Qualité des graves sur un ampli
RE: Qualité des graves sur un ampli
(21/11/2022-11:43:20)Bouzouk a écrit :
(21/11/2022-10:36:57)begwanch a écrit :
(20/11/2022-23:55:50)Klaus Balzer a écrit : La science reflète simplement l'état de nos connaissances au moment T . Certains osent dépasser ce moment T pour passer à T+1 . Au risque de finir au bûcher . Réel ou médiatique . C'est selon les époques . Et quel intérêt pour les scientifiques d'étudier l'amélioration du son procurée par un  condensateur ou une résistance tantale ?  Aucun , cela n'intéresse que quelques fous qui sont une minorité absolue sur terre . Certains les appellent les "... "
Aucun intérêt  économique de financer  une étude sérieuse sur la question .  Pas de finances = pas d'étude  . 99.999999 % des personnes se contentent de la boum boum musique .
Alors , bientôt Mozart disparaitra de Wikipédia ...  Adaptez vous ou disparaissez . Je reste avec vous les Don Quichotte du bon son , quitte à me faire traiter d' "idiohile "

Non seulement cela mais aussi il ne faut pas confondre « «l’ingénieur » et « le scientifique ». 

L’ingénieur veut un résultat et applique des méthodes connues basées sur des travaux et des modèles entrés dans le domaine courant de par leur utilité pratique et le plus souvent économique. Lorsqu’il tombe sur quelque chose qui ne rentre pas dans le gabarit, il glisse dessus tant que ce n’est pas bloquant car il faut qu’il produise dans les délais et en général,  « il n’est pas payé pour faire de la recherche ».

Le scientifique au contraire est payé pour cela. Il recherche les expériences qui poussent les modèles connus à leurs limites et les mettent en défaut, ne serait-ce que de manière infime, pour chercher ensuite une explication et une prédiction qui peut enrichir la connaissance. Il a un budget et un programme pour cela. 

L’Audiophile travaille avec ses moyens et son budget personnel limité, en général à une réalisation complexe (un système de reproduction sonore fidèle) dont il réalise souvent l’assemblage, rarement  des parties complètes. Chez Melaudia, on s’intéresse particulièrement aux réalisations personnelles, hors du domaine commercial de la hifi, dont les appareils sont souvent soit hors de prix, soit insatisfaisants à l’écoute, soit les deux… Et sur lesquels un peu de tuning bien ciblé apporte parfois de bonnes surprises : dès lors qu’on sort d’une logique commerciale, on peut piocher dans des composants de course aux endroits critiques (résistances argent, capas mica, etc…), idem pour les transducteurs qui sont avec les locaux le maillon faible de nos systèmes.

Pour cela on est tantôt dans le domaine de l’ingénieur, tantôt parfois à la limite du scientifique. En tout cas on prend son temps et on a celui de  s’intéresser à des subtilités perceptibles sans disposer des instruments perfectionnés ni des protocoles de mesure rigoureux qui seraient nécessaires pour aller plus loin, par exemple pour mesurer des nano ou pico ampères qui lui confirment l’existence d’une différence. Une différence que détectent nos oreilles, un laboratoire perfectionné par des millions d’années d’évolution et qui, bien entraînées, sont capable de détecter et de qualifier des subtilités qui demandent ou demanderaient pour les mesurer des efforts instrumentaux parfois considérables, et peut-être justement des budgets pas faciles à justifier par le marché de niche qu’ils représentent.

Sur ce forum on a divers types d’interlocuteurs, avec différents backgrounds, parfois de purs ingénieurs. Ce qui précède peut aider à comprendre leurs réticences, parfois un peu obstinées, face à des démarches passionnées pouvant sembler manquer de rigueur technique. Parfois c’est le cas, mais l’apparence de rigueur technique n’est pas un « silver Bullet » car nier un phénomène perçu parce qu’on n’a pas encore trouvé d’explication claire ni de mesure facile à mettre en œuvre, n’est pas rigoureux non plus scientifiquement. Percevoir une différence ne veut pas forcément dire qu’on entre dans le domaine des gogos ou de la pseudoscience. 

Je prends l’exemple des câbles secteur, sur lesquels on a pu trouver pas mal de  commentaires du type « circulez y a rien à voir ». Pourtant, avec un montage en pont inhabituel et un spectromètre large bande…
https://www.youtube.com/watch?v=lgh3FezsNyk

Cordialement,
Christian
Non je pense plutôt que la science est établie et qu’elle n’a pas être contesté. La théorie de la relativité n’a pas remis en question la gravité de Newton, elle l’a juste complété. De même, Newton n’a pas contesté les lois Copernic. Sinon c’est la porte ouverte à tous les délires et autres théories complotistes qui foisonnent un peu partout.

En acoustique, la recherche fait largement usage de test subjectif d’écoute et c’est d’ailleurs ainsi que l’on définit les seuils différentiels de perception à l'aide de tests en aveugle, rejetés par bon nombre de mélaudien !

Smile Cool Rolleyes 
Bouzouk

Je parle de se baser sur ce qui est connu pour le compléter, je ne comprends pas pourquoi tu dis non ! Quoique l’exemple que tu prends, de la mécanique newtonienne à la relativité, ait eu des implications plus fondamentales que les petites corrections au périhélie de Mercure qui ont servi à la première validation expérimentale de la théorie de la relativité restreinte.

D’autre part les tests en aveugle ont leurs limites, celles de la durée de comparaison notamment,et ne constituent pas l’unique manière de faire des comparaisons, pas la peine de revenir sur ce sujet éculé. Croire un seul type de mesure, c’est doctrinaire, pas scientifique, surtout quand il s’agit d’un système aussi complexe que notre perception.

Et surtout c’est une erreur grave de prétendre que la science n’a pas à ètre contestée ! Bien sûr il ne faut pas tout remettre en question tout le temps. Mais la science et la connaissance ne progressent justement que parce qu’au contraire les théories et les modèles sont perpétuellement challengés et à chaque fois que c’est nécessaire, complétés et le cas échéant remis en question dans les limites de ce qu’ils permettent de prédire, de comprendre, et suscitent de mesurer ou d’observer. Encore faut-il pour cela garder l’esprit ouvert et curieux.

Cordialement,
Christian
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
Bonjour, bien d'accord avec ce qui a été écrit ci-avant. Le plus grave, est que, sous couvert de connaissances, réelles j'imagine, certains se refusent à écouter ceux, parfois tout aussi érudits qu'eux, mais qui, eux, ont expérimenté.
Par exemple, refuser d'aller écouter un système mis au point par Jean HIRAGA, uniquement parce qu'il ne fait pas de mesure, expérience vécue avec un visiteur, c'est passer à coté d'un grand moment, pour l'avoir vécu, on ne peut que rester modeste devant les connaissances et les qualités de réalisation d'un tel Monsieur.
Alors concernant le "fameux biais cognitif", bien sur qu'il existe, et qu'on peut en être tous victime, pour ma part, à une époque, je me suis entêté à vouloir mettre au point un système quadri-amplifié, à base de filtres actifs numériques et autre amplis class D, mesures à l'appui, sans écouter un ami audiophile, expérimenté, qui me disait "ça marche pas ton truc". Heureusement, j'ai réussi à prendre du recul et ouvrir mes oreilles, et depuis ça va beaucoup mieux.  Smile
Comme déjà écrit: tolérance, curiosité et ouverture d'esprit, et le forum tournera mieux, à défaut du monde...
Stéphane M.
A5X passif: ALTEC 515 (1948) membrane GPA+ GPA 288-16H/H511-E, Fostex T925A, renfort ALTEC 211 mono (2x515-16C GPA)
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
J'ai regardé la vidéo jusqu'au bout et j'ai bien rigolé...
La qualité du matériel de mesure, appareils d'aviation à cadre mobile de la WW2,  capteur enroulé sur le câble, le marbre plus dur que la céramique, etc...

L'acteur réussit quand même à garder son sérieux tout au long de la vidéo.
Il est dommage que la supercherie se détecte dès le début avec le changement trop brutal dans la mesure quand il pose ou retire le câble de la pierre tombale..

Dire qu'il en a qui vont quand même gober ça !!!

Cdt, 
Gérard
NAS Synology, RaspberryPI 3B+ carte Allo Digione MiniDSP nanodigit 2x8, 2 DAC DIY Wolfson dual 8741, ampli grave clone Quad 405 alim SMPS, amplis médium/aigu Spectral DMA90, enceintes DIY "Papillon" V1, Jedi, Jack Russel audiophile.
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
Dire qu'il en a qui vont quand même gober ça !!!

Et allons y !!! c'est reparti...on s'amuse, on rigole...venez faire un tour dans le bestiaire gogophile animé par des pros certifiés/tamponés...

Même pas drôle  Angry
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
(21/11/2022-12:18:44)escartefigue33 a écrit : J'ai regardé la vidéo jusqu'au bout et j'ai bien rigolé...
La qualité du matériel de mesure, appareils d'aviation à cadre mobile de la WW2,  capteur enroulé sur le câble, le marbre plus dur que la céramique, etc...

L'acteur réussit quand même à garder son sérieux tout au long de la vidéo.
Il est dommage que la supercherie se détecte dès le début avec le changement trop brutal dans la mesure quand il pose ou retire le câble de la pierre tombale..

Dire qu'il en a qui vont quand même gober ça !!!

Cdt, 
Gérard

Il faudra nous expliquer ce qui dans le changement brutal mentionné invalide l’expérience… Et au fait tu utiliserais quoi comme galvanomètre sensible pour régler un zéro de mesures en pont ?
La physique n’a pas changé depuis WW2. Si cà marchait et que çà marche toujours pourquoi s’offusquer qu’un appareil ancien, même plus à la mode, soit utilisé?

Au passage, l’écoute des WE15A/555W associés à des éléments bien plus récents chez Jean, fait aussi partie des exemples qui renforcent l’adage “ Il y a deux sortes d’imbéciles. Les premiers disent “ceci est ancien, donc bon” et les autres disent “ceci est nouveau, donc meilleur”…
Cordialement,
Christian
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
(21/11/2022-10:36:57)begwanch a écrit : https://www.youtube.com/watch?v=lgh3FezsNyk

Cette vidéo a été posté le 1er Avril  Big Grin
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
La physique n’a pas changé depuis WW2. Si cà marchait et que çà marche toujours pourquoi s’offusquer qu’un appareil ancien, même plus à la mode, soit utilisé?

Ayant eu la chance de sauver de la destruction des galvanomètres à cadre -notamment balistiques- des années 20 à 50, la mesure exacte et "différentielle" de courant jusqu'à la fraction de µA est "normale"...pour le pA...ça demande un certain savoir-faire...
Evidemment, ça sort pas les résultats en "direct live" dans un tableur et les logiciels d'optimisation associés...
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
bonjour,

Ci-dessous un extrait de distorsions dans artisteaudio.fr :

Les systèmes audio sont souvent conçus en vue d’une reproduction sonore fidèle, dont on se dit qu’elle sera préférée des auditeurs. Mais les musiciens utilisateurs des instruments amplifiés semblent préférer certaines déformation du signal. Des audiophiles déclarent eux aussi préférer le son d’amplificateurs à tube. Pour donner un caractère objectif à leur préférence pour certains amplificateurs, ils mettent en avant le caractère particulier de leur distorsion. L’écart entre ces préférences conduit à s’interroger sur ce que les auditeurs perçoivent réellement des distorsions du signal audio. Des efforts considérables ont été produits pour relier les modèles physiques de la non-linéarité, les mesure de distorsion harmonique, d’intermodulation, d’intermodulation multifréquences, les modèles psychoacoustiques de l’audition, et des essais qualitatifs avec des groupes d’auditeurs naïfs et ignorant la nature des moyens utilisés pour produire les diverses voix et musiques qu’ils écoutaient (Michaud 2013, p. 22-29).

Ce serait donc une affaire de goût plutôt que de performance ?

Donc vous allez manger chez Troisgros et vous rajoutez du sel puis du sucre et de la moutarde et aussi vous mettez de l'eau et du sirop dans leur vin.
Finalement c'est bon (à votre goût) mais d'autre pensent que c'était mieux sans rien rajouter.

Personnellement je pense que toutes les mesures ne sont pas audibles mais par contre tout ce qui est audible peut finalement être expliqué en s'appuyant sur des mesures ou des raisonnements physiques.
Même le mystère du son des Stradivarius a finalement été expliqué par une acousticienne qui a pris le problème dans l'autre sens:
Elle a réuni (ils/elles étaient volontaires) les plus grands violonistes pour un test comparatif en aveugle avec des stradivarius versus des violons modernes.
Elle a tué le mythe mais elle a expliqué le mythe.
Néanmoins beaucoup de violonistes ont dit que:" le fait de savoir qu'ils jouaient sur stradivarius" leur permettait de jouer mieux.
Ils /elles pensent que jouer un stradivarius et surtout le sachant procure une forme d'auto suggestion.

Denis,
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
Ca y est çà dérape dans une autre direction…. Je ne sais pas qui à écrit la citation en vert ci-dessus, mais je ne souscris pas. Au moins a t’il pris la précaution d’écrire « des audiophiles » plutôt que « les audiophiles », mais je pense que les utilisateurs de triodes par exemple, les apprécient plutôt pour leur meilleure linéarité en tant que composant actif que beaucoup de semi-conducteurs. Je laisserai d’autres argumenter là-dessus, je le fais juste pour souligner un parti-pris évident dans le discours. Il est aussi connu que l’oreille est plus sensible aux variations abruptes de distorsion harmonique qu’à une distorsion régulière, contenue et stable.
Bref cette citation n’apporte rien d’intéressant hors d’alimenter la réflexion qui vient ensuite, que je ne partage pas non plus.
Le gout et la performance se rejoignent lorsque celle-ci s’améliore vraiment, les amateurs d’électroniques Kaneda par exemple, le savent bien.
Cordialement,
Christian
Répondre
RE: Qualité des graves sur un ampli
Et revoilà le Confusionisme à l'attaque ! Denis, de grâce, cesse de tout mélanger pour soutenir...on se demande quoi ! des questions en suspens, y'en a plein !

Je connais un gars qui a participé à cette intéressante étude: Violonniste de talent jouant sur un Guarneri, je pense que cette "démystification" le ferait bien rigoler...Wink

ps: tes mesures sur les cables avec REW qui fait pas ce que tu voudrais comprendre...c'est quoi ton problème ?
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)