vendredi 8 juillet à 19h : Duo Cirla/Trolonge au MARCO à Marciac (32230)
lundi 1er août à 17h : Thomas Schirmann en piano solo à Loustliges (32230)

Un "Dummy Load" pour éprouver les amplificateurs
#11
RE: Un "Dummy Load" pour éprouver les amplificateurs
Une charge toute simple de 8,2Ohms 25W, pour une utilisation temporaire.
       

Courbe d'impédance
   

Une charge capacitive selon IHF A-202, à peu près 15 Ohms dans la bande audio, puis un pic à 1 Ohm à 24kHz. Pas bcp d'amplificateurs survivent à ce traitement lorsqu'ils sont utilisé à pleine puissance.

       

Courbe d'impédance
   

PFB
Enceintes de 300W plastoc+subwoofer de 300W replastoc. 60 millions d'albums sous l'index et 3000 disques sur étagère.
Répondre
#12
RE: Un "Dummy Load" pour éprouver les amplificateurs
PFB,

Une charge capacitive selon IHF A-202...
Merci de nous rappeler l'existence du standard IHF A-202. Pour être entier, en plus de la charge capacitive destinée à modéliser des enceintes électrostatiques, il faut évoquer la charge qui modélise des enceintes électrodynamiques.

Deux figures extraites du livre de Ben Duncan :
       
Tracé LTspice de l'impédance pour le schéma de la figure 7.9 :
   

Jean-Marc.
Répondre
#13
RE: Un "Dummy Load" pour éprouver les amplificateurs
JM Plantefeve a écrit :il faut évoquer la charge qui modélise des enceintes électrodynamiques

Avec le confinement je range mon bordel, mais je dois l'avoir qqpart à moins que l'ai prêté à quun.


Attention avec ces charges non-ohmiques, le courant peut monter très vite, par exemple avec ma charge capacitive (prévue pour 25 ampères), 15 ohms sous 10V soit un peu plus de 6W donne un courant de 600mA à 1kHz, à 24kHz avec 1 ohms c'est 10A si l'ampli résiste...


PFB
Enceintes de 300W plastoc+subwoofer de 300W replastoc. 60 millions d'albums sous l'index et 3000 disques sur étagère.
Répondre
#14
RE: Un "Dummy Load" pour éprouver les amplificateurs
Bonjour,

Avec la general test load du standard IHF A-202, on pourrait à priori penser que le courant maximum à fournir par l'amplificateur sera Uamp/5,4Ω. Par exemple 2,57A avec 13,9V max en Uamp. Que nenni ! Sur signaux complexes (tendance musique), l'intensité instantanée peut dépasser de plusieurs dizaines de pourcents, ici de 40% (3,6A).
   

Jean-Marc.
Répondre
#15
RE: Un "Dummy Load" pour éprouver les amplificateurs
JM Plantefeve a écrit :Sur signaux complexes (tendance musique), l'intensité instantanée peut dépasser de plusieurs dizaines de pourcents, ici de 40% (3,6A).

Le courant n'est-il pas fonction de l'impédance source? Et de la capacité de l'ampli à fournir un courant alors que la tension n'est pas en phase.

J'ai bricolé des charges réactives ou capacitives à l'aide de mon cos-phi mètre électronique utilisable dès 100mA et 1V et jusqu'à quelques kHz (la plupart des cos-phi mètres sont calibrés pour 50Hz et 230V). La mesure peut être confirmée à l'oscilloscope avec une sonde courant et une de tension, mais j'aime bien ce vieux cos-phi mètre à aiguille qui est plus parlant.

   

PFB
Enceintes de 300W plastoc+subwoofer de 300W replastoc. 60 millions d'albums sous l'index et 3000 disques sur étagère.
Répondre
#16
RE: Un "Dummy Load" pour éprouver les amplificateurs
JM Plantefeve a écrit :Bonjour,

Avec la general test load du standard IHF A-202, on pourrait à priori penser que le courant maximum à fournir par l'amplificateur sera Uamp/5,4Ω. Par exemple 2,57A avec 13,9V max en Uamp. Que nenni ! Sur signaux complexes (tendance musique), l'intensité instantanée peut dépasser de plusieurs dizaines de pourcents, ici de 40% (3,6A).


Jean-Marc.

Bonjour Jean-Marc,

le courant maxi est de 2 U/R à cause du condensateur. Complètement chargé à U la tension de sortie de l'ampli s'inverse et R voit U - (-U) soit 2U.
Pour l'étage de sortie la difficulté est dans le déphasage entre courant et tension. Le pire cas est lorsque le courant max est atteint alors que la tension VCE des transistors est aussi au max. La puissance instantanée dissipée devient très grande et la limite de second claquage peut être dépassée. C'est la casse à coup sur!

Joel
Répondre
#17
RE: Un "Dummy Load" pour éprouver les amplificateurs
Bonjour Joël,

le courant maxi est de 2 U/R à cause du condensateur.
Exactement, sur cette modélisation électrique. Une fois sur le terrain du transducteur électroacoustique, c'est l'inertie de la masse mobile qui conduira à des courants maximisés face à une charge purement résistive.
[Image: slope_0.gif]

Jean-Marc.
Répondre
#18
RE: Un "Dummy Load" pour éprouver les amplificateurs
Bonsoir,

Vous lire m'instruire et me fait chercher sur le net
Connaissiez-vous cette société suédoise qui fabrique une charge de test d'ampli "Powercube"?
Le travail de Philippe a aussi cette forme de cube, c'est très réussi.

Je trouve le schéma "PowerCube" des perfos 3D des amplis très parlant.
D'ailleurs, je n'ai jamais vu ce graphique dans un doc d'ampli de l'industrie HiFi... on se demande pourquoi

Alain


Pièces jointes
.pdf   PowerCube_12p_brochure_complete.pdf (Taille : 697,25 Ko / Téléchargements : 145)
Répondre
#19
RE: Un "Dummy Load" pour éprouver les amplificateurs
Audaxix a écrit :Connaissiez-vous cette société suédoise qui fabrique une charge de test d'ampli "Powercube"?

Oui, c'est parfait pour des testes automatiques, mais limité à 1kHz...


Audaxix a écrit :D'ailleurs, je n'ai jamais vu ce graphique dans un doc d'ampli de l'industrie HiFi... on se demande pourquoi

Le business de l'audio ne désire pas que le consommateur ait la possibilité de quantifier objectivement les produits. Le mythe de l'audiophile aux longues oreilles à la peau dure.

PFB
Enceintes de 300W plastoc+subwoofer de 300W replastoc. 60 millions d'albums sous l'index et 3000 disques sur étagère.
Répondre
#20
RE: Un "Dummy Load" pour éprouver les amplificateurs
Bonjour Alain,

Je trouve le schéma "PowerCube" des perfos 3D des amplis très parlant.
La représentation à trois dimensions (ici : tension de sortie ; impédance de charge ; déphasage U/I) des performances d'un appareil est un levier effectivement intéressant.

J'ai toutefois l'impression que l'échelle linéaire sur l'axe "tension de sortie", a conduit l'équipe d'Audiograph à pousser le bouchon pour que les amplificateurs testés ne ressemblent pas trop au Perfect Amplifier de l'exemple 1. En exemple 2, a well designed amplifier, qui se révèle avoir une résistance de sortie de 0,7Ω. Pas très Load Invariant Amp...
   
       

Jean-Marc.
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)