Poster une réponse  Créer un sujet 
Pages (2): « Première < Précédente 1 [2] Dernière »
Ampli Gavottes
Auteur Message
forr
Posting Freak
*****


Messages : 2 193
Groupe : Enregistré
Inscription : 26/12/2015
Statut : Hors ligne
Message : #11
RE: Ampli Gavottes

herve00fr a écrit :
L’entrée comporte un condensateur (C13) dont le but est de filtrer l’entrée à un peu moins de 100kHz et de court-circuiter l’entrée à haute fréquence lorsque rien n’est connecté. En effet s’il n’y a pas d’entrée connectée, le gain est nul à basse fréquence d’où risque d’oscillation, C13 permet de court-circuiter le point milieu de R33 R22 à la masse et de doubler le gain initial de l’ampli (R29/R22 vs R29/(R33+R22)).

Les amplis à entrée inverseuse ne sont pas très courants. On en trouve plus en Europe qu'ailleurs notamment chez Quad (303, 405), le Mission (772), Lecson, Electrocompaniet.
L'avantage de cette configuration est la très faible variation des tensions appliquées aux entrées non inverseuse (tension nulle) et inverseuse (tension très faible).
En configuration non-inverveuse, les tensions appliquées aux deux entrées sont, de la même façon que dans la configuration précédente, presque identiques, mais de tension (référée à la masse) quasiment égale au signal d'entrée. Il s'ensuit une distorsion supérieure.

Le fait que la configuration inverseuse soit peu employée en entrée des amplificateurs de puissance provient sans doute du fait que si on laisse l'entrée en l'air, l'amplificateur se met à osciller.
Pas mal d'amplificateurs intégrés (de chez Philips, je crois), ainsi utilisés, se sont mis à fumer entre les mains des bricoleurs.
La solution qu'emploie Hervé rend le montage inverseur stable et devrait pousser les ampliphiles à construire plus souvent des montages inverseurs.


Tout est difficile avant d'être simple. Thomas Fuller
23/11/2020 13:14:35
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
herve00fr
Sourd
***


Messages : 215
Groupe : Enregistré
Inscription : 01/04/2016
Statut : Hors ligne
Message : #12
RE: Ampli Gavottes

forr a écrit :
En configuration non-inverveuse, les tensions appliquées aux deux entrées sont, de la même façon que dans la configuration précédente, presque identiques, mais de tension (référée à la masse) quasiment égale au signal d'entrée. Il s'ensuit une distorsion supérieure.


Oui, les avantages de la configuration inverseuse sont une absence de mode commun et le fait que l'étage d'entrée est dans la boucle de CR. La différence entre signal d'entrée et signal de CR est faite par des résistances à priori plus linéaires qu'une ou 2 jonctions de transistors.
Les désavantages étant une impédance d'entrée faible, un bruit supérieur du aux résistances d'entrée, et une bande passante plus faible (5% pour un gain de 20)

Retour sur l'extracteur de distorsion :
Schéma kicad :
   
TL072 --> LM4562 ; TL081--> OPA134
Si l’ampli sous test est inverseur, le signal entre directement sur U6A sinon le signal est inversé via U6B. R3 et R22 sont sur support et permettent d’aiguiller le signal.
L’alimentation est prise sur l’ampli sous test, elle peut être insérée à chaud : les entrées + et – sont sur des sources de mos Q1 et Q2 bloqués au repos. Lorsque P11 et P13 sont mis à la masse, C18 et C19 se chargent lentement, polarisent les gates et les mos deviennent conducteurs. Les tensions sont ensuite régulées.

Le pcb :
   

Coté soudures. Les capas de découplage des aop sont cms, sous les aop, connectées à V+ et V-.

Implantation des composants :
   

Le pcb est fixé au boitier via 8 entretoises métalliques.
Les entrées/sorties sont sur BNC, masses reliées au boitier.

Gavottes alimente –en alternance avec son successeur plus puissant et plus abouti- une paire de TAD TL1603, en enceintes closes de ~250l remplies de laine de roche.
Malgré une masse mobile plus que respectable de ~117g, l’ensemble délivre un grave fin, léger, voire croustillant.
Le haut médium-aigu est confié à un petit ampli à transconductance d'au moins 4W couplé en AC à une TD2001 chargée par un pavillon rond JMLC 320.


Hervé.
Aujourd'hui 00:41:47
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
forr
Posting Freak
*****


Messages : 2 193
Groupe : Enregistré
Inscription : 26/12/2015
Statut : Hors ligne
Message : #13
Bruit blanc

Bonjour Hervé,

herve00fr a écrit :
Les désavantages [des configurations inverseuses] étant une impédance d'entrée faible, un bruit supérieur du aux résistances d'entrée, et une bande passante plus faible (5% pour un gain de 20)

C'est un bruit blanc dont la valeur peut être évaluée avec ce calculateur en ligne :
http://www.sengpielaudio.com/calculator-noise.htm
Résultats : environ 1 µV pour 3 kΩ, 3 µ pour 30 kΩ, on peut vivre avec. L'entrée du Quad 405, c'est tout de même 22 kΩ et, à ma connaissance, personne ne s'est jamais plaint de son bruit de fond. Pareillement, j'ai eu longtemps un préampli phono inverseur (schéma Linsley-Hood) pour une cellule Grado prévue pour être chargée par 10 kΩ, là non plus, aucun bruit gênant (par contre, il avait tendance à capter une station de radio FM, ce qui n'a plus jamais été le cas par la suite sur mes montages).

Je n'ai pas de souvenirs précis de circuits amplificateurs, quels qu'ils soient, générant un souffle gênant, même en écoute avec un casque directement branché sur la sortie d'un amplificateur de puissance.

Une expérience curieuse, ça a été l'écoute d'un enregistreur sur cassette d'un répondeur téléphonique. Le bruit blanc était très élevé mais son rendu musical donnait une impression de grande définition.
Le fait m'a intrigué.
Le bruit blanc semble avoir quelques vertus pour l'audition, par exemple, je l'ai constaté sur des personnes atteintes d'acouphènes et qui se sentaient particulièrement bien chez moi où l'on entend des chutes d'eau de la rivière toute proche.
Ca m'a poussé à me demander si une dose homéopathique de bruit blanc n'était pas une bonne chose et à me tourner plus souvent sur les schémas inverseurs notamment avec des filtres analogiques à variable d'état. Des petits essais avec des TL084 ne m'ont pas rebuté, il semble que subjectivement, ces circuits intégrés antédiluviens ne soient pas mal-aimés...


Tout est difficile avant d'être simple. Thomas Fuller

Ce message a été modifié le: Aujourd'hui 12:50:55 par forr.

Aujourd'hui 12:50:39
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jsilvestre
Posting Freak
*****


Messages : 1 092
Groupe : Enregistré
Inscription : 13/01/2014
Statut : Hors ligne
Message : #14
RE: Ampli Gavottes

herve00fr a écrit :
Oui, les avantages de la configuration inverseuse sont une absence de mode commun et le fait que l'étage d'entrée est dans la boucle de CR.


Bonjour Hervé,

ok pour l'absence de mode commun mais la boucle ne peut rien de plus pour l'étage d'entrée qu'avec une config non inverseuse classique puisque le gain à prendre en compte est le gain des étages précédents .

joël

Aujourd'hui 13:22:06
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :