Donzac (82) mai à octobre 2021 - Les débuts du son avec la TSF et au cinéma
Mélaudia in Marciac 2021

cherche schéma d'ampli pour nul
#51
RE: cherche schéma d'ampli pour nul
C'est pas faux les fils secteur, il faudrait un boitier plus grand pour implanter différement..
Je rajouterais que les liaisons connecteurs/ci sont trop longues.
Malgré cela l'ampli est complétement silencieux, surement à cause du loop breaker.
Sur la photo jointe, c'est mieux conçu.


Pièces jointes Image(s)
   
Système Full Paper Cone : Foobar Ramdisk, VDAC 2, atténuateur passif Tocos, LM3886 dual mono, LM3876 à bat Li Ion, double Alpha15A H frame dipole "perfect 8", Fostex FE 126En en Dipole Acoustique Double, tweeter JBL LE26
Répondre
#52
RE: cherche schéma d'ampli pour nul
folkdeath95 a écrit :Je pense que Forr faisait allusion aux RCA très écartées l’une de l’autre et isolées du boîtier.
Ca me semble correct d'isoler les RCA du boitier et donc de la terre.
Les plus téméraires supprimerons la terre pour plus de transparence Shy
Système Full Paper Cone : Foobar Ramdisk, VDAC 2, atténuateur passif Tocos, LM3886 dual mono, LM3876 à bat Li Ion, double Alpha15A H frame dipole "perfect 8", Fostex FE 126En en Dipole Acoustique Double, tweeter JBL LE26
Répondre
#53
RE: cherche schéma d'ampli pour nul
rliyung a écrit :On va voir si je suis plus forr que toi.
Je dirais que le souci vient du cheminement du secteur en plein milieu de l'implantation (du haut à la prise secteur jusqu'au transfo en bas).
Il coupe l'appareil en deux et va rayonner joyeusement sur la totalité de l'appareil.
Oui.
folkdeath95 a écrit :Je pense que Forr faisait allusion aux RCA très écartées l’une de l’autre et isolées du boîtier.
Oui.
YvesA a écrit :Salut,
Voilà le genre de chose auquel se heurte le néophyte :
-ta remarque est intéressante, mais si tu pouvais élaborer un peu,
-ça me permettrait de comprendre ce qu'il faut éviter.
C'est le câblage des masses ?
Il n'y a pas que le néophyte à se heurter au câblage des masses.
Quand on essaie de se documenter, on voit plus de préconisations, notamment celle de faire la guerre aux boucles de masse et celle du câblage en étoile, que de véritables réflexions et justifications sur ces implantations.
De mon point de vue, l'idée fondamentale, c'est que tous les points d'un circuit considérés comme devant être à la masse doivent être au même potentiel. Autrement dit, reliés entre eux par la plus faible impédance possible. Ainsi les courants qui circulent dans la masse ne génèrent que très peu de tension parasite venant interférer avec le signal utile. Le maître mot, c'est équipotentialité.
Dans cet esprit, le montage côte à côte de socles RCA non isolées du châssis semble tout à fait recommandable. Il a fait l'objet de discussions sur DiyAudio auxquelles a participé Hervé00.fr, membre de Melaudia. Il a une expérience bien établie dans un secteur plus délicat que l'audio en ce qui concerne les signaux.
Pour ceux que cela intéresse, je peux mettre 600 Mo de documentation sur le sujet à leur disposition (m'envoyer un mail via la page de profil du forum).
Tout est difficile avant d'être simple. Thomas Fuller
Répondre
#54
RE: cherche schéma d'ampli pour nul
Bonjour,
Il y a la théorie et la pratique...
Je ne réaliserai plus un ampli suivant l’architecture de la première version aujourd’hui avec ce que je sais, mais j'ai déjà fait bien pire dans le passé et ça marchait quand même.

Dans la liste des amplis faciles à faire et qui marchent bien, il y a effectivement le MJR7 comme proposé par Forr qui connait bien le sujet.

Cet ampli a un taux de distorsion extrêmement faible et a l'avantage de posséder un condensateur de sortie, ce qui permet d'éviter les catastrophes habituelles du débutant, surtout s'il a des HP de qualité.

cdt,
gérard
NAS Synology, RaspberryPI 3B+ carte Allo Digione MiniDSP nanodigit 2x8, 2 DAC DIY Wolfson dual 8741, ampli grave clone Quad 405 alim SMPS, amplis médium/aigu Spectral DMA90, enceintes DIY "Papillon" V1, Jedi, Jack Russel audiophile.
Répondre
#55
RE: cherche schéma d'ampli pour nul
L'equipotentialité, ça n'existe pas !
Aucun conducteur n'est parfait et présente TOUJOURS une résistance, aussi gros ou aussi court soit il.
Et donc la tension à ses bornes est U = R x I avec R et I > 0, d'ou U (le signal parasite) > 0.
La seule issue est de limiter I autrement dit de comprendre par où passe le courant et de dissocier les conducteurs qui en transportent beaucoup (pollueurs) de ceux servent de référence pour le fragile signal "utile".

Bon courage.

Yves.
Répondre
#56
RE: cherche schéma d'ampli pour nul
escartefigue33 a écrit :Bonjour,
Il y a la théorie et la pratique...
Je ne réaliserai plus un ampli suivant l’architecture de la première version aujourd’hui avec ce que je sais, mais j'ai déjà fait bien pire dans le passé et ça marchait quand même.
cdt,
gérard

Pareil, mais maintenant les CINCH je les rapproche. Ça ne marche pas mieux mais au moins on me fout la paix avec ça.
Christian

Lecteur CD STUDER A730 - Tuner PHILIPS 22AH6731 - AMPLIS - WE300B  - K209+ Grand_Floyd  option tantale/argent - LE CUBE - Platine THORENS TD318 + cellule PHILIPS  GP422 et stylet taille Shibata + RIAA PACIFIC - Enceintes AUDIOREFERENCE 224.- Câbles ISODA partout.
Répondre
#57
RE: cherche schéma d'ampli pour nul
Yves a écrit :L'equipotentialité, ça n'existe pas !
C'est sûr tout comme la masse qui n'est qu'un concept...
J'aurais du préciser : ce qu'il faut viser, c'est l'équipotentialité, tout en sachant qu'elle n'est jamais parfaite.
Citation :La seule issue est de limiter I autrement dit de comprendre par où passe le courant et de dissocier les conducteurs qui en transportent beaucoup (pollueurs) de ceux servent de référence pour le fragile signal "utile".
Il y a une autre issue, je l'ai évoquée post #53, c'est de diminuer au maximum l'impédance des trajets qu'empruntent ces courants. Comment ? En diminuant ces trajets et en les rendant moins résistifs.
Cette approche semble celle utilisée pour les instruments de laboratoire.
Tout est difficile avant d'être simple. Thomas Fuller
Répondre
#58
RE: cherche schéma d'ampli pour nul
Grand_Floyd a écrit :Pareil, mais maintenant les CINCH je les rapproche. Ça ne marche pas mieux mais au moins on me fout la paix avec ça.
C'est avec l'accumulation de ce genre de soins dans les détails (ils ne coûtent rien) que l'on s'aperçoit de leur efficacité.
Tout est difficile avant d'être simple. Thomas Fuller
Répondre
#59
RE: cherche schéma d'ampli pour nul
En parlant d'ampli ultra simple ,tu peux regarder du coté
de l'ampli NEMESIS de J HIRAGA .
Un transistor 2SK135 un transfo de sortie type torique et
une poignée de composants, rien d'ésotérique.
De mémoire ,puissance 10W
Bruno
Répondre
#60
RE: cherche schéma d'ampli pour nul
brunop a écrit :En parlant d'ampli ultra simple ,tu peux regarder du coté
de l'ampli NEMESIS de J HIRAGA .
Un transistor 2SK135 un transfo de sortie type torique et
une poignée de composants, rien d'ésotérique.
De mémoire ,puissance 10W
Bruno
Pour celui-là j'ai quasiment tout, sauf le chassis et les condos de l'alim.
C'était l'option de départ.
Il n'est pire sourd que moi
Yves
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)