Donzac (82) mai à octobre 2021 - Les débuts du son avec la TSF et au cinéma
Mélaudia in Marciac 2021

Le facteur d'amortissement idéal pour les nuls
RE: Le facteur d'amortissement idéal pour les nuls
Suite à vérifications je m'aperçois que ma simulation n'était pas la bonne. J'en prépare une autre.

Quelques instants plus tard:
Cette simulation est plus simple. Le premier transistor reçoit une tension de 100mV/1000Hz entre sa base et son émetteur.  Le collecteur est relié au pôle positif de l'alimentation. Le signal de sortie sur l'émetteur est de l'odre de 5.5V, soit un gain de 55. La mesure de la tension de sortie est prise sur un pont diviseur par 55 pour povoir comparer avec le signal du montage à collecteur commun.

Le second transistor reçoit une tension de 100mV/1000Hz entre sa base et le 0V de l'alimentation. La résistance d'émetteur étant dans le circuit offre une contre-réaction totale contrairement au premier transistor ou elle n'est pas parcourue par le signal d'entrée. La tension de sortie sur l'émetteur est légèrement inférieur à 1 (97.76mV pour 100mV en entrée donc un gain de 0.97).

On remarque que dans les 2 cas le collecteur est directement relié au positif de l'alimentation mais dans un cas on a un gain suérieur à 1 et dans l'autre inférieur à 1.
   
Christian

Lecteur CD STUDER A730 - Tuner PHILIPS 22AH6731 - AMPLIS - WE300B  - K209+ Grand_Floyd  option tantale/argent - LE CUBE - Platine THORENS TD318 + cellule PHILIPS  GP422 et stylet taille Shibata + RIAA PACIFIC - Enceintes AUDIOREFERENCE 224.- Câbles ISODA partout.
Répondre
RE: Le facteur d'amortissement idéal pour les nuls
C'est bien pour ces raisons d'instabilités que je parle d'amplitude faible permettant de maintenir un niveau faible de distorsion. Dans ces amplitudes le comportement est linaire, parfaitement prévisible et donc corrigable. Un pilotage en tension ou en courants sont équivalent si on connaît l'impédance du système à piloter.
Je trouve le pilotage en tension plus simple à mettre en place dans une chaine audio.

Un élement plus important est la cohérence de phase entre voies. Sans elle c'est difficile de redresser efficacement la reponse. C'est pour cette même raison que cela est très limité si on tente de le faire pour le système globale incluant la pièce. Avec les multiples réflexions nous avons une superposition de signaux non cohérent en phase. Le traitement passif des premières réflexions reste indispensable.
Mon projet - "Ne soutiens jamais par colère quelque fait que ce soit, surtout s'il est douteux : La raison vainement t'offrira sa lumière, lorsque la passion te fermera les yeux." Denys Caton
Répondre
RE: Le facteur d'amortissement idéal pour les nuls
Citation :Émetteur commun : sur schéma dynamique (alimentation shuntée) électrode commune à la tension d'entrée et à la tension de sortie. Gain en tension et impédance de sortie élevée.
  • Ve+ et Vs+ ont en commun l'émetteur de T+

  • Ve- et Vs- ont en commun l'émetteur de T-
D'accord Jean Marc. Je n'avais pas non plus la bonne définition... Angel

 
Par contre pour ceci :

Citation :Etmo
Les amplis à lampes sont plus appréciés des audiophiles et guitaristes par leurs défauts que par leur qualité technique au niveau traitement du signal.
Certainement pas. Mis à part le chauffage des filaments et éventuellement les tensions élevées, je ne vois aucun inconvénient technique au niveau du traitement du signal en basse fréquence pour les tubes, particulièrement les triodes, bien plus linéaires sans artifice que n'importe quel transistor, bipolaire ou fet. Mais c'est un autre débat.
Jean François
Répondre
RE: Le facteur d'amortissement idéal pour les nuls
(Il y a 7 heures)6336A a écrit :
Citation :Émetteur commun : sur schéma dynamique (alimentation shuntée) électrode commune à la tension d'entrée et à la tension de sortie. Gain en tension et impédance de sortie élevée.
  • Ve+ et Vs+ ont en commun l'émetteur de T+
  • Ve- et Vs- ont en commun l'émetteur de T-
D'accord Jean Marc. Je n'avais pas non plus la bonne définition...
Se pose maintenant la question : un transistor peut-il être en émetteur commun tout en étant émetteur suiveur ?

J'ai retouché mon schéma de préampli du post #75 à la configuration de sortie de même topologie que celui de puissance.
Je le reproduis ici :

[Image: attachment.php?aid=32626]

J'ai ajouté les tensions alternatives référencées à la masse (Vb5, 2.635 V et Vb6, 5.694 mV)  des bases des transistors de sortie Tn5 et Tn6 (tableau des tensions alternatives à droite).

La tension d'émetteur de Tn5 est celle de sortie VL, 2.628 V, très proche de celle de sa base, 2.635 V.
Cet émetteur fonctionne manifestement en suiveur de tension.
Tout est difficile avant d'être simple. Thomas Fuller
Répondre
RE: Le facteur d'amortissement idéal pour les nuls
Les tubes supérieurs aux transistors c'est un mythe purement audiophile.

De toute façon votre approche audiophile de l'amortissement d'une enceinte est physiquement et mathématique erronée. Un sub par définition de peut pas être correctement amorti même si on redresse son délai de groupe. Sa bande passante trop étroite ne le permet pas. C'est démontré mathématiquement par la relation qui existe entre la réponse impulsionnelle et fréquentielle. Plus elle sera étroite par filtrage, moins il sera amorti. Pour augmenter l'amortissement, il faut augmenté la bande passante du système acoustique en le combinant correctement avec les voies du dessus. Un dicton audiophile dit qu'un bon grave c'est avant tout un bon médium.

Vous commencez à comprendre que la cohérence de phase devient importante pour obtenir de bon résultat? Une implantation de transducteur mal pensé et un filtrage qui n'est pas correctement réalisé cela devient catastrophique au niveau amortissement et bien plus que votre recherche désespérante sur le facteur d'amortissement idéal. Ne pas l'admettre, c'est remettre en cause plusieurs théorème mathématique, vous pensez être de taille pour contredire les travaux de Dirac sur le sujet.

Mais faites comme bon vous semble en bidouillant votre électronique et votre étage de sortie sur l'ampli. Cela ressemble au tentative des Shadoks pour faire une fusé. :O)

Continuez à pomper le courant dans les pates de votre lampe ou transistor.

Je vais finir par croire que le titre est très bien choisis.
Mon projet - "Ne soutiens jamais par colère quelque fait que ce soit, surtout s'il est douteux : La raison vainement t'offrira sa lumière, lorsque la passion te fermera les yeux." Denys Caton
Répondre
RE: Le facteur d'amortissement idéal pour les nuls
Etmo :
Tu prends un hp large bande : Tu lui places au cul le Kaneda ci-dessus, mais avec un taux de cr non pas de 27 db comme d'origine, mais de 12db. C'est très simple, tu vires la 3,9k que tu remplaces par une 24k. Ainsi tu augmentes la résistance interne de l'ampli qui passera de 0,34 ohm à 1,4 ohm environ. Le Facteur d'amortissement sous 8 ohm baissera donc théoriquement de 24 environ à 5. Si d'autres veulent s'amuser à faire le calcul...
Et tu écoutes. Tu constateras avec le fa de 24 un grave tendu, articulé, bien en place, et qui descend très bas. Bref, pas de défaut à reprocher à l'ampli.
Puis tu écoutes avec la résistance de 24k, donc avec le fa de 5... ciel ! Le grave se répand sur la moquette comme une véritable bouse... il est bien moins articulé. Que s'est il passé ? Le système n'est plus cohérent en phase avec un hp non filtré en large bande ?


Citation :Vous commencez à comprendre que la cohérence de phase devient importante pour obtenir de bon résultat?
Ben nan. La cohérence de phase sur un large bande ?  Vas-y, fait l'essai ! Moi, je l'ai fait.


Citation :Mais faites comme bon vous semble en bidouillant votre électronique et votre étage de sortie sur l'ampli. Cela ressemble au tentative des Shadoks pour faire une fusé.
Quand on est pas capable de comprendre pourquoi, c'est très facile de parler de Shadoks... un pc, des mesures et un logiciel sont très loin de tout faire, fort heureusement d'ailleurs.

Quand à ta dernière affirmation,

Citation :Les tubes supérieurs aux transistors c'est un mythe purement audiophile.
il faudrait le prouver. Moi, je te prouve quand tu veux que la fonction de transfert sans artifice d'une triode est bien plus linéaire que celle d'un bipolaire ou d'un fet. Ce qui ne veut bien entendu pas dire que in fine, les amplis à tubes sont toujours supérieurs aux autres. Mais pour cela il faut apprendre à polariser un tube et comprendre comment il fonctionne... et aussi éviter de genre de puissante réflexion, digne d'un gamin de 10 piges.
Citation :Continuez à pomper le courant dans les pates de votre lampe ou transistor.
Jean François
Répondre
RE: Le facteur d'amortissement idéal pour les nuls
Un ampli se limite t'il au seul composant d'amplification lampe ou transistor. Tu oublis un peu vite que c'est sa réponse globale qui compte . Mesures à l'appuis ce n'est clairement pas à l'avantage des lampes avec leurs transformateurs en sortie.

Mais le problème n'est même pas la. Il est dans l'approche de la notion d'amortissement d'un système au global. Cela montre que tu n'as toujours rien compris sur la notion de filtrage et de reponse impulsionnelle. Ca va être difficile d'échanger dans ses conditions.
Mon projet - "Ne soutiens jamais par colère quelque fait que ce soit, surtout s'il est douteux : La raison vainement t'offrira sa lumière, lorsque la passion te fermera les yeux." Denys Caton
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)