Horreur
#41
RE: Horreur
nxx a écrit :
YvesA a écrit :Etre spectateur dans une salle de concert, ça donne une expérience "frontale" : on regarde et on écoute ce qui se passe devant.
Tout ce qui se passe à droite à gauche dessus dessous ou en arrière est analysé par le cerveau comme des perturbations particulièrement fâcheuses.

Vos commentaires ?

Bah, juste que ton cerveau est accaparé à 80% au moins par ce que tu vois en frontal, ce qui laisse 20% au moins pour tes esgourdes, mais à part ça pour ce qui est du son, que tu te gourres.
Smile
.
Tu peux me le prouver au de perempter ???
_ Je préfère enlever mes lunettes (je suis myope)
_ La plupart du temps je passe plus de la moitié du temps les yeux fermés pour entre autre essayer de percevoir la fameuse image 3D ! Celle que nos merdouilles électroniques sont censées être capables de restituer
En général je prends ma place à hauteur de scène (dans le 1er tiers) et le plus central possible.
Il n'est pire sourd que moi
Yves
Répondre
#42
RE: Horreur
Citation :La plupart du temps je passe plus de la moitié du temps les yeux fermés pour entre autre essayer de percevoir la fameuse image 3D !

C'est une question qui revient chez les audiophiles. La prise de son à 2 micros est décriée par certains, le multi micro est plus répandu.
Qui fait la scène sonore 3D hormis l'ingé son? Partant de là, la scène sonore reproduite ne reflètera pas nécessairement la réalité, sauf erreur de ma part. A part sur des enregistrements de démo conçu pour.

Rapport au concert, la salle va jouer un rôle prépondérant. L'effet 3D peut se ressentir dans un local fortement traité.
Répondre
#43
RE: Horreur
GG14 a écrit :
Citation :La plupart du temps je passe plus de la moitié du temps les yeux fermés pour entre autre essayer de percevoir la fameuse image 3D !

C'est une question qui revient chez les audiophiles. La prise de son à 2 micros est décriée par certains, le multi micro est plus répandu.
Qui fait la scène sonore 3D hormis l'ingé son? Partant de là, la scène sonore reproduite ne reflètera pas nécessairement la réalité, sauf erreur de ma part. A part sur des enregistrements de démo conçu pour.

Rapport au concert, la salle va jouer un rôle prépondérant. L'effet 3D peut se ressentir dans un local fortement traité.

J'ai dû être trop confus :
les yeux fermés, devant un orchestre en vrai, je n'ai jamais ressenti une "image holographique".
Au mieux on localise des "tas".
Ne serait-ce que parce que l'acoustique de la salle de concert live sans amplis de renforcement joue son rôle justement acoustique de façon plus ou moins parfaite, d'amplification et d'amortissement.
Je ne suis pas acousticien et je ne voudrais pas dire trop de conneries.
Il n'est pire sourd que moi
Yves
Répondre
#44
RE: Horreur
_


Répondre
#45
RE: Horreur
nxx a écrit :[quote=YvesA]

Yves,
Non, je ne peux pas te le prouver, c'est une prédominance du canal visuel sur le canal ouie au niveau du traitement de ces infos par le cerveau, nous les humains on est tous constitués de la sorte, en très gros.
Cordialement

Sans vouloir paraitre prétentieux et à moins qu'il y ait ici de VRAIS chercheurs en neurophysiologie sensorielle.
Je pense être un de ceux qui interviennent ici qui ont une certaine expérience de ce qui se passe dans le ciboulot et vu mon âge, j'en ai en des exemples par palettes entières.
Il y a un nombre certain de compositeurs sourds, il ne serait pas impossible qu'il y ait également des peintres daltoniens... Je n'ai pas vraiment cherché.
Selon de vrais scientifiques, l'être humain se trouve à peu près au niveau du hareng dans la chaîne de prédation, c'est déjà ça après tout, mais ça relativise !

Les grands prédateurs ont généralement un système de vision très développé dans le sens de la précision du calcul des distances, les volatiles notamment (aigles, hiboux et autres), mais aussi tous les félins.
Rater une cible, c'est tout à la fois dangereux et énergivore.
L'humain n'est pas un grand prédateur, au mieux un charognard.

Les proies ont plutôt une vision peu précise mais globale, c'est pour ça que les herbivores ont des yeux sur les côtés : un champ visuel large à défaut d'être focalisé vers l'avant, qui leur permet de situer un danger potentiel sur 180 degrés, sans nécessité d'une grande précision, la réaction est d'exploser le troupeau dans tous les sens pour désorienter le prédateur.

Quant à l'ouïe, les chauves souris donnent aussi une idée de la précision nécessaire pour fondre sur le malheureux insecte, quoique j'aie lu un article passionnant sur la structure des ailes de certains papillons de nuit qui montre que l'évolution les a dotés de systèmes permettant d'absorber les ultrasons et de passer inaperçu.
A quand une application industrielle sur une bande audio plus large ?

