MELAUDIA :: forums

Version complète: Ondes stationnaires
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bonsoir à tous,

Pour notre projet, nous avons décidé de nous doter d'une installation de mesure "irréprochable", permettant de réaliser des mesures en extérieur, en demi-espace.
Il s'agit essentiellement d'une dalle de béton de 10 mètres de diamètre, construite au milieu d'une prairie, dans laquelle nous avons encastré deux caissons de mesure en béton.
L'un est le caisson normalisé CEI (270 litres), conforme à la norme, et dont le fond n'est pas parallèle à la façade HP.
L'autre est un caisson de même volume, mais destiné à nos études de bass-reflex (deux ouvertures) :

[attachment=21576] [attachment=21577]

Des outillages interfaces ont été réalisés pour pouvoir accueillir des HP de tous diamètres et de toutes technologies.
Premier constat : ceux qui ont inventé le caisson CEI n'avaient pas réfléchi une seconde au phénomène d'ondes stationnaires. Notre premier essai a porté sur un HP de 18" :

[attachment=21578]

Un mode spectaculaire, de près de 15 dB tout de même, apparaît dans la réponse à 205 Hz (demi longueur d'onde 86,6 cm).
Le remplissage de laine de roche fait purement et simplement disparaître cet accident de réponse, mais je n'ai pas retrouvé la courbe correspondante.
Le fond incliné du caisson n'apporte apparemment rien de bénéfique au problème des ondes stationnaires.

Nous n'avons pas voulu nous rendre sans combattre, et avons tenté de créer des obstacles au trajet de l'air à l'intérieur du caisson CEI afin de vérifier le bien-fondé d'une légende urbaine.
Nous avons donc réalisé le "squelette" :

[attachment=21582] [attachment=21583]

Je n'ai apparemment pas gardé de trace de la mesure relevée après l'installation du squelette dans le caisson, mais le résultat a été assez surprenant : on observe un accident de réponse de même amplitude que sans, mais le mode s'est significativement déplacé vers le bas. En fait, les ondes stationnaires se sont bien établies, mais avec une longueur d'onde plus grande qui correspond tout simplement au trajet de contournement des obstacles !
Donc non seulement ça ne sert à rien, mais ce dispositif risque de remettre dans la bande utile des accidents qui n'y seraient pas sinon.

Nous avons alors décidé de créer une charge close modulaire, conique, destinée à l'installation dans ce stupide caisson CEI, confiants dans la légende urbaine selon laquelle des parois non parallèles nous permettraient de nous affranchir du phénomène redouté. Nous l'avons appelée la "manche à air" :

[attachment=21579] [attachment=21580]

Ci-dessous la réponse en champ proche (HP de 15") relevée manche vide (courbe bleue) , puis garnie aux deux tiers de laine de roche :

[attachment=21581]

A vide, la géométrie retenue n'a pas permis d'éviter le mode de profondeur observé vers 310 Hz, ni un mode plus "mou" vers 570 Hz, difficile d'ailleurs à relier aux dimensions de l'outil.
Le garnissage, une fois encore, fait quasiment disparaître les accidents de réponse.

A la question : "les ondes stationnaires ne peuvent-elles être éliminées par un coffret avec des faces non parallèles ?", la réponse est clairement négative.

Pascal
Bonjour Pascal,

Voilà le genre d'investissement qui fait avancer le Schmilblick et qui me ravit.Merci pour ce travail remarquable!
Bonjour Pascal,

+1
Merci Pascal,

J'ai observé la même amėlioration sur les irrégularités de la réponse après avoir rempli mes Yamaha d'isolant.

J'ai postė les mesures correspondantes à l'époque. Au dela de la mesure, cela s'entend à l'ėcoute.

http://forums.melaudia.net/showthread.ph...8#pid81488

Merci Pascal de cette mine d'infos très très utiles.
Merci DominiqueT.
Si je comprends bien, pour vaincre les ondes stationnaires il ne reste plus que l'utilisation de matériaux absorbants dans la caisse?
Quels sont les matériaux les plus efficaces?
Bonjour à tous,

D'abord encore une fois merci pour ce partage d'infos qui tombe bien.
Est ce que c'est mon interprétation ou bien est ce que l'on observe en accompagnement de la linéarisation, une légère perte de niveau dans le bas de la bande lorsque l'on applique l’amortissant supplémentaire ?

Salutations

Rémy

LargeBande a écrit :
Merci Pascal de cette mine d'infos très très utiles.
Merci DominiqueT.
Si je comprends bien, pour vaincre les ondes stationnaires il ne reste plus que l'utilisation de matériaux absorbants dans la caisse?
Quels sont les matériaux les plus efficaces?


Pour les matėriaux, c'est expliquė dans le post dont j'ai fourni le lien.

Bonjour Pascal
bravo pour ce travail titanesque, tu ne te contentes pas d'avoir des idées, tu les réalises !

une petite question, pourquoi avoir fait une dalle bétonnée , l'herbe autour des caissons n'aurait-elle pas mieux limiter les eventuels réverbérations ? ( normalement il n'y en a pas puisque ton micro est perché dans le ciel ^___^ ) .

Le Relais Sonore a écrit :
Est ce que c'est mon interprétation ou bien est ce que l'on observe en accompagnement de la linéarisation, une légère perte de niveau dans le bas de la bande lorsque l'on applique l’amortissant supplémentaire ?


Lorsqu'on place de l'amortissant dans la boîte, on augmente le volume apparent de l'enceinte.
Cette augmentation est de l'ordre de 20 % pour un garnissage important.
Les deux courbes de réponse se croisent donc en bas de bande, et elle est légèrement plus basse en configuration garnie dans la bande utile, même si la F3 est un peu plus basse (voir avec WinIsd une simulation en clos).

Pour Dominique-Tanguy
A mon avis, la principale raison pour laquelle on perçoit des différences à l'écoute pourrait aussi être ailleurs.
L'absorbant a un effet salutaire sur le comportement temporel de l'enceinte :

[attachment=21584]

La présence d'absorbant a fait disparaître l'accident temporel situé vers 300 Hz.
Si cet accident est situé dans la bande couverte par le HP, le mode correspondant s'exprimera. C'est le cas des HP de 12 ou 15", qu'on fait généralement monter plus haut.
Ce ne sera pas le cas en revanche avec des HP réservés à la bande sub, qu'on coupe nettement plus bas.

Concernant le garnissage, nos essais nous ont permis de dégager les conclusions suivantes :
1. Pour une enceinte de grave, la masse d'air mobilisée à l'intérieur de la caisse est du même ordre de grandeur que celle de la membrane du HP lui-même. On ne "calmera" pas les mouvements de cet air avec du matériau trop léger.
Il faut donc un matériau assez dense, mais qui laisse respirer l'enceinte.
En utilisation domestique, la laine de roche est très bien et ne coûte pas cher.

2. Il faut que cet absorbant joue son rôle de frein. Il doit donc être maintenu en place et ne pas flotter au gré du vent. Le simple rideau de feutre pendouillant à l'intérieur de l'enceinte est inutile.
Si pour une raison quelconque on ne veut pas trop remplir le volume, il vaut mieux placer cet absorbant là où les vitesses d'air sont maximales, c'est-à-dire au milieu du volume et pas collé aux parois.
Pas forcément simple à implanter.

3. Aux très grandes puissances, l'enceinte recrache la laine de roche par petits bouts par ses évents... Il y a sans doute des meilleures solutions que la laine de roche pour ce type d'application, et nous les explorons actuellement.

Pascal

Panneau semi rigide de laine de bois par exemple?
Super travail Pascal.
Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15
URLs de référence