Poster une réponse  Créer un sujet 
Pages (26): « Première [1] 2 3 4 5 Suivante > Dernière »
Alignement temporel des haut parleurs dans le cas d'un filtrage multi-voies
Auteur Message
Ragnarsson
Jomsviking
*****


Messages : 847
Groupe : Enregistré
Inscription : 05/05/2016
Statut : Hors ligne
Message : #1
Alignement temporel des haut parleurs dans le cas d'un filtrage multi-voies

Ce fil fait suite à ces deux contributions et explique comment procéder pour un bon alignement temporel de vos haut parleurs dans le cas d'un filtrage. Je mettrai à jour et corrigerai ce premier message au fil des contributions, avec ajout de mesures et simulations pour illustrer.

xn a écrit :
La réponse impulsionnelle qu'on mesure avec le sweep correspond bien à la réponse théorique sur impulsion de Dirac, au moins pour la bande passante mesurée. Il n'y a aucune ambiguïté ou aucun doute là dessus.
Cette réponse impulsionnelle contient toute l'info linéaire temporelle et fréquentielle sur le système mesuré. C'est encore une certitude.
Donc on repose la question : qu'est-ce que vous nommez l'alignement temporel ? Lorsque vous aurez répondu à cette question, on pourra déterminer comment l'obtenir.


JM Plantefeve a écrit :
xn,

Donc on repose la question : qu'est-ce que vous nommez l'alignement temporel ?

Je suis un peu surpris par ce questionnement. Pour le cas d'un filtrage analogique, l’alignement temporel est le fait d’obtenir l’ensemble des centres d’émission acoustique à égale distance du point d’écoute. A ne pas mélanger avec l’alignement en phase, qui lui est question de bon suivi de cibles (LR2lp/LR2hp ; LR4lp/LR4hp ; DU4lp/DU4mp/DU4hp ; …). En pratique, on peut jouer de compromis entre suivi imparfait de cibles et désalignement temporel en légère adaptation.

Quant au B3lp/B3hp, alignement en phase au sens strict : non ; alignement temporel : oui.

Ceci avant d’évoquer les filtres Quasi-Optimaux (comme le Harsch B4lp/Be2hp) où un désalignement temporel prononcé est exploité.


Le problème de l'alignement temporel des haut parleurs est un sujet récurent sur Melaudia:
http://forums.melaudia.net/showthread.php?tid=8445
http://forums.melaudia.net/showthread.php?tid=6640
http://forums.melaudia.net/showthread.php?tid=4329

L'idée est de l'aborder plutôt sous forme de tutoriel, enrichi par les différentes contributions au fil.

Dans ce qui suit on raisonne en champ libre. Cela sera transposable à une pièce mais pour laquelle il faudra ne considérer que les fréquences au delà de la fréquence de Schroeder (il faut connaitre votre RT60 pour la calculer et le volume de la pièce), et connaitre le RT60 du local.

Pour réaliser l'alignement temporel des deux sources on peut les déplacer physiquement, utiliser un délai analogique ou numérique (qui peut être à base de filtre passe-tout ou de retard pur), ou utiliser des filtres électriques asymétriques.

L'objectif de l'alignement temporel est d'avoir une contribution synchrone des deux (ou plus) sources pour la plage de fréquence qu'elles ont en recouvrement.

0) Comment réaliser une mesure avec une bonne référence temporelle

Dans ce qui suit il va être question de temps, de délai, de phase, de phase minimale, de temps de propagation de groupe. Si vous ne connaissez pas ces termes, il y a un peu de travail préalable.

Quelques documents sont disponibles pour vous aider:
http://excelsior-audio.com/Publications/..._Delay.pdf
http://www.kef.com/uploads/files/en/kef_...ilters.pdf

Ne pas oublier d'aller lire les informations intéressantes qu'on trouve sur le blog de jimbee:
http://jimbee.over-blog.com/mesure-acous...ments.html

Le problème à résoudre est que dans une enceinte (sauf les large bande) qu'il n'y a pas qu'un seul haut parleur et qu'ils sont très généralement non coïncidents. Donc en fonction de leur installation et de la position de mesure ou écoute le temps de vol de chaque haut parleur est différent. Pour pouvoir obtenir une bonne coïncidence de phase il faut donc tenir compte d'un temps de vol résiduel contribuant à la phase.

La valeur de phase a alors une composante dépendante de la fréquence et un autre uniquement liée au temps de propagation entre le temps de référence et le réel par haut parleur.

Il faut raisonner avec un temps de vol de référence pour tous les haut parleurs du système, que l'on retranche au temps de vol des autres.
Ce principe permet de placer le temps 0 de référence ou on veut pour le haut parleur servant de référence au système, départ de l'impulsion, sommet de celle-ci ou bien là ou cela permet de faire coller la phase mesurée à la phase minimale.
Mais cela ne doit être fait que pour un seul des haut parleurs, typiquement le haut parleur d’aiguë,le temps de référence phase minimale correspondant assez bien avec le sommet de l'impulsion.

Ce principe permet aussi d'obtenir une référence temporelle qui va permettre de pouvoir réaliser des mesures avec des emplacements différents pour le micro, que l'on pourra repositionner temporellement, ou bien pouvoir bien prendre en compte le temps de vol différent en fonction de l'angle d'écoute qui va varier selon les haut parleurs et leur disposition géométrique.

La première étape est de savoir mesurer correctement la phase, en supprimant le temps de vol (temps mis par le son du haut parleur au micro). Pour cela on peut utiliser la méthode décrite par forr (utilisant Clio Pocket, mais le principe sera similaire avec REW (utiliser le loopback, principe décrit dans la documentation de REW https://www.roomeqwizard.com/REWhelp.pdf ):

http://forums.melaudia.net/showthread.ph...#pid127056
http://forums.melaudia.net/showthread.ph...#pid127076
forr avait aussi écrit un document présentant des expérimentations d'alignement temporel: http://forums.melaudia.net/attachment.php?aid=22565

Pour ceux qui possèdent un micro USB (par exemple un UMIK), il n'y a pas de référence temporelle pour les mesures et on ne pourra pas déterminer directement la différence de temps d'arrivée d'un haut parleur par rapport à un autre.
Pour faire ça, on peut utiliser la méthode Jeff Bagby:
http://techtalk.parts-express.com/fileda...id=1149302

Passons maintenant aux expérimentations

1) Deux sources sonores identiques, parfaites et équidistantes du point de mesure ou d'écoute

Deux sources sonores sont alignées temporellement pour une mesure ou écoute en un point donné lorsque les ondes sonores arrivent en même temps en ce point. Les signaux reçus sont alors parfaitement en phase et le niveau sonore sera augmentée de 6dB par rapport à une seule de ces sources.

Le temps de vol est le temps mis par l'onde acoustique pour aller de la source au point de mesure ou écoute. Il est dépendant de la célérité du son dans l'air dont la valeur est donnée par 20,05xracine(Température en degrés Kelvin), variant de 342 à 345 m.s-1, pour des températures normales.

Mais avoir un temps de vol identique pour les deux sources ne suffit pas pour garantir que la sommation des deux sources aboutira à une augmentation du niveau sonore de 6dB, car en fonction de la fréquence, chaque source a un temps de propagation de groupe.

Celui-ci serait nul pour toute la gamme de fréquence utile pour une source parfaite, dont l'instant 0 pourrait être définit pour toute la gamme de fréquence par le début de la réponse impulsionnelle caractérisant la source.
Mais un transducteur électroacoustique peut être assimilé pour sa bande utile à un système à phase minimale, produisant la plus petite variation de phase possible en fonction des variations en module du système.

Un haut parleur est un système de type passe-bande dont la phase se comporte de manière similaire à celle d'un filtre électrique à phase minimale. Un haut parleur non filtré a donc un temps de propagation de groupe non nul en basse fréquence et tendant vers 0 en hautes fréquences.

Aligner temporellement deux haut parleurs identiques non filtrés est simple il suffit d'aligner physiquement le départ ou le sommet de leurs réponses impulsionnelles, celles-ci étant identiques. On pourra observer grâce à une mesure en un point équidistant des deux haut parleurs (sans du tout bouger le micro), et en disposant d'une référence de temps pour la mesure, que les réponses en phase des deux haut parleurs seront alignées peut importe qu'on soit en phase repliée ou non.

Jusque là personne ne contredira ce que je viens d'écrire (seules des corrections de terminologie ou des précisions pourraient être apportées).

On commence par mesurer un haut parleur, ici dans l'axe à 1m de distance. La phase est composée d'une composante issue du temps mis dans l'air pour que l'onde atteigne le micro et d'une composante de phase du haut parleur:



Grâce à la fonction IR shift dans REW on peut retirer le temps de vol (estimé à 2,992ms) ce qui donne une courbe de phase bien plus lisible:


On peut observer une annulation vers 150Hz sous la forme d'une discontinuité de phase qui est due à une réflexion géométrique créant une annulation du signal (le signal réfléchi ayant la même énergie que le signal incident).

Grâce à la fonction de fenêtrage temporel on peu limiter le signal avant l'arrivée de cette réflexion (ce n'est pas toujours possible, ici c'est facile c'est une mesure en extérieur):


La courbe de phase obtenue est proche de la phase minimale (en gris).


Si on regarde cela d'un point de vue temporel (en gris la réponse impulsionnelle en utilisant la phase minimale au lieu de la phase mesurée):


On peut observer que la phase du haut parleur n'est assimilable à la phase minimale que pour une plage de fréquence, ce n'est plus vrai aux extrémités de la bande et cela peut commencer tôt (400Hz dans le cas de mon PHL1120). Il est préférable d'utiliser l'information de phase vraie plutôt que la phase minimale pour l'étude de filtrage.

On peut aussi observer que le temps de référence (positionné par REW à 0us) correspondant à une phase proche de la phase minimale n'est pas le début de l'impulsion ni son sommet.

Maintenant positionnons deux de ces haut parleurs à équidistance (supposant que nous nous trouvons dans l'axe des deux ou qu'ils soient omnidirectionnels):

On obtient un niveau de pression sonore plus élevé de 6dB pour l'ensemble de la bande passante du haut parleur.

Si maintenant on retarde l'un des deux en le reculant de 2cm:


Le gain n'est plus de 6dB pour toute la bande et ce n'est plus valable qu'en basse fréquence là ou l'écart de phase entre les deux haut parleurs est négligeable. Le bon alignement temporel correspond bien pour cet exemple simple à avoir les deux courbes de phase parfaitement alignées pour la bande de fréquence considérée.

Note: cela illustre aussi l'atténuation dépendant de la fréquence quand on utilise un réseau de haut parleurs, en fonction de la position où on mesure ou écoute.

2) Deux sources sonores différentes équidistantes du point de mesure ou d'écoute

Deux sources sonores différents, mais ayant une plage de fréquence commune avec une réponse uniforme pour celle ci, sont alignées temporellement pour une mesure ou écoute en un point donné lorsque les ondes sonores arrivent en même temps en ce point. Les signaux reçus pour la plage de fréquence commune au deux bandes passantes des deux sources (supposant leur réponse uniforme dans cette plage) sont alors parfaitement en phase et le niveau sonore sera augmentée de 6dB par rapport à une seule de ces sources.

Étant donné que les deux sources sont différentes, leur temps de propagation de groupe sera différent, déjà même avant filtrage. Pour que la sommation des puissances aboutisse à un gain de 6dB pour la plage de fréquence commune aux deux sources il faudra que la valeur de leur phases soient identique pour toute cette plage (on raisonne en régime établi, on parle bien de phase et pas de temps de propagation de groupe identique). Si le temps de propagation de groupe pour cette plage de fréquence peut être totalement identique c'est encore mieux.

Aligner deux sources correspond donc à aligner leurs phases pour la bande de fréquence utile ciblée pour pouvoir obtenir ce gain de 6dB. Avoir le temps de propagation de groupe identique pour toute la plage de fréquence commune est encore mieux. Si on souhaite utiliser les réponses impulsionnelles pour aligner les deux sources, il faudrait alors les filtrer afin de ne conserver que la bande utile commune (dans l'hypothèse d'un filtre à phase linéaire).

Pour illustrer, comme deuxième haut parleur en plus du PHL1120 on utilise un ESS AMT, haut parleur dipolaire à ruban Heil.

Mesure à 1m dans l'axe, avec suppression du temps de vol définit à partir de la phase minimale (en gris):





On positionne les deux haut parleurs de façon à ce qu'au point de mesure ou écoute on retrouve bien la référence temporelle des illustrations précédentes.

Les impulsions correspondent à ceci, où leur départ est bien aligné, ce qui est encore plus visible sur la représentation en dB:



La somme des deux sources donne le résultat suivant:

Les phases ne sont pas coïncidentes sur la plage de fréquence commune, et la sommation des source ne fournit pas un gain de 6dB.

Reculons maintenant le tweeter de 1,65cm:


Les valeurs de phases sont coïncidentes entre 3 et 6kHz, plage pour laquelle on obtient bien une bonne sommation.
Pour une bonne sommation entre 1 et 3kHz le retard à appliquer ne sera pas le même. D'un point de vue calage des impulsions on obtient ce qui suit:




On peut donc constater que pour obtenir une bonne coïncidence de phase sur l'ensemble de la bande de fréquences à reproduire par les deux haut parleurs il faudra ajuster le retard d'une voie sur l'autre, le point optimal ne correspondant pas forcement au départ de la réponse impulsionnelle pour chaque haut parleur, ni au sommet des impulsions.

3) Deux sources sonores différentes filtrées et équidistantes du point de mesure ou d'écoute

Comme précédemment mais l'alignement de la phase (ou du temps de propagation de groupe) se fait avec les haut parleurs filtrés. Le temps de propagation de groupe pour chaque haut parleur sera celui du haut parleur non filtré combiné avec celui du filtre, de même pour la valeur de phase.
Aligner deux sources filtrées correspond donc à aligner leurs phases pour la bande de fréquence utile ciblée pour pouvoir obtenir le gain de 6dB.

En première approximation, on peut aligner temporellement les deux sources non filtrées, par exemple sur leurs départs d'impulsions et appliquer des filtres électriques complémentaires, au temps de propagation de groupe identique, on conservera la relation temporelle entre les deux sources.
Pour que la sommation correcte se fasse il faudra alors que la réponse soit uniforme pour les deux sources sur la plage de fréquence commune, la réponse acoustique suivant alors celle du filtre pour cette plage de fréquence.
Si on utilise une courbe cible acoustique, avec des filtres électriques différents, l'alignement temporel réalisé avant filtrage ne fournira plus forcément une phase identique (ou un temps de propagation de groupe identique) pour les deux sources.

Filtrage du PHL1120, avec une cible LR24 1500Hz:

En ayant recalé temporellement la mesure d'origine par rapport à l'obtention d'une courbe de phase collant la courbe de phase minimale, on peut observer que la phase du haut parleur filtré est très proche de la courbe de phase cible. On peut encore améliorer en avançant un tout petit peu le haut parleur médium.

Filtrage du ESS AMT avec une cible LR24 1500Hz:


Le bon respect des courbes cibles permettra d'avoir une bonne coîncidence de phase, en utilisant le positionnement des sources basé sur la référence temporelle phase minimale.

On vérifie en inversant une des polarité de haut parleur, le trou dans la réponse est franc et symétrique de part et d'autre de la fréquence de coupure:



4) En conclusion
Pour réaliser un alignement temporel correct de deux sources sonores filtrées on doit considérer les éléments suivants:

* Le temps de propagation de groupe (GD) de chaque haut parleur est fonction du GD du haut parleur non filtré et du filtre.
* Le délai entre deux haut parleurs est la différence entre les sommes du temps de vol (retard pur) respectif et du GD de chaque haut parleur filtré, pour chaque haut parleur.
* L'écart de phase est minimal lorsque le délai entre les deux haut parleurs est le plus faible possible pour toute la plage de fréquence commune.
* Cette plage est à définir par rapport à une atténuation minimale d'une voie par rapport à l'autre en extrémité de bande commune (12dB est une valeur correcte, mais certains pratiquent 20 voir 30dB).

Après que le filtrage électrique soit à base de Duelund Synkron, Harsh, Bessel, Butterworth, Linkwitz-Riley, FIR ou autre, peu importe tant que les deux courbes de (GD après filtrage + différence de temps de vol), sont alignées pour la plage de fréquence commune.
En inversant la polarité d'un des deux haut parleurs on doit retrouver une belle courbe d'atténuation avec un trou franc à la fréquence de raccordement et une largeur max de la zone atténuée (au max la plage de fréquence commune considérée).
Ce principe de concordance des phase des deux haut parleurs filtrés est appelé phase tracking.

Si l'ordre des deux pentes acoustiques après filtrage est impair (6dB, 18dB...), pour aligner il faudra chercher un écart de 90° en phase, constant sur la plage de fréquence en recouvrement.

