MELAUDIA :: forums
DIRAC LIve - Version imprimable

+- MELAUDIA :: forums (http://forums.melaudia.net)
+-- Forum: espace public (/forumdisplay.php?fid=10)
+--- Forum: filtres (/forumdisplay.php?fid=35)
+--- Discussion : DIRAC LIve (/showthread.php?tid=9773)


DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 14/09/2020 10:53:53

Bonjour,

Quelqu'un sur ce forum a t'il déjà travaillé avec ce logiciel?

Je me demande entre autre comment ils font pour mesurer l'alignement temporel (micro usb).

Le logiciel et le kit de mesure sont fournis avec le Mini DSP SHA, qui peut intégrer aussi les mesures et l'égalisation depuis REW.

https://www.dirac.com/dirac-blog/room-correction-vs-room-eq


RE: DIRAC LIve - jimbee - 14/09/2020 11:57:42

Dominique-Tanguy a écrit :
Bonjour,

Quelqu'un sur ce forum a t'il déjà travaillé avec ce logiciel?


J'avais, par deux fois, utilisé la période démo, 14 jours actuellement, pour des résultats au mieux amusants, variants,
selon les options - ampleur des corrections, volume des mesures autour du point d'écoute, cible ... - du sandwich moutarde pour les timbres
au gâteau industriel crème chantilly pour l'équilibre général.


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 14/09/2020 12:11:02

Merci Jimbee,

un peu comme les Trinnov j'ai bien peur...


RE: DIRAC LIve - Ragnarsson - 14/09/2020 13:24:51

J’ai pu tester Dirac avec un ddr24hd qui m’avait été prêté.
Le point faible était le micro Umik ne mesurant pas correctement en HF par rapport à mon M30. J’en ai tenu compte pour la courbe cible.
Les points de mesures imposés sont un peu contraignats, je préfère l’approche de Lyngdorf ou Trinnov Audio. Comme pour les autres systèmes de room correction le résultat dépend aussi de la qualité et pertinence des mesures.

De ce que j’ai pu observer la correction est à la fois à phase minimale mais avec une correction de phase en plus pour relocaliser les enceintes si elles ne sont pas equidistantes.

La correction obtenue était interessante mais comme les autres concurents très dépendant de la courbe cible choisie.

Le résultat obtenu est cependant pour moi clairement inférieur à du Trinnov Audio qui bien mis en oeuvre apporte un vrai plus. J’ai pu écouter la correction Trinnov dans de bonnes conditions à de multiples reprises.

J’économise pour remplacer mon TacT RCS2.2X par un Trinnov Ametyst.
Il est dommage qu’il n’existe pas de version logicielle de la correction Trinnov.


RE: DIRAC LIve - GG14 - 14/09/2020 17:02:52

Toujours satisfait du LINEA RESEARCH ASC48.
Très peu d'EQs (3) pour un bon résultat + un lowshelf et un highself.
Trop d'EQs pour une courbe de réponse au cordeau tue le son.


RE: DIRAC LIve - xn - 14/09/2020 20:24:09

A mon sens, le seul intérêt de ces logiciels/matériels c'est l'inversion de la réponse impulsionnelle, seule à même de pouvoir (peut-être) limiter les réflexions.
Faire de l'EQ et de la correction de courbe cible, c'est à la portée de n'importe qui avec un micro et REW, et ça n'apporte pas grand chose (ça dégrade même).
Inverser la RI est moins trivial et ne peut pas se pratiquer sans précautions sauf à vouloir un unique point d'écoute bien resserré, et avec un résultat bien incertain.

Donc c'est certainement très bien pour le quidam qui ne sait pas ce qu'est un égaliseur paramétrique, mais sans intérêt pour nous.

MiniDSP se recentre sur Dirac Live, Roon, Spotify, Tidal, quobuz... c'est à dire faire de la merde, et délaisse totalement ce qui a fait leur réputation (Filtrage FIR et DIY), je leur souhaite donc de bien vite se planter et de disparaître sur ce marché ultra concurrentiel où ils ne sont plus les seuls.


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 14/09/2020 20:53:43

Et le Trinnov semble disposer d'une entrée phono ! 🙂

Mais effectivement, pas donné, et la configuration ne semble pas simple, mais il faudrait que je creuse un peu...

C'est aussi un filtre actif deux voies ?

Ragnarsson a écrit :
J’ai pu tester Dirac avec un ddr24hd qui m’avait été prêté.
Le point faible était le micro Umik ne mesurant pas correctement en HF par rapport à mon M30. J’en ai tenu compte pour la courbe cible.
Les points de mesures imposés sont un peu contraignats, je préfère l’approche de Lyngdorf ou Trinnov Audio. Comme pour les autres systèmes de room correction le résultat dépend aussi de la qualité et pertinence des mesures.

De ce que j’ai pu observer la correction est à la fois à phase minimale mais avec une correction de phase en plus pour relocaliser les enceintes si elles ne sont pas equidistantes.

La correction obtenue était interessante mais comme les autres concurents très dépendant de la courbe cible choisie.

Le résultat obtenu est cependant pour moi clairement inférieur à du Trinnov Audio qui bien mis en oeuvre apporte un vrai plus. J’ai pu écouter la correction Trinnov dans de bonnes conditions à de multiples reprises.

J’économise pour remplacer mon TacT RCS2.2X par un Trinnov Ametyst.
Il est dommage qu’il n’existe pas de version logicielle de la correction Trinnov.




RE: DIRAC LIve - Ragnarsson - 14/09/2020 22:23:46

Oui il a une entrée phono et du filtrage deux voies en plus des EQ iir ou fir et du room correction. Il fait aussi player réseau.


RE: DIRAC LIve - Jerome775 - 15/09/2020 09:25:54

Bonjour, je me demande si une utilisation dérivés de Dirac live ne serait pas intéressante ? Pour faire tendre une courbe cible chargé en multi-amplification, mesure face au différents HPs avec un décalage léger haut, bas droite...

Cordialement,
Jérôme


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 15/09/2020 17:30:24

Ragnarsson a écrit :
Oui il a une entrée phono et du filtrage deux voies en plus des EQ iir ou fir et du room correction. Il fait aussi player réseau.


Je suis intéressé par ton opinion, qui semble être à l'opposé de celle de xn, qui écrit que les corrections ne peuvent qu'apporter des dégradations.

C'est un sujet intéressant à développer... Trinnov apporte une automatisation très poussée, avec du matériel très performant, mais il n'en reste pas moins que de nombreuses corrections seront apportées au signal.

Personnellement, mon avis a un peu évolué sur le sujet. Pensant plutôt comme xn pendant des années, j'ai découvert avec le Lab Gruppen qu'il pouvait être bénéfique de corriger le grave. A l'écoute, j'y trouve un avantage indéniable.

Ce week-end, je vais m'amuser à refaire des mesures et à écouter le système "flat", sans corrections.


RE: DIRAC LIve - xn - 15/09/2020 21:03:57

Salut Dominique,
Corriger le grave peut avoir du sens dans la mesure où les modes sont stationnaires. Ce sont des endroits dans la pièce où il se crée une surpression ou une sous-pression. Et l'oreille n'a plus aucun repère spatial pour comprendre, filtrer, rejeter ou privilégier de l'information. Il n'y a aucune notion de trajet direct ou réfléchit. La correction par EQ, si elle n'apporte rien sur le trainage des modes, permet de les réduire en niveau. Lorsque tu sorts du régime modale, c'est tout l'inverse. L'oreille parvient très bien à privilégier le trajet direct ou du moins ce qui provient de devant, fait le ménage en faisant son affaire de ce qui parvient de derrière, filtre aussi temporellement. Ce que capte un micro n'aura jamais rien à voir avec ce que tu perçois. En égalisant tu modifies le trajet direct qui sera toujours privilégié, donc tu dégrades la seule information viable de base.
J'ai été longtemps adepte des corrections, j'ai tout essayé, REW est un outil extraordinaire pour calculer les corrections automatiquement, sur toute mesure et traitement de mesure que tu pourras faire, pas besoin d'un autre outil pour ça. J'ai testé des lissages élevés, faibles, du fenêtrage, de la mesure multi-points, de la mesure en moving-mic/RTA, de la moyenne vectorielle pour privilégier le direct...etc. Mais je suis toujours revenu à l'enceinte plate en champ libre et aucune correction hors régime modal (même si je ne pratique plus non plus ces corrections en régime modal). Toujours meilleur pour peu que tu respectes un point d'écoute avant la distance critique et une symétrisation correcte enceintes/pièce.

J'ajoute un point important sur l'extrême grave. Je suis de ceux pour lesquels il faut suivre une courbe d'isotonie. Donc le 40 Hz à env. +20dB au dessus du 500 Hz en suivant la courbe d'isotonie tout autour. Les modes aident parfaitement à cette tâche (suivant la pièce).
Ecoutes par exemple The Wall des Pink Floyd en égalisé plat au point d'écoute, puis en isotonie dans le grave. Premier cas : pas d'assise, pas de percussions. Second cas, c'est bien assis et bien vivant et percutant.

Pour finir, la seule chose réellement destructeur de qualité (d'autant plus qu'on monte le niveau), ce sont les réflexions, donc l'aspect temporel, pas l'aspect fréquentiel (pour peu que l'enceinte soit bonne en anéchoïque). Et ça ne peut pas se corriger électroniquement (excepté pour un point unique et précis par déconvolution). Donc on s'approche des enceintes si la pièce ne peut être traitée, ou on traite la pièce pour autant que faire ce peu.


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 17/09/2020 18:54:42

Ragnarsson a écrit :
Oui il a une entrée phono et du filtrage deux voies en plus des EQ iir ou fir et du room correction. Il fait aussi player réseau.


Je n'arrive pas à trouver de renseignements concernent l'architecture matėrielle de ce Trinnov...

- Processeur ?
- Puces AD et DAC ?
- Qualité de l'entrée phono hybride ?

En sais tu davantage ?


RE: DIRAC LIve - xn - 17/09/2020 19:24:00

Processeur Trinov : PC x86.


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 17/09/2020 19:52:20

xn a écrit :
Processeur Trinov : PC x86.


C'est quand même un peu vague 😀

Depuis 2012, les PC et les DAC ont ėvolué... Est-il possible que le système soit resté dans la configuration de 2012 (est il vraiment sorti en 2012?) ?


RE: DIRAC LIve - Ragnarsson - 17/09/2020 20:53:38

Carte mère mini-itx avec pour la version stereo un cpu de la famille Atom de mémoire et plus gros pour les versions multicanal, fonctionnant sous Linux, carte son specifique conçue par Trinnov (autrefois c’étaient des RME PCI, 9632 pour le ST1 par exemple, de la RME AES pour le multicanal en AES3) avec un étage phono. Le Dac est un AKM de mémoire, le reste est à identifier à partir des photos de l’intérieur.

Tu peux aussi les contacter pour qu’ils t’en disent plus, ou les rencontrer lors du prochain PAVS si ils y sont ou au High End où ils sont toujours présents et sympathiques.


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 17/09/2020 21:26:50

Ragnarsson a écrit :
Carte mère mini-itx avec pour la version stereo un cpu de la famille Atom de mémoire et plus gros pour les versions multicanal, fonctionnant sous Linux, carte son specifique conçue par Trinnov (autrefois c’étaient des RME PCI, 9632 pour le ST1 par exemple, de la RME AES pour le multicanal en AES3) avec un étage phono. Le Dac est un AKM de mémoire, le reste est à identifier à partir des photos de l’intérieur.

Tu peux aussi les contacter pour qu’ils t’en disent plus, ou les rencontrer lors du prochain PAVS si ils y sont ou au High End où ils sont toujours présents et sympathiques.


Merci !


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 20/09/2020 13:56:00

Je viens de lire le manuel du Trinnov Amethyst. Cela semble très bien conçu. Je n'ai pas trouvé d'information sur le type de cartes AD et DA de RME qui sont utilisėes, certains sur le forum Home Cinema mentionnent qu'elles sont assez anciennes.

Mais ce qui m'intéresse, c'est surtout le bloc de 4 micros, et le mapping 3 D, qui serait assez précis pour corriger phase et alignement. Impressionnant !


RE: DIRAC LIve - Ragnarsson - 20/09/2020 15:04:06

Trinnov utilisait des cartes RME autrefois dans les premières versions de leurs produits (Optimizer et ST-1) au milieu des années 2000 (cartes PCI). Aujourd’hui c’est une carte conçue par Trinnov Audio.


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 20/09/2020 16:45:13

Ragnarsson a écrit :
Trinnov utilisait des cartes RME autrefois dans les premières versions de leurs produits (Optimizer et ST-1) au milieu des années 2000 (cartes PCI). Aujourd’hui c’est une carte conçue par Trinnov Audio.


Et ce mapping 3D, tu as pu l'essayer ?


RE: DIRAC LIve - GG14 - 20/09/2020 17:55:47

Citation :
Mais ce qui m'intéresse, c'est surtout le bloc de 4 micros, et le mapping 3 D, qui serait assez précis pour corriger phase et alignement. Impressionnant !


Avant d'investir, peut être serait il bon d'écouter un système corrigé trinnov dans un local pas ou peu traité afin de savoir si le son est à ton goût.


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 20/09/2020 18:16:31

Pour l'instant, j'en suis ã essayer de comrendre comment des capsules séparées par une aussi petite distance permettent d'obtenir une telle précision.

Pour les réglages, on peut heureusement affiner à la main...

Ecouter chez les autres ne m'apporte pas grand chose, les systèmes, les pièces diffėrentes... Quand je veux essayer un truc, je me le procure, j'essaye et si cela ne le convient pas, je le retourne ou je le revends.


RE: DIRAC LIve - xn - 20/09/2020 19:07:36

Si tu ramènes la taille du micro 3D Trinnov à la longueur d'onde entre 10 kHz et 20 kHz, il n'y a aucun problème à mesurer des distances et des localisations avec.
Mais je reste dubitatif avec ces matériels/logiciels. Ils ne font que faire automatiquement ce qu'on peut faire manuellement si on s'y prend bien. Ce sont des logiciels complexes et bien pensés dont le seul but est d'automatiser une tâche.
J'aimerai bien tester, mais le tarif est à mettre en regard d'un gain hypothétique.
Avec le SHD la pilule est moins grosse à avaler.


RE: DIRAC LIve - folkdeath95 - 20/09/2020 19:08:24

GG14 a écrit :
Avant d'investir, peut être serait il bon d'écouter un système corrigé trinnov dans un local pas ou peu traité afin de savoir si le son est à ton goût.

Oui, c'est sûrement la première chose à faire. D'après les retours que j'ai pu lire, les systèmes ainsi corrigés ne semblent pas plaire à tout le monde (c'est le moins qu'on puisse dire), donc il faudrait que Dominique-Tanguy soit sûr que c'est dans cette voie qu'il veut aller.
S'il y a possibilité d'une période d'essai à domicile, c'est sûrement l'idéal...


RE: DIRAC LIve - xn - 20/09/2020 19:10:14

Espace Cinéma à Mouroux dans le 77, Trinnov en démo permanente.


RE: DIRAC LIve - nxx - 20/09/2020 19:37:00

xn a écrit :
Mais je reste dubitatif avec ces matériels/logiciels. Ils ne font que faire automatiquement ce qu'on peut faire manuellement si on s'y prend bien.


Tu as mis le doigt sur le point névralgique. Ce n'est pas forcément à la portée de tout le monde ! Moins simple qu'il n'y parait

Dominique-Tanguy a écrit :
Ecouter chez les autres ne m'apporte pas grand chose, les systèmes, les pièces diffėrentes...

Je n'ai pas la même approche en tant que musicien. Je pense au contraire que c'est tout bénéfice personnel que d'aller écouter chez d'autres afin de se faire une idée et de se savoir se situer sur l'échelle de la passion Wink

Cordialement
.


RE: DIRAC LIve - jsilvestre - 20/09/2020 19:57:50

Dominique-Tanguy a écrit :
Pour l'instant, j'en suis ã essayer de comrendre comment des capsules séparées par une aussi petite distance permettent d'obtenir une telle précision.

Pour les réglages, on peut heureusement affiner à la main...

Ecouter chez les autres ne m'apporte pas grand chose, les systèmes, les pièces diffėrentes... Quand je veux essayer un truc, je me le procure, j'essaye et si cela ne le convient pas, je le retourne ou je le revends.


Bonjour Dominique,

ce micro ressemble à des micros très directifs genre ceux utilisés par les espions ou pour des prises de son cinéma ou télé dans des environnements très bruyant.
Un réseau de petits micros avec un décalage physique, des traitements numériques et le micro composite a les caractéristiques de directivité que l'on veut ou presque!
Dans le cas du Trinnov j'imagine que c'est pour pouvoir séparer les sons directs de ceux réfléchis mais ce n'est qu'une supposition et je ne connais rien dans l'acoustique!

J'ai assisté à une démo de cet appareil dans un salon et j'ai le regret de dire que le résultat était , j'hésite entre catastrophique et lamentable bien que mis en oeuvre par une personne connaissant bien l'appareil. Mais ce n'est que mon avis basé sur une seule écoute...

Joël


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 20/09/2020 20:02:07

nxx a écrit :

xn a écrit :
Mais je reste dubitatif avec ces matériels/logiciels. Ils ne font que faire automatiquement ce qu'on peut faire manuellement si on s'y prend bien.


Tu as mis le doigt sur le point névralgique. Ce n'est pas forcément à la portée de tout le monde ! Moins simple qu'il n'y parait

Dominique-Tanguy a écrit :
Ecouter chez les autres ne m'apporte pas grand chose, les systèmes, les pièces diffėrentes...

Je n'ai pas la même approche en tant que musicien. Je pense au contraire que c'est tout bénéfice personnel que d'aller écouter chez d'autres afin de se faire une idée et de se savoir se situer sur l'échelle de la passion Wink

Cordialement
.


J'adore aller chez les autres 😀

Mais par pour ėcouter et améliorer mon système... J'ai écouté suffisamment de systèmes d'exception pour me rendre compte qu'il n'y a pas grand chose de transposable quand on rentre à la maison.


RE: DIRAC LIve - folkdeath95 - 20/09/2020 20:04:15

jsilvestre a écrit :
J'ai assisté à une démo de cet appareil dans un salon et j'ai le regret de dire que le résultat était , j'hésite entre catastrophique et lamentable bien que mis en oeuvre par une personne connaissant bien l'appareil. Mais ce n'est que mon avis basé sur une seule écoute...

Joël

Ca rejoint d'autres témoignages que j'ai pu lire.


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 20/09/2020 20:06:30

Merci Joel,

Je fais l'inventaire des solutions de filtrage actif à DSP, et j'ėcarte la solution PC car je veux que la chaine reste utilisable par mon épouse.

Le choix n'est pas aussi étendu qu'on pourrait le croire... Le mini dsp shd reste une option, mais le Dirac imposė et les 20 ms de latence ne m'emballent pas trop.

Pas d'urgence, je suis plutôt dans une phase de réflexion / prospection.

jsilvestre a écrit :

Dominique-Tanguy a écrit :
Pour l'instant, j'en suis ã essayer de comrendre comment des capsules séparées par une aussi petite distance permettent d'obtenir une telle précision.

Pour les réglages, on peut heureusement affiner à la main...

Ecouter chez les autres ne m'apporte pas grand chose, les systèmes, les pièces diffėrentes... Quand je veux essayer un truc, je me le procure, j'essaye et si cela ne le convient pas, je le retourne ou je le revends.


Bonjour Dominique,

ce micro ressemble à des micros très directifs genre ceux utilisés par les espions ou pour des prises de son cinéma ou télé dans des environnements très bruyant.
Un réseau de petits micros avec un décalage physique, des traitements numériques et le micro composite a les caractéristiques de directivité que l'on veut ou presque!
Dans le cas du Trinnov j'imagine que c'est pour pouvoir séparer les sons directs de ceux réfléchis mais ce n'est qu'une supposition et je ne connais rien dans l'acoustique!

J'ai assisté à une démo de cet appareil dans un salon et j'ai le regret de dire que le résultat était , j'hésite entre catastrophique et lamentable bien que mis en oeuvre par une personne connaissant bien l'appareil. Mais ce n'est que mon avis basé sur une seule écoute...

Joël




RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 20/09/2020 20:08:54

Doublon...


RE: DIRAC LIve - jsilvestre - 20/09/2020 20:19:47

Dominique-Tanguy a écrit :
Je fais l'inventaire des solutions de filtrage actif à DSP, et j'ėcarte la solution PC car je veux que la chaine reste utilisable par mon épouse.

Le choix n'est pas aussi étendu qu'on pourrait le croire... Le mini dsp shd reste une option, mais le Dirac imposė et les 20 ms de latence ne m'emballent pas trop.

Pas d'urgence, je suis plutôt dans une phase de réflexion / prospection.


20ms c'est beaucoup! Les processeurs genre bss doivent se trouver pour pas grand chose maintenant qu'ils sont obsolètes. Je n'ai plus le chiffre exact de la latence, genre 2 à 3 ms.
Pour un sub ça peut faire pansement pas désagréable.

Joël


RE: DIRAC LIve - jys - 20/09/2020 20:25:22

Désolé de vous contredire mais j'ai fait l'expérience de la puissance et de la versatilité de Trinnov (salle vide, moitié remplie, pleine à craquer..., réglages en mémoire...)
les capacités de "réglage" de ce système sont impressionnantes (exposant à Munich en 2011 avec le système Audionec...on a fait un HIT...et zéro commande Tongue)


RE: DIRAC LIve - Ragnarsson - 20/09/2020 20:39:51

folkdeath95 a écrit :

jsilvestre a écrit :
J'ai assisté à une démo de cet appareil dans un salon et j'ai le regret de dire que le résultat était , j'hésite entre catastrophique et lamentable bien que mis en oeuvre par une personne connaissant bien l'appareil. Mais ce n'est que mon avis basé sur une seule écoute...

Joël

Ca rejoint d'autres témoignages que j'ai pu lire.


Ce n’est pas du tout l’a is que j’en ai ayant eu l’occasion d’ententre le bénéfice de cette correction lors de la dizaine d’é outes dans de lieus différents que j’ai pu en faire.
Après comme tout système cela a des limites. Lors du démo, des auditeurs qui étaient collés au mur du fond de la salle ont dit que c’était moins bien avec la correction...
Pour plaire à tout le monde ils devraient ajouter une convolution donnant le son tube.


RE: DIRAC LIve - folkdeath95 - 20/09/2020 20:44:48

Ragnarsson a écrit :
Pour plaire à tout le monde ils devraient ajouter une convolution donnant le son tube.

Ca ne plaira pas à tout le monde non plus.Wink
Heureusement qu'il existe des disparités dans nos goûts.


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 20/09/2020 21:23:15

Je suis tombé sur un article en allemand, très complet avec ce qui est rare des photos de l'intėrieur de l'appareil.

Pour être franc, on est loin d'un Accuphase..😗 Cela fait un peu cablage proto, surtout la partie PC. Vu le prix, je trouve que cela fait un peu dėsordre. L'article dit beaucoup de bien de la partie mesures et corrections. Ils tiquent un peu sur le DAC, qui semble dépassé par les productions rėcentes.

On les trouve d'occasion à environ 4500€, ce qui reste cher pour un produit qui aurait sans doute besoin d'une petite mise à jour.


RE: DIRAC LIve - folkdeath95 - 20/09/2020 21:47:14

C'est celui-là?


Franchement, je trouve que ça va. Effectivement, ça n'est pas de l'Accuphase, mais le peu de temps que tu vas passer à voir l'intérieur...Wink Je ne pense pas qu'il faille s'arrêter à ça.


RE: DIRAC LIve - xn - 20/09/2020 22:36:28

Je ré-écrit au cas où tu n'aurais pas lu Dominique, le/les SHD n'imposent pas Dirac, tu l'active ou le désactive à volonté. Et il n'y a pas 20ms de latence si Dirac n'est pas activé, plutôt quelques centaines de microsecondes.


RE: DIRAC LIve - nxx - 21/09/2020 08:24:00

Ragnarsson a écrit :
Lors du démo, des auditeurs qui étaient collés au mur du fond de la salle ont dit que c’était moins bien avec la correction...


Lol, écouter contre le mur du fond Big Grin Peut-être pas la place la plus pertinente pour pouvoir juger des qualités apportées par la correction ...
C'est comme l'écoute du dispositif en champ réverbéré, bon courage pour en sortir des points positifs

Je suis surpris de cet intérêt pour du matériel de ce type, d'autant qu'avec un micro, REW et rePhase on peut mettre en œuvre une solution de correction basée sur les memes principes et aussi satisfaisante, voire plus (car à la carte ...) À condition de bien séparer corrections de l'enceinte (champ direct) de celles liées à une correction de local (donc dans l'esprit, plus en champ réverbéré).
Je pense que le bon endroit d'écoute est situé à la limite où le champ réverbéré devient prépondérant sur la champ direct dans le mélange sons directs/sons réfléchis (exactement comme lorsqu'on place des micros pour un enregistrement en couple). Plus on s'éloigne, et moins la condition est remplie, on écoute alors la pièce, plus l'oeuvre enregistrée.

Cordialement
.


RE: DIRAC LIve - nxx - 21/09/2020 09:53:06

Dominique-Tanguy a écrit :
J'adore aller chez les autres 😀

Mais par pour ėcouter et améliorer mon système... .


C'est pourtant comme cela qu'on procède généralement. Il y a toujours quelque chose de bon à absorber.
Comprendre les mises en oeuvre d'autres et faire la part des choses entre solutions mises en pratique et résultats d'écoute obtenus est la partie la plus intéressante de notre hobby 😉

Cordialement
.


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 21/09/2020 09:55:43

xn a écrit :
Je ré-écrit au cas où tu n'aurais pas lu Dominique, le/les SHD n'imposent pas Dirac, tu l'active ou le désactive à volonté. Et il n'y a pas 20ms de latence si Dirac n'est pas activé, plutôt quelques centaines de microsecondes.


Bonjour Xavier,

Ce n'est pas ce que j'ai lu sur Audiosciencereview. Il semble que même lorsqu'il n'est pas utilisé, le passage par le module Dirac est obligatoire, et on mesure 21 s de latence. Pas moyen de le bipasser.

Il faudrait réussir à clarifier ce point.


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 21/09/2020 09:57:53

Que tu procèdes... Mais je préfère que nous évitions le hors sujet. Tu peux ouvrir un fil spécifique si ce sujet t'intéresse.

nxx a écrit :

Dominique-Tanguy a écrit :
J'adore aller chez les autres 😀

Mais par pour ėcouter et améliorer mon système... .


C'est pourtant comme cela qu'on procède généralement. Il y a toujours quelque chose de bon à absorber.
Comprendre les mises en oeuvre d'autres et faire la part des choses entre solutions mises en pratique et résultats d'écoute obtenus est la partie la plus intéressante de notre hobby 😉

Cordialement
.




RE: DIRAC LIve - nxx - 21/09/2020 10:25:13

Dominique-Tanguy a écrit :
Que tu procèdes... Mais je préfère que nous évitions le hors sujet. Tu peux ouvrir un fil spécifique si ce sujet t'intéresse.

Ok Dominique

nxx a écrit :
Je suis surpris de cet intérêt pour du matériel de ce type, d'autant qu'avec un micro, REW et rePhase on peut mettre en œuvre une solution de correction basée sur les mêmes principes et aussi satisfaisante, voire plus (car à la carte ...) À condition de bien séparer corrections de l'enceinte (champ direct) de celles liées à une correction de local (donc dans l'esprit, plus en champ réverbéré).

En résumé, je ne vois pas ce que le système Trinnov peut apporter en plus à l'amateur éclairé.
L'intérêt du système est plus orienté pro, c.a.d. démos "on the road" avec automatisation et immédiateté des corrections "adaptives" aux différents lieux.
Intérêt est déjà bien moindre pour l'audiophile chez lui à demeure.

Mais fais tes essais, et reparlons-en dans quelques mois 😉
Je pense que ton témoignage sera intéressant à lire.

Cordialement
.


RE: DIRAC LIve - GG14 - 21/09/2020 10:41:28

Citation :
En résumé, je ne vois pas ce que le système Trinnov peut apporter en plus à l'amateur éclairé.


Pour moi, rien. Juste un leurre faisant croire que l'électronique peut remplacer le traitement acoustique.
Toute EQ doit être validée à l'oreille et il vaut mieux qu'elles soient peu nombreuses.


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 21/09/2020 11:11:56

GG14 a écrit :

Citation :
En résumé, je ne vois pas ce que le système Trinnov peut apporter en plus à l'amateur éclairé.


Pour moi, rien. Juste un leurre faisant croire que l'électronique peut remplacer le traitement acoustique.
Toute EQ doit être validée à l'oreille et il vaut mieux qu'elles soient peu nombreuses.


Affirmation gratuite. Je peux dire le contraire. Comment peux tu prouver ce que tu dis ?


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 21/09/2020 11:24:21

Je crois que tu ne comprends pas ma démarche.

Mon système est plus ou moins bi-amplifié. Les enceintes principales sont filtrées en passif, et le grave est filtré et corrigé en actif numérique
avec un un ampli LAB avec filtre et DSP intégré.

J'envoi un signal analogique au LAB qui est renumérisé.
Mon système passif comporte une cellule coupe haut à 140 Hz dont j'aimerais me débarrasser.

Pour optimiser, je m'intéresse à un préamplificateur qui me permettrait de filtrer et corriger dans le domaine numérique, pour éviter la double conversion du LAB et la cellule coupe haut dans le filtre passif. Ce préampli numérique me permettrait de centraliser toutes mes sources numériques. Idéalement, il faudrait une entrée analogique pour raccorder la platine.

Pour l'instant, j'ai identifié deux candidats.Le Trinnov, très cher mais qu'on trouve d'occasion facilement et le mini DSP SHD.

L'aspect auto EQ ne m'intéresse pas spécialement, mais ayant lu toute la doc du Trinnov, je ne peux pas ignorer cette fonction qui semble très bien mise en oeuvre. Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas en débattre serainement.

Concernant le fait d'égaliser le grave, aucun doute, c'est positif. On ne corrigera pas les modes de la pièce, mais on se débarrasse de beaucoup d'irrégularités, en tout cas chez moi.

nxx a écrit :

Dominique-Tanguy a écrit :
Que tu procèdes... Mais je préfère que nous évitions le hors sujet. Tu peux ouvrir un fil spécifique si ce sujet t'intéresse.

Ok Dominique

nxx a écrit :
Je suis surpris de cet intérêt pour du matériel de ce type, d'autant qu'avec un micro, REW et rePhase on peut mettre en œuvre une solution de correction basée sur les mêmes principes et aussi satisfaisante, voire plus (car à la carte ...) À condition de bien séparer corrections de l'enceinte (champ direct) de celles liées à une correction de local (donc dans l'esprit, plus en champ réverbéré).

En résumé, je ne vois pas ce que le système Trinnov peut apporter en plus à l'amateur éclairé.
L'intérêt du système est plus orienté pro, c.a.d. démos "on the road" avec automatisation et immédiateté des corrections "adaptives" aux différents lieux.
Intérêt est déjà bien moindre pour l'audiophile chez lui à demeure.

Mais fais tes essais, et reparlons-en dans quelques mois 😉
Je pense que ton témoignage sera intéressant à lire.

Cordialement
.




RE: DIRAC LIve - Ragnarsson - 21/09/2020 12:08:03

En pas cher, d’occasion tu as aussi le TacT RCS2.2X qui répond à ton besoin.


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 21/09/2020 12:22:12

Ragnarsson a écrit :
En pas cher, d’occasion tu as aussi le TacT RCS2.2X qui répond à ton besoin.


Merci, je vais jeter un coup d'oeil...


RE: DIRAC LIve - nxx - 21/09/2020 13:30:23

Dominique-Tanguy a écrit :

GG14 a écrit :

Citation :
En résumé, je ne vois pas ce que le système Trinnov peut apporter en plus à l'amateur éclairé.


Pour moi, rien. Juste un leurre faisant croire que l'électronique peut remplacer le traitement acoustique.
Toute EQ doit être validée à l'oreille et il vaut mieux qu'elles soient peu nombreuses.


Affirmation gratuite. Je peux dire le contraire. Comment peux tu prouver ce que tu dis ?


C'est loin d'être gratuit au contraire comme affirmation. Blague à part, ... Tout ce qui est gratuit n'est pas forcement hors de prix, voire de considération. GG14 parle en connaissance de cause, son traitement de local est important, intelligemment pensé et met parfaitement les qualités du système en avant. Par exemple, une basse électrique sonne parfaitement timbrée même dans le bas, un vrai régal, sans aucun voile ou flou artistique, c'est une qualité (parmi d'autres ...) que j'ai particulièrement apprécié à l'écoute lors de mon passage chez lui. Cet homme sait pertinemment de quoi il parle, son expérience est précieuse et à écouter.

Cordialement
.


RE: DIRAC LIve - GG14 - 21/09/2020 13:53:21

Merci Anael pour ton appréciation. Quelques modifs acoustiques et le changement du filtre actif ont amélioré le bas du spectre et l'image sonore.

Citation :
Affirmation gratuite. Je peux dire le contraire. Comment peux tu prouver ce que tu dis ?


J'ai eu l'occasion avec 2 forumeurs Melaudia d'entendre un système MTM 38 et 2 pouces dans une très grande salle aux parois épaisses et lourdes mais sans traitement. Du 20 20000Hz droit corrigé trinnov qui rabote les bosses et "comble" les creux. Je n'ai pas adhéré du tout par le côté contraint de la restitution. Trop d'EQs à Q >3 tue le son.
Un OPEN DRC sait faire le boulot si on lui fournit les bonnes données. J'en utilise toujours un en commande de volume et en convolution pour la phase malgré un filtre actif LINEA RESEARCH dit à phase linéaire.


RE: DIRAC LIve - nxx - 21/09/2020 14:18:14

GG14 a écrit :
J'ai eu l'occasion avec 2 forumeurs Melaudia d'entendre un système MTM 38 et 2 pouces dans une très grande salle aux parois épaisses et lourdes mais sans traitement. Du 20 20000Hz droit corrigé trinnov qui rabote les bosses et "comble" les creux. Je n'ai pas adhéré du tout par le côté contraint de la restitution. Trop d'EQs à Q >3 tue le son.


C'était particulièrement flagrant en particulier sur les clarinettes et autres instruments à vents baroques du disque Vivaldi chez AliaVox. Timbres restitués de manière erronée, faisant penser à une coloration de type "fond de tuyau" ou "canard". Mais pour s'en rendre compte il faut avoir pratiqué l'écoute de ce type d'instrument en proximité et sans système de reproduction intercalé. Non qu'il soit impossible d'arriver à un résultat impeccable, mais la correction théorique montre cependant des limites et peut être facilement erronée à l'écoute.

Cordialement
.


RE: DIRAC LIve - nicolasd - 21/09/2020 14:29:56

Tous les utilisateurs des Tacts RCS, après avoir été emballés par cette machine miracle (au début on est séduit par le recentrage de l'image et les défauts qui semblent gommés), ont dans un deuxième temps commencé par limiter les corrections, dessiné des courbes cibles qui suivent les défauts, puis virer les corrections pour une simple utilisation en "préampli" sélecteur de sources numériques ...
ça sort un truc carré oui, mais ça tue ce qui fait la musique ... Une démo Trinnov chez un copain il y a quelques années n'avait pas fait mieux ...
Maintenant pour calmer du sub, ça doit le faire, mais au dessus ... ?


RE: DIRAC LIve - jsilvestre - 21/09/2020 15:26:32

Dominique-Tanguy a écrit :
Je crois que tu ne comprends pas ma démarche.

Mon système est plus ou moins bi-amplifié. Les enceintes principales sont filtrées en passif, et le grave est filtré et corrigé en actif numérique
avec un un ampli LAB avec filtre et DSP intégré.

J'envoi un signal analogique au LAB qui est renumérisé.
Mon système passif comporte une cellule coupe haut à 140 Hz dont j'aimerais me débarrasser.

Pour optimiser, je m'intéresse à un préamplificateur qui me permettrait de filtrer et corriger dans le domaine numérique, pour éviter la double conversion du LAB et la cellule coupe haut dans le filtre passif. Ce préampli numérique me permettrait de centraliser toutes mes sources numériques. Idéalement, il faudrait une entrée analogique pour raccorder la platine.

Pour l'instant, j'ai identifié deux candidats.Le Trinnov, très cher mais qu'on trouve d'occasion facilement et le mini DSP SHD.

L'aspect auto EQ ne m'intéresse pas spécialement, mais ayant lu toute la doc du Trinnov, je ne peux pas ignorer cette fonction qui semble très bien mise en oeuvre. Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas en débattre serainement.

Concernant le fait d'égaliser le grave, aucun doute, c'est positif. On ne corrigera pas les modes de la pièce, mais on se débarrasse de beaucoup d'irrégularités, en tout cas chez moi.


Le risque en faisant passer la modulation des enceintes principales par un processeur numérique est de perdre en transparence. Sur certains systèmes toutes tentatives d'agir sur le signal numérique se traduit par une dégradation de la qualité d'écoute, une perte de vie de transparence. Un simple réglage de volume numérique peut déjà suffire, plus le signal est modifié plus la dégradation sera importante. D'après mes essais la convolution est la plus destructrice puis viennent les filtres IIR dont le degré de détérioration dépend du nombre de cellules et le réglage de volume. La notion de "bit perfect" même si elle ne signifie pas grand chose est primordiale.
Pour éviter ces dégradations il faudrait arriver a faire croire au dac que le signal est "bit perfect" alors qu'il n'en est rien. C'est possible dans certaines conditions plutôt contraignantes et limitant les possibilités du système.

Le compromis de ne passer que la voie sub par les traitements numérique peut être une bonne option, la perte de qualité est facilement masquée par l'apport d'une égalisation. Par contre pour les fréquences supérieures la situation s'inverse rapidement si tant est que l’égalisation des défauts de la pièce en elle même ne dégrade pas l'écoute encore un peu plus.

La correction acoustique j'ai pas mal essayé depuis plus de 20 ans avec un Sigtech puis Tact et DRC. A chaque fois au final c'est mieux sans!
La correction manuelle d'après des mesures j'ai essayé aussi plus d'une fois et dans des conditions très différentes. Les seuls résultats probants étaient sur des systèmes en extérieur. En salle même grande les mesures peuvent aider dans le grave mais seule l'oreille permet d'obtenir un résultat cohérent. Avec un peu d’entraînement c'est aussi bien plus rapide!

Comme d'habitude c'est de l'audio, ce n'est que mon expérience et pour savoir il faut essayer!

Joël


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 21/09/2020 15:37:52

nxx a écrit :

GG14 a écrit :
J'ai eu l'occasion avec 2 forumeurs Melaudia d'entendre un système MTM 38 et 2 pouces dans une très grande salle aux parois épaisses et lourdes mais sans traitement. Du 20 20000Hz droit corrigé trinnov qui rabote les bosses et "comble" les creux. Je n'ai pas adhéré du tout par le côté contraint de la restitution. Trop d'EQs à Q >3 tue le son.


C'était particulièrement flagrant en particulier sur les clarinettes et autres instruments à vents baroques du disque Vivaldi chez AliaVox. Timbres restitués de manière erronée, faisant penser à une coloration de type "fond de tuyau" ou "canard". Mais pour s'en rendre compte il faut avoir pratiqué l'écoute de ce type d'instrument en proximité et sans système de reproduction intercalé. Non qu'il soit impossible d'arriver à un résultat impeccable, mais la correction théorique montre cependant des limites et peut être facilement erronée à l'écoute.

Cordialement
.


Mon professeur de Saxophone est clarinettiste. Nous jouons ensemble chaque semaine. J'arrive à faire la différence entre une clarinette et un pipeau...😀


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 21/09/2020 15:40:50

Merci Joêl,

La solution que j'ai adoptée pour le moment n'est peut-être donc pas la plus mauvaise...

Le handicap principal éventuel étant la cellule de filtrage en passif à 140 Hz.

A l'ėcoute, cela ne me gène pas, j'arrive encore à reconnaître les instruments de l'orchestre.


jsilvestre a écrit :

Dominique-Tanguy a écrit :
Je crois que tu ne comprends pas ma démarche.

Mon système est plus ou moins bi-amplifié. Les enceintes principales sont filtrées en passif, et le grave est filtré et corrigé en actif numérique
avec un un ampli LAB avec filtre et DSP intégré.

J'envoi un signal analogique au LAB qui est renumérisé.
Mon système passif comporte une cellule coupe haut à 140 Hz dont j'aimerais me débarrasser.

Pour optimiser, je m'intéresse à un préamplificateur qui me permettrait de filtrer et corriger dans le domaine numérique, pour éviter la double conversion du LAB et la cellule coupe haut dans le filtre passif. Ce préampli numérique me permettrait de centraliser toutes mes sources numériques. Idéalement, il faudrait une entrée analogique pour raccorder la platine.

Pour l'instant, j'ai identifié deux candidats.Le Trinnov, très cher mais qu'on trouve d'occasion facilement et le mini DSP SHD.

L'aspect auto EQ ne m'intéresse pas spécialement, mais ayant lu toute la doc du Trinnov, je ne peux pas ignorer cette fonction qui semble très bien mise en oeuvre. Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas en débattre serainement.

Concernant le fait d'égaliser le grave, aucun doute, c'est positif. On ne corrigera pas les modes de la pièce, mais on se débarrasse de beaucoup d'irrégularités, en tout cas chez moi.


Le risque en faisant passer la modulation des enceintes principales par un processeur numérique est de perdre en transparence. Sur certains systèmes toutes tentatives d'agir sur le signal numérique se traduit par une dégradation de la qualité d'écoute, une perte de vie de transparence. Un simple réglage de volume numérique peut déjà suffire, plus le signal est modifié plus la dégradation sera importante. D'après mes essais la convolution est la plus destructrice puis viennent les filtres IIR dont le degré de détérioration dépend du nombre de cellules et le réglage de volume. La notion de "bit perfect" même si elle ne signifie pas grand chose est primordiale.
Pour éviter ces dégradations il faudrait arriver a faire croire au dac que le signal est "bit perfect" alors qu'il n'en est rien. C'est possible dans certaines conditions plutôt contraignantes et limitant les possibilités du système.

Le compromis de ne passer que la voie sub par les traitements numérique peut être une bonne option, la perte de qualité est facilement masquée par l'apport d'une égalisation. Par contre pour les fréquences supérieures la situation s'inverse rapidement si tant est que l’égalisation des défauts de la pièce en elle même ne dégrade pas l'écoute encore un peu plus.

La correction acoustique j'ai pas mal essayé depuis plus de 20 ans avec un Sigtech puis Tact et DRC. A chaque fois au final c'est mieux sans!
La correction manuelle d'après des mesures j'ai essayé aussi plus d'une fois et dans des conditions très différentes. Les seuls résultats probants étaient sur des systèmes en extérieur. En salle même grande les mesures peuvent aider dans le grave mais seule l'oreille permet d'obtenir un résultat cohérent. Avec un peu d’entraînement c'est aussi bien plus rapide!

Comme d'habitude c'est de l'audio, ce n'est que mon expérience et pour savoir il faut essayer!

Joël




RE: DIRAC LIve - nxx - 21/09/2020 15:59:49

Dominique-Tanguy a écrit :

nxx a écrit :

GG14 a écrit :
J'ai eu l'occasion avec 2 forumeurs Melaudia d'entendre un système MTM 38 et 2 pouces dans une très grande salle aux parois épaisses et lourdes mais sans traitement. Du 20 20000Hz droit corrigé trinnov qui rabote les bosses et "comble" les creux. Je n'ai pas adhéré du tout par le côté contraint de la restitution. Trop d'EQs à Q >3 tue le son.


C'était particulièrement flagrant en particulier sur les clarinettes et autres instruments à vents baroques du disque Vivaldi chez AliaVox. Timbres restitués de manière erronée, faisant penser à une coloration de type "fond de tuyau" ou "canard". Mais pour s'en rendre compte il faut avoir pratiqué l'écoute de ce type d'instrument en proximité et sans système de reproduction intercalé. Non qu'il soit impossible d'arriver à un résultat impeccable, mais la correction théorique montre cependant des limites et peut être facilement erronée à l'écoute.

Cordialement
.


Mon professeur de Saxophone est clarinettiste. Nous jouons ensemble chaque semaine. J'arrive à faire la différence entre une clarinette et un pipeau...😀


C'est très bien pour toi, ... Pas sûr que sur le Vivaldi tu aies pu le remarquer, si tu avais été présent bien sûr. C'est délicat comme effet. Pas du genre tout ou rien, beaucoup plus pernicieux ... Il faut de l'entrainement. Mais après on localise directement ce genre de problème inhérent aux corrections non adaptées mais théoriquement parfaites. Nautile a abordé une correction de type intégrale, pas sans pertes sur le plan de la fidélité des timbres. C'est une vraie question quand on parle de fidelité et processing / corrections numériques.

Cordialement
.


RE: DIRAC LIve - tonipe - 21/09/2020 16:59:31

Bonjour

Citation :
Tous les utilisateurs des Tacts RCS, après avoir été emballés par cette machine miracle (au début on est séduit par le recentrage de l'image et les défauts qui semblent gommés), ont dans un deuxième temps commencé par limiter les corrections, dessiné des courbes cibles qui suivent les défauts, puis virer les corrections pour une simple utilisation en "préampli" sélecteur de sources numériques ...
ça sort un truc carré oui, mais ça tue ce qui fait la musique ... Une démo Trinnov chez un copain il y a quelques années n'avait pas fait mieux ...
Maintenant pour calmer du sub, ça doit le faire, mais au dessus ... ?


Je ne sais pas si Trinov peut être passé en mode manuel, mais il y a un truc à essayer :
- Lisser la réponse en 1/2 octave.
- Corriger avec un Q = 0.90

A la seule lecture de mon pseudo, certains vont botter en touche tout de suite.
Peut être qu'un autre fera l'essai, le seul risque est de trouver la correction musicale.
Je ne corrige pas avec Trinov.
Je n'ai pas de correction avec un Q élevé.

Autre chose qui à moins à voir : 4500 € d'occasion pour un "PC amélioré", permettez moi de trouver ça cher...

Cordialement, Dominique


RE: DIRAC LIve - Ragnarsson - 21/09/2020 17:06:44

tonipe a écrit :
Bonjour

Citation :
Tous les utilisateurs des Tacts RCS, après avoir été emballés par cette machine miracle (au début on est séduit par le recentrage de l'image et les défauts qui semblent gommés), ont dans un deuxième temps commencé par limiter les corrections, dessiné des courbes cibles qui suivent les défauts, puis virer les corrections pour une simple utilisation en "préampli" sélecteur de sources numériques ...
ça sort un truc carré oui, mais ça tue ce qui fait la musique ... Une démo Trinnov chez un copain il y a quelques années n'avait pas fait mieux ...
Maintenant pour calmer du sub, ça doit le faire, mais au dessus ... ?


Je ne sais pas si Trinov peut être passé en mode manuel, mais il y a un truc à essayer :
- Lisser la réponse en 1/2 octave.
- Corriger avec un Q = 0.90

A la seule lecture de mon pseudo, certains vont botter en touche tout de suite.
Peut être qu'un autre fera l'essai, le seul risque est de trouver la correction musicale.
Je ne corrige pas avec Trinov.
Je n'ai pas de correction avec un Q élevé.

Autre chose qui à moins à voir : 4500 € d'occasion pour un "PC amélioré", permettez moi de trouver ça cher...

Cordialement, Dominique


Bonjour Dominique
Les Trinnov permettent de faire plein de corrections manuelles.
Dans le prix on paye tous les travaux de R&D ainsi que les coûts de l'entreprise, localisée en France (encore pire pour les coûts, en Ile de France) et donc contrainte à beaucoup de taxes et normes.

Ton pseudo est bienvenu tant qu'on peut discuter et que tu ne fermes pas la porte aux critiques et suggestions.


RE: DIRAC LIve - Ragnarsson - 21/09/2020 17:11:05

GG14 a écrit :
Merci Anael pour ton appréciation. Quelques modifs acoustiques et le changement du filtre actif ont amélioré le bas du spectre et l'image sonore.

Citation :
Affirmation gratuite. Je peux dire le contraire. Comment peux tu prouver ce que tu dis ?


J'ai eu l'occasion avec 2 forumeurs Melaudia d'entendre un système MTM 38 et 2 pouces dans une très grande salle aux parois épaisses et lourdes mais sans traitement. Du 20 20000Hz droit corrigé trinnov qui rabote les bosses et "comble" les creux. Je n'ai pas adhéré du tout par le côté contraint de la restitution. Trop d'EQs à Q >3 tue le son.


Il faut modérer la conclusion par le fait que l'installateur avait fait des choix de réglages bizarres (mauvais raccordement de filtre, qu'il pensait compensé par la correction, Low shelf trop important, et effectivement correction cible droite alors que dans cette superbe pièce il fallait laisser la réponse naturelle de la salle en hautes fréquences (la courbe descendante est directement liée au temps de réverbération).


RE: DIRAC LIve - Ragnarsson - 21/09/2020 17:34:01

jsilvestre a écrit :
Le risque en faisant passer la modulation des enceintes principales par un processeur numérique est de perdre en transparence. Sur certains systèmes toutes tentatives d'agir sur le signal numérique se traduit par une dégradation de la qualité d'écoute, une perte de vie de transparence. Un simple réglage de volume numérique peut déjà suffire, plus le signal est modifié plus la dégradation sera importante.

La source étant en numérique en quoi un filtrage HF fait en basse fréquence va impacter les voies principales. A moins que la vie et "transparence" soit donnée par des colorations des composants passifs (quand ils vibrent ils colorent, c'est comme pour les tubes).
Le réglage du volume en numérique doit être fait en cohérence avec la chaine de gains. Ce sont les amplis qu'il faut atténuer pour minimiser la plage d'atténuation en numérique.

jsilvestre a écrit :
D'après mes essais la convolution est la plus destructrice puis viennent les filtres IIR dont le degré de détérioration dépend du nombre de cellules et le réglage de volume.

Détérioration en quoi? Selon le type d'implantation des IIR on obtient des performances différences certes, mais si c'est bien fait (structure et précision) les dégradations ne sont pas perceptibles. La convolution ça dépend de ce qu'on met dedans.
Le point auquel il faut faire attention est le réglage de volume où il ne faut pas être trop atténué avant le filtrage. Le mieux étant un réglage en bout de chaine de traitement sur l'ensemble des canaux avec le gain des amplis réglé pour tenir compte de cette atténuation faite en numérique.

jsilvestre a écrit :
La correction acoustique j'ai pas mal essayé depuis plus de 20 ans avec un Sigtech puis Tact et DRC. A chaque fois au final c'est mieux sans!

SigTech (tu as eu un AEC-1000?) et TacT RCS utilisaient des modèles trop simples (travaux de R&D du début des années 90, ceux de Ronald Genereux pour SigTech (voir les articles de l'AES) et inspirés fortement par ceux de Michael Gerzon pour TacT (voir aussi à l'AES). Tout ça dépend de la correction qu'on applique. Le sujet n'est pas facile, et dépend énormément de la mesure et de l'analyse du signal. Sujets sur lesquels Trinnov a une longueur d'avance sur les solutions concurrentes.
J'ai joué avec RCS et Dirac pour l'instant et effectivement je n'ai pas été satisfait du résultat. Par contre dans certaines des écoutes de corrections Trinnov que j'ai pu faire le gain était flagrant, notamment l'écoute chez HP Systèmes sur l'enceinte à pavillons.


RE: DIRAC LIve - jimbee - 21/09/2020 17:35:55

tonipe a écrit :
il y a un truc à essayer :
- Lisser la réponse en 1/2 octave.


"a 1/6 th of an octave smoothing corresponds
approximatively to our listening resolution at mid frequencies
"

http://www.univ-lemans.fr/fr/formation/catalogue-des-formations/master-lmd-MLMD/sciences-technologies-sante-0004/master-acoustique-IXLYLOF4.html


RE: DIRAC LIve - nxx - 21/09/2020 17:56:13

tonipe a écrit :
il y a un truc à essayer :
- Lisser la réponse en 1/2 octave.

Ce "truc" c'est comme enlever les lunettes à un myope et lui demander de lire les panneaux situés au loin.
Tu as un train de retard. Pour "voir" ce que l'oreille perçoit, il suffit de basculer l'affichage en psychoacoustic

Cordialement
.


RE: DIRAC LIve - tonipe - 21/09/2020 18:01:07

Citation :
un lissage au 1/6 d'octave correspond approximativement à notre résolution d'écoute aux fréquences moyennes


La question n'est pas de corriger à notre résolution d'oreille, mais de faire des corrections qui restent musicales.
Je ne doute pas une seconde que les corrections calculées par Trinov sont mathématiquement irréprochables.
Nous n'écoutons pas des mathématiques, mais de la musique.
Vous pouvez être à la fois "mathématiquement irréprochable" et "a chier à l'écoute" !!! Excusez le terme employé.
Je réitère mon conseil, lissage en 1/2 octave et Q = 0.90.

Mon avis sur le prix intègre ce que j'ai payé pour une correction non automatique, "papate mimine", avec mon PC et le DAC RME.
Ce n'est qu'un avis personnel, sans importance.

Citation :
C'est comme enlever les lunettes à un myope et lui demander de lire les panneaux situés au loin.


Si la distance à laquelle sont lue les panneaux permet de changer de direction sans créer d'accident et de stress vis à vis des autres conducteurs, ou est le problème ?

Cordialement, Dominique


RE: DIRAC LIve - Ragnarsson - 21/09/2020 18:07:23

jimbee a écrit :

tonipe a écrit :
il y a un truc à essayer :
- Lisser la réponse en 1/2 octave.


"a 1/6 th of an octave smoothing corresponds
approximatively to our listening resolution at mid frequencies
"

http://www.univ-lemans.fr/fr/formation/catalogue-des-formations/master-lmd-MLMD/sciences-technologies-sante-0004/master-acoustique-IXLYLOF4.html


Et 1/3 en plus basses fréquences.


RE: DIRAC LIve - nxx - 21/09/2020 18:09:16

Ragnarsson a écrit :

jimbee a écrit :

tonipe a écrit :
il y a un truc à essayer :
- Lisser la réponse en 1/2 octave.


"a 1/6 th of an octave smoothing corresponds
approximatively to our listening resolution at mid frequencies
"

http://www.univ-lemans.fr/fr/formation/catalogue-des-formations/master-lmd-MLMD/sciences-technologies-sante-0004/master-acoustique-IXLYLOF4.html


Et 1/3 en plus basses fréquences.


CQFD 😎
.


RE: DIRAC LIve - Ragnarsson - 21/09/2020 18:16:20

tonipe a écrit :
Nous n'écoutons pas des mathématiques, mais de la musique.
Vous pouvez être à la fois "mathématiquement irréprochable" et "a chier à l'écoute" !!! Excusez le terme employé.


Les notes de musiques sont composées d'harmoniques, le système de reproduction sonore que nous utilisons pour les écouter étant principalement un système linéaire invariant en temps, composé de sous systèmes dont le comportement est compréhensible et modélisable grâce à une décomposition harmonique, c'est grâce aux mathématiques que nous pouvons avoir un système de reproduction sonore, peu importe qu'il soit analogique ou numérique.
Le fonctionnement des instruments de musique que tu vas écouter en direct au concert fait aussi appel aux mathématiques pour passer de l'à peu près des instruments anciens à ce que l'on sait modéliser et comprendre aujourd'hui dans leur fonctionnement. Les instruments de musique ont eux aussi une impédance.


RE: DIRAC LIve - nxx - 21/09/2020 18:22:09

tonipe a écrit :
La question n'est pas de corriger à notre résolution d'oreille, mais de faire des corrections qui restent musicales.

La correction ne s'établit pas sur des bases musicales. A chaque cas ce sont au contraire des éléments d'ordre technique qui vont les déterminer en termes de choix.

Citation :
Je ne doute pas une seconde que les corrections calculées par Trinov sont mathématiquement irréprochables.
Nous n'écoutons pas des mathématiques, mais de la musique.
Vous pouvez être à la fois "mathématiquement irréprochable" et "a chier à l'écoute" !!! Excusez le terme employé.

Encore une fois le domaine de la correction ne se commande pas par des impressions d'écoute du style "je me fais xhier" ou autres.

Citation :
Je réitère mon conseil, lissage en 1/2 octave et Q = 0.90.

On avait compris. Déjà 3 personnes vous ont signifié de manière assez unanime leur avis autre. Vous prétendez toujours qu'ils ont tort ?

Voir le message de Ragnarsson ci dessus. En tant que musicien je ne peux que valider son écrit. J'ai quelques liens vers des études (sérieuses) sur les mesures acoustiques d'instruments (entre autres) et leur modélisation, ne pas hésiter à me demander les liens.
.


RE: DIRAC LIve - Ragnarsson - 21/09/2020 18:33:32

nxx a écrit :

tonipe a écrit :
La question n'est pas de corriger à notre résolution d'oreille, mais de faire des corrections qui restent musicales.

La correction ne s'établit pas sur des bases musicales. A chaque cas ce sont au contraire des éléments d'ordre technique qui vont les déterminer en termes de choix.

Citation :
Je ne doute pas une seconde que les corrections calculées par Trinov sont mathématiquement irréprochables.
Nous n'écoutons pas des mathématiques, mais de la musique.
Vous pouvez être à la fois "mathématiquement irréprochable" et "a chier à l'écoute" !!! Excusez le terme employé.

Encore une fois le domaine de la correction ne se commande pas par des impressions d'écoute du style "je me fais xhier" ou autres.

Citation :
Je réitère mon conseil, lissage en 1/2 octave et Q = 0.90.

On avait compris. Déjà 3 personnes vous ont signifié de manière assez unanime leur avis autre. Vous prétendez toujours qu'ils ont tort ?

Voir le message de Ragnarsson ci dessus. En tant que musicien je ne peux que valider son écrit. J'ai quelques liens vers des études (sérieuses) sur les mesures acoustiques d'instruments (entre autres) et leur modélisation, ne pas hésiter à me demander les liens.
.


D'ailleurs j'ai oublié de préciser que les instruments de musique naturels ont une réponse qui est à phase minimale.


RE: DIRAC LIve - jys - 21/09/2020 18:55:40

serions nous pris dans une tourmente automnale de considérations "théorique" montrant la vacuité du ressenti ? Anaël et Pierre, vous me semblez en campagne de désertification du monde Audio. No pleasure s'il ne satisfait pas vos contraintes métrologiques me semble "un peu" inacceptable.


RE: DIRAC LIve - tonipe - 21/09/2020 19:08:14

Je viens de penser à un point :
L'audibilité de la phase, le 1/6e d'octave, c'est comme les courbes isophonique de Fletcher et Munson.
Cela nous explique comment nous entendons, cela ne dit pas comment il faut régler les enceintes...

Je vous ai donné un avis, vous n'en voulez pas, restons en là.

Cordialement, Dominique


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 21/09/2020 19:39:48

Je pense, l'ayant observé attentivement, que le mode de communication de NXX est basé sur un principe conflictuel. Dans le sens de la joute d'antan.

Il ne s'inscrit pas dans un mode coopėratif. Ce n'est pas forcément gênant, mais il faut peut être y penser avant de lui répondre...




RE: DIRAC LIve - nxx - 21/09/2020 20:00:47

Dominique-Tanguy a écrit :
Je pense, l'ayant observé attentivement, que le mode de communication de NXX est basé sur un principe conflictuel. Dans le sens de la joute d'antan.

Non, juste éviter de voir écrites d'horripilantes conneries. Et toujours les mêmes âneries, en plus. 😉

Cordialement
.
[attachment=29658]


RE: DIRAC LIve - jsilvestre - 21/09/2020 20:29:30

Ragnarsson a écrit :

jsilvestre a écrit :
Le risque en faisant passer la modulation des enceintes principales par un processeur numérique est de perdre en transparence. Sur certains systèmes toutes tentatives d'agir sur le signal numérique se traduit par une dégradation de la qualité d'écoute, une perte de vie de transparence. Un simple réglage de volume numérique peut déjà suffire, plus le signal est modifié plus la dégradation sera importante.

La source étant en numérique en quoi un filtrage HF fait en basse fréquence va impacter les voies principales. A moins que la vie et "transparence" soit donnée par des colorations des composants passifs (quand ils vibrent ils colorent, c'est comme pour les tubes).
Le réglage du volume en numérique doit être fait en cohérence avec la chaine de gains. Ce sont les amplis qu'il faut atténuer pour minimiser la plage d'atténuation en numérique.

jsilvestre a écrit :
D'après mes essais la convolution est la plus destructrice puis viennent les filtres IIR dont le degré de détérioration dépend du nombre de cellules et le réglage de volume.

Détérioration en quoi? Selon le type d'implantation des IIR on obtient des performances différences certes, mais si c'est bien fait (structure et précision) les dégradations ne sont pas perceptibles. La convolution ça dépend de ce qu'on met dedans.
Le point auquel il faut faire attention est le réglage de volume où il ne faut pas être trop atténué avant le filtrage. Le mieux étant un réglage en bout de chaine de traitement sur l'ensemble des canaux avec le gain des amplis réglé pour tenir compte de cette atténuation faite en numérique.

jsilvestre a écrit :
La correction acoustique j'ai pas mal essayé depuis plus de 20 ans avec un Sigtech puis Tact et DRC. A chaque fois au final c'est mieux sans!

SigTech (tu as eu un AEC-1000?) et TacT RCS utilisaient des modèles trop simples (travaux de R&D du début des années 90, ceux de Ronald Genereux pour SigTech (voir les articles de l'AES) et inspirés fortement par ceux de Michael Gerzon pour TacT (voir aussi à l'AES). Tout ça dépend de la correction qu'on applique. Le sujet n'est pas facile, et dépend énormément de la mesure et de l'analyse du signal. Sujets sur lesquels Trinnov a une longueur d'avance sur les solutions concurrentes.
J'ai joué avec RCS et Dirac pour l'instant et effectivement je n'ai pas été satisfait du résultat. Par contre dans certaines des écoutes de corrections Trinnov que j'ai pu faire le gain était flagrant, notamment l'écoute chez HP Systèmes sur l'enceinte à pavillons.


C'est ça, un AEC-1000 version pro. C'était bien Ronald Genereux, un homme charmant qui n'a pas de problème à admettre qu'il ne sait pas pourquoi l'insertion d'un SigTech dans une chaîne provoque une perte de vie et de transparence même en position "bypass" convolution d'un dirac si je me souviens bien. Il en était bien embêté mais n'a jamais refusé de l'admettre.
D'ailleurs ce SigTech m'a bien servi comme générateur de "perturbations" pour tenter de cerner un peu mieux ces phénomènes, trouver un moyen de les empêcher de nuire. 20 ans après je commence à avoir quelques résultats, toujours sans rien y comprendre de plus.

J'ai aussi fait quelques essais autour des filtres FIR et IIR. Par exemple une correction par convolution sonne bien mieux une fois transposée en IIR avec des filtres paramétriques. Certes la transposition fait perdre en précision avec les dizaines de milliers de taps d'aujourd'hui il faudrait des centaines de filtres! Pour commencer j'avais limité à 66 filtres puis en passant à 33 le son s'était amélioré. Alors j'ai continué la réduction avec une amélioration du son à chaque étape alors que la précision de la correction diminuait. Bien sûr tous les calculs des filtres FIR comme IIR étaient faits en 64 bits en modifiant les logiciels. Bien sûr la distorsion a été mesurée. En numérique sur 64 bits le nombre de zéros est assez impressionnant! Et pourtant...
Idem pour le volume, c'est encore plus simple rien qu'une multiplication par un nombre compris entre 0 et 1. Et pourtant...
Il m'a fallut plus d'un mois à bidouiller un logiciel pour enfin arriver à faire un volume numérique digne de ce nom. Certes il faut d'abord que le reste de la chaîne soit suffisamment nettoyée de ses défauts, le son du volume n'est qu'une partie de l'affaire.

L'erreur commune est de considérer le numérique comme étant parfait. Il n'en est rien. La grosse difficulté est l'absence totale de réelles investigations. Pour cela il faudrait commencer par quelques remises en question...

Joël


RE: DIRAC LIve - nxx - 21/09/2020 20:36:22

jys a écrit :
serions nous pris dans une tourmente automnale de considérations "théorique" montrant la vacuité du ressenti ? Anaël et Pierre, vous me semblez en campagne de désertification du monde Audio. No pleasure s'il ne satisfait pas vos contraintes métrologiques me semble "un peu" inacceptable.

Aucune tourmente, à ce que je sache, et même en remontant le fil, on était partis sur des considérations purement techniques et pas sur une quelconque notion de "pleasure", à part peut-être celui d'échanger ! Wink

Cordialement
.


RE: DIRAC LIve - xn - 21/09/2020 21:24:36

Je me permet Joël de discuter la comparaison IIR/FIR, mais aussi le volume numérique. Si on exclue le matériel, qui peut être le même dans les deux cas, le logiciel peut effectivement avoir un impact fort. Toutefois une fois les dynamiques et résolutions de calculs bien maîtrisées, le FIR ne peut être que plus "juste" que l'IIR puisqu'il n'accumule pas les erreurs de calculs. Dans tous les cas les calculs en virgule fixe sont préférables aux calculs en virgule flottante. Ne pas oublier qu'un flottant 32 bits a sa plus faible résolution autour de 0 à 1 avec seulement 6 chiffres significatifs et que les calculs flottants ne sont pas exacts. Les erreurs son vite arrivées. Quand au simple volume numérique, il ne marche bien qu'en partant d'un format natif 24 bits ou plus car il réduit le SNR.


RE: DIRAC LIve - jsilvestre - 21/09/2020 22:02:20

xn a écrit :
Je me permet Joël de discuter la comparaison IIR/FIR, mais aussi le volume numérique. Si on exclue le matériel, qui peut être le même dans les deux cas, le logiciel peut effectivement avoir un impact fort. Toutefois une fois les dynamiques et résolutions de calculs bien maîtrisées, le FIR ne peut être que plus "juste" que l'IIR puisqu'il n'accumule pas les erreurs de calculs. Dans tous les cas les calculs en virgule fixe sont préférables aux calculs en virgule flottante. Ne pas oublier qu'un flottant 32 bits a sa plus faible résolution autour de 0 à 1 avec seulement 6 chiffres significatifs et que les calculs flottants ne sont pas exacts. Les erreurs son vite arrivées. Quand au simple volume numérique, il ne marche bien qu'en partant d'un format natif 24 bits ou plus car il réduit le SNR.


Toutes les comparaisons ont étés faites avec une précision de calculs de 64 bits flottants justement pour s'affranchir des erreurs et arrondis de calculs. Avant écoute la distorsion des filtres a été mesurée. Comme précisé dans le message d'origine.
Le format de départ n'a pas d'influence sur le résultat après application du volume numérique. Mathématiquement seuls comptent la précision du calcul et la résolution du dac, pour l'oreille c'est moins important.

Je te laisse imaginer que l'affaire est un peu plus complexe que ça!

Joël


RE: DIRAC LIve - xn - 21/09/2020 22:14:44

Je ne dis pas que l'affaire n'est pas compliquée, je dis juste qu'il faut faire attention à tirer des conclusions justement sur des choses complexes.
Comment comparer un FIR et une multitude d'IIR si phase et modules résultants ne sont pas identiques au pouillème à la limite d'audition ? Comment assurer avant écoute qu'ils sont sensés être identiques ? Pourquoi ne pas avoir commencé simplement avec un vulgaire passe bas ou passe haut à comparer en FIR et en IIR.
Pour le gain numérique, si ton DAC est de résolution suffisante, je ne vois pas où est le problème.


RE: DIRAC LIve - jsilvestre - 21/09/2020 22:48:01

xn a écrit :
Je ne dis pas que l'affaire n'est pas compliquée, je dis juste qu'il faut faire attention à tirer des conclusions justement sur des choses complexes.


Bien d'accord!

xn a écrit :
Comment comparer un FIR et une multitude d'IIR si phase et modules résultants ne sont pas identiques au pouillème à la limite d'audition ? Comment assurer avant écoute qu'ils sont sensés être identiques ? Pourquoi ne pas avoir commencé simplement avec un vulgaire passe bas ou passe haut à comparer en FIR et en IIR.


Bien sûr la transposition IIR n'est qu'une approximation d'autant plus grossière que le nombre de filtres IIR diminue. Et cela s'entend clairement par une diminution de l'efficacité de la correction mais parallèlement la sensation de transparence et de vie s'améliore à chaque diminution du nombre de biquads utilisés.

Le vulgaire passe haut ou bas est une bonne idée mais pour comparer il faut pouvoir encore écouter de la musique. Couper le bas ou le haut va détruire la cohérence de l'enregistrement. Difficile de juger après.

xn a écrit :
Pour le gain numérique, si ton DAC est de résolution suffisante, je ne vois pas où est le problème.


C'est bien là que l'affaire se complique sacrément!

Joël


RE: DIRAC LIve - xn - 21/09/2020 22:55:28

Se complique ? Tu arrondis, tu tronques, tu cast, tu ajoutes du bruit blanc ? j'aimerais comprendre où se situe le pb de ce gain numérique car à priori je ne vois pas ? Pour moi le pb se résume au RSB résultant après multiplication puis passage en virgule fixe.

Pour la comparaison, un passe bas sur un HP, un passe haut sur l'autre et tu es pleine bande. Un passe tout sur un unique HP marche aussi très bien. Dans les deux cas le FIR reproduit module et phase de l'IIR, il devrait y avoir matière à comparer correctement les deux.

Je te rejoins sur le fait que moins il y a d'EQ, plus vivant est le message retranscrit. FIR ou IIR (ou analogique si on parvenait à en faire autant) même combat. Les EQ à Q élevé sont toujours destructrices. Un filtre est un système à mémoire. Le filtre n'est établit que lorsque le signal à traversé la réponse impulsionnelle (ou sa part prépondérante pour un IIR ou un analogique). Il s'en suit une déformation temporelle bien connue sur les transitoires pour les filtre à Q élevés (donc à mémoire longue), qu'il s'agit donc d'éviter. Plus on est sélectif, plus on distord le temporel.


RE: DIRAC LIve - Ragnarsson - 22/09/2020 09:06:21

Dominique-Tanguy a écrit :
Je suis tombé sur un article en allemand, très complet avec ce qui est rare des photos de l'intėrieur de l'appareil.

Pour être franc, on est loin d'un Accuphase..😗 Cela fait un peu cablage proto, surtout la partie PC. Vu le prix, je trouve que cela fait un peu dėsordre. L'article dit beaucoup de bien de la partie mesures et corrections. Ils tiquent un peu sur le DAC, qui semble dépassé par les productions rėcentes.

On les trouve d'occasion à environ 4500€, ce qui reste cher pour un produit qui aurait sans doute besoin d'une petite mise à jour.


C'est cet article?: https://www.lowbeats.de/test-trinnov-amethyst-digitale-traumvorstufe-mit-profi-einmessung/

La carte mère (de cette époque) est une Gigabyte (on voit un bout de la référence). Sur la photo de folkdeath95 elle est encore à interface PCI ce qui ne doit plus être le cas.

On peut voir en haut à droite la carte son qui embarque un FPGA et est reliée à gauche à la carte de sortie numérique composée de buffer et transfos multiples.
La carte de droite est la carte de sortie analogique.


RE: DIRAC LIve - GG14 - 22/09/2020 10:06:33

Le numérique a des inconvénients, mais le passif aussi car les composants du filtre sont eux aussi loin d'être passifs.

Que penser de ce filtre en 6dB/oct et son influence sur le signal? Il s'agit d'un filtre DUNTECH créé par John Dunlavy.


[attachment=29662]


RE: DIRAC LIve - nicolasd - 22/09/2020 11:48:45

nxx a écrit :
Encore une fois le domaine de la correction ne se commande pas par des impressions d'écoute du style "je me fais xhier" ou autres.


Ah bon ? la satisfaction intellectuelle d'avoir obtenu une correction parfaite ne pèse rien si à coté il n'y a plus de plaisir à l'écoute ... ça veut simplement dire que l'on est à coté de la plaque.


RE: DIRAC LIve - GG14 - 22/09/2020 12:07:19

Citation :
Encore une fois le domaine de la correction ne se commande pas par des impressions d'écoute du style "je me fais xhier" ou autres.


L'écoute d'un instrument réel (un piano à queue) dans le grand auditorium d'une école de musique (donc traité acoustiquement) m'a une fois ennuyé à l'extrême. Donc oui, dans certaines conditions, la musique peut être ennuyeuse.
Donc plaisir d'écoute, néant.


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 22/09/2020 12:51:00

Merci Pierre,

C'est dommage que le site de Trinnov ne donne pas plus de renseignements sur l'évolution de la configuration (hard et soft) de leurs équipements.

Je peux acheter un Amethyst d'occasion, de 2013, ou de 2018, et ce ne sont probablement pas les mêmes machines.

Je comprend qu'ils utilisent un FGPA, donc pas de DAC à proprement parler ?

Ragnarsson a écrit :

Dominique-Tanguy a écrit :
Je suis tombé sur un article en allemand, très complet avec ce qui est rare des photos de l'intėrieur de l'appareil.

Pour être franc, on est loin d'un Accuphase..😗 Cela fait un peu cablage proto, surtout la partie PC. Vu le prix, je trouve que cela fait un peu dėsordre. L'article dit beaucoup de bien de la partie mesures et corrections. Ils tiquent un peu sur le DAC, qui semble dépassé par les productions rėcentes.

On les trouve d'occasion à environ 4500€, ce qui reste cher pour un produit qui aurait sans doute besoin d'une petite mise à jour.


C'est cet article?: https://www.lowbeats.de/test-trinnov-amethyst-digitale-traumvorstufe-mit-profi-einmessung/

La carte mère (de cette époque) est une Gigabyte (on voit un bout de la référence). Sur la photo de folkdeath95 elle est encore à interface PCI ce qui ne doit plus être le cas.

On peut voir en haut à droite la carte son qui embarque un FPGA et est reliée à gauche à la carte de sortie numérique composée de buffer et transfos multiples.
La carte de droite est la carte de sortie analogique.




RE: DIRAC LIve - nxx - 22/09/2020 13:10:29

nicolasd a écrit :

nxx a écrit :
Encore une fois le domaine de la correction ne se commande pas par des impressions d'écoute du style "je me fais xhier" ou autres.


Ah bon ? la satisfaction intellectuelle d'avoir obtenu une correction parfaite ne pèse rien si à coté il n'y a plus de plaisir à l'écoute ... ça veut simplement dire que l'on est à coté de la plaque.


Bien sûr 😎 Mais le principe d'une correction n'obéit pas à des impératifs de l'ordre du musical; ce domaine est présent dans le la captation des instruments de musique du sonogramme, ce sont bien eux qui font la musique, la chaine de reproduction suivante ne faisant que le lien. La démarche farfelue des corrections "musicales" qui guideraient les paramètres techniques d'une EQ est définitivement une fausse piste.

Cordialement
.


RE: DIRAC LIve - rliyung - 22/09/2020 13:23:03

nxx a écrit :
...
La démarche farfelue des corrections "musicales" qui guideraient les paramètres techniques d'une EQ est définitivement une fausse piste.

Cordialement
.


Bonjour Anaël,

Je serai moins catégorique.

La gravure vinyle par exemple est un terrain où peuvent se rejoindre paramètres techniques de l'EQ et corrections "musicales". Mais le vinyle c'est d'un farfelu, je te dis pas.

a+mitiés raoul


RE: DIRAC LIve - nxx - 22/09/2020 13:45:25

GG14 a écrit :

Citation :
Encore une fois le domaine de la correction ne se commande pas par des impressions d'écoute du style "je me fais xhier" ou autres.


L'écoute d'un instrument réel (un piano à queue) dans le grand auditorium d'une école de musique (donc traité acoustiquement) m'a une fois ennuyé à l'extrême. Donc oui, dans certaines conditions, la musique peut être ennuyeuse.
Donc plaisir d'écoute, néant.


Oui mais là tu ne parlais pas de manipulations signal pour corriger/linéariser un HP 😉 tu parlais d'écoute de sons réels sans intermédiaire électro-acoustique.
Par ailleurs si le signal acoustique capté à la source n'est pas bon, aucune correction signal (analogique, numérique ...) ne pourra améliorer le résultat, ... Enfin, très peu ... Ou versera facilement vers la caricature ...

Cordialement
.


RE: DIRAC LIve - nxx - 22/09/2020 14:06:15

rliyung a écrit :

nxx a écrit :
...
La démarche farfelue des corrections "musicales" qui guideraient les paramètres techniques d'une EQ est définitivement une fausse piste.

Cordialement
.


Bonjour Anaël,

Je serai moins catégorique.

La gravure vinyle par exemple est un terrain où peuvent se rejoindre paramètres techniques de l'EQ et corrections "musicales". Mais le vinyle c'est d'un farfelu, je te dis pas.

a+mitiés raoul


Bonjour Raoul,
Le vinyle est un autre sujet ! Outre les différentes variations de précision du standard de gravure RIAA, le problème majeur est la diversité des assemblages cellule/pre RIAA et de la prise en compte de la capacitance de la liaison cellule/preamp en MM et de l'adéquation de la R de charge en MC. La plupart du temps il y a un boost en HF ds la réponse, pas compensé car pas vérifié avec un disque test. C'est la majorité du temps (mais pas que) ce qui conduit à préférer le vinyle comme écoute, d'ailleurs. Cela favorise la sensation de "netteté", "direct", on a l'impression de mieux entendre et le message semble à la fois plus délié, informatif et riche en détails.
Avec un disque test et une mesure on met facilement en exergue le manque de linéarité de réponse globale si l'on en possède un. Après on choisit peut-être sa courbe et cela peut être loin d'une droite. Mais il faut juste en prendre conscience, et ensuite tout va bien. Ne pas se cacher des choses. Si en calibrant tout de manière techniquement parfaite mais que cela ne plait pas au final, il faut peut-être se poser d'autres questions.

Cordialement


RE: DIRAC LIve - tonipe - 22/09/2020 14:25:08

Bonjour

Citation :
La démarche farfelue des corrections "musicales" qui guideraient les paramètres techniques d'une EQ est définitivement une fausse piste.


C'est à vous de choisir votre "voie" :
- Des corrections techniquement irréprochables que vous ne gardez pas au final.
- Des corrections moins parfaites, que vous ne supprimerez pas pour tout l'or du monde.
Le terme "musicales" n'est peut-être pas le meilleurs, mais il est facilement compréhensible.

Mode humour : ON
J'ai trouvé ma "voie", aussi je vais tous vous couper la tête ainsi vous connaîtrez la vérité.
Pardon pour cette référence à Tintin, l'occasion ne devait pas se manquer.
Mode humour : OFF

Cordialement, Dominique


RE: DIRAC LIve - nxx - 22/09/2020 17:28:09

Effectivement, c'est bien cela que tu viens faire sur les fora !
Je n'utiliserais pas le terme de clown, je me ferais rabrouer, tu as ton fan-club ...

Les lignes "Mode humour : ON" et "Mode humour : OFF" de ton message sont tout simplement à supprimer,
et on sera juste pas trop loin de la réalité.
😎
.


RE: DIRAC LIve - xn - 22/09/2020 18:52:30

Dominique-Tanguy a écrit :
Merci Pierre,

C'est domage que le site de Trinnov ne donne pas plus de renseignements sur l'évolution de la configuration (hard et soft) de leurs équipements.

Je peux acheter un Amethyst d'occasion, de 2013, ou de 2018, et ce ne sont probablement pas les mêmes machines.

Je comprend qu'ils utilisent u FGPA, donc pas de DAC à proprement parler ?

...


Pas nécessairement Dominique, FPGA et DAC ne sont pas antinomiques et sont deux choses totalement différentes. Ils peuvent très bien utiliser des DAC et un FPGA (c'est d'ailleurs le plus probable).


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 22/09/2020 20:35:59

Bonsoir Xavier,

Tu as raison, c'est un PCM4104, qui est quand même un peu dépassé par rapport aux derniers AKM et ESS....

Dominique


RE: DIRAC LIve - Ragnarsson - 22/09/2020 22:15:27

Dominique-Tanguy a écrit :
Merci Pierre,

C'est dommage que le site de Trinnov ne donne pas plus de renseignements sur l'évolution de la configuration (hard et soft) de leurs équipements.

Je peux acheter un Amethyst d'occasion, de 2013, ou de 2018, et ce ne sont probablement pas les mêmes machines.

Je comprend qu'ils utilisent un FGPA, donc pas de DAC à proprement parler ?

Ragnarsson a écrit :

Dominique-Tanguy a écrit :
Je suis tombé sur un article en allemand, très complet avec ce qui est rare des photos de l'intėrieur de l'appareil.

Pour être franc, on est loin d'un Accuphase..😗 Cela fait un peu cablage proto, surtout la partie PC. Vu le prix, je trouve que cela fait un peu dėsordre. L'article dit beaucoup de bien de la partie mesures et corrections. Ils tiquent un peu sur le DAC, qui semble dépassé par les productions rėcentes.

On les trouve d'occasion à environ 4500€, ce qui reste cher pour un produit qui aurait sans doute besoin d'une petite mise à jour.


C'est cet article?: https://www.lowbeats.de/test-trinnov-amethyst-digitale-traumvorstufe-mit-profi-einmessung/

La carte mère (de cette époque) est une Gigabyte (on voit un bout de la référence). Sur la photo de folkdeath95 elle est encore à interface PCI ce qui ne doit plus être le cas.

On peut voir en haut à droite la carte son qui embarque un FPGA et est reliée à gauche à la carte de sortie numérique composée de buffer et transfos multiples.
La carte de droite est la carte de sortie analogique.


Les DACs sont sur la carte analogique, le fpga observé sur la photo doit probablement gérer les interfaces et l’aiguillage des données.
Un fpga n’est que pour faire du traitement ou de la gestion de données numériques.


RE: DIRAC LIve - jsilvestre - 22/09/2020 22:49:05

xn a écrit :
Se complique ? Tu arrondis, tu tronques, tu cast, tu ajoutes du bruit blanc ? j'aimerais comprendre où se situe le pb de ce gain numérique car à priori je ne vois pas ? Pour moi le pb se résume au RSB résultant après multiplication puis passage en virgule fixe.


Le problème est dans la perte de qualité sonore même pour des atténuations/amplifications de faibles amplitudes.

Citation :
Pour la comparaison, un passe bas sur un HP, un passe haut sur l'autre et tu es pleine bande. Un passe tout sur un unique HP marche aussi très bien. Dans les deux cas le FIR reproduit module et phase de l'IIR, il devrait y avoir matière à comparer correctement les deux.

Je te rejoins sur le fait que moins il y a d'EQ, plus vivant est le message retranscrit. FIR ou IIR (ou analogique si on parvenait à en faire autant) même combat. Les EQ à Q élevé sont toujours destructrices. Un filtre est un système à mémoire. Le filtre n'est établit que lorsque le signal à traversé la réponse impulsionnelle (ou sa part prépondérante pour un IIR ou un analogique). Il s'en suit une déformation temporelle bien connue sur les transitoires pour les filtre à Q élevés (donc à mémoire longue), qu'il s'agit donc d'éviter. Plus on est sélectif, plus on distord le temporel.


Encore plus efficace à l'époque j'avais pensé transposer un filtre IIR en FIR puisque dans ce sens la transposition est exacte. Mais faire ces essais correctement requiert beaucoup de temps et comme mes besoins étaient remplis avec de l'IIR je n'ai pas fait la manip. Peut être un jour si le besoin s'en fait sentir.

Les filtres utilisés pour ces essais étaient aux 1/3 d'octaves donc rien de bien grave au niveau du Q. Et le réglage de volume n'a pas ce genre de problème.

Joël


RE: DIRAC LIve - Dominique-Tanguy - 23/09/2020 07:41:29

Pourtant, il me semblait que sur les Chord, la conversion DA est réalisée par un FGPA.''

Ragnarsson a écrit :

Dominique-Tanguy a écrit :
Merci Pierre,

C'est dommage que le site de Trinnov ne donne pas plus de renseignements sur l'évolution de la configuration (hard et soft) de leurs équipements.

Je peux acheter un Amethyst d'occasion, de 2013, ou de 2018, et ce ne sont probablement pas les mêmes machines.

Je comprend qu'ils utilisent un FGPA, donc pas de DAC à proprement parler ?

Ragnarsson a écrit :

Dominique-Tanguy a écrit :
Je suis tombé sur un article en allemand, très complet avec ce qui est rare des photos de l'intėrieur de l'appareil.

Pour être franc, on est loin d'un Accuphase..😗 Cela fait un peu cablage proto, surtout la partie PC. Vu le prix, je trouve que cela fait un peu dėsordre. L'article dit beaucoup de bien de la partie mesures et corrections. Ils tiquent un peu sur le DAC, qui semble dépassé par les productions rėcentes.

On les trouve d'occasion à environ 4500€, ce qui reste cher pour un produit qui aurait sans doute besoin d'une petite mise à jour.


C'est cet article?: https://www.lowbeats.de/test-trinnov-amethyst-digitale-traumvorstufe-mit-profi-einmessung/

La carte mère (de cette époque) est une Gigabyte (on voit un bout de la référence). Sur la photo de folkdeath95 elle est encore à interface PCI ce qui ne doit plus être le cas.

On peut voir en haut à droite la carte son qui embarque un FPGA et est reliée à gauche à la carte de sortie numérique composée de buffer et transfos multiples.
La carte de droite est la carte de sortie analogique.


Les DACs sont sur la carte analogique, le fpga observé sur la photo doit probablement gérer les interfaces et l’aiguillage des données.
Un fpga n’est que pour faire du traitement ou de la gestion de données numériques.




RE: DIRAC LIve - Ragnarsson - 23/09/2020 08:07:18

On peut utiliser un FPGA complété de résistances et d'autres cirduits pour réaliser un DAC, c'est ce qui est fait dans le DAC Soekris, le TotalDac ou encore les DAC de dCS, mais la conversion n'est ps daite dans le FPGA qui n'est qu'un circuit logique numérique.