MELAUDIA :: forums

Version complète: Le mur du son
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bonjour à tous,

Je lance un sujet que je n'ai jamais vu abordé et que j'ai nommé "le mur du son".
Par hasard au cours de mes constructions amateur, j'ai eu l'occasion de faire fonctionner 2 voire 3 paires d'enceintes ensemble et en parallèle. Sans aucun réglage, puisqu'alors ce n'était pas le but, j'ai trouvé le son intéressant et quelque fois meilleur que chacun des prototypes pris à part.
Je n'ai jamais vu d'article sur le sujet et très peu de réalisations. Font exceptions la 2008 de JMR (et encore, le but alors était la diffusion omnidirectionnelle) et peut être la 5 élément de Pascal Louvet dont le grave est composé à la fois d'une ligne acoustique et d'un bass reflex (à vérifier, je n'ai pas vu les plans de la bête).
La question que je pose à la noble assemblée et surtout aux curieux, aux chercheurs et aux esprits ouverts est : "avez-vous déjà écouté ce type de configuration ? " Quel compte-rendu en faire ? Quelle info technique à ce sujet ?
Inutile de m'assaillir de propos pseudo scientifiques du style : ça ne marchera pas à cause du déphasage, du décalage temporel, d'une image stéréo imprécise etc... je connais à l'avance toutes les objections théoriques qu'on peut faire. Seule l'expérience m'intéresse, et comme dit Audiard, un con qui marche ira toujours plus loin qu'un intellectuel assis.
J'avance quand même pour vous appâter quelques arguments de principe : avec plusieurs enceintes en parallèle, on peut espérer les avantages suivants :
- compensation des défauts de chacune par les autres
- meilleure puissance admissible
- Résonances de salle atténuées du fait que les points d'émission sont différents, provoquant des résonances différentes (en fréquences et en phase).

Pour terminer et vous économiser des vannes à 2 balles, je les fait moi-même :
Le mur du çon
Le mur des lamentations

A vous lire
Bonjour,
très souvent une enceinte manque de bas médium, particulièrement les enceintes du commerce 'à la française' , c'est aussi le défaut des VOT. Il me semble qu'avec plusieurs paires d'enceintes on redonne du volume et de la matière au médium/ bas médium. C'est un peu l'idée des Bose 901 du début des années 70 avec des hp en série.
marc
Bonjour Jimbee,
Mon propos va bien au delà de mettre deux enceintes identiques l'une sur l'autre, il s'agit de mettre dans la pièce d'écoute 2 ou 3 enceintes différentes (hp différents et charges différentes) et concernant les compartiments de grave, de les placer à des endroits différents. On pourrait additionner les qualités de 3 charges qui ont chacune leurs atouts, par exemple close + BR + quart d'onde. Puis concernant le médium aigu additionner dôme + baffle plan.
bonjour plus7878
les qualités s'ajoutent ? pas les défauts...?
pascal L
C'est exactement la question : mais je précise à nouveau que je voudrais des témoignages de ceux qui ont expérimenté, pas des spéculations.
Bonjour,
ça va être dur de trouver des témoignages de ceux ayant expérimenté, je ne connais de mon côté qu'un exemple, un point de vente ou toute les télés passe en même temps le même film, c'est cacophonique, mais c'est vrai, tu peux te déplacer librement devant ce mur audiovisuel et tu entends a peu près partout la même chose.
plus7878

j'ai l'impression qu'il faut être tombé, pour te dire que ça fait mal...

c'est exactement les défauts vécu sur les multi voies...nombreuses...
je pense que l'auto, s’affranchit assez bien de ce genre de montage...et qui soit écoutable...
pascal L
Bonsoir,
Le mélange des genres, ça ne marche pas trop en audio.
Par exemple le dipolaire a du mal à s'accorder avec du clos ou du BR.
Dans certains cas, comme avec les électrostatiques, c'est presque mariage impossible.
On a de grandes membranes avec un faible déplacement, et on doit accorder ça avec des membranes plus petites mais avec de grands déplacements, ça ne colle pas...

En audio, il n'y a pas de solution miracle, tout n'est que compromis.

Le jour où on trouvera un transducteur capable de fournir 95dbW de 20Hz à 20kHz dans 3dB dans n'importe quelle pièce, le problème ne se posera plus.

Gérard
Bonjour, et bienvenue au nouvel arrivant !

Notre démarche est celle de la construction de systèmes constitués d'éléments non redondants mais soigneusement choisis pour être complémentaires.
Le sujet que tu abordes est celui des qualités d'un "système" résultant de la multiplications des semblables, de préférence hétéroclites bien entendu.
La qualité résultante est chez nous le fruit d'un calcul reposant sur des règles complexes mais connues.
Sur quelles règles repose la qualité de ton accumulation hétéroclite et redondante, et pour tout dire, bazaresque ? (ceci dit sans mépris aucun)
Seulement le hasard et la chance ?
J'ai bien noté que chaque élément de base est redondant volontairement, constitué d'une enceinte multivoies "du commerce" et complète, comprenant un grave et au mini un médium aigu. C'est à dire le contraire extrême d'un système à éléments séparés complémentaires comme nous nous plaisons à l'assembler.
Ma question est: où s'arrêter ? Le but est-il de construire une sorte de "mur sonore" constitué d'éléments hétéroclites dont l'accumulation et la diversité sont garants in fine d'une qualité due au seul hasard des rencontres ?
Enfin: pourquoi conserver la stéréo gauche droite et ne pas tout mélanger? Un orchestre symphonique est-il stéréo?
Pages: 1 2 3 4 5
URLs de référence