Du studio à la scène! L'exemple de Pink Floyd.
#21
RE: Du studio à la scène! L'exemple de Pink Floyd.
(07/04/2024-21:49:28)gillesni a écrit : Simple exemple de la démesures des concerts d’aujourd’hui, Milène Farmer à Bordeaux, c’était cent camions et plus de 200 roadies.

Le délire complet pour un piètre résultat musical. En d’autres temps tu aurais payé toute la famille Bach, Mozart et Beethoven pendant toute leur vie pour bien moins cher
Répondre
#22
RE: Du studio à la scène! L'exemple de Pink Floyd.
Oui Mylène Farmer c'est quelque chose aussi (mais j'aime pas). Pink Floyd à Chantilly c'était seulement 53 camions. Un p'tit groupe quoi, mais c'était il y a 30 ans! Mais attirer 2 x 70000 personnes dans une ville de 10000 habitants ça laisse des traces. Tous les bars étaient à sec. Ils n'avaient pas imaginé la chose.
Christian

Lecteur CD STUDER A730 - Tuner PHILIPS 22AH6731 - AMPLIS - WE300B  - K209+ Grand_Floyd  option tantale/argent - LE CUBE - Platine THORENS TD318 + DL103 PRO + PRE-PRE et RIAA PACIFIC - Enceintes AUDIOREFERENCE 224.- Câbles ISODA en modulation et DeleyCON aux enceintes.
Répondre
#23
RE: Du studio à la scène! L'exemple de Pink Floyd.
Sur ce sujet gros WATT, je faisais allusion aux blagues des vieux pro comme celle-ci, conclusion de fin de la vidéo sur WEM (en lien plus haut)
"c'était probablement plus fort.. parce qu'on a là 4000 Watts analogiques fait en Angleterre, c'est probablement plus fort qu'un systéme son de 60 000 Watts actuel" Big Grin Big Grin
(pas si éxagéré en diff d'époque type château "2 points de diff" sans restriction de pression Cool et les "Watts" mieux répartis actuels et légiférés)

Pour les semis en proportion c'est surtout les sturctures (ponts, tours, scéne), puis light, puis son en dernier sur ce type de tournée qui prend le volume.
Et tout aussi impressionnant les troupes de petits bras pour monter/démonter tout cela sur des temps records... les tournées la plupart du temps intenses (souvent trop pour rentabilité) n'usent pas que les musiciens et le matériel vu tout l'ensemble autour.
Répondre
#24
RE: Du studio à la scène! L'exemple de Pink Floyd.
Oui je crois qu'à Chantilly l'installation avait occupé 1000 personnes pendant une semaine. Pendant le concert ils n'étaient plus qu'une centaine. Il existait 3 scènes : 1 en court d'installation pour les concerts à venir , 1 utilisée pour le concert du jour J et la 3ième ayant servie sur les dates précédantes, en cours de démontage!
Christian

Lecteur CD STUDER A730 - Tuner PHILIPS 22AH6731 - AMPLIS - WE300B  - K209+ Grand_Floyd  option tantale/argent - LE CUBE - Platine THORENS TD318 + DL103 PRO + PRE-PRE et RIAA PACIFIC - Enceintes AUDIOREFERENCE 224.- Câbles ISODA en modulation et DeleyCON aux enceintes.
Répondre
#25
RE: Du studio à la scène! L'exemple de Pink Floyd.
(07/04/2024-23:21:43)Jean-Louis P a écrit :
(07/04/2024-21:49:28)gillesni a écrit : Simple exemple de la démesures des concerts d’aujourd’hui, Milène Farmer à Bordeaux, c’était cent camions et plus de 200 roadies.

Le délire complet pour un piètre résultat musical. En d’autres temps tu aurais payé toute la famille Bach, Mozart et Beethoven pendant toute leur vie pour bien moins cher
Piètre résultat musical,  je suis bien d’accord. le malheur, c’est qu’aujourd’hui, les gens veulent des spectacles complets, lumières, vibrations…
Bref, bien souvent d’autant moins de musique qu’il y a plus de matériel, mais c’est ce qu’ils appellent une expérience! 
On va dire qu’il en faut pour tous les goûts.
Il faut pourtant voir le prix des billets pour ce genre de concert…
Quant au pauvre Bach, il était toujours à la recherche d’un thaler pour nourrir sa nombreuse famille, alors que Beethoven et encore plus Mozart  n’étaient pas plus argentés.
Cordialement
Gilles

Mon système : de la musique, et quelques bricoles pour l'écouter...
Répondre
#26
RE: Du studio à la scène! L'exemple de Pink Floyd.
Effectivement c'est les structures, la ferraille, qui prend le volume et du temps, primaire au reste et principalement au montage, et qui est "le moins" cher à immobiliser sur l'ensemble des prestas, sa multiplication étant un calcul rentable d'orga/fonctionnement.
Une grande partie des roads est locale, et pour la rentabilité sur certaines grosses tournées, l'intermédiaire local est plus ou moins obligé de faire appel en partie à de l'intérimaire non spécialisé, d'où accident humain Angry
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)