MELAUDIA :: forums

Version complète: Le système de Jean
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Si ce n'est pas clair, voici un lien que j'ai trouvé sur une première recherche google : https://www.xivero.com/xipodizer/

Comme on le voit, le pre-ringing / post-ringing est symétrique lorsque la phase est linéaire, MAIS la durée de pre-ringing / post-ringing est directement fonction de la pente de coupure du passe-bas sur le haut du spectre : avec un passe-bas brickwall (le pire cas possible, je ne sais même pas comment certains osent encore utiliser du brickwall...) le preringing / postringing s'étend sur plusieurs périodes. Evidemment, il suffit d'adoucir la pente de coupure pour avoir une réponse d'impulsion avec un preringing / postringing énormément atténué. Avec un très léger déphasage en plus, élimine complètement le preringing et on se retrouve avec un postringing dont la durée est doublée (= à celle du preringing + postringing du filtre à phase linéaire). Le logiciel HolmImpulse permet de visualiser très bien cela : il suffit de lancer le logiciel, et de filtrer le signal de mesure (dans l'onglet measurements si ma mémoire est bonne) : entrez 20000Hz par exemple avec un sampling rate de 96000Hz, avec un filtre de taille très grande. Vous pourrez visualiser l'impulsion de mesure filtrée directement dans le fenêtre du bas. Puis diminuez le nombre de coefficients du filtre pour adoucir la pente (de mémoire il me semble que l'ordre de grandeur serait 50 coefficients....) et vous constaterez un preringing/postringing fortement atténué voire disparu.

On trouve beaucoup de gens qui font du commerce sur l'ignorance des gens. Ce site démonte le mythe du preringing : http://archimago.blogspot.com/2018/01/au...gital.html

Cdlt,
Jean
Voici deux impulsions avec un filtrage passe-bas 18000Hz avec pente abrupte et pente douce :



On voit bien l'effet sur le "ringing". En pratique ce ringing n'existe pas ou presque pas. Avec une pente "non exagérée", la pré/post oscillation s'étale sur 0.2 ms.... Autant dire que c'est vraiment vraiment TRES CRITIQUE.
Et comme je ne fais jamais les choses à moitié, voici une petite expérience : https://drive.google.com/open?id=1aNueAx...H4VNlsa562

J'ai généré un filtre passe-bas 18000Hz à phase minimale LR 120dB/octave appelé "lp_recording", filtre antialiasing potentiel utilisé à l'enregistrement.

Puis j'ai généré un filtre passe-bas 20000Hz à phase linéaire LR 200dB/octave appelé "lp_playback", filtre potentiel utilisé à la reproduction (c'est la pente que j'utilise il me semble).

Puis j'ai fais la convolution des 2 impulsions : le résultat est une impulsion semblabe à celle du filtre d'antialiasing de l'enregistrement, et il n'y a pas de preringing majeur.



Oui, tu n'obtiens que la transformée de Fourrier de ta réponse en Fréquence.
Le niveau pré et post ringing dépend surtout de la forme de la réponse en fréquence et encore plus de la forme de la bande rejetée et juste avant. On peut même supprimer totalement le ringing. Par exemple tu peux conserver une pente très raide mais arrêter d'atténuer à -80dB, et arrondir les angles au démarrage de la pente et à l'arrivée sur le seuil de fond.
Le mieux est de pondérer la coupure avec une gaussienne ou un cos tronqué et de limiter la coupure à -xx dB en arrondissant de la même manière antisymétriquement. Toi qui filtres tes réponses fréquentielles avant de faire la TF inverse, c'est aisé à faire.

Je n'ai pas Matlab à la maison, alors avec les moyens du bord un exemple :

LR 300 dB/Oct @ 1 kHz, 2048 coeffs :



Le même avec chutte de -6dB 250 Hz avant la coupure ( c'est pour montrer l'effet, le mieux serait d'arrondir :



Ne pas oublier non plus que deux filtres complémentaires identiques lorsqu'ils sont sommés annulent le ringing : deux HP bien raccordés avec des filtres complémentaires ne produisent aucun ringing.
Oui effectivement. Il suffit de chercher "filtre elliptique" : on a rien inventé ! Dans ton exemple, le preringing se voit moins sur la forme d'impulsion car la résonance est répartie à la fois à 850Hz et à 1000Hz. On voit qu'on arrive ici à la limite de ce que l'on peut "analyser" sur la réponse d'impulsion en temporel avec une amplitude linéaire... Dans ce cas, il devient nécessaire d'analyser sur un spectrogramme cet effet de résonance.

J'ai fais un deuxième test case avec un filtre de recording différent ou la pente est énorme et la fréquence de coupure plus haute que le filtre de playback : à 22000Hz. Le preringing se situe à -47.5dB sur ce cas... https://drive.google.com/open?id=1c4j8H3...mXDIiQeERa



Encore une fois, avec une pente à peu près raisonnable, il est préférable pour moi d'utiliser une phase linéaire pour conserver la forme originale du signal et il est inutile de se soucier de ce phénomène d'oscillation.
Ton raisonnement me semble tenir la route ...

Crdt

Citation :
Ne pas oublier non plus que deux filtres complémentaires identiques lorsqu'ils sont sommés annulent le ringing : deux HP bien raccordés avec des filtres complémentaires ne produisent aucun ringing.


Qu'est-ce que tu veux dire par "complémentaire" ?

Un passe haut et un passe bas de même type et de même fréquence de coupure. Les deux individuellement auront du ringing, les deux combinés n'en auront plus.

xn a écrit :
Un passe haut et un passe bas de même type et de même fréquence de coupure. Les deux individuellement auront du ringing, les deux combinés n'en auront plus.


Oui en théorie. En pratique un artefact audible apparaît si la résonance est trop forte (pente élevée = principal facteur mais il y en à d'autre comme nous l'avons vu) en raison des différences de directivité et/ou de décalage des centres acoustiques des 2 voies accordées. Mais à mon avis c'est surtout dans le bas du spectre que la coupure naturelle entraîne un déphasage et une résonance : mon système pourrait reproduire jusqu'à 8Hz avant de descendre assez brutalement, je le coupe à 20Hz pour adoucir la pente et pouvoir corriger le déphasage pour empêcher une résonance très importante qui apparaîtrait sinon à 8hz et affecterait jusqu'à 20hz. Dans l'extrême aigu le problème ne se pose pas ou très peu à mon avis.

Cdlt,
Jean

Ci-dessous le SPL et le spectral decay correspondant lorsque j'essayais d'égaliser jusqu'à 8hz (sans correction de phase) :





La coupure passe-haut à 8hz était naturelle. Si je coupe à 20Hz avec un passe-haut à 20hz la résonance à 8hz introduite par la coupure naturelle est fortement atténuée :




Voilà pourquoi un système qui descend tout juste à 20Hz avec une coupure naturelle abrupte aura systématiquement une importante résonance à 20Hz, qui plus est cette résonance n'est pas sensible au nombre de basstraps que vous mettrez dans la pièce puisqu'elle est générée "à la source" (HP + son enceinte).
Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
URLs de référence