MELAUDIA :: forums

Version complète : Les Grandes Castines à Cognac
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
salut tout le monde,

ah c'est pas souvent que je passe par ici...aujourd'hui c'est pour vous annoncer que l' Arlésienne est à Cognac, Srajan Ebaen est venu les écouter :
http://www.6moons.com/industryfeatures/g...ine/2.html

Elle a changé de gueule, de voix aussi...
Puisqu'on est entre nous ici je peux vous dire que c'est du Beyma, B&C pour l'aigu, et que le 38 est du sur mesure par Cyrille Pinton ( http://cyrille-audio.fr/accueil_f.html ) sur base de moteur italien (ah, ces moteurs italiens !!) néodyme à tous les étages, câblage soigné, et un filtrage passif 6db. que des trucs "tout simples"...qui nous ont fait transpirer pendant 3 ans. bon, on a autant rigolé que transpiré j'avoue !

le 38 c'est "notre" 38, un boulot qui s'est étalé sur 3 ans : membrane en papier toilette, moteur de Ferrari, et curieusement ça fait du grave avec presque pas de remontées. Cyrille doit en commercialiser une version "civile", mais je ne sais pas quand.

le hp d'infra est fabriqué par les deux acolytes d'Infraplanar.

je pense que les mélaudistes auront quelques idées à piquer et à utiliser sur leur propre système, n'hésitez pas : dans 2 ans je passe relever les copies et à mon tour repiquer des idées :-D

A+, Marco ---

reportage photo: http://www.melaudia.net/ecoutecastines10.php
Fidèle à sa philosophie depuis quelques années, c'est donc un système à 4 voies, filtrées en passif tout en 6db.

J'ai trouvé une écoute équilibrée, ample, sans superlatif mais vivante.

Le principal souci vient peut-être de la pièce. C'est pourtant une belle surface de'au moins 80m3 avec une belle hauteur sous plafond. Mais cette belle pièce à vivre a le défaut d'avoir des portes de séparation (c'est un double salon d'une ferme charentaise), portes qui entrent en résonnance à certaines fréquences. De plus, le mur derrière les enceintes est constitué pour les deux tiers de deux profonds placards. Il faudrait je pense les laisser ouverts lors des écoutes, pour éviter qu'ils forment un volume résonnant.

L'image m'a paru un peu haute, sans doute la position du pavillon de médium.
Contrairement à toutes les mises en œuvre de pavillons ronds que j'ai écoutées, je n'ai pas trouvé de problème de directivité marqué.

Sur certains messages très dynamiques, le EL156 semblait un peu court.
Quand on a basculé sur les Yamamura, l'écoute a changé de caractère, perdant un peu en transparence mais gagnant en tenue, avec un son ayant plus de corps.

Dès le début, j'avais trouvé que les enceintes étaient un peu trop pincées. Jean-Michel ne s'est pas fait prier pour les ouvrir un peu plus. ça a tout de suite donné une scène plus large.
Jean-Michel a confirmé que lui aussi préférait cete disposition.

Un des axes de progression selon Jean-Michel sera de remplacer les deux panneaux de grave, ceux-là sont un peu petits (85cm).
Bonjour à Tous,

lors du passage de Raoul en Charentes, j'ai eu l'occasion de l'accompagner à Châteaubernard (juste à côté de Cognac), chez Jean-Michel.
Superbe corps de ferme, typique à la région avec chais, distillerie, cours fermée.
La pièce d'écoute est superbe, lumineuse, calme et reposante.
Acoustiquement, elle est un poil claire, surtout derrière les enceintes où ça résonne un peu en tapant dans les mains. Rien de dramatique cependant même si un grand tapis derrière les enceintes et des rayonnages garnis dans les deux grands placards du fond amélioreraient certainement les choses.

Jean-Michel nous présente le système, nous précise qu'il est en cours de finalisation de la mise au point, avec une maquette de pavillon aigu pour tester différents profils, le 15" devait également évoluer me semble-t'il. Les panneaux de grave derrière le point d'écoute mesurent environ 65 x 65 cm. Jean-Michel compte les remplacer par des modèles plus grands.

Les grandes castines sont un beau produit, l'esthétique avec la poutre centrale incurvée est très réussie, la finition sobre m'a semblé très bonne.

On passe aux écoutes, différents morceaux du disque Melaudia permettent de mieux situer les choses. ça respire bien, sans aucune contrainte sur les forte, l'équilibre sonore semble bon. Directivité peu marquée contrairement aux pavillons Marco écoutés il y a quelques années.
Visiblement la mise en phase à été très soignée, L'image sonore est déroutante comparée à beaucoup d'enceintes, surtout sur l'étagement en hauteur avec des positionnement des instrument bien marqués. Un exemple avec un morceau de Saxophone, le son semblait provenir directement du pavillon bas-médium. Je me suis levé pour aller écouter juste devant, ça ne provenait pas particulièrement du 15" pavilloné : l'embouchure du saxe était virtuellement située à bonne hauteur pour un musicien qui joue debout. Même chose pour les cymbales de batterie (belle énergie), elles étaient à bonne hauteur et la grosse caisse à sa place, au raz du sol. Ce n'est pas si courant que ça sur une majorité d'enceintes.

Deux point cependant à souligner. les écoutes se sont fait à niveau confortable ce que permet le volume de la pièce et le recul suffisant, mais c'était beaucoup trop fort sur certains morceaux (voix solo, instruments acoustiques). Il y avait également une résonance assez marquée que l'on a attribué à la pièce.

L'autre point qui m'a laissé sur ma faim, ce sont les panneaux de grave qui n'apportait pas le poids nécessaire sur les notes les plus graves. je n'ai pas trouvé non plus que ça descendait dans les tréfonds, la première octave était vraiment très discrète.

Jean-Michel a relevé plusieurs fois le niveau des panneaux, modifié la fréquence (et la pente ?) de coupure : c'était mieux au niveau soutient des notes graves mais ça ne suivait pas les grande castine en terme de nervosité, comme s'il y avait du trainage. Marco qui est passé par la suite à confirmé que les membranes des panneaux s'étaient détendues et que ça jouait monocorde, ceci expliquant cela. Donc pas d'avis définitif sur les panneaux de grave qui ce jour là, n'étaient pas au meilleur de leur forme.

L'ampli EL 156 m'a semblé très transparent, parfois un peu dur et crispé. Je pense que vu la puissance très modeste et les niveaux lors des écoutes, il écrétait, et pas forcement en douceur.

Le passage à l'intégré Yamamura à effectivement modifié l'équilibre sonore avec une sonorité plus pleine mais également moins lumineuse et semblant un poil moins vive. C'est vraiment pour chipoter, le mariage avec les Grandes Castines était vraiment très agréable et confortable. Du coup, la résonance insistante que l'on attribuait au début à la pièce à totalement disparue.

Un angle moins pincé pour les enceintes apportait un peu plus d'ampleur à la scène sonore qui du coup était plus proche. C'était mieux à mon goût mais ça reste une question de préférence.

Pour conclure un après-midi très agréable, un système de haut niveau qui demandait encore un peu de mise au point (ampli et voie grave). Merci à Jean-Michel pour son accueil, merci également à Raoul de m'avoir proposé cette petite virée en terre cognaçaise.

Philippe
Mise à jour :

à la demande expresse du constructeur, les photos des panneaux de grave Infraplanar ont été retirées de la vue du public
rliyung a écrit :Mise à jour :

à la demande expresse du constructeur, les photos des panneaux de grave Infraplanar ont été retirées de la vue du public

Même demande de la part de Claude Lacroix sur Cineson où j'avais mis des liens vers le site Melaudia,ƒ∂

Philippe

PS : Raoul, supprime les photos du fichier images, déplace-les ou renomme-les : mes liens sur le site Cineson sont toujours actifs,ƒ∂ D'autres personnes ont pu faire comme moi des liens hyperliens vers ces images.
Bonjour Raoul,

Le photos dévoilaient sans trop un peu trop le changement radical concernant la motorisation qui sur le nouveau modèle n'occupe plus qu'une partie carrée centrale (30cm x 30cm à vue de nez) de la membrane... (alors que sur l'Infraplanar originel la motorisation occupait toute la surface...).

C'est ce qu'on appelle sans doute un secret de fabrication... Economie, économie...

Amicales salutations,

Jean-Michel Le Cléac'h


rliyung a écrit :à la demande expresse du constructeur, les photos des panneaux de grave Infraplanar ont été retirées de la vue du public
Lysavurt a écrit :Lautre issue qui ma laissé sur ma faim, ce sont les panneaux de urgent qui napportait pas le poids nécessaire sur les notes les
advantage graves. je nai pas trouvé non asset que ça descendait dans les tréfonds, la première octave était vraiment très discrète.

Hello,

You can write directly in english, it would be more readable than a machine translation.
People are interested to learn more about your experience.

a+mitiés raoul
rliyung a écrit :
Lysavurt a écrit :Lautre issue qui ma laissé sur ma faim, ce sont les panneaux de urgent qui napportait pas le poids nécessaire sur les notes les
advantage graves. je nai pas trouvé non asset que ça descendait dans les tréfonds, la première octave était vraiment très discrète.

Hello,

You can write directly in english, it would be more readable than a machine translation.
People are interested to learn more about your experience.

a+mitiés raoul

Raoul,

C'est une reprise (après double traduction?) de la phrase de Rififi (cf quelques messages plus haut)

"L'autre point qui m'a laissé sur ma faim, ce sont les panneaux de grave qui n'apportait pas le poids nécessaire sur les notes les plus graves. je n'ai pas trouvé non plus que ça descendait dans les tréfonds, la première octave était vraiment très discrète."


Mais vu le lien auquel renvoi le profil (vente de Viagra, Cialis...) de cette personne (enregistrée aujourd'hui même) je crois qu'il faut être méfiant. Je pense que c'est du spam ou du troll.

Amicales salutations,

Jean-Michel Le Cléac'h
C'est marrant, j'ai suivi son lien quand j'ai vu son message, à peu près une heure avant toi, son adresse renvoyait au site d'un prestataire informatique en Russie (hébergement, vente de noms de domaine, ...).

J'ai déapprouvé son message et s'il revient je bloquerai son compte.