Poster une réponse  Créer un sujet 
Pages (7): « Première < Précédente 1 2 [3] 4 5 6 7 Suivante > Dernière »
(premier essai de) captation de l'orgue de Plaisance-du-Gers
Auteur Message
RCGV
Member
***


Messages : 145
Groupe : Enregistré
Inscription : 24/12/2009
Statut : Hors ligne
Message : #21
RE: (premier essai de) captation de l'orgue de Plaisance-du-Gers

rliyung a écrit :
Je partage avec vous le retour que j'ai reçu de Daniel Birouste.

Citation :
Dans l'ensemble ce n'est pas trop mal mais on a par moment trop de réverbération de l'église et pas assez de définition de l'orgue. Il me semble que cela confirme la nécessité de mettre la perche plus près de l'orgue, sans doute au revers de l'autel, à l'emplacement du célébrant. Cela devrait améliorer également l'équilibre général de la prise de son, et notamment pour les graves qui sont effectivement relativement déséquilibrés dans la prise de son par rapport au ressenti dans l'église. En effet,si la perche fait bien 4,40m de haut, il faut considérer qu'on était posés dans la nef, soit trois marches au-dessous du niveau de l'orgue, d'où environ 0,55m de perte de hauteur. Or les tuyaux graves, dans l'orgue de Plaisance, sont au-dessus de l'entablement (les 6 premiers du Principal 16' en façade dans les deux tourelles extérieures) mais toute la suite des notes graves (suite du Principal 16' et jeu complet de Soubasse 16') sont au-dessus de l'entablement (entablement = le niveau des tuyaux horizontaux de chamade), ces tuyaux graves occupent toute la tourelle gauche. Les fréquences graves étant enrobantes, on a dans l'église une bonne présence car ces fréquences sont conduites par le mur latéral gauche du choeur et bien reprises dans la nef dont la largeur correspond à la largeur du choeur. Il me semble que ce qui explique l'absence relative de graves dans ta prise de son, c'est que les micros sont éloignés des parois latérales du choeur et relativement bas par rapport au niveau d'émission des tuyaux graves dans l'orgue. Je ne suis pas qualifié pour savoir comment compenser cette situation qui est inhérente à la différence de perception que l'on a dans l'église et au bout de la perche. Sans doute que le fait de se rapprocher de l'orgue en mettant la perche à l'emplacement du célébrant, nous rapprochera également des murs pleins du choeur, alors que là où la prise de son a été faite, on est déjà dans le début de la nef avec peut-être des effets disperseurs dus aux bas côtés.
Il me semble qu'on n'est pas loin du but et que tout cela incite à renouveler et améliorer l'expérience. Je ne sais pas trop quand en ce qui me concerne mais ma présence n'est pas indispensable si je te montre comment faire fonctionner la borne automatique et si l'on mobilise un assistant pour t'aider dans les manipulations de la perche.
Autre enseignement: faire la prise de son aux beaux jours, quand l'orgue retrouve sa température de référence pour l'accord, car là c'est assez pénible, mais compréhensible eu égard aux différences de hauteur des plans sonores dans l'instrument qui souffrent d'un différentiel de température notoire entrainant un différentiel d'accord des jeux! Mais dans la phase actuelle de recherche des bons positionnements, ce n'est pas un handicap.


Bonjour Raoul

Il est clair que la prise de son est un peu loin, pas lointaine. Il faut donc refaire des essais en se rapprochant..... mètre par mètre. Sur le grave, Daniel connait son instrument, il n'est que de l'écouter pour voir que l'harmonisation est très réussie ce qui signifie aussi qu'il connait bien la propagation dans l'église.

Sur la température, il est indéniable qu'il faut se rapprocher de celle mesurée à l'harmonisation et à l'accord général. La température est souvent un poison surtout pour les jeux de anches - trompette clairon basson cromorne et autres. Pour les jeux de fonds parfois, également, ça bouge tellement qu'on a l'impression que le tremblant est tiré alors que non mais en règle générale c'est plus stable. Je me souviens d'un enregistrement à Landerneau en 1985 avec Michel Bouvard où ça bougeait tout le temps, on avait fini par accorder les notes dont on avait besoin et laissé tomber le reste.. et c'était en fin d'été.

A Quimper Jacques Nonnet était resté avec nous, c'était mieux comme ça. On peut en effet remarquer le nombre de CD ou de vinyles enregistrés sur des orgues qui sont faux et rien d'autres.

Tout ceci pour dire que, ce que tu as fait en premier jet, c'est plutôt bien et l'orgue est très réussi.

Sur les fréquences d'échantillonnages, parfois j'allais à 196khz mais ça prend de la place et ensuite en gravant le CD on tombait à 44khz mais en bio. Finalement c'est ce qui compte.

Pour la prochaine fois, tu fais sonner le tutti pour mettre ton enregistreur au niveau -6 - 3dB. Ensuite tu mets la sesquialtera à la main droite avec un fond de 8 - Le principal de 8 GO main gauche en ramenant le principal de 16 pieds du clavier "chamade" au pédalier. Tout ceci sur un choral de BACH. Si tu es au point où la sesquial est lumineuse, tu as gagné. En se déplaçant dans l'église ce point s'entend bien. Tu pars de 8 mètres en te rapprochant de l'orgue puis tu recules à nouveau et ainsi de suite. Tu vas trouver ce point. Ensuite, il faut refaire le niveau -6 -3 dB.

Bien cordialement
René

Ce message a été modifié le: 09/01/2017 09:40:30 par RCGV.

09/01/2017 08:48:08
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
rliyung
Posting Freak
*****


Messages : 1 985
Groupe : MELAUDIA.admin
Inscription : 08/02/2008
Statut : Hors ligne
Message : #22
RE: (premier essai de) captation de l'orgue de Plaisance-du-Gers

message privé de Rémy publié avec son accord

Rémy a écrit :
Ta captation, si elle n'est pas exempte de défauts, n'en est pas moins très bonne pour un coup d'essai. J'ai re-écouté sur un système plus performant qu'aux premières écoutes (2 voies Goto + Tad) et cela passe vraiment très bien. Quel plaisir de pouvoir écouter de la musique enregistrée sans compression aucune !

D'un point de vu acoustique, je souscris aux remarques de René concernant la position des micros, on doit pouvoir affiner un peu. D'autant que René semble avoir une exellente experience de la prise d'orgues (en tout cas bien supérieur à la mienne). Sur les versions que j'ai corrigé, le seul défaut technique auquel il faudrait être attentif lors de tes prochaines captations, c'est celui du soufle résiduel, auquel je pense avoir une part de responsabilité (explication plus loin). Ce soufle est lié au niveau d'enregistrement du signal trop faible.

Pour tes prochains essais, il va te falloir augmenter le niveau à la prise de son. A cet effet, il me semble me souvenir qu'il y a un "pad" -10db à l'interieur du micro sous la capsule. J'ai du utiliser ces micros la dernière fois sur une batterie en "overhead" et ils sont certainement réglés avec ce "pad" sur la position -10db. Ceci pourrait expliquer le manque de niveau à l'entrée. Mea-culpa, j'aurai du vérifier avant de te les envoyer. Il faut dévisser la capsule, puis avec un petit objet opérer une rotation du contact sur la bonne zone, si ma mémoire ne me fait pas défaut. De mon point de vu, il faudrait arriver à se caller à la prise sur un niveau de -10db sur les forté+.



Pour info le rappel de la correction que j'ai effectué sur mes fichiers. Canal gauche uniquement, compensation + 6db/octave en dessous de 150Hz en 2 points (pour corriger le filtre passe haut position "voice"). Canaux gauche + droit, rajout de + 3db centré sur 44hz sur environ 2 octaves de large (pour corrigé la chutte du grave des micros), - 2db centré sur 900hz sur une octave environ (tonique identifiée), +9db d'augmentation du niveau global (pour corriger le niveau général). Graphiquement au niveau de l' EQ , ça donne ça.


Je referai des essais en condition réelle à la maison, en faisant jouer de la musique sur la chaîne, pour appréhender le comportement des micros.
Pour ce qui est d'ouvrir les micros, j'irai avec précaution. Il se peut que je ne le fasse que sous ta supervision téléphonique.



Fichier(s) joint(s) Miniature(s)
   

mon système : http://forums.melaudia.net/showthread.php?tid=2443

Ce message a été modifié le: 09/01/2017 15:26:36 par rliyung.

09/01/2017 13:20:45
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
RCGV
Member
***


Messages : 145
Groupe : Enregistré
Inscription : 24/12/2009
Statut : Hors ligne
Message : #23
RE: (premier essai de) captation de l'orgue de Plaisance-du-Gers

Bonjour,

Pour ce qui est des micros, attention tout de même à ne pas faire n'importe quoi. Prenons le cas de notre instrument qui nous balance ses fréquences selon deux considérations :
- L'harmonisation de l'instrument ;
- L'acoustique du lieu.
Ce sont là des éléments avec lesquels il faut faire. Il est entendu que le facteur a tenu compte de l'acoustique en faisant l'harmonisation. Problème réglé au mieux de ce qu'il est possible et en général c'est bien fait.
Reste les micros! Sur les modèles pros on connait la courbe de réponse. Parfois c'est très linéaire alors que d'autres modèles on une pente dans le grave après 60 hz. Les omnis sont en général plus linéaires jusqu'à 20 hz. Tout ceci pour dire qu'on ne peut que corriger à partir de cette courbe si c'est nécessaire. Après 60 hz seuls l'orgue et le violoncelle - contrebasse parlent encore. Pour les autres instruments rien ne sert de corriger, car il faudrait faire à partir de quelle référence d'écoute? qui pourrait avoir l'inconvénient de semer un peu plus le doute.
Le mieux est toujours l'ennemi du bien. Et puis restons bio, trop de prises de sons sont trafiquées, compressées et cela démoli tout.... sauf à être sourd.
René

10/01/2017 09:10:50
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
RCGV
Member
***


Messages : 145
Groupe : Enregistré
Inscription : 24/12/2009
Statut : Hors ligne
Message : #24
RE: (premier essai de) captation de l'orgue de Plaisance-du-Gers

Bonjour

Puisqu'on parlait de micros, j'ai regardé les bandes passantes de mes AKG D202 et D 224. Ils sont d'une linéarité redoutable sans la moindre pente à 30HZ. Je les utilisais pour l'orgue ou le violoncelle. Seul inconvénient pour les pieds de 8 mètres, ils sont un peu lourds. Sur les perches de 4 mètres, le rapport Q/P est redoutable.

Sinon sur LBC en ce moment, il y a des C451B alim phantôme ce sont de très bons micros avec lesquels, dans leur première version, j'ai fait de très belles choses.
https://www.leboncoin.fr/image_son/10539...tm?ca=12_s
Bien cordialement
René

11/01/2017 22:44:21
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
rliyung
Posting Freak
*****


Messages : 1 985
Groupe : MELAUDIA.admin
Inscription : 08/02/2008
Statut : Hors ligne
Message : #25
RE: (premier essai de) captation de l'orgue de Plaisance-du-Gers

Bonjour,

J'ai revu Daniel. Il m'a montré comment manipuler l'automate, allumer l'orgue, ainsi que toute la logistique nécessaire pour que je puisse travailler en autonome. Il a sélectionné d'autres morceaux en tenant compte des observations des uns et des autres.
Il me faut encore vérifier les micros, refaire des tests chez moi et je pense récidiver d'ici une dizaine de jours.

J'ai une question pour René.
Si je prends ce que tu dis

René a écrit :
... c'est là qu'il faut aller chercher le grave, c'est à dire à la hauteur ou le grave se produit, se forme et se propage avant qu'il ne se mette à vagabonder pour s'éteindre rapidement ... parce que c'est du grave dont l'énergie est difficile à propager.
Le compromis est toujours quelque part par là, en gros la hauteur des bouches des tuyaux de façade du positif..... A condition qu'il ne s'agisse pas de chanoines....

que je recoupe avec l'info donnée par Daniel

Daniel a écrit :
... les tuyaux graves, dans l'orgue de Plaisance, sont au-dessus de l'entablement (les 6 premiers du Principal 16' en façade dans les deux tourelles extérieures) mais toute la suite des notes graves (suite du Principal 16' et jeu complet de Soubasse 16') sont au-dessus de l'entablement (entablement = le niveau des tuyaux horizontaux de chamade), ces tuyaux graves occupent toute la tourelle gauche.

j'en déduis que je devrais placer les micros au dessus des chamades et non pas à 1m50 comme à Fouesnant ?

a+mitiés raoul


mon système : http://forums.melaudia.net/showthread.php?tid=2443
13/01/2017 13:56:18
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
RCGV
Member
***


Messages : 145
Groupe : Enregistré
Inscription : 24/12/2009
Statut : Hors ligne
Message : #26
RE: (premier essai de) captation de l'orgue de Plaisance-du-Gers

rliyung a écrit :
Bonjour,

j'en déduis que je devrais placer les micros au dessus des chamades et non pas à 1m50 comme à Fouesnant ?

a+mitiés raoul


Bonjour Raoul

Compte tenu de ce que dit Daniel d'une part et de mon expérience d'autre part je ferais 2 essais.

Au préalable :
- avancer les micros par rapport la première prise ;
- tirer le tutti (tous les claviers accouplés) et régler le niveau à -6 -3 db

Ensuite :
- un fond de 16 pieds au pédalier, fond de 8 à la main gauche et sesquialtera à la main droite ( par curiosité en place de sesquial tu pourras aussi sortir la chamade pour voir)

Le premier essai, partant de ce que dit Daniel, serait de mettre le couple de micros à la hauteur des bouches des tuyaux du grand buffet et naturellement au dessus des chamades qui doivent être prises dans l'entablement à moins qu'elles ne soient postées c'est à dire dépendant d'un sommier particulier au jeu.

Le second essais, de mettre les micros à 1,5m du sol, même registration, mêmes pièces.

Le second essai est intéressant car le grave, qui manque souvent dans les enregistrements se ballade parfois un peu plus au ras du sol.

Il devrait normalement ressortir des différences, pas nécessairement grandes. Ensuite, tu mets le tout sur ta chaine pour écouter. A la hauteur des bouches le son est plutôt clair, sans doute moins précis à 1,5m mais... mais! Enfin selon ce que tu pourrais entendre et selon tes préférences, tu pourras faire une règle de 3 pour trouver la bonne hauteur.

De toutes façons tu arriveras à un bon résultat parce que l'orgue est réussi, tout comme l'harmonisation et enfin parce que l'acoustique est belle.

Avec un système comme le tient, normalement la restitution est en 3D.

René

13/01/2017 21:58:52
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jeans
Member
***


Messages : 188
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 16/08/2011
Statut : Hors ligne
Message : #27
RE: (premier essai de) captation de l'orgue de Plaisance-du-Gers

Pas évident d'enregistrer l'orgue d'une église. Toute une technique de prise de son.
Bon courage et félicitations.

Jean

14/01/2017 13:22:12
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
RCGV
Member
***


Messages : 145
Groupe : Enregistré
Inscription : 24/12/2009
Statut : Hors ligne
Message : #28
RE: (premier essai de) captation de l'orgue de Plaisance-du-Gers

jeans a écrit :
Pas évident d'enregistrer l'orgue d'une église. Toute une technique de prise de son.
Bon courage et félicitations.

Jean


Bonjour Jean

Ce n'est pas facile, les volumes sont grands en même temps si on compare les prises de Raoul avec des enregistrements pros, il n'est pas mal. Car les pros en la matière savent aussi être à côté de la plaque. Exemple Harmonia Mundi est archi mauvais sur les orgues [collections orgues historiques ] alors qu'il est probablement le meilleur sur le reste.

René

15/01/2017 13:11:48
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jeans
Member
***


Messages : 188
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 16/08/2011
Statut : Hors ligne
Message : #29
RE: (premier essai de) captation de l'orgue de Plaisance-du-Gers

Bonjour René,

Les enregistrements de Marie-Claire Alain chez Erato et de Jean Marc Guillou chez Philips me donnent toujours la chaire de poule.
La trompette de Maurice André accompagnant Marie Claire Alain, éblouissant !
Je vous parle d'un temps où les moins de ...Je prenais mon pied en m'enfermant dans une cabine d'écoute du BHV avec une pile de vinyles.
Pour le plaisir...
Votre indulgence svp pour cet intermède.

Avec toute ma sympathie.
Jean

15/01/2017 15:52:11
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
RCGV
Member
***


Messages : 145
Groupe : Enregistré
Inscription : 24/12/2009
Statut : Hors ligne
Message : #30
RE: (premier essai de) captation de l'orgue de Plaisance-du-Gers

Chez erato il y avait de belles choses dont celles qui tu cites.
Chez Philips on enregistrait des grands instruments. ... c'était philips.

Quant au bhv lui aussi a abandonné la vente de disques
C'est apm j'étais à Loctudy j'ai enregistré orgue et voix. Il faut que je demande à Raoul comment faire pour rajouter une petite copie

15/01/2017 20:41:54
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :