Poster une réponse  Créer un sujet 
Pages (2): « Première [1] 2 Suivante > Dernière »
Zeiss Ikon/klangfilm horn tweeter, restauration
Auteur Message
archib170
Senior Member
****


Messages : 313
Groupe : Enregistré
Inscription : 01/03/2009
Statut : Hors ligne
Message : #1
Zeiss Ikon/klangfilm horn tweeter, restauration

Bonjour
Il y a quelques mois j'ai récupéré une paire de tweeter " soucoupe " Zeiss-ikon, pour évaluation.
L'objet interroge ?
Ioniseur, chauffage d'appoint, ventilateur, diffuseur de parfum,
non Madame c'est un twouiteur.
   

Mis au point par les ingénieurs de klangfilm, mais construit par zeiss- ikon, le 31-28.01 horn tweeter (il existe une version klangfilm sous la réference KL-L 602) est un HP, destiné a compenser la perte d'aigu du aux nouveaux écrans cinéma (fin des années 50) qui procure un amortissement supérieur dans cette partie du spectre.
Bande utile 1000/25000hz.
Installés seulement dans les systémes cinéma haut de gammes, des grandes capitales européenne.
Ceux la viennent d'une brocante a ........... Istanbul ,et precedement d'un grand cinema de la plus grande ville turc.

" The Zeiss-Ikon history started in 1846 when Carl Zeiss opened an optics shop in Jena, which grew into a big factory that after his death was incorporated with several other cameramanufacturers to form ICA (Internationale Camera A.G.). Over the years Zeiss-Ikon also aquired other companies, for example VEB Funkwerk in Leipzig ��� producer of audiosystems for cinemas. So Zeiss-Ikon already had experience with audiodrivers when Klangfilm needed a very high quality treblehorn in the late 1950's, to compensate for the highfrequency damping effect of the new highly lightreflective moviescreen-materials used.
Designed by the engineers at Klangfilm and contracted out for production at Zeiss-Ikon, the Zeiss-Ikon 31-28.01 horns were included only in the best systems Klangfilm/Siemens delivered to the top venues in Europe, to Berlin, Paris and Wienna and also Stockholm. "

ETAT DES LIEUX ET DEMONTAGE
Une série de mesures à faibles niveaux et bande limitée ont tout de suite mis en évidence de gros problèmes.
Absence de Linéarité, rendement trés faible, distorsion énorme.
Seul solution démonter.
   

Apres accord du propriétaire, j'ai procédé a la chose, avec beaucoup de précaution, n'ayant aucune idée de ce que j'allais découvrir (on trouve vraiment peu de chose sur internent).
Le démontage ne pose aucune difficulté, 3 vis diamètre 6mm permettent de séparer l'ensemble en trois parties.
De gauche a droite on peut voir le pavillon, avec ses supports, la pièce de phase recto, verso, avec le joint d' étanchéité et la rondelle de calage, l'ensemble membrane recto, verso et le moteur et ses vis de fixations.

Le moteur, aimant alnico en couronne, 105mm par 60mm, plaque de champ épaisseur 10mm, diamètre du noyau 37mm. Il est d'origine VAC, qui fabriquait aussi semble t'il pour klangfilm.
   
http://www.german-vintage-loudspeakers.c...berlin.htm
L'entreprise existe toujours.
http://www.vacuumschmelze.com/
       
Il y a une date tamponnée sur l'aimant 15/11/6 ? Le dernier chiffre est difficile à lire sans doute 62. C'est la mème sur les deux moteurs.

Le noyau est accidentellement décalé (les deux en fait) ce n'est pas un gros problème d'effectuer le recentrage. Mais nécessitera une recharge de l'aimant, qui par ailleurs en a surement bien besoin.
   

A noter la cuvette au centre du noyau qui épouse la forme de la membrane.
L'entrefer fait 1.3mm ce qui est relativement important pour ce type de compression

   
Les deux entrefers recentrés et nettoyés.

Le pavillon, est en fonte, il porte les deux supports, et la pièce de phase .Elle est de belle facture, en bronze, elle est amovible et fixé dans un lamage dans la gorge du pavillon par une vis radiale. Elle rayonne directement dans la gorges du pavillon qui fait 16mm (ce qui est aussi le cas des 1 " altec).
C'est trés intéressant car ça peut permettre à l'aide d'intercalaire papier de régler l'espace entre la membrane et la pièce de phase.
       
La longueur utile du pavillon est de 9cm, c'est sans doute favorable à une belle extension dans l'aigu, malgré le roll-off vers 4000hz de ce genre de membrane.
           
De l'eau a apparemment pénétre dans la gorge de l'un des tweeter, et la partie de la pièce de phase qui regarde la gorge est trés corrodé.
Apres trempage plusieurs jours dans le degripant (comme on dit chez les marins " saint WD40 priez pour nous ") j'ai pus effectuer le démontage, heureusement,rien d'irréversible.

La troisième partie est une rondelle usinée en alu, anodisée noir, sur laquelle est fixé la membrane et le bornier, c'est trés intelligemment conçu et fort bien réalisé.
Les fils de la bobine mobile transite dans l'épaisseur de la rondelle jusqu'au bornier, c'est trés élégant, mais surement pas trés facile du coté maintenance.
       
La bobine, de 5 mm de hauteur, sur support papier, est rapporté par collage sur le coté convexe de la membrane. RE : 3.5 ohms, LE : 0.047 mh, diamètre du fil 0.17mm
       
le retour du fil de bobine se fait "par dessus" sur 4 ou 5 tours c'est assez moyen comme procedé,c'est la premiere fois que je vois ca.
L'ensemble membrane est collé ! Bonjour la maintenance .aprés examen attentif il ne semble pas que la membrane n'ai jamais été démontée, il y aurait des traces, par contre les diaphragmes ont été bricolés, au niveau de la bobine et je ne suis pas sur que la configuration actuelle soit d'origine.

Coté membrane ça se gâte, l'une est trés corrodée et percée en plusieurs endroit, la deuxième est complètement rincée, c'est de la guimauve. On comprend sans ?être un expert le pourquoi des mesures.
Le centrage dans l'entrefer n'est pas sécurisé et est rendu difficile par le poids des pièces, il faudra l'effectuer sous générateur.
Le calage longitudinal s'effectue par intercalaire papier et rondelle de liège, comme souvent sur ce type de moteur.
Plusieurs anneaux en mousse assurent l'étanchéité(a l'avant) et sans doute un hypothétique amortissement (a l'arrière).
La filiation avec les membranes altec au niveau dimensions et courbure de membrane est évidente.

Il y a une turpitude de conception ; entre la bobine qui fait 38mm et la suspension qui commence a 47 mm il existe un couple de cisaillement, on voit bien le bourrelet sur les photos du diaphragme.
Ce défaut n'est sans doute pas rédhibitoire avec des membranes neuves et des conditions d'utilisation raisonnables (la c'est une fatigue du métal du a des conditions sévères).
Pour remédier a ce défaut les utilisateurs précédents ont utilisés des rondelles en carton épais, grossièrement découpées, de manière a éloigner la membrane de la pièce de phase et a ramener la bobine dans l'entrefer.
on voit en gris la rondelle en alu qui maintient par collage la membrane dans son logement
   
cette membrane est percée en plusieurs endroits et de nombreuse "criques" sont visibles sur la suspension.
   
a suivre..............................

Ce message a été modifié le: 10/01/2014 19:22:33 par archib170.

16/04/2013 19:49:16
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
archib170
Senior Member
****


Messages : 313
Groupe : Enregistré
Inscription : 01/03/2009
Statut : Hors ligne
Message : #2
RE: Zeiss Ikon horn tweeter, restauration

Evaluation et debut de restauration

Apres nettoyage et restauration a minima, j'ai remonté le tweeter avec la membrane trés oxydée et percée, également avec toutes les rondelles et joints. Quelques mesures plus tard et par rapport a la mesure initial que je n'ai pas gardé, on peut noter une amélioration de la linéarité et du rendement mais la distorsion reste trés élevée et la bande passante écourtée. A l'écoute c'est trés mauvais
Les mesures sont a un mètre avec un filtre 18db a 700hz
   
J'ai procédé de la mème façon pour l'autre membrane
   
Les commentaires sont les mèmes, la linéarité est moins bonne pour la distorsion c'est l'inverse.
C'est un peu décourageant.
   
En bleu la membrane rincée, en rouge la percée corrodée (5db par division)
A partir de la mesure la plus linéaire j'ai fait une mesure de directivité par pas de 10°, (un peu a l'esbroufe, mais j'ai la flemme de recommencer avec les dernières mesures).
   
La directivité est peu marquée, j'ai utilisé la compensation auto d'arta.

Pour voir j'ai essayé de restaurer l'autre membrane.
Remise en forme avec un polissoir en buis
Puis, tout traitement thermique étant exclus, j'ai déposé une fine couche d'époxy sur l'intérieur du diaphragme pour redonner un peu de raideur .le résultat est convenable et relativement proche mécaniquement d'une membrane altec.
Je l'ai remonté sans mousse ni joint (donc sans étanchéité ni devant ni derrière), mais en prenant soin, d'aligner la bobine dans l'entrefer (centrage axial) et de régler a peu prés l'espace entre membrane et pièce de phase.
C'est une véritable galère, pour centrer la membrane et estimer la distance de montage axiale adéquate, (la S2 ou le GP1 vitavox sont des rigolades a coté).
Les mesures sont nettement plus encourageantes
   


Le sweep démarre a 550hz, en dessous de 500 l'atténuation est rapide et correspond a la fc du pavillon.il n'y a pas de filtrage.
   

Compte tenu de l'état de la membrane et de son alourdissement la linéarité est trés convenable,a part le trou de 10db vers 2000hz, qui correspond aussi a la pointe de H3 et H4. Je ne suis pas très inquiet avec une bonne recharge des aimants et des membranes en bon états ça doit pouvoir s'améliorer.
       
membrane d'origine en bon état trouvé sur le net

J'ai pu aussi l'écouter dans la bande 500/20000, comparé à d'autres pavillons écoutés en bande étroite c'est confondant de naturel, c'est trés prometteur ! ça vaut donc le coup de se pencher sur la question.

pour pousser le bouchon un peu plus loin,je cherche des membranes altec hs:
http://forums.melaudia.net/showthread.php?tid=2968
bien cordialement
francois

Ce message a été modifié le: 10/01/2014 19:38:21 par archib170.

16/04/2013 20:16:46
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Julien
Posting Freak
*****


Messages : 1 173
Groupe : MELAUDIA.admin
Inscription : 26/02/2008
Statut : Hors ligne
Message : #3
RE: Zeiss Ikon horn tweeter, restauration

Bon Dieu, Fran?ois, ?a c'est du(tr?s) bon boulot de reportage et de restauration: chapeau bas!!!

Les courbes initiales me rappellent mon tweeter Eltus d'origine (replique WE597) avant modification par Andr?: n'importe quoi pour cause de mauvaise membrane et de montage "foir?"...

Il faudrait que tu questionnes Thomas N (pseudo "thomas") Que tu connais peut ?tre et qui ?crit parfois sur ce forum, il est tr?s connaisseur de ces HP allemands...

Julien

16/04/2013 21:33:38
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Charles Fortin
Senior Member
****


Messages : 683
Groupe : Enregistré
Inscription : 03/03/2012
Statut : Hors ligne
Message : #4
RE: Zeiss Ikon horn tweeter, restauration

Bonjour Francois et Julien. Je suis entierement d'accord avec Julien pour le beau travail que tu as fais, Francois. Pour une premiere fois en plus, j'imagine le resultat si tu aurais une experience de longue date. Bien a vous. Charles.

16/04/2013 23:34:38
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
archib170
Senior Member
****


Messages : 313
Groupe : Enregistré
Inscription : 01/03/2009
Statut : Hors ligne
Message : #5
RE: Zeiss Ikon horn tweeter, restauration

bonjour
merci pour vos retour positifs.
j'ai quelques contacts en allemagne, mais finalement ce hp est plutot mal connu.
merci julien ,je vais voir pour thomas.
j'aimerais bien trouvé une photo de la membrane ,coté bobine mobile.
j'ai fait ce fil ,aussi, pour essayer de grapiller quelques infos.
bien cordialement
francois

Ce message a été modifié le: 10/01/2014 19:39:21 par archib170.

17/04/2013 08:28:48
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
archib170
Senior Member
****


Messages : 313
Groupe : Enregistré
Inscription : 01/03/2009
Statut : Hors ligne
Message : #6
RE: Zeiss Ikon horn tweeter, restauration

bonjour
une petite video:
http://www.youtube.com/watch?v=DWpn9GkgI...e=youtu.be
c'est sur, le réalisateur n'aura pas la palme d'or a cannes mais le son est assez représentatif.
bien cordialement
francois

Ce message a été modifié le: 10/01/2014 19:39:49 par archib170.

24/04/2013 09:58:01
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
archib170
Senior Member
****


Messages : 313
Groupe : Enregistré
Inscription : 01/03/2009
Statut : Hors ligne
Message : #7
RE: Zeiss Ikon/klangfilm horn tweeter, restauration

Bonjour

LE DEBUT DE LA SUITE

Grâce a Roger qui m’a gentiment fait parvenir une paire de splendides membranes altec HS (bobine coupée). J’ai pu avancer un petit peu. Qu’il en soit remercié.
   
Décollage de la bobine et du support bakélite a l’acétone ( plus facile sur la plus ancienne ,plus fastidieux sur l’autre).
   
Pour ceux qui en douterais On peut noter l’incroyable compacité et rigidité des bobines altec par rapport a des copie aftermarket bas de gamme.
Je vais finalement garder les deux couronnes aluminium accolé a la membrane, ça facilite de beaucoup la manipulation de la partie aluminium seul qui est très fragile, et c’est compatible avec l'agencement original.
Par contre il me faire un "montage" pour rogner au tour 0.6mm sur le rayon pour pouvoir l’encastrer, il faut le faire avec précision pour garantir le parfait centrage au 1/10 mm (je ne pense pas pouvoir viser mieux avec les outils de control dont je dispose.
       
J’ai fait quelques essais de collage, sur un morceau de membrane, d’un support de bobine factice, ça ce présente pas mal.
       
Mais je vais la aussi devoir faire un " montage" pour centrer parfaitement la bobine et sécuriser l’opération.
Ca n’avance pas vite mais ça avance.
A suivre
Bien cordialement
françois

Ce message a été modifié le: 24/01/2014 11:15:57 par archib170.

24/01/2014 10:57:54
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jys
gentil audiophile (93)
*****


Messages : 3 938
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 23/02/2012
Statut : En ligne
Message : #8
RE: Zeiss Ikon/klangfilm horn tweeter, restauration

archib170 a écrit :
...LE DEBUT DE LA SUITE, ça n’avance pas vite mais ça avance...

Bien cordialement
françois


AMHA, c'est comme cela qu'on apprend Enormément

Pierre-Gilles de Gennes (notre cher prix Nobel de Physique, très sympa de surcroît) disait
"La physique ça commence dans le garage à réparer la mobylette"

Pour régler le centrage j'utilise simplement de la musique (en large bande sortie d'ampli-tuner) qui 'à la feuille' permet directement de savoir 'ce qui sort du truc' et les mesures, c'est bien après et comme ça ne m'apprend plus grand chose, je vous conseille la démarche expérimentale

Amitiés
Jean-Yves

24/01/2014 16:31:15
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
roger
Senior Member
****


Messages : 379
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 11/04/2010
Statut : Hors ligne
Message : #9
RE: Zeiss Ikon/klangfilm horn tweeter, restauration

Bonjour
je pense que François veut parler du positionnement de la bobine sur le dôme alu (avant collage ) et non pas du centrage de la bobine dans l'entrefer.
Bon courage .
roger

28/01/2014 10:21:00
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
elac310
Visiteur en chaussettes
*****


Messages : 937
Groupe : Enregistré
Inscription : 17/05/2010
Statut : Hors ligne
Message : #10
RE: Zeiss Ikon/klangfilm horn tweeter, restauration

Fil superbement documenté.
Bravo !


Cayin CDT 17, pré Classic 9.0, amp Crown SR 1, Onken W (Ciare PW388), JBL 2392/2490H, McCauley 9620 / DS18-ProHA50 ou Megaton C9090
(+caissons infra 4x55cm pour la déco...)
28/10/2014 13:10:36
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :