MELAUDIA :: forums

Version complète: Le facteur d'accélération
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.

pvrx a écrit :
Une charge BR augmente le traînage (STEP ci-dessous image de droite), mais est sans effet sur le front de montée (IR ci-dessous image de gauche)
[attachment=21483]


Belle montée, zéro control de la descente, en 2018 certain font bcp mieux.

Ce graph montre clairement que le HP emmagasine un pic d'énergie qui prendra du temps à décroitre acoustiquement, alors qu'une solution active et une dissipation thermique améliore la fidélité.

Un HP n'est pas une cloche...

PFB

[/quote]
Personne ne peut prétendre représenter "la perception". La perception est variable avec les individus, elle n'a rien de fixe. Contrairement à la théorie du fonctionnement d'un haut-parleur qui, à part quelles dérives ubuesques, est une et universelle.
[/quote]

Pour la théorie du fonctionnement du hp, oui, c'est possible, mais pour la propagation du son, NON !
Une membrane qui se traine a des vitesses maxi très faible, provoque une oscillation des particules ou un front d'onde, c'est comme on veut, qui s'éloigne a une vitesse (constante) nettement supérieure.....Il DOIT y avoir une relation ! Comme dit JYS, en physique tout est lié !
Amicalement,
Etienne

xn a écrit :
Par contre, qui a déjà écouté un système dont le grave/extrême grave est corrigé en phase linéaire plate ? C'est peut être ça un grave "rapide", en réalité un grave qui retrouve sa place.


Tout dépend de l'excess phase négatif obtenu, s'il est important, comme il le serait avec une réponse amplitude type br à 35 / 40 Hz
et une phase plate, la restitution du grave devient amha un peu creuse, abstraite, et la réponse transitoire ( step) objectivement dégradée.

Bonjour PRVX,

pvrx a écrit :
Le choix de la charge du HP de grave a effectivement une influence sur sa réponse impulsionnelle.
Une charge BR augmente le traînage (STEP ci-dessous image de droite), mais est sans effet sur le front de montée (IR ci-dessous image de gauche)

La perception ne se fait pas sur le seul front d'onde mais sur l'ensemble du signal. Elle est plus que probablement plus sensible à la durée totale jusqu'à l'extinction du signal qu'à celle du front montant.
Cela dit, ce n'est pas nécessairement l'enceinte ayant la durée de retour au repos la plus courte qui sera la préférée. Ce n'est alors pas la théorie physique qui est en défaut mais la perception qui trouve plus réel (ou agréable) un signal objectivement moins fidèle. On quitte alors le domaine de la physique pour rentrer dans celui des considérations physiologiques et philosophiques où il est souvent dit que, en reproduction, la recherche de la plus grand fidélité possible à l'original peut aboutir à des impressions de réalisme moins grand que lorsqu'elle est affectée de certaines déformations.

forr a écrit :
La perception ne se fait pas sur le seul front d'onde mais sur l'ensemble du signal. Elle est plus que probablement plus sensible à la durée totale jusqu'à l'extinction du signal qu'à celle du front montant.


juste


forr a écrit :
Cela dit, ce n'est pas nécessairement l'enceinte ayant la durée de retour au repos la plus courte qui sera la préférée. Ce n'est alors pas la théorie physique qui est en défaut mais la perception qui trouve plus réel (ou agréable) un signal objectivement moins fidèle.


Le problème c'est qu'une montée en pression tout le mode sait faire, une descente en pression seul quelques fabricants maitrisent et en plus un faut un local qui satisfait à des normes de décroissance. Et là je pense que malheureusement je connais des centaines d'audiophiles qui courent les salons et aucun n'a passé une minute dans un espace acoustique normé. Se pose alors la question des avis tranchés en complète ignorance.


forr a écrit :
On quitte alors le domaine de la physique pour rentrer dans celui des considérations physiologiques et philosophiques où il est souvent dit que, en reproduction, la recherche de la plus grand fidélité possible à l'original peut aboutir à des impressions de réalisme moins grand que lorsqu'elle est affectée de certaines déformations.


L'audiophile se construit ce qu'il pense être une présentation agréable, tout ce qui déroge a ses règles subjectives est rejeté.

PFB

L'audiophile que je suis en a marre de se faire chier dessus, compris pfb ?
Peux tu cesser ?

Vincent
Parce que avec tes enceintes en plastique, tu penses avoir le ponpon ?

PFB a écrit :
Le problème c'est qu'une montée en pression tout le mode sait faire, une descente en pression seul quelques fabricants maitrisent et en plus un faut un local qui satisfait à des normes de décroissance. Et là je pense que malheureusement je connais des centaines d'audiophiles qui courent les salons et aucun n'a passé une minute dans un espace acoustique normé. Se pose alors la question des avis tranchés en complète ignorance.

Pour les rendre appétissants, appuie tes dires d'exemples concrets avec des figures théoriques et pratiques. Remarque qu'il y a le comportement à la résonance du haut-parleur de grave, ce sur quoi semble plutôt porter ce fil, et le comportement, bien au dessus de la résonance, qui se rapporte à la membrane et au filtrage.

Tu interviens en permanence en faisant référence implicite à un produit commercial au point que cela frise le marketing masqué. Cela n'apporte rien, sinon des frictions, tant que ce produit n'est pas décortiqué par tes soins au moins théoriquement.

Citation :
L'audiophile se construit ce qu'il pense être une présentation agréable

C'est le droit le plus strict de tout un chacun.

Citation :
tout ce qui déroge a ses règles subjectives est rejeté.

Ces règles sont d'une géométrie tellement variable qu'elles n'ont rien de ce qui caractérise les règles. Je concède que, là où certains audiophiles sont quelque peu énervants, c'est quand leur perception prétend contredire la perfection théorique. Ils se trompent alors de raisonnement, car comme je l'ai dit plus haut, celle-ci n'est pas une garantie de sensation de fidélité et c'est vrai dans d'autres domaines que l'audio.

Votre perception theorique est vrai, mais insuffisante.
Essayez de matcher un n'importe quoi dans le grave ayant un Mms de 200 gr avec un 15a, ça vous plairait ?

forr a écrit :
Tu interviens en permanence en faisant référence implicite à un produit commercial au point que cela frise le marketing masqué. Cela n'apporte rien, sinon des frictions, tant que ce produit n'est pas décortiqué par tes soins au moins théoriquement.


J'interviens en faisant référence à un système de contrôle de la membrane utilisé par plusieurs constructeurs comme Panasonic, Philips, Meyer sound, Neumann, Genelec et PSI sous différentes appellation commerciales.

Ce moyen permet de convertir l'énergie excédentaire accumulée par le haut parleur en chaleur à la place d'émettre des sons qui n'existe pas. C'est juste le b-a ba de la fidélité. Il n'y a rien à décortiquer, la théorie est toute simple.

Tu enregistres une réponse implusionelle d'un système, et les oscillations qui s'étendent après l'impulsion c'est de la merde.

Un exemple?

[attachment=21485]

Tout ce qui s'entent après l'implusion, jusqu'à 70msec pour le diagramme de gauche sont des sons qui n'existent pas...

Un autre exemple ou l'énergie est convertie en chaleur.

[attachment=21486]

Les hyper spécialistes non habitués à des systèmes pilotés penseront que le grave ne fonctionne pas. Et non, il est juste freiné.

forr a écrit :

PFB a écrit :
L'audiophile se construit ce qu'il pense être une présentation agréable

C'est le droit le plus strict de tout un chacun.

Oui c'est un droit subjectif libre a chacun d'apprécier tel ou tel système, sauf qu'ici on parle de facteur d'accélération sujet plus technique que subjectif. Le FA pour moi devrait être suivit du facteur de décélération. L'un ne va pas sans l'autre. L'accélération tout le monde sait faire, la décélération qui n'est pas le fruit du hasard, là il n'y a plus grand monde.


PFB

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19
URLs de référence