Qualité des graves sur un ampli
RE: Qualité des graves sur un ampli
(25/11/2022-00:44:17)jacquese a écrit :
(24/11/2022-21:15:38)calivin a écrit : Bonsoir,
En classe A, la moyenne du courant est constant, mais le courant est il constant à chaque instant ?

Excellente question Calavin ! Le mythe des classe A de leur consommation constante...

La totalité des amplis classe A dont la charge est connecté entre la sortie de l'étage de puissance et la masse d'une alimentation symétrique a une consommation dynamique tout à fait variable, tout autant qu'un classe B ou AB. la consommation moyenne à peu près constante n'apporte rien au niveau du couplage alim / étage de puissance sauf une complication pour l'alim.
Sont concernés toutes les configurations à transistors en push-pull verticale et  single-ended, soit une grosse proportion d'ampli classe A, dont les Hiraga, Le Monstre, Les  Kaneda, au moins 90% des ampli à transistors du commerce. Est aussi concernée le configuration circlotron.

Les seules configuration fonctionnant réellement à consommation dynamique constante (et ceci sur chaque rail s'il y en a plusieurs) sont les configurations classe A dans lesquelles la charge est connectée :
 - entre une sortie d'une étage de puissance et une sortie d'un autre étage de puissance, c'est à dire les push-pull verticaux / latéraux (en X) à transistors ou à tube
 - entre une sortie d'un étage de puissance et le rail négatif via condensateur ou transformateur ou autotransformateur. C'est à dire les push-pull horizontaux à tube et quelques transistors comme les Pass Zen ou les  transistors à transfo de sortie comme les Nemesis méhode Hiraga ou Johannet

Je pratique les deux configurations à transistor depuis pas mal d'années maintenant : ça fait du grave jusqu'au niveau max sans aucun écroulement et sans solliciter aucunement l'alimentation en dynamique. En retour, l'alimentation débitant un courant constant sur tous les rails, une simple stabilisation en boucle ouverte permet d'obtenir une ondulation d'alim inférieure à 0.1mV si l'ampli est bien conçu. C'est un cercle vertueux de l'interface alim / étage de puissance. Silence total et vrai grave sont au rendez-vous. Avec des batteries au plomb correctement filtrées c'est le top.

C'est sans commune mesure surtout avec des compressions, le silence est fort appréciable, je dois avouer.

 l'impédance la plus basse d'une enceinte en général se trouve dans le bas médium voir beaucoup plus haut, le grave n'est pas impacté. 
Si je prends le monstre qui produit un grave correct, son amortissement demanderait à être améliorer, ça peut donner une impression d'un grave plus trainant et plus profond, c'est une affaire de gout, une bonne enceinte avec HP grave à fort BL sera appréciable, même avec 15 W, on pourra même le sentir cogner dans la poitrine, un bon 15" à BL de 22 à 25 sera recommandé pour l'Hiraga monstre.

Cdt.
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
Une précision, contrairement à ce que beaucoup pensent, la plupart des Kaneda ne sont pas en classe A, mais en classe AB, depuis de nombreuses années.
Les alimentations par batteries sont privilégiées dès que la puissance n'est pas trop importante, jusqu'à environ 50/60 watts, y compris pour les tubes d'entrée d''appareils hybrides, et seul les amplificateurs de grande puissance ou à étage de sortie à tubes sont équipés d'alimentation secteur.
Les batteries utilisées sont les Li-po car elles ont l'avantage d'avoir de grandes capacités, et surtout une résistance interne quasi-nulle.

Par expérience, la qualité de l'écoute d'un même amplificateur équipé soit d'une alimentation secteur soignée, soit de batterie li-ion ou autres d'un côté,  et de batteries li-po de l'autre est assez frappante.

Cependant, pour ceux qui voudraient faire des essais, j'insiste sur la nécessité de bien se documenter sur les précautions d'utilisation de ces batteries et leur chargeur avant toutes choses.
Cordialement
Gilles

Mon système : de la musique, et quelques bricoles pour l'écouter...
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
(25/11/2022-07:39:00)gillesni a écrit : Par expérience, la qualité de l'écoute d'un même amplificateur équipé soit d'une alimentation secteur soignée, soit de batterie li-ion ou autres d'un côté,  et de batteries li-po de l'autre est assez frappante.

Cependant, pour ceux qui voudraient faire des essais, j'insiste sur la nécessité de bien se documenter sur les précautions d'utilisation de ces batteries et leur chargeur avant toutes choses.

Les batteries c'est vraiment très bien. J'ai souvent lu sur les fora des retours d'expérience négatifs avec les batteries que tu cites. Pour les Li-Po je ne sais pas, mais pour les batteries au plomb, il faut savoir que c'est hyper bruité contrairement à ce que l'ont pense. Quand c'est une utilisé comme source de tension de référence à très faible courant c'est bien le cas. Mais dès qu'on monte en courant c'est la catastrophe. Utiliser directement avec des circuits un peu consommateurs de courant va vite amener ds retours négatifs d'utilisateurs.
La bonne méthode d'intégration consiste à utiliser ces batteries en remplacement du transfo et du redresseur uniquement. Il faut donc conserver toute la partie lissage / filtrage / (régulation) d'une alimentation linéaire fin d'abaisser le bruit de fond à la sortie. Le résultat est alors extra.
Il faut aussi savoir que la résistance statique d'une batterie est bien hyper basse mais sa résistance dynamique est élevée (c'est la chimie). Il m'étonnerait qu'il en soit autrement sur les Li-Po. Le filtrage derrière permet d'abaisser cette résistance dynamique.
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
Chacun pourra se faire son idée lors d'une prochaine réunion où i'ai prévu d'amener de quoi faire quelques comparaisons, évidemment avec un ampli de top niveau, c'est mieux.
Cordialement
Gilles

Mon système : de la musique, et quelques bricoles pour l'écouter...
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
(25/11/2022-00:44:17)jacquese a écrit : Excellente question Calavin ! Le mythe des classe A de leur consommation constante...

La totalité des amplis classe A dont la charge est connecté entre la sortie de l'étage de puissance et la masse d'une alimentation symétrique a une consommation dynamique tout à fait variable, tout autant qu'un classe B ou AB. la consommation moyenne à peu près constante n'apporte rien au niveau du couplage alim / étage de puissance sauf une complication pour l'alim.

Bonjour Jacques,
en pourrait synthétiser en voyant que le courant de chaque branche est modulé autour du courant de repos et qu'ils sont en opposition de phase. Lorsqu'ils proviennent d'une seule et même alim les variations s'annulent. Sinon elles sont bien là.

joël

(25/11/2022-08:15:28)jacquese a écrit : Les batteries c'est vraiment très bien. J'ai souvent lu sur les fora des retours d'expérience négatifs avec les batteries que tu cites. Pour les Li-Po je ne sais pas, mais pour les batteries au plomb, il faut savoir que c'est hyper bruité contrairement à ce que l'ont pense. Quand c'est une utilisé comme source de tension de référence à très faible courant c'est bien le cas. Mais dès qu'on monte en courant c'est la catastrophe. Utiliser directement avec des circuits un peu consommateurs de courant va vite amener ds retours négatifs d'utilisateurs.
La bonne méthode d'intégration consiste à utiliser ces batteries en remplacement du transfo et du redresseur uniquement. Il faut donc conserver toute la partie lissage / filtrage / (régulation) d'une alimentation linéaire fin d'abaisser le bruit de fond à la sortie. Le résultat est alors extra.
Il faut aussi savoir que la résistance statique d'une batterie est bien hyper basse mais sa résistance dynamique est élevée (c'est la chimie). Il m'étonnerait qu'il en soit autrement sur les Li-Po. Le filtrage derrière permet d'abaisser cette résistance dynamique.

C'est sûr les réactions électrochimiques dans les batteries causent des choses bien tordues lorsque le courant varie sans cesse! Espèce de bruit corrélé avec l'enveloppe du signal...

Là aussi la seule résistance interne ne suffit pas, une alimentation régulée fera des ordres de grandeurs fois mieux qu'une batterie, et pourtant...

Comme d'habitude il y a une foule de causes d'importances variables dans chacun des cas d'utilisation, ce qui ne simplifie rien! A mon avis l’isolation du secteur et donc des courants parasites est une des causes a ne pas négliger.

joël
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
(25/11/2022-02:55:34)boris a écrit :  l'impédance la plus basse d'une enceinte en général se trouve dans le bas médium voir beaucoup plus haut, le grave n'est pas impacté. 
Si je prends le monstre qui produit un grave correct, son amortissement demanderait à être améliorer, ça peut donner une impression d'un grave plus trainant et plus profond, c'est une affaire de gout, une bonne enceinte avec HP grave à fort BL sera appréciable, même avec 15 W, on pourra même le sentir cogner dans la poitrine, un bon 15" à BL de 22 à 25 sera recommandé pour l'Hiraga monstre.

Cdt.

Bonjour,

Si l'appel en courant dépend effectivement de l'impédance du hp (éventuellement des hps et du filtrage),  il dépend surtout de la musique qu'on écoute et souvent c'est le grave qui demande le plus d'ampères instantanés.
Le monstre dans sa version d'origine s'écroule beaucoup sur les demandes en courant car il a une résistance de sortie importante, personnellement je n'aime pas du tout et c'est pour cela que je l'ai modifié en mettant des gros condos en direct sur les push-pull ce qui leur fournit un réservoir de courant instantané.
J'ai vu sur le blog de Roger Russell qu'a une époque on aimait que les amplis à grosse résistance de sortie jusqu'à 8 ohms alors rien que de brancher le hp la tension de sortie s'écroulait de moitié !
Ça change complétement le fonctionnement de la contre réaction selon que le hp varie de 4 à 16 ohms l'ampli sortira des voltages complétement différents pour un même signal d'entrée.

Si on aime les amplis à forte résistance de sortie ce n'est peut-être pas utile de leur donner une alimentation musclée ? ni des gros câbles ampli enceinte ?

La vraie question est de savoir si on veut que le signal sur le bornier de l'enceinte reste promotionnel au signal de la source quand la musique demande fort ou peu et quand l'impédance varie.

Denis,
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
Le courant... c'est le courant qui produit la force, pas la tension.
X-UNI, MiniDSP OpenDRC DA8, Ampli/filtres PowerICE MiniDSP, SPH450TC, AXI2050 sur pavillon SEOS-30
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
(25/11/2022-20:16:15)calculette a écrit : Si on aime les amplis à forte résistance de sortie ce n'est peut-être pas utile de leur donner une alimentation musclée ? ni des gros câbles ampli enceinte ?

La vraie question est de savoir si on veut que le signal sur le bornier de l'enceinte reste promotionnel au signal de la source quand la musique demande fort ou peu et quand l'impédance varie.

Denis,

Le signal peut être une tension, un courant, ou mélange des deux, tout en restant proportionnel à la tension d'entrée de l'ampli. La résistance interne fixe le taux de contribution de chacun avec pour chaque valeur ses avantages et ses inconvénients...
Dans tous les cas, il faut une bonne alim pour fournir le courant de sortie.
Un moteur de HP fonctionne au courant (F = B.L.i), alors on pourrait tout aussi bien dire que lui appliquer une tension est la pire des solutions pour du bon grave, d'autant plus que c'est le plus sûr moyen de dysfonctionner à cause de la force contre-électromotrice qui vient ajouter une tension dans la boucle alors qu'un générateur de courant n'y est pas sensible.
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
Bonjour,

Oui en théorie ni une tension ni un courant mais une puissance proportionnelle au signal d'entrée.
Mc Intosch affirme dans sa pub que sur ses amplis à transistors avec tranfos de sortie ça le fait ?......je n'en ai jamais écouté.
Toujours est-il qu'à l'écoute de mon DIY (issu du Monstre) en donnant aux push-pull des ampères à la demande ça métamorphose le grave et l’extrême grave.
Denis,
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
Quand on applique une tension continue ou alternative à une charge, c'est sa résistance ou son impédance en alternatif qui fixent le courant consommé.
Un amplificateur est avant tout un générateur de tension, donc la capacité d'un ampli à fournir du courant n'est pas à négliger, si celui-ci est trop important, la tension s'effondre et la distorsion apparaît..

cdt, 
Gérard
NAS Synology, RaspberryPI 3B+ carte Allo Digione MiniDSP nanodigit 2x8, 2 DAC DIY Wolfson dual 8741, ampli grave clone Quad 405 alim SMPS, amplis médium/aigu Spectral DMA90, enceintes DIY "Papillon" V1, Jedi, Jack Russel audiophile.
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)