L'idée reçue que les signaux visuels sont traités avec plus de discriminance chez le Sapiens se heurte à des observations de terrain : l'inuit qui vaquait dans un océan de blanc, était, avant (...) beaucoup plus sensible aux vibrations, que ce soit sur la banquise ou en kayak pour chasser ou se mettre à l'abri du morse, phoque ou ours blanc : sa survie en dépendait. Maintenant ils roulent sur des scooters et sont ivres mort dès qu'ils peuvent.
J'imagine qu'il en est de même au fin fond de ce qui reste des forêts primaires et des dernières "uncontacted tribes" où tout est vert et brumeux et où les sons permettent de discriminer le repas dont on va être la victime ou le bénéficiaire.

La plasticité du cerveau (surtout jeune, mais pas seulement) est proprement hallucinante. Il n'est pas rare de rencontrer des gens qui ont subi des dégâts sévères dans les aires censées être spécialisées pour l'analyse de tel ou tel type de signal, récupérer une perception normale grâce à un recâblage neuronal qui se fait "tout seul".

Dire que la vision est le plus développé de nos sens me parait être un occidentalocentrisme insu.

Rien que moi, qui n'ait pas un odorat particulièrement développé, maintenant que je vis en pleine cambrousse, j'arrive à sentir précisément l'heure où est passée une voiture à pétrole, et même maintenant, qui en était le conducteur, chaque bagnole a sa signature olfactive.
J'ai réalisé ça avec une immense stupeur ex-habitant de mégapoles...
En forêt c'est pareil, mon ouïe et mon odorat me permettent de me diriger infiniment plus précisément que la vue, sauf quelques arbres repères particulièrement remarquables.
C'est assez pratique pour trouver les champignons et les passages de gibier.

Dire que nous les humains on est constitué comme ça en très gros me parait être une affirmation fondée sur de purs a priori, on en a tous bien sûr.
Qu'on bénéficie d'un cerveau capable de se (re)câbler efficacement selon l'environnement me parait beaucoup plus juste, c'est sans doute d'ailleurs de qui nous rend singulier en tant qu'animaux pas particulièrement performants.

J'ai un certain nombre de potes, d'un niveau a minima semi-pro en musique classique, qui sont capables de prévoir, rien qu'au toucher ce que va donner l'instrument à l'écoute, ce quelles que soient leurs activités professionnelles qui leur permette de bouffer, en général assez confortablement.
Même si dans le lot il y en a quelques-uns qui relève des "petites maisons".

Ta remarque sur les archets me laisse penser qu'il en est au moins de même pour toi.
Non ?
Il n'est pire sourd que moi
Yves
Répondre
#46
RE: Horreur
Pipoteur


Répondre
#47
RE: Horreur
nxx a écrit :Non.
Ceux qui t'on renseigné de la sorte sont sans doute des frimeurs et des pipoteurs. Ils t'ont bien eu.

Cette nullité élégante ne nuira pas à ton image de diseur de rien.
Répondre
#48
RE: Horreur
jys a écrit :
nxx a écrit :Non.
Ceux qui t'on renseigné de la sorte sont sans doute des frimeurs et des pipoteurs. Ils t'ont bien eu.

Cette nullité élégante ne nuira pas à ton image de diseur de rien.

Bonjour Jean-Yves,

Sur ce coup je serai moins catégorique.
Je trouve intéressant ce dernier échange entre Yves et Anaël, chacun à mon avis compétent dans son domaine, le neuro-machin pour le premier et la pratique musicale pour le second.

Je pense qu'ils ont tous les deux un peu raison dans ce domaine qui relève pour beaucoup de la subjectivité, de la perception des individus.

a+mitiés raoul
Répondre
#49
RE: Horreur
nxx a écrit :
YvesA a écrit :

Non.
Ceux qui t'on renseigné de la sorte sont sans doute des frimeurs et des pipoteurs. Ils t'ont bien eu.

C'est un peu court, jeune homme ...
Il n'est pire sourd que moi
Yves
Répondre
#50
RE: Horreur
Hello Yves,

Si je puis m'immiscer, je pense que tu as raison, je suis assis dans la salle du conservatoire, j'ai deux oreilles mais un seul orchestre....
Perso je remets en cause la stéréophonie.

Ils pensaient que la prise de son très incomplète que le micro prend, pouvait être compensée avec deux micros, en réalité il en faudrait trois.... le son se propageant dans les trois dimensions.

Je pense que c'est une idée du marketing, deux oreilles / deux enceintes, deux fois plus de ventes... Mais maintenant que c'est bien ancré, cela va être très difficile a changer, moi en premier, quoique avec les d'jeuns, l'écoute mono revient en force, Dévialet etc....

Amicalement,
Etienne
hp : 2x infraflex + 16 x 13cm dynavox en bp + 2x ESS amt1a.
Filtrage actif Bss 366t, 3x ampli classe d
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)