Poster une réponse  Créer un sujet 
Pages (2): « Première [1] 2 Suivante > Dernière »
Mesures en champ proche ou à la position d'écoute?
Auteur Message
Sébastien
Paléophonophile
*****


Messages : 2 276
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 03/04/2014
Statut : Hors ligne
Message : #1
Mesures en champ proche ou à la position d'écoute?

Bonjour à tous, bon samedi,

Dans l'optique de régler un système de son domestique, les avis divergent quant à l'utilisation des mesures en champ proche (micro pratiquement collé aux HP) et des mesures en champ éloigné (position d'écoute dans ce cas-ci).

En lisant Joseph d'Appolito, j'ai retenu que les mesures en champ proche permettent de s'affranchir davantage des "effets de pièce" lorsque celles-ci sont effectuées dans un milieu semi-réverbérant domestique, comme c'est le cas pour plusieurs d'entre-nous. Par contre, nous faisons nos écoutes de qualité à partir de notre position d'écoute...

Quelle mesure devrait être notre référent?

Bonne journée,

Sébastien


"A-t-on déjà vu sur terre, un intellectuel musclé?"

-Plume Latraverse
17/01/2015 12:56:43
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Julien
Posting Freak
*****


Messages : 936
Groupe : MELAUDIA.admin
Inscription : 26/02/2008
Statut : Hors ligne
Message : #2
RE: Mesures en champ proche ou à la position d'écoute?

Bonjour,

En tant qu'acousticien, je ne peux que te répondre de faire tes mesures en champ proche voire semi proche.
Il existe une grandeur appelée la "distance critique" a partir de laquelle le niveau sonore réverbéré (de la pièce) est supérieur au niveau sonore directe ( de la source seule). Cette distance dépend évidemment du traitement absorbant de ta pièce.
Plus la pièce est absorbante, plus la distance critique est grande.
Dans un salon lambda, elle est en générale de 1 à 2m, rarement plus.

Donc la mesure de la réponse propre des HP est censée se faire pas trop loin, pour être le plus précise possible (au moins aux fréquences moyennes à élevées). Dans le grave, c'est plus complexe du aux aux grandes longueurs d'onde de ces fréquences...

Après, et une fois la réponse des HP "validée" en champs proche, rien n'interdit de refaire la mesure au point d'écoute, mais il est impossible de regler correctement à grande distance.

En particulier, ne pas regler le niveau d'aigu "plat en fréquence" au point d'écoute car cela rendra un son trop brillant (aigu) à l'écoute subjective...

PS: ne pas se mettre trop près non plus, tout dépend des dimensions du HP ou pavillon à tester... Un gros 15 cellules ne se mesure pas non plus à 2cm de la bouche, cela n'a aucun sens... 50cm à 1m me semble une distance moyenne un peu générale...

Julien

Ce message a été modifié le: 17/01/2015 13:25:37 par Julien.

17/01/2015 13:22:57
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
pvrx
Posting Freak
*****


Messages : 1 241
Groupe : Enregistré
Inscription : 06/08/2011
Statut : Hors ligne
Message : #3
RE: Mesures en champ proche ou à la position d'écoute?

Bonjour

La mesure en champ très proche a un intérêt limité. Elle se fait surtout sur la base d'un sweep et permet de visualiser le caractère particulier éventuel d'un HP (réponse, waterfall), et de faire une mesure de distorsion non entachée de bruit. Ceci a pour principal intérêt de bien définir la plage d'utilisation du HP.

En champ "semi-proche" (50 à 120 cm selon la taille et l'espacement des transducteurs), les mesures servent essentiellement à travailler leur raccordement deux à deux.
A ces distances, on utilisera le sweep pour réaliser l'alignement des HP, et le bruit rose filtré en tiers d'octave pour optimiser les niveaux relatifs. Cette mesure en bruit rose se fera avec moyennage dans l'espace, comme déjà évoqué sur ce même fil. Une itération est généralement nécessaire pour peaufiner.

La mesure au point d'écoute est évidemment indispensable. Au point d'écoute interviennent tous les effets de salle (réverbération, réflexions, trous et résonances), mais c'est la vraie vie... C'est l'étape finale.
Au point d'écoute, le sweep est quasiment inexploitable, sauf pour identifier le RT60.
La mesure moyennée en bruit rose sert à sculpter la courbe de réponse globale du système. Idéalement, on mesure chaque canal indépendamment, et on corrige 'si on est en actif), de façon à obtenir exactement la même réponse à droite et à gauche, puis on fait la mesure globale et on recommence... L'enjeu d'une bonne symétrie est la stabilité de l'image stéréophonique.

Pascal

17/01/2015 15:01:57
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Dominique-Tanguy
Posting Freak
*****


Messages : 4 992
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 23/08/2009
Statut : Hors ligne
Message : #4
RE: Mesures en champ proche ou à la position d'écoute?

Bonsoir Pascal,

A ce sujet, je confirme ėvidemment ce que tu expliques. Par contre, pour la mesure au point d'ėcoute en bruit rose, je me mėfie de la mesure simultanėe à cause de l'interfėrence possible d'un canal par rapport à l'autre. J'ai remarqué des incohėrences, selon certaines positions du micro. Peut- être as tu aussi expėrimentė ce problème ?

Cordialement,

Dominique T


http://unepassionaudiophile.fr/
17/01/2015 17:05:40
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
pvrx
Posting Freak
*****


Messages : 1 241
Groupe : Enregistré
Inscription : 06/08/2011
Statut : Hors ligne
Message : #5
RE: Mesures en champ proche ou à la position d'écoute?

Le problème ne se pose en réalité que dans le grave, disons en-dessous de 200 Hz, parce que la distance entre les enceintes est du même ordre de grandeur que les longueurs d'ondes.
Dans ces plages de fréquence, le fait d'avoir deux sources est un vrai inconvénient, et aggrave fréquemment les inévitables accidents de réponse dans les salles de dimensions "normales".
Le caisson d'extrême-grave unique est une vraie solution sous 150 Hz, surtout s'il est situé en position centrale (délai de propagation) et idéalement à fleur du mur arrière.
Chez moi, même dans cette configuration (deux 38 cm PHL côte à côte dans l'épaisseur du mur arrière), j'avais un trou vers 30 Hz, et j'ai tenté d'améliorer les choses en en ajoutant deux supplémentaires dans les enceintes latérales, quitte à paramétrer des délais pour rechercher un optimum.
J'ai fini par débrancher ces HP supplémentaires, le résultat était meilleur avant. Si j'avais su, j'aurais économisé deux HP, deux ébénisteries, et un ampli de puissance...
Pour ceux qui utilisent un caisson d'extrême-grave, ma recommandation est de filtrer à pente plutôt raide, et de raccorder à la fréquence la plus élevée possible, c'est-à-dire celle qui ne permet pas de localiser le caisson.

Pour le médium et l'aigu, la mesure en bruit rose ne pose pas de problème, et la mesure globale ne crée aucune surprise lorsque comparée aux réponses individuelles G et D.

Pascal

17/01/2015 19:06:43
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Sébastien
Paléophonophile
*****


Messages : 2 276
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 03/04/2014
Statut : Hors ligne
Message : #6
RE: Mesures en champ proche ou à la position d'écoute?

pvrx a écrit :
Bonjour

...La mesure moyennée en bruit rose sert à sculpter la courbe de réponse globale du système. Idéalement, on mesure chaque canal indépendamment, et on corrige 'si on est en actif), de façon à obtenir exactement la même réponse à droite et à gauche, puis on fait la mesure globale et on recommence... L'enjeu d'une bonne symétrie est la stabilité de l'image stéréophonique.

Pascal


Bonjour Pascal, bonjour à tous,

Cela me fait prendre conscience que jusqu'à maintenant, je n'ai utilisé que des "sweep" de 10 secondes pour mes mesures (je travaille avec Mac et FuzzMeasure). Donc, j'aurais tout intérêt à faire des mesures avec du bruit rose (mais d'où vient ce terme? Smile)

Pour le reste, j'en comprends que la mesure au point d'écoute est plutôt là pour donner une idée, mais n'est pas la mesure la plus pertinente pour travailler sur un filtre.

À+

Sébastien


"A-t-on déjà vu sur terre, un intellectuel musclé?"

-Plume Latraverse
18/01/2015 13:39:09
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
pvrx
Posting Freak
*****


Messages : 1 241
Groupe : Enregistré
Inscription : 06/08/2011
Statut : Hors ligne
Message : #7
RE: Mesures en champ proche ou à la position d'écoute?

Bonjour

Les bruits "de couleur" contiennent toutes les fréquences.
Le bruit blanc a une densité spectrale constante sur une échelle linéaire.
Le bruit rose a une densité spectrale constante par bande d'octave sur une échelle logarithmique (réponse horizontale). Cette échelle est la plus utilisée car sans doute plus naturelle pour l'oreille ?
A l'oreille, le bruit blanc contient beaucoup plus de fréquences élevées.
A fort niveau, il est donc aussi plus dangereux pour les tweeters...

Les experts (dont je ne suis pas) affirment que l'oreille n'est pas vraiment sensible à des accidents de réponse d'une largeur inférieure au tiers d'octave. Cette résolution se prête bien à l'analyse visuelle des mesures.
La mesure au point d'écoute n'est pas seulement indicative, elle est essentielle : la salle introduit tellement d'accidents dans la réponse qu'il est indispensable selon moi de corriger les plus importants d'entre eux.

Le filtrage se travaille principalement en champ semi-proche.
Mais, à distance d'écoute, de nombreuses réflexions interviennent, et le champ réverbéré est plus important que le champ direct. On voit que la directivité des HP va produire des effets sur le résultat final, dépendant du caractère réfléchissant/diffusant/absorbant des parois.
Idéalement, quand on le peut, on raccorde des HP dans une plage de fréquences où leurs directivités sont voisines. Sinon on fait au mieux...

Pascal

18/01/2015 14:31:09
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Sébastien
Paléophonophile
*****


Messages : 2 276
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 03/04/2014
Statut : Hors ligne
Message : #8
RE: Mesures en champ proche ou à la position d'écoute?

Pascal,

Merci pour les précisions concernant les différents "bruits". J'en apprends tous les jours! Pas expert? Connaisseur en tout cas :-)

En fait,, la mesure à la position d'écoute permettrait plutôt de travailler le traitement de la pièce. Exact?

Sinon, je m'appliquerai davantage aux mesures en champ semi-proche pour l'éventuel travail de mon filtre. Donc, du 50 à 120 cm environ comme tu le mentionnais.

Mes pavillons ont été usinés dans les derniers jours. Je devrais les récupérer dans le courant de la semaine. Restera la finition et la construction de l'adaptateur rond-carré et hop! Je mets les TD-2001 dessus et s'en suivra le travail du filtre.

Sébastien


"A-t-on déjà vu sur terre, un intellectuel musclé?"

-Plume Latraverse
18/01/2015 14:40:24
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
pvrx
Posting Freak
*****


Messages : 1 241
Groupe : Enregistré
Inscription : 06/08/2011
Statut : Hors ligne
Message : #9
RE: Mesures en champ proche ou à la position d'écoute?

Sébastien a écrit :
En fait,, la mesure à la position d'écoute permettrait plutôt de travailler le traitement de la pièce. Exact?


Non, ça permet de bien optimiser la courbe de réponse, dans les conditions de l'oreille, c'est-à-dire immergée dans le champ direct + le champ diffus.
Mais c'est aussi au point d'écoute qu'on mesure le RT60, ce qui donne de bons points de repère quand on veut améliorer l'acoustique de la pièce elle-même.

Pascal

18/01/2015 15:47:31
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Sébastien
Paléophonophile
*****


Messages : 2 276
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 03/04/2014
Statut : Hors ligne
Message : #10
RE: Mesures en champ proche ou à la position d'écoute?

Pascal,

Si je te suis bien, les mesures en champ proche donnent une idée "d'avec qui on a affaire" en terme d'hp. Ensuite, on prend des mesures en champ semi-proche afin de travailler sur le filtre et enfin, on termine avec les mesures prises à partir de la position d'écoute pour peaufiner le filtre. Ai-je bien compris?

Si tel est le cas, j'imagine que les écarts de valeurs des composantes du filtre modifiées en se fiant sur ces dernières mesures doivent être petits. De là le peaufinage. Quoique je me goure peut-être et il y pourrait y avoir des changements drastiques faits à partir de ces constats "position d'écoute".

À discuter.

Bonne journée,

Sébastien


"A-t-on déjà vu sur terre, un intellectuel musclé?"

-Plume Latraverse
19/01/2015 03:16:14
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :