Donzac (82) mai à octobre 2021 - Les débuts du son avec la TSF et au cinéma

Ma machine de placement CMS
#21
RE: Ma machine de placement CMS
gebesoft a écrit :Bonjour à tous, Bonjour Joël,

Pour l'avoir vu fonctionner chez lui lors des essais de mes Altec 1505b en ABS, c'est encore plus impressionnant.

Encore chapeau Joël.

Bonjour Gérard,

ta machine à fabriquer des pavillons n'est pas en reste question impression!
Faire des cartes électroniques c'est on ne peut plus commun, imprimer des pavillons multicellulaire c'est tout de suite une autre affaire!

Joël
Répondre
#22
RE: Ma machine de placement CMS
jsilvestre a écrit :D'abord à cause de l'encombrement et du poids des machines industrielles. La mienne a 116 feeders, 116 bobines de composants en même temps. L'équivalent en machines industrielles c'est 2 tonnes minimum! Et des m2. Elles sont bien plus rapides, même la plus lente est facilement 5 à 10 fois plus rapide que ma bidouille mais je n'ai pas besoin d'aller si vite.

Une EP400 c'est 99 feeders en même temps, mais tu peux programmer une carte avec autant de composants que tu veux, la machine te demande d'insérer le chariot de feeders dont elle a besoin.

C'est effectivement lourdingue, 1,5 tonne et sa place à 3-4'000 composants à l'heure.

jsilvestre a écrit :Peut-être pour ma prochaine machine...!

A disposition pour faire le tour des poubelles suisses.

PFB
Enceintes de 300W plastoc+subwoofer de 300W replastoc. 60 millions d'albums sous l'index et 3000 disques sur étagère.
Répondre
#23
RE: Ma machine de placement CMS
Joël,
une petite question d'ignare sur la vidéo, on voit la pointe aller sur la droite dans un petit cercle et il y a un éclair. Il se passe quoi ?
Répondre
#24
RE: Ma machine de placement CMS
Jean-Louis P a écrit :Joël,
une petite question d'ignare sur la vidéo, on voit la pointe aller sur la droite dans un petit cercle et il y a un éclair. Il se passe quoi ?

L'éclair c'est pour la photo!
Les composants sont recalés avec une caméra avant d'être posés :

   

C'est grâce à cela que la précision de pose atteint +/-20µm sur une bidouille faite à la main. L'asservissement de position avec des codeurs linéaires optiques de 5µm de résolution sur les deux axes aide bien aussi.

Joël
Répondre
#25
RE: Ma machine de placement CMS
jsilvestre a écrit :
Jean-Louis P a écrit :Joël,
une petite question d'ignare sur la vidéo, on voit la pointe aller sur la droite dans un petit cercle et il y a un éclair. Il se passe quoi ?

L'éclair c'est pour la photo!
Les composants sont recalés avec une caméra avant d'être posés :



C'est grâce à cela que la précision de pose atteint +/-20µm sur une bidouille faite à la main. L'asservissement de position avec des codeurs linéaires optiques de 5µm de résolution sur les deux axes aide bien aussi.

Joël
Incroyable, j'aurais tout imaginé sauf ça ! en fait c'est une grosse machine à Selfie pour CMS Big Grin
Répondre
#26
RE: Ma machine de placement CMS
Bonjour Joel,

Je découvre ce fil seulement maintenant.
Tu as toute mon admiration pour l'ensemble de ton œuvre, dont cette incroyable machine. Tu as du talent, aucune barrière, ça te fait aller très loin.

Je ne peux m'empêcher de te poser une question : comment trouves-tu le temps pour faire cela ?

Jacques
Répondre
#27
RE: Ma machine de placement CMS
jacquese a écrit :Bonjour Joel,

Je découvre ce fil seulement maintenant.
Tu as toute mon admiration pour l'ensemble de ton œuvre, dont cette incroyable machine. Tu as du talent, aucune barrière, ça te fait aller très loin.

Je ne peux m'empêcher de te poser une question : comment trouves-tu le temps pour faire cela ?

Jacques

Bonjour Jacques,

avec 24 heures par jour trouver du temps c'est d'abord une affaire de choix.
Ce choix s'est installé petit à petit au fil des années. Je me suis un peu laissé emmener par la curiosité, voir jusque ou il est possible d'aller en ne travaillant que sur l'électronique.

Puisque tu causes de barrière, la première à franchir est celle des à priori et préjugés qui étouffent un champ de possible ne demandant qu'à être exploré. C'est long, fastidieux et demande une certaine rigueur pour ne pas se perdre ou tourner en rond. L'écoute est le seul repère. Les mesures, simulations et réflexions sont des guides montrant des directions possibles qu'il faut explorer à l'oreille. Le champ est vaste surtout lorsqu'il faut avancer dans le noir à tâtons... Mais c'est passionnant!

Joël
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)