Poster une réponse  Créer un sujet 
Visite chez foecouter avec ses pavillons 15A
Auteur Message
jeanlef
Member
***


Messages : 68
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 15/01/2016
Statut : Hors ligne
Message : #1
Visite chez foecouter avec ses pavillons 15A

Bonjour,
en septembre, quand j'ai demandé à Raoul s'il voulait bien, avec ma compagne, nous faire écouter son système , il m'a tout de suite recommandé d'aller chez foecouter (Dominique) qui se trouve aussi en Occitanie.
Merci à Raoul pour pour ces moments réjouissants que constitue l'écoute d'un grand système basé sur des pavillons 15A.

Très bon accueil de Dominique, qui a commencé par montrer sa salle d'écoute et son environnement situés dans un bâtiment indépendant de la maison.
cette salle fait environ 65 m2 avec un plafond à 3,5 m.

en premier lieu les deux ensembles:
- le grand système qui comprend deux pavillons 15A équipés de moteurs Lamar à aimant néodyme, deux tweeter JBL 2404H, et deux caissons 817 comprenant chacun deux Altec 515A.
Le tout est animé en mono-amplification par des 300B ou Mc Intosh 275 filtrés en actif à 24dB/oct.
   
-le petit système mono qu'on voit sur la photo ci-dessus constitué d'un ensemble Westrex: une voix du théâtre originale avec Altec 803 et un pavillon 12024 avec compression Altec 813B et filtre passif Altec original coupant à 800Hz.

Mais aussi en second lieu:
Dominique nous a montré un nombre impressionnant de postes TSF, d'amplis, de haut parleurs, à excitation ou non, dont certains se trouvent dans la salle d'écoute (contribuant peut être aussi à la meubler et améliorer son acoustique? Et si son secret était là?)

Ecoute
première impression pour le grand système: grande dynamique et grand naturel accompagnés par une douceur de restitution peu commune.
L'orgue d'André Isoir (Calliope 9798) est superbe. En approchant les oreilles des pavillons (et même en mettant la tête à l’intérieur), on ne ressent aucune vibration, aucune résonance ni dureté, y compris à fort niveau.
Le niveau sonore et la dynamique du haut-grave/bas médium à la sortie des pavillons est impressionnant.
Au fond de la salle, on se sent vraiment devant l'orgue, ou plutôt dans l’église.
Pour le piano de Murray Perahia (Sony CB801), qui comprend beaucoup d'harmoniques: même chose. On se sent devant le piano et dans la salle.
Les voix sont larges et ne donnent pas l'impression de sortir d'une petite surface comme avec des pavillons habituels.
Les voix de Barbara et de Charles Aznavour(Pierre et le Loup) m'ont parues un peu différentes de ce qu'on entend habituellement. (manque d'aigus?)
En coupant les caissons de grave sur du piano, on ressent un manque évident.
On n'a pas écouté les 15A en large bande sur des voix.
Le petit système donne une très belle restitution, bien définie, malgré une coupure à 800Hz, mais moins ample, bien entendu.
Dominique ne compte pas en rester là, et pense à l'amélioration des graves du grand système. Il nous en parlera certainement
Voilà pour ce que j'ai écrit, car après une demi heure/ trois quarts d'heure d'écoute, j'ai cessé de prendre des notes, emporté par la beauté de la restitution.
Ce que j'ai retenu de la suite (et du début), c'est cette notion de présence:
On se sent devant un spectacle, une scène musicale, mais aussi baigné par la musique, d'une manière difficile à expliquer.
Auparavant, je n'avais ressenti cela qu'une seule autre fois, en 1997, à l'ouest de l’île de France.
Il s'agissait d'une grande salle dotée de deux pavillons en maçonnerie de 2mX2m.
Malgré des défauts audibles, on ressentait dès les premières notes cette présence devant et dans la musique, simple et évidente.
Est-ce que ce sont les grands pavillons qui donnent ce résultat?
Un grand merci à Dominique pour cette après-midi si intéressante.
jeanlef

Ce message a été modifié le: 06/10/2018 15:22:17 par jeanlef.

04/10/2018 19:17:12
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :