MELAUDIA :: forums

Version complète: XLR vers rca
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bonjour,

Je sais que ce sujet est souvent abordé, mais je n'ai toujours pas compris.
J'ai une sortie XLR en analogique, sortie d'un DAC, devant être connectée à l'entrée du préampli en RCA.

XLR:
1 : masse électrique.
2 : Signal par rapport à 1.
3 : Le même signal que 2 mais en opposition de phase.

Je ne vois pas l'intérêt de relier 3 à 1, à part faire un court circuit sur la source ?
Merci pour vos réponses.
Vincent

calivin a écrit :
Bonjour,

Je sais que ce sujet est souvent abordé, mais je n'ai toujours pas compris.
J'ai une sortie XLR en analogique, sortie d'un DAC, devant être connectée à l'entrée du préampli en RCA.

XLR:
1 : masse électrique.
2 : Signal par rapport à 1.
3 : Le même signal que 2 mais en opposition de phase.

Je ne vois pas l'intérêt de relier 3 à 1, à part faire un court circuit sur la source ?
Merci pour vos réponses.
Vincent


ça désymétrise à la sauvage ... on le fait couramment, même si c'est pas élégant.

Si ça sort sur transfo les 2 sorties sont galvaniquement isolée de la masse!Il faut donc reliée la sortie 3 à la masse du préampli pour référencer le signal à la masse!Mais il est clair que si la sortie symétrique n'est pas isolée on va faire un courjus si on relie la sortie 3 à la masse!Dans ce cas on utilise simplement les sortie 1(masse) et 2 (signal +).
Salut Vincent,

J'imagine, sans être sûr que ce soit la vraie/seule raison, que c'est pour assurer la compatibilité avec les appareils sortants sur transfo de sortie sans point milieu, et avec isolation galvanique.

Dans ce cas, le brochage en sortie de l'appareil est :
1= non connecté, ou relié à la masse
2= une extrémité du secondaire (non relié à la masse),
3= l'autre extrémité du secondaire (non relié à la masse).

Si on reliait le 1 à la tresse du câble RCA, et le 2 à l'âme du câble RCA, on n'aurait aucun signal. Avec un cordon qui relie en plus le 1 au 3, ça marche (même si on peut perdre l'isolation galvanique).

Mais dans le cas d'un appareil sans TS, dont le 1 est bien connecté à la masse, il suffirait de brancher seulement le 1 à la tresse du câble RCA, et le 2 à l'âme du câble RCA, inutile de faire preuve de cruauté et de martyriser le pauvre circuit qui sort le 3 en le mettant en court-circuit.

A+

Jérôme, membre de la SPA (*)

(*) SPA : Société pour la Protection des Appareils.
La sortie n'est pas sur transfo, mais en reliant 3 à 1 on perd l'isolement galvanique. Il vaut mieux brancher 2 et 3 sur la RCA.

Sinon charger la sortie 3 par une résistance (le composant) équivalente à celle vue par la sortie 2 a peut être un intérêt plutôt que de la laisser en l'air ?

PS: J'ai répondu avant de lire la réponse de Jerome.

Grand_Floyd a écrit :
Si ça sort sur transfo les 2 sorties sont galvaniquement isolée de la masse!Il faut donc reliée la sortie 3 à la masse du préampli pour référencer le signal à la masse!Mais il est clair que si la sortie symétrique n'est pas isolée on va faire un courjus si on relie la sortie 3 à la masse!Dans ce cas on utilise simplement les sortie 1(masse) et 2 (signal +).


Si la configuration de l'étage de sortie de la source est de type quasi-float, elle se comporte grosso-modo comme un transformateur.

Pour profiter au mieux des qualités de la configuration de sortie quasi-float de la source vers l'entrée asymétrique d'un récepteur, il faut utiliser un cordon à deux conducteurs sous blindage et relier au blindage, côté récepteur, le conducteur froid (correspondant à la broche 3 de la XLR de la sortie de la source)

La tension disponible est alors la même que si l'entrée du récepteur était symétrique.

Bref, il faut disposer des renseignements nécessaires sur la source, tirés soit de son mode d'emploi, soit de son schéma.

Voir quelques renseignements fondamentaux ici :

http://www.douglas-self.com/ampins/balan...nced.htm#6

Cdt.

EDIT : voir post #8.

forr a écrit :
...
Voir quelques renseignements fondamentaux ici :
http://www.douglas-self.com/ampins/balan...nced.htm#6
...

Ya du taf ...
Mon DAC est un mini-dac Apogee :
http://www.apogeedigital.com/pdf/minidac_usersguide.pdf

Oops... urgent...
Il me revient que sur les BSS et DCX, en liaison des XLR de leurs sorties vers entrées asymétriques, on ne connecte pas le blindage côté récepteur.
...
Rien trouvé qui puisse aider sur la doc Apogée.

A priori, on est en quasi-float comme chez BSS ou DCX, capable de 24 dBu, mais avec un niveau ajustable.
J'essaierais donc deux cordons XLR-RCA à deux conducteurs sous blindage, ce dernier non relié côté RCA;
masse de la RCA connectée au fil froid (celui qui relié à la broche 3 de la XLR).

Attention aux possibles niveaux très élevés arrivant sur les RCA.

forr a écrit :
Oops... urgent...
Il me revient que sur les BSS et DCX, en liaison des XLR de leurs sorties vers entrées asymétriques, on ne connecte pas le blindage côté récepteur.
...
Attention aux possibles niveaux très élevés arrivant sur les RCA.


Belle doc, claire, merci.
Je suis étonné que le matériel pro utilise une symétrisation réglable par un pot.

Je dois avoir assez de niveau avec la sortie jack 1/8.
Sinon je laisse 3 en l'air, je ne risque que du bruit si j'ai bien compris.

PS :
Un moyen est de mettre une résistance de 20 Kohms entre 3 et 1 dans la prise XLR, sortir en coaxial simple entre 1 (tresse) et 2 (âme) vers la RCA, relier le shield de la prise XLR à 1.
Dans nos environnements domestiques, on devrait être bon quel que soit le principe.
18 dBu, c'est déjà beaucoup.

Bonsoir

A la page 15 on peut lire :

2 x XLR (pin 2 – hot) for pro-audio stereo

Donc le point 2 est le seul point chaud, non ?

Pas une vrai sortie balancée.

jean
Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
URLs de référence