Horreur
#51
RE: Horreur
jys a écrit :Cette nullité élégante ne nuira pas à ton image de diseur de rien.
Pour une fois, tu fais montre d'une jolie écriture, soignée, compréhensible. Mais t'a-t-il échappé que ce message s'adresse avant tout et malgré lui à son auteur, qui, comme diseur de rien, ne connaît aucun équivalent ?
Tout est difficile avant d'être simple. Thomas Fuller
Répondre
#52
RE: Horreur
forr a écrit :
jys a écrit :Cette nullité élégante ne nuira pas à ton image de diseur de rien.
Pour une fois, tu fais montre d'une jolie écriture, soignée, compréhensible. Mais t'a-t-il échappé que ce message s'adresse avant tout et malgré lui à son auteur, qui, comme diseur de rien, ne connaît aucun équivalent ?
j'ai la certitude de ta place au plus haut niveau dans cette collection.
Répondre
#53
RE: Horreur
tientien a écrit :Hello Yves,

Si je puis m'immiscer, je pense que tu as raison, je suis assis dans la salle du conservatoire, j'ai deux oreilles mais un seul orchestre....
Perso je remets en cause la stéréophonie.

Ils pensaient que la prise de son très incomplète que le micro prend, pouvait être compensée avec deux micros, en réalité il en faudrait trois.... le son se propageant dans les trois dimensions.

Je pense que c'est une idée du marketing, deux oreilles / deux enceintes, deux fois plus de ventes... Mais maintenant que c'est bien ancré, cela va être très difficile a changer, moi en premier, quoique avec les d'jeuns, l'écoute mono revient en force, Dévialet etc....

Amicalement,
Etienne

Bonjour Etienne,

Tu es hors sujet. Je te répondraibien, mais pour cela ouvre un fil spécifique.

a+mitiés raoul
Répondre
#54
RE: Horreur
Bonjour à tous, je tombe par hasard sur ce fil et voudrais simplement vous apporter ma maigre contribution....
Il est un fait qu'il y à 2 théories différentes en terme de conception de salle d'écoute HIFI ou HOME CINEMA (Point d'écoute, angle d'ouverture des enceintes avant, zones d'absorptions et réflexions différentes, RT60....) bref le sujet n'est pas de faire un nième post sur ces différences déjà expliquées maintes fois.

Ma salle d'écoute est à mi-chemin entre Home cinéma et HiFi avec du matériel HIFI (multiamp 4 voies avec amplis à tubes) pour la scène avant et des enceintes d'effets positionnées au cahier des charges DOLBY ATMOS 13.1.4. la seule chose que je ne respecte pas (volontairement) ce sont les canaux LFE que je fais fusionner avec les enceintes Avant (résultat plus réaliste).
La scène avant étant gérée par un Trinnov et le reste par un processeur DOLBY ATMOS Mac Intosh MX123.
J'invite quiconque à venir écouter et découvrir cette atmosphère si particulière du son 3D (de qualité HiFi) jumelé à une image 4K sur grand écran :
DIANA KRALL en concert Live à RIO avec la foule qui reprends de concert avec elle, les gens chantent derrière vous,
AL JARREAU et KURT ELLING au Festival de Jazz de Montreux avec l'acoustique si particulière de la salle
KENNY J sur son morceau SONGBIRD en concert plein air (perception que la pièce n'a plus de murs)
Et tant d'autres exemples qui vous transportent et vous font oublier que vous êtes dans un canapé en train d'écouter un concert. Chose totalement impossible en stéreo !
Alors il m'arrive encore d'écouter certains morceaux en Stéréo sans images et dans le noir (musique instrumentale ou classique). Il est un fait que l'image apporte un réel plus immersif, mais pour ceux qui aiment écouter des concerts, je vous invite à venir vous faire votre propre avis.
ONKYO PR-RZ5100, TRINNOV Magnitude 32, 2 PASS LABS XA100, 2 MICHI M8, 2 Amplis 2A3 JJ40, JBL 2450 + PAV Kinoshita et caisses ALTEC 817, caisse ALTEC 816 (voie centrale), Tweeters Yamaha JA4281B. 2 caissons Mc Cauley 6174. Ampli Parasound A52, Ampli Onkyo MC5500, 8 enceintes Paradigm Sig. 
Répondre
#55
RE: Horreur
Salut,

je suis tout à fait d'accord avec toi.
Il faut cependant que l'ensemble du système soit à la hauteur et "homogène" 
Chez moi j'ai toujours préféré les concerts en 2.0 car que ce soit niveau centrale ou voies d'effet je n'ai jamais mis en oeuvre le moindre HP qui arrive à la cheville des voies principales, donc pour regarder un film ça passe mais pas pour de la musique.
Répondre
#56
RE: Horreur
(30/11/2020-12:29:52)YvesA a écrit :
nxx a écrit :Non.
Ceux qui t'on renseigné de la sorte sont sans doute des frimeurs et des pipoteurs. Ils t'ont bien eu.

C'est un peu court, jeune homme ...

Oui enfin il a 30 ans, il peut être crétin s'il le veut mais c'est pas un gamin, on aura du mal à le punir...
Cdlt
LB, Patrick  __ Sub, grave : BR double BMS 18N862 ; Powersoft K3 DSP / Bas médium, médium : supravox 285-2000, Pav. expo. 15 cellules 89 hz ; Powersoft M28Q HDSP / Médium, aigu : BMS 4540ND ; MA600 audiopavillon ; Powersoft M28Q HDSP.
Répondre
#57
RE: Horreur
J'ai bien rigolé sur cette discussion, de mon coté cela fait 20 ans que j'ai fusionné hifi, vidéo et streaming. c'est pour cela que j'ai un pc en source et un systeme 2.1 en audio. et je m'amuse bien dans tout les cas de figure.
Répondre
#58
RE: Horreur
Pour être tout à fait honnête, le cinéma ça m'intéresse très moyennement.
Et les vidéos de concert, je trouve que ça n'apporte pas vraiment un plus notable.
Je suis un vieux con, je sais ...

D'où ma réaction épidermique sur ce fil Home cinéma : il y a des sites beaucoup plus pointus là-dessus que Melaudia qui de point de vue n'a pas les gènes adaptés.
Du Dolby Atmos avec des 15A et des tubes, c'est franchement très compliqué à mettre en oeuvre.
Il n'est pire sourd que moi
Yves
Répondre
#59
RE: Horreur
(28/11/2020-15:42:28)YvesA a écrit :
jefourcade a écrit :
YvesA a écrit :Je provocationne d'ailleurs que la rubrique home-cinéma soit fusionnée avec celle "tout et n'importe quoi".

+1 !

Ragnarsson a écrit :Il est possible d'avoir un système qui fait les deux avec excellence, audio et vidéo.

Les exigences en terme d'acoustique ne sont pas les mêmes. En HIFI on se contente d'un PE avec une zone réduite. Pas en home-cinema.
La localisation spatiale tout à fait possible en HIFI deux canaux avec un PE réduit n'est pas possible en home-cinema qui a une zone élargie. On est alors amené à multiplier les canaux.  C'est un artifice.

Je me réveille de ma sieste .... et je file faire un peu d'exercice, sinon je vais me faire engueuler.

Etre spectateur dans une salle de concert, ça donne une expérience "frontale" : on regarde et on écoute ce qui se passe devant.
Tout ce qui se passe à droite à gauche dessus dessous ou en arrière est analysé par le cerveau comme des perturbations particulièrement fâcheuses.

Ben non, il ne faut pas dire ça ! Le son qui arrive latéralement apporte un effet d’enveloppement nécessaire à l’enrichissement du son dans une salle de concert acoustique.
C’est même objectivé par deux descripteurs acoustiques définis dans la norme ISO 3382-1 relative aux salles de spectacle. Le premier est la fraction d’énergie latérale précoce liée subjectivement à la largeur de source apparente. Le second est le niveau latéral tardif qui traduit l’enveloppement de l’auditeur.
Smile Wink Cool 
Bouzouk
Répondre
#60
RE: Horreur
(30/11/2021-15:28:56)Bouzouk a écrit :
(28/11/2020-15:42:28)YvesA a écrit :
jefourcade a écrit :
YvesA a écrit :Je provocationne d'ailleurs que la rubrique home-cinéma soit fusionnée avec celle "tout et n'importe quoi".

+1 !

Ragnarsson a écrit :Il est possible d'avoir un système qui fait les deux avec excellence, audio et vidéo.

Les exigences en terme d'acoustique ne sont pas les mêmes. En HIFI on se contente d'un PE avec une zone réduite. Pas en home-cinema.
La localisation spatiale tout à fait possible en HIFI deux canaux avec un PE réduit n'est pas possible en home-cinema qui a une zone élargie. On est alors amené à multiplier les canaux.  C'est un artifice.

Je me réveille de ma sieste .... et je file faire un peu d'exercice, sinon je vais me faire engueuler.

Etre spectateur dans une salle de concert, ça donne une expérience "frontale" : on regarde et on écoute ce qui se passe devant.
Tout ce qui se passe à droite à gauche dessus dessous ou en arrière est analysé par le cerveau comme des perturbations particulièrement fâcheuses.

Ben non, il ne faut pas dire ça ! Le son qui arrive latéralement apporte un effet d’enveloppement nécessaire à l’enrichissement du son dans une salle de concert acoustique.
C’est même objectivé par deux descripteurs acoustiques définis dans la norme ISO 3382-1 relative aux salles de spectacle. Le premier est la fraction d’énergie latérale précoce liée subjectivement à la largeur de source apparente. Le second est le niveau latéral tardif qui traduit l’enveloppement de l’auditeur.
Smile Wink Cool 
Bouzouk

Bonsoir Bouzouk,

tu as évidemment raison, MAIS, quand on est dans une salle de concert (non amplifiée), la corrélation entre l'ouïe et le visuel fait qu'on se focalise quand même sur ce qui se passe devant.
L'effet de salle est indiscutable, mais n'intervient qu'en plus.
Reste que l'envie d'occire le tousseur systématique reste franchement très forte ...

Il m'est arrivé d'assister à des "récitaux" dans des salles petites et merdiques : et même ça, ça n'a rien à voir avec ce qu'on peut tirer d'un système stéréo à la maison.
Une de mes expériences les plus marquantes ça été d'écouter un récital d'airs de Wagner dans une petite salle de la maison de la culture d'Amiens : ça dépotait sévèrement ! A la limite de la saturation des oreilles.
Et la pire un Van Hallen à Lille, il y a des lustres, son pourri et auditoire fortement intoxiqué.

Il est hautement probable que dans l'année qui vient, je retourne écouter du "live", que ce soit à Montpellier, Paris ou Bruxelles.
J'ai un faible coupable pour l'opéra et la mise en scène y joue pour beaucoup : il faut avouer que là-dedans, il y a pas mal de crétins à la mode que je hais.
Il n'est pire sourd que moi
Yves
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)