Poster une réponse  Créer un sujet 
Pages (7): « Première [1] 2 3 4 5 Suivante > Dernière »
Pourquoi on peut s'autoriser à préférer le vinyle au numérique
Auteur Message
rliyung
banlieue de Marciac (Gers)
*****


Messages : 3 077
Groupe : MELAUDIA.admin
Inscription : 08/02/2008
Statut : Hors ligne
Message : #1
Pourquoi on peut s'autoriser à préférer le vinyle au numérique

Bonsoir,

Personnellement, jusqu'il y a peu, je ne connaissais pas suffisamment le cheminement emprunté par la musique depuis la captation initiale jusqu'au support final pour encore entretenir quelques idées fausses. Aujourd'hui que je suis un peu moins ignorant, je vous invite à suivre la description des étapes de fabrication ci-après. On parle d'enregistrement principalement acoustique.

1. La captation
Les enjeux sont le positionnement des artistes dans l'espace puis la disposition des micros.
Dans notre cours, on va disposer un couple principal qui va capter la globalité du message ainsi que l'ambiance générale et des micros d'appoint pour capter les instruments au plus près avec le maximum de détail. A la console on va se contenter d'enregistrer au naturel, sans appliquer aucun effet.

2. Le mixage
La captation a donné un ensemble de pistes enregistrées séparément, il s'agit d'utiliser ces pistes en les intégrant (ou pas) et à doses contrôlées (niveau relatif entre les pistes, application des effets comme la réverb, le panoramique pour le placement dans l'espace et bien d'autres). Dans le même temps, on procède au montage qui consiste à copier-coller des bouts de prises différentes pour assembler les meilleurs passages. On réalise les fondus entre les morceaux.
Idéalement ce travail est effectué avec la participation des artistes.

A ce stade, on obtient le master studio, dans lequel les artistes se retrouvent, reflet du savoir-faire de l'équipe technique.

On serait dans un monde idéal qu'on graverait les disques à partir de ce master studio.

Malheureusement, on a des visées commerciales, le disque doit se vendre.
On aborde une autre étape de mastering, destiné à adapter le master studio au(x) public(s) visé(s).
3. Le master numérique.
Pour passer sur les médias à faible capacité dynamique, la dynamique de la musique va être écrasée, un peu ... un peu plus ... beaucoup plus ...
Si on vise les écoutes via des médias anémiques (youtube, smartphone, enceintes de PC), on écrasera beaucoup la dynamique. Le CD pressé à partir de ce même master numérique donnera un son pourri pour l'audiophile.

4. Le master vinyle
Supposons qu'on veut aussi presser des vinyles.
La gravure de vinyle nécessite un traitement particulier, pour tenir compte des contraintes mécaniques que n'a pas le numérique. Il nécessite un mastering spécifique.
Si on est un peu malin, on ne part pas du master numérique puisque qu'on n'a pas besoin d'en intégrer les contraintes.
On va donc partir du master studio, pour intégrer les seules contraintes du vinyle, avec toutes les chances de mieux préserver la dynamique que dans la filière numérique.

---

Pour revenir au master numérique, on pourrait sortir un master CD/HR pour l'audiophile, un master plus pauvre pour le public moins exigeant. Si vous avez les noms des labels qui procèdent ainsi, il faut nous donner les noms.
Par contre, dans le domaine de la pub, on prend soin de sortir des masters différents pour la radio, la télé, le cinéma. Eh oui, là c'est le commerce qui commande.

Avant de brandir ses idées reçues, l'audiophile devrait se demander s'il se branle bien le bon neurone.

a+mitiés raoul


mon système : http://forums.melaudia.net/showthread.php?tid=2443
25/07/2020 21:57:02
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
xn
Posting Freak
*****


Messages : 1 191
Groupe : Enregistré
Inscription : 23/08/2017
Statut : Hors ligne
Message : #2
RE: Pourquoi on peut s'autoriser à préférer le vinyle au numérique

Si je puis me permettre, un vinyle c'est 60dB de dynamique. Un CD c'est 96dB de dynamique. Youtube, la diffusion ethernet...etc, c'est aussi 96dB de dynamique.
Ce n'est donc pas la technologie qui va imposer la compression de Dynamique, mais des considérations commerciales qui font qu'une écoute youtube, gratuite, doit être pourrie, et qu'un CD moderne doit en mettre plein les oreilles quel que soit le niveau de la captation.
C'est la Merde commerciale qui nous fait nous opposer tout simplement.


Advance X-UNI, mini-DSP OpenDRC DA-8, Monitor Actives Accuton AS250-4-552, ATC SM75-150S, Monacor DT-25N + deux Sub Monacor SPH450TC
25/07/2020 22:54:54
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jys
gentil audiophile (93)
*****


Messages : 4 333
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 23/02/2012
Statut : Hors ligne
Message : #3
RE: Pourquoi on peut s'autoriser à préférer le vinyle au numérique

Opposer ? XN, t'es un peu arrogant...les 60dB de dynamique...un doux rêve quand on connaît de bons musiciens qui s'enregistrent sur Smartphone (la vidéo prime sur le son !)

25/07/2020 23:28:34
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Etmo
Senior Member
****


Messages : 600
Groupe : Enregistré
Inscription : 24/03/2020
Statut : Hors ligne
Message : #4
RE: Pourquoi on peut s'autoriser à préférer le vinyle au numérique

xn a écrit :
Ce n'est donc pas la technologie qui va imposer la compression de Dynamique, mais des considérations commerciales qui font qu'une écoute youtube, gratuite, doit être pourrie, et qu'un CD moderne doit en mettre plein les oreilles quel que soit le niveau de la captation.
C'est la Merde commerciale qui nous fait nous opposer tout simplement.


Pour analyser les niveaux d'écoute et les corrections à appliquer type loudness, j'ai consulté la documentation et les forums des ingénieurs du son. Ceci dans un soucis de comprendre comment tout ce petit monde fonctionne.
En fait il n'y a pas de règle, c'est plus la cible commerciale visée qui va definir la façons de comprimer la dynamique du son. Pour le loudness les diffuseurs du web commencent à appliquer des règles qui dépendent de l'environnement d'écoute ce qui est plutôt rationnel. Il est même possible d'écouter la version non modifiée si on le désire. De toutes façons, la mofication n'est appliquée qu'à la lecture et pas à la transcription des sources dans leur base de données.

La dynamique est donc toujours un choix de producteur.
Mais la dynamique n'est pas le seul outils des ingénieurs du son. La spécialisation et les effets de reverberation sont des outils importants qui permettent de modifier notre perception du son. Ils permettent d'enrichir et de créer des contrastes saisissants. On peu détacher certains objet de la scène sonore pour les mettre en valeur momentanément.

Ce débat me semble complètement stérile car la création, la diffusion et enfin l'écoute ne se résume pas à un choix de support. C'est secondaire par rapport au contenu.


Mon projet
26/07/2020 11:21:53
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
rliyung
banlieue de Marciac (Gers)
*****


Messages : 3 077
Groupe : MELAUDIA.admin
Inscription : 08/02/2008
Statut : Hors ligne
Message : #5
RE: Pourquoi on peut s'autoriser à préférer le vinyle au numérique

Bonjour Etienne,

Etmo a écrit :
...Pour le loudness les diffuseurs du web (quelques noms pour l'exemple?) commencent à appliquer des règles qui dépendent de l'environnement d'écoute (l'environnement d'écoute de qui ?) ce qui est plutôt rationnel. Il est même possible d'écouter la version non modifiée si on le désire (c'est la première fois que j'entends ça, chez qui ?). De toutes façons, la mofication n'est appliquée qu'à la lecture et pas à la transcription des sources dans leur base de données. (ça me vient, tu parles du MQA, qui représente quelle proportion du marché disponible ? une niche comme le SACD)

La dynamique est donc toujours un choix de producteur.
Mais la dynamique n'est pas le seul outils des ingénieurs du son. La spécialisation et les effets de reverberation sont des outils importants qui permettent de modifier notre perception du son. Ils permettent d'enrichir et de créer des contrastes saisissants. On peu détacher certains objet de la scène sonore pour les mettre en valeur momentanément. (hors sujet, et puis le master CD ou vinyle ne modifie que la dynamique, la spacialisation est faite à l'étape d'avant).

Ce débat me semble complètement stérile car la création, la diffusion et enfin l'écoute ne se résume pas à un choix de support. C'est secondaire par rapport au contenu. (je crois que tu n'as rien compris)


a+mitiés raoul


mon système : http://forums.melaudia.net/showthread.php?tid=2443
26/07/2020 14:22:52
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
marcj
Member
***


Messages : 75
Groupe : Enregistré
Inscription : 13/02/2013
Statut : Hors ligne
Message : #6
RE: Pourquoi on peut s'autoriser à préférer le vinyle au numérique

Bonjour,
une simple possibilité..
Pour ma part , il me semble que les enregistrements numériques donnent des sons un peu dispersés, ça manque parfois de cohérence d'ensemble. (comme l'apporte l'acoustique d'une salle de spectacle par exemple). Comme il existe beaucoup de très mauvais disques vinyle ou CD, je me demande pourquoi les ingénieurs du son ne s'en sont pas aperçus. (budget trop serré ou conditions d'écoute trop différente du produit final)
Pour ce manque de cohérence d'ensemble je me demande si l'utilisation d'une pointe de lecture ne vient pas remettre un peu d'harmonie d'ensemble. (comme un chevalet avant la table d'harmonie pour un piano) L'ensemble cellule/bras de lecture influe fortement sur le rendu ; une MC donne souvent un son plus chaud, plus intimiste ..

cordialement

26/07/2020 15:40:20
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jeanmichelb
Hautes-Alpes
****


Messages : 355
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 22/02/2012
Statut : Hors ligne
Message : #7
RE: Pourquoi on peut s'autoriser à préférer le vinyle au numérique

rliyung a écrit :
je crois que tu n'as rien compris

Une constante chez Gaston.

Jean-Michel


Platine lourde Nantex/plomb/Paulstra - Sheu 80mm - Clone SME 3012 I - DL103 PRO - Porte cellule bakelite Ortofon - Sonore microRendu - Dac Naim V1 - Lecteur CD Naim CD5 XS - Kaneda 210 - Filtre LCR MDA - Kaneda 50W MDA - K209+ Grand_Floyd - Petite Onken - Clone Ledauphin - TAD 2001 - Fostex T90A - Mogami
26/07/2020 15:52:55
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
xn
Posting Freak
*****


Messages : 1 191
Groupe : Enregistré
Inscription : 23/08/2017
Statut : Hors ligne
Message : #8
RE: Pourquoi on peut s'autoriser à préférer le vinyle au numérique

Et toi tu as compris quoi Raoul ? Parce que finalement tu n'as pas exprimé ta compréhension des choses.

Le message musical capté et à enregistrer est un signal électrique. Il contient toute l'information musicale, qu'elle soit mal captée ou bien captée. Ce signal électrique n'est plus de la musique, avec sa magie, son émotion ou quoi que ce soit, c'est juste un signal électrique totalement anonyme, totalement abstrait, dont les caractéristiques sont parfaitement connues en tant que signal électrique et non en tant que musique. C'est un signal électrique comme un autre.
Le seul but alors des moyens de stockage et de restitution (vinyle, CD, clef USB...), c'est de stocker ce signal électrique en vue de le restituer tel qu'il était avant d'être enregistré, rien de plus. La musique n'a absolument rien à voir à ce niveau.
En résumé, un vinyle ou un CD n'ont pour seul et unique but que de stocker un signal électrique afin qu'il soit restituable tel qu'il était avant stockage. Ca n'a rien à voir avec la musique.

Donc s'entendre dire que tel ou tel moyen de stockage/lecture est plus musical, véhicule plus d'émotion, est moins cohérent...etc n'a aucun sens. Le vinyle n'a aucune connaissance de l'oeuvre qu'on lui écrase dans les sillons. Le CD n'a aucune idée de la signification des bits qu'on lui fourre dans le plastique. C'est un signal électrique et c'est tout.

La performance d'enregistrement/restitution d'un vinyle est un peu moins bonne que celle d'un CD ou du numérique, mais à l'oreille c'est suffisant pour ne pas faire de différence. S'il y a différence entre CD et Vinyle, c'est uniquement parce que ce que le signal électrique qu'on est venu graver sur le support est différent.


Advance X-UNI, mini-DSP OpenDRC DA-8, Monitor Actives Accuton AS250-4-552, ATC SM75-150S, Monacor DT-25N + deux Sub Monacor SPH450TC
26/07/2020 16:54:32
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
tonipe
Posting Freak
*****


Messages : 1 021
Groupe : Enregistré
Inscription : 17/06/2012
Statut : Hors ligne
Message : #9
RE: Pourquoi on peut s'autoriser à préférer le vinyle au numérique

Bonjour

Je trouve totalement anormal que lorsque l'on achète de la musique dématérialisée "Hi-RES", on se retrouve avec la même dynamique qu'un vulgaire CD pour Mr tout le monde.
L'industrie de la musique, les producteurs, se moquent du monde.

L'important n'est pas la dynamique du support, l'important est la dynamique réelle de la musique qui est enregistrée.
A quoi cela sert-il d'avoir 96 dB de dynamique du support CD, si la dynamique de la musique enregistrée ne dépasse pas 20 dB ?

Quels sont les éléments concrets qui permettent de dire que le vinyle utilise un autre master que le CD ?

Cordialement, Dominique

26/07/2020 17:09:32
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jeanmichelb
Hautes-Alpes
****


Messages : 355
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 22/02/2012
Statut : Hors ligne
Message : #10
RE: Pourquoi on peut s'autoriser à préférer le vinyle au numérique

xn a écrit :
Ce signal électrique n'est plus de la musique, avec sa magie, son émotion ou quoi que ce soit, c'est juste un signal électrique totalement anonyme, totalement abstrait, dont les caractéristiques sont parfaitement connues en tant que signal électrique et non en tant que musique. C'est un signal électrique comme un autre.

Définition du Larousse, musique : art qui permet à l'homme de s'exprimer par l'intermédiaire des sons.
Ce qui sort de tes enceintes c'est quoi sinon des sons ?

Jean-Michel


Platine lourde Nantex/plomb/Paulstra - Sheu 80mm - Clone SME 3012 I - DL103 PRO - Porte cellule bakelite Ortofon - Sonore microRendu - Dac Naim V1 - Lecteur CD Naim CD5 XS - Kaneda 210 - Filtre LCR MDA - Kaneda 50W MDA - K209+ Grand_Floyd - Petite Onken - Clone Ledauphin - TAD 2001 - Fostex T90A - Mogami
26/07/2020 17:16:03
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :