MELAUDIA :: forums

Version complète: Le facteur d'accélération
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.

gillesni a écrit :
Enfin, je dis ça, mais l'important, c'est que chez moi, j'ai un système qui enterre les PSI. Tongue


Ramené à la différences des volumes, je dirai heureusement ! ... Tongue
Cela dit, pour ne pas mourir idiot, je serai curieux d'écouter ces fameuses PSI ...

Dominique T , André aussi utilisait de la mousse sur ses BR de 515 GPA .
Et pour ma part j'ai reduit l'évent des VOT a 25 /100 de l'évent original, efficacité garanti ( il me faudra essayer la mousse , bien que certain préfere la boire ^__^ ).

Question à Jefourcade ,
y aurait il un avantage a passer une VOT en clos pour récuperer l'efficacité maximum du pavillon ?

Dominique-Tanguy a écrit :
Je retiens donc pour l'instant que ce critère avait sans doute plus d'importance à l'époque où les pavillons étaient utilisés plus souvent qu'aujourd'hui, et que l'évolution vers le Bass Reflex ou le clot rend ce critère moins important.


Bonjour,

C'est possible. Et puis, il y a eu peut-être un amalgame : on a cru que ce qui s'appliquait aux chambres de compression s'appliquait aussi aux HP à rayonnement direct. Mais ce n'est pas le cas.

Dominique-Tanguy a écrit :
Chez moi, cela fait quelques semaines que j'expérimente l'écoute avec la moitié des évents de l'enceinte de grave freinés par de la mousse. Je préfère cette configuration à la précédente avec les évents libres. L'impact sur la réponse dans le grave est minimale chez moi.


Ce faisant tu augmentes les pertes et ça joue évidemment sur la courbe de réponse. Pour régler aux mesures tu peux essayer si tu ne l'as pas fait la méthode de D. B. Keele, (Low-Frequency Loudspeaker Assessment by Near-Field Sound Pressure Measurement" : https://pearl-hifi.com/06_Lit_Archive/14...rement.pdf) en mesurant la réponse en champs proche de l'évent et du pavillon.

Bamboufou a écrit :
y aurait il un avantage a passer une VOT en clos pour récuperer l'efficacité maximum du pavillon ?


Je ne pense pas, car on va remonter nettement la fréquence de coupure. Mieux vaut chercher à optimiser au mieux la taille de l'évent en fonction du HP.

jefourcade a écrit :
Son avantage est que justement il nécessite une FA très élevée et donc un très fort amortissement de la membrane ce qui conduit à une réponse impulsionnelle incomparable.


Quel type de pente optimale et Q ( amortissement pour la ri) en passe haut
peut-il être obtenu d'un hp en clos chargé par un pavillon genre estrade?

jefourcade a écrit :
@ PFB #152 : Vous vous surpassez :rallyes:



Je parlais de HP et tu parles de chambres de compression.

Un FA de dingue, un BL de malade, c'est super génial, mais il faut rajouter les petites pertes qui surviendront lors du couplage de cette membrane bien motorisée à l'air de l'auditorium.

Le FA est un paramètre important pour une vraie chambre de compression et au final ce qui compte c'est la variation de pression effective à la sortie de pavillon. Un FA de 10'000 pour une chambre de grave Goto avec une pièce de phase rigolote couplée à un pavillon trop court donne un grave d'asmathique. Keuuf keufff à la place de boum boum et 100k€ de matos. Le BL et le FA du matériel Goto sont de classe mondiale mais l'ensemble ne rivalise pas avec un sub à 500€

jefourcade a écrit :
On se demande ce que peut bien être ces différentes impédances ? L'énergie acoustique est dissipée exclusivement dans l'impédance de la gorge, celle-ci étant, comme vous l'avez dit, purement résistive quand le pavillon est adapté.


Je pensais à la pièce de phase, la gorge, à la progression du pavillon, chaque élément qui composent un pavillon, chacun avec son propre facteur de puissance.


jefourcade a écrit :
Son avantage est que justement il nécessite une FA très élevée et donc un très fort amortissement de la membrane ce qui conduit à une réponse impulsionnelle incomparable.


En théorie, en pratique les réponses implusionnelles de systèmes à pavillons sont tellement dégueulasses que c'est un la raison principale de leur coloration spectrale, certain montage réputés sont très mal amorti. Pour mémoire mes scans de revues oubliées....

PFB

Citation :
Cela dit, pour ne pas mourir idiot, je serai curieux d'écouter ces fameuses PSI ...


