Approche simplifée de quelques concepts audio
#71
RE: Approche simplifée de quelques concepts audio
Je reviens sur ma proposition de céer un fil dédié à la prise de son, la stéréo... et... je me dis que c'est utopique.
La seule possibilité de partager ses connaissances, c'est comme pour le maçon : au pied du mur !
Une démo sur 2 prises de son avec les micros placés ici ou là, on écoute, et on en cause ensuite...
Une démo sur un son dry (sans effet ajouté) et l'ajout de tel ou tel effet de réverbération, on écoute, et on en cause ensuite...
L'essai de tel type de micro ou tel autre type, avec tel préampli ou tel autre, en fonction de la voix de tel ou tel chanteur, et selon telle pièce, et telle distance de la source, etc... on écoute, et on en cause ensuite...

Si il n'y a pas d'écoute, de matière à discuter avant, on parle dans le vide selon moi...

Sinon, ce serait intéressant éventuellement, faire un fil qui ferait un inventaire informel de liens, YouTube par ex, intéressant/ pédagogiques/ sur tous ce qui concerne les métiers du son...
Par ex : sur un autre forum, j'ai mis ce lien sur Bruce Swedien qui a travaillé avec M Jackson, Quincy Jones, et tout le "gratin jazz pop" au sens large :
https://youtu.be/GEXA9sOY9QU

wiki :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bruce_Swedien

Où l'on voit comment il crée une réverb naturelle (avec entre autre des early reflections) en mettant des JBL 4311 dans une salle et en récupérant le son wet par 2 micros, puis il fait un mix du dry et du wet à la console, avec démo explicative...
Bon, c'est pas hyper bien capté niveau son, mais ça a le mérite d'être du concret, et c'est une curiosité, car très peu font ce genre de recherche sur les reberb acoustique naturelles au sein d'une prod. sur console multipiste.
Et en +, ceux qui connaissent ne serait-ce qu'un peu le métier savent ce que ce gars a produit... Il en connait un rayon.

On pourrait imaginer un fil où on mettrait des liens donc sur les métiers du son, avec documents, vidéos, etc...

Mais faire un fil où un type comme moi qui connait un peu le domaine essaye de l'expliquer à ceux qui ne le connaissent pas du tout, sans passer par une initiation "en situation" me semble utopique, et en revient à parler dans le vide...

Je suppose que sur YouTube on doit trouver des quantité de liens sur tout ce qui est "home studio" 
Formations sur logiciels, etc...
Mais bon... 
Perso j'ai décroché du """milieu""" depuis 20 ans... Et je n'ai pas spécialement envie d'aller voir ce qui s'y fait de neuf, les bases restent les mêmes...
Répondre
#72
RE: Approche simplifée de quelques concepts audio
Bonjour dechab58,

Tu peux créer toi-même ce fil et tu verra bien si ça intéresse du monde!
Christian

Lecteur CD STUDER A730 - Tuner PHILIPS 22AH6731 - AMPLIS - WE300B  - K209+ Grand_Floyd  option tantale/argent - LE CUBE - Platine THORENS TD318 + cellule PHILIPS  GP422 et stylet taille Shibata + RIAA PACIFIC - Enceintes AUDIOREFERENCE 224.- Câbles ISODA partout.
Répondre
#73
RE: Approche simplifée de quelques concepts audio
(18/08/2021-15:28:30)Grand_Floyd a écrit : Bonjour dechab58,

Tu peux créer toi-même ce fil et tu verra bien si ça intéresse du monde!

Salut Grand-Floyd

Ayé, c'est fait ! 
Je l'espère en bonne rubrique du forum...
Répondre
#74
RE: Approche simplifée de quelques concepts audio
Bonjour à toutes et à tous,

Une nouvelle version de mon petit essai.
Pas de nouveau chapitre mais de multiples petites
retouches pour améliorer la lisibilité,
ainsi que quelques corrections d'erreurs
dont celles signalées par JCB et Jean-Marc Plantefève.

https://forums.melaudia.net/attachment.php?aid=32838

Contenu :

APPROCHE SIMPLIFIEE DE QUELQUES CONCEPTS AUDIO
A Introduction
B Simplification de la valeur des composants en simulation
C Réponse en coïncidence
D Retard de groupe
E Polarité et phase
F Fiches de caractéristiques de filtrages

Cordialement.
Tout est difficile avant d'être simple. Thomas Fuller
Répondre
#75
RE: Approche simplifée de quelques concepts audio
(24/08/2021-09:27:31)forr a écrit : APPROCHE SIMPLIFIEE DE QUELQUES CONCEPTS AUDIO
A  Introduction
B  Simplification de la valeur des composants en simulation
C  Réponse en coïncidence
D  Retard de groupe
E  Polarité et phase
F  Fiches de caractéristiques de filtrages

Bonjour à tous, bonjour forr,

Sur la figure montrée en D3, il manque le tracé de " sumBut3 " qui ne peut être confondu avec celui de " sumLiR2 ".

