MELAUDIA :: forums

Version complète: Petits moniteurs à ma façon.
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bonjour Gilles,

Des petits volumes de 98 litres qui rentrent dans les étagères de ta petite salle de bricolage et de rangement... Fichtre ! J'avoue ne pas avoir le même sens du petit. Hihi !

Si je lis bien, tu prends référence sur ces plans, en alignement et filtrage :
http://yuzurin.dip.jp/mjcontent/kairozu....earid=2000
Concept étrange, qui n'a pas manqué d'étonner Jimbee à ta description de la "mise en phase". Je ne vois pas en quoi un retard temporel d'une pleine longueur d'onde à la coupure, puisse servir l'aiguillage. Qu'il soit du premier ordre électrique ou même d'un ordre électro-acoustique supérieur. N'y a t-il pas au moins nécessité d'un décalage en fréquences de coupure ? Façon JMLC QO ?

Bien à toi, Jean-Marc.
Bonsoir Gérard,

A propos de l'écrit de Gilles : Je rappelle la formule, uniquement valable pour un filtre à 6 dB/oct. : L=C/Fc, avec L représentant le décalage en mètre entre la membrane du grave et du médium, C la vitesse du son, et Fc la fréquence de coupure choisie.

Ton calcul est bon en théorie... pour deux HP a cône.

!? suivant quelle théorie ?

Bien à toi, Jean-Marc.
Bonsoir Jean Marc,
En théorie, pour mettre en phase deux HP, et s'il est impossible d'aligner les membranes sur le même plan vertical, je pense (comme Gilles) qu'il suffit de les décaler d'une longueur d'onde pour se retrouver en phase
Si on effectue un décalage d'un demi-longueur d'onde, il faut en inverser un électriquement.
ça c'est la théorie...
En pratique, j'ai pu constater que ça ne marchait pas toujours, surtout avec un pavillon.

Mais je laisse volontiers la place au professeur qui va, j'en suis sûr, éclairer nos lanternes..

Cdt,
Gérard
Salut à Tous,

je suis toujours étonné par l'analyse des filtres pour l'électroacoustique des HPs
depuis la linéarisation de l'impédance par ajout d'un RC// (Boucherot) sur la charge jusqu'aux 24 dB/oct QO qui servent l'écoute et la mesure pour des HPs de même "nature", profondeur de membrane, BL, efficacité, etc...

et un système HP/pav où la géométrie volontairement "raccourcie" dans le médium-aigu rend un résultat cohérent spatialement et dynamiquement (pour moi, c'est essentiel pour une reproduction crédible)

La Deux Voies de Gilles (et sa perception discriminante) avec un couple de HP de haut niveau ne va pas se contenter de "modèles" électriques pour le filtrage.Wink

Cdt, Jean-Yves
Gérard,

En théorie, pour mettre en phase deux HP, et s'il est impossible d'aligner les membranes sur le même plan vertical, je pense qu'il suffit de les décaler d'une longueur d'onde pour se retrouver en phase
Il est dommage de se retrancher derrière une théorie hasardeuse quand on mélange retard temporel pur et délai de phase. D'autant qu'une longueur d'onde entière à la coupure ne changera pas grand chose à la phase.

Si on effectue un décalage d'un demi-longueur d'onde, il faut en inverser un électriquement. ça c'est la théorie...
Théorie... obscurantiste ?

Mais je laisse volontiers la place au professeur qui va, j'en suis sûr, éclairer nos lanternes..
Au jeu des étiquettes, tu portes assurément celle du professionnel. Le prof peut apporter un peu de pédagogie à une affirmation mal énoncée, mais quand l'affirmation est totalement erronée, il serait élégant que le pro se reprenne.

Bien à toi, Jean-Marc.
Jean-Yves,

La Deux Voies de Gilles (et sa perception discriminante) avec un couple de HP de haut niveau ne va pas se contenter de "modèles" électriques pour le filtrage.

Le travail de Gilles est très intéressant, d'autant qu'il se base sur des travaux japonais existants. De là à balayer la modélisation fine possible en 2018 comme un pis-aller... Obscurantisme acte II.

Bien à toi, Jean-Marc.
Jean-Marc, Jimbee et Tous, Mea Culpa Maxima,

- je trouve évident le plaisir de mettre au point un système "à la feuille".
- les analyses et modélisations sont très abouties, sauf pour ce qui est de la "musicalité", domaine de prédilection des esthètes et/ou des bavards Wink

je reste à l'écoute
Jean-Yves
salut,

moi je crois me souvenir que a 6dB/oct, la phase est de 45° a la coupure, nan?
ou 90°, il faut que je vérifie...

bref, c'est éventuellement 1/4 de longueur d'onde "lambda" mais pas une longueur entière...

j'ai faux chef?

c'est un chouette projet qu'il ne faudra pas trop polluer car il st très intéressant, "démocratique" dans sa relative simplicité technique et qu'il va intéresser pas mal de monde ici. Merci Gilles de l'avoir démarrer...

julien

JM Plantefeve a écrit :
Bonjour Gilles,

Des petits volumes de 98 litres qui rentrent dans les étagères de ta petite salle de bricolage et de rangement... Fichtre ! J'avoue ne pas avoir le même sens du petit. Hihi !

Si je lis bien, tu prends référence sur ces plans, en alignement et filtrage :
http://yuzurin.dip.jp/mjcontent/kairozu....earid=2000
Concept étrange, qui n'a pas manqué d'étonner Jimbee à ta description de la "mise en phase". Je ne vois pas en quoi un retard temporel d'une pleine longueur d'onde à la coupure, puisse servir l'aiguillage. Qu'il soit du premier ordre électrique ou même d'un ordre électro-acoustique supérieur. N'y a t-il pas au moins nécessité d'un décalage en fréquences de coupure ? Façon JMLC QO ?

Bien à toi, Jean-Marc.


Jean-Marc,

Ce qui a surtout motivé la façon dont j'ai conçu ce projet, même s'il faisait déjà 98 litres, c'était le minuscule volume dans lesquel je pensais pouvoir monter ces fameux hauts parleurs, plus habitués aux centaines de litres.
La "technique" de calage utilisée n'est donc qu'un petit arrangement bien pratique avec la théorie, et je suis bien conscient de l'à peu près de la réalisation qui en résulte, puisqu'avec de telles contraintes tout décalage du pavillon est impossible. Je précise que cette idée n'est pas de moi, mais qu'elle vient du Pr Kaneda, qui semble la proposer dans le cas où on ne peut pas aligner les impulsions.

J'effectuerai bientôt ces mesures d'impulsion, et si le retard n'est que de quelques centimètres, je modifierai mon plan de caisse. Mais comme la place est comptée, je ne pourrai jouer que sur quelques centimètres.
Sinon, comme tu le suggères, même si je préférerais rester en 6dB/oct., je penserai alors à la technique de JMMLC. Je l'avais d'ailleurs déjà pratiquée ily a quelques années sur des baffles plans à ma façon, avec 4x416 8A Altec par canal.

(Edit: de mémoire, il me semble que la méthode du décalage de JMMLC n'était valable que pour un filtre en 18dB ?)

Gilles

escartefigue33 a écrit :
Il y a une combine pour trouver la bonne distance : Inverser électriquement un des HP et injecter un sinus à la fréquence de coupure, puis déplacer le pavillon jusqu'à observer le minimum avec un sonomètre ou un micro de mesure placé dans l'axe des deux HP, il correspond à l'inversion parfaite.
C'est un peu délicat parce qu'il faut que les niveaux des deux HP soient bien égalisés, mais ça marche.
Le micro doit être placé à 1m minimum.

Micro placé plus près avec des haut-parleurs de petit diamètre, j'ai trouvé que ça ne marche pas du tout :
http://iodau.pagesperso-orange.fr/spkr_a...s_Forr.pdf

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32
URLs de référence