MELAUDIA :: forums
Jazz in Marciac - ma chronique - Version imprimable

+- MELAUDIA :: forums (http://forums.melaudia.net)
+-- Forum: espace public (/forumdisplay.php?fid=10)
+--- Forum: musique (/forumdisplay.php?fid=31)
+--- Discussion : Jazz in Marciac - ma chronique (/showthread.php?tid=7771)


Jazz in Marciac - ma chronique - rliyung - 31/07/2018 12:09:58

Bonjour à tous,

Cette année, je suis bénévole dans l'équipe des chauffeurs (des voitures, pas de salle comme on me l'a fait ailleurs). De ce fait, j'ai l'entrée gratos sur tout le festival et tu parles si je vais me priver d'essayer de m'en goinfrer un maximum.

vendredi 27/07
- Lucienne Renaudin
Une jeune trompettiste issue d'une formation classique qui commence à se frotter au jazz.
Un jeu sobre et clair. Manque encore l'étincelle et le grain de folie requis pour le jazz.
- Wynton Marsalis et Ibrahim Maalouf
J'en attendais certainement trop de cette rencontre. Ça a été un très beau concert ... de Maalouf. Wynton a semblé assurer le minimum syndical.

samedi 28/07
- Dave Holland, Zakir Hussain, Chris Potter
Je les connais sur disque, séparément, je ne pense pas les avoir vus.
Belle rencontre de trois talents individuels pour un jazz éclectique.
- Pat Metheny
Je connais assez par le disque sa période plus ancienne et je l'avais un peu perdu de vue. Commence à vieillir, j'ai moyennement aimé.
Très curieux sa guitare à 42 cordes dénommée Pikasso. Voir par exemple :
https://www.youtube.com/watch?v=Wp1wHZfZz9s
Il en a joué seulement sur le premier morceau de son set.

dimanche 29/07
- Brad Mehldau Trio
Je crois que je levois pour la première fois.
Musicien talentueux, prolifique et généreux. Dommage qu'il ne laisse aucune place à ses acolytes. On le déroulé ininterrompu du message délivré par le patron. De ce fait, un manque de respiration.
Excellent au demeurant.
- Joe Lovano, Dave Douglas Quintet
Belle brochette de talents pour un jazz très actuel, inventif. Sans doute un peu raide pour les aficionados de Dixieland.

lundi 30/07
- Corey Henry and The Funk Apostles
Pour être funk ça l'a été.
Niveau sonore trop élevé. Comme j'étais en retard, je suis ressorti pour manger un morceau et attendre la suite.
J'ai quand décelé une certaine recherche, il y a du travail dessous.
- Marcus Miller
Du grand Marcus, encore une fois.
Niveau sonore un poil élevé. A l'instant, je me le refais avec Afrodisia en 24/96.
Deux rappels salle debout. Au premier rappel, il a invité à le rejoindre le claviériste et le guitariste de Corey Henry. Belle osmose.

a+mitiés raoul


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - rliyung - 31/07/2018 12:29:13

et le boulot dans tout ça ?

Marciac c'est 60 chauffeurs sur une flotte de plus de 30 véhicules (partenaire BMW et location) pour assurer tous les transports, des musiciens, des techniciens, des journalistes.

mardi
Je suis allé chercher à Pau l'organisateur de l'équipe de Wynton Marsalis. Il arrivait par l'avion et je le conduisait à son hotel à Tarbes.
Discusion un peu limitée, limitée par mon anglais, mais un type sympa, visiblement à qui on ne la fait pas. Evidemment, il ne compte le nombre de fois où il est venu à Marciac.

De Tarbes je prenais en charge un technicien-son arrivé par le train pour l'amener à Marciac.
Très bon contact, discussion musique, son, audio. Et il connaît les VOT ...
ma caisse : un gros SUV Nissan

dimanche
Prise en charge de Tarbes pour Marciac de Thibault Gomez, pianiste de P4CTET qui va participer à la finale du concours organisé par Alex Duthil pour la radio.
Belle discussion aussi.
ma caisse : une BM série 6 (je me demande comment les conducteurs de ces engins arrivent à garder leur permis)
[attachment=21790]

lundi
transferts intra-muros du groupe de Sylvia Howard et de celui de Christian Brun
ma caisse : une BM Mini Countryman ... une grosse mini quoi


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - rliyung - 01/08/2018 14:37:52

mardi 31/07
- Hugh Coltman : je ne suis pas trop porté sur les voix masculines en jazz, mais faut reconnaître que c'est bien exécuté, l'orchestration Nouvelle Orléans modernisée, sans emphase ni nostalgie pesante
- Wynton Marsalis 5tet avec Ellis le père et Branford le frère : excellent, jouissif ; remarquable dialogue entre les deux frères, et dire qu'ils avaient été fachés pendant un temps.

- sur le off, il y avait dans l'après-midi la finale du concours (musiciens de -30 ans) organisé par les radios européennes, quatre groupes concourraient : serbe, finlandais, allemand et français
à la fin ce sont les finlandais qui ont gagné, pour les deux prix, celui du meilleur groupe et leur pianiste pour le prix du meilleur soliste

côté boulot, j'ai étrenné la série 7, un bien beau paquebot qui se pilote du bout des doigts et du p'tit orteil (droit, il est impératif d'oublier son pied gauche), malheureusement seulement pour des transferts intra-muros, j'espère l'avoir prochainement pour la route.
[attachment=21796]
derrière, on voit la Nissan que j'ai eu le soir pour raccompagner à Tarbes Dan Nimmer le pianiste de Marsalis ainsi que leur agent français, mais j'aime pas les SUV, on sent que c'est un peu haut perché et que ça colle moins au bitume.


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - rliyung - 02/08/2018 15:56:27

mercredi 1/08
(n'étant pas de service, je me suis débrouillé pour voir tous les concerts, au chapiteau ainsi qu'à l'Astrada)

- Mélanie de Biasio : je ne connaissais pas, un joli jeu de scène, un chant très personnel, y a du travail derrière, mais je n'ai pas spécialement aimé ; mérite sans doute un cadre plus intimiste que ce grand chapiteau.

- Gregory Porter : j'ai déjà dit que je ne prisais pas le chant masculin en jazz, il ne m'a pas convaincu du contraire.

- Sarah Murcia 4tet : déroutant, ça doit se caser dans le free-jazz, à réécouter pour se l'approprier.

- Ivan "Melon" Lewis and the Cuban Swing Express : exécution impeccable, enlevée et vivace d'un répertoire cubano par une machine bien huilée.

pas de boulot ce jour, puisque je suis au boulot à Toulouse, mais je viens de recevoir ma feuille de route pour un départ aux aurores demain matin, pour véhiculer à Blagnac Robert Rodriguez, le pianiste de la formation qui joue ce soir à l'Astrada ; une belle balade en 730 en perspective.


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - jys - 02/08/2018 17:55:27

Merci Raoul ! Jazz in Marciac "on the road"...Encore ! Wink


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - Le Relais Sonore - 02/08/2018 20:39:51

Pas encore bien connu en France, Myles Sanko mérite le détour car en live, ça swing plutôt pas mal avec une expression scénique assez communicative. Un soul man qui monte.

Bonne soirée.


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - jys - 03/08/2018 18:09:20

Attention à la clime dans les autos de luxe et la claque thermique quand on en sort...

Raoul est bien au chaud chez lui, avec des GD (Gentils Dégustateurs) Audiophiles...attendons ses remarques pondérées Wink


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - rliyung - 05/08/2018 09:56:17

Allez on reprend, après 2 jours un peu chahutés.

jeudi 2/08
- Myles Sanko : je ne connaissais pas, je rejoins le concert à mi-parcours ; je n'ai pas beaucoup accroché, c'est bien fait, mais manque de flamme
- Melody Gardot : c'est le genre d'artiste que j'ai vus monter trop vite au firmament et que, en réaction je mets (parfois abusivement) en quarantaine ;
.j'ai écouté son dernier album live sur Qobuz, j'ai assez aimé
.je viens d'emprunter un de ses albums précédents, j'ai pas vraiment apprécié
.quant au concert auquel je viens d'assister, bof, c'est superbement réalisé, tout est en place, elle occupe joliment la scène, le projection en noir et blanc sur les écrans géants ont un cachet indéniable, mais bof

Un quart d'heure de marche sépare le chapiteau de l'Astrada, ce soir j'ai essayé de voir ce qui s'y passe également.
- je n'ai pas marché assez vite, j'ai raté la prestation de Ali Jackon le batteur de Marsalis
- Carlos Henriquez and The Bronx Pyramid, ils appellent ça le guarajazz, un mélange de guaracha et de jazz, en fait c'est tout simplement ce qu'on appelle aussi le latin-jazz, le croisement de rhytmes carribéens et du jazz américain, je crois que c'est Dizzy Gillespie qui a commencé, il y a belle lurette ; c'est un poil moins dansant que la salsa pure, mais très bien enlevé pour un jazz très cuivré

pas de transport ce jour, juste une observation :
.service chauffeurs oblige, j'ai rarement aussi peu picolé, pas facile à gérer et demande de l'anticipation


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - rliyung - 05/08/2018 10:47:18

vendredi 3/08
D'abord c'est mon anniversaire.
Ensuite, la journée commence par le transfert de Robert Rodriguez, le pianiste d'hier soir à l'Astrada, Carlos Henriquez and The Bronx Pyramid
.petite routes du Gers jusqu'à Tarbes
.prise en charge de mon client puis autoroute jusqu'à Toulouse-Blagnac, un régal que cette BMW 730 sur autoroute, mais mollo pour le respect du client et c'est un trajet dont je ne connais pas les pièges (je parle des jumelles)
Robert Rodriguez est cubain né aux US, on discute de choses et d'autres gentiment, pas plus haut que le bord de la fluentitude de mon anglais.
Retour à Marciac cette fois seul à bord par une de mes routes (quasi) quotidiennes (éloignez les enfants parce que c'est pas le bon exemple).
Là je pousse et pas qu'un peu dans les endroits où je suis sûr de l'impunité. J'ai aussi l'occasion de vérifier que la cavalerie permet des dépassements que je peux pas me permettre avec ma VW Golf dans le civil. Tout ça avec la même marge de sécutité (enfin c'est moi qui le dis).
Mais dans les courbes serrées, sur certains profils de route un peu chahutés, il y a de l'inertie dans le comportement de la voiture, c'est quand même un sacré gabarit.
C'est la deuxième fois que je la prends et là le parcours est assez long et me laisse le temps de manipuler. Je sors du mode automatique et jeme mets en M/S (pour manuelle et séquentielle je suppose).
La commande au levier est classique, on pousse en avant pour rétrograder et on tire vers l'arrière pour monter les rapports. La commande aux palettes est la mieux appropriée, puisqu'on garde les mains sur le volant.
C'est une boîte à 8 rapports. Ce qui explique sans doute que les changements d'un rapport au suivant en commande manuelle a peu d'impacts sur la conduite, les rapports sont trop rapprochés. Une boîte à 6 rapports comme j'ai déjà eue à conduire me semble mieux appropriée.
La meilleure configuration est de rester en automatique.
Je suggèrerai à l'organisation de se faire prêter des séries 3 ou 5 l'année prochaine.

côté scène on a :
- Initiative H un collectif toulousain dont j'ai eu Cyrille Latour, un des deux trompettiste le mois dernier en co-voiturage ; le message principal que souhaite transmettre le groupe est la dénonciation du saccage écologique subi par la planète, ça donne une musique assez difficile à décrire, avec un goût d'industriel qui fait penser à du Kraftwerk, une dose de musique concrète, une scansion un peu lourde, entrecoupée néanmoins de riffs bien chargés en cuivre. Et pourtant, il y a peu d'effets électroniques ou synthétiques, le groupe d'une douzaine de membres jouent que d'instruments "naturels".
- Abdullah Ibrahim à plus de 80 ans a débuté dans les années 60 dans son Afrique du Sud natale et n'a eu de cesse (je ne le connaissais que par le disque) de servir le mariage du jazz avec ses influences sud africaines. On a vu sur scène un homme diminué, éloigné de l'image qu'on pouvait se faire depuis les dernières pochette de disques, une ambiguïté iconographique entretenue par l'affiche du festival (... là je n'en pense pas moins). Ça a donné un concert assez soporifique, pathétique même par moment.

J'ai aussi reçu de la visite pour l'écoute de mon système. J'en parlerai dans le fil consacré (pas encore ouvert).


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - rliyung - 05/08/2018 10:53:42

samedi 4/08
- un plan pourri m'a fait rater tout Chick Corea. Anouar Brahem a été sublime, tout en nuance et subtilité, douceur et volupté de cette musique d'Orient (oud et percussions) mariée à une basse et une clarinette basse bien ancrée dans le jazz actuel.

pas de bagnole.


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - brunop - 06/08/2018 10:21:36

Dis-donc Raoul, tu parles de jazz ou tu es essayeur automobile pour BMW?


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - rliyung - 06/08/2018 13:58:36

brunop a écrit :
Dis-donc Raoul, tu parles de jazz ou tu es essayeur automobile pour BMW?


Salut Bruno,

Les deux mon capitaine. C'est ma chronique et je parle de mon quotidien.
Il y en a encore pour 10 jours, on ramène les caisses après le 15 août.
Mardi matin, je fais un A/R Bordeaux. Je sais pas encore pour chercher qui, ni la couleur de la caisse que j'aurai.

Revenons donc à la chronique.

dimanche 5/08
- Eric Bibb : il me semble que c'est la première fois qu'il intègre une seconde guitare, électrique qui plus est, ça donne une couleur plus chicago, faut qu'il se méfie, que son guitariste ne lui vole pas la vedette ... sinon, excellent concert, généreux, comme attendu.
- Lisa Simone : la fille de Simone, je ne crois pas l'avoir vue auparavant, la prestation confirmeet le peu que je connais par le disque, une belle artiste qui veut toucher à tout (jazz, blues, soul, africanisant, reggae ...), non pas dans le même morceau et c'est très bien fait, énergique

privé de bagnole, cause journée de travail à Toulouse lundi


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - rliyung - 08/08/2018 11:25:09

mardi 6/08
- Erik Truffaz : je ne l'avais encore jamais vu et je le connais peu par le disque ; il est dans la continuité du peu que je connaissais, un bien beau mélange très personnel jazz/électro, auquel il a ajouté une touche de rap avec l'intervention assez étonnante (voire détonnante) de Nya à la voix.

- Manu Katché/Richard Bona/Mike Stern/Niels Lan Doky : un bien beau rassemblement d'anciens de l'école Didier Lockwood, ils avaient pensé ce concert en hommage à leur maître commun, une belle osmose qui a laissé parler les individualités, trois rappels et encore, ils auraient pu encore continuer si on leur avait laissé les clés ...

Côté transport, le doc m'a dit, une dose de 730D par jour c'est la bonne dose, et moi, le doc je l'écoute.

transport :
Je récupère Erik Truffaz à son hotel à Tarbes, une heure de route depuis Marciac.
[attachment=21823]
Puis en route pour Bordaux-Mérignac. Erik dort un peu en début de trajet, puis après une halte à mi-chemin, on tape la discute (musique, prise de son, audio, voyages, ...). Une très belle rencontre dont je pense avoir l'occasion de reparler.
jeudi matin :
Transfert de deux personnes que je n'ai pas (encore) identifiées à l'aéroport de Tarbes-Lourdes, puis j'enchaîne avec le groupe que je vais récupérer tout à l'heure à Tarbes-SNCF pour les emmener à Marciac.

Je profite de l'attente entre ces deux transports pour écrire ce papier.
... dur la vie de chauffeur d'artiste ...

Le doc m'a mis en garde contre l'excès de confiance, mais c'était à moi de traouver la dose à ne pas dépasser.
Ben, ça freine quand même pas des masse, si y a de la masse justement et faut pas arriver trop vite sur les ronds-points.


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - rliyung - 09/08/2018 19:24:11

mardi 7/08
- Flash Pig : un jazz actuel bien rafraîchissant
- Umlaut Big Band : du big band enlevé c'est pesé absolument pas pesant comme ça peut l'être parfois
- Emile Parisien/Vincent Peirani et quelques autres sauf Salif Keita excusé : hommage à Joe Zawinul, donc c'était pas la musique de Parisien/Peirani que j'attendais, c'était bien quand même

mercredi 8/08 matin
trajet du matin pour emmener un couple de personnalités proche de l'organisation, puis prise en charge du groupe Fred Nardin Trio qui joue le soir à l'Astrada,
j'ai repris de la 730D et je découvre enfin parmi tous les boutons celui qui programme le comportement de la voiture, de la position "comfort" je passe sur "sport", tudieu que c'est plus la même caisse, les rapports passent plus rapidement, ça dépote plus que ça ne le faisait déjà, très chouette

mercredi 8/08 soir
- Fatoumata Diawara : prestation torride, une bien belle chanteuse/guitariste
- Las Maravillas de Mali : bien belle histoire que celle de ce groupe d'étudiants maliens envoyés faire leurs études à Cuba dans les années soixante et qui forme un groupe musical pour jouer de la salsa, ce soir c'est la reformation de ce groupe avec le dernier rescapé plus de nouvelles recrues pour rejouer le répertoire du groupe d'antan, un peu dans la démarche du Buena Vista Social Club, surprenant, réjouissant, transportant ...
un peu plustôt dans l'après-midi, j'ai un peu trafiqué avec l'équipe en charge du son du chapiteau, je me suis fait expliqué un système de traitement sonore puis j'ai eu droit à une rapide visiter du backstage, le soir pendant le set de Fatoumata Diawara, j'y suis retourné pour voir comment ça se vivait de l'intérieur, je raconterai tout ça par ailleurs


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - fildroit - 09/08/2018 20:24:49

J’adoooore ce fil Shy


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - jys - 09/08/2018 22:00:25

C'est clair, Raoul est un RoadRunner de grand talent, qui est aussi à l'aise avec les grosses cylindrées qu'avec les sensibilités des musiques de partout !


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - rliyung - 11/08/2018 15:56:36

jeudi 9/08
=boulot d'abord=
Ce matin-là, on est 4 véhicules à effectuer le transfert de Fatoumata Diawara à Toulouse-Blagnac.
Pas de pot, j'hérite du minibus qui embarque le gros des bagages. Le seul passager que j'aurai est, du le crois-je, leur agent. Hispanophone qui choisit de s'installer à l'arrière pour finir sa nuit et passer ses coups de fil.

=chapiteau=
- Charles Pasi : pas trop quoi dire de ce groupe de jeunes, techniquement au point, mais c'est pas pour moi.
- Selah Sue : le concert est sous-titré "acoustique", j'apprendrai un peu plus tard qu'elle joue et chante plutôt électrique habituellement.

vendredi 10/08
=journée de (vrai) boulot à Toulouse=

=chapiteau=
- Stacey Kent : je ne connaissais pas bien, chanteuse de tête de gondole dans ma perception, je crois qu'on va continuer comme avant.
- Lizz Wright : je ne connaissais quasiment pas, j'ai été content qu'elle soit venue ; une voix puissante, une expression originale, joli talent sans artifices.

=l'Astrada=
- Fred Hersch Trio : un trio piano/basse/batterie au son actuel, sorti du mainstream mais sans être free non plus. Pas démonstratif mais absolument pas ennuyeux. J'essaie de lui trouver une filiation, un peu de Bill Evans, un zeste de Lennie Tristano peut-être ?


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - jeans - 11/08/2018 17:46:49

Stacy Kent Jazz Bossa Nova. Très cool Chante aussi en Français.

Jean


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - rliyung - 13/08/2018 07:59:53

=samedi 11/08=
- Brooklin Funk Essentials : comme marqué dessus, c'est du funk ; c'est bien fait, joli show, j'étais tenté de dire que c'était mou mais c'est pas tout à fait ça, en tout cas, ils n'arrivaient pas à entraîner le public, à moins que le dit public se réservait pour la suite ?
- Kid Creole and the Coconuts : retour aux années 80, la plaisanterie sur tout le festival était d'espérer qu'il avait renouvelé ses Coconuts ; ce fut le cas, trois petites bombes pour la choré, Kid Creole égal à lui-même, je suppose parce que je n'en avais pas gardé un souvenir plus marquant que ça

=dimanche 12/08=
petite leçon de conduite à la fraîche, je convoie le Pierre Marcus Trio à l'aéroport de Pau, ils m'offrent leur CD, ce qui me permettra de connaître leur répertoire, je les avais ratés sur le off.
c'est une série 6, configuration sport, puis on vogue assez tranquillement avec mes passagers, au retour à vide, belles routes sinueuses, quelques cyclistes à éviter et les thèmes du jour c'est de pousser plus loin l'appréhension des trois modes de conduite tout auto, manuelle aux palettes, manuelle à la tirette (terminologie non homologuée) ; le tout auto en configuration sport est assez plaisant malgré la petite latence à l'accélération, la commande aux palettes est vide mal commode lorsque qu'on a plus de un demi tour de volant à donner, la commande à la tirette est finalement celle que je préfère, après tout, un volant on le tient suffisamment bien d'une seule main.
parlant de volant, la direction gagnerait à être un poil plus dure, elle est un peu trop assistée à mon goût.

- Joan Baez : guichet fermé et chapiteau blindé ce soir pour cette icône de la musique populaire, belle prestation d'une grande dame, d'une grande âme aussi.


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - rliyung - 14/08/2018 09:34:40

=lundi 13/08=
Dernier concert, Santana accueille dans un chapiteau vidé de ses sièges, 11000 personnes debout, reste les gradins du fond de la salle.
D'emblée, il enchaîne les principaux tubes. Un régal même si c'est pas du jazz.

Mais sempiternel travers des concerts pop encore et toujours, c'était trop fort.
Je ne suis pas resté jusqu'au bout, rentré à la maison, je m'en suis mis une tranche à fond les ballons avant de me coucher (Abraxas en 24/88.2).


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - Dominique-Tanguy - 14/08/2018 19:11:13

Donc, la musique ėtait trop forte et tu t'es barré pour écouter à fond chez toi ?????


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - calivin - 14/08/2018 20:42:59

C'est pas reglementé ?
Juste fait pour en mettre plein la vue aux gamins, c'est pas trop raisonnable.

Vincent


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - rliyung - 15/08/2018 08:13:49

Bonjour à tous,

Dominique-Tanguy a écrit :
Donc, la musique ėtait trop forte et tu t'es barré pour écouter à fond chez toi ?????
tu as raison, c'était pas à fond, seulement la mi-course des potards, au delà ce serait trop fort


calivin a écrit :
C'est pas reglementé ?
Juste fait pour en mettre plein la vue aux gamins, c'est pas trop raisonnable.
théoriquement il y a une réglementation, mais si l'ingé-son se lâche il n'y a personne pour l'en empêcher, et l'huissier il dort à ces heures-là
Vincent


a+mitiés raoul


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - gillesni - 15/08/2018 11:34:00

Fréquentant beaucoup toutes sortes de concert, amplifiés ou non, j'ai toujours des bouchons d'oreille dans la poche au cas où, et je m'en sers souvent.
Indépendamment de l'acuité sonore et des pathologies de chacun, c'est indispensable pour qui veut conserver la meilleure audition le plus longtemps possible!


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - calivin - 16/08/2018 17:00:20

Bonjour,

Faire rentrer les émotions au marteau, c'est une notion qui ne peut échapper à l'interprete.
Après, s'il ne maitrise pas ce choix ...

Vincent


RE: Jazz in Marciac - ma chronique - calivin - 16/08/2018 18:26:56

J'ai essayé avec des bouchons la musique reproduite par ma chaine hifi, ben ...

Seulement il y a le petit vent frais dehors, des potes et des bieres, entre chien et loup, irremplaçable.

Vincent