Poster une réponse  Créer un sujet 
Pages (5): « Première < Précédente 1 2 [3] 4 5 Suivante > Dernière »
- Trois jours chez Bruno - Les Editions de la Tournante -
Auteur Message
brunop
Posting Freak
*****


Messages : 918
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 28/03/2008
Statut : Hors ligne
Message : #21
RE: - Trois jours chez Brunop - Les Editions de la tournante -

On attend que Gilles termine son feuilleton

Bruno

21/06/2018 18:49:03
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jys
Posting Freak
*****


Messages : 2 958
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 23/02/2012
Statut : Hors ligne
Message : #22
RE: - Trois jours chez Brunop - Les Editions de la tournante -

si tu lui mets la pression, il va nous faire la série sur grand écran...il s'agit de toi, quand même...nondidiou Wink

22/06/2018 01:10:18
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
fildroit
Junior Member
**


Messages : 9
Groupe : Enregistré
Inscription : 29/10/2015
Statut : Hors ligne
Message : #23
RE: - Trois jours chez Brunop - Les Editions de la tournante -

Une semaine sans épisode, je bous d’impatience Shy

30/06/2018 06:46:57
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
gillesni
Grand Amateur
*****


Messages : 1 880
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 18/01/2009
Statut : Hors ligne
Message : #24
RE: - Trois jours chez Brunop - Les Editions de la tournante -

Chapitre V

Nous commençâmes gentiment par quelques CD pour nous réchauffer les oreilles, mais comme les femmes arrivèrent de leur périple architectural, nous passâmes à table.

Après une fameuse agape accompagnée de la dose raisonnable d’un bon vin rouge, la suite ne pouvait que se dérouler tout en douceur. Nous avions bien débroussaillé le terrain car les fameux et éternels morceaux tests qui servent de repère, mais malheureusement aussi souvent de principal lors de séances d’écoutes rébarbatives, avaient été remisés dès avant le repas et nous pûmes enfin écouter de la musique.
Un premier indice, Christine, d’ordinaire assez inattentive si le son ne lui convient pas, était ici toute ouïe.
La première chose qui me vint à l’esprit était que certains disques auraient pu avoir été enregistrés sur place, le beau placement de l’image aurait presque pu le laisser croire. Il faut dire que la réaction de la pièce d’écoute de Bruno était surprenante, surtout compte tenu d’une hauteur de plafond finalement classique. Mais la vaste taille du salon, de plus largement ouvert sur les autres pièces de l’étage procurait curieusement la réverbération d’une pièce bien plus haute, et des meubles judicieusement placés, plus quelques astuces comme ces résonateurs de schroeder magnifiquement décorés juste derrière les enceintes confortaient cette impression.

Ce qui m’impressionna tout de suite, c’était bel et bien cet amplificateur Kaneda No172 à qui rien ne semblait résister. Connaissant un peu les habituels défauts des VOT, haut grave en avant, grave un peu court, passage au pavillon médium souvent délicat, j’étais évidement concentré sur ces attendus, mais la globalité de cette installation faisait preuve d’une cohérence peu banale, et l’équilibre de l’écoute était irréprochable.

Pas de doute, Bruno avait travaillé dur depuis mes dernières visites. Un coup d’œil sur le filtre largement remanié en témoignait.

Cependant, par exemple sur les messages d’orgue, même bien réglées, ces VOT n’auraient pas permis d’obtenir le grave abyssale entendu dès le lendemain lors d’une visite dans la cathédrale Notre Dame de la Treille, mais manifestement, notre ôte avait astucieusement su régler le problème. Le caisson de basse utilisé, bien connu sous le nom de Magnat Omega 380, n’aurait pas suffit s’il n’avait été filtré d’une façon un peu particulière, la modulation était reprise directement à la sortie de l’ampli Kaneda, pour être ensuite à nouveau filtrée et amplifiée par le caisson lui-même. Cela changeait tout et la cohérence du grave était évidente.

Mais amateur de belles voies, et de musique avec choeur et orchestre, parmi les plus difficiles à reproduire, j’attendais encore Bruno au tournant.

A suivre...


Cordialement
Gilles

Quelques amplis Kaneda, quelques compressions Onken, et quelques disques…

Ce message a été modifié le: 18/07/2018 19:23:13 par gillesni.

30/06/2018 09:11:00
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Jean-Louis P
Posting Freak
*****


Messages : 986
Groupe : Enregistré
Inscription : 11/10/2011
Statut : Hors ligne
Message : #25
RE: - Trois jours chez Brunop - Les Editions de la tournante -

gillesni a écrit :
... ces résonateurs de schroeder magnifiquement décorés juste derrière les enceintes confortaient cette impression.


Ca c’est un point important mais on en voit rarement des esthétiques ! Une petite photo si possible ?
Merci

30/06/2018 23:11:20
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
rliyung
Posting Freak
*****


Messages : 2 233
Groupe : MELAUDIA.admin
Inscription : 08/02/2008
Statut : Hors ligne
Message : #26
RE: - Trois jours chez Brunop - Les Editions de la tournante -

Bonjour à tous,

C'était trop bien écrit pour qu'on n'en fasse pas quelque chose :
http://www.melaudia.net/brunop1804-01.php

Il faudrait des photos, un descriptif technique du système, ... et la suite.

a+mitiés raoul


mon système : http://forums.melaudia.net/showthread.php?tid=2443
11/07/2018 14:40:07
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
PierreRa
Member
***


Messages : 92
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 02/12/2017
Statut : Hors ligne
Message : #27
RE: - Trois jours chez Brunop - Les Editions de la tournante -

Yes Cool


Cdt, Pierre.
11/07/2018 14:46:18
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
GG14
Senior Member
****


Messages : 374
Groupe : Enregistré
Inscription : 27/06/2014
Statut : Hors ligne
Message : #28
RE: - Trois jours chez Brunop - Les Editions de la tournante -

Citation :
Mais amateur de belles voies, et de musique avec choeur et orchestre, parmi les plus difficiles à reproduire, j’attendais encore Bruno au tournant.


La 9ème de Beethoven par exemple?

11/07/2018 15:55:29
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
gillesni
Grand Amateur
*****


Messages : 1 880
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 18/01/2009
Statut : Hors ligne
Message : #29
RE: - Trois jours chez Brunop - Les Editions de la tournante -

Chapitre VI

L’après -midi était déjà bien entamé lorsque je demandais à Bruno de me sortir un coffret de vinyles que j’avais déjà repéré dans sa collection. Il s’agissait du 11ème coffret de l’intégrale des Cantates de J.S Bach chez Telefunken. Je choisis l’écoute d’un extrait admirablement servi par la direction du regretté Gustav Léonhardt, La cantate BWV 39, « Brich dem Hungrigen dein Brot» (Donne ton pain aux pauvres), merveille d’entre les merveilles du Cantor qui contient dans son seul chœur d’introduction toute la magie du grand maitre, et à mon humble avis sans doute quelques parcelles originelles de toute la musique du monde actuel.

Bruno posa le disque sur la platine sans plus de cérémonie, et nous commençâmes l’écoute de ce passage mainte et mainte fois écouté. Je fis rapidement quelques remarques à notre hôte sur le naturel du timbre des hautbois, des violons, du positif, sur le beau placement du chœur à son entrée, puis, sans défense, happé par une immense vague qui cherchait à m’engloutir, je me mis à ne plus penser du tout.

Bruno s’approcha de la platine et leva le bras de lecture, stoppant net ma rêverie qui avait dû durer une bonne dizaine de minutes. Mais un peu hébété par un voyage intérieur qui me serrait encore la gorge, je ne dis rien.

- Ça ne t’a pas plu ?
- Hum, si, si, beaucoup.
J’avais marmonné en me raclant la gorge.
- Allons boire un coup.
Bruno, en fin psychologue, nous entraîna alors vers la cuisine. La fraicheur du rosé me fit du bien et me délia la langue.
- Elle fonctionne bien, ta petite chaine.
Mais sentant le regard réprobateur de notre hôte, et ayant peur de ne pas pouvoir participer à la fondue savoyarde programmée pour la soirée, j’arrêtai là la plaisanterie. Christine et moi l’avions échappé belle.
- Bruno, avec ce que j’ai entendu, je ne comprendrais vraiment pas que tu te sépares de ces VOT. Le résultat est simplement superbe. La beauté des voix, des instruments, le naturel, l’ambiance, l’atmosphère, tout y est.
Christine, qui ne prend habituellement pas part à ce genre de conversation sur les mérites respectifs de nos jouets acquiesça le plus naturellement du monde. Au top de la verve, j’ajoutais alors.
- Depuis ma dernière visite, tu as fait un boulot dingue et ton système est vraiment au point.

Nous nous rapprochâmes alors de l’installation pour une séance photo pendant laquelle Bruno nous détailla toutes les astuces mises en place pour arriver à un tel résultat et la fondue dut nous attendre jusqu'à tard dans la nuit...

A suivre…


Cordialement
Gilles

Quelques amplis Kaneda, quelques compressions Onken, et quelques disques…

Ce message a été modifié le: 19/07/2018 09:36:02 par gillesni.

13/07/2018 21:13:12
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
gillesni
Grand Amateur
*****


Messages : 1 880
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 18/01/2009
Statut : Hors ligne
Message : #30
RE: - Trois jours chez Brunop - Les Editions de la tournante -

Epilogue

Le lendemain, avant de nous quitter, nous avions rendez-vous chez des amis communs pour une écoute. Le système en place était très prometteur, mais n’offrait malgré tout pas les performances de celui entendu la veille.
Une dernière fois avant de reprendre la route, j’encourageais Bruno à conserver son installation en l’état pour le moment, et en particulier ses VOT, et donc à sursoir à son projet de les remplacer très rapidement par des 420 Altec, même en les drivant par un amplificateur à tube équipé de 211 ou de 845.

Quelques jours plus tard, il m’apprit qu’il avait encore amélioré le résultat de la lecture des vinyles grâce au fameux porte-cellule Nasotec 202A1 dont nous avait parlé Jean Hiraga. Je ne tardais d’ailleurs par à adopter cette nouveauté et je fus moi-même frappé de l’énorme apport que ce petit objet pouvait procurer.
Enfin, Bruno ne tarda pas à dégawatiser mes amplificateurs Kaneda No228 comme convenu, et dès leur réception, je me rendis compte de l’immense apport que cette modification avait apporté à mes appareils, et à tout mon système, et avait également dû apporter au système de Bruno grâce à son Kaneda No172.

Aujourd’hui, je repense encore avec enchantement à ce voyage, et à la découverte de ce système magnifique, et je remercie chaque jour du fond du cœur Benedicte et Bruno pour ces instants de bonheur.

Fin


Cordialement
Gilles

Quelques amplis Kaneda, quelques compressions Onken, et quelques disques…

Ce message a été modifié le: 18/07/2018 19:30:49 par gillesni.

15/07/2018 07:52:49
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :