Donzac (82) mai à octobre 2021 - Les débuts du son avec la TSF et au cinéma
Mélaudia in Marciac 2021

ampli Hop ! ...projet ?
#41
RE: ampli Hop ! ...projet ?
JM Plantefeve a écrit :[Image: attachment.php?aid=29899]
Bonjour Jean-Marc,
Trois aspects de ton circuit me préoccupent.
Le premier est le comportement thermique de Q1, Q2 en conjugaison avec U2, U3. Procure-t-il un courant de repos stable ?
Le deuxième est la charge des émetteurs de Q1, Q2. En modulation, l'amplitude de variation des courants d'émetteur dans les résistances R4, R5 est importante. Elle serait très réduite si on les remplaçait par des sources de courant constant.
Enfin pour le minimum de distorsion, il me semble que le LT1028 demande à avoir des résistances et impédances d'entrée égales.
Cordialement.
Tout est difficile avant d'être simple. Thomas Fuller
Répondre
#42
RE: ampli Hop ! ...projet ?
Bonsoir forr,

le comportement thermique de Q1, Q2 en conjugaison avec U2, U3. Procure-t-il un courant de repos stable ?
L'évaluation sur prototype me permettra de répondre quantitativement à la question. Il ne devrait pas y avoir d'emballement thermique, les tensions de jonction aux Q1 et Q2 diminuant de 2mV par °C, U2 et U3 étant des lateral mos à coefficient de température nul à 100mA et négatif au delà.

la charge des émetteurs de Q1, Q2. En modulation, l'amplitude de variation des courants d'émetteur dans les résistances R4, R5 est importante. Elle serait très réduite si on les remplaçait par des sources de courant constant.
Le très faible taux de distorsion annoncé sous LTspice m'a arrêté à cette simplicité de schéma.

pour le minimum de distorsion, il me semble que le LT1028 demande à avoir des résistances et impédances d'entrée égales.
On peut baisser les valeurs à R2 et R1 tout en gardant des modèles 0,5W. 2,2kΩ et 220Ω par exemple. Serait-ce mieux ?

Bien à toi, Jean-Marc.
Répondre
#43
RE: ampli Hop ! ...projet ?
Bonjour Jean-Marc,
JM Plantefeve a écrit :le comportement thermique de Q1, Q2 en conjugaison avec U2, U3. Procure-t-il un courant de repos stable ?
L'évaluation sur prototype me permettra de répondre quantitativement à la question. Il ne devrait pas y avoir d'emballement thermique, les tensions de jonction aux Q1 et Q2 diminuant de 2mV par °C, U2 et U3 étant des lateral mos à coefficient de température nul à 100mA et négatif au delà.

la charge des émetteurs de Q1, Q2. En modulation, l'amplitude de variation des courants d'émetteur dans les résistances R4, R5 est importante. Elle serait très réduite si on les remplaçait par des sources de courant constant.
Le très faible taux de distorsion annoncé sous LTspice m'a arrêté à cette simplicité de schéma.

pour le minimum de distorsion, il me semble que le LT1028 demande à avoir des résistances et impédances d'entrée égales.
On peut baisser les valeurs à R2 et R1 tout en gardant des modèles 0,5W. 2,2kΩ et 220Ω par exemple. Serait-ce mieux ?
Il semble que ce soit surtout le bruit qui soit sensible à un déséquilibre entre les impédances des entrées du LT1028 (à cause de son dispositif de polarisation), lequel semble être, autrement, champion en bas bruit.
Source "Small signal audio design" de Douglas Self.

Est-ce que je me trompe en disant qu'on peut essayer, en partant de la même base, toute sorte d'amplificateur opérationnel (datant d'avant les TL071 jusqu'aux plus récents et très performants AD797, LM4562, OPA627) ?

Autre essai (très facile à exécuter) que j'entrevois, à défaut des sources de courant constant que j'ai proposées (ah, dès qu'on propose un circuit, il y a toujours des gars qui pensent à le modifier !), je me suis dit que deux bootstraps de la sortie vers la charge des émetteurs (chacune constituée alors de deux résistances en série) pourraient présenter de l'intérêt.

Cdt.
Tout est difficile avant d'être simple. Thomas Fuller
Répondre
#44
RE: ampli Hop ! ...projet ?
Où en est-il cet ampli Hop ?

Des promesses, toujours des promesses !

Sinon, j'ai presque fini l'Electronique pour les Nuls :
- Le chapitre sur les soudures m'a fait comprendre pourquoi j'ai eu tellement de problèmes avec les kits de la maison de l'audiophile, j'ose penser qu'il n'est jamais trop tard pour comprendre.
- Après ma "période soudures sèches", puis celle des "pâtés bavant d'une piste à l'autre", parce que la reprise d'une soudure sèche en en remettant un gros tas par-dessus, c'est moyennement recommandé je viens d'apprendre.
Moi, je pensais que l'âme décapante de la soudure faisait office de Monsieur Propre imparable et rédempteur.
Pensée renforcée par l'expulsion plus ou moins spectaculaires de pollutions (a)variées des petits volcans...
Il semble que ça soit une grave erreur.
Selon le bouquin, il faut tout passer à l'alcool isopropylique AVANT et conserver dans un endroit propre et pas gras, la bobine de brasage, toutes choses qui ne m'étaient jamais venues à l'esprit.
Pareil pour les composants : je coupais d'abord bien court les pattes avant de souder, a posteriori c'est vrai que c'est vraiment pas malin, pour ne pas être vulgaire.

