MELAUDIA :: forums

Version complète: Shibasoku
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Je termine une petite révision d'un oscillateur de légende, le Shibasoku AG15B.

L'AG15B est un oscillateur. Une sorte de générateur basse fréquence spécialisé dans le sinus à faible distorsion. Tout simplement l'oscillateur réglable en magnitude et en fréquence commercialisé le plus pur de la planète. Jamais aucun développement n'est arrivé à dépasser de manière significative le Shibasoku, mon Panasonic s'en approche mais dans sa bande de prédilecion de 1kHz à 10kHz l'AG15B dépasse les limites du mesurable pour l'amateur éclairé.

[attachment=18760][attachment=18761]

Mesure de H3 porteuse à 1kHz 1Vrms, sans charge

[attachment=18762] rien ou -140dB

Impressionnant pour un équipement sorti d'une poubelle.

PFB
Oui c'est en état neuf, si retrouvé dans une poubelle, on peut de demander quelle peut être la provenance.
Sorti d'une poubelle,ou tombé d'un camion!Big Grin
Des poubelles d'instituts de métrologie helvétiques, j'avoue c'est de la poubélisation de première classe. Avec documentation, certificats d'étalonnage périmés et parfois même l'emballage d'origine.

PFB
Une petite vue interne de l'oscillateur.

[attachment=18787]

PFB
La ressemblance avec un préamplificateur est saisissante, cependant l'expert remarquera des curiosités spécialités de la marque Shibasoku.

L'appareil produit des signaux dont la qualité est à la limite du mesurable et le transformateur est dans la châssis. Comme quoi les alimentations séparées ne sont pas forcément utiles.

Par contre la grosse subtilité qui saute à l'oeil, le redressement et le filtrage ne sont pas sur un circuit imprimé et surtout pas sur le circuit des oscillateurs. Comme quoi l'alimentation est finalement séparée mais pas dans une boite externe....

Bon pour ceux qui voudrait extraire la quintessence des oscillateurs, l'utilisateur à la possibilité d'alimenter les circuits de l'oscillateur externalement, en continu, par batterie ou par des alimentations Shibasoku. Et oui Shibasoku produit des alimentations très spéciales, j'en parlerais un jour.


PFB
Bien que toujours au catalogue dans une version pilotable par interface et probablement avec un atténuateur à relais, l'amateur remarquera des composants passifs. Encore une curiosité Shibasoku, les étages de gain "current miror" sont en composants discrets....

Seul les circuits du contrôle de l'amplitude utilisent des circuits intégrés modernes. Bon, par moderne j'entend 5532 et TL072

La référence de tension est du grand art, à la japonaise...

Le câblage est parfait, on remarquera au premier plan des nappes de câbles parallèles, dont des "spacers" en acrylique maintiennent les câbles, la nappe informatique n'allait pas, il fallait un espace particulier, fous ces japonais... Mais le simple fait de modifier l'écartement de ces fils modifie les paramètre de l'oscillateur, autant que ce soit fixe et stable.

PFB
Après avoir vérifié les caractéristiques et la stabilité de fonctionnement de l'AG15B j'ai compris pourquoi il avait été poubélisé, hors spécifications et surtout par très stable.

Le service de base a consisté en un nettoyage du circuit imprimé et des sélecteurs de magnitude et de fréquence. Puis j'ai suivi la procédure de calibration.

L'attenuateur 10 dB m'a posé le plus de problèmes, car générateur de bruit. Je l'ai donc démonté, nettoyé aux ultrasons et chaque contact a été ajusté et huilé (huile audiophile à l'oxyde de titane svp), un travail d'horloger.

Pour l'instant sa fonctionne, mais c'est techniquement le point faible de l'appareil.

L'appareil est apparemment dans les spécs, car je ne suis pas équipé pour des mesures de -120dB -160dB de 5Hz à 110kHz, je peux juste comparer avec mes équipements basiques


PFB
Une vue du premier étage redresseur et filtrage monté "en l'air", la bonne manière de faire (hors alimentation à découpage).

[attachment=18795]



Certains se demandent comment dans la technique de mesure différents appareils sont reliés entre-eux et comment fait-on pour éviter les boucles de masse...

C'est tout simple le châssis de l'équipement est relié à la Terre du secteur, toujours, seul une certaine frange d'inconscients enlèvent la Terre ou en présence d'équipements mal conçu isolent l'appareil.

[attachment=18796]




Dès que l'appareil est conçu avec un esprit qualitatif à l'esprit, le concepteur n'hésitera pas à investir quelques € dans un sélecteur qui permet à l'utilisateur d'intégrer de manière performante l'équipement dans une chaine de mesure.

[attachment=18797]

Ce genre de sélecteur est assez fréquent sur des équipements audio pro, très rare sur des équipements HiFi (3,00 € c'est un investissement certain en HiFi) et assez courant sur des équipements destinés à mesurer des faibles signaux.


PFB
Où sont connectés les écrans S1 et S2 ?
Merci,
Vincent
Pages: 1 2
URLs de référence