Aligner les haut parleurs avant filtrage sur le départ de l'impulsion, et se baser sur des courbes cibles peut bien fonctionner (cela semble être le cas pour le raccord medium tweeter chez Dominique-Tanguy), mais la concordance des phases (ou mieux des GD après filtrage + différence de temps de vol) sera à vérifier si on veut obtenir un résultat précis avec le maximum de qualité dans le résultat obtenu.

Dans l'exemple donné c'est l'alignement des deux sources non filtrées par minimisation de différence de leur phase par rapport à leur phase minimale qui permet d'obtenir le bon résultat, avec un filtrage permettant à la réponse acoustique de chaque haut parleur de coller aux cibles.

Tout cela dépendra cependant de comment on a réalisé correctement les mesures ayant servi à la mise au point. Sans avoir réalisé de bonnes mesures permettant de conserver la relation temporelle des haut parleurs telle que perçue ou mesurée au point d'écoute, les simulations seront fausses ou peu précises.

Si pendant les mesures vous déplacez le micro, assurez vous d'avoir pris une mesure de référence au point d'écoute (si c'est possible car si vous vous trouvez complètement en champ diffus au point d'écoute cela sera difficile d'y voir quelque chose), permettant de connaitre les temps d'arrivée de chaque haut parleur non filtré de façon à pouvoir recaler temporellement vos mesures prises en différents points.

Ce message a été modifié le: 13/08/2019 22:53:03 par Ragnarsson.

05/08/2019 21:46:50
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ragnarsson
Jomsviking
*****


Messages : 847
Groupe : Enregistré
Inscription : 05/05/2016
Statut : Hors ligne
Message : #2
Alignement temporel des haut parleurs dans le cas d'un filtrage multi-voies

5) Les deux haut parleurs ne sont plus alignés temporellement

Par exemple, un tweeter dôme est monté sur la face avant et se retrouve donc en avant par rapport au médium monté sur la même face.

Dans ce qui suit, j'ai avancé le tweeter de 2,5cm, en gardant le même filtre. La courbe de réponse est dégradée au raccord, et on peut constater que les deux courbes de phase ne sont plus coïncidentes:


Après quelques itérations sur les valeurs de composants du filtrage en partant du filtre calculé pour des haut parleurs bien alignés temporellement, j'ai pu obtenir le résultat suivant:


On vérifie avec une inversion de polarité que la phase est bien coïncidente:


Le principe est d'augmenter la valeur de temps de propagation de groupe pour le tweeter afin de le retarder. Pour cela j'ai augmenter l'ordre du filtre électrique en ajoutant un condensateur (j'ai donc un 18dB électrique au lieu du 12dB électrique précédent). La fréquence d'accord du filtre est légèrement descendue, avec une surtension plus faible afin de ne pas générer de bosse trop importante au raccord.
En pratique il faudra aussi retoucher au médium pour s'écarter un peu de la courbe cible.

Les spécialistes des filtres QO pourront essayer de calculer des solutions pour ce cas pratique.

Si c'est le tweeter qui est physiquement en retard, alors c'est le temps de propagation de groupe du médium qu'il faudra augmenter pour compenser le retard.

Ce principe a des limites et s'applique à des délais physiques modérés. A retenir aussi, plus la fréquence d'accord du filtre est bas plus le GD augmente en valeur en augmentant l'ordre du filtre.

Ce message a été modifié le: 07/08/2019 23:26:36 par Ragnarsson.

05/08/2019 21:50:29
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ragnarsson
Jomsviking
*****


Messages : 847
Groupe : Enregistré
Inscription : 05/05/2016
Statut : Hors ligne
Message : #3
Alignement temporel des haut parleurs dans le cas d'un filtrage multi-voies

Réservé

Ce message a été modifié le: 05/08/2019 21:53:09 par Ragnarsson.

05/08/2019 21:52:35
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ragnarsson
Jomsviking
*****


Messages : 847
Groupe : Enregistré
Inscription : 05/05/2016
Statut : Hors ligne
Message : #4
Alignement temporel des haut parleurs dans le cas d'un filtrage multi-voies

Réservé

05/08/2019 21:55:01
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jys
gentil audiophile (93)
*****


Messages : 3 615
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 23/02/2012
Statut : Hors ligne
Message : #5
RE: Alignement temporel des haut parleurs dans le cas d'un filtrage multi-voies

Whaou ! après une telle intro dézingante, on espère que tu as la ressource métrolo-subjectivo-tranquilisante...pour le bien de tous Wink

05/08/2019 22:53:48
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ragnarsson
Jomsviking
*****


Messages : 847
Groupe : Enregistré
Inscription : 05/05/2016
Statut : Hors ligne
Message : #6
RE: Alignement temporel des haut parleurs dans le cas d'un filtrage multi-voies

J'ai essayé d'être didactique, c'est trop compliqué ?
J'ajouterai des illustrations par la suite pour faciliter la lecture.

05/08/2019 22:56:00
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jys
gentil audiophile (93)
*****


Messages : 3 615
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 23/02/2012
Statut : Hors ligne
Message : #7
RE: Alignement temporel des haut parleurs dans le cas d'un filtrage multi-voies

Si je comprends ton étude, elle est "théorique" autour des émissions de transducteurs...sans "personnalité musicale"...qui rentrent dans le gabarit de mesure pour faire de "beaux signaux"...je ne vois pas où se situe ta "didactique" (musicale) là dedans.

05/08/2019 23:17:03
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
forr
Posting Freak
*****


Messages : 1 418
Groupe : Enregistré
Inscription : 26/12/2015
Statut : Hors ligne
Message : #8
RE: Alignement temporel des haut parleurs dans le cas d'un filtrage multi-voies

Ragnarsson a écrit :
Jusque là personne ne contredira ce que je viens d'écrire (seules des corrections de terminologie ou des précisions pourraient être apportées).

Ce n'est pas acquis.

Citation :
Pour réaliser l'alignement temporel des deux sources on peut [...]utiliser des filtres électriques asymétriques

Je ne connais pas d'exemples.

Citation :
L'objectif de l'alignement temporel est d'avoir une contribution synchrone des deux (ou plus) sources pour la plage de fréquence qu'elles ont en recouvrement.

Quel sens donner à "synchrone" ?
Une valeur d'atténuation de chaque voie est à choisir pour déterminer la plage de recouvrement entre deux voies. Francis Brooke optait pour un très puriste -30 dB, -20 dB me semble suffisant.

Citation :
Deux sources sonores sont alignées temporellement pour une mesure ou écoute en un point donné lorsque les ondes sonores arrivent en même temps en ce point. Les signaux reçus sont alors parfaitement en phase et le niveau sonore sera augmentée de 6dB par rapport à une seule de ces sources.

+6 dB présuppose des écarts de phase nul entre voies, condition satisfaite (à un ou plusieurs pi près) par les filtrages Linkwitz-Riley ou Hardman-NTM (36 dB/o avec notch) mais non avec les ordre 6 et 18 dB/o qui ne sont pas pour autant subjectivement totalement décotés.

Citation :
Mais avoir un temps de vol identique pour les deux source ne suffit pas pour garantir que la sommation des deux sources aboutira à une augmentation du niveau sonore de 6dB

Comme on vient de le voir ci-dessus.

Citation :
car en fonction de la fréquence, chaque source a un temps de propagation de groupe.

La pratique amène à travailler avec les phases de chaque HP sur la plage de recouvrement.

Citation :
* Cette plage est à définir par rapport à une atténuation minimale d'une voie par rapport à l'autre en extrémité de bande commune (12dB est une valeur correcte).

L'influence de l'atténuation d'une voie par rapport à l'autre s'étudie très bien en simulation. J'en ai fait des milliers. C'est le gros manque du livre de Dickason de ne pas se pencher sur l'effet de laa résonance principale des haut-parleurs dans le filtrage.

Citation :
En inversant la polarité d'un des deux haut parleurs on doit retrouver une belle courbe d'atténuation avec un trou franc à la fréquence de raccordement et une largeur max de la zone atténuée (au max la plage de fréquence commune considérée).
Ce principe de concordance des phase des deux haut parleurs filtrés est appelé phase tracking.

Cette méthode du trou évidente en simulation m'a donné sur le terrain des résultats pour le moins perturbants au delà des filtrages supérieurs à 18 dB/o, à savoir avec des filtrages d'ordre 4 et plus, les haut-parleurs de 25 mm et 130 mm de diamètre étant décalés de 130 mm en hauteur, le micro étant place sur leur entraxe à un mètre de distance du baffle.