Sur le tableau montré en F1 ( page notée E1 par erreur ), je pense que le retard de groupe du 18 But à 1000 Hz est erroné, beaucoup trop proche de celui du 12 LiR.

Il me semble que tu ne précises nulle part que l'observation du déphasage entre voies n'est valable que sur signaux sinusoïdaux entretenus, au bénéfice de la simplification recherchée de l'analyse.
Par exemple, en page E4, sur une salve de sinus, en 12 LiR inversé, on verrait peut-être les membranes partir en sens opposé ... sur la 1ère sinusoïde ?

cdt  ... dada  ...
Répondre
#76
RE: Approche simplifée de quelques concepts audio
Bonjour Dada,

Merci pour tes remarques

(24/08/2021-14:22:07)Daniel16 a écrit : Sur la figure montrée en D3, il manque le tracé de " sumBut3 " qui ne peut être confondu avec celui de " sumLiR2 ".
Sur le tableau montré en F1 ( page notée E1 par erreur ), je pense que le retard de groupe du 18 But à 1000 Hz est erroné, beaucoup trop proche de celui du 12 LiR.
Ce sont les graphiques donnés par le simulateur.
J'ai essayé la formule active du LiR2 avec deux filtres passifs LR et CR séparés par un suiveur de tension,
les résultats sont les mêmes.
J'ai aussi comparé avec les courbes des livres de Dickason et de Self, je ne vois pas d'erreur.

Citation :Il me semble que tu ne précises nulle part que l'observation du déphasage entre voies n'est valable que sur signaux sinusoïdaux entretenus, au bénéfice de la simplification recherchée de l'analyse.
Les signaux sinusoïdaux non entretenus perdent leur qualificatif.
Mais je vais probablement l'insérer dans mon texte.

EDIT, voici ce qui apparaît maintenant au début de la page C4
Une petite note avant de s'intéresser à ces oscillogrammes :
un signal sinusoïdal est un signal "entretenu" c'est à dire d'amplitude et
de fréquence constantes. Au moment précis de son établissement ou de
son changement de niveau (par la commande de volume en audio),
ce n'est plus un signal sinusoïdal, il se voit affublé d'harmoniques.


Citation :Par exemple, en page E4, sur une salve de sinus, en 12 LiR inversé, on verrait peut-être les membranes partir en sens opposé ... sur la 1ère sinusoïde ?
La première sinusoïde est un piège, il n'en existe pas.
Supposons une salve sinus dont le mouvement démarre soudain à 0.
Un temps infinitésimal plus tard, le mouvement sera à la vitesse maximale du sinus
l'accélération aura donc été infinie !
On arrive à faire des oscillogrammes qui ressemble à ça avec un générateur de signaux,
mais si on grossit énormément le début de la salve, on voit bien que ça n'a rien de sinusoïdal.
En pratique, un tel début de salve est limité par le temps maximal de montée du signal
du générateur ou de l'appareil qui va la réceptionner. 

C'est Robert64 qui avait mis cette caractéristique des signaux sinusoïdaux sur la table
de l'auberge Audax. Je lui suis encore reconnaissant.

E1 est déjà corrigé en F1, j'ai fait vite... reste à lui faire faire le tour de piste.

A+
Tout est difficile avant d'être simple. Thomas Fuller
Répondre
#77
RE: Approche simplifée de quelques concepts audio
(24/08/2021-19:54:05)forr a écrit : Ce sont les graphiques donnés par le simulateur.
J'ai essayé la formule active du LiR2 avec deux filtres passifs LR et CR séparés par un suiveur de tension,
les résultats sont les mêmes.
J'ai aussi comparé avec les courbes des livres de Dickason et de Self, je ne vois pas d'erreur.

Bonjour forr,

J'aurai dû simuler avant d'écrire !
Tellement surpris que le délai de groupe global d'un croisement en Butt18 soit " aussi bon " que celui d'un LR12 !

Merci pour le rappel et les précisions autour de l'établissement d'un sinus.

cdt   ... dada  ...
Répondre
#78
RE: Approche simplifée de quelques concepts audio
Bonjour Forr,

Je me permets quelques précisions :

Citation :EDIT, voici ce qui apparaît maintenant au début de la page C4

Une petite note avant de s'intéresser à ces oscillogrammes :
un signal sinusoïdal est un signal "entretenu" c'est à dire d'amplitude et
de fréquence constantes. Au moment précis de son établissement ou de
son changement de niveau (par la commande de volume en audio),
ce n'est plus un signal sinusoïdal, il se voit affublé d'harmoniques.

Lorsqu'un sinus s'établit ou change de niveau, ce ne sont pas des harmoniques qui apparaissent, mais de l'énergie large bande.


Citation :La première sinusoïde est un piège, il n'y en a pas 1.
Supposons une salve sinus dont le mouvement démarre soudain à 0.
Un temps infinitésimal plus tard, le mouvement sera à la vitesse maximale du sinus
l'accélération aura donc été infinie !
On arrive à faire des oscillogrammes qui ressemble à ça avec un générateur de signaux,
mais si on grossit énormément le début de la salve, on voit bien que ça n'a rien de sinusoïdal.
En pratique, un tel début de salve est limité par le temps maximal de montée du signal
du générateur ou de l'appareil qui va la réceptionner.


Ce n'est que la réponse impulsionnelle (donc la réponse en fréquence en amplitude et en phase) qui dicte la réponse du système à n'importe quel signal. Il n'y a pas d'accélération "infinie" (question de bande passante). Le temps de monté du système n'est que le résultat de son produit gain/bande. C'est la RI qui dicte tout (évidemment si le système est linéaire).

L'analyse en sinus "entretenus" est suffisante car elle caractérise intégralement le système linéaire, pas besoin d'aller chercher des signaux non sinus, tout est dit par sa RI ;-)
X-UNI, MiniDSP OpenDRC DA8, Ampli PowerICE MiniDSP, SPH450TC, Accuton AS250, ATC SM75-150S, BlieSma T25B
Répondre
#79
RE: Approche simplifée de quelques concepts audio
Bonjour xnwrx,
(25/08/2021-12:02:44)xnwrx a écrit : Bonjour Forr,

Je me permets quelques précisions :

Citation :EDIT, voici ce qui apparaît maintenant au début de la page C4

Une petite note avant de s'intéresser à ces oscillogrammes :
un signal sinusoïdal est un signal "entretenu" c'est à dire d'amplitude et
de fréquence constantes. Au moment précis de son établissement ou de
son changement de niveau (par la commande de volume en audio),
ce n'est plus un signal sinusoïdal, il se voit affublé d'harmoniques.
Lorsqu'un sinus s'établit ou change de niveau, ce ne sont pas des harmoniques
qui apparaissent, mais de l'énergie large bande.

Citation :La première sinusoïde est un piège, il n'en existe pas.
Supposons une salve sinus dont le mouvement démarre soudain à 0.
Un temps infinitésimal plus tard, le mouvement sera à la vitesse maximale du sinus
l'accélération aura donc été infinie !
On arrive à faire des oscillogrammes qui ressemble à ça avec un générateur de signaux,
mais si on grossit énormément le début de la salve, on voit bien que ça n'a rien de sinusoïdal.
En pratique, un tel début de salve est limité par le temps maximal de montée du signal
du générateur ou de l'appareil qui va la réceptionner.
Ce n'est que la réponse impulsionnelle (donc la réponse en fréquence en amplitude et en phase) qui dicte la réponse du système à n'importe quel signal. Il n'y a pas d'accélération "infinie" (question de bande passante). Le temps de monté du système n'est que le résultat de son produit gain/bande. C'est la RI qui dicte tout (évidemment si le système est linéaire).

L'analyse en sinus "entretenus" est suffisante car elle caractérise intégralement le système linéaire, pas besoin d'aller chercher des signaux non sinus, tout est dit par sa RI ;-)

Les lecteurs sont plus sensibles à des exemples simples et concrets qu'à la théorie du signal.

Qu'un compresseur introduise de la distorsion harmonique lors les changements de niveaux est plus facile à comprendre que l'introduction de l'énergie large bande.
De plus c'est bien ce qui se passe, ça se voit avec un distorsiomètre instantané. J'en ai un qui montre des pointes momentanées de H2 et H3 sur une échelle de LEDs aux changements de  niveau.

Pour le sinus, l'idée est de montrer qu'une salve ne se comporte pas comme un sinus à l'allumage et à l'extinction. L'évocation de l'accélération infinie est plus parlante que l'approche mathématique.

A+
Tout est difficile avant d'être simple. Thomas Fuller
Répondre
#80
RE: Approche simplifée de quelques concepts audio
Le but est aussi de fournir la bonne information, pas une information erronée je pense.
Harmonique signifie bien des harmoniques du fondamental, or un sinus qui change de niveau ou de phase ne correspond pas de la distorsion harmonique mais bien un signal large bande (exemple de la modulation d'amplitude ou de phase). Il me semble nécessaire de rester juste dans la description.
Il en va de même pour l'exemple des salves à l'allumage et à l'extinction. Il n'y a qu'une description correcte pour les systèmes linéaires, c'est la RI. Il suffit de présenter le système comme un filtre avec sa bande passante (amplitude et phase), c'est ce qui conduit à la forme dégradée du signal lors de ces transitions. Le temps de monté n'est qu'une caractéristique du filtre liée à sa RI.
X-UNI, MiniDSP OpenDRC DA8, Ampli PowerICE MiniDSP, SPH450TC, Accuton AS250, ATC SM75-150S, BlieSma T25B
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)