Poster une réponse  Créer un sujet 
Pages (5): « Première < Précédente 1 2 3 4 [5] Dernière »
Lecteur cd abordable
Auteur Message
nxx
"Super-toxique, talentueux et nuisible"
*****


Messages : 2 480
Groupe : Enregistré
Inscription : 23/02/2012
Statut : Hors ligne
Message : #41
RE: Lecteur cd abordable

escartefigue33 a écrit :
Bonjour,
Depuis quelques années, je rippe systématiquement tous les CD que j'achète avec EAC, pour les stocker sur un NAS (et un disque de sauvegarde depuis peu)

La copie se fait généralement sans erreur d'après EAC, mais même quand il y en a et que la correction est possible, rien de vraiment audible à la lecture.
Mais le plus souvent, la piste est irrécupérable et est éliminée.

La lecture d'un CD par un PC est bien plus fiable que celle faite par une platine CD audio, dont la lentille finit toujours par perdre sa transparence quand le laser grille la poussière qui s'y est déposée.
Le nombre de lecteurs même hauts de gamme, que j'ai vus avec leurs platines HS est conséquent.
La correction d'erreur fait ce qu'elle peut, mais n'interrompt pas toujours la lecture quand elle échoue.
Quand ça devient audible, c'est que ça va vraiment très mal...

La dématérialisation est évidemment la solution pour s'affranchir de ces problèmes.
Le plus basique lecteur de CD/DVD informatique est cent fois plus performant qu'une platine CD Audio Research de 20 ans...
De plus son prix est ridicule, alors qu'il faut débourser plus de 500€ pour une platine de rechange pour l'appareil cité plus haut.

Les platines informatiques sont en progrès permanent, elles doivent lire des supports différents comme CD et DVD, ce qui demande un suivi de piste bien plus précis que pour un simple CD.
Cdt,
Gérard


Elles utilisent surtout d'autres routines de lecture et de correction, bien plus précises et professionnelles, voire industrielles,
les mécaniques sont bien différentes physiquement et ne fonctionnent vraiment pas de la même façon,
chaque secteur peut être relu 10 fois de suite sans broncher en une fraction de seconde, bref impossible de demander tout cela à un drive audio CD conventionnel.

Et aujourd'hui elles lisent et gravent les blu-ray, cela donne une idée de la précision mécanique acquise ces derniers temps.

Il ne faut pas cacher les possibilités réduites du système de naguère en matière d'immunité de lecture aux erreurs. Le fait de ne pouvoir vérifier le fichier ou l'image disque convertie en flux en sortie au moyen d'un code CRC validé par d'autres mécaniques à de nombreuses reprises est une lacune profonde, dont les amateurs se souciaient peu à l'époque du "son parfait pour toujours", mais qui ne tient pas la route devant un audiophile exigeant du 21e siècle.

Quand une erreur était signalée au niveau de la lecture, c'est bien sûr préalablement à intégration des données numériques dans le flux sortant, car il existe un petit buffer qui fait tampon justement pour cela. Mais quand l'erreur se produit et est signalée, la machine ignore si la bonne valeur du bit en erreur à attribuer au flux sortant est un 0 ou un 1. Il y a donc une correction d'erreur basée à la fois sur les codes CIRC (s'ils ont pu être lus de manière intègre) et sur un discriminant, routine "bascule" fine qui doit proposer correction dans la limite du temps imparti par le buffer tampon.
Chaque constructeur de méca propose ces circuits avec la mécanique, mais rare sont les marques propriétaires à développer et optimiser un montage customisé qui performerait "mieux" à cet égard.

La seule raison du correcteur d'erreur n'est pas de proposer un signal de sortie techniquement bit perfect mais est d'éviter des "spikes" d'erreurs dans le flux audio numérique sortant qui compliqueraient ensuite le travail de conversion D/A, ces spikes numériques pouvant provoquer des comportements désastreux pour les HPs en sortie analogique des amplificateurs, si ces erreurs ne venaient pas à être traitées dans la bande ultra sonore et donc rejetées, mais au contraire passer dans la bande audio retransmise à cause d'un effet d'aliasing.

Ces pratiques étaient intéressantes il y a 20 ans mais ne tiennent plus la route, de manière objective, face aux solutions de lecture dematérialisée et conversions D/A proposées aujourd'hui.

Cordialement


"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet."

Georges Courteline

Ce message a été modifié le: 31/01/2020 18:26:50 par nxx.

31/01/2020 10:26:37
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
escartefigue33
Posting Freak
*****


Messages : 2 824
Groupe : Enregistré
Inscription : 17/01/2013
Statut : Hors ligne
Message : #42
RE: Lecteur cd abordable

Dominique a écrit :
Bonjour Gérard,

escartefigue33 a écrit :
La dématérialisation est évidemment la solution pour s'affranchir de ces problèmes. Le plus basique lecteur de CD/DVD informatique est cent fois plus performant qu'une platine CD Audio Research de 20 ans... De plus son prix est ridicule, alors qu'il faut débourser plus de 500€ pour une platine de rechange pour l'appareil cité plus haut..

Ça n'est pas tout à fait mon propos et ce que tu écris va à l'encontre des arguments que j'expose (relis mon message).
- Je suis cependant d'accord avec toi sur la supériorité des performances techniques des lecteurs de galettes informatiques.

Bonjour Dominique,
Je ne répondais pas à ton message en particulier, je voulais simplement démontrer que des solutions de lecture sans erreur existent, et ça ne date pas d'aujourd'hui.
Et surtout pour dix fois moins cher qu'un lecteur de salon, qui ne va pas tarder à être périmé, tout comme le CD dont les jours sont comptés.
Pour moins de cent balles, un Raspberry Pi suivi d'un DAC tient dans la main et fournit un signal sans erreur, il peut être télécommandé, et reçoit en plus des centaines de radios Web.
Une carte SD de 128Go ou un disque dur externe peut le transformer en lecteur autonome si on ne veut pas passer au stockage réseau.
Les fabricants de matériel audio ont du mauvais sang à se faire...
Cdt,
Gérard


NAS Synology, RaspberryPI 3B+ carte Allo Digione MiniDSP nanodigit 2x8, 2 DAC DIY Wolfson dual 8741, ampli grave clone Quad 405 alim SMPS, amplis médium/aigu Spectral DMA90, enceintes DIY "Papillon" V1, Jedi, Jack Russel audiophile.
31/01/2020 13:34:35
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Dominique
Project Manager 78 Conflans Ste Honorine
*****


Messages : 2 506
Groupe : MELAUDIA.admin
Inscription : 28/03/2008
Statut : Hors ligne
Message : #43
RE: Lecteur cd abordable

escartefigue33 a écrit :
Les fabricants de matériel audio ont du mauvais sang à se faire...

+1


@mitiés, Dominique. 3 600 tubes parmi 850 références/marques,
RIAA Pacific, Tuner Yamaha T-D500, DAC 2 x AD1865 // NOS, Ampli K209+ Grand_Floyd 2020, Altec 515-8G/VOT + Butt 12dB/800Hz + TAD TD4001/TH4001 + Tweeters André Klein (à venir), Sub JBL 2241H/4641 + Xilica XP-4080 + Thomann Proline 3000.
31/01/2020 18:24:20
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ludovico
2402 addict
****


Messages : 655
Groupe : Enregistré
Inscription : 11/07/2011
Statut : Hors ligne
Message : #44
RE: Lecteur cd abordable

escartefigue33 a écrit :

Dominique a écrit :
Bonjour Gérard,

escartefigue33 a écrit :
La dématérialisation est évidemment la solution pour s'affranchir de ces problèmes. Le plus basique lecteur de CD/DVD informatique est cent fois plus performant qu'une platine CD Audio Research de 20 ans... De plus son prix est ridicule, alors qu'il faut débourser plus de 500€ pour une platine de rechange pour l'appareil cité plus haut..

Ça n'est pas tout à fait mon propos et ce que tu écris va à l'encontre des arguments que j'expose (relis mon message).
- Je suis cependant d'accord avec toi sur la supériorité des performances techniques des lecteurs de galettes informatiques.

Bonjour Dominique,
Je ne répondais pas à ton message en particulier, je voulais simplement démontrer que des solutions de lecture sans erreur existent, et ça ne date pas d'aujourd'hui.
Et surtout pour dix fois moins cher qu'un lecteur de salon, qui ne va pas tarder à être périmé, tout comme le CD dont les jours sont comptés.
Pour moins de cent balles, un Raspberry Pi suivi d'un DAC tient dans la main et fournit un signal sans erreur, il peut être télécommandé, et reçoit en plus des centaines de radios Web.
Une carte SD de 128Go ou un disque dur externe peut le transformer en lecteur autonome si on ne veut pas passer au stockage réseau.
Les fabricants de matériel audio ont du mauvais sang à se faire...
Cdt,
Gérard


Tu oublies juste une chose importante, le plaisir de chercher un disque et de le poser dans le lecteur.


Systemdek IIX avec bras Zeta, DL-103, Hiraga 2, RIAA à tubes
31/01/2020 18:26:51
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Patrick
Le Perreux sur Marne (Val de Marne)
*****


Messages : 1 045
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 28/03/2008
Statut : Hors ligne
Message : #45
RE: Lecteur cd abordable

Et le plaisir de ripper!
Et le plaisir de taguer!
Et comme signale escartefigue33 le nombre de radios dont certaines en FLAC d’autres en qualité CD si l’on a Volumio!
Sinon on peut toujours mettre son CD dans son lecteur de portable et lire avec par exemple JRiver.

Patrick

31/01/2020 19:42:38
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
escartefigue33
Posting Freak
*****


Messages : 2 824
Groupe : Enregistré
Inscription : 17/01/2013
Statut : Hors ligne
Message : #46
RE: Lecteur cd abordable

Ludovico a écrit :
Tu oublies juste une chose importante, le plaisir de chercher un disque et de le poser dans le lecteur.


Bonsoir,
Oui, je m'en souviens, il y a 30 ans, j'avais une superbe platine Transcriptor, je sortais un disque de sa pochette, je le posais délicatement sur les 5 plots dorés, et j'abaisssais doucement le levier pour poser la cellule sur la piste désirée, c'était très poétique, j'allais m'asseoir (pas longtemps) et j'écoutais la musique.
Environ 1 minute 30 plus tard, il fallait s'extraire du canapé pour changer de plage ou se résigner à écoute la face en entier, même les morceaux que j'appréciais moins.
C'était très beau et je ne me lassais pas de pratiquer cette cérémonie devant mes invités qui s'en foutaient mais faisaient semblant d'être émerveillés.
Sacrilège innommable, la Transcriptor est partie à la déchetterie quand il a fallu que je fasse de la place, je l'ai regretté, mais un peu tard.
A part ça, les réglages de cette platine étaient imbouffables, il fallait compter une bonne après-midi pour changer de cellule...

Dans quelques minutes, je vais écouter quelques disques stockés sur le réseau avec Madame, je n'aurai pas besoin de lever mon cul du canapé, ni même d'arrêter de réchauffer mon verre de Hibiki, l'Ipad va m'afficher le catalogue complet pour tous les types de musique, je pourrai sélectionner un album ou une plage, régler le volume, effectuer une avance rapide, choisir une radio Web...
C'est effectivement un autre monde.
cdt,
Gérard


NAS Synology, RaspberryPI 3B+ carte Allo Digione MiniDSP nanodigit 2x8, 2 DAC DIY Wolfson dual 8741, ampli grave clone Quad 405 alim SMPS, amplis médium/aigu Spectral DMA90, enceintes DIY "Papillon" V1, Jedi, Jack Russel audiophile.
31/01/2020 20:16:50
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jys
gentil audiophile (93)


Messages : 4 095
Groupe : Banni
Inscription : 23/02/2012
Statut : Hors ligne
Message : #47
RE: Lecteur cd abordable

Et si on veut se promener...le Discman Sony a une mémoire "flottante" de quelques millisecondes pour "amortir" les pertes de lecture...
il est vrai que c'est résolu depuis l'invention du lecteur sans pièce mobile...

31/01/2020 20:20:35
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jsilvestre
Posting Freak
*****


Messages : 811
Groupe : Enregistré
Inscription : 13/01/2014
Statut : Hors ligne
Message : #48
RE: Lecteur cd abordable

narshorn a écrit :
Elles utilisent surtout d'autres routines de lecture et de correction, bien plus précises et professionnelles, voire industrielles,
les mécaniques sont bien différentes physiquement et ne fonctionnent vraiment pas de la même façon,
chaque secteur peut être relu 10 fois de suite sans broncher en une fraction de seconde, bref impossible de demander tout cela à un drive audio CD conventionnel.

Et aujourd'hui elles lisent et gravent les blu-ray, cela donne une idée de la précision mécanique acquise ces derniers temps.

Il ne faut pas cacher les possibilités réduites du système de naguère en matière d'immunité de lecture aux erreurs. Le fait de ne pouvoir vérifier le fichier ou l'image disque convertie en flux en sortie au moyen d'un code CRC validé par d'autres mécaniques à de nombreuses reprises est une lacune profonde, dont les amateurs se souciaient peu à l'époque du "son parfait pour toujours", mais qui ne tient pas la route devant un audiophile exigeant du 21e siècle.

Quand une erreur était signalée au niveau de la lecture, c'est bien sûr préalablement à intégration des données numériques dans le flux sortant, car il existe un petit buffer qui fait tampon justement pour cela. Mais quand l'erreur se produit et est signalée, la machine ignore si la bonne valeur du bit en erreur à attribuer au flux sortant est un 0 ou un 1. Il y a donc une correction d'erreur basée à la fois sur les codes CIRC (s'ils ont pu être lus de manière intègre) et sur un discriminant, routine "bascule" fine qui doit proposer correction dans la limite du temps imparti par le buffer tampon.
Chaque constructeur de méca propose ces circuits avec la mécanique, mais rare sont les marques propriétaires à développer et optimiser un montage customisé qui performerait "mieux" à cet égard.

La seule raison du correcteur d'erreur n'est pas de proposer un signal de sortie techniquement bit perfect mais est d'éviter des "spikes" d'erreurs dans le flux audio numérique sortant qui compliqueraient ensuite le travail de conversion D/A, ces spikes numériques pouvant provoquer des comportements désastreux pour les HPs en sortie analogique des amplificateurs, si ces erreurs ne venaient pas à être traitées dans la bande ultra sonore et donc rejetées, mais au contraire passer dans la bande audio retransmise à cause d'un effet d'aliasing.

Ces pratiques étaient intéressantes il y a 20 ans mais ne tiennent plus la route, de manière objective, face aux solutions de lecture dematérialisée et conversions D/A proposées aujourd'hui.

Cordialement



M'est revenu en tête une manip très simple si tu as encore un graveur de CD sous la main. L'idée est de faire une copie d'un cd puis de comparer la copie et l'original. Avec du matériel en bon état il n'y aura pas de différences entre les deux, la correction d'erreur du lecteur corrige toutes les erreurs de gravure et de lecture. Les erreurs lors de la gravure sont inévitables et une fois gravé c'est gravé!

Je pensais vraiment que le sort des erreurs de lecture était réglé depuis longtemps, c'est connu depuis plus de 20 ans! Mais visiblement ce n'est pas le cas, elles ont la vie dure!

Joël

31/01/2020 23:15:43
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :