MELAUDIA :: forums

Version complète: bi amp passive
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bonjour

J'aimerai comprendre pourquoi l'on peut dire ceci :
"la bi-amplification passive
serait dangereuse pour un ampli à tube "

Cordialement

Joscad
Bonjour,

Ce qui est dangereux pour un ampli à tube, c'est de rompre sa charge (HP) alors qu'il délivre de la puissance.
Je ne vois pas d'autre cas, ni le rapport avec l'exemple donné.

Vincent

Josca a écrit :
"la bi-amplification passive
serait dangereuse pour un ampli à tube "


Oui, je ne comprends pas, ce n'est pas comme si ça avait été fait par l'Audiophile pendant des années... Entre autres évidemment!!

Comme Vincent, je ne vois pas. Au contraire, avec des amplis à tubes à transfo de sortie on évite le principal problème de la multiamplification, à savoir connecter de "délicats" moteurs et tweeters directement en sortie d'ampli, sans filtre.

Julien

Merci julien et vincent de ces réponses

je précise bien bi amplification passive c'est à dire filtrage passif après amplification.
Par ailleurs, que se passe t'il pour l'ampli qui se trouve en regard du filtre passif médium aigu? en terme d'impédance du coup celle ci chute...
et également en terme de puissance, sont elles simplement ajoutées ?

Sur mon installation principale, j'utilise une bi amplification active/passive c'est à dire filtre avant ampli pour le grave/bas medium puis un filtre passif du bas médium à l'aigu.
ce qui est différent.

La question posée concerne bien le filtrage passif global apres amplification mais avec deux cellules de filtrage indépendantes derrière chaque ampli.

Je pose ces questions car les résultats sont curieux et en faisant quelques recherches je suis tombé sur un article de jean Claude Tornior sur ce sujet qui déconseille fortement.

cordialement

José
je n'y connais rien en ampli a tube mais j'ai cru comprendre que ces derniers ne doivent jamais fonctionner sans charge (transfo de sortie).
Hors, sauf a prévoir un filtre passif avec une résistance de charge dissipant tout ce qui n'est pas aiguillé vers le haut parleur, l'ensemble haut-parleur + filtre passif sur une voie présentera une impédance tendant vers l'infini hors plage d'utilisation (par exemple un condo de 1 µf en série avec un tweet c'est une charge d'environ 3 K a 50 Hz). Cela peu cependant se résoudre avec un circuit additionnel chargeant une résistance.
Mon message devient inutile suite à la réponse de Greg.
@Josca,
Elle est à mon avis plus dangereuse pour les transducteurs ( surtout médium et ou tweeter) ainsi attaqués sans filtrage que pour les amplis qui en bi-amp passive ont de toute façon toujours une charge.
Patrick

Patrick a écrit :
@Josca,
Elle est à mon avis plus dangereuse pour les transducteurs ( surtout médium et ou tweeter) ainsi attaqués sans filtrage que pour les amplis qui en bi-amp passive ont de toute façon toujours une charge.
Patrick


Bonjour Patrick

je ne comprends pas ta réponse car les hauts parleurs restent filtrés dans cette configuration, seules les cellules de filtrages sont indépendantes mais toujours passives.

sinon voici le lien lu vers Jean claude Tornior



Bi-amplification passive : pire que le bi-câblage.

Comme chacun des amplificateurs ne voit qu'une partie du filtrage et donc une impédance montante pour freiner le signal, il aura tendance à augmenter légèrement sa tension de sortie simultanément et par là même diminuer les pentes de coupure. Cela sera encore plus sensible pour un amplificateur à tubes ou sans contre-réaction à haute résistance interne.

Bi-câblage : une fausse innovation

Si en apparence la section des câbles est doublées, il n'en est pas de même pour les têtes de cellules de filtrage qui se retrouvent avec deux longueurs de câble qui les séparent. Cela correspond à une impédance placée en tête de chacune des cellules et qui peut diminuer le filtrage d'une manière conséquente.

Mono-câblage

Un fonctionnement au plus près de la mise au point du constructeur avec pour point critique une recherche minutieuse du câble large bande le mieux adapté. Un autre inconvénient majeur, depuis que les constructeurs ont opté commercialement pour le bi-câblage en scindant les filtres en deux, il est très difficile de trouver le bon réglage entre les pistes de masse divisées et les multiples connecteurs, sans parler des straps.

Filtre passif extérieur : l'idéal pour l'amateur

Multiplier les câbles par nombre de voies est une excellente idée : c'est la manière de le faire en tête du filtre qui est mauvaise. L'idéal est de sortir le filtre de l'enceinte, le placer très près de l'amplificateur est d'aller avec un câble spécifique vers chacun des haut-parleurs. Cette configuration permet de préserver le couplage idéal entre la faible impédance de sortie de l'amplificateur et les composants de tête du filtre, afin d'obtenir les meilleures performances de filtrage. Les câbles reliant le filtre aux haut-parleurs pourront être de grandes longueurs sans inconvénients et leur impédance rapportée sera même bénéfique pour le filtrage en régularisant légèrement les variations d'impédance des haut-parleurs. Les câbles spécifiques devront être choisis avec beaucoup d'attention : exclusivement multibrins en cuivre, la taille des brins constitutifs ayant une relation avec les fréquences transmises.

Jean-Claude TORNIOR http://www.hifi-cables.fr/ (à visiter absolument...)

Greg Lagarrigue a écrit :
je n'y connais rien en ampli a tube mais j'ai cru comprendre que ces derniers ne doivent jamais fonctionner sans charge (transfo de sortie).
Hors, sauf a prévoir un filtre passif avec une résistance de charge dissipant tout ce qui n'est pas aiguillé vers le haut parleur, l'ensemble haut-parleur + filtre passif sur une voie présentera une impédance tendant vers l'infini hors plage d'utilisation (par exemple un condo de 1 µf en série avec un tweet c'est une charge d'environ 3 K a 50 Hz). Cela peu cependant se résoudre avec un circuit additionnel chargeant une résistance.


Bonjour Greg
je crois que c'est quelque chose comme cela pour la partie medium aigu mais comment y remédier sachant que l'apport qualitatif est important sans prendre de risque pour l'ampli de médium aigu( je précise qu'il m'est difficilement envisageable de modifier le filtre passif de medium aigu sauf quelque chose avant ce dernier)

J'ai effectivement fusillé un tweeter dans cette config sur des enceintes sans problème depuis trente années quelque soit les amplis utilisés

Je précise aussi que dans cette config effectivement la résistance DC du haut parleur de grave filtrée diminue et celle de l'ensemble medium aigu n'est plus mesurable et tend vers l'infini; donc comment y remédier c'est mon souci; pour le grave cela ne semble pas poser de problème mais pour le médium aigu, la est la question

cordialement

Joscad

@Josca,
Mille excuses tu as raison bien sûr.
Pages: 1 2 3 4
URLs de référence