MELAUDIA :: forums

Version complète : Décès de Bernard Salabert
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bonjour,

Je ne le connaissais pas personellement mais il est de ceux dont les créations (les haut-parleurs large-bande Phy notamment) ont dépassé les frontières. Respect!

Toutes mes condoléances vont à sa famille!

Jean-Michel Le Cléac'h
Bonjour.
C 'est une bien triste nouvelle que d'apprendre le décès de B.Salabert qui a porté a très haut niveau le HP large bande, dont effectivement la réputation a dépassé largement nos frontières.
J'ai eu la chance de rencontrer deux fois cet homme, sorte de puriste absolu, sans compter plusieurs entretiens téléphoniques avec lui, je termine d'ailleurs une paire d'enceintes en TQWT équipées du HP 21LB15.
J 'adresse aussi a sa famille toutes mes condoléances.
gege 94
Oui, c'est triste.
Je l'ai connu en 1983 ou 1984; à l'époque il tenait un magasin de DIY audio derrière la gare, à Montpellier. J'étais étudiant et c'est lui qui m'a donné en grande partie le virus.

Son système de démo se composait à l'époque comme suit:

Source et pré: je ne sais plus sauf que c'était avant l'ère du CD.
Ampli: Hiraga 8W Le Monstre avec les très gros condos totalisant pas loin d'1 farad (il avait mis 8 condos).
Enceintes: trois voies comportant une caisse en MDF épais de 200 litres pas très large mais assez haute (environ 1m de mémoire) et profonde (environ 60cm), chargeant un 38 cm Célestion, 2 gros évents laminaires en bas, près du sol. Il avait fixé verticalement un morceau de rail de chemin de fer à l'arrière pour donner de l'inertie. A hauteur d'oreille, le médium, un bicône 21 (Siare je crois) fonctionnant en quasi large bande (coupé en bas à 200Hz, et sans filtrage jusqu'au relais à 10kHz); la charge était un boîtier dont la face avant était à peine plus grande que le HP, par contre très profonde et ouverte à l'arrière, l'intérieur rempli de laine de roche ou de verre; en haut, posé à côté du médium et filtré avec un seul condo je crois, un Beyma CP21 à fente (il me disait: "c'est le même que le JBL car JBL fait fabriquer ses HP chez Beyma, et il est bien moins cher" - à l'époque 1200FF si je me souviens bien).

Son système était bluffant à l'écoute, j'étais fasciné par ce HP bicône papier qui avait l'air de s'être échappé d'une vieille radio, et qui chantait si bien. Il m'expliqua les vertus d'un HP à membrane légère couvrant sans rupture l'essentiel de la bande audio, les transitions repoussées aux extrémités du spectre facilitant la fusion des HP. Il devait déjà penser à faire ses propres large bandes...

Il passait souvent des disques de démo; je me souviens notamment d'un disque reproduisant le démarrage d'une locomotive à vapeur. Je devais avoir un air ébahi, et il me demanda: "Vous avez une idée de la puissance de l'ampli?" Je répondis : "100 W?" Il ria et me présenta en détails et avec passion la philosophie du 8W, la notions de rendement etc.
Son petit magasin sentait fort le tabac, il fumait beaucoup. Comme la locomotive de son disque.

Les magasins de HIFI de Montpellier organisaient alors des salons de HIFI en coopération avec des hôtels. J'y ai parfois Salabert, assis généralement devant et vers le centre, avec l'air d'un connaisseur critique mais je n'ai pas le souvenir d'avoir entendu de commentaires de sa part.

Merci Bernard pour cette passion que tu m'as transmise.
A la prochaine écoute.

Chris.
J'ai eu la chance de passer le voir il y a quelques années dans ses ateliers.... C'était un grand passionné...

.....
Merci pour une grande journée il y à un peu près un an; dégustation de truffes, vin et discussion avant de passer un bon moment d'écoute....
Grand passionné, homme de valeur ta mémoire restera.
Tim