Poster une réponse  Créer un sujet 
Pages (5): « Première < Précédente 1 [2] 3 4 5 Suivante > Dernière »
Numėrique, et numėrique
Auteur Message
gebesoft
Old Member
****


Messages : 297
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 30/09/2008
Statut : Hors ligne
Message : #11
RE: Numėrique, et numėrique

Bonjour Dominique T,

Avec quel appareil TASCAM tu captes tes vinyles....?


@mitiés, Gérard.

- 1 - Raspberry + Allo BOSS + Volumio - Ampli Grand_Floyd K209 - RANK-Aréna HT525.
- 2 - Platine vinyle DIY moteur Verdier - Bras Lurné II DL103 - Tranfo L312 + pré RIAA Pacific Boozhound + Tranfo L106 contrôle volume - Ampli Grand_Floyd K209 -RANK-Aréna HT525.
27/07/2017 16:35:17
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Dominique-Tanguy
Posting Freak
*****


Messages : 4 934
Groupe : MELAUDIA.admin
Inscription : 23/08/2009
Statut : Hors ligne
Message : #12
RE: Numėrique, et numėrique

Un vieux Tascam US-122...

Il y a mieux depuis. Mais j'ai comparé avec un Edirol récent (Roland) et je n'ai pas noté de diffėrence en qualité.

Dominique T

27/07/2017 17:06:38
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Josca
Senior Member
****


Messages : 585
Groupe : Enregistré
Inscription : 01/07/2012
Statut : Hors ligne
Message : #13
RE: Numėrique, et numėrique

Dominique-Tanguy a écrit :
Honnêtement, personne n'arrivera à me convaincre que la différence que nous entendons est à mettre au crėdit des défauts du vinyle...

Il y a autre chose. J'aimerais en savoir plus sur la chaîne de production des fichiers.

Pour info, j'ai achetė 3 versions diffėrentes de "ascenseur pour l'échaffaud" de Miles Davis. Toutes diffėrentes... Il y a un problème en amont quelque part.

Du coup, les critiques sur le numėrique viennent peut être de ce genre de dėception. Mais le numėrique en soi n'est peut-être pas la cause du problème.

Dominique T


je pense que numérique ou analogique tout un tât de problèmes de mauvaise mise en oeuvre lors des enregistrements et traitements peut donner un mauvais résultat final.

Dans l'absolu, la quantité d'informations en analogique est considérablement supérieure. Dans le cas de l'analogique, certaine choses sont captées , respectées et stockées que sans doute personne n'a encore réellement mis en lumière.
D'ailleurs il est toujours étonnant pour le coup d'imaginer les mauvais câbles ou et matériels considérés comme dépassés utilisez dans les années 57 début de la stéréo voir avant en mono et redécouvrir aujourd'hui tout ce qui a été capté et stocké sur la bande.
Le disque vinyle lui n'est qu'un support de commercialisation.

Imaginez ce qu'aurai pu être nos sources si les technologies de bande magnétique qui ont pourtant considérablement évoluées jusqu'au passage au numérique( grâce aux recherches pour la vidéo) avaient été adoptées alors qu'elles ont finalement disparues.
Parce ce qu'à mon avis, ce n'est pas le vinyle qui est incroyable à entendre.
Un enregistrement analogique bien fait sur un gros Studer A80, un Stellavox bien réglé, voir un Nagra cela vous scotche à jamais
J'ai suivi pendant quelques années le travail de preneurs de son que j'accompagnais afin d'écouter l'original puis les différents stades jusqu'au support commercialisé; seul les magnétos analogiques ressemblaient un peu à la réalité. J'ai eu la même démarche pour le numérique, la ça a toujours été une catastrophe sur musique acoustique j'entends bien sur.

cordialement

José

Ce message a été modifié le: 27/07/2017 17:57:22 par Josca.

27/07/2017 17:55:58
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jimbee
Senior Member
****


Messages : 678
Groupe : Enregistré
Inscription : 25/05/2011
Statut : Hors ligne
Message : #14
RE: Numėrique, et numėrique

Josca a écrit :
Un enregistrement analogique bien fait sur un gros Studer A80, un Stellavox bien réglé, voir un Nagra cela vous scotche à jamais


Sérieusement, tu préfères enregistrer sur un Nagra IV que sur un Nagra VI ? heu ....
pour la patine de la bande, en effet, pour sonner "vintage" pour ne pas dire crasseux, mais sinon ?

http://www.nagraaudio.com/nagra-vi/

27/07/2017 18:44:21
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Le Relais Sonore
Senior Member
****


Messages : 487
Groupe : Enregistré
Inscription : 20/08/2009
Statut : Hors ligne
Message : #15
RE: Numėrique, et numėrique

Josca a écrit :
Un enregistrement analogique bien fait sur un gros Studer A80, un Stellavox bien réglé, voir un Nagra cela vous scotche à jamais
J'ai suivi pendant quelques années le travail de preneurs de son que j'accompagnais afin d'écouter l'original puis les différents stades jusqu'au support commercialisé; seul les magnétos analogiques ressemblaient un peu à la réalité. J'ai eu la même démarche pour le numérique, la ça a toujours été une catastrophe sur musique acoustique j'entends bien sur.

cordialement

José


Bonjour José, bonjour à tous,

Si seulement c'était aussi simple que ça.... les bons analogiques versus les méchants numériques. Je pense que comme en reproduction, c'est la mise en oeuvre qui est plus déterminante en prise de son que la technologie employée. D'en reparler de vive-voix.

Salutations.

Rémy.

27/07/2017 18:47:04
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Dominique-Tanguy
Posting Freak
*****


Messages : 4 934
Groupe : MELAUDIA.admin
Inscription : 23/08/2009
Statut : Hors ligne
Message : #16
RE: Numėrique, et numėrique

Mon problème, c'est le manque de confiance dans l'offre numėrique actuelle... Pas ã cause de la technologie, mais du bidouillage qui est fait au niveau du mastering.

Cela me rappelle une discussion avec Bruno, qui me disait lors de sa dernière visite vouloir remettre en route un magnétophone Studer.

C'est sûr que je serais bien tenter d'ėcouter ces enregistrements de Oscar Peterson sur de bonnes copies des bandes Master...

Dominique T

27/07/2017 19:06:19
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Le Relais Sonore
Senior Member
****


Messages : 487
Groupe : Enregistré
Inscription : 20/08/2009
Statut : Hors ligne
Message : #17
RE: Numėrique, et numėrique

Il y a aussi un processus de mastering pour la mise en gravure des vinyles. Une explication de la différence pourrait-être l'obligation de rester "raisonnable" dans l'utilisation des traitements pour le mastering vinyles. quelques éléments ici: http://www.goldmastering.ch/optimisation...inyle.html

Salutations.

Rémy.

27/07/2017 19:57:02
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
xnwrx
Member
***


Messages : 180
Groupe : Enregistré
Inscription : 16/06/2017
Statut : Absent
Message : #18
RE: Numėrique, et numėrique

Josca a écrit :
je pense que numérique ou analogique tout un tât de problèmes de mauvaise mise en oeuvre lors des enregistrements et traitements peut donner un mauvais résultat final.

Dans l'absolu, la quantité d'informations en analogique est considérablement supérieure. Dans le cas de l'analogique, certaine choses sont captées , respectées et stockées que sans doute personne n'a encore réellement mis en lumière.


Je suis parfaitement en phase avec votre première réflexion.

Mais décidément, votre seconde réflexion me laisse pantois. la conversion numérique et le stockage numérique respecte bien plus le signal original (lorsque tout est bien réalisé), avec deux limites connues et déterministes : le rapport signal/bruit et la bande passante. Le stockage analogique est à l'inverse bien moins fidèle, suivant le support, les amplis, les têtes. Le rapport S/B est limité, les voies fantômes ou diaphonie sont présentes, la linéarité est limitée...etc. Le signal d'origine est bien entendue continu dans le temps et continu dans sa forme d'onde, et il en est de même dans ce qu'on doit restituer (encore que, l'oreille étant un filtre passe bas on peut très bien écouter un signal échantillonné et quantifié sans faire de vraie différence), mais ce n'est pas ce qu'on nomme analogique.

27/07/2017 20:19:45
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Josca
Senior Member
****


Messages : 585
Groupe : Enregistré
Inscription : 01/07/2012
Statut : Hors ligne
Message : #19
RE: Numėrique, et numėrique

jimbee a écrit :

Josca a écrit :
Un enregistrement analogique bien fait sur un gros Studer A80, un Stellavox bien réglé, voir un Nagra cela vous scotche à jamais


Sérieusement, tu préfères enregistrer sur un Nagra IV que sur un Nagra VI ? heu ....
pour la patine de la bande, en effet, pour sonner "vintage" pour ne pas dire crasseux, mais sinon ?

http://www.nagraaudio.com/nagra-vi/

Bonjour
Je n'ai pas effectivement été très convaincu par la version numérique, très impressionnant par rapport à d'autres systèmes numérique de faible résolution mais ce qui manque est encore plus mis en évidence...
Ce n'est que mon point de vue Smile
Cordialement
José

28/07/2017 15:06:18
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Josca
Senior Member
****


Messages : 585
Groupe : Enregistré
Inscription : 01/07/2012
Statut : Hors ligne
Message : #20
RE: Numėrique, et numėrique

xnwrx a écrit :

Josca a écrit :
je pense que numérique ou analogique tout un tât de problèmes de mauvaise mise en oeuvre lors des enregistrements et traitements peut donner un mauvais résultat final.

Dans l'absolu, la quantité d'informations en analogique est considérablement supérieure. Dans le cas de l'analogique, certaine choses sont captées , respectées et stockées que sans doute personne n'a encore réellement mis en lumière.


Je suis parfaitement en phase avec votre première réflexion.

Mais décidément, votre seconde réflexion me laisse pantois. la conversion numérique et le stockage numérique respecte bien plus le signal original (lorsque tout est bien réalisé), avec deux limites connues et déterministes : le rapport signal/bruit et la bande passante. Le stockage analogique est à l'inverse bien moins fidèle, suivant le support, les amplis, les têtes. Le rapport S/B est limité, les voies fantômes ou diaphonie sont présentes, la linéarité est limitée...etc. Le signal d'origine est bien entendue continu dans le temps et continu dans sa forme d'onde, et il en est de même dans ce qu'on doit restituer (encore que, l'oreille étant un filtre passe bas on peut très bien écouter un signal échantillonné et quantifié sans faire de vraie différence), mais ce n'est pas ce qu'on nomme analogique.


Bonjour
Non non vraiment j'ai vraiment suivi cela de près et je continue encore avec plusieurs relations preneurs de son de petits labels.
pour l'un ses prises de son sont commercialisées et quand on connais l'original numérique? quelle dégringolade! Pire quand présents au concert...

Je vous rejoins sur le fait que les pertes sont différentes que celles analogiques mais au final c'est pas top?

A+

José

28/07/2017 15:12:24
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :