Poster une réponse  Créer un sujet 
Pages (8): « Première < Précédente 2 3 4 5 [6] 7 8 Suivante > Dernière »
Etude de filtre : JMLC 24/24 Q_O, boomer / pavillon
Auteur Message
TOF70
Junior Member
**


Messages : 36
Groupe : MELAUDIA.membre
Inscription : 24/07/2016
Statut : Hors ligne
Message : #51
RE: Etude de filtre : JMLC 24/24 Q_O, boomer / pavillon

xnwrx a écrit :
Bonjour,

je ne pense pas qu'il soit judicieux d'ouvrir un sujet sur les câbles HP, ça risque vite de partir en sucetteBig Grin

Un câble enceinte, ce n'est pas du cuivre et un diélectrique, mais du cuivre (ou autre matériaux conducteur) et un isolant.
Au fréquences audio, le comportement "réactif" du câble est inexistant. Sa bande passante est très très très largement supérieure à la bande passante audio. Pas de déphasage ou d'effets mystérieux en vue. Le câble n'est qu'une résistance. Il passe le continu comme le 20 kHz de la même manière. Il n'est qu'une résistance pure. Qu'il soit dans la chaîne entre l'ampli et les enceintes (actives ou passives) n'y change rien. qu'il ne soit pas adapté n'y change rien. aux fréquences audio, aucun effet réactif.
Ils ne sont ni blindés, ni différentiels, et sont donc soumis aux bruits électromagnétiques, quels que soient leur coûts. Mais le niveau de tension et de courant y circulant les protègent naturellement.

Les améliorations à l'écoute n'ont de validité que lors de tests à l'aveugle, menés suivant un protocole garantissant la parfaite impartialité et sur un nombre d'essais assurant le résultat statistique.


+ 10 Wink

Beaucoup de personnes se soucient de '' l'alchimie '' de leurs câbles, alors que les pistes des circuits imprimés, les pattes des composants sont en cuivre des plus banales.
Idem pour les soudures
Ça me fait rire Rolleyes
Il sera beaucoup plus bénéfique de mettre 1000€ dans le traitement de la pièce, que dans des super câbles en or isolé à la peau de couilles de buffle Tongue

11/07/2017 13:15:11
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
narshorn
Senior Member
****


Messages : 274
Groupe : Enregistré
Inscription : 23/02/2012
Statut : Hors ligne
Message : #52
RE: Etude de filtre : JMLC 24/24 Q_O, boomer / pavillon

xnwrx a écrit :
Bonjour,

je ne pense pas qu'il soit judicieux d'ouvrir un sujet sur les câbles HP, ça risque vite de partir en sucetteBig Grin

Ah bon, eh bien, tant mieux, je n'en ouvrirai donc pas. Et n'est ce pas vous qui menez ce fil de discussion droit à la sucette Wink

xnwrx a écrit :
Un câble enceinte, ce n'est pas du cuivre et un diélectrique, mais du cuivre (ou autre matériaux conducteur) et un isolant.


Ah bon ? Smile

Pourquoi refuser le terme technique exact, "diélectrique" dans le cas qui nous intéresse, et le remplacer par un mot simplifié, "isolant" ?
Je répète, en me citant : "Que faites-vous de l'interface conducteur/diélectrique ?" et de ce qui s'y passe au niveau "électronique" ?

Si les conducteurs étaient "parfaits"(...), l'énergie du signal, composée du champ électrique et magnétique indissociables qui sont créés entre les conducteurs,
guides d'ondes, serait constamment réfléchie entre ceux-ci; et à travers le diélectrique bien sûr.

Mais comme les conducteurs sont imparfaits, (i.e; finite conductivity) toute l'énergie n'est pas réfléchie à leur surface; et la proportion de signal qui 'entre' dans l'épaisseur du conducteur est atténuée et ralentie. Plus le conducteur est épais, et plus les fréquences basses vont voir leur vélocité diminuée et leur niveau atténué.



De par sa conductivité élevée, le cuivre (...) est un milieu propice à ralentir la vélocité du signal (à moins d'utiliser de faibles épaisseurs);
a contrario d'un matériau isolant (diélectrique) comme le vide, l'air ou le ptfe, où le signal électromagnétique garde une vélocité proche d'un haut pourcentage de la vitesse de la lumière.
Pourquoi pensez-vous donc que l'on s'embête à utiliser du microporous_pfte, qui a une constante diélectrique qui se rapproche de celle de l'air, à cet endroit sensible, l'interface conducteur/diélectrique ? Big Grin

Dans ce type de câble particulier, le signal audio a per design très peu d'épaisseur de conducteur (0,27 mm), les basses fréquences en audio ne peuvent donc guère s'y 'enfoncer' et en être ralenties d'autant par rapport au reste du spectre. Le signal électromagnétique est donc contenu très proche des surfaces des conducteurs, c'est à dire en proximité immédiate et au contact du diélectrique.

xnwrx a écrit :
Au fréquences audio, le comportement "réactif" du câble est inexistant. Sa bande passante est très très très largement supérieure à la bande passante audio. Pas de déphasage ou d'effets mystérieux en vue.

Qu'entendez vous par 'réactif' ? Ça veut tout dire, ou rien du tout. Pas de rapport avec la bande passante "audio" ?
Sa bande passante est sans doute supérieure à celle de l'audio, et donc il y a bien relation entre les deux, tout au contraire.

xnwrx a écrit :
Le câble n'est qu'une résistance. Il passe le continu comme le 20 kHz de la même manière. Il n'est qu'une résistance pure.

Désolé, mais c'est AMHA inexact Smile !!! personne ne peut être d'accord avec cette affirmation.

Ne serait-ce parce que tout câble possède une 'résistance' :
- qui n'est pas identique au DC qu'à 20kHz, où qu'à 1Mhz par exemple;
- mais aussi, une inductance globale série et une capacitance parallèle;
- que ces valeurs tendent toutes à augmenter avec la longueur dudit câble;
- que la sortie d'un amplificateur qui y est raccordé se rapprocherait de zéro en termes d'impédance, sans toutefois l'égaler;
- et que la charge qui est raccordée à l'autre bout, le "HP", possède un module d'impédance (résistance+phase électrique variant suivant la fréquence), représentant aussi une charge inductive et capacitive complexe.

xnwrx a écrit :
Qu'il soit dans la chaîne entre l'ampli et les enceintes (actives ou passives) n'y change rien. qu'il ne soit pas adapté n'y change rien. aux fréquences audio, aucun effet réactif.

Même remarque concernant votre utilisation du mot 'réactif'

xnwrx a écrit :
Ils ne sont ni blindés, ni différentiels, et sont donc soumis aux bruits électromagnétiques, quels que soient leur coûts.

Il existe des modèles de câbles HP avec blindage ... Documentez-vous.
De plus, quand vous utilisez un ampli en pont, dont les sorties ne sont pas référencées à la masse mais en regard de chacune d'elles, le signal est bien différentiel et il le reste via le câble jusqu'à la charge.
Quant aux 'bruits' électromagnétiques, pourquoi n'employez-vous pas le mot "champs". Le câble HP produit lui aussi son propre champ électromagnétique musical complexe, et est sensible aux champs parasites voisins. D'où l'un des intérêts des blindages en câbles secteur.

xnwrx a écrit :
Mais le niveau de tension et de courant y circulant les protègent naturellement.

??? Ah bon ??? même avec des millivolts et des micro-ampères ? Pensez-vous qu'un câble HP passe des dizaines de volts et d'ampères en permanence entre ampli et HP lorsque vous écoutez un signal musical ? Vous seriez étonné

xnwrx a écrit :
Les améliorations à l'écoute n'ont de validité que lors de tests à l'aveugle, menés suivant un protocole garantissant la parfaite impartialité et sur un nombre d'essais assurant le résultat statistique.

La seule validité qui me concerne, c'est la corrélation entre détails techniques mis en oeuvre et les améliorations que je constate à l'écoute ou pas/et dans les divers paramètres subjectifs.

xnwrx a écrit :
Là où je suis d'accord, c'est la corrosion/oxydation qu'il faut éviter à tout prix, et garantir un bon contact avec les connectiques.

Xavier

Vous vous rattrapez, mais cette dernière assertion, exacte, a été rajoutée bien après le corps de message principal de votre réponse Smile

Cordialement.

Anaël


Demat' USB32 async audio-gd nfb1 - balanced diy Neotech Silver UP_OCC - Khozmo relay/opto UGS pre - Gotham & Hirose Copper Alloy - blocs mono Aleph J - HP Cables Neotech NemoS-3080 - Ecoutes diy : HF10AK + Guigue_C300 / PR330M0 BR 75l - filtrage passif Q_O 24dB@700Hz
11/07/2017 16:36:41
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jys
Posting Freak
*****


Messages : 2 239
Groupe : Enregistré
Inscription : 23/02/2012
Statut : En ligne
Message : #53
RE: Etude de filtre : JMLC 24/24 Q_O, boomer / pavillon

Bonjour Anaël et tous,

puisque nous avons au menu "le son des cables" avec son cortège de théories farfelues et d'analyses techniques pertinentes,
ce qui m'a surpris, c'est les améliorations "évidentes" rapportées par des possesseurs de systèmes moyens (ce n'est pas péjoratif)

J'ai été rassuré de constater (de auditu) que sur des systèmes de haut niveau, l'utilisation de cables "normaux* ne dégrade "pas trop" la restitution.
*multibrin Cu argenté ou non, qualité standard (0.5 à 2 € le m) utilisés dans tous les domaines technologiques hormis "la HIFI".

Cordialement, Jean-Yves

Ce message a été modifié le: 11/07/2017 17:37:22 par jys.

11/07/2017 17:12:30
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
narshorn
Senior Member
****


Messages : 274
Groupe : Enregistré
Inscription : 23/02/2012
Statut : Hors ligne
Message : #54
RE: Etude de filtre : JMLC 24/24 Q_O, boomer / pavillon

Bonsoir Jean-Yves. Mais le mot 'farfelu' est-il réellement utilisé à bon escient ?
C'est un crime pour moi de ne pas utiliser le meilleur de la technologie en câblage dans un système de "haut niveau. D'ailleurs, "haut niveau" est tout relatif. On peut payer des sommes astronomiques dans du matos de haut niveau mal mis en oeuvre, et en sortir de la charpie.
Je pense qu'à partir du moment ou le "niveau" de mise en oeuvre est suffisant, chaque différence (y compris câblage) s'entend.
Cordialement.

Anaël


Demat' USB32 async audio-gd nfb1 - balanced diy Neotech Silver UP_OCC - Khozmo relay/opto UGS pre - Gotham & Hirose Copper Alloy - blocs mono Aleph J - HP Cables Neotech NemoS-3080 - Ecoutes diy : HF10AK + Guigue_C300 / PR330M0 BR 75l - filtrage passif Q_O 24dB@700Hz

Ce message a été modifié le: 11/07/2017 18:39:04 par narshorn.

11/07/2017 18:17:46
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jys
Posting Freak
*****


Messages : 2 239
Groupe : Enregistré
Inscription : 23/02/2012
Statut : En ligne
Message : #55
RE: Etude de filtre : JMLC 24/24 Q_O, boomer / pavillon

Anaël ! je suis désolé de t'avoir froissé.

Mes remarques (parfois acerbes) à l'encontre des "farfelus" ne te concernent pas.
Tes recherches sont intéressantes et respectables (bravo pour tes efforts dans la recherche du "beau son").

Je pense sincèrement que beaucoup de dépenses ne sont pas justifiées dans ce domaine. Je préfère celui des transducteurs, leur filtrage et l'intégration dans un lieu d'écoute,
ce que font tous les professionnels du son en studio comme en sono qui utilisent depuis des décennies des câbles (signal et puissance) sur des dizaines de mètres dans des configurations très complexes sans se préoccuper de la qualité du cuivre qui fait la rente de certains vendeurs.

Amicalement, Jean-Yves

11/07/2017 19:21:02
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
xnwrx
Member
***


Messages : 180
Groupe : Enregistré
Inscription : 16/06/2017
Statut : Absent
Message : #56
RE: Etude de filtre : JMLC 24/24 Q_O, boomer / pavillon

Narshorn,

je ne veux en aucun cas vous froisser moi non plus (je sais j'ai commencé). Mais c'est toujours un sujet qui m'énerve au plus haut point.
La preuve à ce sujet pour moi ne peut venir que d'un test à l'aveugle et validé comme je l'ai mentionné. sans cette démonstration imparable, la physique de la chose ne démontre aucune supériorité d'un câble par rapport à un autre à résistance équivalente.
Il y a tellement de croyances considérées comme vérités véhiculées volontairement à l'origine et qui ont la vie dure que ce n'est pas acceptable.
Maintenant si vous y trouvez un intérêt qualitatif, tant mieux. Moi je n'en voit aucun.

narshorn a écrit :

xnwrx a écrit :
Bonjour,

je ne pense pas qu'il soit judicieux d'ouvrir un sujet sur les câbles HP, ça risque vite de partir en sucetteBig Grin

Ah bon, eh bien, tant mieux, je n'en ouvrirai donc pas. Et n'est ce pas vous qui menez ce fil de discussion droit à la sucette Wink

xnwrx a écrit :
Un câble enceinte, ce n'est pas du cuivre et un diélectrique, mais du cuivre (ou autre matériaux conducteur) et un isolant.


Ah bon ? Smile

Pourquoi refuser le terme technique exact, "diélectrique" dans le cas qui nous intéresse, et le remplacer par un mot simplifié, "isolant" ?
Je répète, en me citant : "Que faites-vous de l'interface conducteur/diélectrique ?" et de ce qui s'y passe au niveau "électronique" ?

on peut parler de diélectrique effectivement si vous le souhaitez, mais ceci ne change rien : le diélectrique ne véhicule pas le signal de l'ampli aux enceintes, c'est le conducteur qui s'en charge. Le diélectrique en question n'est qu'un isolant pour éviter que nos deux conducteurs se touchent.

Si les conducteurs étaient "parfaits"(...), l'énergie du signal, composée du champ électrique et magnétique indissociables qui sont créés entre les conducteurs,
guides d'ondes, serait constamment réfléchie entre ceux-ci; et à travers le diélectrique bien sûr.
[/color]Un conducteur n'est pas un guide d'onde, il n'y a pas de réflexions de l'onde électromagnétique à l'interface conducteur/diélectrique. Le courant se propage dans le conducteur tout naturellement. Le seul effet qui pourrait se produire est l'effet de peau, mais à nos fréquence audio il n'existe pas. Le champ électromagnétique se produit autour du conducteur au passage du courant et traverse effectivement le diélectrique qui se trouve autour du conducteur.

Mais comme les conducteurs sont imparfaits, (i.e; finite conductivity) toute l'énergie n'est pas réfléchie à leur surface; et la proportion de signal qui 'entre' dans l'épaisseur du conducteur est atténuée et ralentie. Plus le conducteur est épais, et plus les fréquences basses vont voir leur vélocité diminuée et leur niveau atténué.




[/color]Là je ne sais pas de quoi vous parlez. que représente ces vitesses ? L'onde électrique se propage quasiment à la vitesse de la lumière dans le vide dans un bon conducteur. Les électtron eux se déplacent très lentement, mais la vitesse de groupe elle est énorme. Il n'y a aucune atténuation ou réduction de vélocité en fonction de la fréquence ou de l'épaisseur du conducteur. Mais encore une fois je ne sais pas de quoi vous parlez.


De par sa conductivité élevée, le cuivre (...) est un milieu propice à ralentir la vélocité du signal (à moins d'utiliser de faibles épaisseurs);
a contrario d'un matériau isolant (diélectrique) comme le vide, l'air ou le ptfe, où le signal électromagnétique garde une vélocité proche d'un haut pourcentage de la vitesse de la lumière.
Pourquoi pensez-vous donc que l'on s'embête à utiliser du microporous_pfte, qui a une constante diélectrique qui se rapproche de celle de l'air, à cet endroit sensible, l'interface conducteur/diélectrique ? Big Grin
[/color]rien compris. Le cuivre ne ralenti pas la vélocité d'un signal électrique le traversant, quelle que soit son épaisseur. encore une fois la vitesse de groupe est proche de celle de la lumière. Et la fréquence n'entre pas en ligne de compte (pour les fréquences audio).


Dans ce type de câble particulier, le signal audio a per design très peu d'épaisseur de conducteur (0,27 mm), les basses fréquences en audio ne peuvent donc guère s'y 'enfoncer' et en être ralenties d'autant par rapport au reste du spectre. Le signal électromagnétique est donc contenu très proche des surfaces des conducteurs, c'est à dire en proximité immédiate et au contact du diélectrique.
[/color]je dois ne rien comprendre à ce que vous voulez nous exposer

xnwrx a écrit :
Au fréquences audio, le comportement "réactif" du câble est inexistant. Sa bande passante est très très très largement supérieure à la bande passante audio. Pas de déphasage ou d'effets mystérieux en vue.

Qu'entendez vous par 'réactif' ? Ça veut tout dire, ou rien du tout. Pas de rapport avec la bande passante "audio" ?
Sa bande passante est sans doute supérieure à celle de l'audio, et donc il y a bien relation entre les deux, tout au contraire.

xnwrx a écrit :
Le câble n'est qu'une résistance. Il passe le continu comme le 20 kHz de la même manière. Il n'est qu'une résistance pure.

Désolé, mais c'est AMHA inexact Smile !!! personne ne peut être d'accord avec cette affirmation.

Ne serait-ce parce que tout câble possède une 'résistance' :
- qui n'est pas identique au DC qu'à 20kHz, où qu'à 1Mhz par exemple;
- mais aussi, une inductance globale série et une capacitance parallèle;
- que ces valeurs tendent toutes à augmenter avec la longueur dudit câble;
- que la sortie d'un amplificateur qui y est raccordé se rapprocherait de zéro en termes d'impédance, sans toutefois l'égaler;
- et que la charge qui est raccordée à l'autre bout, le "HP", possède un module d'impédance (résistance+phase électrique variant suivant la fréquence), représentant aussi une charge inductive et capacitive complexe.

[/color]
La résistance est identique du DC au 20 kHz désolé.
Oui une inductance et une capacitance, mais tellement pouillèmesque par rapport aux fréquences en jeu qu'elles sont inexistantes
Oui, elles augmentent avec la longueur du cable, mais il suffit de s'assurer que la résistance linéique du câble reste faible
Oui l'impédance de sortie de l'ampli existe, tout comme l'impédance d'entrée de l'enceinte. Oui et qu'est ce que cela peut changer ? La résistance du câble joue au final sur le Qtc de la charge. nos pouillèmes de henris et de Farads ne jouent pas.

xnwrx a écrit :
Qu'il soit dans la chaîne entre l'ampli et les enceintes (actives ou passives) n'y change rien. qu'il ne soit pas adapté n'y change rien. aux fréquences audio, aucun effet réactif.

Même remarque concernant votre utilisation du mot 'réactif'
[/color]Le terme "réactif" est ici pour qualifier un comportement non résistif pur.

xnwrx a écrit :
Ils ne sont ni blindés, ni différentiels, et sont donc soumis aux bruits électromagnétiques, quels que soient leur coûts.

Il existe des modèles de câbles HP avec blindage ... Documentez-vous.
[/color]effectivement. Mais quel est l'intérêt ? ce n'est pas parce que ça existe que c'est bien.

De plus, quand vous utilisez un ampli en pont, dont les sorties ne sont pas référencées à la masse mais en regard de chacune d'elles, le signal est bien différentiel et il le reste via le câble jusqu'à la charge.
[/color]exact.

Quant aux 'bruits' électromagnétiques, pourquoi n'employez-vous pas le mot "champs". Le câble HP produit lui aussi son propre champ électromagnétique musical complexe, et est sensible aux champs parasites voisins. D'où l'un des intérêts des blindages en câbles secteur.
[/color]exact. Mais on parle de rapports de puissance sans commune mesure entre ce qui rentre dans le câble par rayonnement et ce qui est véhiculé dans le câble. A moins d'avoir des moteurs à coté des câbles.

xnwrx a écrit :
Mais le niveau de tension et de courant y circulant les protègent naturellement.

??? Ah bon ??? même avec des millivolts et des micro-ampères ? Pensez-vous qu'un câble HP passe des dizaines de volts et d'ampères en permanence entre ampli et HP lorsque vous écoutez un signal musical ? Vous seriez étonné
[/color]exact.
Non je ne serais pas étonné, mais on est à des niveaux infinitésimaux sauf cas particuliers. Sinon il va vite falloir jetter nos casques audio et autres cordons de modulation qui eux véhiculent de très faibles signaux. Ils sont blindés allez vous me dire. Oui, mais sans blindage ça marche aussi très bien, juste pour prouver que même si les signaux sont infinitésimaux, le bruit capté par rayonnement n'est pas si pénalisant que ça même dans les pires conditions.


xnwrx a écrit :
Les améliorations à l'écoute n'ont de validité que lors de tests à l'aveugle, menés suivant un protocole garantissant la parfaite impartialité et sur un nombre d'essais assurant le résultat statistique.

La seule validité qui me concerne, c'est la corrélation entre détails techniques mis en oeuvre et les améliorations que je constate à l'écoute ou pas/et dans les divers paramètres subjectifs.
[/color]l'effet placébo a été démontré à maintes reprises. Il ne faut pas le négliger. D'où les essais à l'aveugle.

xnwrx a écrit :
Là où je suis d'accord, c'est la corrosion/oxydation qu'il faut éviter à tout prix, et garantir un bon contact avec les connectiques.

Xavier

Vous vous rattrapez, mais cette dernière assertion, exacte, a été rajoutée bien après le corps de message principal de votre réponse Smile

[/color]exact j'avoue.


Cordialement.

Anaël


[color=#008000]

11/07/2017 20:29:26
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
dsdn
Senior Member
****


Messages : 618
Groupe : Enregistré
Inscription : 15/03/2009
Statut : Hors ligne
Message : #57
RE: Etude de filtre : JMLC 24/24 Q_O, boomer / pavillon

narshorn a écrit :

xnwrx a écrit :
Bonjour,

je ne pense pas qu'il soit judicieux d'ouvrir un sujet sur les câbles HP, ça risque vite de partir en sucetteBig Grin

Ah bon, eh bien, tant mieux, je n'en ouvrirai donc pas. Et n'est ce pas vous qui menez ce fil de discussion droit à la sucette Wink

xnwrx a écrit :
Un câble enceinte, ce n'est pas du cuivre et un diélectrique, mais du cuivre (ou autre matériaux conducteur) et un isolant.


Ah bon ? Smile

Pourquoi refuser le terme technique exact, "diélectrique" dans le cas qui nous intéresse, et le remplacer par un mot simplifié, "isolant" ?
Je répète, en me citant : "Que faites-vous de l'interface conducteur/diélectrique ?" et de ce qui s'y passe au niveau "électronique" ?

Si les conducteurs étaient "parfaits"(...), l'énergie du signal, composée du champ électrique et magnétique indissociables qui sont créés entre les conducteurs,
guides d'ondes, serait constamment réfléchie entre ceux-ci; et à travers le diélectrique bien sûr.

Mais comme les conducteurs sont imparfaits, (i.e; finite conductivity) toute l'énergie n'est pas réfléchie à leur surface; et la proportion de signal qui 'entre' dans l'épaisseur du conducteur est atténuée et ralentie. Plus le conducteur est épais, et plus les fréquences basses vont voir leur vélocité diminuée et leur niveau atténué.



De par sa conductivité élevée, le cuivre (...) est un milieu propice à ralentir la vélocité du signal (à moins d'utiliser de faibles épaisseurs);
a contrario d'un matériau isolant (diélectrique) comme le vide, l'air ou le ptfe, où le signal électromagnétique garde une vélocité proche d'un haut pourcentage de la vitesse de la lumière.
Pourquoi pensez-vous donc que l'on s'embête à utiliser du microporous_pfte, qui a une constante diélectrique qui se rapproche de celle de l'air, à cet endroit sensible, l'interface conducteur/diélectrique ? Big Grin

Dans ce type de câble particulier, le signal audio a per design très peu d'épaisseur de conducteur (0,27 mm), les basses fréquences en audio ne peuvent donc guère s'y 'enfoncer' et en être ralenties d'autant par rapport au reste du spectre. Le signal électromagnétique est donc contenu très proche des surfaces des conducteurs, c'est à dire en proximité immédiate et au contact du diélectrique.

xnwrx a écrit :
Au fréquences audio, le comportement "réactif" du câble est inexistant. Sa bande passante est très très très largement supérieure à la bande passante audio. Pas de déphasage ou d'effets mystérieux en vue.

Qu'entendez vous par 'réactif' ? Ça veut tout dire, ou rien du tout. Pas de rapport avec la bande passante "audio" ?
Sa bande passante est sans doute supérieure à celle de l'audio, et donc il y a bien relation entre les deux, tout au contraire.

xnwrx a écrit :
Le câble n'est qu'une résistance. Il passe le continu comme le 20 kHz de la même manière. Il n'est qu'une résistance pure.

Désolé, mais c'est AMHA inexact Smile !!! personne ne peut être d'accord avec cette affirmation.

Ne serait-ce parce que tout câble possède une 'résistance' :
- qui n'est pas identique au DC qu'à 20kHz, où qu'à 1Mhz par exemple;
- mais aussi, une inductance globale série et une capacitance parallèle;
- que ces valeurs tendent toutes à augmenter avec la longueur dudit câble;
- que la sortie d'un amplificateur qui y est raccordé se rapprocherait de zéro en termes d'impédance, sans toutefois l'égaler;
- et que la charge qui est raccordée à l'autre bout, le "HP", possède un module d'impédance (résistance+phase électrique variant suivant la fréquence), représentant aussi une charge inductive et capacitive complexe.

xnwrx a écrit :
Qu'il soit dans la chaîne entre l'ampli et les enceintes (actives ou passives) n'y change rien. qu'il ne soit pas adapté n'y change rien. aux fréquences audio, aucun effet réactif.

Même remarque concernant votre utilisation du mot 'réactif'

xnwrx a écrit :
Ils ne sont ni blindés, ni différentiels, et sont donc soumis aux bruits électromagnétiques, quels que soient leur coûts.

Il existe des modèles de câbles HP avec blindage ... Documentez-vous.
De plus, quand vous utilisez un ampli en pont, dont les sorties ne sont pas référencées à la masse mais en regard de chacune d'elles, le signal est bien différentiel et il le reste via le câble jusqu'à la charge.
Quant aux 'bruits' électromagnétiques, pourquoi n'employez-vous pas le mot "champs". Le câble HP produit lui aussi son propre champ électromagnétique musical complexe, et est sensible aux champs parasites voisins. D'où l'un des intérêts des blindages en câbles secteur.

xnwrx a écrit :
Mais le niveau de tension et de courant y circulant les protègent naturellement.

??? Ah bon ??? même avec des millivolts et des micro-ampères ? Pensez-vous qu'un câble HP passe des dizaines de volts et d'ampères en permanence entre ampli et HP lorsque vous écoutez un signal musical ? Vous seriez étonné

xnwrx a écrit :
Les améliorations à l'écoute n'ont de validité que lors de tests à l'aveugle, menés suivant un protocole garantissant la parfaite impartialité et sur un nombre d'essais assurant le résultat statistique.

La seule validité qui me concerne, c'est la corrélation entre détails techniques mis en oeuvre et les améliorations que je constate à l'écoute ou pas/et dans les divers paramètres subjectifs.

xnwrx a écrit :
Là où je suis d'accord, c'est la corrosion/oxydation qu'il faut éviter à tout prix, et garantir un bon contact avec les connectiques.

Xavier

Vous vous rattrapez, mais cette dernière assertion, exacte, a été rajoutée bien après le corps de message principal de votre réponse Smile

Cordialement.

Anaël

Bonjour
Au second degré, c'est vraiment poilant. Bravo.

DAvid

11/07/2017 21:46:05
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jys
Posting Freak
*****


Messages : 2 239
Groupe : Enregistré
Inscription : 23/02/2012
Statut : En ligne
Message : #58
RE: Etude de filtre : JMLC 24/24 Q_O, boomer / pavillon

Sauf que recopier à l'infini devient lassant Wink

"rouler sa bosse et/ou rouler sa pierre" ? Pour moi, les deux ensemble, c'est mieux...

Ce message a été modifié le: 11/07/2017 22:16:23 par jys.

11/07/2017 22:06:12
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
jys
Posting Freak
*****


Messages : 2 239
Groupe : Enregistré
Inscription : 23/02/2012
Statut : En ligne
Message : #59
RE: Etude de filtre : JMLC 24/24 Q_O, boomer / pavillon

pour vous aider à comprendre ma dernière assertion, après mûre réflexion autour des "et", "ou", quoi, pourquoi en opposition ou en synergie
je vous propose une pose Yin Yang...

12/07/2017 00:44:50
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
narshorn
Senior Member
****


Messages : 274
Groupe : Enregistré
Inscription : 23/02/2012
Statut : Hors ligne
Message : #60
RE: Etude de filtre : JMLC 24/24 Q_O, boomer / pavillon

... Vous êtes bien matinal, je trouve Jean Yves 😊


Demat' USB32 async audio-gd nfb1 - balanced diy Neotech Silver UP_OCC - Khozmo relay/opto UGS pre - Gotham & Hirose Copper Alloy - blocs mono Aleph J - HP Cables Neotech NemoS-3080 - Ecoutes diy : HF10AK + Guigue_C300 / PR330M0 BR 75l - filtrage passif Q_O 24dB@700Hz
12/07/2017 01:02:20
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse  Créer un sujet 

Voir une version imprimable
Envoyer ce sujet à un ami
S'abonner au sujet | Ajouter le sujet aux favoris

Aller à :