MELAUDIA :: forums

Version complète: Le facteur d'accélération
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Très très bonne question Dominique !

Dominique-Tanguy a écrit :
Qu'en est il des charges avant par pavillon, ou on trouve derrière, soit du clos, soit du BR ou soit une charge ouverte ?


Les pavillons de grave sont rares, tout comme des chambres de compression de grave. La technique parle plus de guide d'onde et le haut-parleur est rarement à compression.

Les avantages (t'as vu j'essaie d'être positif) d'une charge à pavillon sont une charge résisitive due à l'impédance (résistive) du pavillon et la suppression (quand c'est bien fait) du pic d'impédance. Pour un ampli à tube c'est un avantage.

Par contre comment l'énergie va traverser les différentes impédances va grandement influencer la puissance émise. Aux basses fréquences il faudra être attentif aux coefficients de réflexion.

Un pavillon de grave efficace c'est un driver à membrane légère et un pavillon non tronqué. Le FA d'un HP n'aura plus bcp d'influence par rapport à la sommes des impédances à traverser.

Note qu'un mauvais dimensionnement peut parfaitement rendre le montage aussi oscillant qu'un vulgaire bass reflex.

PFB

forr a écrit :

PFB a écrit :
Mesure de mes moniteurs[...]

Le moins que l'on puisse dire est qu'elles sont probantes.

NB : convertis tes fichiers image en JPG ou PNG avant de les mettre en ligne, elles s'allégeront en nombre de Ko.



J'aimerai te remercier pour m'avoir fait comprendre un truc. Un bass reflex oscille, il est + ou - amorti.

Comme dans ce cas:

[attachment=21505]

résonance de 125msec

Mais la sommation des voies et leur asservissement va rendre la source apériodique.

[attachment=21507]

moins résonances....

C'est du 8bit donc tellement bruité que ce n'est pas trop exploitable.

PFB

PFB a écrit :
la sommation des voies et leur asservissement va rendre la source apériodique.

PSi garantit que ses enceintes sont phase accurate au dessus de 150 Hz.

La charge bass-reflex commence à avoir de l'effet en dessous de 150 Hz.

Sur la trois voies A25 M, les fréquences de répartition se situent sont à 580 Hz et 3100 Hz.
Sur la deux voies A21M, elle est à 2400 Hz.

Je n'ai pas trouvé d'indications sur les pentes de filtres, il est sûr qu'elle est au minimum de 12 dB/o.

Le haut-parleur medium de la A25M est donc atténué de 24 dB minimum à 150 Hz, fréquence en dessous de laquelle le bass-reflex commence à produire son effet.

Cet effet ne participe donc pas à la sommation, sa nature oscillatoire n'est en rien corrigée par le filtrage.

La masse d'air de l'évent est en "roue libre".
toujours en régime pseudo-périodique.
fonction de la compliance-masse.

Il n'y a pas d'amortisseur (sauf pertes par friction).
Pas comme les amortisseurs de voiture,par ex.
PFB,

Un bass reflex oscille, il est + ou - amorti. Comme dans ce cas: résonance de 125msec. Mais la sommation des voies et leur asservissement va rendre la source apériodique.

5 périodes traînantes de 25ms à la voie grave. La voie médium et son asservissement seraient capables d'effacer cette oscillation 40Hz amortie de la voie grave ?! Je n'ose imaginer la participation de la voie aiguë.

JM Plantefeve a écrit :
5 périodes traînantes de 25ms à la voie grave. La voie médium et son asservissement seraient capables d'effacer cette oscillation 40Hz amortie de la voie grave ?! Je n'ose imaginer la participation de la voie aiguë.


Non mais le HP de basse oui.

L'impulsion HP de basse donne une pichenette au tube accordé qui résonne. La mesure dans l'évent montre cette résonance.

L'émission de la source (sommation des 3 voies et tube accordé) montre une forte atténuation.

Une parte de l'onde du tube accordé va agir sur le HP de basse qui lui est "asservi". Le HP de basse est responsable pour la résonance du volume d'air en roue libre du bass reflex et aussi la réduction de la résonance.

Faudrait que je mesure le signal électrique du HP de basse pour vérification. Je devrais mesurer l'impulsion de commande, puis le signal de contrôle de l'impédance motionelle. Cependant ce genre d'exercice me semble assez casse-gueule, à cause des divers retards qui vont avoir une influence sur la stabilité. Le système pense freiner alors qu'il accélère la bobine en vitesse "inverse".


PFB

@ PFB #152 : Vous vous surpassez Rolleyes

PFB a écrit :
Le FA d'un HP n'aura plus bcp d'influence par rapport à la sommes des impédances à traverser.


Ben si ! Contrairement au Haut-parleur à cône traditionnel, la FA d'un haut-parleur à pavillon est fondamentale et doit être la plus élevée possible (relire mon message #43). Une chambre de compression medium à un BL d'environ 15 à 20 et un mms de 3 à 5 gr, ce qui fait un FA de 6000. C'est pareil dans le grave. On cherche un BL le plus élevé possible.

PFB a écrit :
Par contre comment l'énergie va traverser les différentes impédances va grandement influencer la puissance émise.


On se demande ce que peut bien être ces différentes impédances ? L'énergie acoustique est dissipée exclusivement dans l'impédance de la gorge, celle-ci étant, comme vous l'avez dit, purement résistive quand le pavillon est adapté.

PFB a écrit :
Les avantages (t'as vu j'essaie d'être positif) d'une charge à pavillon sont une charge résistive due à l'impédance (résistive) du pavillon et la suppression (quand c'est bien fait) du pic d'impédance. Pour un ampli à tube c'est un avantage.


Le fait que le haut-parleur soit chargé par une résistance pure élevée (ce qui augmente le rendement) n'est pas l'avantage principal du haut-parleur à pavillon. Son avantage est que justement il nécessite une FA très élevée et donc un très fort amortissement de la membrane ce qui conduit à une réponse impulsionnelle incomparable.

Dominique-Tanguy a écrit :
Qu'en est il des charges avant par pavillon, ou on trouve derrière, soit du clos, soit du BR ou soit une charge ouverte ?


Comme déjà dit, la FA d'un moteur existant un pavillon (quelque soit la bande de fréquence) doit être la plus élevée possible.

Ce qui se trouve derrière la membrane va dépendre de la bande passante du pavillon. Pour un pavillon de grave conçue pour descendre jusqu'à la fréquence de coupure basse (comme un pavillon estrade par exemple), la meilleur charge est l'enceinte close. Le volume de cette enceinte et le facteur de forme du pavillon doivent être calculés pour annuler la réactance du pavillon à sa fréquence de coupure ce qui permet de descendre effectivement jusqu'à cette fréquence de coupure. On peut ainsi concevoir un pavillon estrade qui descend jusqu'à 20 hz sans problème.

Dans le cas de pavillons à la bande passante limité dans le grave que l'on trouve sur les enceintes de type VOT, on compense le manque de grave par un BR que l'on accorde en conséquence. Du point de vue théorique on perd l'avantage du pavillon pur car le BR va dégrader la réponse impulsionnelle.

PFB a écrit :
à des km du paléo-bull-shit audio habituel.

PFB


PBF,

Fatiguant, ce genre de dénigrement systématique…

Enfin, je dis ça, mais l'important, c'est que chez moi, j'ai un système qui enterre les PSI. Tongue

jefourcade a écrit :
Comme déjà dit, la FA d'un moteur existant un pavillon (quelque soit la bande de fréquence) doit être la plus élevée possible.


Bonjour,

Je n'avais pas lu, peut être par maque d'attention, cette information jusqu'à présent.

Il semble donc qu'il existe bien un cas ou la Facteur d'Accélération élevé peut avoir une importance, si on choisit une charge à pavillon.

Je retiens donc pour l'instant que ce critère avait sans doute plus d'importance à l'époque où les pavillons étaient utilisés plus souvent qu'aujourd'hui, et que l'évolution vers le Bass Reflex ou le clot rend ce critère moins important.

Chez moi, cela fait quelques semaines que j'expérimente l'écoute avec la moitié des évents de l'enceinte de grave freinés par de la mousse. Je préfère cette configuration à la précédente avec les évents libres. L'impact sur la réponse dans le grave est minimale chez moi.

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19
URLs de référence