Poster une réponse  Créer un sujet 
Pages (16): « Première < Précédente 12 13 14 15 [16] Dernière »
LES AMPLIFICATEURS DE MON SYTEME
Auteur Message
forr
Posting Freak
*****


Messages : 1 893
Groupe : Enregistré
Inscription : 26/12/2015
Statut : Hors ligne
Message : #151
RE: LES AMPLIFICATEURS DE MON SYTEME

jsilvestre a écrit :

forr a écrit :
Curtis a un bagage et un parcours tels qu'il serait bon d'y regarder à deux fois avant d'émettre une conclusion aussi rapide. Curtis n'a pas mis de transformateur dans le champ magnétique de son circuit.

Même les meilleurs peuvent se tromper...
La saturation du transfo d'une alim à découpage a été le déclencheur de sa réflexion. Mais il s'est trompé dès le tout début en déduisant que la cause de l'explosion des mosfets était la disparition de l'induction mutuelle alors que la vraie cause est la diminution de la self induction due à la saturation du noyau magnétique. Une fois bien saturé un matériau magnétique se comporte comme de l'air ou du vide, le transfo devient un transfo à air dans lequel l'induction mutuelle fonctionne toujours aussi bien! Par contre l'inductance magnétisante chute drastiquement et le courant magnétisant augmente d'autant se qui finit par transformer les mosfet en jets de plasma incandescent.

Il s'est visiblement trompé une seconde fois lors de la validation de sa réflexion en essayant de mesurer des champs magnétiques microscopiques dans un champ magnétique intense. Ses capteurs ultra-sensibles étaient tout simplement saturés et ne pouvaient plus rien mesurer!

Le magnétisme reste un peu complexe et mystérieux mais il aurait pu réfléchir un peu, les bases suffisent pour déceler ses erreurs...

Tu sembles avoir eu accès à l'article de Curtis. Il est possible qu'il se soit trompé. Néanmoins, sur le forum en langue anglaise que Didden (éditeur de Linear Audio) et moi-même fréquentons, je n'ai pas vu de remarque à ce propos. Ni d'ailleurs sur l'expérience que Curtis a proposée.

A part cela, je reste un chaud partisan de l'analyse de la distorsion harmonique pour détecter des anomalies très fines d'un composant par rapport à l'idéal. On atteint aujourd'hui des niveaux impressionnants où les moindres détails rentrent en ligne de compte :
https://www.diyaudio.com/forums/equipmen...71466.html

Ce message a été modifié le: 12/11/2019 14:59:08 par forr.

12/11/2019 14:01:48
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jsilvestre
Posting Freak
*****


Messages : 934
Groupe : Enregistré
Inscription : 13/01/2014
Statut : Hors ligne
Message : #152
RE: LES AMPLIFICATEURS DE MON SYTEME

forr a écrit :
Tu sembles avoir eu accès à l'article de Curtis. Il est possible qu'il se soit trompé. Néanmoins, sur le forum en langue anglaise que Didden (éditeur de Linear Audio) et moi-même fréquentons, je n'ai pas vu de remarque à ce propos. Ni d'ailleurs sur l'expérience que Curtis a proposée.

A part cela, je reste un chaud partisan de l'analyse de la distorsion harmonique pour détecter des anomalies très fines d'un composant par rapport à l'idéal. On atteint aujourd'hui des niveaux impressionnants où les moindres détails rentrent en ligne de compte :
https://www.diyaudio.com/forums/equipmen...71466.html


J'ai la collection complète des linear audio, comme tu parlais de cet article j'étais curieux d'avoir ton avis sur son explication du phénomène.

Belle prouesse mais pour l'audio pas suffisante. L'analyse des distorsions harmoniques manque de validation, pas assez de corrélation avec les résultats d'écoutes.
Mathématiquement les séries de Fourier permettent de caractériser complètement un système linéaire, chercher à caractériser les non-linéarités de ce système avec n'est plus mathématiquement exact. C'est pas loin, c'est presque bon. Mais c'est presque, hier j'ai presque gagné au loto...
Elles ne savent pas non plus faire la différence entre un dirac et un bruit blanc, les deux donnent un spectre identique alors qu'à l'oreille!
C'est un outil fantastique mais il ne faut pas lui en demander plus que ce qu'il peut faire.

Avec des analyseurs de spectre je fais des mesures de bruits d'amplitude et de phase à des niveaux encore plus bas que ceux du lien que tu as donné, respectivement -180dB et -170dB. J'ai vu des choses intéressantes mais toujours pas suffisant, l'oreille perçoit encore alors que tout est noyé dans le bruit thermique pour l'analyseur... Les mesures de bruits de phase n'en sont qu'au début, pour le moment la corrélation semble plutôt bonne mais il me reste beaucoup à faire sur le sujet et c'est tout sauf simple et rapide...!

Après à chacun de faire comme il l'entend.
Joël

13/11/2019 13:45:42
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
forr
Posting Freak
*****


Messages : 1 893
Groupe : Enregistré
Inscription : 26/12/2015
Statut : Hors ligne
Message : #153
RE: LES AMPLIFICATEURS DE MON SYTEME

jsilvestre a écrit :

forr a écrit :
Tu sembles avoir eu accès à l'article de Curtis. Il est possible qu'il se soit trompé. Néanmoins, sur le forum en langue anglaise que Didden (éditeur de Linear Audio) et moi-même fréquentons, je n'ai pas vu de remarque à ce propos. Ni d'ailleurs sur l'expérience que Curtis a proposée.

A part cela, je reste un chaud partisan de l'analyse de la distorsion harmonique pour détecter des anomalies très fines d'un composant par rapport à l'idéal. On atteint aujourd'hui des niveaux impressionnants où les moindres détails rentrent en ligne de compte :
https://www.diyaudio.com/forums/equipmen...71466.html


J'ai la collection complète des linear audio, comme tu parlais de cet article j'étais curieux d'avoir ton avis sur son explication du phénomène.

Belle prouesse mais pour l'audio pas suffisante. L'analyse des distorsions harmoniques manque de validation, pas assez de corrélation avec les résultats d'écoutes.

Mathématiquement les séries de Fourier permettent de caractériser complètement un système linéaire, chercher à caractériser les non-linéarités de ce système avec n'est plus mathématiquement exact. C'est pas loin, c'est presque bon. Mais c'est presque, hier j'ai presque gagné au loto...
Elles ne savent pas non plus faire la différence entre un dirac et un bruit blanc, les deux donnent un spectre identique alors qu'à l'oreille!
C'est un outil fantastique mais il ne faut pas lui en demander plus que ce qu'il peut faire.

Il en donne déjà beaucoup. Mais on lui demande tellement peu, honni qu'il est par la majorité audiophilienne.

Citation :
Avec des analyseurs de spectre je fais des mesures de bruits d'amplitude et de phase à des niveaux encore plus bas que ceux du lien que tu as donné, respectivement -180dB et -170dB. J'ai vu des choses intéressantes mais toujours pas suffisant, l'oreille perçoit encore alors que tout est noyé dans le bruit thermique pour l'analyseur...


Les intervenants de la discussion (sereine) de DiyAudio dont j'ai donné le lien seraient à coup sûr intéressés d'en savoir plus.

Citation :
Les mesures de bruits de phase n'en sont qu'au début, pour le moment la corrélation semble plutôt bonne mais il me reste beaucoup à faire sur le sujet et c'est tout sauf simple et rapide...!


Le bruit de phase et la phase des harmoniques sont effectivement des domaines peu explorés où il y a peut-être des phénomènes à découvrir.

14/11/2019 01:46:09
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :