MELAUDIA :: forums

Version complète: fabro triphonique
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bonjour.
Je possède un ampli triphonique fabriqué par M. Brault voici une trentaine d'année: un Fabro ST100. Il émet des craquements très désagréables et totalement imprévisibles dans le caisson de basses. J'ai trouvé un réparateur qui est déjà intervenu sur la voie de droite en changeant les condensateurs. Mais il ne peut aller plus loin faute de plan. Qui peut me dire où trouver un plan de ce matériel inégalable que je n'ai pas envie de changer. Sauf s'il n'était pas possible de mettre fin à ces grésillements. D'ailleurs, à ce sujet, pourrait-on utiliser les enceintes du Fabro avec un autre ampli?
Bonjour.
FABRO- ELECTRONIQUE fabricant de chaînes HI-FI haut de Gamme est
(était) basé à VILLEMANDEUR au 11 rue Jodon ,Tel:02 38 85 53 63.
Fax : 02 38 85 10 34 , VILLEMANDEUR est dans le Loiret, et dans la banlieue de Montargis.
Ces électroniques étaient fabriquées par R Brault et son fils, je ne sais pas si Mr R.Brault est toujours de ce monde, mais il est fort probable que son fils le soit encore, je pense qu 'il doit être assez facile de le retrouver.
Mettre la main sur le (les) schémas de cette électronique , doit relever de la gageure, c'est au moins pour cette raison , qu 'il faut essayer de retrouver Mr Brault fils, et à la limite, ne pas confier à n'importe qui,la maintenance de cette chaîne HI-FI bien particulière.
Cette chaîne se compose de 3 amplis dans un seul châssis, 1 pour les basses, et les 2 autres , pour les satellites 'Médium aigu" (1 ampli par voie).
Je pense que ces enceintes (Médium et aigus) auront du mal à marcher correctement avec d'autres électroniques.
Note de Fabro Electronique
Concernant les enceintes satellites de Médium et d'Aigu:
"Les enceintes reproduisant les canaux droit et gauche habituels , sont étudiées pour atténuer naturellement le registre grave, SANS FILTRE".
Bon courage.
gege 94
Merci de ce courrier.
Je ne suis pas passé directement par M. Brault ou son fils pour l'achat de mes deux chaînes Fabro (la première était énorme côté enceintes et caisson de basses, la seconde plus facile à loger), mais par un de ses amis vivant près de Chartres. Il n'a pas été en mesure de me fournir le moindre plan alors qu'il était en contact avec le père, puis le fils. Le père, pour info, est décédé.
C'est pour cette raison que je suis venu sur le forum car j'ai trouvé un réparateur intéressé par la question, fort capable, mais démuni faute de plan. Car, m'a-t'il expliqué, les artisans de cette époque avaient la hantise d'être copiés et masquaient les valeurs des composants... Nous voilà donc bien dans l'impasse!
Les symptômes peuvent correspondre à des soudures sèches et rien n'a l'air cramé si ça marche bien entre 2 craquements!Ça arrive souvent sur du matériel ancien!Si ton réparateur ne l'a pas fait,demandes-lui de refaire toutes les soudures sans chercher lesquelles sont défectueuses car même si il en trouve,il n'est pas exclu que d'autres apparaissent dans quelques temps!Voir aussi du côté de la connectique et des contacts de commutateur ou relais si il y en a!
J'avais discuté dans un salon d'électronique ou de hifi avec le père Brault.
Après avoir écrit des ouvrages d'initiation (dans lesquels jai appris les bases) tout à fait intéressants, il est passé du côté de la subjectivité débridée.
Il m'a parlé de son système triphonique (en démo statique) et de la "superbe image stéréo procurée par la triphonie".
Je crois me souvenir d'une attaque en courant des HP par des amplis Mosfet sans contre-réaction, au schéma assez simple, semble-t-il, donc "retro-engineerable".

duvivier a écrit :
Bonjour.
Je possède un ampli triphonique fabriqué par M. Brault voici une trentaine d'année: un Fabro ST100. Il émet des craquements très désagréables et totalement imprévisibles dans le caisson de basses. J'ai trouvé un réparateur qui est déjà intervenu sur la voie de droite en changeant les condensateurs. Mais il ne peut aller plus loin faute de plan. Qui peut me dire où trouver un plan de ce matériel inégalable que je n'ai pas envie de changer. Sauf s'il n'était pas possible de mettre fin à ces grésillements. D'ailleurs, à ce sujet, pourrait-on utiliser les enceintes du Fabro avec un autre ampli?

.
Bonjour.
Mr Brault en 2002 m'a envoyé une documentation sur la chaîne 100ST que j'ai relu pas plus tard que ce matin, avec la plus grande attention, ce qui me renforce dans la conviction , que n'importe qui, n'est pas en mesure d'intervenir, dans ce genre d'électronique, tellement elle sort des sentiers battus, malgré ce que peuvent en penser certains esprits chagrins, grands simplificateurs devant l'éternel!!!!
Ceci étant dit , je continue à penser que Mr Brault fils , s'il est toujours en vie, est une des rares personnes capables d'y intervenir avec succès, même si comme suggéré ici , une reprise des soudures ne ferait pas de mal.
Bon courage.
gege 94

Bonsoir

gege 94 a écrit :
Mr Brault en 2002 m'a envoyé une documentation sur la chaîne 100ST que j'ai relu pas plus tard que ce matin, avec la plus grande attention, ce qui me renforce dans la conviction , que n'importe qui, n'est pas en mesure d'intervenir, dans ce genre d'électronique, tellement elle sort des sentiers battus, malgré ce que peuvent en penser certains esprits chagrins, grands simplificateurs devant l'éternel!!!!Ceci étant dit , je continue à penser que Mr Brault fils , s'il est toujours en vie, est une des rares personnes capables d'y intervenir avec succès, même si comme suggéré ici , une reprise des soudures ne ferait pas de mal.

Il me semble avoir aperçu il y a très longtemps le schéma des amplis Brault à Mosfet sans contre-réaction globlale (j'avais oublié de le mentionner), étage de sortie à haute impédance à transistors Mosfets.

Une recherche m'a mené à ceci :

Fabro ampli triphonique - Le forum Audio Vintage
leforum.audiovintage.fr › Index du forum › Divers › La boîte à questions
17 mars 2016 - Fabro fondée je crois par R. Brault auteur de l'ouvrage Basse ... il s'agit d'un sytème triphonique a base d'amplis Mos Fet sans contre réaction.


Je n'ai pas le souvenir d'un circuit très complexe et très original.
Ce serait tout de même intéressant de pouvoir y jeter à nouveau un coup d'œil.

Bonjour,

Je tombe sur ce chapitre d'un livre de Brault dont je ne connais pas le titre.
Y sont proposés quelques schémas ainsi qu'un peu de documentation publicitaire en rapport avec ce fil :

http://iodau.pagesperso-orange.fr/Brault...ction'.PDF

Les affirmations techniques tenues par l'auteur quant à la contre-réaction sont tout à fait dans la lignée des discours dominants tenus à l'époque... et vigoureusement contestés par quelques rares électroniciens à qui on ne donnait accès aux moyens de s'exprimer publiquement que de façon très mesurée.
La situation a bien changé depuis. Aujourd'hui des taux de contre-réaction diaboliques, impensables à l'époque, n'effraient plus personne, les mécanismes en jeu, savamment décortiqués, montrant au contraire leurs effets objectivement bénéfiques.
Merci Forr.

Résumé, donc, de la substantifique moelle:

"Il faut bien voir que le signal de sortie, qui fournit la tension de contre-réaction, va commander le haut-parleur qu'il alimente;
il ne va pas s'asseoir et attendre, pour attaquer le haut-parleur, que la contre-réaction l'ait corrigé.
La tension de contre-réaction, qu'il aura engendrée, agira sur le signal qui le suit, au lieu d'agir sur celui qui l'a créé…
La correction se fera à contre temps. Chaque signal sera soigné pour une maladie autre que celle dont il est atteint.
La contre-réaction ne peut être efficace que pour des signaux répétitifs. Pour des signaux aléatoires, elle engendre un type de distorsion,
immesurable, due à ce qu'elle applique une correction à tort et à travers.
"

Fun

[attachment=14088]

jimbee a écrit :
Merci Forr.

Résumé, donc, de la substantifique moelle:

"Il faut bien voir que le signal de sortie, qui fournit la tension de contre-réaction, va commander le haut-parleur qu'il alimente;
il ne va pas s'asseoir et attendre, pour attaquer le haut-parleur, que la contre-réaction l'ait corrigé.
La tension de contre-réaction, qu'il aura engendrée, agira sur le signal qui le suit, au lieu d'agir sur celui qui l'a créé…
La correction se fera à contre temps. Chaque signal sera soigné pour une maladie autre que celle dont il est atteint.
La contre-réaction ne peut être efficace que pour des signaux répétitifs. Pour des signaux aléatoires, elle engendre un type de distorsion,
immesurable, due à ce qu'elle applique une correction à tort et à travers.
"

Fun

.
Il n 'y a pas que dans les religions, ou autres doctrines politiques , qu 'il y a des dogmes, avec leurs ayatollahs respectifs !!!
De temps a autres j'aime bien les iconoclastes!!!
gege 94

Pages: 1 2
URLs de référence