Poster une réponse  Créer un sujet 
Pages (5): « Première < Précédente 1 [2] 3 4 5 Suivante > Dernière »
Le mystère du rendement qui double
Auteur Message
Jean-Louis P
Posting Freak
*****


Messages : 998
Groupe : Enregistré
Inscription : 11/10/2011
Statut : Hors ligne
Message : #11
RE: Le mystère du rendement qui double

nicolasd a écrit :

Audio Pavillon a écrit :
Je crois que la question de Jean-Louis P se rapporte à une éventuelle réalisation d'un pavillon estrade, mais je peux me tromper.
1, 2 Hps ? Côte à côte ? L'un au-dessus de l'autre ?
Audio Pavillon


2 HP cote à cote en estrade nous fait une gorge 2 fois plus large, donc à priori un pav beaucoup moins profond ... un copain avait fait cela chez lui, ne disposant pas de la profondeur nécessaire à 1 HP (type estrade à la FLebas). JMLC lui avait aussi suggéré de mettre une séparation (courbe) entre les 2 HP sur une certaine longueur pour une meilleure réponse en haut il me semble (clairement on ne sait pas trop comment les hp sont chargés au milieu) ... ce que je peux dire, c'est que cela descendait moins bien que chez Flebas, et l'on avait moins l'incroyable naturel procuré par cette solution. Mais il est possible aussi que le couplage avec la pièce était moins optimisé ... perso si j'avais à faire des estrades (ce que je ferai sans hésiter si j'avais de la place) avec 2 HP par coté, ils seraient superposés.

Merci à tous
Je n'ai pas été assez précis. En effet la question est plutôt de comparer
- une estrade avec 1 HP
- une estrade avec 2 HP superposés/juxtaposés en hauteur comme le dit forr, ça commence à ressembler à un (gros) buffet Cool, car j'ai plus de place vers le haut que vers l'avant. Le pavillon pourrait aussi être incurvé. Merci de ton idée Nicolas
- un pavillon avec 1 ou 2 HP superposés comme les Extreme de Bamboufou, je n'arrive pas bien à comprendre si le second HP abaisse la Fc

Jean-Louis

12/04/2018 09:56:09
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
nicolasd
audiobricolo
*****


Messages : 1 068
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 09/02/2008
Statut : Hors ligne
Message : #12
RE: Le mystère du rendement qui double

Attention, pour moi estrade JMLC signifie, 2 pavillons se rejoignant au centre (permettant un prolongement mutuel) et se prolongeant par les murs latéraux. Si tel n'est pas le cas, le résultat n'est pas du tout garanti ...


@udiophilement,
Nicolas
http://nicolasdavidenko.piwigo.com/
http://audiobricolos.over-blog.com/
12/04/2018 10:34:12
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jefourcade
Senior Member
****


Messages : 287
Groupe : Enregistré
Inscription : 21/11/2010
Statut : Hors ligne
Message : #13
RE: Le mystère du rendement qui double

Dans le cas de pavillons l'impédance acoustique est très différente du cas d'un haut parleur rayonnant à l'air libre. Celle-ci est purement résistive (au delà de la fréquence de coupure et pour un pavillon adapté). Je ne pense donc pas qu'il y ait abaissement de la fréquence de résonnance.

Pour les pavillons de type estrade, Nicolas a raison. Il faut qu'ils se rejoignent au centre et se prolongent par les murs latéraux.

Il faut également calculer le facteur de forme du pavillon (paramètre T) et le volume de l'enceinte arrière de telle manière à annuler la réactance du pavillon lorsqu'on est proche de la fréquence de coupure. Ca permet de pratiquement descendre jusuq'à cette fréquence de coupure.

Hornresp permet ce calcul. J'avais également donné deux fichiers Excel pour le faire.


Visitez mon site AudioHighEnd
12/04/2018 14:50:40
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Bamboufou
Posting Freak
*****


Messages : 1 510
Groupe : Enregistré
Inscription : 21/11/2012
Statut : Hors ligne
Message : #14
RE: Le mystère du rendement qui double

Jean-Louis P ,
ce n'est pas le pavillonage qui me permet de descendre à 30 hz a zéro db mais plutôt le placement des enceintes dans la Pièce , La piece d'écoute est de mon point de vue primordiale et c'est elle qui va dicter et permettre d'extraire la qualité et les performances maximales des enceintes .
c'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai choisi de faire les Xtrem plutôt que des estrades, afin de pouvoir les deplacer et ainsi trouver le meilleur placement permettant de descendre au plus bas.


Bien cordialement.
Gilles
12/04/2018 15:06:43
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
LeChacal619
Member
***


Messages : 117
Groupe : Enregistré
Inscription : 02/09/2018
Statut : Hors ligne
Message : #15
RE: Le mystère du rendement qui double

Bonsoir,

Je relance le débat : on parle souvent de "couplage" de haut parleur, d'impédance etc. pour moi on est à côté de la plaque et je n'explique pas non plus le gain de +3dBSPL pour "2 ondes acoustiques générées n'importe où dans l'espace, qui arrivent en phase et avec un même niveau de pression sonore à un autre point de l'espace quelconque".

Pour être plus clair, prenez deux enceintes, espacées de plusieurs mètres de distances (en général en écoute stéréo c'est le cas : pas besoin de déployer d'énormes moyens pour mettre ceci en oeuvre...), et faites une mesure :

- enceinte gauche seule,
- enceinte droite seule,
- enceinte gauche + droite en phase,

au point d'écoute par exemple. Vous pourrez constater une augmentation de 6dBSPL, alors que la puissance électrique est doublée, puisque l'alimentation de chaque source sonore peut être indépendante (un ampli différent pour chaque source par exemple).

On peut donc constater un mystérieux gain de +3dBSPL que je n'explique pas, et ce n'est à mon avis certainement pas une affaire de fréquence, d'impédance acoustique, de couplage d'enceinte, de surface émissive ou j'en passe des pires et des meilleures.... puisque ceci se produit dans les conditions données au début de mon message.

Pour une source sonore seule, pour atteindre ce fameux +6dBSPL, il faut doubler la tension et donc quadrupler la puissance électrique (P=U²/R).

Cdlt,
Jean

Ce message a été modifié le: 08/09/2018 00:16:13 par LeChacal619.

08/09/2018 00:13:03
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jimbee
Posting Freak
*****


Messages : 809
Groupe : Enregistré
Inscription : 25/05/2011
Statut : Hors ligne
Message : #16
RE: Le mystère du rendement qui double

LeChacal619 a écrit :
je n'explique pas non plus le gain de +3dBSPL pour 2 ondes acoustiques générées n'importe où dans l'espace, qui arrivent en phase et avec un même niveau de pression sonore à un autre point de l'espace quelconque


Dans ce cas, le gain est de 6dBspl, ( = sensibilité dB/V/m)
pas 3. ( 3 c'est pour le "rendement"- efficacité - dB/W/m)


et pour la surface, voir la forrmule:    

Ce message a été modifié le: 08/09/2018 11:53:16 par jimbee.

08/09/2018 10:52:27
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
JM Plantefeve
Old Chap
*****


Messages : 1 095
Groupe : Enregistré
Inscription : 30/08/2009
Statut : Hors ligne
Message : #17
RE: Le mystère du rendement qui double

Bonjour Jimbee,

On peut signaler the Answer 21 des FAQ de Siegfried.
Et par ailleurs, un autre résumé en image : http://jm.plantefeve.pagesperso-orange.f...x-fig4.gif

Bien à toi, Jean-Marc.

08/09/2018 11:45:36
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
forr
Posting Freak
*****


Messages : 1 201
Groupe : Enregistré
Inscription : 26/12/2015
Statut : Hors ligne
Message : #18
RE: Le mystère du rendement qui double

C'est assez simple de s'en souvenir.

Deux sources sonores bien séparées, émettant le même signal en phase, donnent en un point (un microphone) équidistant une pression deux fois plus élevée qu'une seule des deux. +6 dB SPL, tout le monde est d'accord.

Si on réduit la distance entre les deux sources, on peut les assimiler à une seule si ce qu'elles émettent a une longueur d'onde bien plus grande que cette distance. On conserve le gain des +6 dB.

A ce moment-là, si on bouge le microphone, le déphasage des ondes reçues est de moins en moins sensible au fur et à mesure que la fréquence baisse.

Jusqu'au au point que l'émission paraît quasiment sphérique. Placé à diverse endroits mais toujours à même distance des deux sources qui, vis à vis de la longueur d'onde en jeu, sont presque confondues, le microphone mettra en évidence un gain en SPL de +6 dB de pression sonore dans toutes les directions, soit quatre fois plus de puissance acoustique qu'une seule source.

Si les deux sources dont des HP branchées en parallèle, ils ne consomment que deux fois plus de puissance, alors que la puissance acoustique a quadruplé. Le rendement a donc doublé. Mais ne pas oublier que
les conditions liées à la longueur d'onde restreignent le domaine où :
surface d'émission doublée = pression acoustique doublée dans toutes les directions =
puissance acoustique quadruplée = rendement doublé

Ce message a été modifié le: 08/09/2018 23:40:10 par forr.

08/09/2018 16:13:48
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
thierry38.
Member
***


Messages : 58
Groupe : Enregistré
Inscription : 24/04/2018
Statut : Hors ligne
Message : #19
RE: Le mystère du rendement qui double

Forr a écrit :
Si les deux sources dont des HP branchées en parallèle, ils ne consomment que deux fois plus de puissance, alors que la puissance acoustique a quadruplé. Le rendement a donc doublé. Mais ne pas oublier que
les conditions liées à la longueur d'onde restreignent le domaine où
surface d'émission doublée = pression acoustique doublée =
puissance acoustique quadruplée


J'aurais dit racine carrée du spl,
soit 6dB spl et +3dB en intensité sonore.

08/09/2018 16:37:44
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
xn
Senior Member
****


Messages : 366
Groupe : Enregistré
Inscription : 23/08/2017
Statut : Hors ligne
Message : #20
RE: Le mystère du rendement qui double

Forr a écrit :
Si les deux sources dont des HP branchées en parallèle, ils ne consomment que deux fois plus de puissance, alors que la puissance acoustique a quadruplé. Le rendement a donc doublé. Mais ne pas oublier que
les conditions liées à la longueur d'onde restreignent le domaine où
surface d'émission doublée = pression acoustique doublée =
puissance acoustique quadruplée


Absolument pas Forr.
Les conditions liées à la longueur d'onde dont tu parles ne concernent pas le gain de pression acoustique. Tu peux prendre 2 sources identiques placées à des années lumières l'une de l'autre, il suffit qu'elles te parviennent en phase pour que le gain soit de +6 dB par rapport à une unique source.
La confusion vient de l'explication évidente suivante : lorsque les sources sont cote à cote séparées par une distance très inférieure à la longueur d'onde (HP sur une enceinte), elles te paraîtront ne faire qu'une car quelle que soit la position où tu te situe par rapport à elles, tu as de forte chance de respecter la réception "en phase" des deux ondes puisque la différence de trajets entre chacune des source et toi restera faible par rapport à la longueur d'onde restituée. Il y a donc un volume assez vaste dans lequel la réception est en phase et le gain à +6 dB. A l'inverse, si les deux sources sont très éloignées, il n'y a que des points très ponctuels dans l'espace où elles sont en phase.
On parle de +6dB lorsqu'elles sont parfaitement en phase, mais la plage de déphasage acceptable est assez vaste. A 45° de déphasage entre les deux sources, le gain est encore de +3 dB, à 90° il y a encore 1 dB et ce n'est qu'à 115° qu'il n'y a ni gain ni perte. Evidemment à 180°, il y a annulation (atténuation totale).

Ce message a été modifié le: 08/09/2018 18:09:12 par xn.

08/09/2018 17:57:17
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :