Sugden A21 se
#41
RE: Sugden A21 se
Bonjour Gérard,

Je me lance également dans une fabrication de cet ampli. Le schéma que tu as publié est celui que tu as construit avec TIP35C et BD139 ?
Quels 10000µF as tu utilisés ?

Merci par avance,
Christian
Répondre
#42
RE: Sugden A21 se
Bonjour, 
J'ai utilisé des condensateurs électrochimiques industriels achetés chez Farnell ou RS components, modèle "snap in" 10000µF 63V DAEWOO pour la capa de filtrage et 10000µF/50V JAMICON pour la capa de sortie.
Mais je pense que n'importe quels autres condensateurs de qualité peuvent convenir.

Cdt, 
Gérard
NAS Synology, RaspberryPI 3B+ carte Allo Digione MiniDSP nanodigit 2x8, 2 DAC DIY Wolfson dual 8741, ampli grave clone Quad 405 alim SMPS, amplis médium/aigu Spectral DMA90, enceintes DIY "Papillon" V1, Jedi, Jack Russel audiophile.
Répondre
#43
RE: Sugden A21 se
Ok, merci.
Répondre
#44
RE: Sugden A21 se
Vivement une commande groupée du Sugden A21 SE !  Tongue
Répondre
#45
RE: Sugden A21 se
(08/11/2021-09:23:40)escartefigue33 a écrit : Comme quoi la présence de nombreux condensateurs sur le trajet du signal ne constitue pas un obstacle à la musicalité.

Pour savoir il faudrait écouter avec et sans. Essaye et tu changeras d'avis!

joël
Répondre
#46
RE: Sugden A21 se
Bonjour Gérard,

Ce soir j'ai à nouveau écouté mon Hiraga 20W que tu m'as sorti d'affaire et je ne sais pas si cela est dû à un rodage des transistors neufs mais il y a eu une grosse amélioration spectaculaire. J'avais enregistré Ahmad Jamal à Marciac sur France Musique en direct (MacBook pro 2018 qui dispose d'une carte son avec alimentation dédiée, enregistré avec audio Hijack Pro avec la plus faible compression, écouté avec Vox et transmis sans fil avec un DAC Nad "Wireless USB DAC 1) et d'emblée je n'avais jamais entendu mon enregistrement de la sorte ! Pendant que parlait Alex Duthill quelques notes de contrebasse très graves et amples puis le concert fabuleux avec des sons de percussions très fines et autres notes très légères, contrebasse très belle et pleine de matière, piano parfait, les voix magnifiques, et batterie !!. L'Hiraga s'est très nettement hissé vers le Sugden en s'appuyant encore plus fermement sur son grave, et du coup atteint la musicalité et subtilité du Sugden, peut-être avec une très légère rondeur que n'a pas le Sugden d'où son aspect plus réaliste que l'Hiraga, quoi que ce n'est pas si évident. L'Hiraga pour le coup me semble plus homogène sur l'ensemble du grave aux aigus très beaux. Il semble tout terrain et retranscrit aussi bien la profonde contrebasse que les très subtiles et légères percussions très aigus. Le match est plus serré avec le Sugden ! Un Sugden avec une solution lui attribuant dans le grave la dynamique qu'il a dans l'aigu devrait pouvoir être assez fabuleux ! J'ai réécouté le Duke Ellington mais après le concert d'Ahmad Jamal et les moyens techniques de France Musique, l'enregistrement d'époque accusait son âge... Cependant je retrouvais sur le vinyle les beaux aigus et les vibrations/échos des cordes du piano que j'avais entendues fascinantes avec le Sugden.

(08/11/2021-09:23:40)escartefigue33 a écrit : Bonjour Xavier, 

Merci pour ton commentaire (un peu trop) élogieux.
Petite précision : je n'ai pas utilisé des transistors récentes, mais ceux d'origine, mieux triés.

Il ne sert à rien de tenter de trouver des paires complémentaires idéales, la différence de Hfe entre PNP et NPN est trop importante.
La bonne méthode consiste à trouver des transistors d'entrée compatibles, puis monter des supports pour les drivers et choisir parmi des transistors triés en gain, j'ai mesuré plus d'une centaine de transistors.
De toute façon le schéma comporte deux résistances de valeur différente pour s'adapter à la différence de gain inévitable des transistors drivers.

Commencer par placer un PNP avec un gain faible et rechercher un NPN qui permet d'obtenir la même chute de tension sur les deux résistances de 1,1K, trimmer de 500 Ohms à mi course.
Si on n'y arrive pas, choisir pour le PNP un gain plus élevé et recommencer à chercher un NPN qui matche. 
Pour les transistors de sortie, faire de même en commençant par un NPN avec un gain élevé.
Quand le choix des transistors est parfait, la tension d'offset est proche de zéro avec le trimmer au centre.

La dérive en température est assez importante, l'idéal est de coupler les transistors d'entrée en les collant l'un contre l'autre.

Les transistors utilisés sur les deux canaux sont identiques (j'ai un gros stock) :
En entrée : A872/C1775
Divers : C1096/A834
Sortie : B668/D718

J'ai trouvé que ce Hiraga 20W sonne vraiment très bien, excellente tenue du grave, pas étonnant vu les capas.
Mais le Sugden le surpasse en lisibilité, les médium/haut médium sont d'une limpidité étonnante, la profondeur de l'image sonore surprend, ce sont des amplis bien différents.

Comme quoi la présence de nombreux condensateurs sur le trajet du signal ne constitue pas un obstacle à la musicalité.
L'Etalon  "Suprampli" ou le Kaneda209 font pâle figure face à cet ampli au schéma si particulier.

Je vais en fabriquer un autre en soignant l'alimentation, jouer sur la valeur du 4700µF, comme l'indique 6336.

cdt, 
Gérard
Bonjour Gérard,

Ce soir j'ai à nouveau écouté mon Hiraga 20W que tu m'as sorti d'affaire et je ne sais pas si cela est dû à un rodage des transistors neufs mais il y a eu une grosse amélioration spectaculaire. J'avais enregistré Ahmad Jamal à Marciac sur France Musique en direct (MacBook pro 2018 qui dispose d'une carte son avec alimentation dédiée, enregistré avec audio Hijack Pro avec la plus faible compression, écouté avec Vox et transmis sans fil avec un DAC Nad "Wireless USB DAC 1) et d'emblée je n'avais jamais entendu mon enregistrement de la sorte ! Pendant que parlait Alex Duthill quelques notes de contrebasse très graves et amples puis le concert fabuleux avec des sons de percussions très fines et autres notes très légères, contrebasse très belle et pleine de matière, piano parfait, les voix magnifiques, et batterie !!. L'Hiraga s'est très nettement hissé vers le Sugden en s'appuyant encore plus fermement sur son grave, et du coup atteint la musicalité et subtilité du Sugden, peut-être avec une très légère rondeur que n'a pas le Sugden d'où son aspect plus réaliste que l'Hiraga, quoi que ce n'est pas si évident. L'Hiraga pour le coup me semble plus homogène sur l'ensemble du grave aux aigus très beaux. Il semble tout terrain et retranscrit aussi bien la profonde contrebasse que les très subtiles et légères percussions très aigus. Le match est plus serré avec le Sugden ! Un Sugden avec une solution lui attribuant dans le grave la dynamique qu'il a dans l'aigu devrait pouvoir être assez fabuleux ! J'ai réécouté le Duke Ellington mais après le concert d'Ahmad Jamal et les moyens techniques de France Musique, l'enregistrement d'époque accusait son âge... Cependant je retrouvais sur le vinyle les beaux aigus et les vibrations/échos des cordes du piano que j'avais entendues fascinantes avec le Sugden.
Depuis 1983 : PELMIV & Isoda, Hiraga 20W (Kit La Maison De l'Audiophile), Préamp Kanda DC1 et alim AL35 (réal. LMDA), Pré-pré Hiraga (kit LMDA , Denon DL103R (succède à DL103), Micro seiki BL10X (après TD 160 & bras Delaleu) , couvre-plateau SEAC SS300, tuner Nad S400, Vincent CD-56MK, DAC Nad
Répondre
#47
RE: Sugden A21 se
Bonjour Xavier, 
Petit à petit, tu t'habitues au 20W Hiraga, tu ne vas pas tarder à le trouver meilleur que le Sugden, vu que tu n'as plus de moyen de comparaison, tout cela est très normal, il y a un cerveau entre les oreilles.
Le 20W est un très bon ampli qui n'a qu'un défaut, son instabilité thermique.

Je l'ai trouvé moi aussi très musical surtout quand je le compare à mes autres amplis, Kaneda, Étalon, etc. et la différence est colossale.
Il faut aussi préciser que les enceintes sont un peu particulières, avec les isodynamiques en haut et le H-Frame en bas, les Neo8 constituent une charge essentiellement resistive avec l'eur inductance très faible.

Tu as pu constater Dimanche que le Sugden avait un petit plus dans la lisibilité, c'était très net avec une source en haute résolution, ce que tu n'as pas chez toi.

Toutefois,  je n'ai pas essayé contre le Spectral DMA90 qui m'avait séduit à la première écoute et que je considère comme une référence, autant aux mesures qu'à l'écoute.
Je vais tester ça...
Cdt, 
Gérard
NAS Synology, RaspberryPI 3B+ carte Allo Digione MiniDSP nanodigit 2x8, 2 DAC DIY Wolfson dual 8741, ampli grave clone Quad 405 alim SMPS, amplis médium/aigu Spectral DMA90, enceintes DIY "Papillon" V1, Jedi, Jack Russel audiophile.
Répondre
#48
RE: Sugden A21 se
L'Hiraga 20W et 30W tous comme les Kaneda 30W et 50W classe A et le 8W le monstre (pour rester dans les versions dont les schémas ont été publiés dans l'Audiophile) restent 40 ans après, d'excellents amplificateurs. Et ce n'est certainement pas par goût des vieilles choses ou du "c'était mieux avant".
Jean François
Répondre
#49
RE: Sugden A21 se
Je viens de recevoir le cuivre Chinois pour réaliser un clone de Sugden A21.
Beau circuit imprimé, sérigraphié que je vais peupler sans tarder.
Il est plus long que celui que j'ai créé, 240mm au lieu de 140 pour le mien.
Il ne rentrera pas dans le coffret  prévu, dommage...
Je vais quand même comparer les deux versions.
cdt, 
Gérard
NAS Synology, RaspberryPI 3B+ carte Allo Digione MiniDSP nanodigit 2x8, 2 DAC DIY Wolfson dual 8741, ampli grave clone Quad 405 alim SMPS, amplis médium/aigu Spectral DMA90, enceintes DIY "Papillon" V1, Jedi, Jack Russel audiophile.
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)