et de relative faible section est considéré comme une amélioration subjective pour quoi ne pas le remplacer par une résistance équivalente?

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 28/08/2017 08:31:54

Il ne faut pas délirer!En général,on utilise des câbles de 2.5mm²,pourquoi aller chercher une section de 0.5mm²,juste pour le plaisir d'avoir une valeur de résistance de valeur élevée qui inévitablement va introduire une différence?
Avec 20 m de câble de 2.5mm² à l'aller et autant au retour,on a une résistance de 0.27 ohms pour une enceinte et 0.014 ohms sur l'autre si on a mis 2 x 1 m de 2.5mm².
On aura une atténuation de 0.28dB sur une enceinte et 0.015 dB sur l'autre.Si tu arrives à entendre une différence de niveau,chapeau!!!Par contre tu entendra peut-être des différences de qualité comme l'accentuation des chuintantes,une spatialisation différente,des timbres plus ou moins beaux,une profondeur différente dans les graves,des fins de notes plus ou moins courtes,des voix manquant de focalisation,des sons de cloche fêlés (alors que la cloche est neuveBig Grin),un piano qui ferraille,et j'en passe.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 28/08/2017 11:03:15

Ce n'est pas une boutade : l'orientation et la forme que prend le câble de l'ampli à l'enceinte peut ne pas être innocente. Les liaisons sont plongées dans l'environnement électro-magnétique où elles constituent d'involontaires collecteurs d'ondes, les jonctions des transistors des amplis peuvent se comporter comme des démodulateurs, le signal utile peut en souffrir par intermodulation. Je ne connais guère d'études à s'être penché sur cet aspect mais pour le son des câbles, cela me paraît un domaine peu exploré et où les hypothèses sont les plus plausibles.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 28/08/2017 11:17:03

Bonjour Christian,

on met 2 enceintes côte à côte.On met un ampli stéréo à proximité.On raccorde une des enceintes avec des câbles les plus courts possible,et l'autre avec des câbles dune vingtaine de mètre
Même côte à côte, elles ne seront pas exactement au même endroit, et entre enceintes, il y généralement quelques dispersions : paramètres hp, tolérances aux composants du filtre, poses de l'absorbant, ...
Il y a du coup une chance sur deux pour que l'enceinte au long câble sonne un poil mieux, malgré tout (surtout si cela remonte le Qtc alors que le grave est un peu court). Et là, la pluie de messages s'accentuera de plus belle !

Ma devise : couper court !

Bien à toi, Jean-Marc.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 28/08/2017 12:13:48

Bonjour Jean-Marc,

Effectivement,mais on peut les intervertir pour voir si ça change quelque chose!D'un autre côté,si on a 2 enceintes suffisamment différentes au point que ça s'entende,on a dû louper quelque chose.On peut aussi douter de la qualité des 2 canaux de l'ampli.Sinon on utilise qu'une seule enceinte et on la permute d'un câble à l'autre mais il faudra aussi bien caler sa tête toujours dans la même position.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 28/08/2017 12:25:12

Christian,

si on a 2 enceintes suffisamment différentes au point que ça s'entende,on a dû louper quelque chose.
Quelqu'un de taquin recopierait en remplaçant "enceintes" par "câbles".

...mais il faudra aussi bien caler sa tête toujours dans la même position.
Avec d'autres précautions pour le cerveau au bout des oreilles.

Je doute de la pertinence des tests de comparaisons rapides. Si un système s'évalue techniquement sur des signaux courts, il s'apprécie sur de la musique, à moyen et long termes. Je ne crois pas à l'écoute évaluative sur bursts musicaux.

Je pense rejoindre Dominique-Tanguy à ce sujet.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 28/08/2017 12:31:59

Je viens de procėder à une comparaison avec les câbles de haut-parleurs que j'utilise pour mes compressions médium et aigu. D'un côtė, un câble pro standard Cordial 2,5 m2, et de l'autre de l'Isoda bleu et rouge constitué de 3 métaux différents (à la mode du temps de la MdA).

je suis dėsolė si je relance la polémique, mais je suis obligé d'admettre que je constate une diffėrence, et plutôt spectaculaire...

L'Isoda apporte une coloration, une brillance associėe à des duretės dans le haut du spectre qu'on ne peut pas ignorer.

Il se passe quelque chose. Pourquoi ???

Mon ėpouse a remarqué la différence immediatement.

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 28/08/2017 13:04:08

Bonjour Dominique,

Citation :
L'Isoda apporte une coloration, une brillance associėe à des duretės dans le haut du spectre qu'on ne peut pas ignorer.


Dans ce cas puisque c'est audible, que donne une comparaison de mesure acoustique au point d'écoute entre l'ISODA et le CORDIAL.
Le micro doit mesurer quelque chose.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 28/08/2017 13:27:58

Bonjour

Il faut remercier les précurseurs qui ont les premiers( genre Isoda)mis en évidence tous ces phénomènes.

Partant du principe qu'il est tres facile d'entendre des différences, j'ajouterai qu'en stéréo celles ci seront encore plus marquées.

Nous parlons bien là de différences

Quand à une amélioration de la qualité, il est intéressant de bosser le sujet.
Pour l'instant je lis surtout des témoignages concernant des câbles très simples ou finalement juste les conducteurs sont un peu différents, les diélectriques presque identiques.

Je vous laisse donc imaginer ce qui peut se passer lorsque le câble bénéficie d'une structure( construction complexe de brins et diélectriques, tressage,blindage, amortissement, polarisation, etc...)

je propose à ceux que cela intéresse une expérimentation:

Torsader votre fil HP isolé préféré + et -, arrêter le tout par un bon scotch d'electricien( il sera enlevé ensuite)

recouvrir le câble ordinaire par dessus avec une gaine tressée de ce type
(http://fr.rs-online.com/web/p/manchons-de-cable/4381886/ )

Puis se munir d'une simple tresse de blindage,(http://fr.rs-online.com/web/p/manchons-de-cable/2445203/)

recouvrir le fil isolé et sa tresse polyéthylène par le blindage
cela en ne reliant au moins que le côté connecté à l'amplificateur , laisser l'autre côté du blindage s'arrêter quelques dizaines de centimètres avant la connexion finale .

finir avec une nouvelle couche de tresse polyéthylène en finition

Vous aurez ainsi réalisé un câble HP tout simple, en partie blindé que je vous invite à écouter en stéréo .

Cela peut faire l'objet d'un nouveau sujet

Il sera intéressant d'écouter cela avec Gilles lors de notre réunion.

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 28/08/2017 13:28:29

J'ai la flemme de sortir le micro et de tous dėbrancher maintenant, mais je ferai l'essai...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nicolasd - 28/08/2017 13:42:52

Ce qui ballot dans ce cas c'est que c'est le câble considéré comme HDG qui donne le plus mauvais résultat ...
ça m'étonnerait que l'on voit qqchose à la mesure au micro ... peut-être avec un truc plus fin, analyseur de spectre ou je ne sais quoi en bout de câble à la charge ...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 28/08/2017 13:43:07

Dominique-Tanguy a écrit :
Je viens de procėder à une comparaison avec les câbles de haut-parleurs que j'utilise pour mes compressions médium et aigu. D'un côtė, un câble pro standard Cordial 2,5 m2, et de l'autre de l'Isoda bleu et rouge constitué de 3 métaux différents (à la mode du temps de la MdA).

je suis dėsolė si je relance la polémique, mais je suis obligé d'admettre que je constate une diffėrence, et plutôt spectaculaire...

L'Isoda apporte une coloration, une brillance associėe à des duretės dans le haut du spectre qu'on ne peut pas ignorer.

Il se passe quelque chose. Pourquoi ???

Mon ėpouse a remarqué la différence immediatement.

Dominique T

Apparemment cette différence ne va pas dans le bon sens!Je ne connais pas le modèle dI'SODA que tu utilises,mais il y en a eu plusieurs.Pour les HP j'utilise le HA20 mais je n'en ai pas essayé d'autres.Pour la modulation j'ai des cordons avec câble coaxial sous gaine transparente de couleur jaunâtre : pas terrible,le son est terne et les aigus un peu pincés.Néanmoins ils sont meilleurs que des câbles de supermarché.J'en ai d'autres de référence HA-08.Ce sont des câbles avec 2 conducteurs + tresse et la gaine est blanche.Ceux-là sont excellents.Je les préfère au Mogami 2549 que j'ai préconisé dans la réalisation de mon Kaneda,mais sont devenus quasi-introuvables.J'ai aussi du simple fil de câblage mais j'en ai eu de 2 sortes.Les premiers étaient très bons mais les seconds reconnaissables par leur diamètre un peu inférieur (et peut-être avec moins de brins mais je n'ai pas vérifié),sont un peu agressifs.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 28/08/2017 13:54:02

nicolasd a écrit :
Ce qui ballot dans ce cas c'est que c'est le câble considéré comme HDG qui donne le plus mauvais résultat ...
ça m'étonnerait que l'on voit qqchose à la mesure au micro ... peut-être avec un truc plus fin, analyseur de spectre ou je ne sais quoi en bout de câble à la charge ...


Bonjour
Ho oui il y en n'a de très mauvais( ce marché est un empire!)
Bah cela fera au moins le constat qu'un câble intervient sur le son...
Les mesures doivent être effectuées en contexte, ce qui complique les choses

A+
José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 28/08/2017 13:57:12

forr a écrit :
Ce n'est pas une boutade : l'orientation et la forme que prend le câble de l'ampli à l'enceinte peut ne pas être innocente. Les liaisons sont plongées dans l'environnement électro-magnétique où elles constituent d'involontaires collecteurs d'ondes, les jonctions des transistors des amplis peuvent se comporter comme des démodulateurs, le signal utile peut en souffrir par intermodulation. Je ne connais guère d'études à s'être penché sur cet aspect mais pour le son des câbles, cela me paraît un domaine peu exploré et où les hypothèses sont les plus plausibles.


Ha on avance!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 28/08/2017 14:06:09

Ils ne sont pas forcément mauvais,mais peuvent être révélateurs d'un problème de HP ou de filtre,voire d'ampli!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 28/08/2017 14:20:27

Le plus ėtrange, chez moi, c'est qu'il s'agit d'une liaison courte, sortie de filtre vers compression, 60 cm...

Peut être que d'autres prėféreraient l'Isoda, qui crėe une sorte de luminositė artificielle.

Voici une photo de l'Isoda :




Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 28/08/2017 14:26:16

Grand_Floyd a écrit :
Ils ne sont pas forcément mauvais,mais peuvent être révélateurs d'un problème de HP ou de filtre,voire d'ampli!


+1

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 28/08/2017 14:34:18

Ah bon ? Alors je vire le Kaneda et je garde les Isoda ! 😀😀😀

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - pvrx - 28/08/2017 14:35:34

Grand_Floyd a écrit :
Apparemment cette différence ne va pas dans le bon sens

Personne ne relève ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 28/08/2017 14:36:48

Dominique-Tanguy a écrit :
Ah bon ? Alors je vire le Kaneda et je garde les Isoda ! 😀😀😀

Dominique T


Non Dominique Smile mais ce peut être révélateur d'un problème technique non pas forcément de l'ampli mais de tout élément constituant la chaine.

Et ce peut être le câble qui ne convient pas à l'équilibre que tu as réalisé sans

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 28/08/2017 14:38:37

pvrx a écrit :

Grand_Floyd a écrit :
Apparemment cette différence ne va pas dans le bon sens

Personne ne relève ?


effectivement la première chose à faire avant de comparer des câbles c'est d'en trouver leur sens...à l'écoute

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 28/08/2017 14:41:01

pvrx a écrit :

Grand_Floyd a écrit :
Apparemment cette différence ne va pas dans le bon sens

Personne ne relève ?


Ben si, j'ai noté, si ça marche moins bien avec l'Isoda, c'est ã cause de l'ampli ou du filtre. Si ça avait l'inverse, on n'aurait pas mis en cause l'ampli...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 28/08/2017 14:45:11

Tout s'interpreteBig Grin:DBig Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 28/08/2017 14:50:14

José,

Comme je suis comme Saint Thomas, je me lance cette après midi dans la fabrication de support pour mes 1505B. Je vai donc comparer les deux configurations : suspendus au plafond ou posės sur les caisses, et filtrės mécaniquement

Si ça ne marche pas moins bien, cela me permettra de jouer sur la position des enceintes dans la pièce...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 28/08/2017 14:57:55

Dominique-Tanguy a écrit :
José,

Comme je suis comme Saint Thomas, je me lance cette après midi dans la fabrication de support pour mes 1505B. Je vai donc comparer les deux configurations : suspendus au plafond ou posės sur les caisses, et filtrės mécaniquement

Si ça ne marche pas moins bien, cela me permettra de jouer sur la position des enceintes dans la pièce...

Dominique T


Tres tres bonne idéeSmile et je t'ai déjà prévenu qu'a partir du moment ou tu vas bouger même de quelques mm tes enceintes, tu vas découvrir pour le coup un monde de différences. A toi de travailler dessus.
Tu reviendras plus tard à l'optimisation de l'enceinte elle même( et ça coute pas un rond)

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 28/08/2017 15:32:08

Citation :
ça m'étonnerait que l'on voit qqchose à la mesure au micro ...


Si la mesure micro ne montre rien, ce sera un point dans le camp subjectiviste. Et çà demandera d'autres investigations.
Dans le cas contraire.....................


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 28/08/2017 18:30:00

Dominique-Tanguy a écrit :
Le plus ėtrange, chez moi, c'est qu'il s'agit d'une liaison courte, sortie de filtre vers compression, 60 cm...


Le gros problème de l'Isola c'est le mélanges de métaux qui compromet la connexion, j'ai eu ce câble et j'avais mesuré des résistances de contacts assez élevées, peu stables.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nicolasd - 28/08/2017 18:37:58

GG14 a écrit :

Citation :
ça m'étonnerait que l'on voit qqchose à la mesure au micro ...


Si la mesure micro ne montre rien, ce sera un point dans le camp subjectiviste. Et çà demandera d'autres investigations.
Dans le cas contraire.....................


Je ne pense pas qu'un simple micro soit approprié d'autant que l'on cherche le poil de c... et que 2 mesures audio consécutives ne sont jamais strictement identiques ...
Mais comme on dit l'absence de preuve n'est pas une preuve de l'absence.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 28/08/2017 18:48:05

En plus, je n'ai jamais rėussi à le souder... Il faut sans doute une soudure spėciale.

Dominique T

PFB a écrit :

Dominique-Tanguy a écrit :
Le plus ėtrange, chez moi, c'est qu'il s'agit d'une liaison courte, sortie de filtre vers compression, 60 cm...


Le gros problème de l'Isola et de son mélanges de métaux c'est la connexion, j'ai eu ce câble et j'avais mesuré des résistances de contacts assez élevées, peu stables.

PFB




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 28/08/2017 18:52:34

l'isoda se soude avec une soudure spéciale mais qui est tres mauvaise en son, il vaut mieux le sertir ou le pincer avec une visse de serrage

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 28/08/2017 19:01:02

Le problème c'est le fil d'alu parmi les autres métaux.Il fallait utiliser la soudure ALUSOL : http://fr.rs-online.com/web/p/soudure/0555099/
mais elle est difficile à fondre,elle pue et bouffe la panne du fer à souder.Au final je n'utilisais que de la soudure classique de bonne qualité et ce n'était pas plus mal!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 28/08/2017 19:33:38

Pour la mesure, un protocole particulier à utiliser ? Je prėvois une seule enceinte, 1,20 m, REW...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 28/08/2017 19:57:59

Dominique-Tanguy a écrit :
Le plus ėtrange, chez moi, c'est qu'il s'agit d'une liaison courte, sortie de filtre vers compression, 60 cm...

Peut être que d'autres prėféreraient l'Isoda, qui crėe une sorte de luminositė artificielle.

Voici une photo de l'Isoda :




Dominique T

C'est de l'unifilaire pour du câblage comme celui dont je parlais.J'avais pas compris ça.A voir comme ça,tu dois avoir le mauvais qui est un peu moins gros que le bon.On le reconnais aussi à sa gaine un peu plus lisse et brillante.
Que tu entendes la différence avec 60 cm seulement ne me surprend pas.Sur mon 300B des bouts de 3 ou 4 cm s'entendaient.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 28/08/2017 20:19:30

Dominique-Tanguy a écrit :
Pour la mesure, un protocole particulier à utiliser ? Je prėvois une seule enceinte, 1,20 m, REW...

Dominique T


Rien de particulier si ce n'est de ne rien toucher, ni volume ni quoique ce soit en dehors des bouts de fil.
Tu as une petite chance de voir quelque chose sur le spectrogramme. Mais des différences énorme peuvent être faites à l'écoute sans qu'il soit possible de le voir avec ces mesures conventionnelles.

A chaque changement sur mon système je regarde toujours avec Rew si je vois quelque chose et je mesure la toute la difficulté de visualiser par ces moyens les progrès ou régressions...

A+
José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 28/08/2017 20:21:58

Voici les 2 types de câble!Le bon c'est le noir.J'ai mesuré un diamètre de 3.11 mm sur la gaine du bleu,et 3.26 mm sur celle du noir.
https://i11.servimg.com/u/f11/16/54/12/44/img_4810.jpg

https://i11.servimg.com/u/f11/16/54/12/44/img_4811.jpg


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 28/08/2017 20:24:19

Bonjour Christian,

Que veux tu dire, il y aurait des faux Isoda ??? Le mien m'a ėté vendu par Walter, à la MdA autant que je me souvienne...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 28/08/2017 20:31:44

Non ce n'est pas des faux!Les miens aussi viennent de la MDA,mais il semblerait qu'ils en aient eu de 2 sortes.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 28/08/2017 20:37:19

Cela devient intėressant, car nous constatons, à distance et sur des systèmes diffėrents, des problèmes similaires (quoique tu n'aies pas mentionné ce qui te gėnait...) avec les mêmes câbles...

Cordialement,

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 28/08/2017 20:41:36

Il y en a bien qui vont nous expliquer que comme tous les câbles sonnent pareils,nous nous influençons par transmission de pensée!Big Grin


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - revilo - 28/08/2017 20:42:03

Dominique-Tanguy a écrit :
Pour la mesure, un protocole particulier à utiliser ? Je prėvois une seule enceinte, 1,20 m, REW...


Là comme ça, la première chose que je ferais et qui est aussi la plus simple à réaliser, c'est de brancher un simple ohm-mètre et de mesurer la résistance de l'ensemble câble+HP, pour l'un et l'autre câble (donc mesure à faire à l'extrémité qui est normalement branchée à l'ampli)
Ensuite, ohm-mètre branché, trifouiller le câble à la connexion sur le HP et voir s'il y a des variations de résistance ou pas.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 28/08/2017 23:21:03

revilo : ohm-mètre branché, trifouiller le câble à la connexion sur le HP

M'enfin Dominique-Tanguy, pourquoi s'évertuer à écouter ou à mesurer au micro !? Un ohm-mètre et du trifouillage, et hop ! La qualité du câble surgit ! Une évidence avec le niveau scientifique actuel.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - philou - 29/08/2017 08:54:40

Dominique-Tanguy a écrit :
Que veux tu dire, il y aurait des faux Isoda ???

Oui, il y en a..
Il y a eu 2 types de cable hp, le HA10, puis le HA12 (cable hybride à 4 métaux et 4 sections différentes), remplacé ensuite par le HZ20D, en modulation le plus connu est le HA08..
Les cables sont tous marqués sur le coté, ex Isoda Electric Hybrid Loudspeaker Cable HZ-20-D..
http://www.asrr.org/biblioteca/Revue%20Audiophile/FICHIERS/34/ISODA/ISODA.html

Les cables Isoda sont dit "large bande", il se peut que le résultat change en utilisation medium/aigu.. Pour des compressions, ce n'est pas le type de cable que je conseillais..


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 29/08/2017 09:04:01

La question dont on débat ici n'est pas de savoir si l'Isoda est un "bon" câble ou non, mais plutôt de :

- Se mettre d'accord sur le fait que les câbles peuvent influencer la qualité de l'écoute
- Et si oui, pourquoi et quel paramètre mesurer

Pour l'instant, on est toujours en plein mystère...

J'ai pris l'Isoda parce que j'en avais sous la main, et j'ai effectivement constaté une différence...

Dominique T

philou a écrit :

Dominique-Tanguy a écrit :
Que veux tu dire, il y aurait des faux Isoda ???

Oui, il y en a..
Il y a eu 2 types de cable hp, le HA10, puis le HA12 (cable hybride à 4 métaux et 4 sections différentes), remplacé ensuite par le HZ20D, en modulation le plus connu est le HA08..
Les cables sont tous marqués sur le coté, ex Isoda Electric Hybrid Loudspeaker Cable HZ-20-D..
http://www.asrr.org/biblioteca/Revue%20Audiophile/FICHIERS/34/ISODA/ISODA.html

Les cables Isoda sont dit "large bande", il se peut que le résultat change en utilisation medium/aigu.. Pour des compressions, ce n'est pas le type de cable que je conseillais..




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - philou - 29/08/2017 09:54:43

Dominique-Tanguy a écrit :
- Se mettre d'accord sur le fait que les câbles peuvent influencer la qualité de l'écoute

Tu vient de répondre à la question, ainsi que Christian, clairement oui..

La question serait plutot : qui peut entendre des // et pourquoi ?
Tu as l'habitude et l'expérience pour écouter des électroniques, des filtres, des enceintes etc.. C'est fort logique que tu puisse écouter des cables..
Comme en art , le don n'existe pas, c'est du travail, du travail et encore du travail..

Mais si l'on entends pas de différences, ce n'est pas bien grave, le principal étant de pouvoir écouter de la musique Wink


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jefourcade - 29/08/2017 10:39:51

philou a écrit :
Comme en art , le don n'existe pas, c'est du travail, du travail et encore du travail..


Ben non ! Les progrès de la génétique montrent que les gènes ont une influence certaine. Voir : http://www.slate.fr/story/93115/pratique-ne-fait-pas-tout

"Il existe désormais un consensus scientifique écrasant pour dire que les gènes contribuent aux différences individuelles de capacités"

J'ai bien peur que pour les câbles, tu te tompes aussi ...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - revilo - 29/08/2017 10:43:35

JM Plantefeve a écrit :
revilo : ohm-mètre branché, trifouiller le câble à la connexion sur le HP

M'enfin Dominique-Tanguy, pourquoi s'évertuer à écouter ou à mesurer au micro !? Un ohm-mètre et du trifouillage, et hop ! La qualité du câble surgit ! Une évidence avec le niveau scientifique actuel.


C'est très vilain de déformer les propos des gens, et encore plus de les prendre de haut quand on ne les connait pas Wink
Mais bon je ne t'en veux pas, tu postais tout en regardant la téloche.


Une mesure simple avec peu de moyens permet parfois d'éviter de s'engager dans des études plus compliquées et couteuses (en temps, ici) alors que le problème se trouve ailleurs.
Surtout quand on se pose la question de "quoi mesurer" (ce qui est le cas ici).

Souvent quand on est focalisé sur la recherche d'une solution à un problème, on a tendance à occulter tout ce qui se trouve autour.
Dom-T connait bien le problème, en navigation VFR (et dans tout type de navigation sans instruments d'ailleurs) un piège consiste à "faire coïncider" la carte avec ce que l'on voit, on occulte totalement toutes les informations qui nous disent pourtant que c'est faux.

Je répète donc ma proposition: si on veut s'intéresser aux problèmes de connectique (qui sont, visiblement, une des (sinon la) cause les (la) plus probable d'une différence dans la reproduction sonore entre deux montages avec câbles différents) et à la résistance ohmique du câble, le multimètre est le premier instrument de mesure à dégainer, simple logique.

Le résultat sera ce qu'il sera, mais cette approche (de prendre du recul) permet d'éviter de perdre du temps pour rien dans de nombreux cas de résolution de problèmes Wink

Alors évidemment, si on démontrait qu'une (mauvaise) connexion est source de tous maux, ça n'irait va pas dans le sens des fabricants et vendeurs de câbles de luxe ou de leurs clients (syndrome de Stockholm oblige Big Grin ) ...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 29/08/2017 11:14:08

Bonjour revilo,

Si j'ai pu être très vilain, je te propose mes excuses.
Mesure de la résistance avec les arguments que tu viens de rappeler, oui, tu as raison.

A ce propos le Dats de Dayton permet non seulement une mesure de la résistance DC mais aussi de l'impédance sur toute la bande audio. La résistance est affichée sur 5 digits, la précision n'est pas extraordinaire, mais la répétabilité excellente, pour peu que les connexions du Dats elles-mêmes soient bien posées !

Une mesure aussi rapide qu'avec un multimètre mais que je trouve bien plus complète sur la qualité de la liaison. Mais ce n'est pas en temps réel (sweep) avec le trifouillage. (hihi !)


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 29/08/2017 11:21:06

Citation :
le multimètre est le premier instrument de mesure à dégainer, simple logique.


Oui, mais les cordons de mesures sont ils parfaits?
Si oui alors autant câbler les enceintes avec le même fil.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 29/08/2017 11:33:46

JM Plantefeve a écrit :
Une mesure aussi rapide qu'avec un multimètre mais que je trouve bien plus complète sur la qualité de la liaison.


Mettre en évidence des problèmes de contact n'est pas forcément facile.

Dans le cas de l'Isola les problèmes de fils mélangés de différents diamètres, de différentes duretés et de différentes nature (bronze, alu, fer, cuivre) va requérir un appareillage très spécialisé, un ohmmètre du style multimètre n'est pas adapté.

J'ai utilisé un équipement qui génère un fréquence variable en fonction de la résistance. L'appareil à plusieurs calibres et effectue une mesure non échantillonnée.

On couple la sortie de cet ohmmètre spécialisé à un analyseur de fréquence. En modifiant la tension, le courant la température, les vibrations et l'humidité, je me suis aperçu que les connections du câble Isoda sont problématiques.

Le câble Isoda et la source de compressions (tension de seuil) et de distorsions non-linéaires notables, un peu comme une mauvaise diode, parfaitement mise en évidence avec mon audio précision et les mesures en mode burst

Il n'y a aucune miracle dès qu'un humain perçoit un effet dû à câble l'effet et toujours dû dégradation notable.

Et effectivement cet effet n'est pas proportionnel à la longueur mais au nombre de contact et de la qualité de ceux-ci, 10cm suffisent.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 29/08/2017 11:39:49

Bopnjour,
Le DATS est un bon produit, je l'utilise.
Mais un peu cher pour mesurer seulement des résistances et d'une précision relative, vu qu'il fait la mesure en deux fils.
A moins de disposer d'un microOhmmètre, on peut simplement utiliser une source de tension comme une pile ou une batterie avec une résistance en série pour limiter le courant.
La mesure de la tension aux deux extrémités de la connexion à tester divisée par la courant donne la résistance R=U/I (formule toujours valable, même chez les subjectivistes).

Le courant sera mesuré avec le même voltmètre aux bornes de la résistance I=U/R.

Si on adopte une résistance de valeur telle que le courant soit au moins égal à 0,1A, on peut apprécier des résistances de l'ordre du centième d'Ohm à peu de frais avec un multimètre de base.

Une telle mesure est souvent révélatrice de défauts de connectique qui expliquent pourquoi changer un câble change le son...

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 29/08/2017 11:42:40

Bonjour Dominique,

L'Isoda apporte une coloration, une brillance associėe à des duretės dans le haut du spectre qu'on ne peut pas ignorer.
---
Pour la mesure, un protocole particulier à utiliser ? Je prėvois une seule enceinte, 1,20 m, REW...
---
Le plus ėtrange, chez moi, c'est qu'il s'agit d'une liaison courte, sortie de filtre vers compression, 60 cm...


Je me demande si une analyse temporelle ne serait pas plus pertinente qu'une analyse fréquentielle. Un burst de 8 périodes de sinus 1kHz. On observe l'attaque et l'extinction. Une différence d'amplitude de 2% peut se voir sur une fenêtre oscilloscope (12ms), surtout si on sait où regarder, mais 0.17dB quelque part sur plusieurs octaves d'un lieu de Bode... ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Josca - 29/08/2017 11:58:18

JM Plantefeve a écrit :
Bonjour Dominique,

L'Isoda apporte une coloration, une brillance associėe à des duretės dans le haut du spectre qu'on ne peut pas ignorer.
---
Pour la mesure, un protocole particulier à utiliser ? Je prėvois une seule enceinte, 1,20 m, REW...
---
Le plus ėtrange, chez moi, c'est qu'il s'agit d'une liaison courte, sortie de filtre vers compression, 60 cm...


Je me demande si une analyse temporelle ne serait pas plus pertinente qu'une analyse fréquentielle. Un burst de 8 périodes de sinus 1kHz. On observe l'attaque et l'extinction. Une différence d'amplitude de 2% peut se voir sur une fenêtre oscilloscope (12ms), surtout si on sait où regarder, mais 0.17dB quelque part sur plusieurs octaves d'un lieu de Bode... ?


Bonjour Jean Marc,
Voilà une démarche que j'apprécie, ceux les mieux à même de faire des mesures poussées qui s'y mettentSmile

A+

José


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 29/08/2017 12:32:27

L'ISODA que j'utilise pour mes liaisons amplis/enceintes est le HA-20.C'est le premier câble que j'ai acheté,quand j'ai pris conscience de l'importance des câbles,et du premier coup je suis tombé sur le meilleur câble que j'ai entendu (des essais effectués par la suite avec d'autres câbles mêmes plus chers,me l'ont démontré).
Il est assez différent du fil de câblage rouge noir ou bleu,et bien meilleur.
Son tréfilage est assez complexe ,et son prix de 120F/m (18.30€/m) à l'époque me semble tout-à-fait justifié:

https://i11.servimg.com/u/f11/16/54/12/44/img_4813.jpg


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 29/08/2017 15:21:23

Bonjour Jean Marc,

Je ne crois pas être ėquipé pour faire ce genre de mesure...