Enfin, mine de rien je progresse, enfin, en théorie... Y a plus qu'à éviter de confondre NPN et PNP lors du montage...
La lecture des schémas ça reste un peu du chinois, mais un tout petit peu moins, je commence à me dire que ça doit pouvoir s'analyser de façon logique et que mes quelques restes de rudiments de terminale C vont enfin pouvoir servir à quelque chose.

L'étape d'après c'est le bouquin sur les amplis en "anglais d'électronicien", ça va demander des efforts à mes neurones, pas la partie anglais, où mes compétences, sans me vanter, me permettent de me fader "The Economist" toutes les semaines sans difficultés tout en m'émerveillant à chaque fois de la richesse du vocabulaire anglais.
Par parenthèse c'est un des hebdomadaires les plus intéressants qui existe actuellement, même leurs convictions libérales sont contrebalancées par des articles de fond vraiment passionnants pour tenter de comprendre le fonctionnement du monde délirant dans lequel on vit.
Merci !
Il n'est pire sourd que moi
Yves
Répondre
#45
RE: ampli Hop ! ...projet ?
Bonjour Yves,

Où en est-il cet ampli Hop ?
Des promesses, toujours des promesses !


Ne pas confondre la Saint-Nicolas avec la Saint-Glinglin.

Jean-Marc.
Répondre
#46
RE: ampli Hop ! ...projet ?
JM Plantefeve a écrit :Bonjour Yves,

Où en est-il cet ampli Hop ?
Des promesses, toujours des promesses !


Ne pas confondre la Saint-Nicolas avec la Saint-Glinglin.

Jean-Marc.

sont trop fougueux ces jeunes, il y a un chapitre pour ça dans le DMS.
Répondre
#47
RE: ampli Hop ! ...projet ?
C'est quoi le DMS ? Délire Managment System ???...
Qui à un possible contrôle éclairé sur cette entité obscure ?
Répondre
#48
RE: ampli Hop ! ...projet ?
Plutôt DSM ?
Répondre
#49
RE: ampli Hop ! ...projet ?
JM Plantefeve a écrit :Plutôt DSM ?

Oui c'est DSM V.
Je m'étais lancée dans une diatribe de plusieurs pages que j'ai effacée...
A la base le DSM I a été rédigé par des psychiatres américains pour se mettre d'accord sur le sens des mots qu'ils utilisent. C'est un outil à usage purement et strictement statistique. Quoique je puisse penser de la recherche du plus petit dénominateur commun qui a présidé à sa rédaction. Surtout quand on compare à l'extraordinaire foisonnement sémiologique en Europe à la charnière XIX et XXe.

Le véritable souci c'est que cet ouvrage a été dévoyé en manuel de psychiatrie, ce qu'il n'est absolument pas et comme il est fondé sur des symptômes plus que sur des maladies, les résultats sont assez ravageants.
Un symptôme = un médicament : ça fini par faire des listes surprenantes sans aucune réflexion globale.
La médecine, c'est un peu de la cuisine : si on touille un peu de tout, c'est généralement immangeable, voire toxique...

C'est un peu comme si a un patient qui a mal au dos ET des fourmis dans les orteils, on donnait un antalgique pour le dos et une pommade pour les fourmillements, sans chercher s'il y a un rapport entre les 2 et quelle est la cause de quoi.

La base de la médecine c'est d'interroger, de préférence sans orienter, ni suggérer, puis de faire un véritable examen clinique, d'en tirer des hypothèses et de faire le minimum d'examens ciblés pour étayer un diagnostic. Les examens ça n'est jamais sans risques. Puis de là proposer un traitement adapté à la cause et pas aux symptômes.

Tout ça prend du temps, c'est mal payé, d'où la tentation de faire une IRM, ou un "full body scan", une batterie d'analyses et éventuellement, de réfléchir après ; c'est un modèle économiquement beaucoup plus intéressant.
Si votre généraliste ne vous laisse pas le temps d'expliquer ce qui ne va pas et s'il ne vous examine pas presque à poil, s'il n'ose mettre un doigt dans des endroits particulièrement intimes changez-en vite !

Pour en revenir au DSM, vers le III, il y a eu de très graves dérives dues aux conflits d'intérêts : un ponte largement subventionné par un labo pharmaceutique dans ses recherches, aura beaucoup de mal à résister à "l'invention" d'un trouble qui puisse être traité par une molécule du dit labo pharmaceutique.

Les jeunes psychiatres que je croise sont nourris de ce truc-là ad nauseam et ça augure assez mal de l'avenir. Tant qu'on ne sera pas foutu de comprendre comment fonctionne le moindre bout de cerveau, on en restera à une sorte d'artisanat d'art où le ressenti a une place considérable.
Les théories sur les neuro-récepteurs restent actuellement à l'état de théorie et se heurtent à la confrontation avec le réel, sauf dans la sauce pseudo scientifque des visiteurs médicaux.

Je suis tombé sur de sublimes images qui comparent les réseaux neuronaux aux amas d'étoiles, c'est stupéfiant de ressemblance, l'infiniment petit et l'infiniment grand !
Il n'est pire sourd que moi
Yves
Répondre
#50
RE: ampli Hop ! ...projet ?
Bonjour Jean-Marc et les joyeux diyeurs,

Je souhaite une heureuse réalisation au projet Hop! pour 2021.

J'ai mes trois boitiers et trois transfos à la maison et j'avoue être impatient d'écouter le résultat.

Bien à vous
Christophe
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)