MELAUDIA :: forums
objectivisme/subjectivisme - Version imprimable

+- MELAUDIA :: forums (http://forums.melaudia.net)
+-- Forum: espace public (/forumdisplay.php?fid=10)
+--- Forum: tout et surtout n'importe quoi (/forumdisplay.php?fid=57)
+--- Discussion : objectivisme/subjectivisme (/showthread.php?tid=7575)


objectivisme/subjectivisme - YvesA - 25/04/2018 08:35:22

Non ça n'est pas une nième discussion sur les mérites comparés des prises électriques, quoique...

Dans mon boulot il y a aussi des objectivistes et des subjectivistes.
L'état de la science en neurobiologie fait que les objectivistes à poil durs sont aussi ridicules que les subjectivistes les plus dogmatiques.

Le plus savoureux c'est l'histoire des psychotropes. en 45 les américains ont récupéré des milliers de litres d'erzatz d'essence utilisée pour le lancement des V2, une intéressante prouesse du complexe militaro-industriel allemand, ils ont la chimie dans le sang ...
Ils en ont distribué des échantillons à un certain nombre de labos qui se sont mis à bricoler dessus. Un pharmaceutique a réussi à en sortir un antibiotique antituberculeux qu'ils ont testé larga manu sur des vétérans malades.
Ca ne guérissait pas leurs poumons, mais ils devenaient euphoriques et se mettaient tous à baiser dans les buissons.
C'est comme ça qu'a été mis au point le tout premier anti-dépresseur.

Pas longtemps après le célèbre Laborit, cherchait un produit anesthésiant qui permette de transporter les pires blessés des guerres coloniales sans qu'ils se mettent à hurler de douleur, ça marchait moyennement mais ça les rendait quand même hyper zen.
C'est le tout premier neuroleptique qui a été disponible.
suite ce soir


RE: objectivisme/subjectivisme - rliyung - 25/04/2018 09:08:17

merci docteur,

je vous dois combien ?
on peut organiser un achat groupé ?


RE: objectivisme/subjectivisme - RCGV - 25/04/2018 09:57:27

Coucou
Rien d'étonnant, tout s'achète, tout se vend.... Enfin parfois!
René


RE: objectivisme/subjectivisme - YvesA - 25/04/2018 19:41:59

rliyung a écrit :
merci docteur,

je vous dois combien ?
on peut organiser un achat groupé ?


je peux fournir et c'est de la bonne !


RE: objectivisme/subjectivisme - YvesA - 25/04/2018 20:21:32

YvesA a écrit :
Non ça n'est pas une nième discussion sur les mérites comparés des prises électriques, quoique...

Après ces 2 molécules, une autre a été découverte par le Pr Paul Janssen, un belge, l'halopéridol, qu'il a décliné comme le Pr Kaneta en une multitude de dérivés : le décanoas à 4 euros pièce est tout doucement remplacé par le trevicta, 1200 balles l'ampoule...c'est pas grave c'est la sécu qui paye.

Ensuite, il y a eu la grande aventure du DSM : progressivement dévoyé par l'industrie pharmaceutique : d'abord les TOCS et paf une molécule pour les traiter, les phobies sociales, idem. Et, de plus en plus fort, des statisticiens viennent récemment d'isoler "LE suicidant" il y aurait des gens sans aucun autre trouble psy qui se mettraient à se suicider, comme ça, bêtement sans raison. La molécule anti suicide n'est pas encore sortie, mais ça ne devrait pas tarder : regardez les pubs pendant le journal de 20h y aura bientôt un éminent professeur qui va la dévoiler.

Là où la question de l'objectivisme se pose avec acuité est la suivante : petit à petit on a découvert des tas de récepteurs pré et post synaptiques (là où vos neurones se causent entre eux). Les pharmaciens industriels se sont mis à fabriquer des produits qui visent tel ou tel récepteur. Pas d'effets secondaires pénibles, une attaque ciblée, le bonheur sur ordonnance, quoi.
Il faut quand même rappeler que la définition du neuroleptique à l'âge héroïque était basé justement sur ses effets secondaires.
Malheureusement, très vite on s'est rendu compte que les produits "sales" qui balancent sur tout un tas de récepteurs, marchent infiniment mieux que les bidules ciblés. Le chimiste se retrouve dans son bac à sable ... L'"evidence proofed medicine" est ridiculisée. Tout comme dans les années 70 les amplis avec 0% de distorsion. Bien visé mais la cible n'est pas la bonne.

Suite demain (si mes divagations n'intéressent personne qu'il me le dise...)


RE: objectivisme/subjectivisme - rliyung - 25/04/2018 21:55:55

YvesA a écrit :
...

Suite demain (si mes divagations n'intéressent personne qu'il me le dise...)


si, si, je suis en train de relire le contrat avec ma mutuelle.
j'attends la suite, tu n'as pas été souvent là, tu n'as jamais été bavard, mais ça a toujours valu le coup.


RE: objectivisme/subjectivisme - jmg - 25/04/2018 22:28:34

totalement intéressé aussi, merci.


RE: objectivisme/subjectivisme - YvesA - 02/05/2018 21:20:07

Subjectivisme et préjudice :

Il y a quelques semaines, j'ai lu un article dans "the Economist" plus libéral tu meurs ...

Ils ont ressorti des études sur l'espérance de survie après un séjour en réanimation aux états unis : en gros c'est simple : un WASP, a 30% de chances d'en sortir vivant ; mais pourquoi ??? d'abord les hispanos et les "colored people" arrivent souvent avec des blessures type de guerre et puis souvent quand ils sont hospitalisés c'est dans des hostaux qui sont mal rémunérés : ces gens n'ont pas la mutuelle kivabien et laissent des ardoises terribles, donc l'hôpital a moins de pognon pour acheter les appareils dernier cris, payer des urgentistes corrects ... et il y a comme l'idée que c'est bien fait pour leur gueule et que c'est sans doute pas pour rien qu'ils se sont fait dézinguer.
Mais en France ???

D'abord en France c'est INTERDIT par la loi de faire des statistiques selon l’origine ethnique, la religion ou la couleur de peau, égalité, fraternité toussa toussa, trou d'balle.
Je me suis dit que moi avec mon nom de magrébin, néanmoins lévite, breton et savoyard, j'étais exempt de ce genre de biais.
Mais pas du tout !!!
il y a le NOIR, l'ex esclave :
j'ai reçu une pauvre femme de 28 ans qui faisait facilement le double, torturée en Ouganda où elle avait perdu la vue (l'acide chlorhydrique dans les yeux c'est moyen...), violée dans des prisons infâmes ; évidemment sa demande d'asile a été refusée : pas assez de preuves.
Celle là, étiquetée "hystérique" et emmerdante était régulièrement renvoyée dans ses pénates. Le même jour j'ai eu une sorte de mythomane locale (morbihannaise pour le coup), qui accusait je ne sais qui d'avoir abusé d'elle sexuellement et pour elle, tout le toutim : déposition à la gendarmerie, mise au cabanon du supposé agresseur, intervention de la cellule espéciale pour les traumatisés. Tout ça pour finalement se rendre compte que la pauvrette racontait absolument n'importe quoi et que tout était le fruit de son imagination débridée.

Alors quand vous comparez un câble black mamba vs un câble Western Electric Wasp faites gaffe !


RE: objectivisme/subjectivisme - YvesA - 06/05/2018 19:18:07

Au bout d'un certain temps d'expérience, le médecin devient maquignon : c'est le diagnostic de salle d'attente, rien qu'au look et à la tronche du patient, on arrive à avoir une assez bonne idée de ce qu'il a. L'erreur est assez rare, sauf pour ce qui me concerne le dépressif que je sous estime toujours, étant moi-même d'un optimisme plus que mesuré concernant l'espèce humaine. Je ne suis cependant pas devenu complètement misanthrope, ainsi ma haine du chien est telle que le célèbre adage ne peut pas s'appliquer. surtout comme psychocycliste, j'ai failli être bouffé par des gros clébard méchants une ou 2 fois et je ne compte pas les pékinois qui auraient pu mourir moulinés par mes roues de vélo . Pour le moment je n'ai jamais rencontré le célébrissime Kangal Turc (La suite sous peu de temps d'ailleurs, la pédale me démange à nouveau furieusement...). Donc le dépressif, je le sous estime, tout comme je sous estime la gamine de 20 ans toute mignonne, qui entend Dieu lui parler. Et là j'en réfère à Lacan : les femmes ne sont pas-toute folles, ça veut dire que la plupart ont un grain, mais que c'est ce qui les rend tellement "femme".

Bref tout ça pour dire que le psy un peu expérimenté c'est comme Ajmars ou Marcel : suffit qu'ils voient uns schéma pour avoir une idée de comment l'ampli va "sonner"


RE: objectivisme/subjectivisme - YvesA - 13/05/2018 23:32:19

Sondage :
avez vous eu affaire à un maçon pour faire votre auditorium :
Oui ?
Non ?
Moi, j'ai signé pour le décaissement du garage y a maintenant près de deux mois et ZERO nouvelles, je vais finir par acheter un gros marteau piqueur et le faire tout seul.
Et je jetterai un voile pudique sur les chauffagistes confrontés au bois déchiqueté : y en a un qui est venu et qui a dit à ma compagne qu'il ne supportait pas plus d'une 1/2 h de pc par jour pour faire les calculs, bref c'est des ânes ces gens là. Alors faire des calculs de dimensionnement modulés par le nombre d'habitants qui se lavent pas souvent et du volume à chauffer, ils sont incapables, surtout si on n'est pas tout le temps là.... ça va de 60 MAPs à 20

Demain je retourne à l'hôpital Drôme-Vivarais, (Ils sont franchement cool et très pro) pour ma dernière semaine, ensuite c'est le recensement des châtaigniers encore vigoureux (la châtaigne dite figarrette vaut réellement le détour) et attaque à la tronçonneuse DOLMAR des arbres morts.
On a aussi fait des boutures de Conrad et Clinton qui quoique américains à donf, ont l'air de se plaire assez bien en basses Cévennes, ça donne un jus de raisin - non fermenté, hélas- délicieux.
Les figuiers ont bien démarré, mais les oliviers sont mal placés pour produire.
Je vais essayer de trouver aussi de la plante à calumet de la paix mixée rasta, que mon foie se repose.

Je cherche désespérément un fournisseur local de planches pour tester à tout hasard un 2 voies Mc Cauley 18 pouces et WE22, si ça marche ça sera simple et élégant. En désespoir de cause je ferai des planches avec mes cèdres ou les châtaigniers.

Pour les amplis on verra après
Vive la campagne profonde
Pour finir sur une note plus psy, l'année dernière on m'a parlé du côté de Florac d'une jeune femme qui s'était "ensauvagée" : elle vit comme un animal quoi, mange des glands ou dans les poubelles, évite tout contacts humains, est crasseuse et habillées de hardes : elle a raison ou elle a tort ?
dites moi


RE: objectivisme/subjectivisme - Le Relais Sonore - 14/05/2018 01:34:54

N'est-il pas possible d'être au delà d'avoir tort ou bien raison ?

Salutations

Rémy


RE: objectivisme/subjectivisme - PFB - 14/05/2018 03:59:11

YvesA a écrit :
Sondage :
avez vous eu affaire à un maçon pour faire votre auditorium :
Oui ?
Non ?


Oui il arrive à l'heure et bosse bien. Il maitrise des techniques incroyables.

Par contre il m'a pas fait mon auditorium, mais ma cave, son travail a rendu ma cave salubre. Je vais bientôt y migrer mon petit labo.

Il y a deux type de professionnels ceux qui savent et ceux qui font quand même, entre les deux il y a un monde.

Ceux qui font quand même font des copiés-collé d'un truc qu'ils ont vu une foi, le plus vite possible. C'est du boulot presse-citron, que tu recommences dans 3-5 ou 10 ans n'a aucune importance seul le prix compte.

Ceux qui savent se cachent. T'es peut-être tombé sur un tout bon...

Bonne chance.


RE: objectivisme/subjectivisme - jys - 17/05/2018 02:31:25

PFB a écrit :
..., que tu recommences dans 3-5 ou 10 ans n'a aucune importance seul le prix compte, ceux qui savent se cachent. T'es peut-être tombé sur un tout bon...
Bonne chance.

Merci YvesA,

Ton témoignage est précieux et juste,

ta pratique et l'écoute de la nature et des gens...j'aime le tableau réaliste (fun) que tu décris !
comment endiguer ce tsunami de malpensence ?...exterritorialité pour les dingues !!!


RE: objectivisme/subjectivisme - YvesA - 07/06/2018 19:40:26

L'homéopathie, on peut être pour ou contre, a priori je suis pas pour : le simple fait de donner n'importe quel truc à quelqu'un en lui disant que ça va le soulager, ça marche. D'ailleurs sur la floppée d’antidépresseurs sur le marché il n'y en a pas tellement qui ont un effet statistiquement différent des placebo.

Ayant choppé une crève, un de mes proche me dit : tu devrais prendre de l'oscillococcinum tu va voir ça marche... j'avale le tube de granules ... rien.
Je lis la composition du truc : extrait de coeur et de foie "d'anas barbariae peptonisé à 200K". un foie de canard de barbarie bouilli et touillé dans 2000 000 de litre de flotte, du sucre et du lactose.
On va dire qu'entre la grippe aviaire et l'humaine il n'y a qu'une palme, bon pourquoi pas ?
Mais pourquoi oscillo truc ?
Eh bien parce qu'un médecin militaire pendant la guerre 14 a découvert ébahi, l'oscillocoque, bactérie bien connue pour provoquer la grippe qui se tortillait sous son microscope telle josephine Baker avec son pagne en bananes, à sa décharge avec un microscope optique on ne peut pas voir les virus.... à quoi tient la fortune d'un labo pharmaceutique ...

Tout ça pourrait être juste marrant si la dose de 100 g de sucre ne coûtait pas 25 euros !


RE: objectivisme/subjectivisme - YvesA - 18/10/2018 00:02:34

Suite des épisodes cévenols :

1) Initiation à la construction et la restauration de murs en pierres sèche :

5x7h à travailler comme un bagnard sous le cagnard, parce qu'à l'ombre y avait des taons et des nuées de moustiques.
Ambiance sympa, avec des néos babs, dont plusieurs ont passé pas mal années sous les drapeaux et aussi pas mal de ruraux plus ou moins locaux et puis aussi un collègue chirurgien en Savoie et en voie de reconversion, lui aussi pour les mêmes raisons que moi.
Une semaine de plus et j'y laissais vraiment ma peau ! Ce truc c'est le bagne !
J'ai appris la différence entre la boutisse, la demi boutisse et les parements, les pierres "cyclopéennes" de fondation et les cabucelles, qui viennent couvrir et protéger le dessus du muret par leur poids (100 à 300 kg).
Dès que le temps s'y prête, juré, je m'associe avec "le chinois d'Alice", un vietnamien docteur au CNRS, spécialisé en géo-hydrologie, un peu manchot après un accident de moto, mais qui monte des murs comme un Dieu et comme une fourmilière à lui tout seul et en plus il maitrise par ailleurs très bien les systèmes de poulies de démultiplication.

2) Tentative de passer le permis de chasse :

Alors là, c'est carrément un autre monde, pour la première fois de ma vie, je manipule fusil à 2 canons superposés ou pas superposés ; une carabine semi automatique à 3 coups et fusil à sanglier. C'est carrémentt la poule qui a trouvé un couteau : où c'est qu'on met la balle ? ça sort par où ? et la crosse on en fait quoi ??? Tout le savoir implicitement présupposé par les formateurs nous manque de façon absolue et rédhibitoire.
Le côté théorique c'est assez fastoche, suffit d'apprendre un petit millier de QCM même pas vicelards.
La pratique c'est tout de suite plus coton : qu.i.e, vais-je tuer avec ces zinzins, d'ailleurs Corinne a des vapeurs dès qu'elle en a un en main, elle a la bloblotte, et elle défaille.
On a tous les 2 été éliminés assez vite mais sans aucune rancune.
Par contre, la prochaine session en Mars ça sera la VRAIE revanche de l'intello parisien sur le bouseux lozérien !! faut quand même pas déconner !!!!
Un conseil quand même : si vous passez entre temps dans le sud des Cévennes, gaffe aux balles perdues ! Bernard nous a proposé de participer aux battues...

Si la présupposition de ne manger que la viande qu'on tue est intellectuellement satisfaisante, on se heurte vite à des questions de dimensionnement : un Cerf de 250 à 300 kg ça fait 150 kg de barbaque, à 2 ça fait beaucoup et puis est-ce que c'est vraiment casher ?? Le "cochon" autour des 70 kg c'est encore exploitable, mais pas du tout casher. D'où la question essentielle quel gibier "francophone" peut être considéré casher ??
Il reste quelques zoziaux qui ont plus de plumes (splendides) que de viande et qui sont tellement beau que jamais je ne tirerais dessus. Donc on n'est pas sorti de l'auberge.

3) début de terrassement de "Nos bancels" : pour faire un petit m2, à peu près plat, il me faut une bonne journée. Le rêve du potager en agroforesterie s'éloigne à mesure, mais la ténacité est là et la source pérenne en été, aussi, d'ici le printemps prochain ça devrait être opérationnel, modulo les effets de la faune sauvage.

4) Avec toutes ses conneries surréalistes, on a rencontré un tas de gens qu'on n'aurait jamais rencontré dans la vie d'avant, il y a les pires et les meilleurs évidemment. Notamment un type épatant qui fait de la musique dans la lignée de l'acousmatique et l'IRCAM mais uniquement avec des bruits d'animaux (fourmis, guêpes, et toute sortes d'oiseaux). C'est vrai qu'ici le silence est habité : les torrents, les arbres, les cris de bêtes du plus petit insecte au cerf et son brame.
Et aussi parmi tous les chasseurs il y en a finalement beaucoup qui ne tirent que si vraiment ils sont sûr de tuer la bestiole et qu'ils sont sûrs de pouvoir la rapporter assez vite chez eux, parce que sinon, toutes les carcasses s'évaporent en une nuit, je les trouve beaucoup plus écolos que les dogmatiques des "grandes villes" qui ne se sont pas confrontés à la gestion du grand gibier et des problèmes qu'il pose aux agriculteurs.

Moi je pense qu'il faudrait réintroduire de vrais grands prédateurs : tigres, lions, hyènes ... Mais qui serait d'accord avec ça ?

5) Pour la musique : J'ai mon bas medium de compête avec les pavillons kanno et les moteurs Lamar, au dessus des TD 2001 dans des "cendriers" de Marco Henry et dessous, soit les Mc Caulay, si les kanno descendent suffisamment, sinon des altec 416 8B. Je vais me limiter à 3 voies et de préférence avec un alignement géométrique. Mais j'attends toujours ce p.. de F...g de dos santos de maçon pour gagner 30 cm en hauteur dans mon garage... actuellement j'écoute une peu de musique avec des intras shure bas de gamme et un lecteur de fichier chinois (c'est finalement pas si mal : aucune réflexions de mon entourage sur la musique de merde style les Who, ELP... Dolly Parton) et les niveaux excessifs.

Pour les questions de pharmacologies : si vous avez entre 50 et 60 ans : vaccinez vous contre la grippe : super important, ces histoires d'alumine c'est du bullshit. Pas de mélange alcool et doliprane, et ne vous fiez pas au suppléments de vitamines ou autres acides aminés : bouffez une grenouille ou un escargot vivants, mais si c'est pas possible, des légumes de saison pas trop cuits : ça suffit et c'est beaucoup moins toxique que les comprimés des pharmaciens.


RE: objectivisme/subjectivisme - rliyung - 18/10/2018 13:45:57

Salut Yves,

Gardes-en un peu, sinon t'auras plus rien à nous raconter à ETF.

a+mitiés raoul


RE: objectivisme/subjectivisme - Sébastien - 18/10/2018 22:20:36

Je viens de lire les écrits de Yves. Fabuleux!

Merci Yves pour cette agréable lecture,

Sébastien


RE: objectivisme/subjectivisme - YvesA - 28/11/2018 23:40:10

Je suis à l'hôpital d'Alès pour une mission de 3 semaine aux urgences.

Sur les 40 postes de PH, 20 sont pourvus, les jeunes se barrent dans le privé et les vieux, qui veulent encore avoir l'impression d'être utiles, se mettent du côté des dits-mercenaires de la santé. Moi je dis qu'il y a un problème quelque part.
Augmentation piège à con et non aux cadences infernales, enfin...

Ceux qui connaissent Alès, savent que c'est une des villes les plus laides de France, ancien bassin minier, fermé brutalement, laissant sur le pavé immigrés Italiens, Polonais et Algériens, pour qui des HLM avaient été construits à la va vite. Ils disparaissent peu à peu et les HLM tombent en ruine. Autour il y a des Terrils, enfin au moins un gros qui fume, le centre ville qui, dit-on ressemblait beaucoup à Uzès dans le temps, a été massacré par une précédente mairie avec ses projets Pompidoliens jamais terminés.

Les urges c'est aussi top niveau !

Aujourd'hui, il devait y avoir 3 ou 4 urgentistes pour gérer le flux, 2 seulement sont venus bosser, y en a un qui était tellement crevé d'enfiler des gardes, qu'il n'était pas réveillable.... et un autre qui a juste décidé qu'il ne venait pas, au dernier moment, parce que c'est trop casse gueule de travailler dans des conditions pareilles.

Les urgentistes présents, un "petit jeune" pas encore massacré et un Malgache placide et pas du tout énervé, voire un peu tire au flanc.
Personne pour assurer le SMUR.
C'est donc le petit jeune qui s'est dévoué pour partir avec la Docmobile, en laissant tous ses patients en plan.
2,3,4 interventions en zigzagant entre les barrages des gilets jaunes* qui bloquent les carrefours mais laissent passer leeentement les professionnels de santé, sur les 8h de la journée il a dû être dehors 5 heures, il n'a rien eu le temps de bouffer de la journée et il a dû finir à pas d'heure pour clôturer ses dossiers en retard

Pendant ce temps là, les box se remplissent, puis les couloirs se remplissent de brancards sur lesquels il y a surtout des plus de 75 ans, la salle d'attente se comble aussi, les gens se mettent à râler. Ils exigent qu'on les soigne tout de suite.
A la fin le régulateur leur disait franchement : ici on n'a pas de médecins allez à tel hôpital à 50 km ça sera peut être un peu moins le bordel, avec un peu de chance...

Tous les vieillards brancardés avec les barrières de sécurité mises, ils n'arrêtent pas d'avoir envie de pisser, ils sont pratiquement à poil dans les couloirs après avoir bidouillé leur chemise de nuit pas fermée dans le dos. Y en avait un qui avait une bassine pleine de sang sur les genoux, parce qu'il a saigné du nez pendant plusieurs heures en attendant son scanner -qui c'est mis en rideau en milieu de journée- pour qu'on trouve enfin du coton hémostatique pour lui mettre dans les trous de nez. Le respect, la dignité de la personne humaine, la "bientraitance", cache misère à la mode elle est où dans tout ça ?
Y a pas assez de personnel -vaillant- sur le pont. C'est pas que c'est des feignasses de fonctionnaires, c'est juste qu'à force d'être pressés jusqu'au dernier pépin, on craque, on se met en burn-out, en syndrome d'épuisement, pour éviter de se retrouver au tribunal pour faute grave détachable du service. Les collègues encore vaillant, bossent encore plus pour boucher les trous et ils finissent aussi par craquer. Faut dire que les directions n'arrêtent pas de leur expliquer qu'ils ont pleins de responsabilités, ont la convocation disciplinaire facile ; mais quand il y a une vraie merde, c'est tous des Marie Poppins, dans les directions.

je ne sais pas où on va, mais on y va tout droit et très vite.

Sur le front des Big pharma :
vous avez dû voir comme moi, fleurir des affiches proposant gratuitement le dépistage de la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l'âge).
En lisant les touts petits caractères, tout en bas, en se mettant à 4 pattes sur le trottoir avec un air détaché, on trouve le nom du labo qui commercialise à grand frais une molécule dont l'AMM a été accélérée, du fait de sa potentielle efficacité imparable sur un problème de santé publique qui pourrait se poser dans quelques 10 ans. La promo du dépistage a dû être organiser par le labo, c'est pas encore de la pub mais ça a exactement la même odeur.

C'est pas beau la science ? il est pas frais mon service public ?

*A Alès les gilets jaunes sont particulièrement actifs, ils bloquent le ravitaillement des hypermarchés qui sont totalement vides, ils se relaient 24h sur 24 brûlant vieux pneus et palettes pour tenir au chaud la nuit. Quand on sait les taux de pauvreté et de chômage du coin, ça se comprend un peu.
Les gens font la file pour mettre de l'essence dans leurs voitures : pourtant la "pédagogie" gouvernementale visait à leur faire comprendre qu'ils doivent tous acheter une Tesla, la model3 va sortir pour pas cher, bientôt. Ca démontre que le pauvre est imperméable à la "pédagogie", d'ailleurs, souvent, il est peu allé à l'école.


RE: objectivisme/subjectivisme - PierreRa - 29/11/2018 09:33:58

Par les temps qui courent et avec en plus un tel tableau, on envie de hurler de détresse. Mais où va-t-on ?

Tout fout le camp


RE: objectivisme/subjectivisme - GG14 - 29/11/2018 10:10:44

@YvesA

Ayant fait 2 séjours aux urgences en janvier, rien à ajouter, tout est dit. On a tous, jamais payer autant d'impôts, l'ogre étatique est insatiable, pour un service rendu qui se dégrade de plus en plus. Le personnel soignant hospitalier est de plus en plus pressuré malgré leur grand dévouement.


RE: objectivisme/subjectivisme - Le Relais Sonore - 29/11/2018 10:30:54

PierreRa a écrit :
Par les temps qui courent et avec en plus un tel tableau, on envie de hurler de détresse. Mais où va-t-on ?


Depuis le temps qu'on dit "ou va-t-on ?", je crois que cette fois ci on y est.

Rémy qui est fatigué de voir sa femme travaillant en milieu hospitalier rentrer le soir en pleurant.


RE: objectivisme/subjectivisme - YvesA - 21/12/2018 19:43:42

Je reviens sur le maçon :
il a finalement creusé : alléluia ! Le soucis, c'est que manifestement, le caractère acoustique de la pièce a été aspiré dans la tourmente.
Ces braves gens ont extrait des dizaines de m3 de belle pierre de schiste. A un moment, il y avait pratiquement 3 m de HSP au sol un mélange de cailloux (plus ou moins radioactifs) et très peu de terre.
En revenant de mes aventures hospitalières, je réalise qu'ils ont pratiquement tout rempli de béton : je n'ai plus que 2.40 de HSP...

J'hésite entre le seppuku à Florac et le procès à Mende ?

Sinon, les 3 semaines aux UPLU d'A***s, c'était quelque chose :
il y a un médecin pour le "froid", quoiqu'on pense de cette terminologie, hypothermique, c'est les petits bobos.
Environ 2 médecins pour le "chaud". Ceux du chaud font aussi le SMUR, alors quand ils sont partis y a plus personnes... Environ parce que parfois y en a un qui vient pas : s'est pas réveillé après 72h de garde ou il est pas revenu dans les tranchées...

Alors, quand les "box" sont pleins, les papys et les mamies se retrouvent sur des brancards, dans le couloir et plus personne sait qui est chaud ou froid. Heureusement y a les bracelets, comme ça j'arrive à savoir lesquels sont pour moi (suicidants, retour de cuite difficile ...), parce que différencier le dépressif selon l'aspect de ce qui dépasse de son cul de la blouse d'hôpital c'est pas génial.
Pour les "agités", ils arrivent escortés par pompiers et gendarmes et je suis prié de me démerder pour qu'ils déguerpissent au plus vite.

Sur les brancards, y en a un forcément qui a envie de pisser, alors il se lève, arrache la perf : superbe dripping rouge sur les murs, vire son oxygène, se met debout à la recherche de chiottes (aux urgences y a pas de chiottes, seulement des "protections") ; le temps que le personnel réalise son geste pollockien, son cerveau n'est plus trop aéré, alors, ben il pisse dans le couloir écartant majestueusement cette ignoble truc fleuri à boutons à l'arrière.

Pas bien loin, y en a une qui veut aller fumer une chtite clope, elle essaye de se faufiler entre les barrières du brancard, les cuisses passent d'un côté, puis la tête, mais la chorégraphie n'est pas parfaite... l'essentiel, c'est qu'elle a trouvé un mégot et le briquet et hop, elle s'en grille une entre les jets d'oxygène. rien n'a flambé ! Elle a finalement guéri de son embolie pulmonaire celle là.
Côté froid, une tripotée de gniards enrhumés qui n'arrêtent pas de braire, encouragés par les parents excédés par le 8h d'attente ; Eh non monsieur, ils ont bien cherché un généraliste en ville, déjà en semaine ils sont pas des masses, mais le vendredi soir c'est le désert médical le plus total. Après 8 heures sans manger on devient susceptible.

La prochaine fois je prends des photos !
Et pour cette dame, le "delta" de Larib : Bé oui, tu cliques au mauvais endroit sur le logiciel et paf elle sort du radar, morte ou vive.
Amen


RE: objectivisme/subjectivisme - jys - 22/12/2018 00:27:49

Yves,
je te le dis très clairement, soigner les gens selon Aristote est passé de mode...voir l'Audio et ses maniaques...
que ces périodes de fêtes soient sensées refléter l'harmonie, ou une furieuse addiction aux "technos améliorantes",
mon choix est fait: Vive la Vie et ses expériences humaines, médicales et scientifiques pour le meilleur Wink
Amitiés
Jean-Yves


RE: objectivisme/subjectivisme - jeans - 22/12/2018 10:01:14

Bonjour,

Désert médical.

Heureusement ou malheureusement nos hôpitaux font appel aux médecins africains. Ceux-là mêmes formés dans le cadre de la coopération désertent leur pays où ils ne sont pas ou peu rémunérés.
Chez nous, ils seraient sous rémunérés

Sur Agen, en ville, pas un ophtalmologue même Ivoirien !
À l'hôpital, ou à la clinique, 6 à 8 mois pour un rdv.
La clinique, on ne soigne pas à l'œil !

On arrête pas de nous rabâcher que nous avons la meilleure médecine au monde.
Cuba, pays communiste, foisonne de médecins.

Je ne parle pas de mon bobo mais de celui que je vois autour de moi.

Allo maman bobo !

Noyeux Joël à tous.
Jean


RE: objectivisme/subjectivisme - françois/ EAR - 23/12/2018 17:42:28

Ah, mer.um!!!

Je vais m'établir pas très loin (à 10 km au sud de Vallon Pont d'Arc) à partir de mars/avril...
Faut que j'évite toute urgence médicale, en fait, si j'ai bien compris? Et que je choisisse mon maçon, un bien franc ...du collier, en somme!

Sinon, subjectivement, j'aime bien la région, aux beaux jours, mais objectivement, l'hiver ou lors d'un épisode Cévenol...

François


RE: objectivisme/subjectivisme - italia - 24/12/2018 12:11:06

l'image est celui de un champ après la bataille l’euphorie du combat fanée
les survivants ouvrent les jeux a une crue réalité
les blessures font de plus en plus mal
oubliée l’excitation du départ vers une gloire espérée
au cries du despote
il faut maintenant reconstruire
entreprise audacieuse


RE: objectivisme/subjectivisme - dsdn - 27/12/2018 17:53:26

Bonjour
Elle est vraiment nulle ma blahue, tant pis:

Sur Agen, en ville, pas un ophtalmologue même Ivoirien !
De toute manière s'il n'y voit rien, comment veux tu qu'il te soigne?

Au revoir
Sérieusement c'est déprimant de voir des services publiques fonctionner de tel manière. Il en va de même dans la police ou la gendarmerie...
Ca à l'air d'être assez performant du coté des centres des finances publiques bizarrement.

David


RE: objectivisme/subjectivisme - dsdn - 27/12/2018 17:57:14

dsdn a écrit :
Bonjour
Elle est vraiment nulle ma blague, tant pis:

Sur Agen, en ville, pas un ophtalmologue même Ivoirien !
De toute manière s'il n'y voit rien, comment veux tu qu'il te soigne?

Au revoir
Sérieusement c'est déprimant de voir des services publiques fonctionner de tel manière. Il en va de même dans la police ou la gendarmerie...
Ca à l'air d'être assez performant du coté des centres des finances publiques bizarrement.

David