Cordialement,

Dominique T

JM Plantefeve a écrit :
Bonjour Dominique,

L'Isoda apporte une coloration, une brillance associėe à des duretės dans le haut du spectre qu'on ne peut pas ignorer.
---
Pour la mesure, un protocole particulier à utiliser ? Je prėvois une seule enceinte, 1,20 m, REW...
---
Le plus ėtrange, chez moi, c'est qu'il s'agit d'une liaison courte, sortie de filtre vers compression, 60 cm...


Je me demande si une analyse temporelle ne serait pas plus pertinente qu'une analyse fréquentielle. Un burst de 8 périodes de sinus 1kHz. On observe l'attaque et l'extinction. Une différence d'amplitude de 2% peut se voir sur une fenêtre oscilloscope (12ms), surtout si on sait où regarder, mais 0.17dB quelque part sur plusieurs octaves d'un lieu de Bode... ?




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Greg Lagarrigue - 29/08/2017 15:58:49

Concernant le câble, la qualité des contacts et la résistance, j'ai 3 exemples vécus :
Le premier concerne le mauvais contact, j'écoutais de la musique et quelque chose me dérangeais, quoi je ne sais, mais ça n’allait pas.
En se "collant" les oreilles à chaque transducteur tout fonctionnait pourtant, étape suivante, sonder les branchements aux amplis et bingo, il y avait un contact plus que moyens au bornier (comme quoi trifouiller les câbles ça peut servir). Une mesure à l'oscilo ou au multimètre aurait permis de le voir, le bruit dans l'enceinte concernée également (en bougeant le câble, plus simple encore).
Le deuxième concerne mon caisson de grave type Onken. Pour sa mise au point j'ai utilisé une résistance de 1.5 ohm en série afin de modifier l'amortissement électrique du haut-parleur. Je suis arrivé ainsi à un grave qui me plaisait, la mesure confirmant qu'une bosse avait disparu au profit d'une meilleure extension vers le bas. La résistance de ce "câble" devient pour le coup relativement simple à mesurer.
Le troisième concerne le blindage des câbles reliant les compressions (que j’ai déjà décrit) là une simple mesure du bruit de fond révèle le problème
Dans ces 3 exemples une mesure montre l’écart, avec du câble basique, pas de débat. La question étant donc de savoir quoi mesurer selon les cas.
En effet si on prend un autre exemple comme l’acoustique d’une pièce (sujet tout frais dans ma tête), il est évidant qu’une mesure sur le comportement temporelle se révèle à l’usage plus pertinent qu’une mesure en pression ou distorsion.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 29/08/2017 16:55:25

Greg Lagarrigue a écrit :
Le troisième concerne le blindage des câbles reliant les compressions (que j’ai déjà décrit) là une simple mesure du bruit de fond révèle le problème.

Qu'un câble introduise du bruit de fond serait étonnant, par contre qu'il l'entraîne, c'est tout à fait possible.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - JM Plantefeve - 29/08/2017 18:28:39

Bonsoir Dominique T,

Je ne crois pas être équipé pour faire ce genre de mesure...
Je viens de placer un petit tuto ici.

Et n'oublie pas de trifouiller le câble à la connexion sur le HP. hihi !
ah ! non, on me dit que c'est sérieux, oups...
(bien sûr, je me moque de moi-même)


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 29/08/2017 18:35:03

Je compte faire les mesures demain, j'ai lu le tuto, mais j'ai posé des questions... 😉

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 02/09/2017 20:13:47

Un avis de Linkwitz que je partage :

chapitre 9, surtout les premières lignes,

http://linkwitzlab.com/ALMA'14/Sound_quality.htm


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - GG14 - 03/09/2017 09:21:59

Belle analyse et réponse surprenante sur les amplis au paragraphe 8


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - rliyung - 03/09/2017 10:54:59

forr a écrit :
Un avis de Linkwitz que je partage :

chapitre 9, surtout les premières lignes,

http://linkwitzlab.com/ALMA'14/Sound_quality.htm


Bonjour forr,

Avec le même investissement, je défie quiconque de me montrer quelque chose de plus moderne et qui marche mieux que de mon ensemble improperly designed loudspeaker.

a+mitié raoul


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 03/09/2017 11:28:24

L'exemple qu'il donne avec les pavillons est caricatural et dėmontre le part pris.

Mais l'article est intėressant à lire. Merci pour le lien !

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 03/09/2017 12:10:33

Bonjour Raoul,

rliyung a écrit :
Avec le même investissement, je défie quiconque de me montrer quelque chose de plus moderne et qui marche mieux que de mon ensemble improperly designed loudspeaker.

Très intéressante intervention.
Quel investissement ?
Quelle note donnes-tu à ton ensemble ? Mettons sur 10 ou sur 20 ...

Cdt
Alain


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 03/09/2017 13:12:07

Bonjour,
Hier, je rends visite à un ami qui me propose d'écouter son lecteur Cd Plinius.
Dès les premières notes, je trouve que quelque chose ne va pas, les sifflantes sont un peu "sales" et agressives.
Oui, je sais mes oreilles....
Je lui demande "qu'est ce que tu as changé ?", il me répond, le câble secteur...

C'est un câble audiophile avec des connecteurs schucko rhodiés.
Le câble précédent était équipé de connecteurs de la même marque mais ordinaires.

On revient à l'ancien câble et l'agressivité a disparu, il semble même qu'il manque un chouïa d'aigu, mais c'est rond et musical.

Evidemment j'ai du mal à gober ça, mais plusieurs essais successifs (même pas en aveugle) confirment.

Les câbles sont branchés sur un conditionneur secteur mais sur deux socles différents, et là je comprends, la phase est inversée sur un des socles.

Qui a essayé d'inverser phase et neutre sur son installation ?

Nouvel essai avec les câbles sans inversion et là, plus de différence...

Le problème, c'est qu'on ne peut savoir quel est le bon branchement sans essayer, parce que rien ne permet de savoir comment a été bobiné le transfo d'alimentation, qui de la phase ou du neutre se trouve le plus près du noyau, il faut essayer..
Pas difficile avec un simple inverseur ou un relais, on peut même faire ça en aveugle, petit exercice simple pour s'initier à l'ABX...

Et il faut faire le test pour chaque élément du système relié au secteur.

On peut aussi mesurer le spectre de bruit, c'est un peu plus compliqué.

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 03/09/2017 13:35:50

J'ai observė la même chose et j'en ai fait par rėcemment. Grosse diffėrnce chez moi, mais il faut tester toutes les combinaisons ã l'ėcoute...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 03/09/2017 13:51:21

Dominique-Tanguy a écrit :
Grosse diffėrnce chez moi


Sur 10 quelle note pour la différence ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Dominique-Tanguy - 03/09/2017 13:54:25

Tu es professeur des collèges ? 😀

Une fois le bon sens trouvė, c'est suffisamment important pour que tu n'aies pas du tout envie de retouner la prise dans l'autre sens...

Dominique T


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 03/09/2017 14:20:54

Dominique-Tanguy a écrit :
Tu es professeur des collèges ? 😀

Non jury dans les concours agricoles Cool


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - mastro - 03/09/2017 14:50:16

rliyung a écrit :

forr a écrit :
Un avis de Linkwitz que je partage :

chapitre 9, surtout les premières lignes,

http://linkwitzlab.com/ALMA'14/Sound_quality.htm


Bonjour forr,

Avec le même investissement, je défie quiconque de me montrer quelque chose de plus moderne et qui marche mieux que de mon ensemble improperly designed loudspeaker.

a+mitié raoul




tu es très courageux d'être le premier à ouvrir le bal ,
je partage l'avis de Alain Mata , c'est très intéressant ,
quel est le montant de l'investissement de ta solution IDL ?


j'aimerais bien relever un challenge de ce style , avec un système alternatif :-)))

ça mériterait un fil , à lui tout seul , plutôt que d'être mélangé
avec les câbles qui m'intéressent beaucoup moins .........

a+


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 03/09/2017 15:28:35

GG14 a écrit :
Belle analyse et réponse surprenante sur les amplis au paragraphe 8

J'ai survolé à haute altitude les chapitres autres que le numéro 9.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - rliyung - 03/09/2017 15:45:48

AlainMat a écrit :
Bonjour Raoul,

rliyung a écrit :
Avec le même investissement, je défie quiconque de me montrer quelque chose de plus moderne et qui marche mieux que de mon ensemble improperly designed loudspeaker.

Très intéressante intervention.
Quel investissement ?
Quelle note donnes-tu à ton ensemble ? Mettons sur 10 ou sur 20 ...

Cdt
Alain


Bonjour à tous,

Avant tout, il faut que je confesse être parti un peu vite ce matin, avant d'avoir lu l'intégralité de l'article, sur un gros a priori : c'est un théoricien de la mesure qui va venir m'expliquer qu'un système à l'ancienne qui n'a pas été mesuré et corrigé avec les meilleures techniques d'aujourd'hui ne peut pas marcher.
J'ai pris le temps de lire, je ne possède pas suffisamment l'anglais ni la technique dont il est question, mais j'ai quand même compris l'essentiel du propos. Je n'ai pas trouvé tout à fait la matière de mon a priori, mais quand même ...
C'est dommage qu'il ne décrive pas son système idéal qu'il a construit pour lui.

Alain, je vais répondre à tes questions.

Quel investissement ?
Je pense avoir eu la chance de faire des opérations équilibrées auprès des copains qui m'avaient cédé le matériel.
Je dis assez souvent que je suis un mauvais audiophile, à plusieurs titres, notamment au sens où je me préserve sévèrement de la changite aiguë. J'estime n'avoir pas beaucoup perdu d'argent de ce côté.
Le prix payé s'oublie, seul demeure le résultat. A la louche, mon système d'enceintes a dû me revenir entre 5000 et 7000 euros, hors filtre passif.

Quelle note donnes-tu à ton ensemble ? Mettons sur 10 ou sur 20
Là je laisse les visiteurs l'exprimer. Le Gers est un peu perdu et je regrette un peu de n'en avoir pas reçus plus que ça. Mais je peux avancer que ça commence à marcher pas mal.

Tu es le bienvenu Alain, quand tu veux. En plus je crois me souvenir que tu n'es pas très loin de chez moi ?

a+mitiés raoul


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 03/09/2017 15:59:36

Je confirme, Raoul a le plus beau médium/bas médium que j'aie entendu à ce jour.
L'union des VOT avec le pavillon 15 cellules est un mariage heureux.
Pour l'aigu, je suis hors concours, cause presby-acousie.

L'extrême grave méritait sans doute quelques réglages, qui ont peut être été faits depuis, mon écoute datant de l'année dernière, à l'occasion du festival de Jazz.

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 03/09/2017 16:08:23

escartefigue33 a écrit :
Bonjour,
Hier, je rends visite à un ami qui me propose d'écouter son lecteur Cd Plinius.
Dès les premières notes, je trouve que quelque chose ne va pas, les sifflantes sont un peu "sales" et agressives.
Oui, je sais mes oreilles....
Je lui demande "qu'est ce que tu as changé ?", il me répond, le câble secteur...

C'est un câble audiophile avec des connecteurs schucko rhodiés.
Le câble précédent était équipé de connecteurs de la même marque mais ordinaires.

On revient à l'ancien câble et l'agressivité a disparu, il semble même qu'il manque un chouïa d'aigu, mais c'est rond et musical.

Evidemment j'ai du mal à gober ça, mais plusieurs essais successifs (même pas en aveugle) confirment.

Les câbles sont branchés sur un conditionneur secteur mais sur deux socles différents, et là je comprends, la phase est inversée sur un des socles.

Qui a essayé d'inverser phase et neutre sur son installation ?

Nouvel essai avec les câbles sans inversion et là, plus de différence...

Le problème, c'est qu'on ne peut savoir quel est le bon branchement sans essayer, parce que rien ne permet de savoir comment a été bobiné le transfo d'alimentation, qui de la phase ou du neutre se trouve le plus près du noyau, il faut essayer..
Pas difficile avec un simple inverseur ou un relais, on peut même faire ça en aveugle, petit exercice simple pour s'initier à l'ABX...

Et il faut faire le test pour chaque élément du système relié au secteur.

On peut aussi mesurer le spectre de bruit, c'est un peu plus compliqué.

Gérard

Bonjour Gérard,
Intéressante expérience que tu as vécu!Pour le sens de la prise,il y a une méthode donnée par HIFI cABLE & Cie que je joins en PDF.Il dit de tenir une des fiches de mesure dans la main,mais moi je préfère mettre cette fiche sur la terre de la prise secteur.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - patriceb - 03/09/2017 17:06:01

Bonjour
La methode Hifi&Cables ne donne que la position ave le minimum de fuite.
Pas sur qu'auditivement ce soit la meilleure position.
IL FAUT ECOUTER. Seul moyen !
Patrice


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 03/09/2017 17:25:47

Oui ils partent du principe que moins il y a de fuite,moins ça s'entend!Chez moi cette méthode fonctionnait auparavant,mais j'ai déménagé et je ne trouve plus auditivement de sens préférentiel maintenant,bien que j'ai une différence de tension à la mesure!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 03/09/2017 19:03:48

Bonjour Christian,

La méthode de HiFi&C découle du bon sens, mais il y a tant de choses en audio qui échappent au bon sens...

J'avais fait quelques expériences d'inversion Ph/N il y a bien longtemps, et je croyais que l'installation systématique de connecteurs IEC avec terre et l'isolation de la masse signal par rapport au châssis me mettait définitivement à l'abri de ce genre de pollution.
Je viens de constater que non, je vais donc m'y remettre avec un module (simple) spécial secteur pour le commutateur ABX...

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 03/09/2017 20:15:13

escartefigue33 a écrit :
Hier, je rends visite à un ami qui me propose d'écouter son lecteur Cd Plinius.
Dès les premières notes, je trouve que quelque chose ne va pas, les sifflantes sont un peu "sales" et agressives.
Oui, je sais mes oreilles....
Je lui demande "qu'est ce que tu as changé ?", il me répond, le câble secteur..[.......]

Les premières choses à propos desquelles que me je poserais des questions, c'est sur la qualité de l'implantation à l'intérieur des appareils et sur celle des transformateurs, tout super-archi-audiophiles soient-ils.
Je précise avoir pratiqué de telles experiences de polarité il y a trois décennies, la première fois, le changement du son était patent, la deuxième fois beaucoup moins, la troisième fois pas du tout.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 03/09/2017 20:50:52

Bonsoir Gérard ,et à tous


https://www.youtube.com/watch?v=pue9aG4IXgY


claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 04/09/2017 06:13:20

rliyung a écrit :
C'est dommage qu'il ne décrive pas son système idéal qu'il a construit pour lui.

Je pense qu'il utilise ses productions.

Citation :
Alain, je vais répondre à tes questions.

Wink

Citation :
Quel investissement ?
Je pense avoir eu la chance de faire des opérations équilibrées auprès des copains qui m'avaient cédé le matériel.
...
Le prix payé s'oublie, seul demeure le résultat. A la louche, mon système d'enceintes a dû me revenir entre 5000 et 7000 euros, hors filtre passif.

C'est tout à fait raisonnable.

Citation :
Quelle note donnes-tu à ton ensemble ? Mettons sur 10 ou sur 20
Là je laisse les visiteurs l'exprimer. Le Gers est un peu perdu et je regrette un peu de n'en avoir pas reçus plus que ça. Mais je peux avancer que ça commence à marcher pas mal.

Je vois bien que le sujet est délicat, personne n'ose avancer une certaine auto-satisfaction.
Allez je commence je me donne 7/10 dans une salle de 50m2 et mettons 6/10 dans une salle de 100m2, quoique.

Citation :
Tu es le bienvenu Alain, quand tu veux. En plus je crois me souvenir que tu n'es pas très loin de chez moi ?

Merci, il n'y a pas de problème. Cool
Par contre quand est une autre question, je suis sur Brest et régulièrement un Parisien temporaire ...

@+
Alain


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Jean-ClaudeRL - 04/09/2017 07:12:08

Bonjour à tous

Sur l'installation de S Linkwitz il y a ce texte :

[attachment=18582]


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 04/09/2017 08:47:20

claude m4 a écrit :
Bonsoir Gérard ,et à tous


https://www.youtube.com/watch?v=pue9aG4IXgY


claude


Bonjour Claude,

Sur l'affiche, il est question de champs "électromagnétiques" alors qu'il s'agit en réalité de champs électriques.

Le difference est que les champs électriques ne transportent pas d'énergie et sont stoppés par le moindre milieu conducteur, comme le corps humain.
Ils sont inoffensifs en milieu domestique et décroissent rapidement avec la distance.

Alors que les champs électromagnétiques peuvent traverser le corps, transporter des énergies considérables et parcourir de très grandes distances (communications radio).
Ils peuvent également traverser les blindages de faible épaisseur, alors que les champs électriques en sont incapables.

Blinder un câble permet d'éliminer complètement le champ électrique qu'il
produit ou qu'il capte, mais devient inefficace contre le champ électromagnétique produit dès que le câble conduit du courant.

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 04/09/2017 09:18:11

Bonjour Gérard ,

http://www.inrs.fr/risques/champs-electromagnetiques/ce-qu-il-faut-retenir.html


"Ils sont inoffensifs en milieu domestique et décroissent rapidement avec la distance."

ça ...peut être pour le moment ???


bonne journée

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Greg Lagarrigue - 04/09/2017 09:21:49

Jean-ClaudeRL a écrit :
Bonjour à tous

Sur l'installation de S Linkwitz il y a ce texte :


Merci ! Très intéressant de voir le développement d'une mise en œuvre cohérente a un principe.
J'aurais juste apprécié une mesure plutôt qu'une simulation pour justifier du bien fondé de l'utilisation d'un dipôle versus un monopôle.
Les sources omni m'intriguent de plus en plus moi ...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Jean-ClaudeRL - 04/09/2017 10:03:15

@ Greg Lagarrigue
Vous avez raison, mais où faire la mesure: chambre sourde, living de Linkwitz?
S. Linkwitz a une activité commerciale (comme le D. Geddes) et les mesures qu'il donnera seront différentes de celles de ses clients.
Sur son site il y a qq réalisations commerciales et DIY qui sont aussi intéressantes.

Jean Claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 04/09/2017 10:17:36

claude m4 a écrit :
Bonjour Gérard ,

http://www.inrs.fr/risques/champs-electromagnetiques/ce-qu-il-faut-retenir.html


"Ils sont inoffensifs en milieu domestique et décroissent rapidement avec la distance."

ça ...peut être pour le moment ???


bonne journée

claude


Petite démonstration :

Un câble secteur à deux fils est entouré d'un blindage, il n'y a aucune charge, donc aucun courant..

1er essai : le blindage n'est pas relié à la terre, le champ électrique mesuré est supérieur à 80V/m à 25cm.

[attachment=18583]

2ème essai : Le blindage est relié à la terre par une pince croco.
Le champ électrique est quasi nul, même très près du câble

[attachment=18584]

3ème essai : Une lampe de 50W est raccordée à l'autre extrémité du câble.
Aucun changement dans la mesure, le champ électromagnétique ne modifie pas le champ électrique, même s'il en est une des composantes.

La mesure au Teslamètre donne environ 400nT à 10cm, que le blindage soit raccordé ou non, le blindage n'arrête pas le champ électromagnétique.

Cdt,

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 04/09/2017 14:49:11

escartefigue33 a écrit :
La mesure au Teslamètre donne environ 400nT à 10cm, que le blindage soit raccordé ou non, le blindage n'arrête pas le champ électromagnétique.

? ? ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 04/09/2017 16:20:15

Bonjour Forr,

Le blindage n'arrête que le champ électrique.