Citation :
Si l'ordre des deux pentes acoustiques après filtrage est impair (6dB, 18dB...), pour aligner il faudra chercher un écart de 90° en phase, constant sur la plage de fréquence en recouvrement.

S'y ajoute le décalage de l'axe d'émission. Je le résous en inclinant le baffle avant d'une dizaine de degrés. Avantage collatéral : la réponse en fréquence un peu en dehors de l'axe d'un haut-parleur est toujours un peu plus douce.

Citation :
Aligner les haut parleurs avant filtrage sur le départ de l'impulsion, et se baser sur des courbes cibles peut bien fonctionner


En grossissant l'image de l'impulsion, on voit que la forme de ce départ est arrondie. Le point de l'émergence du signal hors du bruit n'est pas un point exact. Quel point alors choisir ?
Je suis étonné de ne pas avoir vu mention de la méthode de la phase minimale dans tout ce qui s'est écrit sur le sujet ces temps-ci.
C'est celle que j'utilise pour déterminer le plan d'émission de chaque haut-parleur et qui est la plus cohérente avec les résultats de leur association avec filtrage. Mais se fonder sur le pic de la réponse impulsionnelle n'est déjà pas mal.

Citation :
Cela dépendra cependant de comment on a réalisé correctement les mesures ayant servi à la mise au point. Sans avoir réalisé de bonnes mesures permettant de conserver la relation temporelle des haut parleurs telle que perçue ou mesurée au point d'écoute, les simulations seront fausses ou peu précises.

Si pendant les mesures vous déplacez le micro, assurez vous d'avoir pris une mesure de référence au point d'écoute (si c'est possible car si vous vous trouvez complètement en champ diffus au point d'écoute cela sera difficile d'y voir quelque chose), permettant de connaitre les temps d'arrivée de chaque haut parleur non filtré de façon à pouvoir recaler temporellement vos mesures prises en différents points.

Le projet de ce fil est ambitieux et difficile à mener. Mais c'est en s'attaquant à un tel sujet qu'on fait un grand forum.
Je m'essaie depuis des années à faire quelque chose d'identique, c'est un très gros boulot. Pour être bien compris, il ne faut pas dire comment faire mais comment soi-même on fait avec de nombreuses illustrations détaillant méticuleusement toutes les étapes pour soutenir le propos. Cela demande un temps considérable et une organisation efficace. Il est important de disposer d'un matériel permettant des manipulations et des transferts de résultats rapides. Un bon équipement vaut bien moins cher que certains composants de luxe évoqués de temps à autre ici.

06/08/2019 00:20:15
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ragnarsson
Jomsviking
*****


Messages : 847
Groupe : Enregistré
Inscription : 05/05/2016
Statut : Hors ligne
Message : #9
RE: Alignement temporel des haut parleurs dans le cas d'un filtrage multi-voies

Merci forr pour ta contribution.

Hier j'ai préparé quelques graphes dont un montrant en fréquence et sur l'impulsion le calage par rapport à la phase minimale réalisé par REW. Cela permettra aussi de parler d'excess phase et de temps de vol/propagation.
Je vais tenir compte de tes autres remarques poir les mises à jour.

J'ai un exemple perso de filtrage électrique asymétrique compensant un tweeter en avance sur le médium car alignés en façade de l'enceinte, sinon comme exemple connu il y a le filtre des enceintes TAD de studio.

06/08/2019 07:16:25
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
xn
Senior Member
****


Messages : 658
Groupe : Enregistré
Inscription : 23/08/2017
Statut : Hors ligne
Message : #10
RE: Alignement temporel des haut parleurs dans le cas d'un filtrage multi-voies

Perso je veux bien que quelqu'un édite le premier post afin de remplacer "Echelon" par "impulsion" qui venait d'un copier/coller de Narsh, erreur à laquelle je n'avait pas fait attention et qu'a relevé Dominique. C'est pas beau et n'en étant pas la source, je souhaiterais que ce soit corrigé.
Merci.


Advance X-UNI, mini-DSP OpenDRC DA-8, Amplis FDA D2160, multi-amp clos AES TD15M, ATC SM75-150S, Accuton C30-6-024
06/08/2019 11:10:32
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :