Poster une réponse  Créer un sujet 
Pages (62): « Première < Précédente 58 59 60 61 [62] Dernière »
ALTECMANIAC: ma vie, mon oeuvre
Auteur Message
thxrd
Senior Member
****


Messages : 510
Groupe : Enregistré
Inscription : 27/04/2010
Statut : Hors ligne
Message : #611
RE: ALTECMANIAC: ma vie, mon oeuvre

Bonjour Large Bande ,
J'ai eu il y a longtemps des paneaux Magnepan et il y a encore plus longtemps ( du temps des dinosaures ) des panneaux de cellules Orthophase ( panneau 16 cellules auquel j'avais associé un 34 vega pour le grave .. en biamp active dans les années 70 .)

Je suis du meme avis que vous ..un systeme doit pouvoir passer tout les signaux , toutes les musiques .. et surtout ne pas etre "typė " ..
Si ce n'est bon que sur "un genre " d'instrument ou de son .. evidemment il y a un probleme ..
quand un systeme de transducteurs ne "passe pas bien " telle ou telle musique , il n'y a que 2 explications de mon humble avis :
1) c'est mal enregistré ( et c'est courant ..)
2) le systeme à des defauts ...( c'est courant aussi )

Et j'ai la meme phrase que vous : si tout passe à peu pres naturellement sans se poser de question c'est en effet que ca commence à fonctionner . Cette analyse est parfaite ..

Apres le "rėalisme " ressenti depend egalement de beaucoup d'autres facteurs que le transducteur lui meme
un orchestre symphonique entendu dans 20 m2 à 3 m meme sur d'excellentes enceintes a peu de chances d'etre " réaliste " ( c'est un euphemisme) c'est a dire de donner la meme sensation " qu'en vrai "

Dans une tres grande salle , meme avec des moyens technique ideaux et des conditions acoustiques parfaites , il faudra que l'enregistrement soit extraordinaire pour avoir un debut " d'illusion " ( et ca necessitera beaucoup de canaux .. d'ou les salles de recherche citée par Ragnarson ou moi meme )
A l'inverse un clavecin ou un "petit" instrument en solo entendu en grande salle , sur de tres grands systemes est generalement démesuré en taille ( donc non realiste ) ..
Le systeme lui meme n'y etant pour rien .. ( en le supposant correct )
Tout viendra de la prise et du mix ou l'ingé aura voulu donner de "l'espace " et de la dimension car lui à écouté à 1.50 m d'une paire de petit monitor ...

Donc en effet , la notion de réalisme c'est tres tres complexe .. et comme Large Bande , je pense que coté transducteur la recherche doit etre la neutralité ..
et surtout pas etre "typé " sinon plus rien ne peut etre "jugė "
Le transducteur devenant non'plus un transducteur , mais un " instrument "( joke )
Cdt
Roland

Ce message a été modifié le: Hier 14:20:28 par thxrd.

Hier 12:33:59
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Indien29
Senior Member
****


Messages : 337
Groupe : Enregistré
Inscription : 17/05/2019
Statut : Hors ligne
Message : #612
RE: ALTECMANIAC: ma vie, mon oeuvre

Pour avoir reçu (et recevoir) aussi de nombreuses explications avec Thxrd (entre autre), ce que je retiens sur tout ces sujets audiophiles / rendus sonores, mais aussi pour bcp tester et m'être déplacé chez pas mal d'autres passionnés, c'est qu'un système qui regroupe plus ou moins dans cet ordre les qualités suivantes offrira un bon résultat :

1- Acoustique avant tout, avec 2 problématiques séparées, les modes que seul les très grands volumes permettent de placer hors bandes "utile", donc insolubles pour qui ne possède pas une très grande salle (au dessus de 500 / 800M3)

Dans les petites pièces dans lesquels nous "bricolons", la gestion des premières réflexions, avec un amortissement fort en proximité des sources dans la zone à fort rayonnement, idéalement InWall.
C'est jouable en baissant le niveau de grave et par une égalisation du / des modes principaux (paramétriques avec Q et fréquences très précisément réglés sur le problème)


2- Un système dont la directivité place l'auditeur à une distance critique qui est respectée, très proche en radiation directe, 1,5m, 2 mètres étant un bon score et plus avec une acoustique soignée.

Les systèmes directifs permettent un équilibre à distance critique plus lointain, les pavillons permettent de garder plus d'espace entre les sources et l'auditeur, mais leurs tailles forcent à une écoute plus lointaine pour s'assurer de la fusion entre voies. Les pavillons doivent donc restés petits et adaptés à ce que la pièce permet en terme de distance critique, donc de la qualité de l'acoustique, tout est lié...


3- Les fréquences sensibles à l'ouie humaine, 500 / 4khz sont à soigner, sur la réponse hors axe (le raccord entres voies demande une attention toute particulière, tout comme la façon de mesurer pour vérifier si c'est bon ou pas, avec des mesures en extérieur obligatoire en dessous de 1Khz)
Peu de systèmes sont bon "off axis", d'ou un fort déséquilibre "in axis" / "off axis" et pourtant c'est l'une des clés principales...

Sur les systèmes à pavillon, le problème hors axe est souvent celui d'entraxes trop éloignés rendant la réponse en V...catastrophique, sauf à faire le choix d'un filtrage type BrickWall... avec des éléments parfaitement cohérents en terme de directivité aux raccords, chose que quasiment personne ne fait...


4- Une distortion contenue à SPL cible, ça parait bête, mais pour rester sous les 10% de Thd sous les 100Hz en générant 120dB pics (1m), il faut du gros matériel, 1% au dessus de 300Hz est un objectif plus facilement réalisable avec le bon choix de HP / charges
Le problème est lié avec le volume de la salle et de la distance de l'auditeur avec la source.

5- Linéarité de la réponse en fréquence qui doit etre plate en champ libre / Anéchoiques dans des tolérances correctes et Phase et délais bien réglés / calés.

Ensuite, que ce soit du HR, du BR, a pavillon ou pas, 2 voies ou 10 voies, si ces règles sont appliquées, ce sera bon, sans avoir à se soucier d'autre chose...

Mais force est de constater que déjà, le point 1 est rarement respecté.

Ce message a été modifié le: Hier 15:46:38 par Indien29.

Hier 13:03:05
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Indien29
Senior Member
****


Messages : 337
Groupe : Enregistré
Inscription : 17/05/2019
Statut : Hors ligne
Message : #613
RE: ALTECMANIAC: ma vie, mon oeuvre

Si on regarde tout les lieux ou "ça marche" et qu'une vérification à la mesure est faite, on constate que l'on est dans les clous sur au moins les 4 premiers points, on peut prendre l'exemple des studios corrects par exemple, ou même des installs privées qui fonctionnent.

Si on regarde chez Roland en écoute stéréo, cet ordre est respecté, avec un niveau maximal dans tout les domaines et le résultat est difficilement comparable, avec en effet une écoute immersive très réaliste type concert.
Les instruments sont à cette distance, d'une certaine taille, mais on peut jouer sur la distance critique pour une écoute plus analytique, ou se reculer pour plus d'immersion.

Le plus impressionnant au delà de tout ça reste la reproduction possible d'un grave et d'un bas grave exonérés de modes en bande audible, on retrouve ce qui est impossible ailleurs en petite salle, frappe et infra en même temps et a niveau concert réels, le tout sous des taux de disto très contenus, un son clair sans coloration.

Je n'ai pas lu, vu ou entendu parler d'un système équivalent dans le monde chez un particulier, avec un tel jusque boutisme. Et ça ce n'est que pour la partie "son".

Dans 70 / 120m3 on peut aussi espérer un très bon résultat à distance critique, avec un grave atténué et une bonne gestion par EQ des modes sous les 100Hz, j'ai en mémoire chez Igor Kirkwood, l'écoute foudroyante d'une paire de TSM2 "like" tout à fait mémorable à a peine plus de 3 mètres (mais je crois qu'il est plutot dans les 200m3 traité très fortement)

Ce message a été modifié le: Hier 14:10:34 par Indien29.

Hier 13:29:45
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Le Relais Sonore
Dans un trou
*****


Messages : 1 070
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 20/08/2009
Statut : Hors ligne
Message : #614
RE: ALTECMANIAC: ma vie, mon oeuvre

Indien29 a écrit :
Pour avoir reçu (et recevoir) aussi de nombreuses explications avec Thxrd (entre autre), ce que je retiens sur tout ces sujets audiophiles / rendus sonores, mais aussi pour bcp tester et m'être déplacé chez pas mal d'autres passionnés, c'est qu'un système qui regroupe plus ou moins dans cet ordre les qualités suivantes offrira un bon résultat :

1- Acoustique avant tout, avec 2 problématiques séparées, les modes que seul les très grands volumes permettent de placer hors bandes "utile", donc insolubles pour qui ne possède pas une très grande salle (au dessus de 500 / 800M3)

Dans les petites pièces dans lesquels nous "bricolons", la gestion des premières réflexions, avec un amortissement fort en proximité des sources dans la zone à fort rayonnement, idéalement InWall.
C'est jouable en baissant le niveau de grave et par une égalisation du / des modes principaux (paramétriques avec Q et fréquences très précisément réglés sur le problème)


2- Un système dont la directivité place l'auditeur à une distance critique qui est respectée, très proche en radiation directe, 1,5m, 2 mètres étant un bon score et plus avec une acoustique soignée.

Les systèmes directifs permettent un équilibre à distance critique plus lointain, les pavillons permettent de garder plus d'espace entre les sources et l'auditeur, mais leurs tailles forcent à une écoute plus lointaine pour s'assurer de la fusion entre voies. Les pavillons doivent donc restés petits et adaptés à ce que la pièce permet en terme de distance critique, donc de la qualité de l'acoustique, tout est lié...


3- Les fréquences sensibles à l'ouie humaine, 500 / 4khz sont à soigner, sur la réponse hors axe (le raccord entres voies demande une attention toute particulière, tout comme la façon de mesurer pour vérifier si c'est bon ou pas, avec des mesures en extérieur obligatoire en dessous de 1Khz)
Peu de systèmes sont bon "off axis", d'ou un fort déséquilibre "in axis" / "off axis" et pourtant c'est l'une des clés principales...

Sur les systèmes à pavillon, le problème hors axe est souvent celui d'entraxes trop éloignés rendant la réponse en V...catastrophique, sauf à faire le choix d'un filtrage type BrickWall... avec des éléments parfaitement cohérents en terme de directivité aux raccords, chose que quasiment personne ne fait...


4- Une distortion contenue à SPL cible, ça parait bête, mais pour rester sous les 10% de Thd sous les 100Hz en générant 120dB pics (1m), il faut du gros matériel, 1% au dessus de 300Hz est un objectif plus facilement réalisable avec le bon choix de HP / charges
Le problème est lié avec le volume de la salle et de la distance de l'auditeur avec la source.

5- Phase et délais bien réglés / calés.

Ensuite, que ce soit du HR, du BR, a pavillon ou pas, 2 voies ou 10 voies, si ces règles sont appliquées, ce sera bon, sans avoir à se soucier d'autre chose...

Mais force est de constater que déjà, le point 1 est rarement respecté.

Indien29 a écrit :
Si on regarde tout les lieux ou "ça marche" et qu'une vérification à la mesure est faite, on constate que l'on est dans les clous sur au moins les 4 premiers points, on peut prendre l'exemple des studios corrects par exemple, ou même des installs privées qui fonctionnent.

Si on regarde chez Roland en écoute stéréo, cet ordre est respecté, avec un niveau maximal dans tout les domaines et le résultat est difficilement comparable, avec en effet une écoute immersive très réaliste type concert.
Les instruments sont à cette distance, d'une certaine taille, mais on peut jouer sur la distance critique pour une écoute plus analytique, ou se reculer pour plus d'immersion.

Le plus impressionnant au delà de tout ça reste la reproduction possible d'un grave et d'un bas grave exonérés de modes en bande audible, on retrouve ce qui est impossible ailleurs en petite salle, frappe et infra en même temps et a niveau concert réels, le tout sous des taux de disto très contenus, un son clair sans coloration.

Je n'ai pas lu, vu ou entendu parler d'un système équivalent dans le monde chez un particulier, avec un tel jusque boutisme. Et ça ce n'est que pour la partie "son".

Dans 70 / 120m3 on peut aussi espérer un très bon résultat à distance critique, avec un grave atténué et une bonne gestion par EQ des modes sous les 100Hz, j'ai en mémoire chez Igor Kirkwood, l'écoute foudroyante d'une paire de TSM2 "like" tout à fait mémorable à a peine plus de 3 mètres (mais je crois qu'il est plutot dans les 200m3 traité très fortement)


Et là on a la démonstration, que même dans les esprits, tout est compliqué avant d'être simple.

Hier 14:36:05
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Indien29
Senior Member
****


Messages : 337
Groupe : Enregistré
Inscription : 17/05/2019
Statut : Hors ligne
Message : #615
RE: ALTECMANIAC: ma vie, mon oeuvre

Le sujet audio est complexe, c'est pour ça que c'est passionnant, ça parait tellement simple quand ça marche bien.

Le bon moyen pour se satisfaire de son système, c'est de ne jamais aller écouter celui des autres, on s'autosatisfait facilement et on a quand même du plaisir, après avoir oublié l'écoute d'une installation de référence...

Comme dit Françis Brooke, un système non calibré, dans un environnement non adapté, mais qui plait à son propriétaire...

Hier 14:41:02
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :