MELAUDIA :: forums

Version complète: dac ALLO - tentative de revue
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bien qu'ayant passé de nombreuses annėes en normandie 😀, je veux dire que c'est assez rassurant. Un lecteur de CD de bonne facture, comparė avec un système de lecture de fichiers de qualité, avec le même convertisseur, ne devrait pas donner de rėsultats très diffėrents...

Si on entend une grosse diffėrence, c'est qu'il y a un problème quelque part...

Dominique T

xnwrx a écrit :
Bonjour ????Big Grin
Je ne généralise pas. C'est un fait. Ce qui fait la différence, ce n'est que la mise en œuvre. Et c'est ce qu'au final constate Dominique.

Xavier


Bonjour Xavier,

Dominique au moins ne tire pas de loi générale à partir de ses constats.
Quand tu auras réfuté ce qui suit (c'est tiré de mes constats à moi que j'ai faits), tu pourras parler.

Citation :
http://forums.melaudia.net/showthread.php?tid=1681&pid=10422#pid10422
Une expérience intéressante est la comparaison de fichiers de différentes résolutions : mp3 (320K), 16/44.4 et 24/96.
On a écouté un enregistrement du dernier Antoine Hervé/I mean you acheté sur http://www.qobuz.com/. Il manquait juste une version CD pour comparer la lecture du Krell.
Le mp3 est affublé d'une fausse réverbération. C'est plat et il manque des détails.
Le 24/96 est sensiblement différent du 16/44.1. Lambiance restituée est plus riche.
Sur le morceau Camara, Antoine Hervé par je ne sais quel artifice extrait un vague air de clavecin de son piano, l'extinction des notes est plus longue, l'enveloppe sonore est plus dense.

http://forums.melaudia.net/showthread.ph...8#pid73338
Eric Clapton/BB King - Ridding with the King 24/88.2
vs CD REPRISE 47612
le fichier HD est meilleur partout, grave plus tendu, batterie qui descend plus bas, guitare sèche plus déliée, piano plus fruité, guitare avec plus de coffre

Herbie Hancock - Gershwin World 24/96
vs CDVERVE 557797
difficile à départager, jusqu'à arriver à Summertime où la voix de Joni Mitchell offre une plus belle articulation

http://forums.melaudia.net/showthread.ph...3#pid78953
Kenny Burrell - Midnight Blue "Chitlins con carne"
.vinyle BLUE NOTE BLP 84123 réédition US 1973
.CD BLUE NOTE CDP 7 46399-2
.AIFF 24/192
la démat sonne plus plein en bas que le CD
le vinyle est très proche du HD, un peu moins de brillance dans le médium


a+mitiés raoul

Je crois qu'il faut être prudent. Dans un autre fil, j'ai mentionné qu'on manquait d'information sur le traitement que subissent certains fichiers. Le format, la profondeur de bits et la frėquence d'ėchantillonnage sont peut être moins importants que la tambouille que les ėditeurs font subir aux fichiers.

Julien nous a communiqué un lien vers le blog Archimago, et j'ai lu un article sur le vinyle. Au bas de l'article, on voit une analyse de fichiers remastėrisės de St Pepper. Edifiant...

http://archimago.blogspot.de/2017/06/mus...vinyl.html

En attendant, chez moi, la musique n'a jamais aussi bien fonctionné... Sur le même blog, des mesures des ports USB des Raspberry. Excellent ! Cela confirme donc aussi mes expėriences.

Dominique T
Bonsoir,
Raoul : je ne m'avance pas. Je dis simplement ce que montre la théorie : un signal audio correctement numérisé en 16/44.1 puis restitué en analogique, sera strictement équivalent à ce même signal audio numérisé en 24/96, au détail près de la dynamique limitée à 96dB dans le premier cas (mais en musique des dynamiques > 96dB n'existent quasiment pas).

Ce que j'entends par là, c'est que j'en ai marre des ces mythes et fausses vérités véhiculés sur des tas de sujets, notamment en audio. Ici, un 24/96 n'a rien de supérieur à un 16/44.1. Le résultat doit être identique.

Par contre je reconnais que le résultat "in real life" est souvent différent, mais pas forcément en faveur du 24/96. Tout simplement parce que ce qui fait la différence n'est plus lié au format de numérisation, mais à la mise en œuvre des technologies pour faire ces conversions.

Enfin malheureusement le "mastering" et l'enregistrement initial dégradent bien souvent l'oeuvre originale. Et ceci n'a rien à voir avec 16/44 ou 24/96 ou même plus.

Au final, un bon CD bien enregistré et bien rejoué est le strict nécessaire et il ne sert à rien de vouloir faire mieux.

Xavier

Dominique a écrit :
Julien nous a communiqué un lien vers le blog Archimago

Pas loin, mais c'est Jérémy. Faisons simple appelez moi Pouet Big Grin
Je me doutais que ce blog te plairait...

xnwrx a écrit :
Ici, un 24/96 n'a rien de supérieur à un 16/44.1. Le résultat doit être identique.

Il me semble qu'il y a tout de même une chose qui change : le domaine de fréquence encodé. Ils en parlent ici (intéressant vers le milieu de la page).
Maintenant la différence est-elle audible ? J'imite les Normands et je ne me prononce pas. Je voulais juste souligner que les deux flux d'information ne sont pas similaires...

Bonsoir Xavier,

Je suis content que tu en arrives là.

xnwrx a écrit :
...
Je dis simplement ce que montre la théorie : un signal audio correctement numérisé en 16/44.1 puis restitué en analogique, sera strictement équivalent à ce même signal audio numérisé en 24/96, au détail près de la dynamique limitée à 96dB dans le premier cas (mais en musique des dynamiques > 96dB n'existent quasiment pas).
la théorie je l'entends, mais je ne m'y arrête pas, ce que j'entends qui m'importe plus.

Ce que j'entends par là, c'est que j'en ai marre des ces mythes et fausses vérités véhiculés sur des tas de sujets, notamment en audio. Ici, un 24/96 n'a rien de supérieur à un 16/44.1. Le résultat doit être identique.
doit être identique, toujours selon la théorie je présume, mais il y a des cas où mes oreilles la dépasse cette théorie, ce qui pourrait m'amener à avoir marre du raisonnement limité à la seule théorie.
...
Au final, un bon CD bien enregistré et bien rejoué est le strict nécessaire et il ne sert à rien de vouloir faire mieux.
rabâchage inutile, apporte du neuf à ton discours

Xavier


a+mitiés raoul

Raoul,

Mais comment peux tu être sûr que la diffėrence que tu entends, que je ne conteste pas, vient bien du fait que le fichier t'a été vendu comme ėtant de la haute résolution ?

Mon analyse est diffėrente. Si on entend une diffėrence, c'est qu'ils on fait quelque chose au niveau du mastering de l'une ou l'autre des versions.

J'ai achetė il y a des annėes le premier SACD disponible sur le marché (Sony 777ES).

Depuis, je me suis fait une idée de ce qui se cachait derrière le marchė de la haute rėsolution.

Le plus drôle, c'est que je continue à me faire avoir... Quand j'achète sur Qobuz et le le HR est disponible, je paye quelques Euros en plus mais je prends le HR, au cas ou...

Amuse toi à extraire un passage avec Audacity et compare les deux versions en terme de dynamique. Xavier a raison, ils n'exploitent pas le 24 bits. Un truc facile que tu peux vėrifier toi même.

Je renouvelle l'idėe qu'il faudrait ėtablir une liste de bons enregistrements, bien mixės, disponibles sur CD ou fichier, une sorte de référence Melaudia.

Amicalement,

Dominique T
Raoul,
je ne vois pas d'autres choses à apporter à mon discours. Il n'y a rien de plus à dire, surtout si tu es d'accord avec la théorie.

Comme Dominique, je ne doute pas qu'il y ait des différences à l'écoute, mais ces différences ne sont pas liées à la fréquence ou à la quantification utilisées.
Il faut aussi garder à l'esprit que l'industrie doit se renouveler. Un nouveau format est toujours le bienvenu même s'il n'apporte strictement rien.

C'est plus sur la compression qu'il y a eu des gains significatifs, avec la disparition du mp3, et l'apparition de nouveaux formats beaucoup plus fidèles.
Bonjour,

Dominique-Tanguy a écrit :
Raoul,

Mais comment peux tu être sûr que la diffėrence que tu entends, que je ne conteste pas, vient bien du fait que le fichier t'a été vendu comme ėtant de la haute résolution ?
notez bien que je relève les différences mais je ne les explique pas.
je relève également, et ça arrive bien plus souvent, qu'il n'y a pas de différence.


Mon analyse est diffėrente. Si on entend une diffėrence, c'est qu'ils on fait quelque chose au niveau du mastering de l'une ou l'autre des versions.

J'ai achetė il y a des annėes le premier SACD disponible sur le marché (Sony 777ES).

Depuis, je me suis fait une idée de ce qui se cachait derrière le marchė de la haute rėsolution.
j'avais ouï dire que la couche CD des premiers SACD était volontairement "sabotée" pour donner l'avantage à la lecture SACD.
...

Je renouvelle l'idėe qu'il faudrait ėtablir une liste de bons enregistrements, bien mixės, disponibles sur CD ou fichier, une sorte de référence Melaudia.
vaste programme, mérite un débat spécifique.


Amicalement,

Dominique T


a+mitiés raoul

Pour illustrer, j'ai ouvert dans Audacity le fichier qui m'a servi de référence pour l'écoute. D'un côté, le fichier HR de Qobuz, de l'autre la version CD (Couche CD du SACD) ripée avec EAC :

[attachment=18124]

Pour les amoureux des super tweeters, une analyse fréquentielle. Plus grand chose, même au niveau des harmoniques, au dessus de 10000 Hz avec un piano de concert, HR ou CD...:

[attachment=18125]

http://www.qobuz.com/ch-fr/album/medtner...8599918488

Dominique T
Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
URLs de référence