Poster une réponse  Créer un sujet 
Pages (25): « Première < Précédente 21 22 23 24 [25] Dernière »
La boucle (de masse)
Auteur Message
PFB
Banned
*****


Messages : 1 970
Groupe : Enregistré
Inscription : 28/03/2008
Statut : Hors ligne
Message : #241
RE: La boucle (de masse)

jsilvestre a écrit :
Tout à fait, il faut remettre un différentiel après le transfo symétriseur. Comme d'ailleurs à chaque fois qu'un des pôles d'un transfo d'isolement est relié à la terre.


C'est top luxe, le disjoncteur différentiel après un transfo d'isolement.

Faudrait discuter avec un schéma, car j'ai l'impression que le différentiel ne va jamais s'ouvrir. Ou alors le transfo n'isole pas (ou plus) et alors c'est dommage.

PFB


Enceintes bibliothèque plastoc+subwoofer replastoc. 60 millions d'albums sous l'index et 3000 disques sur étagère.
21/04/2016 16:34:45
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
herve00fr
Member
***


Messages : 125
Groupe : Enregistré
Inscription : 01/04/2016
Statut : Hors ligne
Message : #242
RE: La boucle (de masse)

Bonjour Joël,

jsilvestre a écrit :
C'est sûr, dans ces conditions peu de risque d'entendre une ronflette!
Mais la ronflette n'est pas le seul méfait d'un courant parasite dans les masses, il peut aussi influer sur la qualité du son perçue, il est la cause de l'influence du sens de la prise secteur, de l'amélioration apportée par un secteur symétrique.


Le but premier est de minimiser le bruit du aux résistances de contre réaction.
Ce courant peut bien sur influencer la qualité du signal sans qu'il se perçoive directement, c'est justement pour cela que l'impédance de mes boitiers (et donc de la masse) est très faible, dans le cas de ce courant, l'impédance max est de 5µOhm, ce qui nous donne une tension max de 2nV entre les 2 points les plus éloignés du boitier faisant office de masse. Cette tension est plusieurs ordres de grandeur inférieur au bruit des résistances dans n'importe quel circuit.

Citation :
Les amplis et dacs utilisés pour ces essais sont fortement contre réactionnés. 280dB pour les amplis, un peu moins pour les dacs. La modulation des courants et tensions dans les éléments actifs de l'étage d'entrée est donc très faible, voire extrêmement faible, des nanovolts et femto ampères.
Il suffit alors de pas grand chose pour que les courants et tensions parasites soient plus importants que la modulation.


Je ne pense pas qu'on puisse raisonner de la sorte.
Il n'y a aucune raison pour que ce courant "module" directement les courants et tensions d'un ampli, le seul véritable problème est la tension que ce courant peut générer entre les entrées inverseuse et non inverseuse du circuit.
Dans la config que je propose, il suffit que ces 2 points soient proches pour que la tension perturbatrice soit quasi nulle, et n'occasionne quasiment aucune modulation.
En général, je fais une distinction entre le bruit en excès souvent directement lié à la tension aux bornes du dispositif et le bruit en 1/f, bien que ces bruits aient ~le même comportement en fréquence.
Le bruit en 1/f est très gênant dans les techno submicroniques où la fréquence du coin de bruit augmente.

Citation :
Le courant de bruit d'une 330K à 25°C c'est 230 femto ampères. Et pourtant à l'oreille...


ça, c'est la densité spectrale de courant de bruit, pour le bruit rms, il faut multiplier par la racine de la bande audio, mais tu le sais déjà.
Il y a une grosse différence entre ce courant et le courant de fuite : celui ci est à l'intérieur du circuit alors que l'autre n'a aucune raison d'y rentrer.

Citation :
Donc si les méfaits du passage d'un petit courant parasite dans les pistes de masse m'étonnent toujours autant ils ne me surprennent plus.


Mais là le courant passe dans le boitier, beaucoup moins impédant que les pistes ou le plan de masse du circuit.

Citation :
Tout à fait, il faut remettre un différentiel après le transfo symétriseur.

Perso, je n'ai pas (encore) mis de transfo symétriseur, tu l'as fait ?


Hervé.
22/04/2016 10:35:31
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
herve00fr
Member
***


Messages : 125
Groupe : Enregistré
Inscription : 01/04/2016
Statut : Hors ligne
Message : #243
RE: La boucle (de masse)

PFB a écrit :
C'est top luxe, le disjoncteur différentiel après un transfo d'isolement.

Faudrait discuter avec un schéma, car j'ai l'impression que le différentiel ne va jamais s'ouvrir. Ou alors le transfo n'isole pas (ou plus) et alors c'est dommage.

PFB


Pas vraiment besoin de schéma, le primaire d'un transfo ne sait pas si la fuite au secondaire est différentielle ou pas.
S'il y a un disjoncteur différentiel sur le circuit du secondaire alors il fera son boulot sur ce circuit.

Ce n'est pas un transfo d'isolement, il s'agit ici d'un transfo "symétriseur" avec point milieu du secondaire à la terre.


Hervé.
22/04/2016 10:43:01
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
thierry38
Member
***


Messages : 68
Groupe : Enregistré
Inscription : 19/12/2015
Statut : Hors ligne
Message : #244
RE: La boucle (de masse)

Bonjour Hervé.

J'abonde.

On pourrait faire l'analogie avec un transfo 20KV/400V triangle/étoile.

Pour le transfo sym.mono:
C'est simplement recréer un point milieu (après que ce soit avec 2,3,6...enroulements).

Le DDR déclenchera selon ses caractéristiques/courant de fuite.
Edit:enfin si les masses/0V sont reliés à ce point milieu.

Ce message a été modifié le: 22/04/2016 13:16:58 par thierry38.

22/04/2016 13:13:50
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
forr
Posting Freak
*****


Messages : 1 495
Groupe : Enregistré
Inscription : 26/12/2015
Statut : Hors ligne
Message : #245
RE: La boucle (de masse)

Courants impurs (vidéo EEV-blog avec commentaires en anglais et sous-titres en... anglais) :

https://www.youtube.com/watch?v=BFLZm4LbzQU

Ce message a été modifié le: 23/04/2016 00:45:27 par forr.

23/04/2016 00:44:52
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jsilvestre
Senior Member
****


Messages : 647
Groupe : Enregistré
Inscription : 13/01/2014
Statut : Hors ligne
Message : #246
RE: La boucle (de masse)

Bonjour Hervé,

le courant parasite n'entrera pas dans les masses des pcb uniquement si on l'en empêche. Un plan de masse en cuivre de 4mm d"épaisseur est une solution, le câblage en étoile aussi, l'alimentation par batteries complètement isolées du secteur en est une autre.
Comme d'habitude chaque solution a son lot d'avantages et d'inconvénients...
Les appareils conçus avec une plaque de cuivre de 4mm, une étoile ou des batteries sont plutôt rares...

Joël

26/04/2016 21:35:57
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
herve00fr
Member
***


Messages : 125
Groupe : Enregistré
Inscription : 01/04/2016
Statut : Hors ligne
Message : #247
RE: La boucle (de masse)

Bonjour Joël,

Il y a un article (que je n'ai pas encore lu) sur les balanced supply dans linear audio volume 11.

A plus,


Hervé.
27/04/2016 13:17:46
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
forr
Posting Freak
*****


Messages : 1 495
Groupe : Enregistré
Inscription : 26/12/2015
Statut : Hors ligne
Message : #248
RE: La boucle (de masse)

herve00fr a écrit :
Il y a un article (que je n'ai pas encore lu) sur les balanced supply dans linear audio volume 11.


Cet article est signé Stan Curtis.
Sur le même sujet, il y a un petit paragraphe ("Balanced mains power", page 605-7.) dans le livre de Douglas Self dans "Audio power amplifier design" 6ème édition
Ni chez l'un ni chez l'autre, il n'y a quelque chose qui puisse me convaincre d'adopter une telle configuration.

27/04/2016 15:50:38
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :