PELERINAGE EN TERRE ISARIENNE
#1
PELERINAGE EN TERRE ISARIENNE
Bonjour à tous,

Prévue de longue date, ma venue dans les Hauts de France qui avait pour but initial de venir écouter les ESL de JRBues, s’est transformée en une tournée des installations audio de forumeurs qui ont eu a gentillesse de m’inviter à une écoute de leur système.
En préambule à tout compte-rendu, je me dois de re-préciser que si j’ai une longue expérience de la pratique et l’écoute des Quad ESL57, je suis un vrai débutant dans le domaine du H.R. et des matériels utilisés pour ce type particulier de restitution sonore.

Une constante, très agréable par les temps agités que nous traversons, c’est la qualité de l’accueil que j’ai reçu, du partage et des échanges avec chacun et chacune.

A seigneur tout honneur, le sieur Jean-René et ses désormais fameux panneaux.
Impressionnants par la taille ils sont néanmoins faciles à intégrer dans une pièce de vie, c’est important voire indispensable dans certains foyers. Je ne rentrerai pas dans les détails de conception qui font que ces panneaux sont une réelle réussite esthétique mais surtout sonore.
Ici et maintenant on parle de musique vivante comme on parlerait d’un instrumentiste dans l’exercice de son art.
C’est mon ressenti et mon avis que je partage avec moi-même !
Cela est dû, selon moi, au fonctionnement en dipôle des ESL et donc à cette impression de naturel de la diffusion du son qui fait que l’on a l’impression d’assister au concert dans certaines limites bien évidemment.
Et cerise sur la tarte aux pommes, la mise en œuvre est des plus simple quoique le choix d’un clone d’un Radford STA25, d’un préamp passif et du fameux dac Philips ne doit rien au hasard.
J’ai même pu participer à une écoute, en avant première, du préampli de Grand Floyd dans sa dernière mouture.
Bref vous avez compris que c’est un type d’écoute que j’ai beaucoup pratiqué et que j’apprécie particulièrement.

Pour les systèmes suivants on change de philosophie, quoique l’objectif reste le même, les éléments employés sont nombreux et leur mise en œuvre est complexe et donc plus pointue.

En premier lieu, Patrick, alias Naim82, dispose d’un local dédié auquel il a appliqué, avec l’assistance d’un sachant expérimenté, un traitement complet dans le but d’en faire un véritable auditorium.
La mise au point du système est en cours par faute de temps mais pas seulement….des évolutions sont à venir, mais malgré cela le ressenti immédiat est la cohésion de l’ensemble si difficile à atteindre grâce en partie à la cohérence des éléments mis en œuvre, je perçois très nettement la différence de définition dans presque tous les registres par rapport à mon système de débutant. Le recours notamment à des moteurs de compressions de qualité s’entend !
Un détail de mise en œuvre primordial selon moi, la mise en phase mécanique des moteurs qui limite le recours à des appareils supplémentaires et simplifie la mise au point du système.
Par ailleurs j’adore l’esthétique des grands pavillons Guigue et du super tweeter Klein qui lui se fait discret mais dont l’apport est crucial, on s’en rend compte quand on le coupe !! Son impact sur toute la bande se perçoit très clairement notamment sur le bas du spectre.
En conclusion très belle écoute d’un système de grande dimension dans un local traité avec sérieux avec en point d’orgue l’écoute du vinyle qui détend les zygomatiques avec une restitution pleine de naturel et une absence de stress.
On a quitté le domaine de la performance pour un monde de sensations plus subtiles mais riches émotionnellement.

Le système de Jean, alias Jeanlef, joue dans le même registre d’éléments plus ou moins vintage réputés pour leur musicalité.
Dans une pièce dédiée de bonnes dimensions avec un volume important, on remarque le soin particulier appliqué à la réalisation de toute la partie alimentation du système.
La géométrie du lieu favorise une écoute de proximité mais une évolution envisagée permettrait un recul du PE et donnerait une plus grande ampleur à l’écoute à laquelle je me suis habitué et que je recherche personnellement.
Le calage temporel est fait numériquement suite aux mesures mais une conception ingénieuse des supports des pavillons en suspension permet différents choix de positionnement.
J’aime vraiment beaucoup ces grands pavillons multicellulaires métalliques, ça donne tout de suite une gueule d’enfer au système. L’écoute est très précise, hyper fouillée, toute modification de source s’entend.
La discothèque de Jean est bien fournie et nous partageons le goût du son des instruments anciens parfois difficiles à retranscrire mais qui passe très bien avec le système actuel qui ne pardonne rien.
Je reviendrai avec grand plaisir quand les modifications envisagées avec notamment la mise en œuvre de vrais pav de grave aura été validée.

Le dernier système écouté lors d’une étape en terre tourangelle sur le retour vers ma tanière, last but not least, celui de Claude alias Claude M4.
Une écoute écourtée suite à une panne au niveau des aigus, problème résolu entre temps, d’un système que je qualifierais d’atypique avec des choix singuliers mais affirmés et revendiqués par le propriétaire des lieux qui ne se prend pas au sérieux mais qui fait des choix de composants, de source, d’ampli en conscience grâce une longue expérience.
Un système mature, un système plaisir à l’image de son propriétaire ; nous sommes presque voisins, on est appelé à se revoir, c’est certain.
Voili, voilou.
Bonne journée à tous.
Lucien
LP12 Aro, Marantz SA15S1, dac Arcam T.CLER, Pré Kanéda 192 , K209+ Grand_Floyd, PavDuoStrade, JBL2366H-2450J + JBL2366H-2441
Répondre
#2
RE: PELERINAGE EN TERRE ISARIENNE
(07/03/2023-16:29:27)Lab86 a écrit : Bonjour à tous,

Prévue de longue date, ma venue dans les Hauts de France qui avait pour but initial de venir écouter les ESL de JRBues, s’est transformée en une tournée des installations audio de forumeurs qui ont eu a gentillesse de m’inviter à une écoute de leur système.
En préambule à tout compte-rendu, je me dois de re-préciser que si j’ai une longue expérience de la pratique et l’écoute des Quad ESL57, je suis un vrai débutant dans le domaine du H.R. et des matériels utilisés pour ce type particulier de restitution sonore.

Une constante, très agréable par les temps agités que nous traversons, c’est la qualité de l’accueil que j’ai reçu, du partage et des échanges avec chacun et chacune.

A seigneur tout honneur, le sieur Jean-René et ses désormais fameux panneaux.
Impressionnants par la taille ils sont néanmoins faciles à intégrer dans une pièce de vie, c’est important voire indispensable dans certains foyers. Je ne rentrerai pas dans les détails de conception qui font que ces panneaux sont une réelle réussite esthétique mais surtout sonore.
Ici et maintenant on parle de musique vivante comme on parlerait d’un instrumentiste dans l’exercice de son art.
C’est mon ressenti et mon avis que je partage avec moi-même !
Cela est dû, selon moi, au fonctionnement en dipôle des ESL et donc à cette impression de naturel de la diffusion du son qui fait que l’on a l’impression d’assister au concert dans certaines limites bien évidemment.
Et cerise sur la tarte aux pommes, la mise en œuvre est des plus simple quoique le choix d’un clone d’un Radford STA25, d’un préamp passif et du fameux dac Philips ne doit rien au hasard.
J’ai même pu participer à une écoute, en avant première, du préampli de Grand Floyd dans sa dernière mouture.
Bref vous avez compris que c’est un type d’écoute que j’ai beaucoup pratiqué et que j’apprécie particulièrement.

Pour les systèmes suivants on change de philosophie, quoique l’objectif reste le même, les éléments employés sont nombreux et leur mise en œuvre est complexe et donc plus pointue.

En premier lieu, Patrick, alias Naim82, dispose d’un local dédié auquel il a appliqué, avec l’assistance d’un sachant expérimenté, un traitement complet dans le but d’en faire un véritable auditorium.
La mise au point du système est en cours par faute de temps mais pas seulement….des évolutions sont à venir, mais malgré cela le ressenti immédiat est la cohésion de l’ensemble si difficile à atteindre grâce en partie à la cohérence des éléments mis en œuvre, je perçois très nettement la différence de définition dans presque tous les registres par rapport à mon système de débutant. Le recours notamment à des moteurs de compressions de qualité s’entend !
Un détail de mise en œuvre primordial selon moi, la mise en phase mécanique des moteurs qui limite le recours à des appareils supplémentaires et simplifie la mise au point du système.
Par ailleurs j’adore l’esthétique des grands pavillons Guigue et du super tweeter Klein qui lui se fait discret mais dont l’apport est crucial, on s’en rend compte quand on le coupe !! Son impact sur toute la bande se perçoit très clairement notamment sur le bas du spectre.
En conclusion très belle écoute d’un système de grande dimension dans un local traité avec sérieux avec en point d’orgue l’écoute du vinyle qui détend les zygomatiques avec une restitution pleine de naturel et une absence de stress.
On a quitté le domaine de la performance pour un monde de sensations plus subtiles mais riches émotionnellement.

Le système de Jean, alias Jeanlef, joue dans le même registre d’éléments plus ou moins vintage réputés pour leur musicalité.
Dans une pièce dédiée de bonnes dimensions avec un volume important, on remarque le soin particulier appliqué à la réalisation de toute la partie alimentation du système.
La géométrie du lieu favorise une écoute de proximité mais une évolution envisagée permettrait un recul du PE et donnerait une plus grande ampleur à l’écoute à laquelle je me suis habitué et que je recherche personnellement.
Le calage temporel est fait numériquement suite aux mesures mais une conception ingénieuse des supports des pavillons en suspension permet différents choix de positionnement.
J’aime vraiment beaucoup ces grands pavillons multicellulaires métalliques, ça donne tout de suite une gueule d’enfer au système. L’écoute est très précise, hyper fouillée, toute modification de source s’entend.
La discothèque de Jean est bien fournie et nous partageons le goût du son des instruments anciens parfois difficiles à retranscrire mais qui passe très bien avec le système actuel qui ne pardonne rien.
Je reviendrai avec grand plaisir quand les modifications envisagées avec notamment la mise en œuvre de vrais pav de grave aura été validée.

Le dernier système écouté lors d’une étape en terre tourangelle sur le retour vers ma tanière, last but not least, celui de Claude alias Claude M4.
Une écoute écourtée suite à une panne au niveau des aigus, problème résolu entre temps, d’un système que je qualifierais d’atypique avec des choix singuliers mais affirmés et revendiqués par le propriétaire des lieux qui ne se prend pas au sérieux mais qui fait des choix de composants, de source, d’ampli en conscience grâce une longue expérience.
Un système mature, un système plaisir à l’image de son propriétaire ; nous sommes presque voisins, on est appelé à se revoir, c’est certain.
Voili, voilou.
Bonne journée à tous.
Lucien

Bonsoir Lucien ,

Merci pour les c.r chez les collègues, ça donne envie de les rencontrer et d'y jeter une oreille (voire les deux) ,Smile

claude
Répondre
#3
RE: PELERINAGE EN TERRE ISARIENNE
(07/03/2023-16:29:27)Lab86 a écrit : Bonjour à tous,

Prévue de longue date, ma venue dans les Hauts de France qui avait pour but initial de venir écouter les ESL de JRBues, s’est transformée en une tournée des installations audio de forumeurs qui ont eu a gentillesse de m’inviter à une écoute de leur système.
En préambule à tout compte-rendu, je me dois de re-préciser que si j’ai une longue expérience de la pratique et l’écoute des Quad ESL57, je suis un vrai débutant dans le domaine du H.R. et des matériels utilisés pour ce type particulier de restitution sonore.

Une constante, très agréable par les temps agités que nous traversons, c’est la qualité de l’accueil que j’ai reçu, du partage et des échanges avec chacun et chacune.

A seigneur tout honneur, le sieur Jean-René et ses désormais fameux panneaux.
Impressionnants par la taille ils sont néanmoins faciles à intégrer dans une pièce de vie, c’est important voire indispensable dans certains foyers. Je ne rentrerai pas dans les détails de conception qui font que ces panneaux sont une réelle réussite esthétique mais surtout sonore.
Ici et maintenant on parle de musique vivante comme on parlerait d’un instrumentiste dans l’exercice de son art.
C’est mon ressenti et mon avis que je partage avec moi-même !
Cela est dû, selon moi, au fonctionnement en dipôle des ESL et donc à cette impression de naturel de la diffusion du son qui fait que l’on a l’impression d’assister au concert dans certaines limites bien évidemment.
Et cerise sur la tarte aux pommes, la mise en œuvre est des plus simple quoique le choix d’un clone d’un Radford STA25, d’un préamp passif et du fameux dac Philips ne doit rien au hasard.
J’ai même pu participer à une écoute, en avant première, du préampli de Grand Floyd dans sa dernière mouture.
Bref vous avez compris que c’est un type d’écoute que j’ai beaucoup pratiqué et que j’apprécie particulièrement.

Pour les systèmes suivants on change de philosophie, quoique l’objectif reste le même, les éléments employés sont nombreux et leur mise en œuvre est complexe et donc plus pointue.

En premier lieu, Patrick, alias Naim82, dispose d’un local dédié auquel il a appliqué, avec l’assistance d’un sachant expérimenté, un traitement complet dans le but d’en faire un véritable auditorium.
La mise au point du système est en cours par faute de temps mais pas seulement….des évolutions sont à venir, mais malgré cela le ressenti immédiat est la cohésion de l’ensemble si difficile à atteindre grâce en partie à la cohérence des éléments mis en œuvre, je perçois très nettement la différence de définition dans presque tous les registres par rapport à mon système de débutant. Le recours notamment à des moteurs de compressions de qualité s’entend !
Un détail de mise en œuvre primordial selon moi, la mise en phase mécanique des moteurs qui limite le recours à des appareils supplémentaires et simplifie la mise au point du système.
Par ailleurs j’adore l’esthétique des grands pavillons Guigue et du super tweeter Klein qui lui se fait discret mais dont l’apport est crucial, on s’en rend compte quand on le coupe !! Son impact sur toute la bande se perçoit très clairement notamment sur le bas du spectre.
En conclusion très belle écoute d’un système de grande dimension dans un local traité avec sérieux avec en point d’orgue l’écoute du vinyle qui détend les zygomatiques avec une restitution pleine de naturel et une absence de stress.
On a quitté le domaine de la performance pour un monde de sensations plus subtiles mais riches émotionnellement.

Le système de Jean, alias Jeanlef, joue dans le même registre d’éléments plus ou moins vintage réputés pour leur musicalité.
Dans une pièce dédiée de bonnes dimensions avec un volume important, on remarque le soin particulier appliqué à la réalisation de toute la partie alimentation du système.
La géométrie du lieu favorise une écoute de proximité mais une évolution envisagée permettrait un recul du PE et donnerait une plus grande ampleur à l’écoute à laquelle je me suis habitué et que je recherche personnellement.
Le calage temporel est fait numériquement suite aux mesures mais une conception ingénieuse des supports des pavillons en suspension permet différents choix de positionnement.
J’aime vraiment beaucoup ces grands pavillons multicellulaires métalliques, ça donne tout de suite une gueule d’enfer au système. L’écoute est très précise, hyper fouillée, toute modification de source s’entend.
La discothèque de Jean est bien fournie et nous partageons le goût du son des instruments anciens parfois difficiles à retranscrire mais qui passe très bien avec le système actuel qui ne pardonne rien.
Je reviendrai avec grand plaisir quand les modifications envisagées avec notamment la mise en œuvre de vrais pav de grave aura été validée.

Le dernier système écouté lors d’une étape en terre tourangelle sur le retour vers ma tanière, last but not least, celui de Claude alias Claude M4.
Une écoute écourtée suite à une panne au niveau des aigus, problème résolu entre temps, d’un système que je qualifierais d’atypique avec des choix singuliers mais affirmés et revendiqués par le propriétaire des lieux qui ne se prend pas au sérieux mais qui fait des choix de composants, de source, d’ampli en conscience grâce une longue expérience.
Un système mature, un système plaisir à l’image de son propriétaire ; nous sommes presque voisins, on est appelé à se revoir, c’est certain.
Voili, voilou.
Bonne journée à tous.
Lucien

Bonsoir Lucien,

Enfin retrouvé la connexion Internet , interrompue depuis 8 jours  (on nous encore piqué + de 6 KMs de fibre optique ) .

Merci pour ces Comptes-Rendus de perception et de présentation fort bien explicités dans leur ensemble.

Ce fût un réel plaisir de t'acueillir en Terre Isarienne et surtout au sein du sympathique Gang de l'Oise , même s'il manquait quelques individus hautement fréquentables.
Un p'tit coucou au Tourangeau  Claude que je devais rencontrer l'année denière, mais un contre-temps a fait que... j'en ai également profité pour rendre visite à mon ex coéquipier (vélo) Jean-Pierre Danguillaume au palmarès impressionnant.

Belle soirée

JR
Répondre
#4
RE: PELERINAGE EN TERRE ISARIENNE
(12/03/2023-20:35:15)JR BLUES a écrit :
(07/03/2023-16:29:27)Lab86 a écrit : Bonjour à tous,

Prévue de longue date, ma venue dans les Hauts de France qui avait pour but initial de venir écouter les ESL de JRBues, s’est transformée en une tournée des installations audio de forumeurs qui ont eu a gentillesse de m’inviter à une écoute de leur système.
En préambule à tout compte-rendu, je me dois de re-préciser que si j’ai une longue expérience de la pratique et l’écoute des Quad ESL57, je suis un vrai débutant dans le domaine du H.R. et des matériels utilisés pour ce type particulier de restitution sonore.

Une constante, très agréable par les temps agités que nous traversons, c’est la qualité de l’accueil que j’ai reçu, du partage et des échanges avec chacun et chacune.

A seigneur tout honneur, le sieur Jean-René et ses désormais fameux panneaux.
Impressionnants par la taille ils sont néanmoins faciles à intégrer dans une pièce de vie, c’est important voire indispensable dans certains foyers. Je ne rentrerai pas dans les détails de conception qui font que ces panneaux sont une réelle réussite esthétique mais surtout sonore.
Ici et maintenant on parle de musique vivante comme on parlerait d’un instrumentiste dans l’exercice de son art.
C’est mon ressenti et mon avis que je partage avec moi-même !
Cela est dû, selon moi, au fonctionnement en dipôle des ESL et donc à cette impression de naturel de la diffusion du son qui fait que l’on a l’impression d’assister au concert dans certaines limites bien évidemment.
Et cerise sur la tarte aux pommes, la mise en œuvre est des plus simple quoique le choix d’un clone d’un Radford STA25, d’un préamp passif et du fameux dac Philips ne doit rien au hasard.
J’ai même pu participer à une écoute, en avant première, du préampli de Grand Floyd dans sa dernière mouture.
Bref vous avez compris que c’est un type d’écoute que j’ai beaucoup pratiqué et que j’apprécie particulièrement.

Pour les systèmes suivants on change de philosophie, quoique l’objectif reste le même, les éléments employés sont nombreux et leur mise en œuvre est complexe et donc plus pointue.

En premier lieu, Patrick, alias Naim82, dispose d’un local dédié auquel il a appliqué, avec l’assistance d’un sachant expérimenté, un traitement complet dans le but d’en faire un véritable auditorium.
La mise au point du système est en cours par faute de temps mais pas seulement….des évolutions sont à venir, mais malgré cela le ressenti immédiat est la cohésion de l’ensemble si difficile à atteindre grâce en partie à la cohérence des éléments mis en œuvre, je perçois très nettement la différence de définition dans presque tous les registres par rapport à mon système de débutant. Le recours notamment à des moteurs de compressions de qualité s’entend !
Un détail de mise en œuvre primordial selon moi, la mise en phase mécanique des moteurs qui limite le recours à des appareils supplémentaires et simplifie la mise au point du système.
Par ailleurs j’adore l’esthétique des grands pavillons Guigue et du super tweeter Klein qui lui se fait discret mais dont l’apport est crucial, on s’en rend compte quand on le coupe !! Son impact sur toute la bande se perçoit très clairement notamment sur le bas du spectre.
En conclusion très belle écoute d’un système de grande dimension dans un local traité avec sérieux avec en point d’orgue l’écoute du vinyle qui détend les zygomatiques avec une restitution pleine de naturel et une absence de stress.
On a quitté le domaine de la performance pour un monde de sensations plus subtiles mais riches émotionnellement.

Le système de Jean, alias Jeanlef, joue dans le même registre d’éléments plus ou moins vintage réputés pour leur musicalité.
Dans une pièce dédiée de bonnes dimensions avec un volume important, on remarque le soin particulier appliqué à la réalisation de toute la partie alimentation du système.
La géométrie du lieu favorise une écoute de proximité mais une évolution envisagée permettrait un recul du PE et donnerait une plus grande ampleur à l’écoute à laquelle je me suis habitué et que je recherche personnellement.
Le calage temporel est fait numériquement suite aux mesures mais une conception ingénieuse des supports des pavillons en suspension permet différents choix de positionnement.
J’aime vraiment beaucoup ces grands pavillons multicellulaires métalliques, ça donne tout de suite une gueule d’enfer au système. L’écoute est très précise, hyper fouillée, toute modification de source s’entend.
La discothèque de Jean est bien fournie et nous partageons le goût du son des instruments anciens parfois difficiles à retranscrire mais qui passe très bien avec le système actuel qui ne pardonne rien.
Je reviendrai avec grand plaisir quand les modifications envisagées avec notamment la mise en œuvre de vrais pav de grave aura été validée.

Le dernier système écouté lors d’une étape en terre tourangelle sur le retour vers ma tanière, last but not least, celui de Claude alias Claude M4.
Une écoute écourtée suite à une panne au niveau des aigus, problème résolu entre temps, d’un système que je qualifierais d’atypique avec des choix singuliers mais affirmés et revendiqués par le propriétaire des lieux qui ne se prend pas au sérieux mais qui fait des choix de composants, de source, d’ampli en conscience grâce une longue expérience.
Un système mature, un système plaisir à l’image de son propriétaire ; nous sommes presque voisins, on est appelé à se revoir, c’est certain.
Voili, voilou.
Bonne journée à tous.
Lucien

Bonsoir Lucien,

Enfin retrouvé la connexion Internet , interrompue depuis 8 jours  (on nous encore piqué + de 6 KMs de fibre optique ) .

Merci pour ces Comptes-Rendus de perception et de présentation fort bien explicités dans leur ensemble.

Ce fût un réel plaisir de t'acueillir en Terre Isarienne et surtout au sein du sympathique Gang de l'Oise , même s'il manquait quelques individus hautement fréquentables.
Un p'tit coucou au Tourangeau  Claude que je devais rencontrer l'année denière, mais un contre-temps a fait que... j'en ai également profité pour rendre visite à mon ex coéquipier (vélo) Jean-Pierre Danguillaume au palmarès impressionnant.

Belle soirée

JR

bonjour Jean-René ,

coucou à toi aussi  Smile 

tu est pote avec Danguillaume ?toute une époque ...

bonne soirée 

claude
Répondre
#5
RE: PELERINAGE EN TERRE ISARIENNE
(13/03/2023-18:23:48)claude m4 a écrit :
(12/03/2023-20:35:15)JR BLUES a écrit :
(07/03/2023-16:29:27)Lab86 a écrit : Bonjour à tous,

Prévue de longue date, ma venue dans les Hauts de France qui avait pour but initial de venir écouter les ESL de JRBues, s’est transformée en une tournée des installations audio de forumeurs qui ont eu a gentillesse de m’inviter à une écoute de leur système.
En préambule à tout compte-rendu, je me dois de re-préciser que si j’ai une longue expérience de la pratique et l’écoute des Quad ESL57, je suis un vrai débutant dans le domaine du H.R. et des matériels utilisés pour ce type particulier de restitution sonore.

Une constante, très agréable par les temps agités que nous traversons, c’est la qualité de l’accueil que j’ai reçu, du partage et des échanges avec chacun et chacune.

A seigneur tout honneur, le sieur Jean-René et ses désormais fameux panneaux.
Impressionnants par la taille ils sont néanmoins faciles à intégrer dans une pièce de vie, c’est important voire indispensable dans certains foyers. Je ne rentrerai pas dans les détails de conception qui font que ces panneaux sont une réelle réussite esthétique mais surtout sonore.
Ici et maintenant on parle de musique vivante comme on parlerait d’un instrumentiste dans l’exercice de son art.
C’est mon ressenti et mon avis que je partage avec moi-même !
Cela est dû, selon moi, au fonctionnement en dipôle des ESL et donc à cette impression de naturel de la diffusion du son qui fait que l’on a l’impression d’assister au concert dans certaines limites bien évidemment.
Et cerise sur la tarte aux pommes, la mise en œuvre est des plus simple quoique le choix d’un clone d’un Radford STA25, d’un préamp passif et du fameux dac Philips ne doit rien au hasard.
J’ai même pu participer à une écoute, en avant première, du préampli de Grand Floyd dans sa dernière mouture.
Bref vous avez compris que c’est un type d’écoute que j’ai beaucoup pratiqué et que j’apprécie particulièrement.

Pour les systèmes suivants on change de philosophie, quoique l’objectif reste le même, les éléments employés sont nombreux et leur mise en œuvre est complexe et donc plus pointue.

En premier lieu, Patrick, alias Naim82, dispose d’un local dédié auquel il a appliqué, avec l’assistance d’un sachant expérimenté, un traitement complet dans le but d’en faire un véritable auditorium.
La mise au point du système est en cours par faute de temps mais pas seulement….des évolutions sont à venir, mais malgré cela le ressenti immédiat est la cohésion de l’ensemble si difficile à atteindre grâce en partie à la cohérence des éléments mis en œuvre, je perçois très nettement la différence de définition dans presque tous les registres par rapport à mon système de débutant. Le recours notamment à des moteurs de compressions de qualité s’entend !
Un détail de mise en œuvre primordial selon moi, la mise en phase mécanique des moteurs qui limite le recours à des appareils supplémentaires et simplifie la mise au point du système.
Par ailleurs j’adore l’esthétique des grands pavillons Guigue et du super tweeter Klein qui lui se fait discret mais dont l’apport est crucial, on s’en rend compte quand on le coupe !! Son impact sur toute la bande se perçoit très clairement notamment sur le bas du spectre.
En conclusion très belle écoute d’un système de grande dimension dans un local traité avec sérieux avec en point d’orgue l’écoute du vinyle qui détend les zygomatiques avec une restitution pleine de naturel et une absence de stress.
On a quitté le domaine de la performance pour un monde de sensations plus subtiles mais riches émotionnellement.

Le système de Jean, alias Jeanlef, joue dans le même registre d’éléments plus ou moins vintage réputés pour leur musicalité.
Dans une pièce dédiée de bonnes dimensions avec un volume important, on remarque le soin particulier appliqué à la réalisation de toute la partie alimentation du système.
La géométrie du lieu favorise une écoute de proximité mais une évolution envisagée permettrait un recul du PE et donnerait une plus grande ampleur à l’écoute à laquelle je me suis habitué et que je recherche personnellement.
Le calage temporel est fait numériquement suite aux mesures mais une conception ingénieuse des supports des pavillons en suspension permet différents choix de positionnement.
J’aime vraiment beaucoup ces grands pavillons multicellulaires métalliques, ça donne tout de suite une gueule d’enfer au système. L’écoute est très précise, hyper fouillée, toute modification de source s’entend.
La discothèque de Jean est bien fournie et nous partageons le goût du son des instruments anciens parfois difficiles à retranscrire mais qui passe très bien avec le système actuel qui ne pardonne rien.
Je reviendrai avec grand plaisir quand les modifications envisagées avec notamment la mise en œuvre de vrais pav de grave aura été validée.

Le dernier système écouté lors d’une étape en terre tourangelle sur le retour vers ma tanière, last but not least, celui de Claude alias Claude M4.
Une écoute écourtée suite à une panne au niveau des aigus, problème résolu entre temps, d’un système que je qualifierais d’atypique avec des choix singuliers mais affirmés et revendiqués par le propriétaire des lieux qui ne se prend pas au sérieux mais qui fait des choix de composants, de source, d’ampli en conscience grâce une longue expérience.
Un système mature, un système plaisir à l’image de son propriétaire ; nous sommes presque voisins, on est appelé à se revoir, c’est certain.
Voili, voilou.
Bonne journée à tous.
Lucien

Bonsoir Lucien,

Enfin retrouvé la connexion Internet , interrompue depuis 8 jours  (on nous encore piqué + de 6 KMs de fibre optique ) .

Merci pour ces Comptes-Rendus de perception et de présentation fort bien explicités dans leur ensemble.

Ce fût un réel plaisir de t'acueillir en Terre Isarienne et surtout au sein du sympathique Gang de l'Oise , même s'il manquait quelques individus hautement fréquentables.
Un p'tit coucou au Tourangeau  Claude que je devais rencontrer l'année denière, mais un contre-temps a fait que... j'en ai également profité pour rendre visite à mon ex coéquipier (vélo) Jean-Pierre Danguillaume au palmarès impressionnant.

Belle soirée

JR

bonjour Jean-René ,

coucou à toi aussi  Smile 

tu est pote avec Danguillaume ?toute une époque ...

bonne soirée 

claude
Bonsoir Claude,

C'est surtout qu'on faisait partie de la même équipe (Peugeot)...ça remonte aux années 66/67/68.
Quand j'ai repris le vélo en 1è caté en 1977 , c'est son mécano qui m'avait fabriqué mon nouveau cadre de Vélo en Super Vitus, que j'ai gardé ...maintenant je "roule" à VTT, c'est beaucoup plus confortable.

Belle soirée

JR
Répondre
#6
RE: PELERINAGE EN TERRE ISARIENNE
Bonsoir Jean-René ,

La CLASSE

bonne fin de soirée

claude
Répondre
#7
RE: PELERINAGE EN TERRE ISARIENNE
Bonjour Lucien,
Je te remercie pour ces comptes-rendus non polémiques qui rendent grâce à notre passion qui est de se faire plaisir en écoutant de la musique …. accompagné souvent de plaisirs gustatifs !
Reviens quand tu veux, tu es le bienvenu 
Patrick
Répondre
#8
RE: PELERINAGE EN TERRE ISARIENNE
bonsoir Patrick ,

oui ! c'est très agréable à lire

bonne soirée

claude
Répondre
#9
RE: PELERINAGE EN TERRE ISARIENNE
(15/03/2023-12:50:03)naim82 a écrit : Bonjour Lucien,
Je te remercie pour ces comptes-rendus non polémiques qui rendent grâce à notre passion qui est de se faire plaisir en écoutant de la musique …. accompagné souvent de plaisirs gustatifs !
Reviens quand tu veux, tu es le bienvenu 
Patrick

Bonsoir Patrick,

Quand on crèche à 2 km à vol d'oiseau du lieu de naissance de Rabelais, on est tous un peu épicuriens Cool dans l'âme....

Bonsoir Claude,

C'est une passion que nous pouvons pratiquer avec un certain recul, sans prise de tête et le respect des choix de chacun.

Bonne soirée à tous.
Lucien
LP12 Aro, Marantz SA15S1, dac Arcam T.CLER, Pré Kanéda 192 , K209+ Grand_Floyd, PavDuoStrade, JBL2366H-2450J + JBL2366H-2441
Répondre
#10
RE: PELERINAGE EN TERRE ISARIENNE
Bonsoir Lucien et à tous ,

Rabelais qui est né à la devinière (cela ne s'invente pas )  disait :

"Beuvez toujours ne mourrez jamais"

qui pour certains ,avant tout veut dire « Buvez à la source de la connaissance » !

on le connaît surtout pour son côté épicurien mais un peu moins pour ses ouvrages écrits dans la langue des oiseaux(qui signait rat belet ) ou sa connaissance de lieux "mystiques "...

une suggestion à lire ou relire ,comme cet ouvrage :

Les mots de Rabelais 
Les mots de Rabelais Relié – 17 mai016 
de  Monique Subra jourdain

bonne soirée

Claude
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)