Après avoir visionné la vidéo d'Alain Roux, çà m'a démangé et maintenant encore. Mais beaucoup de route à parcourir et déranger un commerçant pour rien.
Je voudrais comprendre comment les HPs tout venant et relativement petit de la PSI A25-M même corrigés peuvent mettre une baffe à 38+27+2" pavillonné en filtrage actif +convolution.

GG14 a écrit :
Je voudrais comprendre comment les HPs tout venant et relativement petit de la PSI A25-M même corrigés peuvent mettre une baffe à 38+27+2" pavillonné en filtrage actif +convolution.


Les transducteurs ont tellement de défauts (techniques) qu'un peu d'électronique libère le constructeur de pas mal de contraintes.

Je ne sais pas si une PSI est la meilleur enceinte du monde, probablement pas, mais c'est un redoutable outil en plus d'être fort agréable à écouter. Subjectivement il a bcp d'autres solutions qui offrent un niveau de plaisir équivalent, la passion peut être dans la collection, le réglage voir même l'assemblage (mariage d'équipements) et sur ces critères PSI c'est zéro pointé.

Par contre pour moi qui n'ai plus trop le temps, la place et qui fait un peu de prise de son (assistant), une A25 et un outil décisionnel remarquable, leur présentation sonore ne laisse aucun doute.

Un mixage doit se faire sur plusieurs type de sources, j'utilise ma bagnole, le casque Iphone de ma fille, une paire de Genelec, des PEL, tout un bazar pour écouter des choix, mais sur une A25 c'est royal.

Depuis l'arrivée des PSI, trois demo ont été finalisés à la maison.
[attachment=21513]
Fantastique Fantaisie en C de Schubert, micro DPA, Nevaton, Merging, PSI je vous avoue que c'est très beau.

Au pif, la pièce qu'on ne voit que partiellement sur la photo doit bien mieux sonner que la plupart des salons traditionnels. Si c'est réellement le cas, c'est un avantage appréciable, quelque soit le système de reproduction.

jimbee a écrit :
Quel type de pente optimale et Q ( amortissement pour la ri) en passe haut
peut-il être obtenu d'un hp en clos chargé par un pavillon genre estrade?


Un haut parleur à pavillon est un passe bande à coupure de 12db/octave si l'on considère le pavillon toujours adapté (impédance de gorge purement résistive).

Dans le cas d'un pavillon de grave, où l'on cherche à descendre au plus près de la fréquence de coupure du pavillon, il faut tenir compte de la réactance de ce dernier que l'on peut annuler, comme je l'ai dit, avec un volume adapté de l'enceinte arrière. Dans ces conditions la coupure basse est très abrupte, probablement de l'ordre de 36 db/octave voir plus. On peut s'en rendre compte avec une simulation sous hornresp.

Concernant le facteur Q du HP il n'y a en théorie pas de limite. Plus celui-ci diminue plus la bande passante augmente.

Pour donner quelques chiffres, voici un tableur excel qui calcule la bande passante d'un pavillon en fonction des paramètres TS du HP.

En prenant un HP adapté à la charge pavillonnaire, le 515-8GHP dont les paramètres sont : Re=5,6 ohm, Fs=37 hz, Vas=342,63 l, Qms=4,5 et Qes=0.195, on obtient avec un pavillon coupant à 20 hz une fréquence de coupure haute de 286 hz.

Notons que ce HP à un BL de 18,58 T.m et un Mms de 38,31 gr ce qui donne un FA de 458 !

En passant le BL à 26 T.m on change seulement le Qes qui passe à 0.1. Le facteur d'accélération devient 678 et la fréquence de coupure haute remonte à 470hz.

On peut aller à l’extrême, technologiquement irréalisable : un BL de 82 T.m soit un Qes de 0.01 ce qui donne une fréquence de coupure de 3806 hz et un FA de 2140.

jefourcade a écrit :
En prenant un HP adapté à la charge pavillonnaire, le 515-8GHP dont les paramètres sont : Re=5,6 ohm, Fs=37 hz, Vas=342,63 l, Qms=4,5 et Qes=0.195, on obtient avec un pavillon coupant à 20 hz une fréquence de coupure haute de 286 hz.


Bonjour,

Je comprends que le pavillon cité ici coupe à 20 Hz, et que le HP a un Fs de 37 Hz.

Je n'ai pas bien compris à quoi pourrait ressembler la réponse entre les deux...

Selon la charge arrière, entre 12 et 36db en pente de coupure basse à 20 Hz ?

Merci pour le partage du fichier Excel. Je vais profiter du week-end pour l'étudier avec les paramètres de mes haut-parleurs Yamaha.

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19
URLs de référence