A moins évidemment d'employer une blindage en mu-métal...

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - forr - 04/09/2017 17:11:06

escartefigue33 a écrit :
Bonjour Forr,

Le blindage n'arrête que le champ électrique.

A moins évidemment d'employer une blindage en mu-métal...

Gérard


Pas les ondes radio ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 04/09/2017 17:31:19

C'est une question de fréquence, évidemment qu'une cage de faraday arrête les ondes radio, et encore tout dépend du maillage, mais pas un rayonnement électromagnétique basse fréquence.

Exemple : Un bloc secteur qui rayonne allègrement près de 2µTeslas à 20cm

[attachment=18594]

Un blindage fait d'une feuille d'aluminium reliée à la terre n'arrête pas le rayonnement électromagnétique (il l'affaiblit quand même un peu)

[attachment=18595]

Par contre, la feuille d'alu élimine complètement le champ électrique.

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 04/09/2017 18:59:05

Bonsoir Gérard

je connais une pierre qui diminue le champ électrique

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 04/09/2017 20:10:32

Claude propose une sorte de pierre philosophale ou me trompe-je ? Wink


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Greg Lagarrigue - 04/09/2017 20:27:37

Jean-ClaudeRL a écrit :
@ Greg Lagarrigue
Vous avez raison, mais où faire la mesure: chambre sourde, living de Linkwitz?
S. Linkwitz a une activité commerciale (comme le D. Geddes) et les mesures qu'il donnera seront différentes de celles de ses clients.
Sur son site il y a qq réalisations commerciales et DIY qui sont aussi intéressantes.

Jean Claude

Une réponse rapide (étant hors du sujet principal), mesure dans le locale d'écoute, l’intérêt présenté de la solution dipôle étant de mieux s’intégrer dans ce dernier qu'un monopôle, d’après Linkwitz.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 04/09/2017 21:01:09

claude m4 a écrit :
Bonsoir Gérard

je connais une pierre qui diminue le champ électrique

claude


Bonsoir Claude,
J'ai lu ça quelque part, peut être une foutaise genre Pierre du Nord..
En tout cas, cela devrait être facile à vérifier, j'ai ce qu'il faut...

Un charlatan m'a presenté un jour un médaillon qui absorbe (soit disant) les ondes néfastes d'un téléphone mobile...
aucune atténuation mesurée avec un champmetre Cornet, arnaque évidente.

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 04/09/2017 23:30:32

Bonsoir Gérard

c'est très facile ,avec le snifer (que tu connais ) tu le positionne devant un spot ,ensuite tu mets la pierre entre les deux et tu réécoute le snifer

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - rliyung - 05/09/2017 06:17:06

Bonjour à tous,

Y en a des qui n'arrivent pas à garder la trajectoire, ils vont faire une sortie de route et je vais avoir à nettoyer.
[attachment=18598]

a+mitiés raoul


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 05/09/2017 08:49:54

jys a écrit :
Claude propose une sorte de pierre philosophale ou me trompe-je ? Wink



Boonjour Jean-Yves et à tous

non ,du tout ! (la pratique de l'alchimie ne se réduit pas à la réalisation de pierre philosophale ) ;-)

ce dont je faisais allusion ,se trouve dans le commerce ,et pourrai être utilisé comme le faisait la marque Eupen pour les câbles secteur et autres .

bonne journée

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 05/09/2017 09:12:25

Bonjour Claude,

Les produits miraculeux ne manquent pas dans le commerce, il suffit d'y croire, comme au son des câbles, une visite à Lourdes ou à un programme électoral..

Personnellement, je me limite bêtement à ce qui est concret et rationnel, ça me prend déjà beaucoup de temps, et surtout m'évite d'en perdre inutilement.

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 05/09/2017 10:23:45

du ...concret :

https://www.eupen.com/cable/emc/technical_background.html




Bonjour,
Hier, je rends visite à un ami qui me propose d'écouter son lecteur Cd Plinius.
Dès les premières notes, je trouve que quelque chose ne va pas, les sifflantes sont un peu "sales" et agressives.
Oui, je sais mes oreilles....
Je lui demande "qu'est ce que tu as changé ?", il me répond, le câble secteur...

C'est un câble audiophile avec des connecteurs schucko rhodiés.
Le câble précédent était équipé de connecteurs de la même marque mais ordinaires.

On revient à l'ancien câble et l'agressivité a disparu, il semble même qu'il manque un chouïa d'aigu, mais c'est rond et musical.

Evidemment J'AI DU MAL A GOBER ÇA , mais plusieurs essais successifs (même pas en aveugle) confirment.

hallucinations auditives ? refus et déni de ses perceptions ? autres?

???

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 05/09/2017 10:34:02

J'utilise sur mon lecteur Studer A730 et mes amplis 300B les cordons secteurs Eupen dont le câble est blanc avec un liseret bleu et dont les conducteurs sont enrobés de ferrite.Sur les 300B pas de différence notable,mais sur le Studer,j'ai remarqué plus d'espace.
[attachment=18599]


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 05/09/2017 10:53:15

bonjour ,

merci Grand floyd de ton témoignage ;j'ai eu le même

bonne journée

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 05/09/2017 11:49:49

claude m4 a écrit :
du ...concret :

https://www.eupen.com/cable/emc/technical_background.html




Bonjour,
Hier, je rends visite à un ami qui me propose d'écouter son lecteur Cd Plinius.
Dès les premières notes, je trouve que quelque chose ne va pas, les sifflantes sont un peu "sales" et agressives.
Oui, je sais mes oreilles....
Je lui demande "qu'est ce que tu as changé ?", il me répond, le câble secteur...

C'est un câble audiophile avec des connecteurs schucko rhodiés.
Le câble précédent était équipé de connecteurs de la même marque mais ordinaires.

On revient à l'ancien câble et l'agressivité a disparu, il semble même qu'il manque un chouïa d'aigu, mais c'est rond et musical.

Evidemment J'AI DU MAL A GOBER ÇA , mais plusieurs essais successifs (même pas en aveugle) confirment.

hallucinations auditives ? refus et déni de ses perceptions ? autres?

???

claude

Si tu avais lu la suite, tu aurais pu lire que le problème ne venait pas du câble, mais de l'inversion phase/neutre sur la seconde prise.
Sur la même prise, plus de différence perceptible..

Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - rliyung - 05/09/2017 12:12:56

vous êtes un peu lourd là !
vous ne voulez pas ouvrir un fil différent pour parler d'autre chose que du sujet initial ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - claude m4 - 05/09/2017 12:27:42

Bonjour Raoul

ok ;-) plus d'interventions a part sur les câbles hps

bonne journée

claude


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - escartefigue33 - 05/09/2017 12:32:32

OK je sors.
Gérard


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 17/09/2017 11:14:35

Bonjour,

Le projet de réunion pour un test collectif de câbles avance.
-Le lieu est trouvé, mais il reste à confirmer : Sud- Ouest, environ 90mn de Paris en TGV, mais bien des choses restent à établir.
-Quand à la date, ce sera un samedi après-midi, entre mi-octobre et fin novembre.

Dans la mesure du possible, nous déjeunerons ensemble dans un restaurant voisin, afin de pouvoir discuter et passer un bon moment avant les tests. Ensuite, tant que ceux-ci ne seront pas terminés, le silence et la concentration seront la règle...
(Ca ne veut pas dire sieste Wink )
Ensuite, quelques soient les résultats des tests, il devrait rester un peu de temps pour écouter de la musique de façon plus détendue.

Nous pouvons encore accepter un ou deux participants supplémentaires, mais pas plus. Seuls les 1er demandeurs seront ajoutés à la liste.

A suivre sous peu pour les modalités...


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 17/09/2017 12:33:44

Bonjour Gilles,

Je viens de voir les dates.
Je ne suis pas disponible sur Paris à cette période, tu peux donc me retirer de la liste des participants, à mon grand regret.

Cordialement
Alain


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - gillesni - 17/09/2017 19:47:03

Alain,

Bien noté, mais ce ne sera pas à Paris?

J'indiquerai le lieu définitif sous peu, peut-être pourras-tu te libérer?

Merci aux autres participants de bien vouloir me confirmer leur venue, et éventuellement les dates auxquelles ils seraient indisponibles pour le créneau fixé, en mp si vous voulez.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - AlainMat - 17/09/2017 21:53:56

Bonsoir Gilles,

Comme j'habite Brest pas simple de faire des déplacements transversaux, Paris c'est pour profiter du TGV.
Il faudrait que tu précises la ville pour que je vois s'il est possible de me déplacer.

@+
Alain


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 24/10/2017 18:56:46

gillesni a écrit :
Bonjour,

Le projet de réunion pour un test collectif de câbles avance.
-Le lieu est trouvé, mais il reste à confirmer : Sud- Ouest, environ 90mn de Paris en TGV, mais bien des choses restent à établir.
-Quand à la date, ce sera un samedi après-midi, entre mi-octobre et fin novembre.

A suivre sous peu pour les modalités...


Bonjour Gilles, bonjour à tous,

Y a-t-il du nouveau au sujet de cette rencontre? Une date fixée, plus de détails sur les câbles en jeu, le protocole, etc...?

Je suis ça avec intérêt,

Sébastien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Audio Pavillon - 25/10/2017 08:52:54

@ Gilles

Je ne serai à Paris que pour 1 journée consacrée entre autres au Salon Haute-Fidélité le 18 Novembre.

C'est donc à regret que je dois définitivement décliner l'invitation.

Bien amicalement
Alain


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - yannig - 21/08/2018 18:05:13

xnwrx a écrit :
On croit entendre des différences là où il n'y en a pas, et on croit ne pas entendre de différences là où il y en a. Les explications sont faciles :
L'oreille et le cerveaux ne sont pas fiables.
L'effet placébo est connu et validé

Même moi sans ne jamais changer quoi que ce soit sur mon système, j'ai parfois l'impression qu'il est moins bon certains jours et meilleur d'autres jours. On peut y trouver plein d'explications tant physiques que ésotériques...quoi qu'il en soit j'ai souvent cette impression.

Alors l'effet des câbles...

J'ai trouvé quelques tests en double aveugle, et tous sont factuels : aucun ne montre l'apport d'un câble par rapport à un autre.

Mais chacun est libre de croire ce qu'il veut, comme on dit, quand on y croit, ça marche.



Les tests en double aveugle sont à ma connaissance tous réalisés sur des périodes de temps beaucoup trop courtes.

Je m'explique : la mémoire auditive directe ne dure que 3 minutes, et il parait logique de se calquer sur cette durée pour faire des tests d'écoute.

Mais c'est oublier qu'il existe une mémoire auditive "indirecte" (qui fait appel à la mémoire des sensations, des émotions et aussi de la reconnaissance de formes), celle ci peut durer bien plus longtemps, une vie, en fait.

Par contre, pour que tous les mécanismes de la mémoire auditive indirecte se mette en place, il faut parfois 15 jours.



Donc, si on fait des tests en double aveugle sur ce genre de durée, je peux vous affirmer que les résultats seront très différents de ce que certains "objectivistes" (en fait, ils le ne sont pas) affirment, et beaucoup plus proches de ce que pas mal de personnes racontent quand ils affirment avoir entendu des différences entre 2 câbles par exemple.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - yannig - 21/08/2018 18:17:17

Soit vous organisez une ėcoute comparative, dans une pièce d'ėcoute donnėe (argument de PFB) avec un système de rėfėrence ou vous ne remplacez que les câbles entre les ėcoutes faites par un groupe d'auditeurs ignorants des changements, sur une durėe assez longue et un nombre suffisant de morceaux pour qu'une analyse statistique puisse être reconnue valable.

Voilà, à vous de choisir votre terrain !

J'ėcoute Maureen Forrester, des lieders, 3 CD, vieil enregistrement, mais superbe musique...

Dominique T
[/quote]

"Soit vous arrivez à démontrer, formules mathėmatiques à l'appui, comment la typologie d'un câble de haut-parleur (composition du cuivre, géomėtrie des conducteurs, caractėristique de l'isolant) peut influencer, mesures à l'appui, le comportement d'un amplificateur ou d'un haut-parleur."
ce serait pratique, mais c'est sans doute difficile.
Il faudrait faire en même temps une étude (statistique) sur la corrélation entre tel ou tel aspect objectif et tel ou tel ressenti de l'auditeur.
Très très long à faire. trop cher, en fait.

"Soit vous organisez une ėcoute comparative, dans une pièce d'ėcoute donnėe (argument de PFB) avec un système de rėfėrence ou vous ne remplacez que les câbles entre les ėcoutes faites par un groupe d'auditeurs ignorants des changements, sur une durėe assez longue et un nombre suffisant de morceaux pour qu'une analyse statistique puisse être reconnue valable."

c'est théoriquement faisable, mais ne pas oublier que le temps d'intégration de l'audition que je qualifierais d' "indirecte" peut durer 2 semaines.
Pratiquement, sur un panel d'auditeurs, c'est infaisable.

Sur une seul, ça l'est. Et ce serait déjà significatif.
Et en fait, pas mal de gens le font déjà, parfois sans s'en rendre compte.

qui n'a jamais eu l'expérience du conjoint qui entend une différence (en mieux ou en moins bien) sur un changement de câble (par exemple) sans le savoir (et donc en aveugle) ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 21/08/2018 18:47:31

Les tests en double aveugle n'ont aucune limite de temps.

Au delà de quelques minutes l'indice de certitude chute dramatiquement et l'exercice s'apparente à de la devinette aléatoire. Si tu veux un certain degré de confiance, il faux collecter des réponses, le plus c'est le mieux et si possible ne pas se tromper lors de la reconnaissance de l'échantillon.

Un test en double aveugle ne sert pas à déterminer une préférence, il sert à quantifier le hasard dans les choix lorsqu'un sujet est soumis à un stimulus.

Quand un audiophile préfère tel ou tel truc mais est incapable de le reconnaitre je dis qu'il y a un blême....

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jeanmichelb - 21/08/2018 19:11:29

Bonjour,
il faut surtout avoir de bonnes oreilles, ce qui ne semble pas être le cas de l'avatar de PFB.

Jean-Michel


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Patrick - 21/08/2018 19:43:46

Manque pas d'humour!
Cordialement.
Patrick
Ps
Un avis de Grand_Floyd me parait utile!
C'est peut être déja fait je n'ai pas relu tout le fil!


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 21/08/2018 21:38:55

Bonsoir Patrick,

Je n'ai pas trop d'avis sur l'efficacité des tests en double aveugle.J'ai déjà raconté comment j'en étais arrivé à découvrir le son des câbles,alors que je n'y croyais pas auparavant. Voir le message #44 page 5.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - pompon - 22/08/2018 19:20:55

Je suis d'accord avec toi.
Les différences peuvent être subtiles, absentes ou très positives selon les installations.
Notre perception est changeante également ce qui n'aide pas pour démontrer avec une statistique qu'on entend réellement des différences.

Grand_Floyd a écrit :
Bonsoir Patrick,

Je n'ai pas trop d'avis sur l'efficacité des tests en double aveugle.J'ai déjà raconté comment j'en étais arrivé à découvrir le son des câbles,alors que je n'y croyais pas auparavant. Voir le message #44 page 5.




RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Patrick - 22/08/2018 19:58:58

Grand_Floyd a écrit :
Avant que cette discussion ne soit fermée,je vous raconte comment est arrivée ma prise de conscience sur le son des câbles :

Dans les années 70,j'avais une chaîne Philips avec enceintes asservies MFB dont les amplis étaient intégrés aux enceintes.Suite à une pub parue dans un journal local,j'ai eu envie de changer de matériel.La société Audioreference dont l'usine se trouvait à une dizaine de km de chez moi,bradait du matériel en direct d'usine avec des remises pouvant aller jusqu'à 60%.Je décidais donc d'aller y faire un tour et après écoute,revenait avec une paire d'enceintes A65 et un ampli PB4.Arrivé chez moi je m'aperçu que je n'avais pas de câble pour raccorder les enceintes du fait que les Philips avaient leurs amplis intégrés.Je décidais donc de ramener du câble industriel HO7RNF disponible à la boite ou je travaillais.Pour moi du câble c'était du câble et ne me posait pas de questions sur sa qualité.Quand j'eu mis ces câbles en place,je fus surpris de constater que je n'avais pas d'aigus,contrairement à ce que j'avais entendu chez le fabricant.Après réflexion,je me dis que ces histoires de qualité de câble que je lisais depuis des années et auxquelles je ne croyais pas,étaient peut-être vraies finalement.Donc je décidais d'utiliser du fil de câblage souple qui servait au boulot à raccorder les enroulements en fil émaillé des moteurs électriques,à leur plaque à bornes.
Nouvelle écoute : les aigus étaient bien là cette fois,mais c'était devenu très agressif.Toujours rien à voir avec ce que j'avais entendu chez le fabricant.Donc il semblerait que les câbles ont bien une influence sur le rendu sonore.Je me suis dit alors qu'il fallait que je trouve des "bons" câbles pour l'audio.Oui mais lesquels? Je n'y connaissais pas grand-chose en hi-fi à l'époque (juste un peu plus maintenant)et comme je commençais à m'intéresser à la revue l'Audiophile qui vantait les câbles ISODA,je décidais de les essayer sans savoir ce qui en résulterait.Et là,ce fût la claque!Non seulement les aigus n'étaient plus agressifs,mais ils étaient bien présents et doux!Les timbres étaient plus beaux,les graves plus profonds et les extinctions de notes duraient plus longtemps.Plus détails aussi que je n'avais jamais remarqués auparavant.Je ne m'attendais pas à de tels résultats.Depuis ce jour je suis convaincu du son des câbles,et quelques essais avec d'autres modèles ne m'ont autant convaincus que ces ISODA.Depuis ce jour je suis toujours équipé d'ISODA aussi bien en HP qu'en modulation et ne suis pas près d'en changer.A leur actuel j'ai quand-même repéré en modulation le câble MOGAMI 2549 et en HP,le NEOTECH que je recommande dans la construction du K209 Grand_Floyd.En extérieur le NEOTECH n'est pas évident à utiliser car c'est un monobrin très rigide,mais en interne,il ne faut pas hésiter,cela s'entend!


C’est bon de le rappeler!

Jecrois me rappeler que tu fabriquais toi même les Isoda (en torsadant à la perceuse).

Ce doit être relativement rigide ce genre de câble!

Pardon pour ce « presque hors sujet » mais conaiisant l’oreiile discriminative de Christian ça méritait une piqûre de rappel.

Patrick


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 22/08/2018 20:45:27

Bonsoir Patrick,

Tu dois confondre avec les fréres ISODA quii devaient procéder ainsi lors de leurs essais!Le câble ISODA était un produit fini,construit industriellement.On le trouvait à la Maison de l'Audiophile,soit vendu au mètre,soit sous forme de cordons prêts à l'emploi.

Voici l'article concernant le câble ISODA : http://www.asrr.org/biblioteca/Revue%20Audiophile/FICHIERS/34/ISODA/ISODA.html
Mais c'était du prototype.
Voici à quoi ressemblent des cordons en câble ISODA HA-08 :


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - herve00fr - 23/08/2018 12:47:25

Bonjour à tous,

Ci joint quelques mesures effectuées en 2012 sur différents câbles hp.
Il y a clairement des différences mais les mesures sont effectuées hors bande audio.
Il faudrait les refaire ....


[attachment=21921]

A plus,


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - PFB - 23/08/2018 13:16:43

herve00fr a écrit :
Il y a clairement des différences mais les mesures sont effectuées hors bande audio.


C'est bien ça le problème, car Mr Michu chercheur conjonctif a une forte tendance au copié collé. Il existe de très forte différences entres des câbles mais dans des conditions particulières, et malheureusement pas avec la chaine de Mr Michu.

Un guitariste utilisant une guitare "électrique" pourra facilement mettre en évidence des différences entre câbles.

PFB


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - herve00fr - 24/08/2018 11:15:35

Bonjour,

Je joins les mesures fréquentielles qui n'apportent pas beaucoup plus d'infos.
Le câble à la bande passante la plus faible atténue le 20kHz de ~0,5dB par rapport à son niveau de référence et déphase de 5°.
Je ne sais pas si c'est perceptible, des avis ?
[attachment=21924]

A plus,


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Yves - 24/08/2018 11:27:49

Ca ne signifie rien si on ne connait pas les impédances de source et de charge.

Ne pas oublier de mesurer la précision de l'appareil de mesure, par exemple en mesurant un court circuit !

Yves.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - herve00fr - 24/08/2018 12:29:24

Yves a écrit :
Ca ne signifie rien si on ne connait pas les impédances de source et de charge.


La référence est prise à la sortie de l'ampli, l'impédance de la source est identique pour chaque mesure, faible, et au moins au premier ordre ne joue aucun rôle dans la transmission du câble.
La charge est un hp Siare TWZ, le même pour tous les câbles, et dont on "voit" l'impédance à travers la réponse en fréquence du câble.
Les tests signifient au moins qu'à charge identique, tous les câbles n'ont pas la même réponse et que certaines tendances peuvent être observées.

Une mesure de court-circuit n'a rien à voir avec une mesure de la précision d'un appareil de mesure, au plus peut on parler de calage de zéro.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Yves - 24/08/2018 14:40:21

Non ! Court circuit à la place de la variable que l'on veut mesurer.
Ce doit être "plat" (0dB) du continu à l'infini, sinon, il faudra corriger la mesure finale.
Que vient faire un haut parleur dans cette histoire ?

Yves.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - herve00fr - 24/08/2018 15:36:24

Yves a écrit :
Non ! Court circuit à la place de la variable que l'on veut mesurer.
Ce doit être "plat" (0dB) du continu à l'infini, sinon, il faudra corriger la mesure finale.

C'est ce que je dis : calage du zéro. Mais tu n'as toujours aucune information sur la précision.

Yves a écrit :
Que vient faire un haut parleur dans cette histoire ?


Tu as raison ! Que vient faire un hp au bout d'un câble de hp ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Yves - 24/08/2018 15:43:05

herve00fr a écrit :
. . .
Tu as raison ! Que vient faire un hp au bout d'un câble de hp ?

C'est le câble que l'on veut mesurer, peu importe ce qu'il y a au bout !
Il n'y a pas besoin de linge pour mesurer la résistance d'une corde, fut elle "à linge".

Yves


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - philou - 24/08/2018 16:33:55

PFB a écrit :
Un guitariste utilisant une guitare "électrique" pourra facilement mettre en évidence des différences entre câbles.

Pas faut !
J'ai fait l'expérience avec un jack de ma conception, après essai, le musicien me dit : "j'ai moins d'aigu", "t'est sur ?, rejoue un peu", "ha non, j'ai plus de grave en fait !"..
La majorité des musiciens sont plus attentifs aux notes qu'au son.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - herve00fr - 24/08/2018 18:38:47

Yves a écrit :
C'est le câble que l'on veut mesurer, peu importe ce qu'il y a au bout !
Il n'y a pas besoin de linge pour mesurer la résistance d'une corde, fut elle "à linge".


Caramba, tu as encore raison !
J'aurais du court-circuiter le câble : pas de signal en sortie, tous les câbles identiques !
Ou mettre un bout de bois : pas d'atténuation, pas d'effet de peau ... tous les câbles identiques !

Merci Yves.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 24/08/2018 18:58:42

herve00fr a écrit :

Yves a écrit :
C'est le câble que l'on veut mesurer, peu importe ce qu'il y a au bout !
Il n'y a pas besoin de linge pour mesurer la résistance d'une corde, fut elle "à linge".


Caramba, tu as encore raison !
J'aurais du court-circuiter le câble : pas de signal en sortie, tous les câbles identiques !
Ou mettre un bout de bois : pas d'atténuation, pas d'effet de peau ... tous les câbles identiques !

Merci Yves.


euh, les cables en bois , c'est pour l'âme amagnétique pour tresser les brins conducteurs autour...ou pour les carboniser façon Edison ?


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Sébastien - 24/08/2018 19:05:47

Yves a écrit :
...Il n'y a pas besoin de linge pour mesurer la résistance d'une corde, fut elle "à linge".

Yves


J'adore!

Sébastien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - thierry38. - 24/08/2018 20:12:39

A noter que l'effet de peau n'est pas on/off.

C'est à dire que l'info (les e-) ne circulent pas à 100% sur la couche périphérique.(c'est reparti genre 30/70 ou 20/80).
rien de défini.

(et en rappelant que les e- ne se déplacent pas dans la métal).


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 24/08/2018 20:38:48

thierry38. a écrit :
A noter que l'effet de peau n'est pas on/off.
C'est à dire que l'info (les e-) ne circulent pas à 100% sur la couche périphérique.(c'est reparti genre 30/70 ou 20/80).
rien de défini.
(et en rappelant que les e- ne se déplacent pas dans la métal).

J'y comprends que pouic malgré mes diplômes...Kesskispass d'étrange là dedans pour que les physiciens n'y voient rien...mystère et boule de gomme...
Wink


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - herve00fr - 24/08/2018 22:41:54

thierry38. a écrit :
A noter que l'effet de peau n'est pas on/off.

C'est à dire que l'info (les e-) ne circulent pas à 100% sur la couche périphérique.(c'est reparti genre 30/70 ou 20/80).
rien de défini.


Oeuf corse, ça dépend de la fréquence du signal.

thierry38. a écrit :
(et en rappelant que les e- ne se déplacent pas dans la métal).

Si les e- ne se déplacent pas, il n'y a pas de courant.
Ce qu'il ne faut pas confondre, c'est la vitesse des e- et la vitesse de l'onde em.

A plus,


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Julien - 25/08/2018 14:07:43

Christian,

Pour mon info, qu’est ce que tu utilises comme Neotech pour le K-209 et ou dans l’appareils?

Les gros avec 4 ou 8 monobrins dans une gaine de 12-15mm de diametre? Ou le plat isolé PTFE ?
Le plat est original et doit permettre un cablage tres soigné...

Merci!

Julien


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - Grand_Floyd - 25/08/2018 14:17:20

Bonjour Julien,

Pour les H.P. ,c'est du rigide rond de 2mm² : https://www.audiophonics.fr/fr/fils-de-cablage/neotech-soct-14-fil-de-cablage-up-occ-ptfe-2mm--p-9833.html
Et pour la modulation,du 0.2 mm² multi-brins : https://www.audiophonics.fr/fr/fils-de-cablage/neotech-stdct-24-fil-de-cablage-multi-brins-up-occ-ptfe-02mm--p-10450.html
Ou du mono-brin : https://www.audiophonics.fr/fr/fils-de-cablage/neotech-soct-24-fil-cablage-up-occ-ptfe-020mm-p-8941.html

Je n'ai pas d'expérience des autres.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - thierry38. - 25/08/2018 16:36:21

Si les e- ne se déplacent pas, il n'y a pas de courant.
Ce qu'il ne faut pas confondre, c'est la vitesse des e- et la vitesse de l'onde em
.



SmileC'est du hors sujet,mais pour rappel,

Les e- ne se déplacent pas dans le métal (en AC),en DC on appelle ce phénomène le drift (qq cm par heure).

L'énergie "se transmet" par les couches de surface.
A l'image du pendule de Newton.

[quote]


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 27/08/2018 18:28:00

Je vois que ce sujet a récolté pas mal de réponses depuis sa création.

Les câbles n'ont pas fini de faire couler du sang de l'encre ... Big Grin

Crdt


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - jys - 27/08/2018 19:13:01

Pfff...un truc d'allumé Wink


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - nxx - 28/09/2019 22:20:30

thierry38. a écrit :
L'énergie "se transmet" par les couches de surface.

Intéressant. Je me suis toujours interrogé sur l'influence de la structure cristalline des métaux,
relativement à cette transmission d'énergie d'un signal extrêmement complexe et non-redondant.

Sur du cuivre UP-OCC les boundaries entre cristaux, donc en série sur le signal, sont en bien plus petit nombre que sur un cuivre OFC, standard de nos jours.
Cela devrait théoriquement avoir une influence sur certains aspects de la transmission énergétique.



herve00fr a écrit :
Si les e- ne se déplacent pas, il n'y a pas de courant.
Ce qu'il ne faut pas confondre, c'est la vitesse des e- et la vitesse de l'onde em.


L'onde em.
Si on prend la problématique également sous cet angle, et en le rajoutant;
(conducteurs = "rails" de la transmission de l'onde électromagnétique entre ceux-ci, cette dernière se propageant donc en totalité à travers le diélectrique)
cela devient très intéressant ... C'est l'un des aspects de la transmission signal audio après tout. 😎

En signaux pré-amplifiés, les petites rivières assez tranquilles.
En sortie d'amplificateur, à basse impédance, pour de grosses excursions signal,
en instantané, l'onde électromagnétique doit avoir une toute autre gueule.

Cordialement

.


RE: Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ? - banzai - 28/09/2019 23:16:58

philou a écrit :

PFB a écrit :
Un guitariste utilisant une guitare "électrique" pourra facilement mettre en évidence des différences entre câbles.

Pas faut !
J'ai fait l'expérience avec un jack de ma conception, après essai, le musicien me dit : "j'ai moins d'aigu", "t'est sur ?, rejoue un peu", "ha non, j'ai plus de grave en fait !"..
La majorité des musiciens sont plus attentifs aux notes qu'au son.


Bah voui .... j'ai par exemple un jack mogami et un jack klotz (entre autres) montés avec les mêmes fiches et y a pas photo : sans rien changer d'autre que le jack le son n'est pas le même selon celui utilisé.

Les musiciens sont attentifs au son, mais à celui qu'ils veulent obtenir, ce qui est une grosse différence Big Grin

Lorsque nous jouons, la HiFi ou la reproduction fidèle du son n'est pas notre préoccupation, c'est vrais.