Ad OHMinem 2
#61
RE: Ad OHMinem 2
[quote pid="215753" dateline="1719655670"]

(01/06/2024-09:11:13)Argo a écrit : Bonjour

Beaucoup d'auteurs parlent de classe B en lieu et place de classe AB par simplification de langage.
JM Plantefève, dans le fil de son cube donné en lien plus haut, parle de classe B optimisé, il ne dit rien d'autre que la même chose que Self dans sa définition de la classe B.
D'ailleurs, de définition, Self ne prétend pas redéfinir cette classe, mais défini ce qu'il nommera classe B dans la suite de son ouvrage, c'est à dire avec un courant de repos minimisant la distorsion de croisement. Il n'a pas d'autre prétention, même s'il l'exprime mal.

[/quote]

Le problème c'est que la classe A et la classe AB minimisent la distorsion de croisement tout autant que la classe B.
Il aurait peut-être bien dû écrire "à courant de bias minimum" à la fin de cette assertion.
Répondre
#62
RE: Ad OHMinem 2
(05/07/2024-19:52:56)jacquese a écrit : [quote pid="215753" dateline="1719655670"]

(01/06/2024-09:11:13)Argo a écrit : Bonjour

Beaucoup d'auteurs parlent de classe B en lieu et place de classe AB par simplification de langage.
JM Plantefève, dans le fil de son cube donné en lien plus haut, parle de classe B optimisé, il ne dit rien d'autre que la même chose que Self dans sa définition de la classe B.
D'ailleurs, de définition, Self ne prétend pas redéfinir cette classe, mais défini ce qu'il nommera classe B dans la suite de son ouvrage, c'est à dire avec un courant de repos minimisant la distorsion de croisement. Il n'a pas d'autre prétention, même s'il l'exprime mal.

Le problème c'est que la classe A et la classe AB minimisent la distorsion de croisement tout autant que la classe B.
Il aurait peut-être bien dû écrire "à courant de bias minimum" à la fin de cette assertion.
[/quote]

Je rappelle que dans les années 1970 , La classe B , était très bien expliquée à l'école et dans les livres.

[Image: dKgCVwb.md.jpg]
[Image: dKgCG9e.md.jpg]
[Image: dKgCMAu.md.jpg]


https://www.pascalchour.fr/ressources/eu...ateque.htm

Visiblement les transistors des amplificateurs classe B , sont polarisés en pratique avec un courant qui n'est pas nul .


voici un autre bon document qui définit encore tres correctement la classe B :
https://www.google.com/url?sa=t&source=w...KWfGtl3kmP
Répondre
#63
RE: Ad OHMinem 2
L'élévation de la polarisation d'un étage de sortie en push-pull
le fait passer progressivement d'une classe à une autre :
classe C : pas de courant de polarisation, signal de sortie déformé et tronqué en au deça d'un certaine tension 
classe B : courant de polarisation très faible, forte déformation de la partie de très faible de tension
classe B : courant de polarisation optimal, tension de sortie la plus fidèle à part celle obtenue en classe A,
mais pouvant donner de beaucoup plus grandes amplitudes que cette dernière.
classe AB : courant de polarisation relativement élevé ne donnant une tension de sortie fidèle qu'aux signaux de faible tension mais déformée au delà (peu d'amplificateurs ont leur polarisation ainsi réglée).
classe A :  courant de polarisation très élevé donnant la meilleure fidélité mais nécessitant un courant important.

Ce qui importe, ce n'est pas cette nomenclature à propos de laquelle les désaccords pullulent
mais la régularité de l'impédance de l'étage de sortie dont dépend sa linéarité.
La loi d'Ohm stipule que le courant circulant dans un circuit est
directement proportionnel à la différence de potentiel qui lui est appliquée
et inversement proportionnel à la résistance du circuit.
Qui ne peut attaquer le raisonnement attaque le raisonneur. Paul Valéry  
Le meilleur résultat des mathématiques est de pouvoir s'en passer. Oliver Heaviside
Les mathématiques consistent à prouver une chose évidente par des moyens complexes. George Polya
Les β ne font pas la loi. 
Répondre
#64
RE: Ad OHMinem 2
Bonjour

Je crois que nous sommes tous d'accord sur le fond, seule la sémantique pourrait être un sujet de désaccord.
La nomenclature d'oedicnème me convient bien.
Répondre
#65
RE: Ad OHMinem 2
(08/07/2024-16:39:47)Argo a écrit : Bonjour

Je crois que nous sommes tous d'accord sur le fond, seule la sémantique pourrait être un sujet de désaccord.
La nomenclature d'oedicnème me convient bien.

Ça se discute, puisque le classe B y occupe 2 classes plutôt que de tenir entre la C et la AB.
"Celui qui ne porte sa moralité que comme son meilleur vêtement ferait mieux d'être nu."
Répondre
#66
RE: Ad OHMinem 2
A l'inverse d'Argo, je ne partage pas du tout cette vision du classement des amplis.
La véritable classe "C" est destinée à des signaux d'entrée d'amplitude constante. Le point de polarisation se situant dans une zone linéaire du circuit d'entrée. Dans ce réseau d'entrée il correspond à un recul d'environ Racine(3)/2 de l'amplitude du signal appliqué. De plus il est destiné aux circuits hautes fréquences sous-entendu à des signaux de fréquence très nettement supérieures à celles rencontrées en audio. Vouloir la placer en audio sans tenir compte des critères de linéarité du réseau d'entrée est une erreur.
Quel que soit le composant actif, il nécessite une polarisation d'entrée qui permet son emploi dans une zone linéaire de son réseau d'accès.
Les exemples proposés ne concernent que les bipolaires. Mais il en va de même pour les tubes, les fets mosfets,....
La classification des classes A et B voir AB sont indépendantes de la nature du composant et de toute façon peu précise. en ce sens que le point de fonctionnement est placé sur une droite en considérant une charge purement résistive caractéristique. Rien de réel donc, la véritable courbe de fonctionnement étant proche d'une famille d'ellipses ou de fraction d'ellipses variantes avec l'amplitude du signal appliqué à la charge.
Que de tchatche pour un réseau de polarisation nécessaire pour placer un point de fonctionnement dans une zone de linéarité de l'entrée d'un composant.
"Beuvez toujours, vous ne mourrez jamais". Rabelais
Répondre
#67
RE: Ad OHMinem 2
(08/07/2024-16:39:47)Argo a écrit : Je crois que nous sommes tous d'accord sur le fond, seule la sémantique pourrait être un sujet de désaccord.
La nomenclature d'oedicnème me convient bien.
A part essayer de la faire connaître,
je ne saurais rien revendiquer de cette nomenclature.
Celle que Douglas Self a développée figure
dans la revue anglaise Wireless World devenue Electronics World
https://www.worldradiohistory.com/Wirele...gazine.htm (1913-2008)

Les articles de ce remarquable auteur ont été élaborés
à partir d'une pratique à l'étendue considérable
et se sont retrouvés, très complétés, dans ses livres épais
écrits en anglais et que certains français ne peuvent donc lire.

(08/07/2024-19:37:57)Greg Lagarrigue a écrit :
(08/07/2024-16:39:47)Argo a écrit : Je crois que nous sommes tous d'accord sur le fond, seule la sémantique pourrait être un sujet de désaccord.
La nomenclature d'oedicnème me convient bien.
Ça se discute, puisque le classe B y occupe 2 classes plutôt que de tenir entre la C et la AB.
L'appellation classe B d'un push-pull s'étend sur une plage  avec deux limites : 
de l'absence de courant de repos qui caractérise la classe C 
à la classe A où les deux branches sont conductrices en même temps,
l'une délivrant plus de courant quand l'autre en délivre moins.
La classe AB est une classe A  pour les petits signaux (deux branches conductrices) 
et un classe B pour les grands signaux (un branche conductrice à la fois).

PS. Je ne suis pas l'inventeur du terme classe B optimale qui est tout à fait logique.
La loi d'Ohm stipule que le courant circulant dans un circuit est
directement proportionnel à la différence de potentiel qui lui est appliquée
et inversement proportionnel à la résistance du circuit.
Qui ne peut attaquer le raisonnement attaque le raisonneur. Paul Valéry  
Le meilleur résultat des mathématiques est de pouvoir s'en passer. Oliver Heaviside
Les mathématiques consistent à prouver une chose évidente par des moyens complexes. George Polya
Les β ne font pas la loi. 
Répondre
#68
RE: Ad OHMinem 2
Une discussion en anglais sur le même sujet avec
les mêmes constatations et contestations sur la nomenclature des classes :
https://www.diyaudio.com/community/threa...st-7545894 

On y trouve notamment plusieurs posts de 
Marcel Van de Vegel, électronicien belge très pointu,
https://www.diyaudio.com/community/threa...st-7540790
https://www.diyaudio.com/community/threa...st-7540829 *
https://www.diyaudio.com/community/threa...st-7541491

ainsi que l'intéressant concept de
gm doubling qui se rapproche de ceux de la zone de croisement et de la classe AB.
https://www.diyaudio.com/community/threa...st-7545894

et que l'on rencontre depuis longtemps sous la plume de Bob Cordell : 
http://www.cordellaudio.com/book/

* Extrait : The QUAD current dumping amplifiers are class-C&A: the dumpers have a dead zone,
but it is filled up in a clever way with a class-A part.
La loi d'Ohm stipule que le courant circulant dans un circuit est
directement proportionnel à la différence de potentiel qui lui est appliquée
et inversement proportionnel à la résistance du circuit.
Qui ne peut attaquer le raisonnement attaque le raisonneur. Paul Valéry  
Le meilleur résultat des mathématiques est de pouvoir s'en passer. Oliver Heaviside
Les mathématiques consistent à prouver une chose évidente par des moyens complexes. George Polya
Les β ne font pas la loi. 
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)